Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Tinni Abdou



conseil-01-traiteLe Conseil des Ministres s'est réuni ce jour, vendredi 1er février 2019, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Président du Conseil des Ministres. Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :
I. AU TITRE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE.
Le Conseil des Ministres a examiné et adopté le projet de décret portant modification du décret n° 2013-490/PRN du 04 décembre 2013, portant création, attributions, organisation et fonctionnement de la Haute Autorité Nigérienne à l'Energie Atomique (HANEA).
Le Président de la République a exprimé dans le Programme de Renaissance du Niger, sa volonté de prendre en compte la promotion de l'utilisation pacifique de l'atome, comme outil et support pour le développement économique et social de notre pays, en particulier avec l'introduction de l'électricité nucléaire dans le bouquet énergétique national et régional.
Les applications pacifiques des Sciences et Techniques Nucléaires couvrent des domaines très variés tels que la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la santé humaine, l'énergie, les mines, l'industrie, l'environnement et la sécurité.
C'est dans ce cadre que la Haute Autorité à l'Energie Atomique (HANEA) a été créée par décret n° 2013-490/PRN du 04 décembre 2013.
Les réformes menées par la HANEA ont conduit à l'adoption de la loi n° 2018-21 du 27 avril 2018, portant Sûreté, Sécurité et Utilisation Pacifique de l'Energie Atomique et de la loi n° 2016-45 du 06 décembre 2016, portant création d'une Autorité de Régulation et de Sûreté Nucléaires.
La modification du décret n° 2013-490/PRN du 04 décembre 2013 ci-dessus mentionné intervient dans le cadre de la séparation entre promotion et la régulation, pour se conformer aux normes internationales qui exigent la mise en place d'un organisme de régulation indépendant de l'organe de promotion et de gestion.
Elle permettra également d'adapter les activités de la HANEA dans le domaine de la sécurité nucléaire et de prendre en charge les nouvelles activités programmées.

II. AU TITRE DU CABINET DU PREMIER MINISTRE.
Le Conseil des Ministres a examiné et adopté le projet de décret portant création, missions, organisation et fonctionnement du Commissariat à l'Organisation du Hadj et de la Oumra (COHO).
Le Commissariat à l'Organisation du Hadj et de la Oumra (COHO) a été créé par décret n° 2013-050 / PRN/PM du 13 février 2013, avec pour mission l'organisation du Hadj et de la Oumra.
Après cinq (5) ans de mise en œuvre, les autorités de tutelle ont jugé nécessaire de procéder à l'évaluation dudit Commissariat, à travers un audit organisationnel.
Il ressort de cet audit des insuffisances qui se rapportent essentiellement à :
¬ la répartition et à l'exercice des compétences entre les organes du COHO ;
¬ la collaboration entre le COHO et les autres acteurs intervenant dans l'organisation du Hadj et de la Oumra ;
¬ la coordination des opérations du Hadj et de la Oumra.
Le présent projet de décret vise à corriger les insuffisances relevées, notamment :
- en précisant les missions, l'organisation, le fonctionnement et les ressources du COHO ;
- en érigeant le Comité Consultatif en Comité de Pilotage doté d'un pouvoir de contrôle et de décision sur le COHO ;
- en renforçant la collaboration entre les différents organes et acteurs intervenant à travers le Comité de Pilotage.

III. AU TITRE DU MINISTERE DE LA COMMUNICATION.
Le Conseil des Ministres a examiné et adopté le projet de décret portant approbation des Statuts de l'Agence Nigérienne de Diffusion (AND).
Dans le cadre de l'opérationnalisation de la migration de la radiodiffusion analogique vers la télévision numérique terrestre, il a été créé, par décret n° 2018-459/PRN/MC du 06 juillet 2018, une Agence Nigérienne de Diffusion.
L'Agence Nigérienne de Diffusion a pour missions d'assurer le multiplexage, le transport et la diffusion des programmes des services de communication audiovisuelle, à travers notamment la gestion des émetteurs sur tout le territoire national.
Le présent projet de décret est pris en application de l'article 9 du décret précité, pour doter ladite agence d'un cadre organisationnel lui permettant d'assurer convenablement sa mission.

IV. AU TITRE DU MINISTERE DE L'EQUIPEMENT.
Le Conseil des Ministres a examiné et adopté le projet de décret portant acte de cessibilité des propriétés à exproprier dans le cadre des travaux d'aménagement et de bitumage de la route Tchadoua-Mayahi-Tessaoua-Gabaouri-Frontière Nigeria (Lot N° 1 : Tchadoua-Mayahi).
La route Tchadoua-Mayahi-Tessaoua-Gabaouri-Frontière Nigéria a été déclarée d'utilité publique suivant décret n° 2016-539/PRN/ME du 07 octobre 2016.
Les travaux de construction de cette route ont affecté des propriétés privées, avec dans certains cas, des démolitions d'immeubles bâtis dans la traversée de certaines localités, en vue de restaurer l'emprise de la route et de respecter les normes de construction.
Le présent projet de décret a pour objet, de rendre cessibles au profit de l'Etat, les propriétés concernées par lesdits travaux.

