Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Assemblée Nationale/Poursuite des travaux en séance plénière : Les députés ont voté le projet de loi portant deuxième rectification de la loi des finances pour l'année budgétaire 2017


assembleeLes travaux en séance plénière de la deuxième session ordinaire de l'Assemblée nationale, dite session budgétaire au titre de l'année 2017 se poursuivent activement à l'hémicycle, Place de la Concertation. Hier matin, les parlementaires ont procédé à l'examen et au vote du projet de loi portant deuxième rectification de la loi N°2016-43 du 06 décembre 2016, portant loi des finances pour l'année budgétaire 2017. Les débats et la séance de vote se sont déroulés en présence des députés de l'opposition parlementaire. Les parlementaires ont voté ce projet à 117 voix pour, 23 contre et zéro abstention après un débat houleux. La séance de la plénière a été présidée par le président de l'Assemblée nationale, SE. Ousseini Tinni en présence du ministre délégué auprès du ministre des Finances, chargé du budget, M. Ahmat Jidoud.
En prenant la parole devant l'hémicycle, le ministre a remercié les députés pour avoir voté le projet de loi. Il a rappelé que la loi n°2016-43 du 06 décembre 2016, portant loi des finances pour l'année budgétaire 2017, a arrêté initialement le budget général de l'Etat en recettes et en dépenses à un montant de 1.809,49 milliards de FCFA. Elle a fait l'objet d'une première rectification pour adopter et mettre en œuvre certaines mesures fiscales afin d'améliorer la mobilisation des ressources internes ; alléger la fiscalité du secteur des télécommunications ; prendre en compte des nouveaux appuis des partenaires au développement et adapter les dépenses au niveau des ressources prévisibles. Cette première rectification a porté le montant du budget de 1.809,49 milliards de FCFA à 1.855,36 milliards de FCFA, soit une hausse de 45,87 milliards, correspondant à 2,43% en valeur relative.
Ensuite, quelques mois après la 1ère rectification, le gouvernement a obtenu d'importantes ressources, sous forme d'appuis budgétaires provenant des partenaires techniques et financiers. Ainsi, conformément aux dispositions de l'article 48 de la loi organique relative aux lois des finances, cette 2ème rectification de la loi de finances pour l'année budgétaire 2017 s'est avérée nécessaire en raison de la prise en compte des appuis budgétaires additionnels obtenus de nos partenaires au développement ; la suppression du produit de la vente de licence de téléphonie pour un montant de 8 milliards de FCFA, qui risque de ne pas se concrétiser d'ici décembre 2017. En ce qui concerne les dépenses, le projet de collectif vise leur mise en conformité avec les objectifs du Programme Economique et Financier à travers notamment l'inscription de crédits pour résorber les arriérés de paiement intérieurs. En outre a-t-il indiqué, certaines lignes budgétaires, dont les crédits seraient insuffisants, ont été rehaussées.
Les principales modifications apportées à la loi de finances initiale se résument comme suit : en matière de ressources; les prévisions corrigées des recettes se décomposent en recettes internes ; elles accusent une diminution nette de 1,5 milliard de FCFA, consécutive à la suppression des produits de la vente de la licence de téléphonie pour 8 milliards de FCFA et d'un apport de ressources exceptionnelles de 6,5 milliards de FCFA pour le financement partiel du programme de modernisation des villes.
En ressources externes ; elles connaissent une augmentation nette d'un montant total de 56,26 milliards, réparti comme suit : 39,2 milliards, représentant l'appui budgétaire additionnel de la Banque Mondiale (BM), dont 33,60 milliards sous forme de don budgétaire et 5,6 milliards sous forme d'emprunt programme ; 22,5 milliards, constitués d'un don budgétaire de la Banque Africaine de Développement (BAD), en lieu et place d'un emprunt budgétaire de 8,7 milliards ; 3,28 milliards, représentant un don budgétaire supplémentaire de l'Agence Française de Développement (AFD). L'évolution des prévisions des recettes entre la 1ère loi de finances rectificative et la 2ème loi de finances rectificative 2017 se présente comme suit : Ainsi, les ressources additionnelles représentent 54,75 milliards de FCFA. En matière des dépenses : les modifications portent essentiellement sur l'inscription de crédits destinés à la prise en charge des dépenses d'eau, d'électricité et de téléphone ; aux dépenses urgentes de certains Ministères qui n'étaient pas prévues initialement ; à la constitution d'une réserve de crédits ; ainsi qu'à l'apurement des arriérés de l'Etat. Ces crédits représentent un montant de 54,75 milliards de FCFA.
Enfin, il faut souligner que, l'évolution des prévisions des dépenses entre la 1ère loi des finances rectificative et la 2ème loi des finances rectificative 2017 (en milliards de FCFA) se présente comme suit : les réaménagements ont permis d'arrêter le budget général de l'Etat 2017, au titre de ce deuxième collectif, en équilibre entre les recettes et les dépenses, à un montant de 1.910,11 milliards FCFA, contre 1.855,36 milliards FCFA, soit une augmentation de 54,75 milliards, correspondant à 2,95% en valeur relative. «La crédibilité du gouvernement, son sérieux ont fait en sorte qu'il y a eu des accords avec des partenaires techniques et financiers. Dans la sous région par exemple, beaucoup de pays ont vu leurs appuis budgétaires annulés les deux dernières semaines», a conclu M. Ahmat Jidoud.
Les travaux en séance plénière reprendront le samedi 25 novembre 2017 avec le contrôle de l'action gouvernementale à travers les questions d'actualité.

