Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Présentation du Rapport d'étape, par le Président de la République, sur la (ZLECAf) à la 31e session ordinaire de la conférence des chefs d'état et de gouvernement de l'UA à Nouakchott en Mauritanie


discour« (...) Battons-nous avec confiance; n'ayons pas peur de prendre des risques si nécessaire et créons la dynamique qui nous permettra d'accroître le commerce intra-africain, de parvenir à l'industrialisation, de créer plus de perspectives d'emploi pour nos populations, notamment les jeunes, ainsi que d'instaurer la paix et la sécurité durables fondées sur la prospérité continentale », demande le Chef de l'Etat, à ses pairs du Continent
Le Président de la République, chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou, champion de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAf) a présenté son rapport d'étape sur la mise en œuvre de la ZLECAf au 31ème Sommet de l'Union Africaine qui vient de se tenir, du 1er au 2 juillet à Nouakchott, en Mauritanie. Ce rapport intervient après le Sommet de Kigali de Mars 2018 (devenu désormais historique) et au cours duquel 44 Etats ont signé l'accord de la ZLECAf, sous la conduite du Président Issoufou Mahamadou, le Chef de l'Etat. Il couvre ainsi le deuxième trimestre de l'année 2018 portant sur les activités qui se sont déroulées depuis le Sommet de Kigali, et avec les perspectives pour les mois à venir.
Le Président de la République, chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou, champion de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine ( ZLECAf) a présenté son rapport d'étape sur la mise en œuvre de la ZLECAf au 31ème Sommet de l'Union Africaine qui vient de se tenir, du 1er au 2 juillet à Nouakchott, en Mauritanie. Ce rapport intervient après le Sommet de Kigali de Mars 2018 (devenu désormais historique) et au cours duquel 44 Etats ont signé l'accord de la ZLECAf, sous la conduite du Président Issoufou Mahamadou, le Chef de l'Etat. Il couvre ainsi le deuxième trimestre de l'année 2018 portant sur les activités qui se sont déroulées depuis le Sommet de Kigali, et avec les perspectives pour les mois à venir.
Au cours de cette présentation, le Président de la République a d'abord rappelé que lors du Sommet extraordinaire de Kigali, en mars, il a été demandé, après la signature de la ZLECAf, aux Ministres du Commerce de l'UA de soumettre les annexes au Protocole sur le commerce des marchandises, les annexes au Protocole sur le règlement des différends et la liste des secteurs prioritaires sur le commerce des services à l'adoption de la présente session de la Conférence ; de présenter les listes de concessions tarifaires (annexe 1) et les listes d'engagements spécifiques sur le commerce des services conformément aux modalités convenues à l'adoption de la session de la Conférence de janvier 2019 ; et de conclure les négociations sur la politique de concurrence, l'investissement et les droits de propriété intellectuelle et
soumettre les projets de textes
juridiques à la session de la Conférence de janvier 2020 pour adoption par le biais du Comité technique spécialisé sur la justice et les affaires juridiques.
Ensuite a indiqué le Président de la République, les négociateurs de la ZLECAf ont tenu deux réunions assistées par des experts juridiques : la première à Addis-Abeba du 30 avril au 12 mai 2018 et la deuxième à Dakar du 25 au 31 mai 2018. Au cours de ces deux réunions, ils ont examiné, les projets d'annexes au Protocole sur le commerce des marchandises. Le Chef de l'Etat a rassuré ses pairs qu'à la fin de ces deux réunions, les annexes suivantes du Protocole sur le commerce des marchandises sont prêtes pour adoption. Il s'agit de l'Annexe 2 sur les règles d'origine; de l'Annexe 3 sur la coopération douanière et l'assistance administrative mutuelle; de l'Annexe 4 sur la facilitation des échanges; de l'Annexe 5 sur les barrières non tarifaires; de l'Annexe 6 sur les obstacles techniques au commerce; de l'Annexe 7 sur les mesures sanitaires et phytosanitaires; de l'Annexe 8 sur le transit ; et de l'Annexe 9 sur les mesures correctives commerciales. Le Champion de la ZLECAf a aussi souligné que lors de la réunion de Dakar du 25 au 31 mai 2018, le forum de négociation de la ZLECAf et les experts juridiques ont également achevé le toilettage juridique des annexes au Protocole sur le règlement des différends qui sont également prêtes pour adoption.
Il s'agit de L'Annexe 1 sur les procédures de travail du Groupe spécial; L'Annexe 2 sur l'examen par des experts ; et l'Annexe 3 sur le Code de conduite à l'intention des arbitres et des membres des groupes spéciaux. « Certains États membres attendaient que ces annexes soient légalement toilettées et adoptées avant la signature et la ratification de l'accord. C'est désormais chose faite » a indiqué le leader de la ZLECAf. Au sujet des listes de concessions tarifaires et modalités, le Chef de l'Etat a relevé que lors de leur réunion du 3 au 4 juin 2018 à Dakar (Sénégal), les Ministres du Commerce de l'UA ont délibéré sur les pourcentages proposés pour les produits sensibles et les listes d'exclusion. Les listes d'exclusion concernent les lignes de produits qui ne seront pas libéralisés dans le cadre de la ZLECAf tandis que les listes sensibles sont les lignes de produits soumises à un calendrier de libéralisation plus long. Les ministres sont convenus que les États membres se consulteraient, au niveau national et dans certaines communautés économiques régionales d'ici la fin du mois de septembre 2018, afin de prendre une décision finale. Le Président Issoufou a invité la Conférence de Nouakchott, à fournir des orientations politiques sur cette question afin que le processus de travail de la ZLECAf ne soit par retardé.