V. AU TITRE DU MINISTERE DE L'INDUSTRIE.
Le Conseil des Ministres a examiné et adopté les projets de textes ci-après :
5.1. Projet de loi portant abrogation de la loi n° 2008-08 du 30 avril 2008, portant création d'un Etablissement Public à caractère Administratif dénommé « Agence Nationale de Vérification de Conformité aux normes » (AVCN).
La loi n° 2008-08 du 30 avril 2008 a créé une Agence Nationale de Vérification de Conformité aux Normes (AVCN), avec pour missions la vérification de la conformité des services et produits importés et locaux, aux normes et règlements techniques en République du Niger.
Pour sa part, le règlement N° 08/2014/CM/UEMOA, instituant un système harmonisé de métrologie dans les Etats membres stipule que chaque Etat membre met en place une structure nationale de métrologie, chargée de la mise en œuvre de toutes les activités de métrologie.
La vérification de conformité des services et produits, domaine d'intervention de l'AVCN et la métrologie, relevant toutes les deux, de l'infrastructure qualité, il est apparu plus judicieux d'abroger la loi portant création de l'AVCN, pour créer une structure qui prendra en charge à la fois les activités de normalisation et de métrologie.
Cette démarche permettra de réaliser des économies de moyens.
Le présent projet de loi sera transmis à l'Assemblée Nationale pour adoption.

5.2. Projet de décret portant règlementation de la métrologie au Niger.
Le présent projet de décret est pris conformément au règlement n°08/2014/CM/UEMOA, instituant un système harmonisé de métrologie dans les Etats membres.
La Métrologie, définie en tant que science des mesurages, est un pilier essentiel de l'Infrastructure Qualité. Aussi, en raison de l'impact de cette science sur le développement économique et social d'un Etat et sur la protection des consommateurs, il est apparu important de la réglementer afin d'assurer une meilleure transparence dans les différentes transactions commerciales.
Cette réglementation vise à encadrer la manière dont la métrologie doit être appliquée, ainsi que les rôles et les devoirs des différents acteurs impliqués.

VI. MESURES NOMINATIVES.
Le Conseil des Ministres a examiné et adopté les mesures individuelles suivantes :

AU TITRE DU CABINET DU PREMIER MINISTRE.
· Madame Hama Sallé Cheick Diawara, chargé d'enseignement, Mle 116772/C, est nommée directrice des archives et de la documentation, au Cabinet du Premier Ministre.

AU TITRE DU MINISTERE DE L'HYDRAULIQUE ET DE L'ASSAINISSEMENT.
· Madame Saidou Abouba Fatimata Nouhou, ingénieur en chef des travaux publics et mines, Mle 71167/F, est nommée conseillère technique du Ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement, en remplacement de Monsieur Ismaghil Bobadji admis à faire valoir ses droits à la retraite.
· Monsieur Ali Amadou Issa, ingénieur en chef des travaux publics et mines, Mle 46316/U, est nommé inspecteur général des services, au Ministère de l'Hydraulique et de l'Assainissement.
· Monsieur Dandobi Mahamane Moussa, ingénieur en génie de l'environnement, Mle 63781/E, est nommé directeur général de l'assainissement, au Ministère de l'Hydraulique et de l'Assainissement.
· Monsieur Dillé Mamane, directeur administratif, Mle 79496/U, est nommé directeur des marchés publics et des délégations de service public, au Ministère de l'Hydraulique et de l'Assainissement.

AU TITRE DU MINISTERE DES TRANSPORTS.
· Monsieur Mohamed Ikta Abdoulaye, inspecteur central des douanes, Mle 59439/Z, est nommé directeur général du Conseil Nigérien des Utilisateurs des Transports Publics (CNUT), au Ministère des Transports.

AU TITRE DU MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT PRIMAIRE, DE L'ALPHABETISATION, DE LA PROMOTION DES LANGUES NATIONALES ET DE L'EDUCATION CIVIQUE.
· Monsieur Dragagué Idihar, professeur d'enseignement secondaire, Mle 110530/G, est nommé directeur général de l'Ecole Normale de Niamey, en remplacement de Madame Abdourahamane Adama Mamane, appelée à d'autres fonctions.

AU TITRE DU MINISTERE CHARGE DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS.
· Monsieur Pacachatou Mourtala, représentant de la délégation spéciale de Maradi, est nommé membre du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC).

