Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Politique


prn-2« Mesdames et Messieurs,
Je voudrais saisir cette occasion pour remercier, au nom de la délégation qui m'accompagne et au mien propre, Son Excellence le Premier Ministre Giuseppe Conte, le Gouvernement et le peuple Italiens pour l'accueil chaleureux qui nous a été réservé et pour toutes les dispositions prises pour rendre notre séjour agréable dans cette ville de Palerme. Permettez-moi également de le féliciter pour avoir pris l'initiative de convoquer la présente conférence sur la crise qui sévit en Libye depuis bientôt huit (8) ans.

Excellences,
Mesdames et Messieurs,
La situation de crise grave qui sévit en Libye a fait l'objet de plusieurs initiatives qui n'ont, jusqu'ici, pas permis, malheureusement, d'y mettre fin. Au fur et à mesure que le temps passe, cette situation ne fait que se détériorer depuis 2011 et surtout depuis les élections législatives de 25 Juin 2014. L'Etat libyen s'est désintégré, les institutions se sont effritées donnant naissance à trois gouvernements, deux parlements, deux banques centrales, une armée non acceptée par toutes les parties, une myriade de milices et groupes armés qui contrôlent les principales villes et les transforment en cités-Etats.
L'absence d'un Etat central a favorisé l'implantation de groupes jihadistes (notamment Daech, Al Qaeda, Ansar Al Charia) qui, après leur défaite à Benghazi, Syrte, Sabratha, et Derna se sont éparpillés sur l'ensemble du territoire Libyen, particulièrement dans le Sud, frontalier avec le Tchad et le Niger, ce qui constitue une source de préoccupation pour ces deux pays. Aux groupes jihadistes s'ajoutent des groupes mafieux qui écument le Fezzan tandis que des affrontements tribaux entre notamment les Toubous et les Ouled Souleymane sont récurrents. Le pays est devenu donc le terreau de tous les trafics, notamment celui des migrants clandestins.
Par ailleurs les récents combats qui se sont déroulés à Tripoli, combats qui ont fait plus cent (100) morts et plus de cent (100) blessés, montrent que même dans la capitale la situation peut déraper à tout moment. Il semble qu'on dénombrerait environ deux cent mille (200000) hommes en armes dans le pays répartis entre 1200 milices.

Mesdames et Messieurs,
Face à cette situation qui se dégrade de jour en jour depuis 2011 et partant de l'hypothèse que la solution de sortie de crise ne peut être que politique, un accord politique, celui de Sekhirat, a été conclu mais toutes les parties n'ont pu s'accorder pour sa mise en œuvre. En particulier, le Conseil Présidentiel mis en place et reconnu par la Communauté internationale est contesté par le parlement de Tobrouk lui-même reconnu par la communauté internationale. Les travaux d'adoption d'une nouvelle constitution et d'une loi électorale piétinent, hypothéquant ainsi la tenue d'élections dont l'organisation est par ailleurs conditionnée par les questions sécuritaires et le financement. Seul le recensement électoral semble être satisfaisant au regard du nombre des inscrits.

Mesdames et Messieurs,
En dépit de multiples initiatives, la crise libyenne perdure entraînant des souffrances immenses pour le peuple libyen et pour les peuples des pays voisins, notamment ceux du Sahel où les menaces des organisations terroristes et criminelles ont été amplifiées par l'accès massif aux armes pillées dans les casernes libyennes. Nous devons réfléchir sur les raisons de cet échec. Déjà, plusieurs raisons sont évoquées çà et là :
-les ingérences étrangères,
- l'organisation tribale de la société libyenne qui nécessite l'effacement des dettes de sang et des dettes d'honneur, dettes qui sont de première importance dans la société libyenne
-la question de la représentativité des différents interlocuteurs,
-le climat de méfiance entre les différentes parties libyennes,
-l'existence d'une multitude de milices armées rendant impossible la mise en œuvre de tout accord politique. Ces milices seraient déterminées à défendre des avantages acquis.
- l'inexistence d'une armée nationale.

