Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Dr Garba Yahaya, Directeur général de l'Agriculture : ''Au 10 juin 2018, 5.725 villages agricoles ont effectué des semis effectifs de mil et de sorgho, soit 46 % des 12.464 villages agricoles''


invitMonsieur le Directeur Général, cette année, la campagne agricole a débuté précocement dans plusieurs localités de notre pays. De façon globale, comment se présente la situation de cette campagne ?
Les premières pluies utiles ont été enregistrées au cours de la deuxième décade de mai dans plusieurs localités du pays; ces précipitations ont permis le démarrage des semis partiels de mil dans les régions de Dosso, Maradi, Tahoua, Tillabéry et Zinder. Au 10 juin 2018, 5.725 villages agricoles ont effectué des semis effectifs de mil et de sorgho soit 46 % des 12.464 villages agricoles. Ce taux est équivalent à celui de l'année passée à la même période. Le stade de développement du mil et du sorgho reste largement dominé par la levée, néanmoins le stade de levée avancée est observé pour le mil au niveau de certaines localités des régions de Dosso, Maradi, Tahoua, Tillabéry et Zinder.
Par rapport à la situation phytosanitaire aucune menace majeure n'a été signalée sur les cultures. Cependant, des attaques de rongeurs de faible ampleur ont été signalées sur le niébé à la levée à Golom et Hardo Salé dans le département de Gazaoua. Les mesures de contrôle sont d'ores et déjà prises. Des poches de sécheresse observées ont entrainé des pertes de semis au niveau de 15 villages de Maradi, 22 villages de la commune de Kalfou (région de Tahoua) et 18 villages du département de Doungass (région de Zinder). Ailleurs, ce sont les vents chauds qui ralentissent la croissance des jeunes plants.
De façon globale, la campagne se déroule normalement sur toute la zone agricole du Niger. Sur la base des prévisions saisonnières des services spécialisés en la matière, la campagne d'hivernage 2018-2019 s'annonce sous des bons auspices car les cumuls pluviométriques seront excédentaires à normaux sur les régions de Tillabéry, Niamey, Dosso, Tahoua et Maradi et normaux a excédentaires sur les régions de Zinder et Diffa. Tout laisse aussi à croire que la saison va débuter normalement dans la zone agricole.
Les péripéties de début de campagne avec des poches de sécheresse pourraient être enregistrées à une échelle peu importante. La fin de la saison sera tardive dans toute la bande agricole et des dates de début de saison en majorité équivalentes à la normale sont prévues dans la zone agricole. Des séquences sèches de durées longues à normales pourraient être observées en début de saison.
Les services de la météorologie nationale prévoient, en cette année 2018, des fortes précipitations qui engendreront des
inondations par endroits. Quels impacts peuvent-elles avoir sur les cultures et peut-être même sur l'élevage?
Des fortes précipitations qui engendreront par endroits des inondations peuvent, en effet, provoquer des pertes importantes de productions végétales et animales. Pour pallier les déficits de productions végétales induits par les inondations, l'Etat apportera un appui en boutures de manioc aux producteurs et appuiera fortement l'intensification des cultures irriguées pour résorber les déficits de productions éventuelles.
La période de la campagne agricole est un moment très important dans la vie des paysans, car elle constitue un temps pendant lequel ils cherchent à la sueur de leur front la subsistance annuelle. Qu'est-ce qui a été mis en place par l'Etat notamment en termes de matériels agricoles pour accompagner nos braves paysans ?
Pour une bonne réussite de la campagne agropastorale 2018, des dispositions ont été prises dont : la mise en place des semences de variétés améliorées. A cet effet, 7.585 tonnes de semences toutes espèces confondues sont en cours de placement au niveau des départements et communes. A cela s'ajoute la mise en place de 22.469 tonnes d'engrais sur un besoin exprimé de 50.000 tonnes ; le gap qui est donc de 27.531 tonnes est en cours de mobilisation. Il y a aussi, la mise en place de 23.322 litres de produits phytosanitaires au niveau des régions pour traiter 23.742 ha, la mobilisation de 230.000 autres litres est en cours. En plus, citons aussi, la mise en place de 1.200 UCA ; de 100 tracteurs et la mise en état et le renforcement de la logistique, ainsi que le recrutement en cours des agents de vulgarisation de base en charge de l'encadrement des producteurs. Par ailleurs, d'autres mesures d'accompagnement sont également prises et en train d'être mises en œuvre dont, entre autres, la vente à prix modéré de céréales, des aliments bétail, etc.
On sait que dans certaines régions du pays, la campagne agricole est un moment de conflits récurrents entre agriculteurs et entre agriculteurs et éleveurs. Quelles sont les dispositions prises à l'échelle nationale pour minimiser les risques éventuels ?
En effet, les conflits entre agriculteurs et éleveurs sont récurrents au Niger. L'Etat a toujours accordé une attention particulière à cette question, surtout en cette période où la campagne agricole s'installe progressivement sur toute l'étendue du territoire national. Ainsi, des mécanismes de prévention et de gestion de conflits entre agriculteurs et entre agriculteurs et éleveurs existent et le Code rural qui régit ces conflits travaille autant que faire se peut pour atténuer voir même mettre fin à ces conflits. Une campagne de sensibilisation est entreprise au niveau des régions pour prévenir les conflits, éviter l'occupation des couloirs de passage clairement balisés dans toutes les régions et les aires de pâturage mais aussi les champs pièges.
Les voies de recours à suivre en cas de conflits sont vulgarisées par les commissions foncières (COFO) au niveau des localités (car ces acteurs en conflits ne doivent pas se faire justice). Notons enfin que les réhabilitations des couloirs de passage, des aires de pâturage, des points d'eau pastoraux sont en cours avec l'appui de l'Etat et de ses partenaires au développement.

