Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Politique


discour«Mesdames et Messieurs,
Permettez-moi de saluer et de remercier Madame Angela Merkel pour l'hospitalité qui nous est toujours offerte chaque fois que nous sommes en Allemagne. Permettez-moi aussi d'exprimer mes remerciements aux responsables de la Communauté de Sant 'Egidio et en particulier à son Président Monsieur Marco Impagliazzo, pour m'avoir convié aux assises de la présente session. Je tiens à saluer le travail irremplaçable de Sant 'Egidio qui, des décennies durant, a mené des initiatives les plus audacieuses pour développer le dialogue entre parties à différents types de conflits, pour rapprocher des dirigeants et des peuples divisés, pour promouvoir la paix dans le monde.
La Communauté Sant 'Egidio, grâce à son travail au niveau international dans l'éducation, l'action humanitaire, la promotion et la protection des droits humains, la promotion du développement économique durable ainsi que la promotion de la compréhension, la tolérance et la solidarité, apporte à l'humanité une contribution inestimable dans le renforcement de la culture de la paix.
Alors qu'elles paraissaient souvent improbables, ces initiatives ont été couronnées de succès parce que Sant 'Egidio incarne et promeut les valeurs de notre humanité commune ; ces mêmes valeurs, si essentielles, qui doivent pousser tous les peuples du monde, quelles que soient leur religion, leur couleur de peau ou leur appartenance géographique, à la solidarité et à la poursuite des objectifs du bien-être collectif. La très bonne réputation de Sant 'Egidio fondée sur son brillant palmarès est bien méritée, parce qu'elle reflète si justement son apport inestimable et unique en son genre dans la résolution des conflits et la promotion de la paix et de la réconciliation.

En tant que dirigeant et acteur de la vie politique nigérienne, des souvenirs vivaces me lient à la Communauté de Sant'Egidio : C'est notamment le cas de l'aide apportée au Niger par Sant'egidio, à un moment où mon pays en avait le plus besoin, à travers l'initiative d'un Pacte Républicain, signé par de nombreuses personnalités politiques Nigériennes en 2010 à Rome, et qui a permis de restaurer le cadre démocratique et institutionnel au Niger.
C'est aussi le cas pour la visite à Niamey en février 2012 de Monsieur Andrea Riccardi, alors Ministre des
Affaires Etrangères à l'occasion de son premier voyage en Afrique, tout comme pour ma propre visite au siège historique de Sant 'Egidio en avril 2017.
Je tiens donc à réaffirmer ici le grand intérêt que le Niger accorde au travail original de Sant 'Egidio, à son magistère bienfaisant au service des peuples du monde.

Mesdames Messieurs,
Permettez-moi de saluer la pertinence du thème des présentes assises à savoir « les chemins de la paix ». La question de la paix est toujours d'une brulante actualité. Il me parait indispensable d'évoquer, ici, certaines des causes profondes des conflits qui secouent le monde.
D'abord les inégalités. Les inégalités qui existent aujourd'hui dans le monde, inégalités entre pays et inégalités à l'intérieur d'un même pays, sont génératrices de conflits. L'histoire de ces 30 dernières années montre que le fossé entre riches et pauvres ne fait que s'élargir.
La deuxième cause de conflit que je souhaite aborder est la pauvreté. Des millions d'êtres humains sont toujours exposés à la faim et n'ont accès ni à l'éducation, ni à l'eau potable, ni aux soins de santé. C'est le cas en particulier des femmes et des enfants qui constituent les couches les plus vulnérables dans beaucoup de pays.

L'intolérance est une autre cause de conflit. Étymologiquement, "tolérer" veut dire "souffrir la présence de l'autre". "L'autre", c'est aussi bien une opinion qu'un individu, une culture qu'une société, aussi bien une religion qu'une communauté. Ainsi, appelle-t-on barbares ceux qui sont d'une autre civilisation, ignorant que les cultures s'enrichissent en s'interconnectant. En effet, pour citer un exemple, on oublie souvent que des innovations comme la charrue, le cheval de trait, la boussole, la poudre à canon, l'imprimerie, venaient de Chine, et ont contribué à féconder la civilisation occidentale.

