Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Ouverture de la session extraordinaire de l'Assemblée nationale au titre de l'année 2018 : Plusieurs projets de loi à l'ordre du jour dont le Document de Programmation Budgétaire et Economique Pluriannuelle (DPBEP 2019-2021)


panLe président de l'Assemblée nationale, SE Ousseini Tinni a présidé hier, l'ouverture des travaux de la session extraordinaire au titre de l'année 2018. Cette session sera consacrée à la délibération et l'adoption de plusieurs projets de loi dont celui du Document de Programmation Budgétaire et Economique Pluriannuelle (DPBEP 2019-2021) et le projet de loi portant règlementation des communications électroniques au Niger. La cérémonie d'ouverture s'est déroulée en présence du Premier ministre, SE. Brigi Rafini, des présidents des institutions de la République, des membres du Gouvernement et ceux du Corps diplomatique. Dans son discours d'ouverture, le Président de l'Assemblée nationale, a rappelé que l'un des points de l'ordre du jour n'est pas une surprise, car il participe à l'agenda législatif annuel depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle loi régissant les lois de finances. Pour SE. Ousseini Tinni, le débat d'orientation budgétaire est une affaire de tous. Il a appelé ses collègues députés à participer à l'exercice pour aider le pays à mieux capitaliser les avantages du budget-programme. (Lire ci-dessous intégralité du discours du Président de l'Assemblée Nationale).

«Mon ardent désir est que nous travaillons encore beaucoup mieux que l'année dernière, quand l'exercice nous était entièrement nouveau», déclare SE. Ousseini Tinni
Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,
Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement,
Honorables collègues Députés,
Mesdames et Messieurs,
Quelques jours à peine, après la longue session parlementaire que nous avions clôturée avec enthousiasme, voici que nous nous retrouvons à nouveau dans cet hémicycle pour répondre à l'appel du devoir, remettant à plus tard nos rendez-vous champêtres !
Mais, chers collègues, je sais que c'est avec le cœur guilleret que vous vous remettez à l'ouvrage en raison de l'importance de l'ordre du jour qui nous ramène à l'Assemblée nationale. Cependant, faut-il le rappeler, l'un des points de cet ordre du jour n'est pas une surprise car il participe de l'agenda législatif annuel depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle loi régissant les lois de finance. Vous l'aurez devinez, il s'agit du débat d'orientation budgétaire.
Comme vous le savez, c'est l'une des étapes les plus importantes de notre cycle budgétaire. Il a pour objet principal d'impliquer le parlement en amont du montage du projet de budget, dès le stade des travaux préparatoire. Il se déroule autour des grandes lignes de ce projet même s'il ne s'agit encore que d'esquisses qui doivent être affinées, grâce notamment aux recommandations que vous ne manquerez pas de formuler.officiels
Chers collègues, le débat qui s'ouvrira bientôt sera notre deuxième expérience en la matière ; puisse-t-il nous permettre de mieux maîtriser les techniques de cet exercice afin que les recommandations de cette année fassent œuvre utile et permettent au Gouvernement d'ajuster ses prévisions au gré de l'intérêt national.
Mon ardent désir est que nous travaillions encore beaucoup mieux que l'année dernière quand l'exercice nous était entièrement nouveau. Chers collègues, je veux donc pouvoir compter sur chacun d'entre vous pour que l'importante documentation mise à notre disposition soit examinée, avec toute l'attention nécessaire. Je souhaite, avant tout, éviter que ce débat ne sombre dans une certaine routine. Ce serait fort dommageable à l'objectif de rationalité poursuivi par la nouvelle réforme des finances publiques. Ne pensons surtout pas que le débat d'orientation budgétaire est une affaire exclusive de la Commission des Finances et du Budget. Il nous concerne tous, participons-y avec entrain pour faire beaucoup mieux qu'en 2017 et aider ainsi notre pays à mieux capitaliser les avantages du budget-programme.
Chers collègues, distingués invités, l'autre point important de notre ordre du jour est assurément l'examen du projet de loi portant première rectification à la loi de finances 2018. L'élaboration de ce projet est pour le Gouvernement et pour tous nos concitoyens un sujet de grande fierté. C'est, en effet, un gage de bonne gestion car il est d'abord motivé par l'arrivée annoncée d'importants appuis budgétaires de la part de certains de nos partenaires extérieurs, appuis qui sont autant d'encouragements à la rigueur avec laquelle nos deniers publics sont gérés ; ensuite, il intervient pour prendre en compte des recettes additionnelles, résultat des efforts exceptionnels de mobilisation des ressources internes. Côté dépenses, il faut se féliciter de l'heureuse initiative du Gouvernement d'affecter les ressources nouvelles à l'apurement de la dette intérieure, initiative qui ne manquera pas d'impacter positivement sur la croissance.
C'est le lieu, au nom de la Représentation nationale, de féliciter le Gouvernement pour avoir maintenu le cap des réformes entamées au cours de l'exercice 2018. Il faut vivement espérer que d'autres signes d'encouragement s'en viennent nous conforter dans la décision courageuse que nous avions prise d'impulser les changements qu'il faut à notre système fiscal et dans l'amélioration de la qualité des dépenses publiques. A nos compatriotes je me permets de rappeler que la mise en œuvre d'une réforme est toujours douloureuse mais, que la différer, lorsqu'elle est incontournable, débouche toujours sur des catastrophes majeures ; de même, en arrêter le cours au premier obstacle relève d'une irresponsable démagogie ; les générations actuelles comme les prochaines ne le pardonneraient jamais !
Pour autant, il ne s'agit nullement de verser dans un certain dogmatisme dans l'exécution des réformes ; il faut toujours se réserver les marges de manœuvre nécessaires aux ajustements qu'appelle l'évolution des faits économiques et sociaux. C'est certainement ainsi qu'il faut comprendre les modifications de certaines des mesures fiscales contenues dans la loi de finances 2018 que le Gouvernement a jugées utiles de soumettre à l'examen de l'Assemblée nationale. C'est tout à son honneur !
Chers collègues, devant les conséquences positives de l'exécution de la loi de finances 2018, notamment l'amélioration des recettes internes, je vous exhorte à continuer à apporter au Gouvernement un soutien appuyé à sa politique économique et financière. Bien évidemment, je sais que je n'ai nul besoin de vous rappeler à votre devoir de vigilance s'agissant de la mission de contrôle de l'action gouvernementale qui vous incombe.
Dans cet ordre d'idées, malgré le caractère extraordinaire de la présente session, je vous encourage instamment à user de chacun des moyens de contrôle que nos textes fondamentaux mettent à votre disposition. Il en va de la solidité de notre édifice démocratique. Je sais également que nos partenaires du Gouvernement y souscriront de bonne grâce comme à leur habitude. A chacun donc des deux pôles de notre gouvernance de jouer efficacement le jeu de la séparation des pouvoirs consacrés par notre Constitution ! J'ai la certitude qu'il en sera toujours ainsi. Pour l'heure, je déclare ouverte la première session extraordinaire de l'Assemblée nationale au titre de l'année 2018.
Vive la République,
Vive le Niger,

