Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Présentation du Rapport d'étape, par le Président de la République, sur la (ZLECAf) à la 31e session ordinaire de la conférence des chefs d'état et de gouvernement de l'UA à Nouakchott en Mauritanie


discour« (...) Battons-nous avec confiance; n'ayons pas peur de prendre des risques si nécessaire et créons la dynamique qui nous permettra d'accroître le commerce intra-africain, de parvenir à l'industrialisation, de créer plus de perspectives d'emploi pour nos populations, notamment les jeunes, ainsi que d'instaurer la paix et la sécurité durables fondées sur la prospérité continentale », demande le Chef de l'Etat, à ses pairs du Continent
Le Président de la République, chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou, champion de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAf) a présenté son rapport d'étape sur la mise en œuvre de la ZLECAf au 31ème Sommet de l'Union Africaine qui vient de se tenir, du 1er au 2 juillet à Nouakchott, en Mauritanie. Ce rapport intervient après le Sommet de Kigali de Mars 2018 (devenu désormais historique) et au cours duquel 44 Etats ont signé l'accord de la ZLECAf, sous la conduite du Président Issoufou Mahamadou, le Chef de l'Etat. Il couvre ainsi le deuxième trimestre de l'année 2018 portant sur les activités qui se sont déroulées depuis le Sommet de Kigali, et avec les perspectives pour les mois à venir.
Le Président de la République, chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou, champion de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine ( ZLECAf) a présenté son rapport d'étape sur la mise en œuvre de la ZLECAf au 31ème Sommet de l'Union Africaine qui vient de se tenir, du 1er au 2 juillet à Nouakchott, en Mauritanie. Ce rapport intervient après le Sommet de Kigali de Mars 2018 (devenu désormais historique) et au cours duquel 44 Etats ont signé l'accord de la ZLECAf, sous la conduite du Président Issoufou Mahamadou, le Chef de l'Etat. Il couvre ainsi le deuxième trimestre de l'année 2018 portant sur les activités qui se sont déroulées depuis le Sommet de Kigali, et avec les perspectives pour les mois à venir.
Au cours de cette présentation, le Président de la République a d'abord rappelé que lors du Sommet extraordinaire de Kigali, en mars, il a été demandé, après la signature de la ZLECAf, aux Ministres du Commerce de l'UA de soumettre les annexes au Protocole sur le commerce des marchandises, les annexes au Protocole sur le règlement des différends et la liste des secteurs prioritaires sur le commerce des services à l'adoption de la présente session de la Conférence ; de présenter les listes de concessions tarifaires (annexe 1) et les listes d'engagements spécifiques sur le commerce des services conformément aux modalités convenues à l'adoption de la session de la Conférence de janvier 2019 ; et de conclure les négociations sur la politique de concurrence, l'investissement et les droits de propriété intellectuelle et
soumettre les projets de textes
juridiques à la session de la Conférence de janvier 2020 pour adoption par le biais du Comité technique spécialisé sur la justice et les affaires juridiques.
Ensuite a indiqué le Président de la République, les négociateurs de la ZLECAf ont tenu deux réunions assistées par des experts juridiques : la première à Addis-Abeba du 30 avril au 12 mai 2018 et la deuxième à Dakar du 25 au 31 mai 2018. Au cours de ces deux réunions, ils ont examiné, les projets d'annexes au Protocole sur le commerce des marchandises. Le Chef de l'Etat a rassuré ses pairs qu'à la fin de ces deux réunions, les annexes suivantes du Protocole sur le commerce des marchandises sont prêtes pour adoption. Il s'agit de l'Annexe 2 sur les règles d'origine; de l'Annexe 3 sur la coopération douanière et l'assistance administrative mutuelle; de l'Annexe 4 sur la facilitation des échanges; de l'Annexe 5 sur les barrières non tarifaires; de l'Annexe 6 sur les obstacles techniques au commerce; de l'Annexe 7 sur les mesures sanitaires et phytosanitaires; de l'Annexe 8 sur le transit ; et de l'Annexe 9 sur les mesures correctives commerciales. Le Champion de la ZLECAf a aussi souligné que lors de la réunion de Dakar du 25 au 31 mai 2018, le forum de négociation de la ZLECAf et les experts juridiques ont également achevé le toilettage juridique des annexes au Protocole sur le règlement des différends qui sont également prêtes pour adoption.
Il s'agit de L'Annexe 1 sur les procédures de travail du Groupe spécial; L'Annexe 2 sur l'examen par des experts ; et l'Annexe 3 sur le Code de conduite à l'intention des arbitres et des membres des groupes spéciaux. « Certains États membres attendaient que ces annexes soient légalement toilettées et adoptées avant la signature et la ratification de l'accord. C'est désormais chose faite » a indiqué le leader de la ZLECAf. Au sujet des listes de concessions tarifaires et modalités, le Chef de l'Etat a relevé que lors de leur réunion du 3 au 4 juin 2018 à Dakar (Sénégal), les Ministres du Commerce de l'UA ont délibéré sur les pourcentages proposés pour les produits sensibles et les listes d'exclusion. Les listes d'exclusion concernent les lignes de produits qui ne seront pas libéralisés dans le cadre de la ZLECAf tandis que les listes sensibles sont les lignes de produits soumises à un calendrier de libéralisation plus long. Les ministres sont convenus que les États membres se consulteraient, au niveau national et dans certaines communautés économiques régionales d'ici la fin du mois de septembre 2018, afin de prendre une décision finale. Le Président Issoufou a invité la Conférence de Nouakchott, à fournir des orientations politiques sur cette question afin que le processus de travail de la ZLECAf ne soit par retardé.
