Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Sous le sceau de la Renaissance


Photo-DG58 ans aujourd'hui de souveraineté nationale. Le 03 Août 1960, l'ancienne colonie française, le Niger, accédait à la souveraineté après le long processus de décolonisation enclenché dix ans plutôt, peu après la fin de la seconde guerre mondiale. Affaiblie par une guerre qui avait duré presque six ans, l'ancienne puissance colonisatrice n'avait plus les moyens d'assurer sa suprématie dans ses anciens bastions coloniaux. Ainsi, sous la poussée des idées progressistes, les anciennes colonies françaises, dont le Niger, obtinrent leur indépendance à quelques intervalles de mois les uns après les autres, dans la décennie 60.
Aujourd'hui, cela fait donc 58 ans que le Président Diori prononçait son grand discours radiodiffusé pour annoncer au peuple nigérien la bonne nouvelle, à savoir, l'indépendance de l'Etat du Niger ! Ce fut alors le début d'une ère nouvelle où il fallait, absolument tout construire, y compris la nation elle-même. Le défi était immense, et le père de l'indépendance ne s'y était point trompé en reconnaissant dans son discours les difficultés de la tâche, mais aussi la foi inébranlable pour réaliser le bonheur d'un peuple fraichement souverain. Quoiqu'eût été ce régime issu de l'indépendance, dans certains des travers qui lui avaient été reprochés, sans doute excusables du fait de l'inexpérience des premières années d'exercice de pouvoir, rendons, quand même, hommage à ces illustres devanciers qui auront jeté les premiers jalons du Niger contemporain. Qu'Allah le Miséricordieux ait pitié de leur âme et les agrée dans son royaume éternel !
Comme l'a si bien dit un grand penseur contemporain français, «rester fidèle au foyer des ancêtres, ce n'est pas en conserver les cendres, mais c'est en transmettre la flamme ». S'il y a un homme au Niger qui aura bien compris cette grande affirmation, c'est bel et bien l'actuel Chef de l'Etat, le Président Issoufou Mahamadou, qui n'a jamais cessé de regarder dans le rétroviseur pour trouver la source de son inspiration politique. La preuve est illustrée par son fort penchant à dédier certaines grandes infrastructures à la mémoire de ses illustres prédécesseurs afin d'immortaliser ces derniers dans l'imaginaire collectif. Il avait aussi honoré les premiers députés de la première Assemblée Nationale du Niger en les recevant au Palais pour leur signifier aussi la gratitude de la Nation. Voilà donc la passerelle entre le passé que personne ne renie et le présent qui est à construire et à parfaire !
58 ans après, que sommes-nous devenus ? Plus précisément, comment se porte le Niger d'aujourd'hui ? Après les années d'errance politique au cours desquelles les jeunes régimes démocratiques avaient été fortement fragilisés pour donner l'occasion à l'armée de faire irruption sur la scène politique nationale, la renaissance du Niger prônée et résolument mise en œuvre par le
Président Issoufou était venue apporter la réponse définitive que le Niger contemporain ne saurait trouver son salut que dans une démocratie populaire, apaisée, au service exclusif du peuple et dans l'union des cœurs et des esprits. Homme visionnaire, pragmatique et surtout un infatigable bâtisseur, en plus d'avoir érigé des ponts entre le passé et le présent, Issoufou est aussi un architecte, mieux un ouvrier dans son essence noble, qui, travaillant inlassablement, aura fait changer, en si peu de temps, le visage du Niger aussi bien à l'interne qu'à l'étranger. Sous son magistère, la vision qu'avait l'extérieur du Niger aura totalement changé : ce n'est plus ce pays misérabiliste qui quémandait la commisération internationale, mais bien le pays des 3N qui est hautement apprécié au-delà de nos frontières.
On ne mesure pas tant l'ampleur de la renaissance du Niger si on ne prend pas en compte la dimension sécuritaire de l'action du Président Issoufou depuis son arrivée à la tête du Niger. Desservi par une situation géographique qui l'expose à des périls certains (Boko Haram au Sud, MUJAO à l'Ouest, Etat Islamique et consorts au nord), le Niger n'en demeure pas moins aujourd'hui un ilot de paix dans un océan d'insécurité. Mais cette relative stabilité a un coût, et c'est ici qu'il faut saluer la vision, tout aussi courageuse que pragmatique, du Chef de l'Etat avec son fameux triptyque des trois D (Démocratie, Développement et Défense), assertion qui a d'ailleurs séduit, énormément, la communauté internationale pour sa pertinence. On ne rendrait pas justice à l'action louable du Président Issoufou si on l'amputait de cette dimension sécuritaire qui fait qu'aujourd'hui, en dépit de ces foyers de tension qui nous environnent de toutes parts, il est permis d'envisager au Niger l'avenir avec beaucoup de sérénité et d'optimisme.
Une fois l'Etat consolidé dans ses bases défensives et sécuritaires, le Président Issoufou ne s'était pas arrêté en si bon chemin, il a pris la truelle du bâtisseur pour transformer radicalement un Niger arriéré sur le plan des infrastructures pour le propulser dans l'ère de la modernité avec la construction de grands ouvrages socioéconomiques structurants. On savait le Président Issoufou un grand adepte du développement endogène, mais on était loin de penser qu'il était aussi un grand chef de chantiers, mieux, un véritable bulldozer pour tout casser et bien reconstruire, nous montrant ainsi sa bonne connaissance du mythe Grec de Prométhée.
Après le volet sécuritaire et infrastructures, la cerise sur le gâteau, le Président Issoufou se sera aussi attelé à la construction de l'image extérieure du Niger, ce qui a permis à notre pays d'abriter, plaise à Dieu, en juin 2019, la Conférence de l'Union Africaine à Niamey. Pour cette grande rencontre panafricaine, Niamey n'a pas fait dans la dentelle car d'importantes infrastructures hôtelières et aéroportuaires verront incessamment le jour pour permettre à notre capitale d'être à la hauteur de ce grand évènement.
Comme on peut le voir, 58 ans après l'accession à l'indépendance, et après des moments de balbutiements, le Niger bouge et renait avec nous, sous nos yeux et pour le bonheur de tous.
Joyeux anniversaire à tout le peuple nigérien et qu'Allah gratifie le Niger d'un hivernage fécond !