VII. COMMUNICATIONS.
Le Conseil des Ministres a entendu plusieurs communications :
ü deux (2) communications du Ministre d'Etat, Ministre de l'Agriculture et de l'Elevage :
· la première communication est relative à l'attribution d'un marché, par appel d'offres ouvert international, pour la fourniture de trente cinq mille (35000) tonnes d'engrais, en deux (2) lots au profit de la centrale d'approvisionnement en intrants et matériels agricoles (Fonds KFW) pour un montant global de onze milliards deux cent soixante dix huit millions cinq cent mille (11.278.500.000) francs CFA hors taxes (HT).

L'attribution des deux (2) lots du marché s'est faite ainsi qu'il suit :
- Lot 1 : aux Ets Hachimou Elhadj Ali BP : 79 Maradi-Niger pour un montant Hors Taxes (HT) de quatre milliards sept cent huit millions cinq cent mille (4.708.500.000) francs CFA, avec un délai de livraison de soixante (60) jours à compter de la date de notification de l'ordre de service de commencer la livraison ;
- Lot 2 : au Groupe Dec SA BP : 11 856 Niamey-Niger pour un montant Hors Taxes (HT) de six milliards cinq cent soixante dix millions (6.570.000.000) de francs CFA, avec un délai de livraison de soixante (60) jours à compter de la date de notification de l'ordre de service de commencer la livraison.
· la deuxième communication est relative à l'attribution d'un marché par appel d'offres ouvert international, pour la fourniture de dix mille (10000) tonnes d'engrais, en trois (3) lots au profit de la centrale d'approvisionnement en intrants et matériels agricoles pour un montant global de trois milliards quatre cent cinquante-deux millions (3.452.000.000) de francs CFA hors taxes (HT).
L'attribution des trois (3) lots du marché s'est faite ainsi qu'il suit :
- Lot 1 : à la Société le Géant d'Afrique Sarl BP : 11770 Niamey-Niger pour un montant Hors Taxes (HT) de un milliard trois cent quarante millions (1.340.000.000) de francs CFA avec un délai de livraison de cinquante (50) jours à compter de la date de notification de l'ordre de service de commencer la livraison ;
- Lot 2 : aux Ets Hachimou Elhadj Ali BP : 79 Maradi-Niger pour un montant Hors Taxes (HT) de neuf cent quatre-vingt-sept millions (987.000.000) de francs CFA, avec un délai de livraison de cinquante (50) jours à compter de la date de notification de l'ordre de service de commencer la livraison ;
- Lot 3 : au Groupe Dec SA BP : 11 856 Niamey-Niger pour un montant Hors Taxes (HT) de un milliard cent vingt cinq millions (1.125.000.000) de francs CFA, avec un délai de livraison de cinquante (50) jours à compter de la date de notification de l'ordre de service de commencer la livraison.
ü une (1) communication du Ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement relative à l'attribution d'un marché financé par la Banque Mondiale, par appel d'offres international au Groupement d'Entreprises CAWA SOLEKTRA et TECNOMAR BOULBINET, pour la réalisation des travaux de fourniture et d'installation d'une unité compacte de traitement et de production d'eau potable, d'une capacité de 15 000 m3/j à l'usine de Goudel (Niamey).
Le montant du marché hors toutes taxes est de : un milliard sept cent quatre vingt millions cinq cent quatre vingt deux mille huit cent soixante quinze (1.780.582.875) francs CFA. Le délai des travaux est de douze (12) mois.

Les deux (2) communications du Ministre d'Etat, Ministre de l'Agriculture et de l'Elevage et celle du Ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement sont faites à titre d'information en application de l'Arrêté n° 00139/CAB/PM/ARMP du 24 juillet 2017 fixant les seuils dans le cadre de la passation des marchés publics, qui stipule en son article 11 que «tout marché public dont le montant est égal ou supérieur à cinq cent millions (500.000.000) de francs CFA, hors taxe sur la valeur ajoutée, doit faire l'objet d'une communication en Conseil des Ministres de la part de la personne responsable du marché, après approbation ».
ü une (1) communication du Ministre de la Santé Publique sur les Hépatites Virales B au Niger.
ü une (1) communication de la Ministre de la Fonction Publique et de la Reforme Administrative relative au Rapport et à la déclaration des Ministres lors de la tenue de la 3ème session ordinaire du Comité Technique Spécialisé (CTS) n°8 de l'Union Africaine sur la Fonction Publique, la Gouvernance locale, le Développement Urbain et la Décentralisation.

L'ordre du jour étant épuisé, Son Excellence Monsieur le Président de la République a levé la séance.

