Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Assadeck Mohamed, Assistant Technique National du Programme de Développement de l'Agriculture Familiale (ProDAF) : "Notre vision au ProDAF, est de faire émerger des Pôles de Développement Economiques (PDE) »


AssadekLe ProDAF a été mis en vigueur en septembre 2015, pouvez-vous d'abord nous rappeler la vision de votre programme ?
Merci de l'opportunité que vous m'offrez pour présenter le ProDAF. En effet, la vision du ProDAF est de faire émerger des Pôles de Développement Economiques (PDE) à travers lesquels les producteurs ruraux soutenus par leurs organisations et les collectivités locales s'organisent, aménagent et exploitent de manière rationnelle et durable les bassins de production en vue d'alimenter les marchés ruraux et les centres de consommation urbains et même transfrontaliers. Pour faire de cette vision une réalité, le ProDAF mobilisera sur une période de 8 ans (2015-2023) plus de 110 milliards de FCFA grâce aux Accords de financement que le Gouvernement a déjà signé avec le FIDA, le FEM, l'OFID et la Coopération Italienne. Le ProDAF interviendra dans la bande centre sud des régions de Maradi, Tahoua et Zinder avec comme objectif général de contribuer à l'amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations rurales autour de 21 Pôles de Développement Economique.

Quelles sont les réalisations envisagées sur le terrain aux profits des populations de la zone d'intervention du ProDAF.
De manière concrète, les interventions du ProDAF couvriront sept domaines, notamment, i) la gestion durable des terres avec des actions de Conservation des Eaux du Sol et Défense et Restauration du Sol (CES/DRS) sur 20 750 ha pour une protection efficace des bassins de production, ii) la mobilisation des eaux avec la réalisations de 150 ouvrages dont 149 seuils, 7 mini barrages et 4 mares pour renforcer et consolider le potentiel en petite irrigation sur 7 500 ha, iii) le renforcement des capacités de 30 000 producteurs à travers la mise en place et l'animation de 1 750 Champs Ecoles Paysans (CEP) en cultures pluviales et irriguées, 210 Démonstrations d'Initiatives Paysannes en Elevage (DIPE), la promotion de la Régénération Naturelle Assistée (RNA) sur 190 000 ha, la mise en place de kits d'intrants agricoles et 13 500 kits de petits ruminants, de 90 greniers féminins de soudure et 240 Activités Génératrices de Revenus (AGR) au profit des ménages vulnérables, iv) l'aménagement des infrastructures de marchés dont 18 marchés de demi-gros, 20 centres de collectes et une trentaine de plates forme de services intégrés (maisons du paysan), v) la construction et réhabilitation des pistes sur un linéaire de plus de 1 300 Km, vi) le financement à coûts partagés (subvention adossée à un crédit) en collaboration avec les Institutions Financières au profit des promoteurs de la petite irrigation et les microentreprises rurales (MER) notamment des jeunes promoteurs intervenant en amont et aval de la production agricole et vii) la promotion des échanges transfrontaliers à travers trois corridors reliant les marchés des régions de Tahoua, Maradi et Zinder à ceux des Etats du Nord Nigéria.

A défaut de présenter les détails au niveau des sept axes d'intervention du ProDAF, pouvez-vous nous donner les détails sur un des axes d'intervention pour mesurer l'ampleur de vos interventions sur le terrain. Par exemple qu'est ce qui se fait au tour de la construction et réhabilitation des pistes rurales ?
Sur l'ensemble des sept axes d'intervention, le ProDAF travaille sur la durée et en réalisant des investissements conséquents et intégrés au sein des 21 PDE retenus, ce qui permet d'avoir les effets et impact recherchés. Pour s'en convaincre, au niveau de l'axe d'intervention relatif aux routes rurales, il est envisagé de réaliser dans chacune des trois régions, un linéaire de l'ordre de 400 à 500 km pour relier les bassins de production aux marchés ou des bassins de production à la frontière du Nigéria pour faciliter l'exportation des produits agro-pastoraux.
En considérant la période de 2011 à 2023(date d'achèvement du ProDAF), en terme de réalisations au titre de tous les projets fédérés par le ProDAF, nous dénombrons un linéaire de 1 305Km dont 391 Km déjà réalisés dans le cadre des projets PUSADER, PASADEM, PPI Ruwanmu et PUSADER+ sur financement du FIDA, OFID et Coopération Espagnole , 335 Km en cours d'études techniques dans le cadre des projets PAMIRTA et ProDAF sur financement de la Coopération Italienne, du FIDA et de OFID, 267Km au stade de lancement des études techniques sur financement de la Coopération Italienne et du FIDA et 312 Km en phase d'identification sur financement du FIDA. La répartition par région donne la situation suivante.
Région de Tahoua : 503 Km dont 37 Km réceptionnés, 171 Km en cours d'études techniques, 110 Km au stade de lancement des études et 185 Km en phase d'identification.
Région de Maradi : 418 Km dont 231 Km réceptionnés, 89 Km en cours d'études techniques, 98 Km au stade de lancement des études et 0 Km en phase d'identification.
Région de Zinder : 384 Km dont 123 Km en cours de réception, 75 Km en cours d'études techniques, 59 Km au stade de lancement des études et 127 Km identifiés et validés.