Zakari Alzouma Coulibaly

06/08/18

Politique

Visite officielle du Président du Conseil Italien au Niger : Identité de vues entre Rome et Niamey sur les principaux su…

Visite officielle du Président du Conseil Italien au Niger : Identité de vues entre Rome et Niamey sur les principaux sujets évoqués

      Le Président du Conseil italien italien SE. Giuseppe Conte a effectué hier, une visite officielle (la toute première) au Niger. A cette occasion, le chef du gouvernement italien a été reçu au Palais de la Présidence par SE. Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'Etat. A la fin de leur entretien qui a duré près d'une heure d'horloge, le Chef de l'Etat et son hôte ont livré à la presse les points...

S.E Giuseppe Conte accueilli par le Premier ministre Brigi Rafini

S.E Giuseppe Conte accueilli par le Premier ministre Brigi Rafini

Le Président du Conseil Italien, S.E Giuseppe Conté, a effectué hier, une visite de travail et d'amitié au Niger. Accompagné par une forte délégation, M. Giuseppe Conté a été accueilli à sa décente d'avion, à l'aéroport international Diori Hamani de Niamey, par le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini, puis salué par le ministre d'Etat en charge de l'Intérieur, M. Bazoum Mohamed, le ministres en charge des Affaires Et...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit le président de la BOAD

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit le président de la BOAD

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a reçu, hier matin en audience, le président de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), M. Christian Adovelande. A sa sortie d'audience, M. Adovelande a d'abord indiqué avoir fait le point au Chef de l'Etat de la coopération entre son institution et le Niger, et parlé par la même occasion des activités de la BOAD. A cet effet, le président de la BOAD a dit a...

Diplomatie : Trois nouveaux ambassadeurs présentent les copies figurées de leurs lettres de créance au ministre en charg…

Diplomatie : Trois nouveaux ambassadeurs présentent les copies figurées de leurs lettres de créance au ministre en charge des Affaires étrangères

      Le salon d'honneur du Ministère des Affaires Etrangères a servi de cadre, hier après-midi, à la cérémonie de présentation des copies figurées des lettres de créance de trois (3) nouveaux ambassadeurs accrédités au Niger, tous avec résidence à Niamey. Le premier diplomate à avoir présenté les copies figurées de ses lettres de créance, au ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africai...