Seini Seydou Zakaria(onep)
21/11/17

Politique

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit une délégation de la Cour des Comptes du Burkina Faso

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit une délégation de la Cour des Comptes du Burkina Faso

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a reçu hier matin une délégation de la Cour des Comptes du Burkina Faso conduite par son Premier président, M. Jean Emile Somda. A leur sortie d'audience, M. Jean Emile Somda a déclaré qu'ils sont venus présenter leurs condoléances au Chef de l'Etat suite au décès de M. Saidou Sidibé, de son vivant Premier président de la Cour de Comptes du Niger.Le Premier président d...

Adoption de cinq projets de loi dont celui autorisant la ratification de la convention sur la répression des actes illic…

Adoption de cinq projets de loi dont celui autorisant la ratification de la convention sur la répression des actes illicites dirigés contre l'aviation civile internationale

Les travaux en séance plénière de la deuxième session ordinaire de l'Assemblée nationale, dite session budgétaire au titre de l'année 2018 se poursuivent à l'hémicycle place de la Concertation. Hier, les parlementaires ont examiné et voté cinq projets de loi de ratification dont celui relatif à la convention sur la répression des actes illicites dirigés contre l'aviation civile internationale adoptée à Beijing sous les auspices de l'Org...

Fin de la mission du Président de la République en Arménie et en Guinée Equatoriale : Le Chef de l'Etat a regagné Niamey…

Fin de la mission du Président de la République en Arménie et en Guinée Equatoriale : Le Chef de l'Etat a regagné Niamey le samedi dernier

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey le samedi 13 octobre dernier, en début d'après midi, de retour d'Erevan en Arménie et de Malabo en Guinée Equatoriale. Il faut rappeler que le Chef de l'Etat avait pris part au sommet des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) qui s'est tenu le 11 octobre dernier à Erevan, puis aux festivités du 50èm...

Visite du Président de la République à Malabo, en Guinée Equatoriale : SE Issoufou Mahamadou assiste au cinquantenaire d…

Visite du Président de la République à Malabo, en Guinée Equatoriale : SE Issoufou Mahamadou assiste au cinquantenaire de l'indépendance de ce pays frère

Sur invitation de son ami et frère, le Président de la République de Guinée Equatoriale, M Theodoro Obiang Nguema Nbasogo, le Président de la République Issoufou Mahamadou a séjourné en terre équato-guinéenne du 11 au 13 octobre dernier. SE Issoufou Mahamadou qu'accompagnaient des officiels nigériens est allé partager la joie du peuple frère de ce pays à l'occasion du 50ème anniversaire de l'indépendance, célébré le 12octobre.C'est dans...

Assemblée nationale : Cinq projets de loi de ratification dont celui autorisant l'adhésion du Niger à la convention sur …

Assemblée nationale : Cinq projets de loi de ratification dont celui autorisant l'adhésion du Niger à la convention sur la cybercriminalité

Les travaux en séance plénière de la 2ème session ordinaire de l'Assemblée nationale au titre de l'année 2018 dite session budgétaire se poursuivent activement à l'hémicycle. Le vendredi 12 octobre dernier, les députés ont procédé à l'examen et au vote de cinq (5) projets de loi de ratification d'ordonnances dont celui autorisant l'adhésion du Niger à la convention sur la cybercriminalité. La séance plénière a été présidée par la 5ème v...

