Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Assemblée Nationale/Poursuite des travaux en séance plénière : Les députés ont voté le projet de loi portant deuxième rectification de la loi des finances pour l'année budgétaire 2017


assembleeLes travaux en séance plénière de la deuxième session ordinaire de l'Assemblée nationale, dite session budgétaire au titre de l'année 2017 se poursuivent activement à l'hémicycle, Place de la Concertation. Hier matin, les parlementaires ont procédé à l'examen et au vote du projet de loi portant deuxième rectification de la loi N°2016-43 du 06 décembre 2016, portant loi des finances pour l'année budgétaire 2017. Les débats et la séance de vote se sont déroulés en présence des députés de l'opposition parlementaire. Les parlementaires ont voté ce projet à 117 voix pour, 23 contre et zéro abstention après un débat houleux. La séance de la plénière a été présidée par le président de l'Assemblée nationale, SE. Ousseini Tinni en présence du ministre délégué auprès du ministre des Finances, chargé du budget, M. Ahmat Jidoud.
En prenant la parole devant l'hémicycle, le ministre a remercié les députés pour avoir voté le projet de loi. Il a rappelé que la loi n°2016-43 du 06 décembre 2016, portant loi des finances pour l'année budgétaire 2017, a arrêté initialement le budget général de l'Etat en recettes et en dépenses à un montant de 1.809,49 milliards de FCFA. Elle a fait l'objet d'une première rectification pour adopter et mettre en œuvre certaines mesures fiscales afin d'améliorer la mobilisation des ressources internes ; alléger la fiscalité du secteur des télécommunications ; prendre en compte des nouveaux appuis des partenaires au développement et adapter les dépenses au niveau des ressources prévisibles. Cette première rectification a porté le montant du budget de 1.809,49 milliards de FCFA à 1.855,36 milliards de FCFA, soit une hausse de 45,87 milliards, correspondant à 2,43% en valeur relative.
Ensuite, quelques mois après la 1ère rectification, le gouvernement a obtenu d'importantes ressources, sous forme d'appuis budgétaires provenant des partenaires techniques et financiers. Ainsi, conformément aux dispositions de l'article 48 de la loi organique relative aux lois des finances, cette 2ème rectification de la loi de finances pour l'année budgétaire 2017 s'est avérée nécessaire en raison de la prise en compte des appuis budgétaires additionnels obtenus de nos partenaires au développement ; la suppression du produit de la vente de licence de téléphonie pour un montant de 8 milliards de FCFA, qui risque de ne pas se concrétiser d'ici décembre 2017. En ce qui concerne les dépenses, le projet de collectif vise leur mise en conformité avec les objectifs du Programme Economique et Financier à travers notamment l'inscription de crédits pour résorber les arriérés de paiement intérieurs. En outre a-t-il indiqué, certaines lignes budgétaires, dont les crédits seraient insuffisants, ont été rehaussées.
Les principales modifications apportées à la loi de finances initiale se résument comme suit : en matière de ressources; les prévisions corrigées des recettes se décomposent en recettes internes ; elles accusent une diminution nette de 1,5 milliard de FCFA, consécutive à la suppression des produits de la vente de la licence de téléphonie pour 8 milliards de FCFA et d'un apport de ressources exceptionnelles de 6,5 milliards de FCFA pour le financement partiel du programme de modernisation des villes.
En ressources externes ; elles connaissent une augmentation nette d'un montant total de 56,26 milliards, réparti comme suit : 39,2 milliards, représentant l'appui budgétaire additionnel de la Banque Mondiale (BM), dont 33,60 milliards sous forme de don budgétaire et 5,6 milliards sous forme d'emprunt programme ; 22,5 milliards, constitués d'un don budgétaire de la Banque Africaine de Développement (BAD), en lieu et place d'un emprunt budgétaire de 8,7 milliards ; 3,28 milliards, représentant un don budgétaire supplémentaire de l'Agence Française de Développement (AFD). L'évolution des prévisions des recettes entre la 1ère loi de finances rectificative et la 2ème loi de finances rectificative 2017 se présente comme suit : Ainsi, les ressources additionnelles représentent 54,75 milliards de FCFA. En matière des dépenses : les modifications portent essentiellement sur l'inscription de crédits destinés à la prise en charge des dépenses d'eau, d'électricité et de téléphone ; aux dépenses urgentes de certains Ministères qui n'étaient pas prévues initialement ; à la constitution d'une réserve de crédits ; ainsi qu'à l'apurement des arriérés de l'Etat. Ces crédits représentent un montant de 54,75 milliards de FCFA.
Enfin, il faut souligner que, l'évolution des prévisions des dépenses entre la 1ère loi des finances rectificative et la 2ème loi des finances rectificative 2017 (en milliards de FCFA) se présente comme suit : les réaménagements ont permis d'arrêter le budget général de l'Etat 2017, au titre de ce deuxième collectif, en équilibre entre les recettes et les dépenses, à un montant de 1.910,11 milliards FCFA, contre 1.855,36 milliards FCFA, soit une augmentation de 54,75 milliards, correspondant à 2,95% en valeur relative. «La crédibilité du gouvernement, son sérieux ont fait en sorte qu'il y a eu des accords avec des partenaires techniques et financiers. Dans la sous région par exemple, beaucoup de pays ont vu leurs appuis budgétaires annulés les deux dernières semaines», a conclu M. Ahmat Jidoud.
Les travaux en séance plénière reprendront le samedi 25 novembre 2017 avec le contrôle de l'action gouvernementale à travers les questions d'actualité.