Toujours est-il que de l'avis du Champion de la ZLECAf, «la liste d'exclusion entravera la croissance du commerce intra-africain et nous devrions à cet égard la décourager. Nous pouvons toutefois accommoder la liste des produits sensibles de sorte qu'il y ait un processus graduel de libéralisation sur une dizaine d'années afin de permettre aux États membres d'apporter les ajustements appropriés. Cette approche est conforme à la pratique existante dans nos Communautés Economiques Régionales. Les recherches menées par nos partenaires stratégiques, la CNUCED et la CEA, ont montré que notre commerce se concentre sur 30 lignes tarifaires. Or, l'exclusion de 1% équivaut au blocage du commerce dans environ 53 lignes tarifaires. Cela a donc pour effet de réduire les niveaux actuels du commerce interafricain alors que notre désir est de l'accroître. Ceci va évidemment à l'encontre des objectifs de la ZLECAf. Je propose par conséquent au sommet qu'il n'y ait pas de liste d'exclusion » a expliqué le Président Issoufou. Toujours à Dakar a rappelé le Chef de l'Etat, les Ministres du Commerce ont également examiné les propositions concernant les secteurs prioritaires pour la libéralisation du commerce des services. Parce qu'ils facilitent l'intégration, les secteurs suivants ont été
approuvés comme secteurs prioritaires pour la libéralisation :
Services financiers, Services de télécommunication, Services de transport, Services touristiques, et Services aux entreprises.
Au sujet de l'appropriation des négociations de la phase 2 de
ZLECAf, le Président Issoufou a annoncé que les Ministres du Commerce de l'UA ont convenu de toutes les questions qui seront inscrites à l'ordre du jour préétabli et ils ont approuvé le programme de travail transitoire modifié, notamment l'élaboration de listes d'engagements spécifiques sur les services, les listes de concessions tarifaires, les règles d'origine, les critères et lignes directrices sur le traitement des marchandises provenant de zones économiques spéciales. Les lignes directrices de la ZLECAf sur les mesures correctives commerciales ont également été incluses dans l'ordre du jour préétabli et elles devraient être approuvées lors du prochain Sommet en janvier 2019. Sur l'appropriation de la ZLECAf et le Plan d'Action pour l'intensification du commerce intra-africian, le Chef de l'Etat a rassuré ses pairs que le processus de ratification est sur la bonne voie. D'ores et déjà a-t-il dit, le Kenya et le Ghana ont été les premiers à déposer simultanément leurs instruments de ratification le 10 mai 2018. Le Rwanda a déposé ses instruments de ratification le 27 mai et a été le premier à déposer les instruments de ratification du Protocole sur la libre circulation des personnes. Le Niger a déposé ses instruments de ratification le 8 juin 2018.
Bien d'autres sujets ont été évoqués par le Président Issoufou dans son rapport d'étape au cours de cette Conférence de Nouakchott. En conclusion le Champion de la ZLECAf a indiqué que la Zone peut contribuer de manière significative à l'accélération de la transformation structurelle de l'Afrique visé à travers le Plan d'action pour le développement industriel accéléré de l'Afrique (AIDA), le programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA), le programme détaillé de développement de l'Agriculture en Afrique (PDDAA), la vision Minière Africaine (VMA) et le plan d'action pour l'intensification du commerce intra-africain (BIAT). Pour le Président Issoufou, le succès de la ZLECAf et la création de plus d'opportunités d'emploi pour les jeunes en particulier, auront un impact direct sur la restauration de la paix et de la sécurité durables sur notre continent. Le succès de la ZLECAf renforcera également notre position dans les rapports avec l'extérieur.
Le Chef de l'Etat a attiré l'attention de ses pairs africains sur le fait que depuis la réunion de Kigali, le 21 mars 2018 et qui a enregistré les signatures de 44 Etats du Continent sur le libre échange, le point de non-retour est déjà franchi en ce qui concerne ce grand rêve de l'Afrique. « Ce qui nous reste à faire, c'est d'avancer vite et bien. Par conséquent, battons-nous avec confiance; n'ayons pas peur de prendre des risques si nécessaire et créons la dynamique qui nous permettra d'accroître le commerce intra-africain, de parvenir à l'industrialisation, de créer plus de perspectives d'emploi pour nos populations, notamment les jeunes, ainsi que d'instaurer la paix et la sécurité durables fondées sur la prospérité continentale » a estimé le Champion de la ZLECAf. Pour rappel, les Chefs d'Etat du Continent avaient désigné, lors de la 28ème session de la conférence des Chefs d'Etat de l'Union Africaine tenue à Addis Abeba en Janvier 2017, le Président Issoufou Mahamadou, comme champion chargé du suivi du processus de négociation de la ZLECAf). Ses pairs ont donc fait du Chef de l'Etat, Leader de cette grande innovation qui va transformer le continent africain dans le cadre des échanges intercommunautaires, mais aussi mondiaux. Dès lors, le Président de la République, nanti de cette confiance, s'est mis à la tâche. Et c'est dans ce cadre qu'il rend régulièrement compte, à chacune des sessions de l'Union Africaine, des progrès qu'il a pu faire, qu'il a pu obtenir, mais aussi des perspectives.

