Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Message à la Nation de S.E.M Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'État, à l'occasion du 59ème anniversaire de la proclamation de la République du Niger



PRN-messageNigériens, Nigériennes,
Mes chers Concitoyens,
Demain, 18 Décembre 2017, notre République a 59 ans. Cette année, il revient à la ville de Tahoua l'honneur d'en accueillir les festivités de l'anniversaire, un anniversaire qui intervient au lendemain de la table ronde, tenue les 13 et 14 Décembre, à Paris, sur le financement du Plan de la Renaissance 2017-2021. Permettez-moi de saisir la présente occasion pour en faire le compte-rendu.
Mes chers Concitoyens,
La table ronde de la renaissance a rassemblé environ 800 participants : partenaires techniques et financiers, investisseurs privés, représentants de la société civile..., Elle a été l'occasion de faire le bilan de la mise en œuvre du Plan de la Renaissance 2012-2016. Avec un taux de croissance annuelle moyen de 6,7%, une inflation annuelle moyenne de 0,6%, une exécution financière à hauteur de 93% et un financement sur ressources internes de 73%, la mise en œuvre de ce plan a été considérée, par tous, comme un grand succès, un succès obtenu en dépit des chocs que nous avons dû affronter : choc sécuritaire, choc de la baisse des prix des matières premières, notamment l'uranium et le pétrole, celui de la récession qu'a connue notre premier partenaire commercial, le Nigéria et, en fin, le choc climatique. Tous les participants ont salué la résilience et le dynamisme de notre économie. Les participants ont également apprécié les réformes structurelles engagées par le Gouvernement, notamment en matière de finances publiques et dans le domaine du climat des affaires. Ils ont salué les efforts dans la lutte contre la pauvreté à travers la mise en œuvre de l'initiative 3N, la promotion de l'éducation, de la formation professionnelle et technique, de la santé, l'accès à l'eau et à l'assainissement, la création d'emplois notamment pour les jeunes. Ils ont également salué les efforts faits dans le domaine des infrastructures, de la sécurité et de la consolidation des institutions démocratiques.
Mes chers concitoyens,
Il n'y a pas, dit-on, de vents favorables pour celui qui n'a pas d'objectifs. Avoir eu des objectifs clairs, dès le départ, explique, en partie, le succès de la mise en œuvre du premier plan de la renaissance. Le second plan de la renaissance, comme vous le savez, reprend les priorités du premier, auxquelles est venue s'ajouter la renaissance culturelle. La prise en compte de celle-ci se justifie par la nécessité d'accélérer la marche en avant de notre société. Pour y arriver, nous avons identifié les valeurs internes comme externes qui peuvent contribuer à la modernisation sociale de notre pays, notamment le changement dans les mentalités et dans les comportements, ainsi qu'à sa modernisation politique et économique. Nous avons également identifié les contre-valeurs qui expliquent, en partie, les contre-performances enregistrées. Promouvoir les valeurs et combattre les contre-valeurs, telle est notre ambition. Tous les participants à la table ronde l'ont bien compris, de la même façon qu'ils ont compris la priorité donnée à la sécurité. En effet, la sécurité est un bien public mondial et il est normal que notre pays y contribue, surtout qu'il fait face, comme les autres pays du Sahel et du bassin du lac Tchad, à des menaces stratégiques portées par des organisations terroristes et criminelles. L'enjeu, de la lutte contre ces organisations, est la survie de tous les Etats de la région, face à un ennemi redoutable face auquel, ailleurs il a fallu des coalitions des armées les plus puissantes du monde pour en venir à bout. Aussi est-il normal que des ressources financières, à la hauteur des enjeux, soient consacrées, non seulement au renseignement, mais aussi à la formation, à l'entraînement et à l'équipement de nos soldats qui se battent avec courage, depuis plusieurs années, sur trois fronts, des confins Nord de notre pays à nos frontières avec le Mali et le Burkina en passant par le bassin du lac Tchad. C'est le lieu de rendre, à nouveau, un hommage mérité à nos vaillants soldats qui font le sacrifice de leur vie pour assurer la sécurité du pays et préserver notre peuple des horreurs du terrorisme. C'est le lieu également de saluer la mutualisation des capacités de renseignement et des capacités opérationnelles des pays de la région notamment à travers la mise en place de la Force Mixte Multinationale dans le bassin du lac Tchad et de la Force Conjointe du G5-Sahel.
Mes chers Concitoyens,
Les participants, à la table ronde, ont également bien compris la priorité donnée à la consolidation des institutions démocratiques fortes et stables, surtout que le Gouvernement s'est fixé pour objectifs, dans ce domaine, de promouvoir la bonne gouvernance politique et économique. Plus précisément il s'agit, pour le Gouvernement, de continuer à garantir l'ordre et les libertés, de renforcer l'Etat de droit et la justice, de renforcer les capacités de l'administration, d'organiser les futures élections locales et générales dans la transparence, de poursuivre les transferts de compétences et de ressources aux collectivités locales, de poursuivre la lutte contre la corruption et les détournements des deniers publics, toutes choses qui sont en relation avec la mobilisation des ressources internes et l'efficacité de la dépense publique