Seini Seydou Zakaria(onep)
21/11/17

Politique

A la Présidence de la République :Le Chef de l'Etat reçoit la ministre française des Armées

A la Présidence de la République :Le Chef de l'Etat reçoit la ministre française des Armées

Le Président de la République, Chef de l'Etat, S.E Issoufou Mahamadou, s'est entretenu, hier dans l'après-midi, avec la ministre française des Armées en tournée dans la région du Sahel. A sa sortie d'audience, Florence Parly a déclaré avoir échangé avec le Chef de l'Etat sur la question sécuritaire au sahel, principalement dans les pays du G 5 Sahel. « Nous avons poursuivi nos échanges avec le Président Issoufou, échanges qui sont très ...

Fin du sommet des présidents des parlements des pays membres du G5 Sahel à Niamey: Création d'une structure interparleme…

Fin du sommet des présidents des parlements des pays membres du G5 Sahel à Niamey: Création d'une structure interparlementaire du G5 Sahel

Les travaux du sommet des présidents des parlements des pays membres du G5 Sahel avec la participation du président du parlement européen, M. Antonio Tadjani et d'une délégation de l'assemblée nationale française ont pris fin, mardi dernier au Palais des Congrès de Niamey sous la présidence de M. Ousseini Tinni, président de l'Assemblée nationale. La fin des travaux a été sanctionnée par un communiqué final. La cérémonie de clôture s'es...

«Nous parlementaires avons pensé qu'il est nécessaire et même indispensable d'accompagner démocratiquement cette initiat…

«Nous parlementaires avons pensé qu'il est nécessaire et même indispensable d'accompagner démocratiquement cette initiative» déclare SE. Ousseini Tinni

««Messieurs les Présidents des assemblées des pays du G5 Sahel, chers frères,Messieurs les chefs de délégation ;Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Consuls généraux ;Honorables collègues députés ;En votre nom à tous, je voudrais souhaiter la plus cordiale des bienvenues à notre illustre hôte qui par cette visite au Nigerhonore toutes les populations sahéliennes. Laissez-moi, au nom de ces populations, remercier à trave...

Communiqué final issu du Sommet interparlementaire sur le G5 Sahel et de la visite du président du Parlement européen : …

Communiqué final issu du Sommet interparlementaire sur le G5 Sahel et de la visite du président du Parlement européen : Création d'une structure interparlementaire du G5 Sahel,de concert avec des pays bailleurs de fonds de l'Alliance du Sahel

« Le mardi 17 juillet 2018, sur invitation de SEM OUSSEINI TINNI, Président de l'Assemblée nationale du Niger, s'est tenu, au Palais des congrès de Niamey, un sommet interparlementaire sur le G5 Sahel.1. Ce sommet a connu la participation effective du Président du Parlement européen, des Présidents des Assemblées nationales de la République du Mali, de la République Islamique de Mauritanie et de la République du Niger, ainsi que des dél...

Le Chef de l'Etat reçoit les présidents des parlements des pays du G5 Sahel et le président du parlement européen

Le Chef de l'Etat reçoit les présidents des parlements des pays du G5 Sahel et le président du parlement européen

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE Issoufou Mahamadou a reçu en audience hier après midi les présidents des parlements des pays du G5 Sahel avec le vice-président de la commission des Affaires Etrangères de l'Assemblée Nationale Française, président du groupe d'Amitié France-Niger, M. Jaques Maire et le président du parlement européen M. Antonio Tadjani.A l'issue de la première audience le président de l'Assemblée National...