Issaka Saïdou(onep)

03/07/18

Politique

Le Chef de l'État reçoit une délégation du G5 Sahel : Début, le 15 janvier dernier, des opérations militaires de la forc…

Le Chef de l'État reçoit une délégation du G5 Sahel : Début, le 15 janvier dernier, des opérations militaires de la force conjointe du G5-Sahel

Le Président de la République, Chef de l'État, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu, hier en audience, le Secrétaire permanent du G5 Sahel, M. Maman Sambo Sidikou, et le Commandant de la force du G5 Sahel, le général Hanena Ould Sidi. Cette rencontre a eu lieu en présence du Chef d'Etat-major général des armées, le général Ahmed Mohamed, du ministre de la Défense nationale, M. Kalla Moutari et de la ministre du Plan, Mme Kané Aïchatou Boulama...

Le Président de la République procède au lancement des travaux d'aménagement et de bitumage de la route Sanam-Tebaram-In…

Le Président de la République procède au lancement des travaux d'aménagement et de bitumage de la route Sanam-Tebaram-Inkarkadan-Tahoua : Le coût des travaux financés par la BID estimé à 29 milliards de FCFA

      Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a procédé le vendredi 18 janvier 2019 à Tahoua au lancement des travaux d'aménagement et de bitumage de la route Sanam - Tebaram -Inkarkadan - Tahoua. La cérémonie s'est déroulée en présence de plusieurs personnalités dont Dr Bandar Al Hajjar, le président du groupe de la BID qui finance le projet.La réalisation de la route Sanam - Tebaram -Inka...

Visite du Président de la République sur le chantier de construction de l'Université des filles de Niamey : Les travaux …

Visite du Président de la République sur le chantier de construction de l'Université des filles de Niamey : Les travaux sont à un taux d'avancement de 30 %

Le Président de la République, Chef de l'Etat, S.E Issoufou Mahamadou, a effectué hier dans l'après-midi, une visite sur le chantier de construction de l'Université des filles sis au quartier Tchangarey de Niamey. En compagnie du président de la Banque Islamique de Développement qui est à Niamey dans le cadre d'une mission de travail, le Chef de l'Etat est allé constater le niveau d'avancement des travaux de ce chantier qui est financé ...

A la Présidence de la République : Trois nouveaux ambassadeurs présentent leurs lettres de créance au Chef de l'Etat

A la Présidence de la République : Trois nouveaux ambassadeurs présentent leurs lettres de créance au Chef de l'Etat

Trois nouveaux ambassadeurs accrédités au Niger, ont présenté hier matin, leurs lettres de créance au Président de la République, Chef de l'Etat, S.E.M. Issoufou Mahamadou. C'était au cours d'une cérémonie protocolaire consacrée à cet effet et qui s'est déroulée au Palais de la Présidence. A cette occasion, le Président Issoufou Mahamadou a d'abord reçu S.E Ousman Sougui Koko, accrédité en qualité d'Ambassadeur Extraordinaire et plénipo...