Les participants ont salué la pertinence du choix des investissements dans les infrastructures. Que ce soit les infrastructures routières ou ferroviaires, énergétiques ou de télécommunication, elles ont toutes une incidence sur la compétitivité de notre économie. En particulier, le Gouvernement se fixant pour objectif la réduction des coûts du transport et de l'énergie, il est normal que le projet de boucle ferroviaire Cotonou- Niamey-Ouagadougou-Abidjan et le projet Kandadji se trouvent en bonne place dans le Plan de la Renaissance. Du reste, le projet Kandadji, projet structurant s'il en fût, permettra non seulement l'accès à l'énergie à faible coût mais aussi de promouvoir l'irrigation qui est au cœur de l'initiative « 3N », les « Nigériens Nourrissent les Nigériens ». Celle-ci, quant à elle, constitue un puissant instrument de lutte contre la pauvreté. En effet, au Niger, la pauvreté est rurale et féminine car trois(3) pauvres sur quatre (4) vivent en milieu rural et trois(3) pauvres sur cinq (5) sont des femmes. L'amélioration des rendements des cultures pluviales, la promotion de l'irrigation, la modernisation de l'élevage, la protection de l'environnement, notamment des terres, le développement des chaînes de valeur sont autant d'axes de l'initiative « 3 N » destinés à la transformation du monde rural. A ces axes qui visent la faim zéro en 2021 s'ajoutent l'électrification rurale, les villages intelligents, la transition démographique notamment à travers la promotion de la santé de la reproduction, l'autonomisation des femmes, leur alphabétisation, la scolarisation de la jeune fille, la formation professionnelle et technique des femmes et des jeunes, leur accès à tous les postes de responsabilité, la fin des mariages forcés et des mariages et grossesses précoces. Au-delà de la femme et de la jeune fille, l'ambition du Plan de la Renaissance est le développement du capital humain de l'ensemble du pays. L'école gratuite et obligatoire jusqu'à l'âge de seize (16) ans, porter la part de l'enseignement professionnel et technique à 40% en 2021, développer l'enseignement supérieur, promouvoir la santé, l'accès à l'eau et à l'assainissement sont autant de mesures pour y parvenir.
Mes chers concitoyens,
Les jeunes de moins de 25 ans constituent 75% de notre population. Il faut non seulement les éduquer, les former et les soigner mais aussi leur trouver des emplois. C'est à ces conditions que la structure démographique de notre population sera un atout pour l'avenir du pays. C'est à ces conditions que nous pouvons transformer notre actif démographique en dividende économique. C'est à ces conditions que nous parviendrons à donner à nos jeunes d'autres perspectives que la migration, notamment la migration clandestine et tous les risques et les humiliations qu'elle comporte : les morts dans les déserts et en méditerranée se comptent par dizaine de milliers et l'esclavage ou les conditions de détentions inhumaines dans des camps de concentration sont le lot de ceux qui échappent à la mort. Toutes les priorités du Plan de la Renaissance doivent concourir à la création d'emplois, notamment pour les jeunes. Ces emplois seront portés par une croissance inclusive dont le taux moyen annuel sera compris entre 5,9% et 7,3% entre 2017 et 2021. Les autres hypothèses du Plan de la Renaissance portent sur un taux d'inflation en dessous de 3%, un taux de pression fiscale qui progressera pour se situer entre 18% et 20% en 2021, un déficit budgétaire de 4% en 2021 et un endettement viable. Le Plan de la Renaissance offre ainsi un cadre macro-économique stable. Son ambition est aussi de redynamiser le secteur privé national et de faire venir le pays le secteur privé étranger. Cela se fera notamment à travers la poursuite des réformes pour améliorer le climat des affaires et la consolidation du cadre de partenariat public-privé.
Mes chers Concitoyens,
Le succès du premier plan de la Renaissance et les objectifs bien définis du second ont séduit nos partenaires techniques et financiers ainsi que le secteur privé. C'est pour quoi, la table ronde et le forum des investisseurs ont connu un succès éclatant. Ainsi, alors que les financements à rechercher sont estimés à 17 milliards de dollars US dont 7milliards pour les dépenses publiques et 10milliards pour les investissements privés, le montant total des promesses est de 23milliards de dollars US dont 12,7 milliards pour les dépenses publiques et 10,3 milliards pour les investissements privés. Ce résultat est, s'il en est besoin, la preuve que notre pays a totalement retrouvé sa crédibilité aussi bien au niveau des partenaires qu'au niveau des investisseurs privés. Le Gouvernement mettra tout en œuvre pour conserver cette crédibilité retrouvée. Il veillera, en particulier, à la mise en place d'un mécanisme de suivi afin que ce succès profite totalement au peuple nigérien, à sa renaissance culturelle, à sa sécurité, à la consolidation de ses institutions, à l'équipement du pays en infrastructures, au financement de l'initiative « 3N », à l'éducation, la santé, l'accès à l'eau et à la création d'emplois. Le gouvernement mettra en place un tableau de bord qui permettra le suivi des principaux indicateurs permettant de mesurer les performances de la mise en œuvre du plan. Ainsi, l'indice du développement humain, la proportion de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté, l'incidence de la pauvreté multidimensionnelle, le taux de croissance démographique, le taux moyen de croissance du PIB, l'indice de répartition des revenus qui permet de mesurer les inégalités, la proportion de la classe moyenne, l'indice de gouvernance de la banque mondiale etc... sont autant d'indicateurs de résultats qui feront l'objet d'un suivi rigoureux sur toute la période de mise en œuvre du plan.
Mes chers Concitoyens,
J'espère pouvoir vous présenter, dans un an, plaise à Dieu, un bilan positif de la mise en œuvre de ce deuxième plan de la renaissance. Ce sera à l'occasion du 60me anniversaire de la proclamation de la République, anniversaire qui se déroulera à Zinder, la capitale du Damagaram. Zinder a 12 mois pour faire sa toilette. Nous veillerons à ce que les infrastructures, qui seront réalisées dans le cadre de Zinder Saboua, soient à la hauteur de cette ville glorieuse qui a marqué de son empreinte l'histoire de notre pays.
Joyeux anniversaire à tous et à toutes !
Que Dieu bénisse le Niger !
Je vous remercie !
ONEP

