Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Faire de la ZLEC africaine une réalité


DG onepLe Président de la République, Chef de l'Etat SE Issoufou Mahamadou, Champion de l'Union Africaine pour la Zone de Libre-Echange Continentale (ZLEC), a présenté, dimanche dernier, devant ses pairs son Rapport d'étapes, lors de la 30ème Session Ordinaire de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union Africaine (UA). C'est un Rapport qui a été vivement salué par plusieurs Chefs d'Etat qui ont pris la parole pour féliciter le Président Issoufou tout en soulignant la qualité du travail accompli. «Le Président Issoufou Mahamadou, Champion de l'Union Africaine pour la ZLEC, a conduit cette mission d'une main experte », a affirmé le Président Talon du Bénin.
Tous les autres intervenants ont également noté la richesse et la clarté de son Rapport porteur d'une ambition réelle pour une Afrique érigée en un vaste espace commercial unifié. Cette même Afrique dont rêvaient nos grands devanciers de la trempe de Kwame Nkrumah du Ghana. «L'Afrique doit s'unir ou disparaitre», disait un grand chantre de l'unité africaine, lui-même s'inspirant de la conception de Nkrumah, selon laquelle ''les Etats africains n'ont pas d'autre choix que de s'unir''.
Il ne peut y en être autrement, car l'Afrique que nous devons léguer aux générations futures doit être une Afrique forte, unie et solidaire. Panafricaniste convaincu, le Président Issoufou Mahamadou a été ainsi désigné par ses pairs comme ''Champion de la ZLEC'', avec pour mission de conduire à bon port ce projet novateur visant à briser les barrières commerciales s'érigeant en véritable handicap pour le plein épanouissement du secteur commercial au sein du continent. Parce qu'il croit en l'Afrique et qu'il est convaincu du fait que la voie du salut passe inéluctablement par celle de l'intégration économique de l'ensemble des pays d'Afrique, le Chef de l'Etat s'est mis résolument à l'œuvre pour sortir un dossier ZLEC bien solide à même de poser les jalons de la construction de cette Afrique de nos rêves.
Car, comme il l'a si bien dit lors de la présentation de son Rapport : « Pour être forts à l'étranger, nous devons d'abord être forts chez nous ». Etre forts chez, c'est nous donner les moyens de créer un marché unique qui stimulera l'industrialisation, la diversification économique et le commerce. C'est cela la vision globale de la création de la ZLEC africaine qui permettra de changer la donne pour l'Afrique et le peuple africain. Cet accord, lorsqu'il sera concrétisé, aura à n'en point douter un impact économique considérable et positif sur nos populations et le continent en général. Il n'y a aucun doute, lorsque l'Afrique parlera d'une seule voix et agira à l'unisson, tout en misant sur ses points forts dans le cadre de ses engagements commerciaux et diplomatiques avec le reste du monde, l'Afrique pèsera et elle pèsera lourdement.
« Ce que les Africains n'arrivent pas à obtenir dans le système commercial multilatéral peut l'être grâce à la ZLEC Africaine, car c'est une plate-forme qui offre d'énormes opportunités, a indiqué le Président Issoufou Mahamadou dans son Rapport. Aujourd'hui plus qu'hier l'Afrique a raison de compter d'abord sur elle-même, puisqu'en dépit des accords multilatéraux qui régissent les rapports commerciaux au niveau planétaire, certaines grandes puissances mettent des cailloux dans les relations commerciales internationales en se repliant sur elles-mêmes.
Et le Président Issoufou l'a si bien compris lorsqu'il souligne, toujours dans son Rapport, que «compte tenu du peu de progrès réalisés dans les négociations commerciales multilatérales au niveau mondial, nous devons mettre davantage l'accent sur le renforcement de notre intégration économique et, la Zone de Libre-Échange Continentale Africaine est la seule institution qui nous permettra d'avancer dans cette direction. L'absence manifeste de consensus sur de nombreuses questions lors de la 11ème Conférence Ministérielle de l'Organisation Mondiale du Commerce qui s'est tenue en Argentine le mois dernier est un signal clair que nous devons rechercher plus d'opportunités commerciales au-delà du système commercial multilatéral. Pour cela, nous devons déployer des efforts concertés pour faire de la ZLEC Africaine, une réalité ».
Avec la qualité du travail accompli sur le chantier de la conception de la Zone de libre-échange continentale, sous la conduite avisée du Président Issoufou, la voie est désormais toute tracée pour un développement harmonieux et plus efficace de l'activité commerciale au sein du Continent. En somme, tous ensemble pour faire de la ZLEC une réalité et jouir pleinement des richesses dont regorge l'Afrique.