Conférence-débat animée par M. Massoudou Hassoumi, Secrétaire Général du PNDS-Tarayya : Des échanges sur le thème « Jeun…

Conférence-débat animée par M. Massoudou Hassoumi, Secrétaire Général du PNDS-Tarayya : Des échanges sur le thème « Jeunesse du PNDS-Tarayya et l'avenir de la République »

      En marge de la célébration du 28ème anniversaire de la création du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS-Tarayya), l'Organisation de la Jeunesse Tarayya (OJT), a organisé le samedi 12 janvier dernier, au siège du parti, une conférence-débat sur le thème : « Jeunesse du PNDS-Tarayya et l'avenir de la République ». Cette rencontre d'échanges, animée par le Secrétaire Général du parti rose, M. Mas...

Le Chef de l'Etat préside la cérémonie de lancement des travaux de réhabilitation du tronçon routier Zinder –Tanout : Pl…

Le Chef de l'Etat préside la cérémonie de lancement des travaux de réhabilitation du tronçon routier Zinder –Tanout : Plus de 30 milliards de FCFA pour l'exécution des travaux

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, était hier à Zinder où il a présidé la cérémonie solennelle de lancement des travaux de réhabilitation du tronçon routier Zinder-Tanout sur une distante de 138 km. A son arrivée dans la capitale du Damagaram, dans la matinée, le Chef de l'Etat a été accueilli à sa descente d'avion par le Gouverneur de la Région de Zinder, M. Issa Moussa avant d'être salué par plusie...

Célébration du 28ème anniversaire du PNDS-Tarayya : 28 ans d'histoire, de lutte et de communion

Célébration du 28ème anniversaire du PNDS-Tarayya : 28 ans d'histoire, de lutte et de communion

C'était suite à une Assemblée Générale constitutive tenue à Niamey du 23 au 24 décembre 1990, qu'un Comité Exécutif National Provisoire (CEN/P) a été mis en place. Cette instance valide, du coup la création d'un parti dénommé « Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS-Tarayya) », "Tarayya" signifiant "Rassemblement" en langue Haoussa. Cette nouvelle formation politique regroupe : ingénieurs, enseignants, médecins, jeunes...

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 11 JANVIER 2019

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 11 JANVIER 2019

      Le Conseil des Ministres s'est réuni ce jour, vendredi 11 janvier 2019, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Président du Conseil des Ministres. Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :I. AU TITRE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE.Le Conseil des Ministres a...

A la Primature : Le Chef du Gouvernement reçoit la Directrice Générale de l'Institut Africain de l'Informatique (IAI)

A la Primature : Le Chef du Gouvernement reçoit la Directrice Générale de l'Institut Africain de l'Informatique (IAI)

      Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement SE Brig iRafini a reçu, hier dans l'après-midi, en audience, Mme Binta Fatouma Kalmé. Directrice Générale de l'Institut africain de l'Informatique (IAI). L'entretien s'est déroulé dans le Cabinet du Premier Ministre en Présence de la Directrice de Cabinet Adjointe en Second.A sa sortie de l'audience, Mme Binta Fatouma Kalmé a expliqué l'objet de sa visite au Niger et a fa...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit les vœux du nouvel An des représentants des artistes, des sp…

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit les vœux du nouvel An des représentants des artistes, des sportifs, des écrivains, des universités, de la presse et des personnes handicapées

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou a reçu, hier dans la matinée, les vœux du nouvel An des artistes, des sportifs, des écrivains, des universitaires et des acteurs de médias. La cérémonie s'est déroulée en présence du Premier ministre, SE. Brigi Rafini, du ministre de la Communication M. Sala Mahamn Habi, du ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation de l'Etat, M. Assoumana M...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Tillabéri, la capitale du fleuve : Terre propice a…

Tillabéri, la capitale du fleuve : Terre propice aux cultures de contre saison et au pâturage

La région de Tillabéri compte 31 aménagements hydro agricoles dont 30 pour la production d...

vendredi 11 janvier 2019

Au bord du Djoliba : Les riverains menacés par la …

Au bord du Djoliba : Les riverains menacés par la crue

De l'autre côté de la rive, qui sert comme une sorte de gare fluviale reliant les localité...

vendredi 11 janvier 2019

La gomme arabique du Niger : Vers la relance de la…

La gomme arabique du Niger : Vers la relance de la filière

La filière de la gomme arabique a connu dans les années 60 et ce jusqu'en 1980, un essor s...

jeudi 10 janvier 2019

L'air du temps

Notre identité, nos valeurs ancestrales

Notre identité, nos valeurs ancestrales

«Un peuple sans culture est un peuple sans âme », disait l'écrivain nigérian Anthony Biako...

vendredi 11 janvier 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.