Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

43ème édition de la Fête de l'arbre, Maradi 2018 : Tirer la quintescence du « Débat de Maradi sur la Désertification », 34 ans après pour un environnement durable et une population plus résiliente


prn-1Maradi, la capitale économique de notre pays a abrité cette année la 43ème édition de la « fête de « l'arbre » commémorant l'anniversaire de l'indépendance célébré le 3 août de chaque année depuis son institution en 1975. Après Dosso l'année dernière, la célébration de la fête de l'arbre, devenue désormais tournante à l'instar de celle de la République, matérialise la volonté du Président de la République de donner un cachet particulier à chaque fête nationale. Et pour cause, les populations de Maradi ont eu le plaisir et la joie immenses de recevoir comme hôtes de marque le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, le président de l'Assemblée Nationale, SE. Ousseini Tinni, entouré de députés nationaux, le Haut Représentant du Président de la République, M. Seyni Oumarou, le ministre d'Etat Mohamed Bazoum, les membres du gouvernement et du corps diplomatique, le maitre d'œuvre M. Almoustapha Garba, ministre de l'Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable, ainsi que de nombreuses personnalités politiques et coutumières.
Malgré une pluie battante qui déferlait sur la localité en cette matinée du 3 août, toutes ces personnalités ont tenu à être présentes au rendez-vous pris avec les populations du Katsina et du Gobir. Et c'est le tout nouvel hôpital de référence de Maradi dont les travaux de construction sont entièrement finis, un hôpital en plein travaux d'installation d'équipements médicaux de dernière génération qui a été choisi pour servir de cadre à la traditionnelle cérémonie de plantation d'arbres.
Une cérémonie nationale ouverte par l'hymne national exécuté par la fanfare de la Garde Nationale concomitamment avec la montée du drapeau. S'ensuit un chant des jeunes filles de Maradi soulignant l'importance de l'arbre pour la vie humaine toute entière et exhortant les citoyens à le planter partout pour disent-elles « faire du Niger un tapis vert», conformément à la vision des premiers dirigeants initiateurs de la fête de l'arbre.Le ministre de l'environnement, de la salubrité urbaine et du développement durable a mis l'accent sur le symbole que représente la cérémonie de plantation d'arbres à Maradi. C'est d'abord, dit-il, à Maradi sen 1984 que s'est tenu le « grand débat national sur la lutte contre la désertification » ayant abouti à ce qu'on a appelé « l'engagement de Maradi ». Toute chose montrant que le Niger était à l'avant-garde du combat en faveur de l'environnement bien avant RIO 1992.
Le ministre Almoustapha Garba de justifier aussi cette symbolique par le fait que Maradi a répondu aux attentes en enregistrant des résultats appréciables dans la bataille contre le désert en adoptant fort bien et à une échelle grandissante la technique de la régénération naturelle assistée. « Nous avons donc voulu faire du succès de cette région en la matière, une source d'inspiration pour les autres parties de notre pays et au-delà ».prn-2
Pour le ministre, la troisième raison est le fait que Maradi a bénéficié du programme de modernisation des villes lancé par le Président de la République à savoir Maradi Kolliya et le projet de construction de l'hôpital de référence choisi pour accueillir la cérémonie de plantation d'arbres. Un choix guidé par la volonté du ministère de l'environnement d'établir le lien étroit entre l'environnement et la santé et de relever le caractère intégré du programme de Renaissance du Président de la République.
Parlant de l'objectif de la fête nationale de l'arbre, M. Almoustapha Garba a expliqué qu'elle vise à sensibiliser et mobiliser l'opinion nationale et les partenaires sur la thématique centrale d'intérêt majeur. Cette année, le thème retenu étant « la restauration de nos terres, forêts et paysages : un devoir pour tous » avec pour raison fondamentale de susciter de la part de tout Nigérien un engagement plus résolu et des investissements conséquents pour bien soutenir les efforts du Niger en faveur d'une gestion durable des ressources naturelles. Bref, il s'agit selon le ministre d'un appel au sursaut citoyen pour « préserver, aménager et exploiter durablement nos terres dont le niveau de dégradation met sérieusement en péril la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que le cadre de vie nos vaillantes populations ».
Poursuivant la justification du choix de ce thème, le ministre qui a indiqué le niveau et le rythme de dégradation des terres au Niger appelle à une mobilisation générale tout en précisant qu'en s'inspirant des orientations du programme de Renaissance du Niger et puisant dans les recommandations du « débat de Maradi », le ministère veut appeler les Nigériens à prendre davantage conscience des conséquences du changement climatique et à s'investir plus contre la désertification donc pour une plus grande résilience.