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )

L'invité de Sahel Dimanche

Maman Bachir Abdou, maire de la Commune Urbaine de Mirriah : «Nous remercions le Président de la République et le Gouver…

Maman Bachir Abdou, maire de la Commune Urbaine de Mirriah : «Nous remercions le Président de la République et le Gouvernement pour avoir fait de la question du changement de comportement une priorité nationale»

M. le maire, comment se présente la commune de Mirriah ?La Commune Urbaine de Mirriah a été créée le 27 juin 1988 ; c'est une Commune qui a trente (30) ans d'existence. Pour ce qui est de la population, au dernier recensement général de la population et de l'habitat, la Commune a compté80 126 habitants. Si on travaille avec le taux d'accroissement, on peut l'estimer à 90 000 voir100 000 habitants. La commune a une superficie de 621 Km2....

M. Saley Saidou, Président du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : «Mon ambition pour le CESOC, c'est de ren…

M. Saley Saidou, Président du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : «Mon ambition pour le CESOC, c'est de rendre cette institution encore plus active et productive»

Monsieur le Président, la première session ordinaire du CESOC au titre de l'année 2019 a pris fin récemment à Niamey. Quelle sont les recommandations issues de cette session ?Tout d'abord je vous remercie de cette opportunité que vous m'offrez pour parler de notre institution le CESOC et de ses missions.Cela dit, pour revenir à votre question, le Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) a effectivement tenu sa première session ord...

Mme Elback Zeinabou Tari Bako, ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant : «Dans le souci de …

Mme Elback Zeinabou Tari Bako, ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant : «Dans le souci de promouvoir les droits des femmes, nous envisageons d'élaborer et de mettre en œuvre un Programme National de Promotion du leadersh

Mme la ministre, la Journée Internationale de la Femme est célébrée aujourd'hui 8 mars dans tous les pays du monde. Pouvez-vous nous faire un bref rappel historique des circonstances qui ont conduit à l'institution de cette journée ?Merci de l'opportunité que votre journal me donne pour parler de cette importante journée que le Niger, à l'instar des autres pays de la Communauté Internationale, célèbre aujourd'hui 8 mars 2019. En effet, ...

M. Youssouf Mohamed El Moctar, Secrétaire Exécutif du Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger (RECA) : «Nous…

M. Youssouf Mohamed El Moctar, Secrétaire Exécutif du Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger (RECA) : «Nous tirons un bilan positif qui a même dépassé nos attentes»

M. le Secrétaire Exécutif, la 5ème édition du Salon de l'Agriculture, de l'Hydraulique, de l'Environnement et de l'Elevage du Niger (SAHEL-Niger) a pris fin dimanche dernier à Niamey. Quel bilan pouvez-vous tirer de cette grande rencontre du monde des producteurs ?Nous tirons un bilan positif qui a même dépassé nos attentes et nos objectifs. Du 19 au 24 février 2019, le Salon sahel Niger 2019 a connu une affluence record cette année ave...

M. Sadou Seydou , Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé : "Sous la conduite de SEM. Issoufou Mah…

M. Sadou Seydou , Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé : "Sous la conduite de SEM. Issoufou Mahamadou, le dossier de la ZLECAf connait des avancées significatives"

Monsieur le Ministre, lors du 32ème Sommet des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine, le Président de la République, Chef de l'État, a présenté à ses pairs le rapport de compte rendu sur l'état d'avancement du processus de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf) qui constitue sans nul doute l'une des grandes réformes portées par cette Institution. Pouvez-vous nous rappeler les grandes articulations de ce ...

Pr. Khalid Ikhiri, président de la CNDH-Niger, président du Réseau des institutions nationales des droits humains des pa…

Pr. Khalid Ikhiri, président de la CNDH-Niger, président du Réseau des institutions nationales des droits humains des pays du G5 Sahel : «Il n'y a jamais eu de guerre propre, mais il est bien possible d'allier lutte contre l'insécurité et respect scr

Monsieur le président, la CNDH et les autres institutions nationales des pays du G5 Sahel ont mis en place récemment un Réseau dont vous êtes le président. Pouvez-vous nous faire la genèse de la création de ce réseau ?Quelques mois seulement après son installation effective en mai 2013, la CNDH-Niger avait entrepris sur fonds propres, des missions de sensibilisation et d'information, au niveau des Institutions Nationales des Droits de l...

