Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : Grande mobilisation pour éradiquer le phénomène


d-1Avec plus de 58% de la population constituée de jeunes, autant dire que la jeunesse est l'avenir et le potentiel de développement de notre pays. Pour en tirer le meilleur parti, le Gouvernement et ses partenaires ont élevé la question de l'éducation, notamment de la jeune fille, au centre des priorités nationales. Chaque garçon, chaque fille qui naît sur le territoire national doit être scolarisé(e), recevoir une éducation gratuite jusqu'à 16 ans au moins.
Bien que cette politique ait fait bondir le taux brut de scolarisation au Niger, certaines régions sont encore en proie à des pesanteurs. C'est le cas de la région de Tahoua, à cause de la prévalence du mariage des jeunes filles, qui demeure un obstacle à leur inscription et à leur maintien à l'école.
Mais la tendance est en train d'être inversée depuis que l'UNICEF et l'UNFPA, appuyant la politique gouvernementale, ont développé des stratégies et des approches terrain pour combattre le fléau.
Dans l'Ader, tout comme dans les régions de Zinder, Maradi et Diffa, il n'est pas rare de voir des jeunes filles données en mariage à partir de 12-13 ans. Or, ces mariages s'inscrivent dans la définition internationale des violences basées sur le genre (VBG).
Selon le représentant de l'UNFPA à Tahoua, « il existe six (6) principaux types de VBG: le viol, les agressions sexuelles, les agressions physiques, le mariage forcé, le déni de ressources, d'opportunité ou de service ; la maltraitance psychologique /émotionnelle ». En effet, qui parle de mariage d'enfant parle de mariage forcé, qui est par définition un mariage arrangé contre le gré de la personne (généralement la fille). Une dot est souvent payée à la famille et, en cas de refus, il en résulte des violences /abus ». Pour le juge des mineurs au tribunal de grande instance de Tahoua, M. Gonda Djibo Maman Sani, « des textes juridiques de droit commun et des textes juridiques spéciaux protègent l'enfant, à commencer par la Constitution nigérienne qui indique que la famille constitue l'unité de base de la communauté humaine. L'Etat assure sa protection ainsi que celle des jeunes contre l'exploitation et l'abandon ». Le Niger a également ratifié la Convention relative à la protection de l'Enfant.
Côté Education nationale, on n'hésite pas à brandir le Décret N°2017-935/PRN/MEP/A/PLN/EC /MES du 05/décembre 2017 portant sur la protection, le soutien et l'accompagnement de la jeune fille en cours de scolarité.
Bref, avec un tel arsenal juridique, les pouvoirs publics sont fondés à agir dans l'intérêt supérieur de l'enfant. Mais pendant longtemps, cela n'a pas été le cas, à cause de la complexité d'une question qui touche aux us et coutumes, surtout en milieu rural où règnent l'illettrisme et l'indigence. .
Pour l'UNICEF Niger, dans une lettre de juillet 2018 sur le mariage des enfants intitulée « complément d'informations », «mettre fin au mariage des enfants peut préserver l'enfance d'une fille, promouvoir son droit à l'éducation, réduire son exposition à la violence et aux abus et contribuer à briser le cycle de pauvreté qui se transmet d'une génération à l'autre. Retarder le mariage et la grossesse peut également protéger les filles des risques de décès pendant l'accouchement et d'autres séquelles handicapantes comme les fistules obstétricales. En un mot, mettre fin à la pratique du mariage des enfants transforme des vies et améliore les conditions de vies des communautés ».
A Guidan Iddar et à Koloma, la mise en œuvre par l'UNFPA, de l'approche communautaire dénommée « Illimin » en faveur des adolescentes, est en train de révolutionner les mentalités. Dans chacune de ces deux localités que nous avons visitées, une centaine d'adolescentes âgées de 10 à 19 ans, dont la majorité sont non scolarisées, suivent des modules d'alphabétisation et de formation sous forme de conseils de vie sur la connaissance de leurs corps, l'hygiène, la reproduction. Bref, tout ce qui peut les préparer à comprendre leur futur rôle de mère. Mieux, des formations aux activités génératrices de revenus leur sont dispensées, comme la couture. Les «classes » s'appellent Espaces Sûrs. Le responsable de l'ONG Adkoul qui met en oeuvre ce programme nous indique que pour la région de TAHOUA : « il existe 116 Espaces Sûrs répartis à travers 44 communes rurales et urbaines. »
L'objectif est de « contribuer à l'autonomisation des filles et à un changement social au sein des communautés, en vue de l'abandon du mariage précoce des adolescentes et du retard de la survenue des grossesses chez ces dernières pour une meilleure prise en compte de leurs droits. » L'engouement que suscitent les Espaces Sûrs à Guiddan Idder et à Kolloma n'a d'égal que la volonté des jeunes adolescentes à suivre ces formations.
Toutes les filles que nous avons interrogées nous répondent avec enthousiasme qu'elles appréhendent mieux désormais les problèmes dont elles n'avaient pas conscience avant leur inscription dans les Espaces Sûrs. Mieux, certaines adolescentes y ont trouvé des lieux pour soigner les blessures morales résultant de l'incompréhension parentale ou les traumatismes d'un mariage précoce que les mentors et les marraines ont réussi à leur éviter. Parce que les Espaces Sûrs ne s'occupent pas que d'alphabétiser les adolescentes. Il y a aussi la dimension dialogue communautaire, à travers le travail des mentors et des marraines qui sont à la fois des lanceurs d'alerte et des négociateurs pour retarder les mariages des enfants. Bref, les programmes à base communautaire ainsi que les multiples réalisations d'infrastructures éducatives et sanitaires en faveur des jeunes que mènent l'UNICEF et l'UNFPA pour appuyer le Gouvernement dans la Région de Tahaoua ont eu un impact positif, car fortement apprécié des populations sur le terrain et soutenu par une large mobilisation des leaders traditionnels.