Sommet des présidents des Assemblées des pays membres du G5 Sahel : «Il est, en effet, indispensable que l'intégration d…

Sommet des présidents des Assemblées des pays membres du G5 Sahel : «Il est, en effet, indispensable que l'intégration de nos moyens sécuritaires et la coopération économique que nous entamons dans la sous-région sahélienne soient une affaire des peu

Les présidents des Assemblées nationales des pays membres du G5 Sahel étaient en conclave hier à Niamey. L'ouverture des travaux présidée par SE. Ousseini Tinni, président de l'Assemblée nationale, s'est déroulée au palais des congrès en présence des délégations parlementaires venues du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Tchad et la France, ainsi que plusieurs personnalités. Il s'est agi au cours de cette rencontre de réfléchir...

Le Chef de l'Etat reçoit les délégations de l'OACI et de l'AIEA

Le Chef de l'Etat reçoit les délégations de l'OACI et de l'AIEA

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a reçu hier en audience une délégation de l'Organisation pour l'aviation civile internationale (OACI), et celle des membres de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).La délégation de l'OACI conduite par la Secrétaire générale de ladite organisation, Dr Fang Liu et composée du Directeur régional de l'OACI, du représentant du Niger à l'OACI, séjourne au ...

Sommet interparlementaire sur le G5 Sahel : Vers la mise en œuvre d'un mécanisme parlementaire d'accompagnement du G5 Sa…

Sommet interparlementaire sur le G5 Sahel : Vers la mise en œuvre d'un mécanisme parlementaire d'accompagnement du G5 Sahel

Niamey accueille depuis ce matin, un sommet interparlementaire sur le G5 Sahel couplé à une visite du président du Parlement européen, M. Antonio Tajani. Prennent part à ce sommet, les présidents des parlements des pays membres du G5 Sahel à savoir le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie et le Tchad, ainsi qu'une délégation de l'Assemblée nationale française. Il s'agit pour les hôtes du président de l'Assemblée nationale, SE. Ousseini T...

Allocution de SE. Marcel Escure, Ambassadeur de France au Niger, à l'occasion de la célébration de la fête du 14 juillet

Allocution de SE. Marcel Escure, Ambassadeur de France au Niger, à l'occasion de la célébration de la fête du 14 juillet

Mesdames et messieurs les membres du gouvernement, du parlement,Autorités civiles et militaires de la République,Monsieur le député,Monsieur le Doyen, Mesdames et Messieurs les chefs de mission diplomatiques et internationales,Chers invités, mes chers compatriotes,Bienvenue à la résidence de France à Niamey !Brigitte et moi-même vous remercions de votre présence ce soir, et de votre fidélité constante aux événements diplomatiques, milit...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside la réunion du comité d'orientation de la mise en œuvre de l…

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside la réunion du comité d'orientation de la mise en œuvre de l'Initiative 3N

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a présidé hier matin dans la salle du Conseil des ministres, la 17ème réunion du comité interministériel de suivi et de la mise en œuvre du programme de l'Initiative 3N (CIO). La réunion s'est déroulée en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, de plusieurs membres du gouvernement et les responsables du Haut Commissariat à l'initiative 3...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le Hadj : Un voyage de tous les sacrifices

Le Hadj : Un voyage de tous les sacrifices

Dans quelques jours, les pèlerins nigériens convergeront Incha Allah vers les Lieux Saints...

vendredi 20 juillet 2018

HADJ 2018 : La question du transport des pèlerins …

HADJ 2018 : La question du transport des pèlerins est déjà réglée

« Nous n'avons aucun problème. Nous allons transporter l'ensemble des pèlerins par le vol ...

vendredi 20 juillet 2018

Le Commissariat à l'Organisation du Hadj et de la …

Le Commissariat à l'Organisation du Hadj et de la Oumrah (COHO) : Le premier vol des pèlerins, prévu le 30 juillet 2018

Le hadj est ce rite religieux pour lequel les autorités nigériennes s'investissent chaque ...

vendredi 20 juillet 2018

L'air du temps

Vagues d'inondations

Vagues d'inondations

Selon le bilan de la situation des inondations dressé par OCHA, à la date du 18 juillet 20...

vendredi 20 juillet 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.