Réalisée par Mahamadou Diallo

29/06/18

L'invité de Sahel Dimanche

La cinéaste Aïcha Macky : Nos sociétés sont porteuses de vices qu'il faut combattre avec la caméra"

La cinéaste Aïcha Macky : Nos sociétés sont porteuses de vices qu'il faut combattre avec la caméra"

Depuis plusieurs années, à force de travail et d'abnégation, elle fait rayonner le cinéma nigérien à l'international. On retrouve toujours ses productions avec autant de perfectionnisme et de bonheur sur les écrans. Elle, c'est Aïcha Macky ; née en 1982 à Zinder, cette jeune femme peut sembler aujourd'hui avoir beaucoup gagné. Plusieurs distinctions et récompenses et sans doute, sûrement encore plusieurs années de succès au compteur de ...

Le président de la Commission des Finances et du Budget de l'Assemblée Nationale : «C'est la preuve, s'il en faut, de la…

Le président de la Commission des Finances et du Budget de l'Assemblée Nationale : «C'est la preuve, s'il en faut, de la transparence qui caractérise la gouvernance financière dans notre pays», déclare le député Adamou Namata

Monsieur le président, les 21 et 22 novembre derniers se sont tenus à Niamey les travaux de la 8ème Assemblée Générale de l'Association des Institutions Supérieures de Contrôle ayant en Commun l'Usage du Français (AISCCUF). Quelle importance revêt à vos yeux une telle rencontre pour nos Etats qui s'échinent à instaurer en leur sein les mécanismes de la bonne gouvernance en matière de gestion des finances publiques ?Dans tous les pays me...

Madame Amina Moumouni, Ministre de l'Energie : «Avec l'intégration de la centrale solaire de Malbaza au réseau de la NIG…

Madame Amina Moumouni, Ministre de l'Energie : «Avec l'intégration de la centrale solaire de Malbaza au réseau de la NIGELEC, le Niger inaugure l'introduction dans son mix énergétique de la production solaire»

Madame la Ministre, votre département ministériel s'apprête à accueillir l'inauguration de la première centrale solaire photovoltaïque de 7 MW à Malbaza, le dimanche 24 novembre prochain. Quelle est selon vous l'importance de cet événement pour notre pays ?Je vous remercie de me donner l'occasion de parler de la centrale solaire photovoltaïque de 7 MW de Malbaza. Comme vous le faites remarquer cette centrale est d'abord la première inst...

Le Directeur Général de l'ANVD : «Le Prix international Awards in Excellence and Quality dans la catégorie OR que l'ANVD…

Le Directeur Général de l'ANVD : «Le Prix international Awards in Excellence and Quality dans la catégorie OR que l'ANVD a obtenu est la reconnaissance des efforts que déploie notre Agence», affirme M. Hassane Hamidine

Monsieur le Directeur Général, l'ANVD a été distinguée, en septembre dernier, du prestigieux prix Awards en Excellence et Qualité, lors du 32ème congrès International de la Qualité tenu à Francfort, en Allemagne. Qu'est-ce qui justifie une telle distinction de portée internationale ?Merci beaucoup pour l'opportunité que vous me donnez de parler de notre Agence et de ses activités. Effectivement, l'Agence Nigérienne de Volontariat pour l...

Monsieur Abdoulaye Coulibaly, président du Comité technique national Télévision Numérique Terrestre (TNT) : «La TNT va r…

Monsieur Abdoulaye Coulibaly, président du Comité technique national Télévision Numérique Terrestre (TNT) : «La TNT va renforcer la visibilité du Niger à l'international et cadre parfaitement avec le PDES 2017-2021»

Monsieur le président du Comité Technique National TNT, le Conseil des Ministres tenu vendredi dernier a entendu une Communication conjointe de Monsieur le Ministre de la Communication, M. Habi Mahamadou Salissou et de son homologue en charge de l'Economie Numérique, M. Sani Maigochi, sur le processus de basculement vers la TNT. Où en est-on aujourd'hui?Merci. Disons que le processus a bien avancé, particulièrement ces derniers mois, et...