Comme on le sait, le problème clé de la relation à l'autre est la reconnaissance. Il est important de reconnaitre que tous les êtres humains, quels que soient leur origine, leur religion, leur race, leur âge leur sexe, ont la même dignité. Il faut aussi accepter que le monde est culturellement divers. Il faut avoir l'esprit ouvert et construire des ponts entre civilisations et non des murs. Une culture close est une culture qui se refuse à être fécondée par des apports extérieurs.
L'intolérance est inséparable du dogmatisme. Or, avec ou sans Dieu, le dogmatisme est toujours dangereux. Il conduit au terrorisme aussi bien sur le plan politique que sur le plan religieux. Parler du terrorisme et de l'intégrisme aujourd'hui, renvoie presque exclusivement à la religion musulmane alors qu'historiquement les musulmans se sont montrés tolérants dans leurs sociétés, en Andalousie comme dans l'empire Ottoman à l'égard des Chrétiens comme à l'égard des Juifs. Dans l'histoire passée, l'Islam a eu une tradition d'ouverture et de tolérance, et le Jihad veut dire non pas la guerre sainte mais l'effort de résistance au mal en soi et de réforme de soi vers le bien.
Sur le plan idéologique et historique nous disposons donc de toutes les armes pour combattre le terrorisme jihadiste. Sur le plan militaire, nous nous efforçons de le vaincre dans le bassin du Lac Tchad où la Force Mixte Multinationale composée des contingents de quatre pays (Cameroun, Niger, Nigeria, Tchad) combat Boko Haram.
Nous nous efforçons également de le vaincre au Sahel, notamment au Mali avec la force conjointe du G5 Sahel composée des contingents du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad. Cette force manque cruellement de moyens, je profite de la présente tribune pour lancer un appel à la communauté internationale afin de la doter de moyens nécessaires à l'accomplissement de sa mission.

Mesdames, Messieurs,
Il est important de promouvoir le dialogue inter-religieux et intra religieux. Nous avons le devoir d'en parler, surtout ici en Westphalie où a été enterrée, en 1648, la hache de la guerre des religions. Pour qu'il soit fécond, ce dialogue doit se faire dans le respect, en absence de tout prosélytisme et de tout syncrétisme.
C'est dans cet esprit que nous avons créé au Niger, des comités de dialogue inter-religieux et intra religieux. Ces comités de dialogue inter-religieux et intra religieux sont créés au niveau départemental et au niveau régional pour débattre de toutes questions ayant trait aux pratiques religieuses, ainsi que de tout différent entre associations qu'elles soient de la même obédience religieuse ou non. Compte tenu du succès enregistré par ces comités, un comité National de dialogue inter religieux est en cours de création pour la prise en charge des mêmes questions au niveau national.

La démarche du Niger part du constat que toutes les religions monothéistes prônent les mêmes valeurs positives essentielles à la culture de la paix notamment le pardon, la tolérance, la générosité, l'altruisme, le respect de la personne et de la vie humaine, etc.
Par ailleurs, il a été créé une Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP). Elle déploie ses activités sur le territoire national avec beaucoup de succès. Les activités de cette institution ont été recentrées autour des actions de développement pour marquer le lien indéfectible entre paix, Sécurité et Développement. Les actions de la HACP visent ainsi à revitaliser l'économie nationale en produisant des dividendes de paix immédiats au profit des populations cibles. Il s'agit entre autres des activités relatives à l'établissement de services administratifs essentiels, à l'encadrement technique et à l'appui institutionnel aux collectivités des zones sensibles, à la réalisation des services sociaux de bases comme la santé, l'éducation, l'hydraulique.
La HACP a également mis l'accent sur le renforcement des capacités dans la promotion de la coexistence et la résolution pacifique des conflits entre les communautés d'éleveurs et celles d'agriculteurs, à travers des rencontres de la paix. Il s'agit de renforcer la culture du débat démocratique contradictoire et développer les capacités de compromis et de consensus chez les acteurs intéressés ou concernés par les conflits.

Mesdames et Messieurs,
Les inégalités, la pauvreté, l'insécurité provoquée par le terrorisme et les organisations criminelles notamment de trafic de drogue, constituent, comme on le sait, certaines des causes profondes de la migration clandestine contre laquelle nous nous battons au Niger. Ce combat, nous le poursuivrons car il nous parait moralement inacceptable que des millions d'hommes, de femmes et d'enfants meurent dans le désert et en méditerranée. Nous le poursuivrons également pour la sécurité de notre pays car les passeurs sont à la fois des trafiquants d'armes et d'êtres humains.