Quels sont les effets constatés ou induits par les pistes construites ou réhabilités dans le cadre de votre programme.
Les effets constatés montrent une amélioration importante de i) la facilité d'accès aux marchés par l'augmentation et la diversification du trafic (motos ou véhicules) se traduisant par la réduction du temps et du coût de transport, ii) les revenus des ménages ont augmenté, car les marges brutes des principaux acteurs économiques ont été boostées par la réduction du coût de transport, iii) les recettes des communes ont significativement augmenté du fait de la dynamisation des marchés hebdomadaires, iv) la sécurité alimentaire et nutritionnelle, car les céréales de base et les produits frais sont de plus en plus disponibles en quantité et sans rupture du fait du trafic hebdomadaire et parfois quotidien, v) l'accès aux services sociaux de base notamment les soins de santé par le rehaussement du taux de consultation prénatale ainsi que la baisse du coût et de la durée des évacuations, de la fréquentation scolaire et l'assiduité des enseignants au niveau des villages désenclavés, mais aussi le renforcement de l'accès à l'eau potable avec la réalisation et l'équipement des forages routiers, vi) l'environnement à travers la plantation des arbres aux entrées et sorties des villages et vii) la synergie d'action entre partenaires en réalisant les investissements complémentaires au niveau des bassins de production ou au niveau des marchés.

Onep
21/07/17

L'invité de Sahel Dimanche

M. Bazoum Mohamed, ministre d'Etat chargé de l'Intérieur et de la Sécurité Publique, invité de ''Grands Dossiers'' sur l…

M. Bazoum Mohamed, ministre d'Etat chargé de l'Intérieur et de la Sécurité Publique, invité de ''Grands Dossiers'' sur les antennes de ''La Voix du Sahel'' : Mise au point sur le processus électoral au Niger

Le samedi 7 Juillet dernier, le ministre d'Etat chargé de l'Intérieur et président du principal parti au pouvoir, le PNDS-Tarayya et de la Mouvance pour la renaissance du Niger (MRN), était l'invité de l'émission ''Grands dossiers'' de la radio nationale, ''La Voix du Sahel'', animée par notre confrère Alio Ibrahim. Entre autres sujets abordés au cours de cet entretien diffusé en direct, il y avait tout naturellement la question relativ...

M. Issaka Maga Hamidou, Démographe-sociologue, Enseignant-chercheur au Département de sociologie, FLSH/UAM : «En princip…

M. Issaka Maga Hamidou, Démographe-sociologue, Enseignant-chercheur au Département de sociologie, FLSH/UAM : «En principe, les conditions du dividende démographique existent actuellement en milieu urbain»

Notre pays s'apprête à célébrer mercredi prochain, la Journée Mondiale de la Population. Un évènement important au regard des défis liés à la croissance démographique au Niger et dans plusieurs pays africains. Cette situation maintes fois évoquée par les autorités de notre pays demeure encore une préoccupation malgré les efforts qui sont déployés pour permettre au Niger d'atteindre le dividende démographique. M. Issaka Maga Hamidou, Dém...

Dr Garba Yahaya, Directeur général de l'Agriculture : ''Au 10 juin 2018, 5.725 villages agricoles ont effectué des semis…

Dr Garba Yahaya, Directeur général de l'Agriculture : ''Au 10 juin 2018, 5.725 villages agricoles ont effectué des semis effectifs de mil et de sorgho, soit 46 % des 12.464 villages agricoles''

Monsieur le Directeur Général, cette année, la campagne agricole a débuté précocement dans plusieurs localités de notre pays. De façon globale, comment se présente la situation de cette campagne ?Les premières pluies utiles ont été enregistrées au cours de la deuxième décade de mai dans plusieurs localités du pays; ces précipitations ont permis le démarrage des semis partiels de mil dans les régions de Dosso, Maradi, Tahoua, Tillabéry e...

Albadé Abouba, Ministre d'Etat, Ministre de l'Agriculture et de l'Elevage : «Le Niger a été distingué et hautement appré…

Albadé Abouba, Ministre d'Etat, Ministre de l'Agriculture et de l'Elevage : «Le Niger a été distingué et hautement apprécié pour les efforts de développement qu'il ne cesse de déployer, en dépit de toutes les contraintes»

Du 17 au 20 juin dernier, le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a effectué une visite de travail et d'amitié en Italie. Dans la capitale italienne Rome, le Président Issoufou a été l'invité d'honneur de la session annuelle du Conseil d'administration du PAM, il a rencontré des responsables des agences onusiennes en charge du développement agricole (PAM, FAO, FIDA). Le Chef de l'Etat a également été reçu ...