Toujours est-il que de l'avis du Champion de la ZLECAf, «la liste d'exclusion entravera la croissance du commerce intra-africain et nous devrions à cet égard la décourager. Nous pouvons toutefois accommoder la liste des produits sensibles de sorte qu'il y ait un processus graduel de libéralisation sur une dizaine d'années afin de permettre aux États membres d'apporter les ajustements appropriés. Cette approche est conforme à la pratique existante dans nos Communautés Economiques Régionales. Les recherches menées par nos partenaires stratégiques, la CNUCED et la CEA, ont montré que notre commerce se concentre sur 30 lignes tarifaires. Or, l'exclusion de 1% équivaut au blocage du commerce dans environ 53 lignes tarifaires. Cela a donc pour effet de réduire les niveaux actuels du commerce interafricain alors que notre désir est de l'accroître. Ceci va évidemment à l'encontre des objectifs de la ZLECAf. Je propose par conséquent au sommet qu'il n'y ait pas de liste d'exclusion » a expliqué le Président Issoufou. Toujours à Dakar a rappelé le Chef de l'Etat, les Ministres du Commerce ont également examiné les propositions concernant les secteurs prioritaires pour la libéralisation du commerce des services. Parce qu'ils facilitent l'intégration, les secteurs suivants ont été
approuvés comme secteurs prioritaires pour la libéralisation :
Services financiers, Services de télécommunication, Services de transport, Services touristiques, et Services aux entreprises.
Au sujet de l'appropriation des négociations de la phase 2 de
ZLECAf, le Président Issoufou a annoncé que les Ministres du Commerce de l'UA ont convenu de toutes les questions qui seront inscrites à l'ordre du jour préétabli et ils ont approuvé le programme de travail transitoire modifié, notamment l'élaboration de listes d'engagements spécifiques sur les services, les listes de concessions tarifaires, les règles d'origine, les critères et lignes directrices sur le traitement des marchandises provenant de zones économiques spéciales. Les lignes directrices de la ZLECAf sur les mesures correctives commerciales ont également été incluses dans l'ordre du jour préétabli et elles devraient être approuvées lors du prochain Sommet en janvier 2019. Sur l'appropriation de la ZLECAf et le Plan d'Action pour l'intensification du commerce intra-africian, le Chef de l'Etat a rassuré ses pairs que le processus de ratification est sur la bonne voie. D'ores et déjà a-t-il dit, le Kenya et le Ghana ont été les premiers à déposer simultanément leurs instruments de ratification le 10 mai 2018. Le Rwanda a déposé ses instruments de ratification le 27 mai et a été le premier à déposer les instruments de ratification du Protocole sur la libre circulation des personnes. Le Niger a déposé ses instruments de ratification le 8 juin 2018.
Bien d'autres sujets ont été évoqués par le Président Issoufou dans son rapport d'étape au cours de cette Conférence de Nouakchott. En conclusion le Champion de la ZLECAf a indiqué que la Zone peut contribuer de manière significative à l'accélération de la transformation structurelle de l'Afrique visé à travers le Plan d'action pour le développement industriel accéléré de l'Afrique (AIDA), le programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA), le programme détaillé de développement de l'Agriculture en Afrique (PDDAA), la vision Minière Africaine (VMA) et le plan d'action pour l'intensification du commerce intra-africain (BIAT). Pour le Président Issoufou, le succès de la ZLECAf et la création de plus d'opportunités d'emploi pour les jeunes en particulier, auront un impact direct sur la restauration de la paix et de la sécurité durables sur notre continent. Le succès de la ZLECAf renforcera également notre position dans les rapports avec l'extérieur.
Le Chef de l'Etat a attiré l'attention de ses pairs africains sur le fait que depuis la réunion de Kigali, le 21 mars 2018 et qui a enregistré les signatures de 44 Etats du Continent sur le libre échange, le point de non-retour est déjà franchi en ce qui concerne ce grand rêve de l'Afrique. « Ce qui nous reste à faire, c'est d'avancer vite et bien. Par conséquent, battons-nous avec confiance; n'ayons pas peur de prendre des risques si nécessaire et créons la dynamique qui nous permettra d'accroître le commerce intra-africain, de parvenir à l'industrialisation, de créer plus de perspectives d'emploi pour nos populations, notamment les jeunes, ainsi que d'instaurer la paix et la sécurité durables fondées sur la prospérité continentale » a estimé le Champion de la ZLECAf. Pour rappel, les Chefs d'Etat du Continent avaient désigné, lors de la 28ème session de la conférence des Chefs d'Etat de l'Union Africaine tenue à Addis Abeba en Janvier 2017, le Président Issoufou Mahamadou, comme champion chargé du suivi du processus de négociation de la ZLECAf). Ses pairs ont donc fait du Chef de l'Etat, Leader de cette grande innovation qui va transformer le continent africain dans le cadre des échanges intercommunautaires, mais aussi mondiaux. Dès lors, le Président de la République, nanti de cette confiance, s'est mis à la tâche. Et c'est dans ce cadre qu'il rend régulièrement compte, à chacune des sessions de l'Union Africaine, des progrès qu'il a pu faire, qu'il a pu obtenir, mais aussi des perspectives.