Mesdames et Messieurs,
Ce que je viens de dire peut être résumé en quelques mots par cette phrase de Nelson Mandela, ce leader visionnaire qui inspire au-delà de l'Afrique: '' Personne ne pourra se reposer en paix tant que des gens seront courbés par le poids de la faim, des maladies, du manque d'éducation, et tant que des millions d'autres personnes à travers le monde vivront dans l'insécurité et la crainte quotidienne''

J'encourage donc Sant'Egidio à poursuivre son combat pour la paix, contre la pauvreté et la faim, contre les inégalités, pour le dialogue inter et intra religieux et pour un monde plus juste et plus humain.

Je vous remercie.

Onep
11/09/17

Publié dans Politique
Écrit par
En savoir plus...

Politique

Au Conseil des ministres : Examen et adoption de plusieurs projets de textes

Au Conseil des ministres : Examen et adoption de plusieurs projets de textes

Le Conseil des ministres s'est réuni, hier jeudi 15 novembre 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Président du Conseil des ministres.Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :I AU TITRE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE.Le Conseil des ministres a examiné et adopté le projet de...

Ouverture de la 2ème session ordinaire du Parlement de la CEDEAO : S.E Ousseini Tinni met en exergue les défis qui se po…

Ouverture de la 2ème session ordinaire du Parlement de la CEDEAO : S.E Ousseini Tinni met en exergue les défis qui se posent à l'institution

Le président de l'Assemblée nationale, S.E Ousseini Tinni, a participé, hier au siège du Parlement de la CEDEAO, à Abuja, à l'ouverture de la 2ème session ordinaire dite session budgétaire de cette institution parlementaire sous régionale. Dans l'allocution qu'il a prononcée à cette occasion, le Président de l'Assemblée nationale a mis en exergue les multiples initiatives enclenchées par le Parlement de la CEDEAO, ainsi les excellentes ...

Fin de la mission du Président de la République en France et en Italie : Le Chef de l'Etat a regagné Niamey, hier, en fi…

Fin de la mission du Président de la République en France et en Italie : Le Chef de l'Etat a regagné Niamey, hier, en fin d'après-midi

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou a regagné Niamey, hier en début de soirée, en provenance d'Italie où il a pris part à la Conférence internationale sur la Libye qui s'est tenue le mardi 13 novembre dernier à Palerme. Avant l'Italie, le Chef de l'Etat était à Paris en France où, il a, aux côtés d'une soixantaine de Chefs d'Etat et de Gouvernement, assisté aux cérémonies commémoratives du centainaire de...

Conférence Internationale sur la Libye, à Palerme (Italie) : Le Président Issoufou Mahamadou propose la tenue d'une conf…

Conférence Internationale sur la Libye, à Palerme (Italie) : Le Président Issoufou Mahamadou propose la tenue d'une conférence nationale de réconciliation en Libye

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a pris part hier mardi 13 novembre 2018, à Palerme en Italie, à la Conférence Internationale sur la Libye. Au cours de cette rencontre, le Chef de l'Etat a notamment proposé la tenue d'une "conférence nationale de réconciliation sur un ordre du jour minutieusement préparé." Dans un discours devant les participants à cette rencontre, le Président Issoufou Mahamadou a ...

Discours du Président de la République à la Conférence internationale de Palerme (Italie) sur la Libye : «Les peuples du…

Discours du Président de la République à la Conférence internationale de Palerme (Italie) sur la Libye : «Les peuples du Sahel, en particulier ceux des pays du G5 Sahel, veulent la fin du chaos libyen», déclare SEM. Issoufou Mahamadou

« Mesdames et Messieurs,Je voudrais saisir cette occasion pour remercier, au nom de la délégation qui m'accompagne et au mien propre, Son Excellence le Premier Ministre Giuseppe Conte, le Gouvernement et le peuple Italiens pour l'accueil chaleureux qui nous a été réservé et pour toutes les dispositions prises pour rendre notre séjour agréable dans cette ville de Palerme. Permettez-moi également de le féliciter pour avoir pris l'initiati...

