Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Idi Ango Omar, président de l'Organisation pour l'Environnement et le Développement Durable (OEDD) : «Notre démarche privilégie la réalisation d'actions concrètes qui protègent l'environnement, qui valorisent les ressources naturelles et qui aiden


invteMonsieur le Président, l'Organisation pour l'Environnement et le Développement Durable est une jeune ONG dans le paysage des associations au Niger. Pouvez-vous nous présenter cette organisation ?
L'Organisation pour l'Environnement et le Développement Durable (OEDD), est une association de développement à caractère apolitique, non confessionnel, non discriminatoire, et à but non lucratif. Elle a pour but d'organiser la participation des populations et soutenir leur effort dans la mise en œuvre des politiques publiques relatives à la saine gestion des ressources naturelles, au renforcement de la résilience des populations face au changement climatique, à l'amélioration du cadre de vie en milieu urbain et rural et à la mise en valeur de l'environnement pour la lutte contre la pauvreté et le développement durable. Nous avons obtenu l'agrément d'exercer le 10 Juillet 2017.

Il y a beaucoup d'ONG qui œuvrent dans le domaine de l'environnement au Niger. Quelles sont les raisons fondamentales qui vous ont amené à créer l'OEDD ?
Nous avons souhaité mettre en place une organisation de la société civile qui pourra à travers ses capacités de réflexion mais aussi et surtout grâce à sa volonté d'actions, apporter des réponses concrètes aux défis qui interpellent notre pays. Nous disposons en effet de compétences de tous les niveaux dans divers domaines et un réseau de partenariat au niveau national et international. Ce qui importe le plus pour nous c'est de réaliser des actions concrètes qui protègent l'environnement, qui valorisent les ressources naturelles et qui aident les populations à tirer le meilleur profit de leur environnement, en termes de biens et de services, en termes de revenus que peuvent engendrer les produits ou sous-produits issus de leur milieu naturel.

Pouvez-vous nous préciser les liens entre environnement et développement ?
L'environnement est à la base du développement des nations. Les liens entre l'environnement et le développement se déclinent sous forme de la contribution de l'environnement au bien-être social ou à l'économie du pays. A titre d'exemple, des études démontrent que 23% de la mortalité en Afrique sont dues à des maladies liées à des facteurs environnementaux ; 36% de la richesse totale dans les pays à faible revenu proviennent de l'exploitation des ressources naturelles, 40% des conflits à l'intérieur des frontières au cours des 65 dernières années sont liées à des facteurs environnementaux.

Le 22 Avril dernier, le monde a fêté l'anniversaire de la journée de la terre. Quelle signification accorder à cet événement ?
La journée mondiale de la terre ou ''journée internationale de la terre nourricière'' a été célébrée pour la première fois en 1970 aux USA mais c'est à partir de 1990 que les Nations Unies l'ont consacrée année internationale. C'est une journée qui marque l'engagement à œuvrer de concert pour créer les conditions de sauvegarde de la planète pour le bien être de l'humanité, génération après génération.

Au niveau planétaire on considère qu'en 1960, l'humanité consommait seulement la moitié des ressources générées par la bio capacité de la terre (capacité régénératrice de la terre, à produire des biens naturels et à absorber les déchets). En 1987 cette bio capacité a été dépassée. En 2050, si les tendances d'exploitation des ressources se maintiennent il nous faut deux (2) planètes pour répondre à nos besoins et survivre.

Quelle importance cet événement présente-t-il pour le Niger ?
Au Niger, en 1960 nous étions 3 millions d'habitants, nous sommes actuellement plus de 18 millions environ. En 2050 (dans un peu plus de 30 ans) nous serons 55 millions si les tendances démographiques se maintiennent (18 fois plus par rapport à l'année d'indépendance). Déjà de nombreux défis nous interpellent : nous nourrir, nous soigner, nous éduquer, nous loger. Mais les opportunités sont immenses dans notre pays qui recèle de potentialités énormes en termes de terres cultivables, d'eau, de biodiversité, d'ensoleillement.
Cette journée doit nous interpeller par rapport à la prise de conscience des redoutables défis environnementaux et de développement que nous avons et des opportunités qui s'offrent. Nous devons donc transformer les défis en opportunités, parce que nous ne devons pas vivre le présent dans la détresse et aborder l'avenir à reculons, nous devons agir, être proactif.

Quelles sont les perspectives d'actions de votre ONG au Niger ?