XVIIème Sommet de la francophonie, à Erevan, en Arménie : Promouvoir le vivre ensemble dans la diversité

XVIIème Sommet de la francophonie, à Erevan, en Arménie : Promouvoir le vivre ensemble dans la diversité

Le Président de la République, Chef de l'Etat, S.E.M. Issoufou Mahamadou, à la tête d'une importante délégation, a participé activement au 17ème sommet de l'Organisation internationale de la Francophonie qui s'est tenu le 11 octobre à Erevan, la capitale arménienne. Le sommet organisé sous le thème du «vivre ensemble» a enregistré la participation de tous les pays membres dont de nombreux chefs d'Etat et de gouvernement parmi lesquels l...

«L'Afrique restera un réservoir de migration clandestine aussi longtemps qu'elle continuera à être un simple réservoir d…

«L'Afrique restera un réservoir de migration clandestine aussi longtemps qu'elle continuera à être un simple réservoir de matières premières. L'industrialisation du Continent est donc un impératif incontournable», déclare SEM. Issoufou Mahamadou

«Monsieur le Premier Ministre d'ArménieMesdames et Messieurs les Chefs d'Etat et de Gouvernement,Madame la Secrétaire Générale de la Francophonie,Mesdames, Messieurs,Je voudrais exprimer mes remerciements au Gouvernement arménien, qui a bien voulu accueillir les présentes assises du Sommet de la Francophonie, et pour toutes les dispositions qui ont été prises pour faciliter notre séjour ici à Erevan. Je tiens en particulier à féliciter ...

Poursuite des travaux en séance plénière à l'Assemblée nationale : Les députés adoptent cinq (5) textes de projets de lo…

Poursuite des travaux en séance plénière à l'Assemblée nationale : Les députés adoptent cinq (5) textes de projets de loi de ratification dont celui de l'ouverture de l'hôpital de l'amitié Niger-Turquie

Les travaux en séance plénière de la deuxième session ordinaire, dite session budgétaire de l'Assemblée nationale au titre de l'année 2018, se poursuivent activement à l'hémicycle de la place de la concertation. Hier, les parlementaires ont procédé à l'examen et à l'adoption de cinq (5) textes de projets de loi de ratification dont celui de l'ouverture, exploitation conjointe et le transfert de l'hôpital de l'amitié Niger-Turquie. La sé...

17ème Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement de pays membres de la Francophonie : Le Chef de l'Etat depuis hier à Er…

17ème Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement de pays membres de la Francophonie : Le Chef de l'Etat depuis hier à Erevan (Arménie)

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou est arrivé, hier en début de soirée à Erevan (Arménie). Dans la capitale de l'Arménie, le Président Issoufou prend part au 17ème Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement des pays membres de la Francophonie. Ce Sommet dont les travaux débutent ce matin même dans la capitale arménienne, a pour thème « Vivre ensemble dans la solidarité, le partage des valeurs humanistes...

Assemblée nationale : Les députés votent quatre projets de loi de ratification d'ordonnances portant prorogations d'Etat…

Assemblée nationale : Les députés votent quatre projets de loi de ratification d'ordonnances portant prorogations d'Etat d'urgence dans les régions de Diffa, de Tahoua et de Tillabéri

-Les travaux en plénière de la 2ème session ordinaire de l'Assemblée nationale au titre de l'année 2018 dite session budgétaire, se poursuivent à l'hémicycle. Au cours de la séance plénière d'hier, les députés ont procédé à l'examen et au vote de quatre (4) textes de projets de loi de ratification d'ordonnances portant prorogation de l'Etat d'urgence dans les régions de Diffa, de Tillabéri et de Tahoua. La séance a été présidée par le 2...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : …

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : Grande mobilisation pour éradiquer le phénomène

Avec plus de 58% de la population constituée de jeunes, autant dire que la jeunesse est l'...

jeudi 11 octobre 2018

Portrait du chef de Canton d' Illela : L'honorable…

Portrait du chef de Canton d' Illela : L'honorable Yacouba Habibou Oumani est en train de mettre fin au mariage des enfants dans son entité coutumière

Le partenariat entre la chefferie traditionnelle et l'UNICEF et l'UNFPA se porte bien. Il ...

jeudi 11 octobre 2018

Interview d'une enseignante engagée pour les fille…

Interview d'une enseignante engagée pour les filles, Mme Omar Hajia Hassia SCOFI Tahoua: « Quand on est décidé et mobilisé, on obtient les meilleurs résultats »

Mme, vous êtes agent de la Direction départementale des Enseignements Secondaires (DDES) T...

jeudi 11 octobre 2018

L'air du temps

La langue française en plein naufrage

La langue française en plein naufrage

A l'heure où la grande messe du monde francophone bat son plein à Erevan, en Arménie, qui ...

jeudi 11 octobre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.