Visite officielle du Président du Conseil Italien au Niger : Identité de vues entre Rome et Niamey sur les principaux su…

Visite officielle du Président du Conseil Italien au Niger : Identité de vues entre Rome et Niamey sur les principaux sujets évoqués

      Le Président du Conseil italien italien SE. Giuseppe Conte a effectué hier, une visite officielle (la toute première) au Niger. A cette occasion, le chef du gouvernement italien a été reçu au Palais de la Présidence par SE. Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'Etat. A la fin de leur entretien qui a duré près d'une heure d'horloge, le Chef de l'Etat et son hôte ont livré à la presse les points...

S.E Giuseppe Conte accueilli par le Premier ministre Brigi Rafini

S.E Giuseppe Conte accueilli par le Premier ministre Brigi Rafini

Le Président du Conseil Italien, S.E Giuseppe Conté, a effectué hier, une visite de travail et d'amitié au Niger. Accompagné par une forte délégation, M. Giuseppe Conté a été accueilli à sa décente d'avion, à l'aéroport international Diori Hamani de Niamey, par le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini, puis salué par le ministre d'Etat en charge de l'Intérieur, M. Bazoum Mohamed, le ministres en charge des Affaires Et...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit le président de la BOAD

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit le président de la BOAD

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a reçu, hier matin en audience, le président de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), M. Christian Adovelande. A sa sortie d'audience, M. Adovelande a d'abord indiqué avoir fait le point au Chef de l'Etat de la coopération entre son institution et le Niger, et parlé par la même occasion des activités de la BOAD. A cet effet, le président de la BOAD a dit a...

Diplomatie : Trois nouveaux ambassadeurs présentent les copies figurées de leurs lettres de créance au ministre en charg…

Diplomatie : Trois nouveaux ambassadeurs présentent les copies figurées de leurs lettres de créance au ministre en charge des Affaires étrangères

      Le salon d'honneur du Ministère des Affaires Etrangères a servi de cadre, hier après-midi, à la cérémonie de présentation des copies figurées des lettres de créance de trois (3) nouveaux ambassadeurs accrédités au Niger, tous avec résidence à Niamey. Le premier diplomate à avoir présenté les copies figurées de ses lettres de créance, au ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africai...

Conférence-débat animée par M. Massoudou Hassoumi, Secrétaire Général du PNDS-Tarayya : Des échanges sur le thème « Jeun…

Conférence-débat animée par M. Massoudou Hassoumi, Secrétaire Général du PNDS-Tarayya : Des échanges sur le thème « Jeunesse du PNDS-Tarayya et l'avenir de la République »

      En marge de la célébration du 28ème anniversaire de la création du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS-Tarayya), l'Organisation de la Jeunesse Tarayya (OJT), a organisé le samedi 12 janvier dernier, au siège du parti, une conférence-débat sur le thème : « Jeunesse du PNDS-Tarayya et l'avenir de la République ». Cette rencontre d'échanges, animée par le Secrétaire Général du parti rose, M. Mas...

Le Chef de l'Etat préside la cérémonie de lancement des travaux de réhabilitation du tronçon routier Zinder –Tanout : Pl…

Le Chef de l'Etat préside la cérémonie de lancement des travaux de réhabilitation du tronçon routier Zinder –Tanout : Plus de 30 milliards de FCFA pour l'exécution des travaux

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, était hier à Zinder où il a présidé la cérémonie solennelle de lancement des travaux de réhabilitation du tronçon routier Zinder-Tanout sur une distante de 138 km. A son arrivée dans la capitale du Damagaram, dans la matinée, le Chef de l'Etat a été accueilli à sa descente d'avion par le Gouverneur de la Région de Zinder, M. Issa Moussa avant d'être salué par plusie...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Mendicité à Niamey :Un phénomène qui prend de l'am…

Mendicité à Niamey :Un phénomène qui prend de l'ampleur

Pas un carrefour ou une grande place publique de Niamey qui ne soit aujourd'hui envahi par...

vendredi 18 janvier 2019

La Fédération Nigérienne des Personnes Handicapées…

La Fédération Nigérienne des Personnes Handicapées face à la problématique

La mendicité est traditionnellement reconnue aux personnes vivant avec un handicap, qui ne...

vendredi 18 janvier 2019

"La responsabilité est partagée entre l'Etat …

"La responsabilité est partagée entre l'Etat et la société" selon le sociologue Sani Yahaya Djanjouna

Le concept de la mendicité peut être défini selon le socio-anthropologue Sani Yahaya Djanj...

vendredi 18 janvier 2019

L'air du temps

Gare aux vandales !

Gare aux vandales !

      Trop, c'est trop !... A partir du début du mois de février 2019, d...

vendredi 18 janvier 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.