Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Politique

PM-prsentation-1Après les Organisations Socioprofessionnelles, lundi dernier, le Premier ministre, Chef du gouvernement SE. Brigi Rafini, a présenté, mardi 17 avril dernier, le bilan de 8 années de mise en œuvre du Programme de Renaissance du Président de la République, aux membres du Corps diplomatique et aux Représentants des Organisations internationales accrédités au Niger. C'était lors d'une conférence-débat, au cours de laquelle, chiffres, et images à l'appui, les participants ont suivi, secteur par secteur, le bilan de huit années d'actions réalisées par les autorités de la 7ème République ainsi que les perspectives d'avenir. A cette conférence, à laquelle ont pris part l'ensemble des membres du gouvernement, ceux du Cabinet de la Présidence de la République et de la Primature, plusieurs questions ont été posées par les participants, auxquelles le Premier ministre et les membres de gouvernement concernés ont répondues.

Dans son mot introductif, le Premier ministre a indiqué que le but de cette rencontre est de partager et d'échanger avec les membres du Corps diplomatique et Représentants des Organisations internationales sur le bilan dressé de 8 années de mise en œuvre du Programme de Renaissance, sous la conduite du Président de la République Issoufou Mahamadou. « Le Programme de Renaissance est la traduction des engagements renouvelés du Président de la République depuis qu'il a décidé de se présenter aux élections présidentielles et que le peuple nigérien lui a fait confiance par deux fois en 2011 et en 2016 », a rappelé SE Brigi Rafini, dans son introduction. « Les engagements sont résumés dans les 8 axes que tous les Nigériens connaissent suffisamment. Il s'agit de promouvoir la Renaissance culturelle ; de mettre en place et consolider les Institutions démocratiques, fortes et crédibles ; d'assurer la sécurité des personnes et des biens ; d'assurer l'accès à l'eau potable pour tous ; d'assurer la sécurité alimentaire grâce à l'initiative 3N ; de développer les infrastructures énergétiques et de communication ; de développer les secteurs sociaux à savoir l'éducation et la santé et de promouvoir l'emploi des jeunes », a-t-il précisé.
A travers une présentation sur la base d'une projection documentaire de 14 mn, le Coordonnateur de la Cellule d'Analyse des Politiques Publiques et d'Evaluation de l'Action Gouvernementale (CAPEG), M. Abdoulahi Garba, à exposé les différents indicateurs sur les résultats de la mise en œuvre du Programme de Renaissance. M. Garba a ainsi souligné que, de 2011 à 2018, sur tous les plans et dans tous les secteurs, les indicateurs ont connu une progression notable.