L'OEDD a développé un plan d'actions véritablement orienté vers le concret, prévoyant des interventions au bénéfice des populations et en soutien aux efforts des institutions publiques dans divers domaines de l'environnement et du développement durable. Nous détaillerons ces actions à l'occasion du lancement officiel des activités de l'OEDD qui aura lieu bientôt à Niamey. Comme je l'ai indiqué précédemment nous existons depuis seulement quelques mois et nous nous étions concentrés dans un premier temps à trouver un siège et à l'équiper, à préparer un plan d'actions pertinentes, à nous organiser et créer les fondations d'un partenariat à plusieurs niveaux. Maintenant, nous nous préparons à ce lancement officiel de notre organisation. Nous communiquerons sous peu la date et le programme. Pour terminer, je voudrais dire que les défis sont grands et les opportunités immenses. La façon dont, tous ensemble, gouvernement, populations, société civile nous allons répondre à ces défis et saisir les opportunités, va dans une large mesure, déterminer la trajectoire de développement des années et décennies à venir du Niger. Donnons-nous la main dans la concertation pour créer les conditions d'un bien-être social et économique pour tous, dans un environnement équilibré, sain et hautement productif.

Réalisée par Fatouma Idé(onep)

L'invité de Sahel Dimanche

M. Souley Limane Korimi, directeur du Centre Culturel Oumarou Ganda : « Avec l'avènement des TICs et des réseaux sociaux…

M. Souley Limane Korimi, directeur du Centre Culturel Oumarou Ganda : « Avec l'avènement des TICs et des réseaux sociaux, les centres d'animation ne sont plus régulièrement fréquentés »

Monsieur le directeur, pouvez vous nous dire dans quel contexte culturel a été créé le Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) ?A l'époque, l'Etat organisait des manifestations artistiques et culturelles, notamment le Festival National de la Jeunesse dans les départements [ndlr : les régions actuelles] pour créer un cadre d'épanouissement et de promotion du patrimoine culturel de proximité à la population en général et à la jeunesse en par...

M. Ousmane Baoua, Chef de Division à la Direction de la Météorologie : «C'est une température moyenne de 44 à 45 degrés …

M. Ousmane Baoua, Chef de Division à la Direction de la Météorologie : «C'est une température moyenne de 44 à 45 degrés Celsius que nous prévoyons sur le pays»

Depuis quelque temps on enregistre une montée progressive du thermomètre dans certaines zones de notre pays et particulièrement à Niamey. Est-ce que cette situation est normale du point de vue météorologique ?Merci de votre passage à la Direction de la Météorologie Nationale. Pour répondre directement à votre question, c'est vrai que depuis le début du mois de mars 2019, nous avons commencé à enregistrer une hausse de température. Le 31...

M. Moussa Harouna, Maire de Magaria : «Si on veut un travail de qualité au bénéfice des populations, il faut forcement r…

M. Moussa Harouna, Maire de Magaria : «Si on veut un travail de qualité au bénéfice des populations, il faut forcement relever le niveau de compétence et de formation des Maires et des administrations municipales»

Monsieur le maire, présentez nous votre commune.Magaria, qui a été érigée en commune en 1988, compte, suivant le recensement de 2012, 130.707 habitants, pour une superficie de 715 km2. La densité de la population tourne autour de 188 hbts au km2. Les principales activités sont l'agriculture et l'élevage mais aussi le commerce favorisé par notre proximité avec le Nigeria. Sur le plan position géographique, elle est limitée au nord par la...

Maman Bachir Abdou, maire de la Commune Urbaine de Mirriah : «Nous remercions le Président de la République et le Gouver…

Maman Bachir Abdou, maire de la Commune Urbaine de Mirriah : «Nous remercions le Président de la République et le Gouvernement pour avoir fait de la question du changement de comportement une priorité nationale»

M. le maire, comment se présente la commune de Mirriah ?La Commune Urbaine de Mirriah a été créée le 27 juin 1988 ; c'est une Commune qui a trente (30) ans d'existence. Pour ce qui est de la population, au dernier recensement général de la population et de l'habitat, la Commune a compté80 126 habitants. Si on travaille avec le taux d'accroissement, on peut l'estimer à 90 000 voir100 000 habitants. La commune a une superficie de 621 Km2....

M. Saley Saidou, Président du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : «Mon ambition pour le CESOC, c'est de ren…

M. Saley Saidou, Président du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : «Mon ambition pour le CESOC, c'est de rendre cette institution encore plus active et productive»

Monsieur le Président, la première session ordinaire du CESOC au titre de l'année 2019 a pris fin récemment à Niamey. Quelle sont les recommandations issues de cette session ?Tout d'abord je vous remercie de cette opportunité que vous m'offrez pour parler de notre institution le CESOC et de ses missions.Cela dit, pour revenir à votre question, le Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) a effectivement tenu sa première session ord...