M. Mamoudou Moctar, Président de la Délégation Spéciale de la ville de Niamey : ''Le Niger est dans cette dynamique de R…

M. Mamoudou Moctar, Président de la Délégation Spéciale de la ville de Niamey : ''Le Niger est dans cette dynamique de Renaissance Culturelle, inspirée par le Président de la République, dont la ville de Niamey doit être le moteur, la locomotive et l

      Monsieur le président de la Délégation Spéciale, pouvez-vous nous parler de vos réalisations depuis que vous êtes à la tête de la Délégation spéciale de la ville de Niamey et leurs impacts sur le quotidien des populations ?Je dois d'abord remercier l'Office National d'Edition et de Presse (ONEP), pour l'occasion qu'il me donne, encore, pour parler des travaux que nous faisons depuis notre arrivée à la tête de la ...

M. Salissou Abdou, directeur de l'IUT de l'Université de Tahoua : « Notre institut défend le professionnalisme centré su…

M. Salissou Abdou, directeur de l'IUT de l'Université de Tahoua : « Notre institut défend le professionnalisme centré sur la formation aux affaires»,

Monsieur le directeur, quelles sont les missions assignées à l'IUT ?L'IUT de l'Université de Tahoua a pour mission de répondre aux besoins en matière de compétences des marchés national et international du travail et aux exigences de la responsabilité sociétale de l'entreprise. Bien qu'il soit jeune, il est pourtant riche en de nombreux enseignants permanents (enseignants technologues, enseignants-chercheurs) et vacataires (des dirigean...

M. Zarami Abba Kiari, Secrétaire Permanent par intérim de la Cellule d'Appui au Partenariat Public Privé (CAPPP) : « Le …

M. Zarami Abba Kiari, Secrétaire Permanent par intérim de la Cellule d'Appui au Partenariat Public Privé (CAPPP) : « Le Partenariat Public Privé fait partie des financements innovants que les Etats mettent en place en vue de faire face à l'absence de

Le Niger vient d'opérer une réforme d'envergure du cadre juridique et institutionnel des Contrats de Partenariat Public Privé (CPPP), avec l'adoption de la loi n° 2018-40 du 05 juin 2018, portant régime des Contrats de Partenariat Public-Privé. Cette loi est motivée par la nécessité de corriger les insuffisances des textes antérieurs dont notamment la faible implication du Ministère des Finances dans le processus de la mise en œuvre des...

Mme Binta Fatouma KALME, Directrice Générale de l'Institut Africain d'Informatique : « Il faut que les Etats membres com…

Mme Binta Fatouma KALME, Directrice Générale de l'Institut Africain d'Informatique : « Il faut que les Etats membres comprennent cette nécessité de l'intégration et de l'appropriation du numérique et s'engagent résolument à nous accompagner »

L'Institut Africain d'Informatique (IAI) est un Etablissement inter-Etats d'enseignement supérieur spécialisé dans le domaine de l'informatique. Créé, à Fort-Lamy, actuel N'Djamena, au Tchad, le 29 janvier 1971, par les Chefs d'Etat et de Gouvernement des pays membres de l'Organisation Commune Africaine et Malgache (OCAM), par Résolution N°33/AEFT/ Fort-Lamy du 29 janvier 1971, l'IAI est un outil d'intégration régional et un centre d'ex...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

Audiences

Dossier

Commerce du criquet au Niger : Plongée dans la fil…

Commerce du criquet au Niger : Plongée dans la filière de ces insectes commestibles

Le criquet fait partie, désormais, des produis commerciaux au Niger. Devenu de plus en plu...

jeudi 21 mars 2019

Vente de criquets frits : Une activité qui se conj…

Vente de criquets frits : Une activité qui se conjugue au féminin

Le business autour de la « filière criquet» fait le bonheur de plusieurs femmes au Niger. ...

jeudi 21 mars 2019

Capture, préparation, exportation du criquet : Mar…

Capture, préparation, exportation du criquet : Maradi, la plaque tournante

S'il y a un commerce qui a le vent en poupe à Maradi, c'est bien celui des criquets. Cette...

jeudi 21 mars 2019

L'air du temps

Les puristes n'en peuvent plus !

Les puristes n'en peuvent plus !

Après la célébration de la journée internationale de la francophonie, le mardi 20 mars der...

jeudi 21 mars 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.