Des progrès notables enregistrés dans plusieurs domaines

Reprenant, par la suite la parole S.E Brigi Rafini a cité quelques-uns des domaines dont notamment, la gouvernance où ''une quarantaine de textes de loi ont été élaborés et adoptés et qui ont permis de consolider les bases de l'Etat démocratique, de l'Etat de droit'' a-t-il dit. «Toujours dans le souci d'une bonne gouvernance, on doit noter les efforts importants qui ont été déployés dans le domaine de la lutte contre le phénomène de la corruption. Ces efforts ont permis d'enregistrer des progrès importants notamment, dans le classement de l'indice de perception de la corruption où notre pays est passé de 123ème rang en 2010 au 114ème rang en 2018. Dans le secteur du développement social, le secteur de la santé par exemple a enregistré des progrès réels ; c'est le cas par exemple du taux de couverture sanitaire qui est passé de 45% à 50,6% en 2018 », a-t-il indiqué avant de souligner la baisse drastique du taux de mortalité infantile et maternelle.
« Si nous prenons le cas de l'accès à l'eau potable, là également des progrès notables ont été enregistrés. Quant au domaine de l'éducation, l'offre des services notamment les infrastructures, les recrutements du personnel a augmenté à tous les niveaux du primaire en passant par le secondaire, le supérieur ainsi que la formation professionnelle. Environ 1.100.000 emplois ont été créés au cours de la période, soit une moyenne annuelle de 137.000 emplois », a déclaré le Premier ministre. SE. Brigi Rafini a ensuite souligné que des progrès réels dans le domaine agricole. En effet, la production pluviale a enregistré une progression de plus 60% et les cultures irriguées ont augmenté de l'ordre de 300% ; de même en ce qui concerne le secteur de l'élevage, on note là également un accroissement des diverses productions animales.PM-prsentation-2
Le Premier ministre a par ailleurs souligné que dans le domaine des infrastructures énergétiques par exemple, la puissance électrique installée est passée de 108 mégawatt en 2010 à 213 mégawatt en 2018 soit une progression de 93%. Dans le domaine du climat des affaires, des efforts ont été enregistrés et ils ont permis des améliorations sensibles qui ont vu le rang du Niger s'améliorer dans le classement Doing business qui passe de la 174ème place à la 143ème en 2018. « D'une manière générale, dans le domaine économique, la richesse créée a progressé en moyenne de 5,8%. Tous ces progrès ont permis de relever de grands défis, ils ont permis d'enregistrer des transformations importantes dans notre pays », a déclaré SE. Brigi Rafini. Il en est ainsi, selon lui, de la résilience des systèmes de production qui ont permis d'avoir un secteur agricole de plus en plus performant et qui grâce à la politique menée dans le cadre du programme 3N. « Nous sommes arrivés au résultat cher au Président de la République à savoir que la sécheresse ne rime plus avec la famine et l'on s'achemine de plus en plus vers l'objectif ''Faim zéro en 2021'' » a estimé le Premier ministre.
Le Chef du gouvernement a ensuite souligné que le Niger est à présent un pays producteur du pétrole. « C'est une transformation importante dans la vie de notre pays » a-t-il estimé. Sur le plan diplomatique, l'image de notre pays a connu une grande amélioration à travers le leadership du Président de la République sur le plan international. « C'est ainsi que notre Président est plusieurs fois champion dans les diverses initiatives africaines que lui ont confiées ses pairs Présidents » a déclaré M. Brigi Rafini. Evoquant la question de la modernisation des grandes villes, le Chef du gouvernement a fait remarquer que les grands centres urbains se transforment, grâce au programme de modernisation des villes qui est actuellement en cours. « Un autre changement de taille, c'est que notre pays est en train d'être progressivement parmi les pays qui ont une expérience et dont l'expérience est tout à fait fructueuse dans le domaine de la décentralisation, des progrès nous ont conduit en effet à un processus désormais irréversible dans ce domaine » a précisé le Premier ministre estimant que les 8 ans du Programme de Renaissance ont véritablement posé les fondations de la poursuite de la construction accélérée du Niger, une construction encrée dans la triple modernisation sociale, politique et économique.

Les personnalités apportent leur soutien et font des propositions

Au terme de son exposé le Premier ministre a donné la parole aux participants pour recueillir leurs observations, leurs commentaires et leurs conseils. C'est ainsi que plusieurs diplomates et représentants des organisations internationales ont intervenu. Les uns félicitant et encourageant les Autorités de la 7ème République, pour les résultats obtenus, après 8 ans de gestion de pouvoir, les autres pour faire des propositions allant dans le sens de l'amélioration des relations diplomatiques, de l'ouverture des représentations diplomatiques dans les pays où le Niger n'est pas présent, ainsi que sur les efforts à faire pour renforcer la fréquentation scolaire par les jeunes filles. D'autres encore ont abordé dans le sens de l'amélioration de certains indicateurs comme ceux relatifs à l'accès à l'eau potable, à la protection de l'environnement.
Plusieurs membres du gouvernement ont ensuite intervenu, qui pour répondre aux questions posées, qui pour rappeler les efforts consentis dans leurs secteurs d'intervention ou encore pour décliner les perspectives dans plusieurs domaines. Tirant la conclusion de cette rencontre, S.E Brigi Rafini, a indiqué que de la présentation de ce bilan, trois enseignements sont à tirer : « Il s'agit de l'instauration d'une dynamique de bonne gouvernance au Niger ; le pays est de plus en plus à l'abri de l'insécurité alimentaire avec la mise en œuvre de l'initiative 3N et enfin une économie dynamique dont les perspectives promettent un bel avenir pour le Niger » a-t-il préciser ajoutant que sa conviction aujourd'hui, c'est que les engagements pris par le Président de la République ont dans leur ensemble été réalisés ou en cours de réalisation. « Le résultat que l'on peut raisonnablement constater c'est que dans cette période de 8 ans, des progrès notables ont été enregistrés et ont permis de relever de grands défis et de conduire à des transformations réelles dans notre pays », a conclu le Chef du gouvernement.
Mahamadou Diallo (ONEP)
(18/04/2019)

Publié dans Politique
Écrit par
En savoir plus...