Politique

Audience à la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit le Représentant spécial du Secrétaire général des N…

Audience à la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a reçu, hier en audience, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel, M Mohamed Ibn Chambas.En tournée sous régionale, M. Chambas a indiqué avoir eu des rencontres avec beaucoup de personnalités nigériennes avant de rencontrer le Président Issoufou Mahamadou avec qui il a eu un entretien sur des questions d'int...

Déclaration de l'Assemblée nationale

Déclaration de l'Assemblée nationale

Le parlement recommande au gouvernement de prendre les dispositions pour la reprise des travaux de la Route Maradi -Madarounfa - frontière du Nigeria, la voirie de Maradi Kolliya et tous les autres travaux suspendusLes travaux de la première session ordinaire de l'Assemblée nationale au titre de l'année 2018 dite session des lois se poursuivent à l'hémicycle Place de la Concertation. Au cours de la séance plénière d'hier, présidée par S...

Au Conseil des ministres : Adoption du décret accordant à Celtel Niger S.A, une Licence Mobile 4G

Au Conseil des ministres : Adoption du décret accordant à Celtel Niger S.A, une Licence Mobile 4G

Le Conseil des ministres s'est réuni, lundi 23 avril 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Président du Conseil des ministres. Après examen du point inscrit à son ordre du jour, le Conseil a pris la décision suivante :AU TITRE DU MINISTÈRE DES POSTES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS ET DE L'ÉCONOMIE NUMÉRIQUE.Le Conseil des ministres a exam...

Au Conseil des ministres : Adoption de plusieurs projets de textes et des mesures nominatives

Au Conseil des ministres : Adoption de plusieurs projets de textes et des mesures nominatives

Le Conseil des ministres s'est réuni, le vendredi 20 avril 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Président du Conseil des ministres.Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :I. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION, DE L'INTEGRATION AFRICAINE ET DES N...

Assemblée nationale : La loi déterminant les principes fondamentaux de la protection sociale au Niger, votée par les dép…

Assemblée nationale : La loi déterminant les principes fondamentaux de la protection sociale au Niger, votée par les députés nationaux

Les travaux en séance plénière de la première session ordinaire de l'Assemblée nationale au titre de l'année 2018, dite session des lois se poursuivent à l'hémicycle Place de la concertation. Au cours de la plénière du samedi dernier, les députés ont procédé à l'examen et au vote du projet de loi déterminant les principes fondamentaux de la protection sociale au Niger. C'est le président de l'Institution, SE. Ousseini Tinni qui a présid...