Mesdames et Messieurs,
Les peuples du Sahel, en particulier ceux des pays du G5 Sahel, veulent la fin du chaos libyen. Pour y arriver il faut identifier et lever tous les obstacles qui s'y opposent. Ce travail doit être fait par les libyens eux-mêmes. Pour cela nous proposons la tenue d'une conférence nationale de réconciliation à laquelle participeront :
- Les responsables des institutions étatiques actuels
- Les principaux chefs des tribus,
-Les responsables des partis politiques et les acteurs de la société civile,
Cette conférence se tiendra sur un ordre du jour minutieusement préparé. Cet ordre du jour pourrait comprendre à titre indicatif les points suivants:
- La réconciliation nationale,
- L'amendement de l'accord de Sekhirat,
- La mise en place d'une armée Nationale unifiée,
- Le désarmement des milices,
-L'adoption d'un projet de constitution,
-L'adoption d'un projet de loi électorale,
-L'adoption d'un calendrier électoral et l'organisation des élections,
-La mise en place des organes de transition et des textes fondamentaux régissant la transition,
-La mise en place d'une force des Nations Unies avec mandat offensif pour protéger les organes de transition jusqu'à la mise en place d'une armée nationale.
Nous n'avons aucun agenda en Libye : notre seule préoccupation est de contribuer à la mise en place d'une solution de sortie de crise dans l'intérêt du peuple libyen, en restaurant l'Etat et en stabilisant le pays, ce qui permettra de contribuer à la sécurité des pays du Sahel.

Je vous remercie./. »

Onep

Publié dans Politique
Écrit par
En savoir plus...

Politique

Au Conseil des ministres : Examen et adoption de plusieurs projets de textes

Au Conseil des ministres : Examen et adoption de plusieurs projets de textes

Le Conseil des ministres s'est réuni, hier jeudi 15 novembre 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Président du Conseil des ministres.Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :I AU TITRE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE.Le Conseil des ministres a examiné et adopté le projet de...

Ouverture de la 2ème session ordinaire du Parlement de la CEDEAO : S.E Ousseini Tinni met en exergue les défis qui se po…

Ouverture de la 2ème session ordinaire du Parlement de la CEDEAO : S.E Ousseini Tinni met en exergue les défis qui se posent à l'institution

Le président de l'Assemblée nationale, S.E Ousseini Tinni, a participé, hier au siège du Parlement de la CEDEAO, à Abuja, à l'ouverture de la 2ème session ordinaire dite session budgétaire de cette institution parlementaire sous régionale. Dans l'allocution qu'il a prononcée à cette occasion, le Président de l'Assemblée nationale a mis en exergue les multiples initiatives enclenchées par le Parlement de la CEDEAO, ainsi les excellentes ...

Fin de la mission du Président de la République en France et en Italie : Le Chef de l'Etat a regagné Niamey, hier, en fi…

Fin de la mission du Président de la République en France et en Italie : Le Chef de l'Etat a regagné Niamey, hier, en fin d'après-midi

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou a regagné Niamey, hier en début de soirée, en provenance d'Italie où il a pris part à la Conférence internationale sur la Libye qui s'est tenue le mardi 13 novembre dernier à Palerme. Avant l'Italie, le Chef de l'Etat était à Paris en France où, il a, aux côtés d'une soixantaine de Chefs d'Etat et de Gouvernement, assisté aux cérémonies commémoratives du centainaire de...

Conférence Internationale sur la Libye, à Palerme (Italie) : Le Président Issoufou Mahamadou propose la tenue d'une conf…

Conférence Internationale sur la Libye, à Palerme (Italie) : Le Président Issoufou Mahamadou propose la tenue d'une conférence nationale de réconciliation en Libye

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a pris part hier mardi 13 novembre 2018, à Palerme en Italie, à la Conférence Internationale sur la Libye. Au cours de cette rencontre, le Chef de l'Etat a notamment proposé la tenue d'une "conférence nationale de réconciliation sur un ordre du jour minutieusement préparé." Dans un discours devant les participants à cette rencontre, le Président Issoufou Mahamadou a ...

Discours du Président de la République à la Conférence internationale de Palerme (Italie) sur la Libye : «Les peuples du…

Discours du Président de la République à la Conférence internationale de Palerme (Italie) sur la Libye : «Les peuples du Sahel, en particulier ceux des pays du G5 Sahel, veulent la fin du chaos libyen», déclare SEM. Issoufou Mahamadou

« Mesdames et Messieurs,Je voudrais saisir cette occasion pour remercier, au nom de la délégation qui m'accompagne et au mien propre, Son Excellence le Premier Ministre Giuseppe Conte, le Gouvernement et le peuple Italiens pour l'accueil chaleureux qui nous a été réservé et pour toutes les dispositions prises pour rendre notre séjour agréable dans cette ville de Palerme. Permettez-moi également de le féliciter pour avoir pris l'initiati...