Mme Elback Zeinabou Tari Bako, ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant : «Dans le souci de …

Mme Elback Zeinabou Tari Bako, ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant : «Dans le souci de promouvoir les droits des femmes, nous envisageons d'élaborer et de mettre en œuvre un Programme National de Promotion du leadersh

Mme la ministre, la Journée Internationale de la Femme est célébrée aujourd'hui 8 mars dans tous les pays du monde. Pouvez-vous nous faire un bref rappel historique des circonstances qui ont conduit à l'institution de cette journée ?Merci de l'opportunité que votre journal me donne pour parler de cette importante journée que le Niger, à l'instar des autres pays de la Communauté Internationale, célèbre aujourd'hui 8 mars 2019. En effet, ...

M. Youssouf Mohamed El Moctar, Secrétaire Exécutif du Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger (RECA) : «Nous…

M. Youssouf Mohamed El Moctar, Secrétaire Exécutif du Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger (RECA) : «Nous tirons un bilan positif qui a même dépassé nos attentes»

M. le Secrétaire Exécutif, la 5ème édition du Salon de l'Agriculture, de l'Hydraulique, de l'Environnement et de l'Elevage du Niger (SAHEL-Niger) a pris fin dimanche dernier à Niamey. Quel bilan pouvez-vous tirer de cette grande rencontre du monde des producteurs ?Nous tirons un bilan positif qui a même dépassé nos attentes et nos objectifs. Du 19 au 24 février 2019, le Salon sahel Niger 2019 a connu une affluence record cette année ave...

M. Sadou Seydou , Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé : "Sous la conduite de SEM. Issoufou Mah…

M. Sadou Seydou , Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé : "Sous la conduite de SEM. Issoufou Mahamadou, le dossier de la ZLECAf connait des avancées significatives"

Monsieur le Ministre, lors du 32ème Sommet des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine, le Président de la République, Chef de l'État, a présenté à ses pairs le rapport de compte rendu sur l'état d'avancement du processus de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf) qui constitue sans nul doute l'une des grandes réformes portées par cette Institution. Pouvez-vous nous rappeler les grandes articulations de ce ...

Pr. Khalid Ikhiri, président de la CNDH-Niger, président du Réseau des institutions nationales des droits humains des pa…

Pr. Khalid Ikhiri, président de la CNDH-Niger, président du Réseau des institutions nationales des droits humains des pays du G5 Sahel : «Il n'y a jamais eu de guerre propre, mais il est bien possible d'allier lutte contre l'insécurité et respect scr

Monsieur le président, la CNDH et les autres institutions nationales des pays du G5 Sahel ont mis en place récemment un Réseau dont vous êtes le président. Pouvez-vous nous faire la genèse de la création de ce réseau ?Quelques mois seulement après son installation effective en mai 2013, la CNDH-Niger avait entrepris sur fonds propres, des missions de sensibilisation et d'information, au niveau des Institutions Nationales des Droits de l...

M. Mamoudou Moctar, Président de la Délégation Spéciale de la ville de Niamey : ''Le Niger est dans cette dynamique de R…

M. Mamoudou Moctar, Président de la Délégation Spéciale de la ville de Niamey : ''Le Niger est dans cette dynamique de Renaissance Culturelle, inspirée par le Président de la République, dont la ville de Niamey doit être le moteur, la locomotive et l

      Monsieur le président de la Délégation Spéciale, pouvez-vous nous parler de vos réalisations depuis que vous êtes à la tête de la Délégation spéciale de la ville de Niamey et leurs impacts sur le quotidien des populations ?Je dois d'abord remercier l'Office National d'Edition et de Presse (ONEP), pour l'occasion qu'il me donne, encore, pour parler des travaux que nous faisons depuis notre arrivée à la tête de la ...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

Audiences

Dossier

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la …

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la beauté, se cache toute une symbolique

Au-delà de la beauté artistique et visuelle, la tresse symbolise une forme d'expression po...

jeudi 18 avril 2019

Tresse traditionnelle

Tresse traditionnelle

La tresse traditionnelle a longtemps été un des métiers les plus reconnus à la femme nigér...

jeudi 18 avril 2019

Santé et sécurité au travail : Peu d'importance ac…

Santé et sécurité au travail : Peu d'importance accordée à la question

La problématique traite de la protection des travailleurs contre les maladies, les acciden...

jeudi 4 avril 2019

L'air du temps

Endiguer le banditisme urbain

Endiguer le banditisme urbain

Il y a environ une semaine, la Police Nationale a une fois de plus mis hors d'état de nuir...

jeudi 18 avril 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.