Se basant sur les acquis de ces dernières années, le ministre de l'environnement a affirmé que la préservation de l'environnement sous l'impulsion du Président Issoufou a connu un essor significatif conférant au président et au Niger une grande notoriété au plan international comme l'atteste l'attribution du prix de la meilleure politique d'avenir à l'initiative 3N dans la catégorie Restauration des terres dégradées. Il est aussi à mettre à l'actif de cette notoriété du Niger, l'organisation cette année de la journée africaine de l'environnement et la conférence internationale sur la désertification et l'économie verte ou encore la confiance placée au Président Issoufou de présider la commission Climat pour la région du Sahel créée à la COP 22 au Maroc.
Comme à l'accoutumée en pareille circonstance, la fête de l'arbre est l'occasion que les autorités saisissent pour récompenser les Nigériens qui se sont fait distinguer pour leurs actions en faveur de l'environnement. Quatre prix sont attribués à savoir le prix du Président de la République doté d'une enveloppe de 3 millions F CFA, le Prix du Président de l'Assemblée Nationale de 2,5 millions F CFA, celui du Premier ministre avec une enveloppe de 2 millions et le Prix du haut représentant du Président de la République crédité de 1,5 million F CFA.
La région de Maradi a raflé le Premier prix du Président de la République à travers M Ousseini Oumarou, un producteur du village de Dandaji-Makou de la commune urbaine de Guidan Roumdji. Il s'agit d'un site de la RNA couvrant 12,45 ha dans lequel le récipiendaire a produit diverses variétés d'arbres locaux. Il a reçu son prix du Président de la République. Quant au récipiendaire du Prix du Président de l'assemblée nationale, il s'appelle Saidou Bawa, un producteur de Kawra N'Deybé de la Commune de Yelou pour son site de 4,41ha de rôniers et de doumiers. Deux espèces à multiples usages pour les populations.
Son prix lui a été remis par le Président de l'Assemblée Nationale. Le prix du Premier ministre est attribué au promoteur privé répondant au nom de Klamadji Nanyanguem de Niamey I. Pour son site de cultures intégrées de 10ha, il a reçu son chèque des mains du ministre d'Etat Mohamed Bazoum. M Agaler Awakass de Sabon Gari Azel de la commune urbaine de Tchirozérine a remporté le prix du Haut-représentant du Président de la République grâce à son site de 5 ha où il fait régénérer naturellement des espèces ligneuses et herbacées pouvant lui fournir le bois de chauffe, le fourrage et le bois de service tout en fertilisant le sol. Il a pris son prix des mains du haut-représentant.
Aussitôt après la remise des différents prix, le Président de la République s'empara d'une pelle et d'un arrosoir pour procéder à la plantation de son arbre, au milieu du rond-point central, juste à l'entrée principale du bâtiment de l'hôpital de référence de Maradi. Les mêmes gestes furent exécutés par le président de l'Assemblée Nationale, le ministre d'Etat au nom du Premier ministre, le Haut-représentant, le ministre de l'Environnement, le Doyen du corps diplomatique ainsi que Son Altesse le Sultan du Damagaram en personne et les sultans du Katsina et du Gobir, à travers leurs représentants respectifs.
message-MEAuparavant, l'hôte de la fête nationale de l'arbre édition 2018, le Gouverneur de la région de Maradi, M. Zakari Oumarou, a indiqué que cette cérémonie est un évènement historique que ses administrés attendent avec fébrilité, ferveur, voire impatience, en vue d'accueillir avec enthousiasme le Président de la République. Et cela, explique-il, pour lui témoigner encore et de vive voix leur reconnaissance objective pour les multiples réalisations dont ils sont bénéficiaires. L'Hôpital de référence de Maradi en constitue l'apothéose, a affirmé M. Zakari Oumarou, soulignant que les populations de la région « s'engagent volontiers » à entretenir l'arbre qu'il a planté et ceux que toutes les autres personnalités ont planté dans l'enceinte de ce joyau qu'est l'Hôpital de référence de Maradi.
Evoquant la question spécifique de l'environnement, le Gouverneur a souligné que l'Etat n'a ménagé aucun effort ni moyen pour accompagner les populations à travers des programmes et projets pour faire face aux aléas naturels qui menacent les sols fertiles de cette région. Pour lui, le thème de l'édition 2018, est évocateur à plus d'un titre car, il appelle à la prise de conscience de tout citoyen sur son apport dans la préservation, la protection de l'environnement, de l'écosystème et à la nécessité pour chacun de s'engager et agir résolument pour enrayer la dégradation des terres.
Maradi est une région riche de nombreuses forêts et espaces protégés qui sont hélas soumis aux aléas et aux effets des actions anthropiques a rappelé le gouverneur Zakari Oumarou non sans se réjouir de constater que la population prend de plus en plus conscience et s'investit beaucoup dans les actions de restauration des terres, de ces forêts et autres espaces menacés. Pour illustrer ses propos, le gouverneur a indiqué que plus de 6000 emplois ont été créés pour des actions en faveur de l'environnement dans la région. Il a invité l'ensemble des Maradaouas à reproduire le geste du Président de la République, c'est-à-dire à planter des arbres, chez eux, dans leurs champs, écoles, centres de santé et partout où cela est possible car, comme dit une sagesse africaine « celui qui a planté un arbre n'a pas vécu inutilement ».
Zabeirou Moussa, envoyé spécial(onep)