Fait à Niamey, le 1er février 2019
Le Secrétaire Général du Gouvernement
ABDOU DANGALADIMA

 

 

 


signatureSelon un communiqué rendu public sur les antennes de la télévision nationale, par la voix du Secrétaire Général du Gouvernement, le Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, a signé, hier jeudi 31 janvier 2019, un décret portant remaniement ministériel.
Ainsi, sur proposition du Premier ministre, Chef du gouvernement, Monsieur Mamadou Diop, est nommé Ministre des Finances.

Onep
01/02/19

 

 

 



ceniLa Commission Electorale Nationale Indépendante du Niger, (CENI), a procédé hier matin à Niamey, au lancement officiel de son site web : www.ceniniger.org Ce nouveau portail d'information, de formation, d'échanges, de partages, de sensibilisation et de proximité permettra à la CENI de rendre son action et ses prestations plus visibles tout en les améliorant. Plusieurs personnalités ont pris part à la cérémonie officielle de lancement du portail.
Procédant au lancement officiel du site web, le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Me Souna Issaka a affirmé que le lancement de ce site web « au seuil des échéances électorales de 2020-2021 » vise entre autres à faire du portail web de la CENI, le premier canal d'information en matière électorale, à informer et sensibiliser l'ensemble des acteurs du processus et à amener les citoyens à s'intéresser davantage aux activités de la CENI. Il vise aussi à informer et sensibiliser les partis politiques et les organisations de la société civile à s'imprégner des mécanismes d'élections libres et démocratiques. Il s'agit enfin d'informer les électeurs nigériens sur l'enrôlement biométrique, les centres d'enrôlements et de vote géo-localisés via le site web.
Le président de la CENI a indiqué que toutes les informations sur la CENI, ses activités et ses partenariats avec les autres acteurs nationaux et internationaux seront systématiquement diffusées sur le site web. La Commission Electorale Nationale Indépendante ambitionne ainsi, a-t-il ajouté, de « s'ouvrir davantage au monde extérieur, un monde composé d'acteurs et d'internautes ». Avant de conclure son intervention, Me Souna Issaka a souligné que la Commission Electorale Nationale Indépendante « poursuit ses missions et tend progressivement vers des échéances sûres et acceptées de tous à travers un mécanisme de transparence, d'efficacité et de communication continue ».
Le site web de la CENI se présente avec un design moderne, une facilité de recherche de l'information et de l'action de l'institution. Tout en offrant aux différents acteurs et agents les informations et explications utiles à une bonne participation et à la mise en œuvre des élections au Niger, ce site web permet aux citoyens, aux médias, aux bloggeurs et aux animateurs des réseaux sociaux d'avoir accès à une source précieuse d'informations et d'échanges sur le processus électoral en cours. A cet effet, des raccourcis ont été créés vers les réseaux sociaux Facebook, Twitter, YouTube et bientôt WhatsApp, dans le but de faciliter la tâche au grand public et de s'adapter aux nouvelles formes de communication.lancement-2
Une séance de questions-réponses a permis au président de la CENI d'échanger avec les personnes impliquées dans le processus électoral sur de nombreux sujets ayant trait au site web, dont notamment la sécurisation des données qui y seront diffusées.
Pour rappel, la Commission Electorale Nationale Indépendante, a été instituée par la loi organique n° 2017-64 du 14 août 2017. Elle est chargée d'une part du recensement électoral, de l'élaboration et de la gestion du fichier électoral biométrique, et d'autre part de l'organisation, du déroulement et de la supervision des opérations électorales et référendaires. La CENI est, à ce titre, chargée de la bonne exécution des opérations électorales et référendaires, de l'organisation matérielle des élections, de l'implantation et de la composition des bureaux de vote.
Souleymane Yahaya (Stagiaire)