Kadidjatou Moumouni, présidente de l'Association nationale des albinos du Niger : «Nous voulons une société inclusive, q…

Kadidjatou Moumouni, présidente de l'Association nationale des albinos du Niger : «Nous voulons une société inclusive, qui prend en compte la question des droits des personnes atteintes d'albinisme en vue de leur inclusion sociale»

Dans beaucoup de sociétés, l'albinisme demeure encore un sujet de curiosité. La méconnaissance de ce problème de santé a conduit à des actes souvent cruels sur les personnes souffrant d'albinisme. Au Niger, même si la discrimination est moins prononcée contre les albinos, ceux-ci font toutefois face des difficultés certaines. Depuis 2013, l'Association nationale des albinos du Niger, essaie de trouver des solutions aux difficultés auxqu...

Le directeur général de la Protection des Végétaux : «Les dispositions que nous avons prises sont de trois ordres, à sav…

Le directeur général de la Protection des Végétaux : «Les dispositions que nous avons prises sont de trois ordres, à savoir, l'acquisition et la mise en place au niveau des régions, des produits phytosanitaires (pesticides), des appareils de traiteme

Monsieur le Directeur Général, la campagne agricole 2018 s'annonce avec des quantités de pluies enregistrées dans certaines zones de notre pays. Quelles sont les dispositions prises par votre Direction pour faire face aux ennemis des cultures qui peuvent tenter de réduire à néant les efforts des paysans ?Je vous remercie pour l'occasion que vous me donnez de faire le point sur les préparatifs de la campagne d'hivernage 2018, notamment e...

Moustapha Kadi Oumani, auteur du livre « Itinéraire d'un combat» : « J'ai examiné et disséqué les rapports entre nos par…

Moustapha Kadi Oumani, auteur du livre « Itinéraire d'un combat» : « J'ai examiné et disséqué les rapports entre nos partenaires privés et nos ressources naturelles en appréhendant le niveau des difficultés que le Niger a injustement vécu »

Figure marquante de la société civile nigérienne, Moustapha Kadi Oumani poursuit son combat, non pas en tant que leader de cette société civile, mais en tant qu'écrivain. Ainsi après « Un tabou brisé, l'esclavage en Afrique », il a publié « Itinéraire d'un combat », un livre de 592 pages paru chez L'harmattan. La cérémonie de dédicace de ce livre a eu lieu le 1er mars 2018 à la salle Margou de l'hôtel Gaweye et a réuni plusieurs acteurs...

S.E.M. Garba Agada, Consul Général du Niger au Soudan: « Le pèlerinage par voie terrestre et les relations familiales on…

S.E.M. Garba Agada, Consul Général du Niger au Soudan: « Le pèlerinage par voie terrestre et les relations familiales ont renforcé et consolidé les relations entre le Niger et le Soudan »

Monsieur le Consul Général, présentez-nous ce poste consulaire que vous avez l'honneur de diriger ?Merci de nous avoir donné l'occasion de parler succinctement du Consulat Général du Niger au Soudan. La représentation du Niger au Soudan date de 1969. Nous sommes l'une des plus anciennes représentations des pays étrangers au Soudan. Outre les fonctions classiques d'une représentation à l'étranger à savoir,0représenter, défendre, communiq...

M. Yahouza Sadissou, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation : « Le gouvernement est pl…

M. Yahouza Sadissou, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation : « Le gouvernement est plus que jamais déterminé à restaurer l'autorité de l'Etat dans toutes les écoles et Universités publiques du Niger »

Depuis bientôt quelques mois, la crise à l'Université Abdou Moumouni de Niamey a déteint sur les 7 autres Universités publiques et même les autres ordres d'enseignement: qu'en est-il vraiment ?Les perturbations qui affectent les Universités Publiques du Niger (UPN) ne datent pas d'aujourd'hui. Elles sont aussi vieilles que la création des ces Institutions. L'agression de l'enseignant chercheur le 7 février 2018 par des membres de la Com...

Entretien avec la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako : …

Entretien avec la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako : «La meilleure porte d'entrée de l'autonomisation de la femme est la scolarisation»

Madame la Ministre, les femmes nigériennes célèbrent ce 13 mai, la 27eme édition de leur journée nationale. De l'institutionnalisation de cette journée à aujourd'hui, quel bilan peut-on dresser relativement à la promotion de la femme au Niger ?Je vous remercie de m'avoir donné l'occasion en ce jour mémorable du 13 mai 2018, de m'adresser aux Nigériennes et Nigériens sur cet événement de portée nationale qu'est la journée de la femme nig...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité…

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité des produits et stabilité des prix sur tous les marchés de la capitale

Le mois béni de Ramadan est un mois pendant lequel, la consommation alimentaire est élevée...

vendredi 18 mai 2018

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention …

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention à la surconsommation

Le prix du sucre connait cette année une forte baisse par rapport au Ramadan 2017. Le cart...

vendredi 18 mai 2018

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de …

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de la flambée

Les musulmans du Niger, à l'instar de ceux des autres pays, ont entamé à partir du mercred...

vendredi 18 mai 2018

L'air du temps

Les candidats à l'heure de vérité

Les candidats à l'heure de vérité

Depuis mercredi dernier, les candidats aux examens du Baccalauréat se creusent la cervelle...

vendredi 13 juillet 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.