06/08/18

Politique

Au Conseil des ministres : Examen et adoption de plusieurs projets de textes

Au Conseil des ministres : Examen et adoption de plusieurs projets de textes

Le Conseil des ministres s'est réuni, hier jeudi 15 novembre 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Président du Conseil des ministres.Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :I AU TITRE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE.Le Conseil des ministres a examiné et adopté le projet de...

Ouverture de la 2ème session ordinaire du Parlement de la CEDEAO : S.E Ousseini Tinni met en exergue les défis qui se po…

Ouverture de la 2ème session ordinaire du Parlement de la CEDEAO : S.E Ousseini Tinni met en exergue les défis qui se posent à l'institution

Le président de l'Assemblée nationale, S.E Ousseini Tinni, a participé, hier au siège du Parlement de la CEDEAO, à Abuja, à l'ouverture de la 2ème session ordinaire dite session budgétaire de cette institution parlementaire sous régionale. Dans l'allocution qu'il a prononcée à cette occasion, le Président de l'Assemblée nationale a mis en exergue les multiples initiatives enclenchées par le Parlement de la CEDEAO, ainsi les excellentes ...

Fin de la mission du Président de la République en France et en Italie : Le Chef de l'Etat a regagné Niamey, hier, en fi…

Fin de la mission du Président de la République en France et en Italie : Le Chef de l'Etat a regagné Niamey, hier, en fin d'après-midi

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou a regagné Niamey, hier en début de soirée, en provenance d'Italie où il a pris part à la Conférence internationale sur la Libye qui s'est tenue le mardi 13 novembre dernier à Palerme. Avant l'Italie, le Chef de l'Etat était à Paris en France où, il a, aux côtés d'une soixantaine de Chefs d'Etat et de Gouvernement, assisté aux cérémonies commémoratives du centainaire de...

Conférence Internationale sur la Libye, à Palerme (Italie) : Le Président Issoufou Mahamadou propose la tenue d'une conf…

Conférence Internationale sur la Libye, à Palerme (Italie) : Le Président Issoufou Mahamadou propose la tenue d'une conférence nationale de réconciliation en Libye

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a pris part hier mardi 13 novembre 2018, à Palerme en Italie, à la Conférence Internationale sur la Libye. Au cours de cette rencontre, le Chef de l'Etat a notamment proposé la tenue d'une "conférence nationale de réconciliation sur un ordre du jour minutieusement préparé." Dans un discours devant les participants à cette rencontre, le Président Issoufou Mahamadou a ...

Discours du Président de la République à la Conférence internationale de Palerme (Italie) sur la Libye : «Les peuples du…

Discours du Président de la République à la Conférence internationale de Palerme (Italie) sur la Libye : «Les peuples du Sahel, en particulier ceux des pays du G5 Sahel, veulent la fin du chaos libyen», déclare SEM. Issoufou Mahamadou

« Mesdames et Messieurs,Je voudrais saisir cette occasion pour remercier, au nom de la délégation qui m'accompagne et au mien propre, Son Excellence le Premier Ministre Giuseppe Conte, le Gouvernement et le peuple Italiens pour l'accueil chaleureux qui nous a été réservé et pour toutes les dispositions prises pour rendre notre séjour agréable dans cette ville de Palerme. Permettez-moi également de le féliciter pour avoir pris l'initiati...