31/01/19


audienceLe Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a reçu hier en audience, l'ancien Président de la République du Bénin, M. Nicéphore Dieudonné Soglo venu faire le compte rendu au Président de la République de leur cadre de concertation dénommé le Forum des anciens Chefs d'Etats dont il est l'un des Vice-présidents.
A l'issue de cette audience, l'ancien Président de la République du Bénin, M. Nicéphore Dieudonné Soglo, a déclaré que cette rencontre a pour objectif de rendre compte au Président de la République du Niger des actions que mène le Forum des anciens Chefs d'Etats. De manière générale, a-t-il remarqué, « notre continent a tant souffert notamment de la traite négrière qui a vidé l'Afrique de près de cinq millions de ses hommes, puis des conflits fratricides entre africains soutenus par les impérialistes ». C'est pourquoi, a-t-il estimé, il « nous faudrait trouver une journée pour se souvenir de toutes ces souffrances ».
Evoquant les problèmes d'actualité, il a déploré la manière par laquelle nos frères et sœurs continuent de mourir dans le désert et la méditerranée, voire être vendus.
En termes de défis auxquels le continent fait face, M. Nicéphore Dieudonné Soglo cite entre autres la question de la monnaie unique, la démographie, la sécurité, l'énergie et l'autosuffisance alimentaire. Il s'est réjoui de l'implication personnelle du Président de la République pour ce qui est de la monnaie unique et
« d'excellentes nouvelles » que SE Issoufou Mahamadou lui a confiées. Au sujet de la démographie, le Vice-président du Forum des anciens Chefs d'Etat a estimé que « nos Etats doivent s'occuper des jeunes à travers la création des opportunités d'emplois pour prévenir entre autres dangers, le terrorisme. Par ailleurs, il a relevé l'intérêt pour nos Etats ou notre continent « de se soucier de notre propre sécurité car il est impensable que notre propre sécurité soit assurée par l'extérieur y compris la sécurité de nos côtes pour empêcher les pirates de s'approcher et d'empêcher également la pêche par d'autres envahisseurs qui peuvent voler nos poissons».
Pour le Vice-président du forum des anciens Chefs d'Etats, « l'élément le plus important est que le Président de la République a ''une vision magnifique'', c'est de mettre fin au Pacte Colonial en faisant en sorte que nos matières premières soient transformées sur place. Cela encouragera la création des emplois et contribuera à la lutte contre le chômage ». Une autre préoccupation non moins importante évoquée par M. Nicéphore Dieudonné Soglo, c'est l'énergie. « Il n'y a pas de développement sans énergie », a-t-il dit, tout en soulignant la nécessité pour nos Etats de s'ouvrir les uns aux autres pour faciliter la réussite de cette vision de fédération. Par ailleurs, il a évoqué la question de l'auto-suffisante alimentaire car « notre continent regorge d'immenses potentialités pour relever ce défi ». «Ces sujets doivent être notre préoccupation, car aujourd'hui l'Afrique est interpelée et nous avons les potentialités pour faire face à ces défis, pour réussir notre unité et notre émergence» a-t-il conclu.
Mamane Abdoulaye (onep)
30/01/19



coneil-du-05-tAu titre du Ministère de la Justice

Au lieu de :
Monsieur Sada Moussa, magistrat du 3ème grade, 7ème échelon, Mle 79392/K, est nommé directeur de la communication, de l'information et des relations publiques, au Ministère de la Justice.

Lire :
Monsieur Sada Moussa, magistrat du 3ème grade, 7èmeéchelon, Mle 79392/K, est nommé directeur de la communication, de l'information et des relations publiques. L'intéressé est, à ce titre, le porte-parole du Ministère de la Justice.

Fait à Niamey, le 28 janvier 2019

Le Secrétaire Général du Gouvernement

ABDOU DANGALADIMA
29/01/19


anifLe Rassemblement Social Démocrate (RSD Gaskiya) a soufflé le 26 janvier dernier à Niamey, sa 15ème bougie. La commémoration de cet anniversaire organisée de manière sobre a enregistré une forte mobilisation des militants du parti venus de toutes les régions du Niger. Le thème retenu est : ''la femme dans le combat politique : défis et perspectives''. Cet évènement constitue également une occasion pour le président du parti M. Cheiffou Amadou de faire un bilan du chemin parcouru et d'évoquer les conditions d'une relance saine du parti dans la cohésion et la discipline en vue de conquérir d'autres victoires. Au cours des festivités, le président du parti RSD Gaskiya a lancé un appel à la classe politique pour un consensus sur le code électoral en vue d'organiser des élections apaisées tout en réaffirmant l'appartenance du parti à la Mouvance pour la Renaissance du Niger.