Je vous remercie.

Onep

26/06/18

Politique

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit une délégation de la Cour des Comptes du Burkina Faso

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit une délégation de la Cour des Comptes du Burkina Faso

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a reçu hier matin une délégation de la Cour des Comptes du Burkina Faso conduite par son Premier président, M. Jean Emile Somda. A leur sortie d'audience, M. Jean Emile Somda a déclaré qu'ils sont venus présenter leurs condoléances au Chef de l'Etat suite au décès de M. Saidou Sidibé, de son vivant Premier président de la Cour de Comptes du Niger.Le Premier président d...

Adoption de cinq projets de loi dont celui autorisant la ratification de la convention sur la répression des actes illic…

Adoption de cinq projets de loi dont celui autorisant la ratification de la convention sur la répression des actes illicites dirigés contre l'aviation civile internationale

Les travaux en séance plénière de la deuxième session ordinaire de l'Assemblée nationale, dite session budgétaire au titre de l'année 2018 se poursuivent à l'hémicycle place de la Concertation. Hier, les parlementaires ont examiné et voté cinq projets de loi de ratification dont celui relatif à la convention sur la répression des actes illicites dirigés contre l'aviation civile internationale adoptée à Beijing sous les auspices de l'Org...

Fin de la mission du Président de la République en Arménie et en Guinée Equatoriale : Le Chef de l'Etat a regagné Niamey…

Fin de la mission du Président de la République en Arménie et en Guinée Equatoriale : Le Chef de l'Etat a regagné Niamey le samedi dernier

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey le samedi 13 octobre dernier, en début d'après midi, de retour d'Erevan en Arménie et de Malabo en Guinée Equatoriale. Il faut rappeler que le Chef de l'Etat avait pris part au sommet des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) qui s'est tenu le 11 octobre dernier à Erevan, puis aux festivités du 50èm...

Visite du Président de la République à Malabo, en Guinée Equatoriale : SE Issoufou Mahamadou assiste au cinquantenaire d…

Visite du Président de la République à Malabo, en Guinée Equatoriale : SE Issoufou Mahamadou assiste au cinquantenaire de l'indépendance de ce pays frère

Sur invitation de son ami et frère, le Président de la République de Guinée Equatoriale, M Theodoro Obiang Nguema Nbasogo, le Président de la République Issoufou Mahamadou a séjourné en terre équato-guinéenne du 11 au 13 octobre dernier. SE Issoufou Mahamadou qu'accompagnaient des officiels nigériens est allé partager la joie du peuple frère de ce pays à l'occasion du 50ème anniversaire de l'indépendance, célébré le 12octobre.C'est dans...

Assemblée nationale : Cinq projets de loi de ratification dont celui autorisant l'adhésion du Niger à la convention sur …

Assemblée nationale : Cinq projets de loi de ratification dont celui autorisant l'adhésion du Niger à la convention sur la cybercriminalité

Les travaux en séance plénière de la 2ème session ordinaire de l'Assemblée nationale au titre de l'année 2018 dite session budgétaire se poursuivent activement à l'hémicycle. Le vendredi 12 octobre dernier, les députés ont procédé à l'examen et au vote de cinq (5) projets de loi de ratification d'ordonnances dont celui autorisant l'adhésion du Niger à la convention sur la cybercriminalité. La séance plénière a été présidée par la 5ème v...