Interview du Ministre des Domaines, de l'Urbanisme et du Logement, Monsieur Waziri Maman : Dorénavant, aucun privé ne pe…

Interview du Ministre des Domaines, de l'Urbanisme et du Logement, Monsieur Waziri Maman : Dorénavant, aucun privé ne peut réaliser des lotissements... Ils se feront à l'initiative du Ministère en charge de l'Urbanisme et des Mairies

Quelles sont les dispositions prises par votre département ministériel pour une meilleure gestion des espaces publics et privés ?Merci beaucoup pour l'opportunité que vous me donnez pour parler des sujets très importants pour la vie de la nation. Au niveau de la gestion des domaines publics et privés de l'Etat, vous savez, il y a eu beaucoup de dérapages. Il y a eu des espaces qui ont été morcelés ; il ya eu des espaces qui ont été vend...

M. Wargo Boubacar, Secrétaire Permanent du Haut conseil pour l'investissement au Niger : "Le Niger est une terre d'…

M. Wargo Boubacar, Secrétaire Permanent du Haut conseil pour l'investissement au Niger : "Le Niger est une terre d'opportunités et une destination privillégiée pour les investisseurs"

Monsieur le secrétaire permanent, pouvez-vous nous présenter cette structure dont vous avez la charge ?Le Haut Conseil pour l'Investissement au Niger (HCIN) est une structure créée et placée sous l'autorité directe du Président de la République et a pour rôle d'être la plateforme de dialogue public-privé en vue d'impulser les actions ayant pour finalité de promouvoir et d'assainir l'environnement des affaires et de définir les priorités...

M. Zakari Oumarou, Coordonnateur Technique de l'Enquête Harmonisée sur les Conditions de Vie des Ménages (EHCVM) auprès …

M. Zakari Oumarou, Coordonnateur Technique de l'Enquête Harmonisée sur les Conditions de Vie des Ménages (EHCVM) auprès des Etats membres de l'UEMOA: «Les données collectées au cours de ces opérations de collecte sont confidentielles et ne servent qu

Monsieur le Coordonnateur, l'Institut National de la Statistique (INS) réalise la première Enquête Harmonisée sur les Conditions de Vie des Ménages (EHCVM) auprès des Etats membres de l'UEMOA. Pouvez-vous nous expliquer ce qu'est d'abord une enquête harmonisée sur les conditions de vie des ménages ?Avant de répondre à vos questions, permettez-moi d'abord de remercier très sincèrement votre journal, pour l'intérêt qu'il porte à nos diffé...

M. Oumarou Amadou Saley, Haut Commissaire à la Modernisation de l'Etat : «Tous les efforts faits pour rationaliser et am…

M. Oumarou Amadou Saley, Haut Commissaire à la Modernisation de l'Etat : «Tous les efforts faits pour rationaliser et améliorer les services publics dans ce pays sont à encourager»

Monsieur le Haut Commissaire, pouvez-vous nous définir le concept de «modernisation de l'Etat » qui est le fondement de la création de l'institution que vous dirigez ?L'expression «modernisation de l'Etat» désigne les actions de type législatif ou réglementaire qui doivent entrainer une transformation substantielle du périmètre d'action ou des méthodes de fonctionnement de l'Etat. Cette transformation « structurelle» vise à améliorer le...

Mme Maïga Fatima Halirou, Maire de Birni N'Gaouré : «La gestion communale n'est pas uniquement du ressort du Conseil mun…

Mme Maïga Fatima Halirou, Maire de Birni N'Gaouré : «La gestion communale n'est pas uniquement du ressort du Conseil municipal mais une affaire de tous les administrés»

      Madame la maire, présentez-nous la Commune urbaine de Birni Ngaouré.La Commune urbaine de Birni Ngaouré, a été créée par la loi N° 2002-14 du 11 JUIN 2012. Elle est limitée à l'ouest par les Communes rurales de Fakara et N'Gonga ; au sud par celles de Kankandi et de Fardji; au nord par N'Gonga et à l'est par la commune de Golé. Le chef-lieu de la Commune qui est Birni Ngaouré est situé à 33 kilomètres de Dosso et...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

Audiences

Dossier

Installation de la saison. froide au Niger : …

Installation de la saison. froide au Niger : "Il fera moins froid cette année'', selon l'ingénieur météorologue Ousman Baoua

La saison des pluies a définitivement plié ses bagages pour donner place à l'harmattan qui...

vendredi 30 novembre 2018

De la nécessité de protéger les enfants contre les…

De la nécessité de protéger les enfants contre les maladies liées au froid

La période de froid est en train de s'installer progressivement au Niger et particulièreme...

vendredi 30 novembre 2018

La friperie, leader du marché pour le choix des vê…

La friperie, leader du marché pour le choix des vêtements contre le froid

En cette fin de mois de novembre, les populations de Niamey changent leurs habitudes vesti...

vendredi 30 novembre 2018

L'air du temps

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Cancer, tension, diabète, ulcères....Voilà des pathologiesspécifiques qui, il y a quelques...

vendredi 7 décembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.