Dans la déclaration du Bureau Exécutif National du parti qu'il a livrée, M. Cheiffou Amadou, a rappelé que dans sa vision globale du développement, son parti accorde une place importante à la femme, c'est pourquoi le choix du thème de cet anniversaire. Pour Cheiffou Amadou, quinze ans d'existence sur l'échiquier politique national ont fait du RSD, un parti un incontournable. Le président du RSD Gaskiya par ailleurs fait trois recommandations que chaque militant doit avoir à l'esprit : Il s'agit notamment de savoir expliquer aux acteurs que le but de son exercice de la politique est développer le pays dans l'entente et la quiétude sociale. Il faut bannir la violence en démocratie et faire prévaloir le consensus. Enfin, il faut organiser des élections libres et apaisées. « Le Niger a toujours été une école de démocratie en Afrique » a-t-il dit.
Sur le plan sécuritaire, le président du RSD Gaskiya a dit que la situation reste sérieuse et préoccupante. Elle affecte les frontières, certains pays voisins, et plusieurs régions du pays sont touchées. « La situation risquerait de compromettre profondément les conditions essentielles du développement du pays » a estimé M. Cheiffou Amadou avant de présenter les condoléances du parti aux familles des victimes civiles et militaires endeuillées. Il a ensuite salué les efforts de l'Etat pour créer les conditions idoines d'une meilleure prise en charge des familles des FDS tombées sur le champ d'honneur. Le RSD Gaskia par la voix de son président a invité l'ensemble des Nigériens à collaborer avec les FDS dans cet indispensable combat de sécurisation du territoire.
Au plan socioéconomique, le parti RSD Gaskiya pense que le classement du Niger en termes d'indice de développement humain reste encore peu enviable et doit être amélioré. « Cette situation est en partie imputable à la persistance des chocs exogènes et endogènes et aux multiples dysfonctionnements de notre administration. C'est pourquoi, le RSD Gaskiya appelle à la conscience citoyenne pour un véritable changement de comportement pour renouer avec nos vraies valeurs fondées sur la rigueur, la discipline, la loyauté, l'amour du travail bien fait », a indiqué M. Cheiffou Amadou.
En ce qui concerne l'éducation nationale, le parti RSD Gaskiya se réjouit du retour progressif à la sérénité dans le secteur. Il encourage tous les acteurs à persévérer afin que l'école retrouve ses lettres de noblesse. Le parti a salué les efforts fournis par l'Etat dans le financement de ce secteur prioritaire et exhorte le gouvernement à poursuivre et intensifier cette dynamique pour normaliser les années scolaires et académiques.
Sur le plan politique, M. Cheiffou Amadou a dit que la nécessité d'organiser des élections démocratiques, libres, transparentes et apaisées au Niger a toujours été la préoccupation de leur parti. C'est pourquoi, « le RSD-Gaskiya a été le premier parti politique à relever certaines insuffisances du code électoral pour les porter à la connaissance de ses partenaires politiques de la MRN et au gouvernement. Nous nous félicitons de la prise en compte de nos observations pour l'amélioration de notre loi électorale. Nous prenons acte des récentes conclusions du CNDP permettant de s'acheminer vers l'obtention d'un code électoral consensuel », a-t-il déclaré.

Seini Seydou Zakaria(onep)
29/01/19


signatureLe Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a adressé samedi dernier un message de félicitation, au Premier Ministre de l'Inde, M. Narendra Modi, à l'occasion du 70ème Anniversaire de la Fête Nationale de la République de l'Inde. A travers ce message, le Président de la République a exprimé les plus vives félicitations du Niger et de son peuple au Premier ministre, au gouvernement et au peuple indiens. Le message est ainsi libellé

«Le 70ème Anniversaire de la Fête Nationale de la République de l'Inde m'offre l'occasion d'adresser à Votre Excellence, au Gouvernement et au peuple indiens, les plus vives félicitations du Niger et de son peuple.
Grâce aux actions de nos deux gouvernements, la coopération bilatérale entre nos deux pays est aujourd'hui en pleine expansion, dans l'esprit du partenariat stratégique entre l'Inde et l'Afrique, dont vous êtes le champion.
Cette coopération adresse si opportunément les besoins du Niger pour la réalisation de son programme de développement économique et social avec des projets phares comme, entre autres, la construction du Centre de Conférence International MAHATMA GHANDI ou le partenariat relatif à la gestion de l'hôtel GAWAYE récemment conclu entre le Niger et le Groupe Indien BRAVIA.
Je saisi cette occasion pour vous réaffirmer ma volonté de travailler avec vous pour approfondir davantage ces relations d'amitié et de coopération entre nos deux pays et nos deux peuples, dans tous les domaines d'intérêts commun ».
Ali Maman(onep)
28/01/19



coneil-du-05-tLe Conseil des Ministres s'est réuni ce jour, vendredi 25 janvier 2019, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Président du Conseil des Ministres. Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :

I. AU TITRE DU MINISTERE DE L'INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE, DE LA DECENTRALISATION ET DES AFFAIRES COUTUMIERES ET RELIGIEUSES.
Le Conseil des Ministres a examiné et adopté le projet de décret modifiant et complétant le décret n° 2016-344/PRN/MISPD/ACR du 08 juillet 2016, portant organisation du Ministère de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses.
L'objectif de cette modification est d'adapter la structuration dudit département ministériel à ses missions contextuelles, à travers l'érection de la Direction des Affaires Religieuses en Direction Générale des Cultes qui comprend trois directions techniques nationales à savoir :
- la Direction des Affaires Islamiques ;
- la Direction des Affaires Chrétiennes et des autres Croyances ;
- la Direction des Lieux de Culte.
Il s'agit, par cette nouvelle organisation de mieux prendre en charge, le domaine du culte, pour tenir compte, des importantes mutations intervenues ces dernières années et prévenir toute déviation pouvant mettre en péril la paix et la quiétude sociales.