Le Chef de l'Etat au 1er Forum de Paris pour la Paix : Le Président Issoufou plaide pour plus de solidarité internationa…

Le Chef de l'Etat au 1er Forum de Paris pour la Paix : Le Président Issoufou plaide pour plus de solidarité internationale dans le financement de la force conjointe du G5 Sahel

Quelque 70 Chefs d'Etat et de Gouvernement, dont le Président Issoufou Mahamadou ainsi que les dirigeants des Organisations Internationales ont participé le dimanche 11 novembre 2018, au premier Forum de la Paix à la Grande Halle de La Villette (XIXe arrondissement de Paris). Ce forum, organisé à l'initiative de la France, à l'occasion de la commémoration du centenaire de l'Armistice de la Première Guerre Mondiale, a été axé sur la paix...

Discours prononcé par le Président de la République, au 1er Forum sur la paix à Paris (France) : «Le présent forum est l…

Discours prononcé par le Président de la République, au 1er Forum sur la paix à Paris (France) : «Le présent forum est la tribune idéale pour rappeler à la communauté internationale ses devoirs de solidarité vis-à-vis du Sahel», déclare SE. Issoufou

Mesdames et Messieurs,Permettez-moi de remercier le Président Emmanuel Macron pour avoir bien voulu honorer le Niger, en nous associant à la célébration du centenaire de l'armistice du 11 Novembre qui avait mis fin à la première guerre mondiale.Permettez- moi également de saluer l'opportunité et la pertinence de l'organisation d'un forum sur la paix et la sécurité en marge de cet important évènement. En effet, on ne peut trouver meilleu...

Le Président Issoufou Mahamadou a pris part, hier à Paris, à la commémoration du centenaire de l'Armistice du 11 novembr…

Le Président Issoufou Mahamadou a pris part, hier à Paris, à la commémoration du centenaire de l'Armistice du 11 novembre: Retrouvailles en l'honneur du combat pour la paix et de l'amitié entre les peuples

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou accompagné de la Première Dame Dr. Lalla Malika Issoufou, a pris part dimanche matin, 11 novembre 2018, à la commémoration du centenaire de l'Armistice de la Première Guerre Mondiale.À l'invitation du Président de la République française SEM Emmanuel Macron, 98 délégations étrangères dont soixante-dix Chefs d'Etat et de Gouvernement ont assisté, dans la capitale franç...

73ème session du Comité exécutif de l'Union Parlementaire Africaine (UPA), à Abuja (Nigeria) : Plaidoyer de SE Ousseini …

73ème session du Comité exécutif de l'Union Parlementaire Africaine (UPA), à Abuja (Nigeria) : Plaidoyer de SE Ousseini Tinni en faveur du G5 Sahel

Le président de l'Assemblée nationale, S.E Ousseini Tinni, poursuit son séjour de travail en terre nigériane où il assiste à la 41ème Conférence et à la 73ème Session de l'Union parlementaire africaine (UPA).La journée du vendredi 9 novembre a été consacrée à l'adoption de plusieurs résolutions et recommandations ayant trait à l'économie, à la promotion de la scolarisation de la jeune fille, et à la lutte contre le terrorisme et le crim...

Niamey/Conseil fédéral extraordinaire de la coordination régionale PNDS-Tarayya: Mme Diarra Fatimata Ly ; Souleymane Rad…

Niamey/Conseil fédéral extraordinaire de la coordination régionale PNDS-Tarayya: Mme Diarra Fatimata Ly ; Souleymane Radja et Mme Fati Djibo élus respectivement présidents de l'OFT, de l'OJT et des ''Roses''

La coordination régionale du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS-Tarayya) de Niamey a organisé, le samedi 10 novembre dernier à Niamey, un conseil fédéral extraordinaire mixte de lancement et de renouvellement des organisations de base et structures du parti. Ce conseil fédéral dont l'ouverture a été présidée par le coordonnateur régional PNDS Niamey, M. Karidio Mahamadou, a débouché sur la mise en place de nouveaux...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances…

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances de la Cure salée

Dans le langage des routiers nigériens, l'expression ''éviter les nids de poule'' est bien...

vendredi 26 octobre 2018

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdu…

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdure encore !

7 heures le matin au quartier Aghafey de Ingall. Les visiteurs sont curieux d'assister à u...

vendredi 26 octobre 2018

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure Salée ne se limite pas seulement à la jouissance culturelle des communautés nomade...

vendredi 26 octobre 2018

L'air du temps

Grosse arnaque à Niamey

Grosse arnaque à Niamey

Des centaines de millions envolées dans la nature dans le ciel gris de Niamey, plusieurs c...

vendredi 16 novembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.