Le Chef de l'Etat au 1er Forum de Paris pour la Paix : Le Président Issoufou plaide pour plus de solidarité internationa…

Le Chef de l'Etat au 1er Forum de Paris pour la Paix : Le Président Issoufou plaide pour plus de solidarité internationale dans le financement de la force conjointe du G5 Sahel

Quelque 70 Chefs d'Etat et de Gouvernement, dont le Président Issoufou Mahamadou ainsi que les dirigeants des Organisations Internationales ont participé le dimanche 11 novembre 2018, au premier Forum de la Paix à la Grande Halle de La Villette (XIXe arrondissement de Paris). Ce forum, organisé à l'initiative de la France, à l'occasion de la commémoration du centenaire de l'Armistice de la Première Guerre Mondiale, a été axé sur la paix...

Discours prononcé par le Président de la République, au 1er Forum sur la paix à Paris (France) : «Le présent forum est l…

Discours prononcé par le Président de la République, au 1er Forum sur la paix à Paris (France) : «Le présent forum est la tribune idéale pour rappeler à la communauté internationale ses devoirs de solidarité vis-à-vis du Sahel», déclare SE. Issoufou

Mesdames et Messieurs,Permettez-moi de remercier le Président Emmanuel Macron pour avoir bien voulu honorer le Niger, en nous associant à la célébration du centenaire de l'armistice du 11 Novembre qui avait mis fin à la première guerre mondiale.Permettez- moi également de saluer l'opportunité et la pertinence de l'organisation d'un forum sur la paix et la sécurité en marge de cet important évènement. En effet, on ne peut trouver meilleu...

Le Président Issoufou Mahamadou a pris part, hier à Paris, à la commémoration du centenaire de l'Armistice du 11 novembr…

Le Président Issoufou Mahamadou a pris part, hier à Paris, à la commémoration du centenaire de l'Armistice du 11 novembre: Retrouvailles en l'honneur du combat pour la paix et de l'amitié entre les peuples

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou accompagné de la Première Dame Dr. Lalla Malika Issoufou, a pris part dimanche matin, 11 novembre 2018, à la commémoration du centenaire de l'Armistice de la Première Guerre Mondiale.À l'invitation du Président de la République française SEM Emmanuel Macron, 98 délégations étrangères dont soixante-dix Chefs d'Etat et de Gouvernement ont assisté, dans la capitale franç...

73ème session du Comité exécutif de l'Union Parlementaire Africaine (UPA), à Abuja (Nigeria) : Plaidoyer de SE Ousseini …

73ème session du Comité exécutif de l'Union Parlementaire Africaine (UPA), à Abuja (Nigeria) : Plaidoyer de SE Ousseini Tinni en faveur du G5 Sahel

Le président de l'Assemblée nationale, S.E Ousseini Tinni, poursuit son séjour de travail en terre nigériane où il assiste à la 41ème Conférence et à la 73ème Session de l'Union parlementaire africaine (UPA).La journée du vendredi 9 novembre a été consacrée à l'adoption de plusieurs résolutions et recommandations ayant trait à l'économie, à la promotion de la scolarisation de la jeune fille, et à la lutte contre le terrorisme et le crim...

Niamey/Conseil fédéral extraordinaire de la coordination régionale PNDS-Tarayya: Mme Diarra Fatimata Ly ; Souleymane Rad…

Niamey/Conseil fédéral extraordinaire de la coordination régionale PNDS-Tarayya: Mme Diarra Fatimata Ly ; Souleymane Radja et Mme Fati Djibo élus respectivement présidents de l'OFT, de l'OJT et des ''Roses''

La coordination régionale du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS-Tarayya) de Niamey a organisé, le samedi 10 novembre dernier à Niamey, un conseil fédéral extraordinaire mixte de lancement et de renouvellement des organisations de base et structures du parti. Ce conseil fédéral dont l'ouverture a été présidée par le coordonnateur régional PNDS Niamey, M. Karidio Mahamadou, a débouché sur la mise en place de nouveaux...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances…

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances de la Cure salée

Dans le langage des routiers nigériens, l'expression ''éviter les nids de poule'' est bien...

vendredi 26 octobre 2018

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdu…

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdure encore !

7 heures le matin au quartier Aghafey de Ingall. Les visiteurs sont curieux d'assister à u...

vendredi 26 octobre 2018

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure Salée ne se limite pas seulement à la jouissance culturelle des communautés nomade...

vendredi 26 octobre 2018

L'air du temps

Grosse arnaque à Niamey

Grosse arnaque à Niamey

Des centaines de millions envolées dans la nature dans le ciel gris de Niamey, plusieurs c...

vendredi 16 novembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.