Issaka Saïdou(onep)

03/07/18

Politique

Assemblée nationale : Les ministres Magagi Laouan et Massoudou Hassoumi, interpelés respectivement sur la situation des …

Assemblée nationale : Les ministres Magagi Laouan et Massoudou Hassoumi, interpelés respectivement sur la situation des inondations à Agadez et le dédommagement des enfants de Tibiri (Maradi)

Les travaux en séance plénière de la 2ème session ordinaire au titre de l'année 2018 dite session budgétaire de l'Assemblée nationale se poursuivent à l'hémicycle Place de la concertation. C'est ainsi que les députés ont consacré la plénière du samedi dernier à une séance des questions d'actualité avec l'interpellation du ministre de l'Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, M. Magagi Laouan et celui des Finances, M. Masso...

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 19 OCTOBRE 2018

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 19 OCTOBRE 2018

Le Conseil des Ministres s'est réuni ce jour,vendredi 19 octobre 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Président du Conseil des Ministres.Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :I. AU TITRE DU MINISTERE DES TRANSPORTS.Le Conseil des Ministres a examiné et adopté le projet de ...

Poursuite de la mission du parlement de la CEDEAO au Niger : Conjuguer les efforts au plan régional pour endiguer la mig…

Poursuite de la mission du parlement de la CEDEAO au Niger : Conjuguer les efforts au plan régional pour endiguer la migration clandestine

Le 2e vice-président de l'Assemblée Nationale, M. Liman Ali Mahamadou, a présidé hier matin dans la salle de la Commission des Affaires Economiques et du Plan de l'Assemblée Nationale une séance de travail entre le Réseau parlementaire de lutte contre la Migration Clandestine, la Traite des personnes, l'Apatridie et la Création d'autres Alternatives, et la mission d'information et de sensibilisation sur la migration clandestine du parle...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit l'Ambassadeur d'Italie au Niger et le Président du Parlement…

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit l'Ambassadeur d'Italie au Niger et le Président du Parlement de la CEDEAO

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou, a accordé, hier deux audiences. La première, qui a eu lieu dans la matinée, en présence du ministre Directeur de cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou, a été accordée à l'ambassadeur d'Italie au Niger, S.E Marco Prencipe. Ensuite, le Chef de l'Etat a reçu le président du Parlement de la CEDEAO, SE Moustapha Cissé Lo, en présence du Président ...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit la délégation de la Fédération pour la Paix Universelle et d…

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit la délégation de la Fédération pour la Paix Universelle et de la Maison Royale de Mandela

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a reçu hier en audience, la délégation de la Fédération pour la Paix Universelle et de la Maison Royale de Mandela conduite par Mme Katherine Rigny, présidente de ladite fédération. A leur sortie d'audience, le Secrétaire général régional, Dr Paterne Zinsou a déclaré qu'ils sont venus présenter au Président de la République le programme de la Fédération et de la Maison...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit une délégation de la Cour des Comptes du Burkina Faso

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit une délégation de la Cour des Comptes du Burkina Faso

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a reçu hier matin une délégation de la Cour des Comptes du Burkina Faso conduite par son Premier président, M. Jean Emile Somda. A leur sortie d'audience, M. Jean Emile Somda a déclaré qu'ils sont venus présenter leurs condoléances au Chef de l'Etat suite au décès de M. Saidou Sidibé, de son vivant Premier président de la Cour de Comptes du Niger.Le Premier président d...