Le Chef de l'Etat au 1er Forum de Paris pour la Paix : Le Président Issoufou plaide pour plus de solidarité internationa…

Le Chef de l'Etat au 1er Forum de Paris pour la Paix : Le Président Issoufou plaide pour plus de solidarité internationale dans le financement de la force conjointe du G5 Sahel

Quelque 70 Chefs d'Etat et de Gouvernement, dont le Président Issoufou Mahamadou ainsi que les dirigeants des Organisations Internationales ont participé le dimanche 11 novembre 2018, au premier Forum de la Paix à la Grande Halle de La Villette (XIXe arrondissement de Paris). Ce forum, organisé à l'initiative de la France, à l'occasion de la commémoration du centenaire de l'Armistice de la Première Guerre Mondiale, a été axé sur la paix...

Discours prononcé par le Président de la République, au 1er Forum sur la paix à Paris (France) : «Le présent forum est l…

Discours prononcé par le Président de la République, au 1er Forum sur la paix à Paris (France) : «Le présent forum est la tribune idéale pour rappeler à la communauté internationale ses devoirs de solidarité vis-à-vis du Sahel», déclare SE. Issoufou

Mesdames et Messieurs,Permettez-moi de remercier le Président Emmanuel Macron pour avoir bien voulu honorer le Niger, en nous associant à la célébration du centenaire de l'armistice du 11 Novembre qui avait mis fin à la première guerre mondiale.Permettez- moi également de saluer l'opportunité et la pertinence de l'organisation d'un forum sur la paix et la sécurité en marge de cet important évènement. En effet, on ne peut trouver meilleu...

Le Président Issoufou Mahamadou a pris part, hier à Paris, à la commémoration du centenaire de l'Armistice du 11 novembr…

Le Président Issoufou Mahamadou a pris part, hier à Paris, à la commémoration du centenaire de l'Armistice du 11 novembre: Retrouvailles en l'honneur du combat pour la paix et de l'amitié entre les peuples

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou accompagné de la Première Dame Dr. Lalla Malika Issoufou, a pris part dimanche matin, 11 novembre 2018, à la commémoration du centenaire de l'Armistice de la Première Guerre Mondiale.À l'invitation du Président de la République française SEM Emmanuel Macron, 98 délégations étrangères dont soixante-dix Chefs d'Etat et de Gouvernement ont assisté, dans la capitale franç...

73ème session du Comité exécutif de l'Union Parlementaire Africaine (UPA), à Abuja (Nigeria) : Plaidoyer de SE Ousseini …

73ème session du Comité exécutif de l'Union Parlementaire Africaine (UPA), à Abuja (Nigeria) : Plaidoyer de SE Ousseini Tinni en faveur du G5 Sahel

Le président de l'Assemblée nationale, S.E Ousseini Tinni, poursuit son séjour de travail en terre nigériane où il assiste à la 41ème Conférence et à la 73ème Session de l'Union parlementaire africaine (UPA).La journée du vendredi 9 novembre a été consacrée à l'adoption de plusieurs résolutions et recommandations ayant trait à l'économie, à la promotion de la scolarisation de la jeune fille, et à la lutte contre le terrorisme et le crim...

Niamey/Conseil fédéral extraordinaire de la coordination régionale PNDS-Tarayya: Mme Diarra Fatimata Ly ; Souleymane Rad…

Niamey/Conseil fédéral extraordinaire de la coordination régionale PNDS-Tarayya: Mme Diarra Fatimata Ly ; Souleymane Radja et Mme Fati Djibo élus respectivement présidents de l'OFT, de l'OJT et des ''Roses''

La coordination régionale du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS-Tarayya) de Niamey a organisé, le samedi 10 novembre dernier à Niamey, un conseil fédéral extraordinaire mixte de lancement et de renouvellement des organisations de base et structures du parti. Ce conseil fédéral dont l'ouverture a été présidée par le coordonnateur régional PNDS Niamey, M. Karidio Mahamadou, a débouché sur la mise en place de nouveaux...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances…

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances de la Cure salée

Dans le langage des routiers nigériens, l'expression ''éviter les nids de poule'' est bien...

vendredi 26 octobre 2018

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdu…

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdure encore !

7 heures le matin au quartier Aghafey de Ingall. Les visiteurs sont curieux d'assister à u...

vendredi 26 octobre 2018

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure Salée ne se limite pas seulement à la jouissance culturelle des communautés nomade...

vendredi 26 octobre 2018

L'air du temps

Grosse arnaque à Niamey

Grosse arnaque à Niamey

Des centaines de millions envolées dans la nature dans le ciel gris de Niamey, plusieurs c...

vendredi 16 novembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.