Par Mahaman Bako, envoyé spécial(onep)

12/10/18

Politique

Au Conseil des ministres : Examen et adoption de plusieurs projets de textes

Au Conseil des ministres : Examen et adoption de plusieurs projets de textes

Le Conseil des ministres s'est réuni, hier jeudi 15 novembre 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Président du Conseil des ministres.Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :I AU TITRE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE.Le Conseil des ministres a examiné et adopté le projet de...

Ouverture de la 2ème session ordinaire du Parlement de la CEDEAO : S.E Ousseini Tinni met en exergue les défis qui se po…

Ouverture de la 2ème session ordinaire du Parlement de la CEDEAO : S.E Ousseini Tinni met en exergue les défis qui se posent à l'institution

Le président de l'Assemblée nationale, S.E Ousseini Tinni, a participé, hier au siège du Parlement de la CEDEAO, à Abuja, à l'ouverture de la 2ème session ordinaire dite session budgétaire de cette institution parlementaire sous régionale. Dans l'allocution qu'il a prononcée à cette occasion, le Président de l'Assemblée nationale a mis en exergue les multiples initiatives enclenchées par le Parlement de la CEDEAO, ainsi les excellentes ...

Fin de la mission du Président de la République en France et en Italie : Le Chef de l'Etat a regagné Niamey, hier, en fi…

Fin de la mission du Président de la République en France et en Italie : Le Chef de l'Etat a regagné Niamey, hier, en fin d'après-midi

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou a regagné Niamey, hier en début de soirée, en provenance d'Italie où il a pris part à la Conférence internationale sur la Libye qui s'est tenue le mardi 13 novembre dernier à Palerme. Avant l'Italie, le Chef de l'Etat était à Paris en France où, il a, aux côtés d'une soixantaine de Chefs d'Etat et de Gouvernement, assisté aux cérémonies commémoratives du centainaire de...

Conférence Internationale sur la Libye, à Palerme (Italie) : Le Président Issoufou Mahamadou propose la tenue d'une conf…

Conférence Internationale sur la Libye, à Palerme (Italie) : Le Président Issoufou Mahamadou propose la tenue d'une conférence nationale de réconciliation en Libye

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a pris part hier mardi 13 novembre 2018, à Palerme en Italie, à la Conférence Internationale sur la Libye. Au cours de cette rencontre, le Chef de l'Etat a notamment proposé la tenue d'une "conférence nationale de réconciliation sur un ordre du jour minutieusement préparé." Dans un discours devant les participants à cette rencontre, le Président Issoufou Mahamadou a ...

Discours du Président de la République à la Conférence internationale de Palerme (Italie) sur la Libye : «Les peuples du…

Discours du Président de la République à la Conférence internationale de Palerme (Italie) sur la Libye : «Les peuples du Sahel, en particulier ceux des pays du G5 Sahel, veulent la fin du chaos libyen», déclare SEM. Issoufou Mahamadou

« Mesdames et Messieurs,Je voudrais saisir cette occasion pour remercier, au nom de la délégation qui m'accompagne et au mien propre, Son Excellence le Premier Ministre Giuseppe Conte, le Gouvernement et le peuple Italiens pour l'accueil chaleureux qui nous a été réservé et pour toutes les dispositions prises pour rendre notre séjour agréable dans cette ville de Palerme. Permettez-moi également de le féliciter pour avoir pris l'initiati...