XVIIème Sommet de la francophonie, à Erevan, en Arménie : Promouvoir le vivre ensemble dans la diversité

XVIIème Sommet de la francophonie, à Erevan, en Arménie : Promouvoir le vivre ensemble dans la diversité

Le Président de la République, Chef de l'Etat, S.E.M. Issoufou Mahamadou, à la tête d'une importante délégation, a participé activement au 17ème sommet de l'Organisation internationale de la Francophonie qui s'est tenu le 11 octobre à Erevan, la capitale arménienne. Le sommet organisé sous le thème du «vivre ensemble» a enregistré la participation de tous les pays membres dont de nombreux chefs d'Etat et de gouvernement parmi lesquels l...

«L'Afrique restera un réservoir de migration clandestine aussi longtemps qu'elle continuera à être un simple réservoir d…

«L'Afrique restera un réservoir de migration clandestine aussi longtemps qu'elle continuera à être un simple réservoir de matières premières. L'industrialisation du Continent est donc un impératif incontournable», déclare SEM. Issoufou Mahamadou

«Monsieur le Premier Ministre d'ArménieMesdames et Messieurs les Chefs d'Etat et de Gouvernement,Madame la Secrétaire Générale de la Francophonie,Mesdames, Messieurs,Je voudrais exprimer mes remerciements au Gouvernement arménien, qui a bien voulu accueillir les présentes assises du Sommet de la Francophonie, et pour toutes les dispositions qui ont été prises pour faciliter notre séjour ici à Erevan. Je tiens en particulier à féliciter ...

Poursuite des travaux en séance plénière à l'Assemblée nationale : Les députés adoptent cinq (5) textes de projets de lo…

Poursuite des travaux en séance plénière à l'Assemblée nationale : Les députés adoptent cinq (5) textes de projets de loi de ratification dont celui de l'ouverture de l'hôpital de l'amitié Niger-Turquie

Les travaux en séance plénière de la deuxième session ordinaire, dite session budgétaire de l'Assemblée nationale au titre de l'année 2018, se poursuivent activement à l'hémicycle de la place de la concertation. Hier, les parlementaires ont procédé à l'examen et à l'adoption de cinq (5) textes de projets de loi de ratification dont celui de l'ouverture, exploitation conjointe et le transfert de l'hôpital de l'amitié Niger-Turquie. La sé...

17ème Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement de pays membres de la Francophonie : Le Chef de l'Etat depuis hier à Er…

17ème Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement de pays membres de la Francophonie : Le Chef de l'Etat depuis hier à Erevan (Arménie)

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou est arrivé, hier en début de soirée à Erevan (Arménie). Dans la capitale de l'Arménie, le Président Issoufou prend part au 17ème Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement des pays membres de la Francophonie. Ce Sommet dont les travaux débutent ce matin même dans la capitale arménienne, a pour thème « Vivre ensemble dans la solidarité, le partage des valeurs humanistes...

Assemblée nationale : Les députés votent quatre projets de loi de ratification d'ordonnances portant prorogations d'Etat…

Assemblée nationale : Les députés votent quatre projets de loi de ratification d'ordonnances portant prorogations d'Etat d'urgence dans les régions de Diffa, de Tahoua et de Tillabéri

-Les travaux en plénière de la 2ème session ordinaire de l'Assemblée nationale au titre de l'année 2018 dite session budgétaire, se poursuivent à l'hémicycle. Au cours de la séance plénière d'hier, les députés ont procédé à l'examen et au vote de quatre (4) textes de projets de loi de ratification d'ordonnances portant prorogation de l'Etat d'urgence dans les régions de Diffa, de Tillabéri et de Tahoua. La séance a été présidée par le 2...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : …

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : Grande mobilisation pour éradiquer le phénomène

Avec plus de 58% de la population constituée de jeunes, autant dire que la jeunesse est l'...

jeudi 11 octobre 2018

Portrait du chef de Canton d' Illela : L'honorable…

Portrait du chef de Canton d' Illela : L'honorable Yacouba Habibou Oumani est en train de mettre fin au mariage des enfants dans son entité coutumière

Le partenariat entre la chefferie traditionnelle et l'UNICEF et l'UNFPA se porte bien. Il ...

jeudi 11 octobre 2018

Interview d'une enseignante engagée pour les fille…

Interview d'une enseignante engagée pour les filles, Mme Omar Hajia Hassia SCOFI Tahoua: « Quand on est décidé et mobilisé, on obtient les meilleurs résultats »

Mme, vous êtes agent de la Direction départementale des Enseignements Secondaires (DDES) T...

jeudi 11 octobre 2018

L'air du temps

La langue française en plein naufrage

La langue française en plein naufrage

A l'heure où la grande messe du monde francophone bat son plein à Erevan, en Arménie, qui ...

jeudi 11 octobre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.