Politique

Conférence-débat sur le bilan de 8 années de mise en œuvre du Programme de la Renaissance : «Les 8 années du Programme d…

Conférence-débat sur le bilan de 8 années de mise en œuvre du Programme de la Renaissance : «Les 8 années du Programme de Renaissance ont véritablement posé les fondations de la poursuite de la construction accélérée du Niger», déclare le Premier min

Après les Organisations Socioprofessionnelles, lundi dernier, le Premier ministre, Chef du gouvernement SE. Brigi Rafini, a présenté, mardi 17 avril dernier, le bilan de 8 années de mise en œuvre du Programme de Renaissance du Président de la République, aux membres du Corps diplomatique et aux Représentants des Organisations internationales accrédités au Niger. C'était lors d'une conférence-débat, au cours de laquelle, chiffres, et ima...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'État préside le Conseil National Sécurité

A la Présidence de la République : Le Chef de l'État préside le Conseil National Sécurité

Le Président de la République, Chef de l'État, SE. Issoufou Mahamadou a présidé, hier dans la matinée, la réunion du Conseil national de Sécurité. Cette instance regroupe autour du Chef de l'Etat, le Premier ministre, Chef du gouvernement ; les ministres en charge de l'Intérieur et de la Sécurité publique ; de la Défense nationale ; de la Justice ; des Affaires étrangères et de la Coopération ; des Finances ainsi que les hauts responsab...

Rencontre d'échange entre le Gouvernement et les organisations socioprofessionnelles sur le bilan des huit années de mis…

Rencontre d'échange entre le Gouvernement et les organisations socioprofessionnelles sur le bilan des huit années de mise en œuvre du Programme de Renaissance : «Dans tous les secteurs les indicateurs ont connu une progression substantielle», déclare

Le Premier ministre, Chef du gouvernement S.E Brigi Rafini a convié lundi dernier dans l'après-midi, à Niamey, l'ensemble des organisations socioprofessionnelles pour une rencontre d'échanges et de partage autour du bilan des huit années de mise en œuvre du Programme de Renaissance. L'exercice est certes fastidieux, mais il répond à deux impératifs majeurs dans un état de droit à savoir : la rédition des comptes au peuple et la permanen...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside la réunion du Conseil national de sécurité

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside la réunion du Conseil national de sécurité

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou a présidé hier matin, au palais de la Présidence, la réunion du Conseil national de sécurité. Cette instance présidée par le Chef de l'Etat, regroupe le Premier ministre, Chef du gouvernement, les ministres en charge de la Sécurité publique ; de la Défense nationale ; de la Justice ; des Affaires étrangères et de la Coopération ; des Finances ainsi que les hauts respon...

Le ministre d'Etat Mohamed Bazoum sur TV5 Afrique: «Nous ne sommes pas prêts à ce qu'on nous donne des leçons (...), il …

Le ministre d'Etat Mohamed Bazoum sur TV5 Afrique: «Nous ne sommes pas prêts à ce qu'on nous donne des leçons (...), il est plus aisé de faire des critiques que de penser aux problèmes auxquels nous sommes confrontés», estime Mohamed Bazoum

En marge de sa participation à la réunion des ministres de l'Intérieur des pays du G7, sur la lutte contre le terrorisme et la migration, le ministre d'Etat, en charge de l'Intérieur, M. Mohamed Bazoum, candidat investi du PNDS-Tarayya, pour les présidentielles de 2021, a accordé, le 4 avril dernier, un entretien à la chaîne française TV5 monde. Dans le franc-parler, qu'on lui reconnaît, le candidat Mohamed Bazoum a répondu aux nombreus...