Election partielle des membres de la Haute Cour de Justice à l'Assemblée nationale : Mme Ali Elhadj Ibrahim et M. Moutar…

Election partielle des membres de la Haute Cour de Justice à l'Assemblée nationale : Mme Ali Elhadj Ibrahim et M. Moutari Souley élus députés-juges

Les parlementaires nigériens, en l'absence de ceux de l'opposition, ont procédé hier à l'élection partielle des députés-juges devant siéger à la Haute Cour de Justice (HCJ). Ce scrutin intervient suite à la démission de l'ancien président, M. Karidjo Mahamadou, et au décès de feu Issaka Ali. A l'issue d'un scrutin à bulletin secret, le résultat est de 134 voix pour, Zéro (0) contre et zéro (0) abstention. C'est ainsi que, Mme Ali Elhadj...

A l'Assemblée nationale : Les députés votent deux importantes lois dont celle portant statut des mandataires judiciaires…

A l'Assemblée nationale : Les députés votent deux importantes lois dont celle portant statut des mandataires judiciaires en République du Niger et celle fixant les principes fondamentaux de la construction et de l'habitation

Le président de l'Assemblée nationale a présidé hier à l'hémicycle de l'Assemblée nationale les poursuites des travaux de la séance plénière de la première session ordinaire au titre de l'année 2018 dite session des lois. La journée d'hier a été consacrée à l'examen et à l'adoption du projet de loi portant statut des mandataires judiciaires en République du Niger et celui fixant les principes fondamentaux de la construction et de l'habi...

Lancement hier, par le Président de la République des travaux de renforcement du Système d'alimentation en eau potable d…

Lancement hier, par le Président de la République des travaux de renforcement du Système d'alimentation en eau potable de la Ville de Niamey : Un investissement de 51 milliards 790 millions de FCFA pour améliorer la desserte en eau potable de la popu

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE, Issoufou Mahamadou a procédé, hier matin au quartier Goudel de Niamey, au lancement du projet de renforcement du système d'alimentation en eau potable de la Ville de Niamey. Doté d'une enveloppe de 51 milliards 790 millions de FCFA, ce projet est le fruit de l'excellente coopération entre notre pays le Niger, le Royaume du Pays-Bas à travers ORIO, la Banque Européenne d'Investissement (B...

A l'Assemblée nationale : Le projet de loi sur la communication audiovisuelle et celui modifiant l'organisation et le fo…

A l'Assemblée nationale : Le projet de loi sur la communication audiovisuelle et celui modifiant l'organisation et le fonctionnement du CSC, votés

Les travaux en séance plénière de la première session ordinaire de l'Assemblée nationale au titre de l'année 2018 dite session des lois se poursuivent activement à l'hémicycle. Hier les parlementaires ont examiné et voté successivement le projet de loi sur la communication audiovisuelle et le projet de loi organique modifiant et complétant la loi n°2012-34 du 7 juin 2012, portant composition, attribution, organisation et fonctionnement ...

Fin de la mission du Président de la République en Arabie Saoudite : Le Chef de l'Etat a regagné Niamey hier dans l'aprè…

Fin de la mission du Président de la République en Arabie Saoudite : Le Chef de l'Etat a regagné Niamey hier dans l'après-midi

Le Président de la République, Chef de l'Etat, S.E Issoufou Mahamadou a regagné Niamey hier dans l'après-midi, en provenance de Damman en Arabie Saoudite où il a assisté lundi 16 avril 2018, à la clôture de l'exercice militaire « Bouclier du Golfe ». A sa descente d'avion à l'aéroport international Diori Hamani de Niamey, le Chef de l'Etat a été accueilli par le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini, puis salué par le...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Fruits et légumes sur les marchés de Niamey : Abon…

Fruits et légumes sur les marchés de Niamey : Abondance des produits à des prix abordables

Lancée il y a seulement quelques mois, la campagne des cultures de contre saison a commenc...

vendredi 26 janvier 2018

Le maraîchage, une activité florissante dans le vi…

Le maraîchage, une activité florissante dans le village de Karey Gorou

Ces derniers temps, on constate une forte présence des légumes saisonniers dans la capital...

vendredi 26 janvier 2018

La Fédération des Coopératives Maraîchères du Nige…

La Fédération des Coopératives Maraîchères du Niger s'engage à contourner le problème d'écoulement des produits

La Fédération des Coopératives Maraîchères (FCMN-Niya) est une organisation paysanne faîti...

vendredi 26 janvier 2018

L'air du temps

Baignade interdite !

Baignade interdite !

La décision du Gouverneur de la région de Niamey est tombée en début de semaine, comme un ...

vendredi 20 avril 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.