II. AU TITRE DU MINISTERE DES TRANSPORTS.
Le Conseil des Ministres a examiné et adopté le projet de loi portant création, missions, organisation et fonctionnement de l'Autorité de Régulation du Secteur des Transports (ARST).
Pour réguler les activités des télécommunications, des postes, de l'eau, de l'énergie et des transports, une Autorité de Régulation Multisectorielle (ARM) avait été créée, par ordonnance n° 99-44 du 26 octobre 1999.
Après plusieurs années de mise en œuvre, la dissolution de cet organisme a été décidée en vue de la création d'une autorité de régulation pour chaque secteur.
Le présent projet de loi intervient dans ce cadre pour créer l'ARST qui sera chargée de la régulation des sous-secteurs du transport routier, du transport ferroviaire, du transport fluvial et du transport maritime.
Ce projet de loi sera transmis à l'Assemblée Nationale pour adoption.

III. AU TITRE DU MINISTERE DES DOMAINES, DE L'URBANISME ET DU LOGEMENT.
Le Conseil des Ministres a examiné et adopté le projet de décret déclarant d'utilité publique les opérations de construction d'une caserne miliaire sur le plateau de Yawaré, Arrondissement Communal Niamey V.
Dans le cadre de la sécurisation des régions du fleuve et de l'amélioration des conditions de vie et de travail de son personnel, le Ministère de la Défense Nationale s'est inscrit dans une dynamique de construction de compagnies militaires et de logements pour officiers, sous-officiers et militaires du rang.
Dans cette optique, le Ministère de la Défense Nationale a identifié un terrain sur le plateau de Yawaré, sis à Niamey (Arrondissement Communal Niamey V).
Le présent projet de décret est pris pour permettre l'expropriation dudit terrain, afin de le reverser dans le domaine foncier public de l'Etat.

IV. AU TITRE DU MINISTERE DE L'EQUIPEMENT.
Le Conseil des Ministres a examiné et adopté les projets de textes ci-après :
4.1. Projet de décret déclarant d'utilité publique les routes rurales ci-après dans la Région de Dosso :
Ø Dogonkiria-Soukoukoutane 57,6 km)
Ø Bagagi-Soukoutane (48,6 km)
Ø Kalla Béri-Louloudjé-Tinoma-Harikanassou (15 km)
Ø Harikanassou-Kiota-Kolbou Peulh (23 km)
Ø Tasha Dania-Lougou (18,7 km) ;

4.2. Projet de décret déclarant d'utilité publique les routes rurales ci-après dans la Région de Maradi :
Ø Moullé-Dan Kano-Frontière Nigéria (21,7 km)
Ø Guidan Roumdji-Guidan Sori-Mazadou (44,7 km)
Ø Kouran Mota-Dangoma (49 km) ;

4.3. Projet de décret déclarant d'utilité publique les routes rurales ci-après dans la Région de Tahoua :
Ø Yaya-Baizo-Allela-Gueza-Dan Gona (71 km)
Ø Tsaouna Chililène-Inkinkaram (12,8 km)
Ø Ishirifane-Bagaré Assalamou Aleykoum (21 km).
Ces trois (03) projets de décrets ont pour objet, de déclarer d'utilité publique, les routes rurales qui seront construites dans les régions de Dosso, de Maradi et de Tahoua, dans le cadre de l'exécution du Projet d'Appui au Désenclavement des Zones Agricoles (PADEZA) Phase I.
En effet, la construction de ces infrastructures va entrainer l'empiètement sur des propriétés privées et des démolitions d'immeubles dans la traversée de leurs tracés, afin de dégager l'emprise des routes.
La réalisation de ces routes qui cadre avec le Programme de la Renaissance Acte II va permettre de :
¬ faciliter l'écoulement des produits et productions agricoles ;
¬ faciliter et accroitre la mobilité entre les zones rurales et les grands centres ;
¬ améliorer le cadre et les conditions de vie des populations ;
¬ contribuer à la création d'emplois.
V. AU TITRE DU MINISTERE DE L'INDUSTRIE.
Le Conseil des Ministres a examiné et adopté le projet de décret accordant le bénéfice des avantages du régime conventionnel du Code des Investissements à la société « NABI PISCICULTURE ET ECLOSERIE MODERNE - SA » pour son activité de construction, d'équipement et d'exploitation d'un complexe piscicole à Niamey.
La société « NABI PISCICULTURE ET ECLOSERIE MODERNE-SA » est une Société Anonyme (SA), au capital de dix millions (10.000.000) de francs CFA, dont le siège social est fixé à Niamey.
Elle a sollicité l'agrément au bénéfice des dispositions du Code des Investissements, pour la construction, l'équipement et l'exploitation d'un complexe piscicole à Niamey.
Elle s'engage en cas d'octroi de l'agrément, à investir quatre milliards sept cent huit millions six cent soixante trois mille cent soixante dix (4 708 663 170) FCFA et à créer quatre-vingt douze (92) emplois permanents.
On peut en outre noter, entre autres avantages du projet, la contribution à la sécurité alimentaire et au développement de la filière piscicole.
VI. MESURES NOMINATIVES.
Le Conseil des Ministres a examiné et adopté les mesures individuelles suivantes :