Interview exclusive de SEM. Issoufou Mahamadou, Président de la République, à l'occasion de ses huit années à la magistr…

Interview exclusive de SEM. Issoufou Mahamadou, Président de la République, à l'occasion de ses huit années à la magistrature suprême du Niger : «Durant ces huit dernières années, nous avons mobilisé et dépensé 10.000 milliards de francs CFA dans le

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a accordé, le samedi 6 avril dernier, un entretien exclusif à la Télévision nationale à l'occasion du huitième anniversaire de son accession à la tête de l'Etat du Niger. Au cours de cet entretien, le Chef de l'Etat a fait le bilan de la mise en œuvre de son programme de gouvernance dénommé ''Programme de Renaissance du Niger'' qu'il met en œuvre depuis le 7 avril 20...

Session extraordinaire du Conseil national du dialogue politique (CNDP) : Le Chef du gouvernement se réjouit de l'état d…

Session extraordinaire du Conseil national du dialogue politique (CNDP) : Le Chef du gouvernement se réjouit de l'état d'avancement de l'élaboration du fichier biométrique électoral

Le Premier ministre, Chef du gouvernement SE. Brigi Rafini, président du Conseil National du Dialogue Politique (CNDP), a présidé, vendredi 5 avril dernier, une session extraordinaire dudit Conseil. Cette session a été convoquée à la demande du groupe des partis non affiliés, qui fait suite à celle écrite et motivée, d'un des trois (3) groupes des partis politiques reconnus. L'ordre du jour comprenait notamment l'adoption du compte rend...

Investiture de SE. Macky Sall, Président réélu de la République du Sénégal : Le Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou, …

Investiture de SE. Macky Sall, Président réélu de la République du Sénégal : Le Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou, y a pris part

Le Président de la République, Chef de l'État SEM Issoufou Mahamadou a regagné Niamey, hier soir, de retour de Dakar au Sénégal où il a participé, le mardi 2 Avril, à l'investiture du Président Macky Sall réélu pour un second mandat. Le Président Issoufou Mahamadou a pris part à cette cérémonie aux côtés de plusieurs de ses pairs africains. En marge de ce déplacement, le Chef de l'État a eu des entretiens avec plusieurs personnalités.C'...

Cérémonie d'investiture du président élu du Sénégal, SEM Macky Sall : Le Chef de l'Etat a quitté Niamey, hier, pour la c…

Cérémonie d'investiture du président élu du Sénégal, SEM Macky Sall : Le Chef de l'Etat a quitté Niamey, hier, pour la capitale sénégalaise

Le Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, a quitté Niamey, hier après-midi, à destination de Dakar au Sénégal où il participe le 2 avril à la cérémonie d'investiture du président élu, Son Excellence Monsieur Macky Sall.A son départ à l'Aéroport international Diori Hamani de Niamey, le Chef de l'Etat a été salué par les présidents des Institutions de la République, les membres du gouvernem...

Le Président de la République à procédé, hier, à la relance officielle des travaux de construction du Barrage de Kandadj…

Le Président de la République à procédé, hier, à la relance officielle des travaux de construction du Barrage de Kandadji : Le Chef de l'Etat souligne le caractère irréversible de la reprise des travaux

Le Président de la République, Chef de l'Etat, S.E Issoufou Mahamadou, a procédé officiellement hier, 26 mars 2019, sur le site du barrage de Kandadji, à la relance des travaux de ce programme à la fois stratégique, structurant, multisectoriel. Ce vieux projet ambitieux pour le Niger et son Peuple semble trouver cette fois ci le fil conducteur de son exécution. Le barrage de Kandadji est un programme structurant, un outil précieux de lu...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la …

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la beauté, se cache toute une symbolique

Au-delà de la beauté artistique et visuelle, la tresse symbolise une forme d'expression po...

jeudi 18 avril 2019

Tresse traditionnelle

Tresse traditionnelle

La tresse traditionnelle a longtemps été un des métiers les plus reconnus à la femme nigér...

jeudi 18 avril 2019

Santé et sécurité au travail : Peu d'importance ac…

Santé et sécurité au travail : Peu d'importance accordée à la question

La problématique traite de la protection des travailleurs contre les maladies, les acciden...

jeudi 4 avril 2019

L'air du temps

Endiguer le banditisme urbain

Endiguer le banditisme urbain

Il y a environ une semaine, la Police Nationale a une fois de plus mis hors d'état de nuir...

jeudi 18 avril 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.