Adoption de cinq projets de loi dont celui autorisant la ratification de la convention sur la répression des actes illic…

Adoption de cinq projets de loi dont celui autorisant la ratification de la convention sur la répression des actes illicites dirigés contre l'aviation civile internationale

Les travaux en séance plénière de la deuxième session ordinaire de l'Assemblée nationale, dite session budgétaire au titre de l'année 2018 se poursuivent à l'hémicycle place de la Concertation. Hier, les parlementaires ont examiné et voté cinq projets de loi de ratification dont celui relatif à la convention sur la répression des actes illicites dirigés contre l'aviation civile internationale adoptée à Beijing sous les auspices de l'Org...

Fin de la mission du Président de la République en Arménie et en Guinée Equatoriale : Le Chef de l'Etat a regagné Niamey…

Fin de la mission du Président de la République en Arménie et en Guinée Equatoriale : Le Chef de l'Etat a regagné Niamey le samedi dernier

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey le samedi 13 octobre dernier, en début d'après midi, de retour d'Erevan en Arménie et de Malabo en Guinée Equatoriale. Il faut rappeler que le Chef de l'Etat avait pris part au sommet des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) qui s'est tenu le 11 octobre dernier à Erevan, puis aux festivités du 50èm...

Visite du Président de la République à Malabo, en Guinée Equatoriale : SE Issoufou Mahamadou assiste au cinquantenaire d…

Visite du Président de la République à Malabo, en Guinée Equatoriale : SE Issoufou Mahamadou assiste au cinquantenaire de l'indépendance de ce pays frère

Sur invitation de son ami et frère, le Président de la République de Guinée Equatoriale, M Theodoro Obiang Nguema Nbasogo, le Président de la République Issoufou Mahamadou a séjourné en terre équato-guinéenne du 11 au 13 octobre dernier. SE Issoufou Mahamadou qu'accompagnaient des officiels nigériens est allé partager la joie du peuple frère de ce pays à l'occasion du 50ème anniversaire de l'indépendance, célébré le 12octobre.C'est dans...

Assemblée nationale : Cinq projets de loi de ratification dont celui autorisant l'adhésion du Niger à la convention sur …

Assemblée nationale : Cinq projets de loi de ratification dont celui autorisant l'adhésion du Niger à la convention sur la cybercriminalité

Les travaux en séance plénière de la 2ème session ordinaire de l'Assemblée nationale au titre de l'année 2018 dite session budgétaire se poursuivent activement à l'hémicycle. Le vendredi 12 octobre dernier, les députés ont procédé à l'examen et au vote de cinq (5) projets de loi de ratification d'ordonnances dont celui autorisant l'adhésion du Niger à la convention sur la cybercriminalité. La séance plénière a été présidée par la 5ème v...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : …

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : Grande mobilisation pour éradiquer le phénomène

Avec plus de 58% de la population constituée de jeunes, autant dire que la jeunesse est l'...

jeudi 11 octobre 2018

Portrait du chef de Canton d' Illela : L'honorable…

Portrait du chef de Canton d' Illela : L'honorable Yacouba Habibou Oumani est en train de mettre fin au mariage des enfants dans son entité coutumière

Le partenariat entre la chefferie traditionnelle et l'UNICEF et l'UNFPA se porte bien. Il ...

jeudi 11 octobre 2018

Interview d'une enseignante engagée pour les fille…

Interview d'une enseignante engagée pour les filles, Mme Omar Hajia Hassia SCOFI Tahoua: « Quand on est décidé et mobilisé, on obtient les meilleurs résultats »

Mme, vous êtes agent de la Direction départementale des Enseignements Secondaires (DDES) T...

jeudi 11 octobre 2018

L'air du temps

Quand l'ostentation saborde le mariage

Quand l'ostentation saborde le mariage

Si les difficultés se trouvaient enfouies à mille pieds sous terre, to Incha Allahou, l'êt...

jeudi 18 octobre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.