Le Chef de l'Etat au 1er Forum de Paris pour la Paix : Le Président Issoufou plaide pour plus de solidarité internationa…

Le Chef de l'Etat au 1er Forum de Paris pour la Paix : Le Président Issoufou plaide pour plus de solidarité internationale dans le financement de la force conjointe du G5 Sahel

Quelque 70 Chefs d'Etat et de Gouvernement, dont le Président Issoufou Mahamadou ainsi que les dirigeants des Organisations Internationales ont participé le dimanche 11 novembre 2018, au premier Forum de la Paix à la Grande Halle de La Villette (XIXe arrondissement de Paris). Ce forum, organisé à l'initiative de la France, à l'occasion de la commémoration du centenaire de l'Armistice de la Première Guerre Mondiale, a été axé sur la paix...

Discours prononcé par le Président de la République, au 1er Forum sur la paix à Paris (France) : «Le présent forum est l…

Discours prononcé par le Président de la République, au 1er Forum sur la paix à Paris (France) : «Le présent forum est la tribune idéale pour rappeler à la communauté internationale ses devoirs de solidarité vis-à-vis du Sahel», déclare SE. Issoufou

Mesdames et Messieurs,Permettez-moi de remercier le Président Emmanuel Macron pour avoir bien voulu honorer le Niger, en nous associant à la célébration du centenaire de l'armistice du 11 Novembre qui avait mis fin à la première guerre mondiale.Permettez- moi également de saluer l'opportunité et la pertinence de l'organisation d'un forum sur la paix et la sécurité en marge de cet important évènement. En effet, on ne peut trouver meilleu...

Le Président Issoufou Mahamadou a pris part, hier à Paris, à la commémoration du centenaire de l'Armistice du 11 novembr…

Le Président Issoufou Mahamadou a pris part, hier à Paris, à la commémoration du centenaire de l'Armistice du 11 novembre: Retrouvailles en l'honneur du combat pour la paix et de l'amitié entre les peuples

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou accompagné de la Première Dame Dr. Lalla Malika Issoufou, a pris part dimanche matin, 11 novembre 2018, à la commémoration du centenaire de l'Armistice de la Première Guerre Mondiale.À l'invitation du Président de la République française SEM Emmanuel Macron, 98 délégations étrangères dont soixante-dix Chefs d'Etat et de Gouvernement ont assisté, dans la capitale franç...

73ème session du Comité exécutif de l'Union Parlementaire Africaine (UPA), à Abuja (Nigeria) : Plaidoyer de SE Ousseini …

73ème session du Comité exécutif de l'Union Parlementaire Africaine (UPA), à Abuja (Nigeria) : Plaidoyer de SE Ousseini Tinni en faveur du G5 Sahel

Le président de l'Assemblée nationale, S.E Ousseini Tinni, poursuit son séjour de travail en terre nigériane où il assiste à la 41ème Conférence et à la 73ème Session de l'Union parlementaire africaine (UPA).La journée du vendredi 9 novembre a été consacrée à l'adoption de plusieurs résolutions et recommandations ayant trait à l'économie, à la promotion de la scolarisation de la jeune fille, et à la lutte contre le terrorisme et le crim...

Niamey/Conseil fédéral extraordinaire de la coordination régionale PNDS-Tarayya: Mme Diarra Fatimata Ly ; Souleymane Rad…

Niamey/Conseil fédéral extraordinaire de la coordination régionale PNDS-Tarayya: Mme Diarra Fatimata Ly ; Souleymane Radja et Mme Fati Djibo élus respectivement présidents de l'OFT, de l'OJT et des ''Roses''

La coordination régionale du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS-Tarayya) de Niamey a organisé, le samedi 10 novembre dernier à Niamey, un conseil fédéral extraordinaire mixte de lancement et de renouvellement des organisations de base et structures du parti. Ce conseil fédéral dont l'ouverture a été présidée par le coordonnateur régional PNDS Niamey, M. Karidio Mahamadou, a débouché sur la mise en place de nouveaux...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances…

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances de la Cure salée

Dans le langage des routiers nigériens, l'expression ''éviter les nids de poule'' est bien...

vendredi 26 octobre 2018

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdu…

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdure encore !

7 heures le matin au quartier Aghafey de Ingall. Les visiteurs sont curieux d'assister à u...

vendredi 26 octobre 2018

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure Salée ne se limite pas seulement à la jouissance culturelle des communautés nomade...

vendredi 26 octobre 2018

L'air du temps

Grosse arnaque à Niamey

Grosse arnaque à Niamey

Des centaines de millions envolées dans la nature dans le ciel gris de Niamey, plusieurs c...

vendredi 16 novembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.