AU TITRE DU MINISTERE DE L'ENVIRONNEMENT, DE LA SALUBRITE URBAINE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE.
· Colonel Aboubacar Souley, ingénieur des eaux et forêts, Mle 62984/H, est nommé conseiller technique du Ministre de l'Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable, en remplacement de Mamoudou Hamadou, admis à faire valoir ses droits à la retraite.
· Colonel Moussa Iro Morphy, ingénieur des eaux et forêts, Mle 60464/P, est nommé inspecteur général des services, au Ministère de l'Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable, en remplacement de Salifou Mahamadou, admis à faire valoir ses droits à la retraite.
· Colonel Mani Djika Arzika, ingénieur des eaux et forêts, Mle 51967/F, est nommé inspecteur des services, au Ministère de l'Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable, en remplacement de Moussa Iro Morphy, appelé à d'autres fonctions.
· Colonel Boureima Idrissa, ingénieur des eaux et forêts, Mle 53968/Z, est nommé inspecteur des services, au Ministère de l'Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable, en remplacement de Soumaïla Dan Baria, admis à faire valoir ses droits à la retraite.
· Lieutenant Colonel Boukar Koura Yagana, ingénieur des eaux et forêts, Mle 97847/U, est nommée directrice générale de la salubrité urbaine et de l'amélioration du cadre de vie, au Ministère de l'Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable (poste vacant).
· Colonel Oumarou Alou Liman, ingénieur des eaux et forêts, Mle 46902/N, est nommé directeur de la protection de la nature et de l'équipement, au Ministère de l'Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable, en remplacement de Doukia Kaka, admis à faire valoir ses droits à la retraite.
· Colonel Abdou Ibrahim dit Malick, ingénieur des eaux et forêts, Mle 63726/X, est nommé directeur de la pêche et de l'aquaculture, au Ministère de l'Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable (poste vacant).

AU TITRE DU MINISTERE DU TOURISME ET DE L'ARTISANAT.
· Monsieur Boulou Akano, directeur administratif, Mle 61090/H, est nommé secrétaire général, du Ministère du Tourisme et de l'Artisanat.
· Monsieur Souleymane Anafi, chargé d'enseignement, Mle 69369/U, est nommé directeur général du centre nigérien de promotion touristique, au Ministère du Tourisme et de l'Artisanat.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE.
· Monsieur Ousmane Boulama, Mle 60205/U, est nommé directeur de l'hygiène publique et de l'éducation pour la santé, au Ministère de la Santé Publique.
· Docteur Malam Abari Moustapha, Mle 78929/V, est nommé directeur général du centre national de lutte contre le cancer, au Ministère de la Santé Publique.
· Docteur Mahamadou Zaki Harouna, Mle 78928/U, est nommé directeur général adjoint du centre national de lutte contre le cancer, au Ministère de la Santé Publique.
· Docteur Komma Issoufou, Mle 102302/T, est nommé président du conseil d'administration du centre national de santé de la reproduction, au Ministère de la Santé Publique.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA RENAISSANCE CULTURELLE, DES ARTS ET DE LA MODERNISATION SOCIALE.
· Madame Mamadou Rahamou Ibrah Djibo, professeur d'enseignement secondaire, Mle 51674/S, est nommée conseillère technique du Ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, en remplacement de Madame Moulaye Asmaou, appelée à d'autres fonctions.
· Monsieur Amos Isaac, inspecteur de la jeunesse et des sports, Mle 44137, est nommé conseiller technique du Ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, en remplacement de Madame Inoussa Fati Djiré, appelée à d'autres fonctions.
· Madame Inoussa Fati Djiré, administratrice culturelle, Mle 60430/D, est nommée inspectrice générale des services, au Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, en remplacement de Amos Isaac, appelé à d'autres fonctions.
· Monsieur Karidjo Nouhou, inspecteur de la jeunesse et des sports, Mle 50191/M, est nommé inspecteur des services, au Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, en remplacement de Madame Ibrahim Fati, admise à faire valoir ses droits à la retraite.
· Monsieur Adamou Danladi, inspecteur de la jeunesse et des sports, Mle 50882/S, est nommé directeur général du patrimoine culturel, des arts et de l'économie culturelle, au Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale.
· Monsieur Mamane Ibrahim Tanko, inspecteur de la jeunesse et des sports, Mle 46286/E, est nommé directeur du patrimoine culturel, au Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, en remplacement de Monsieur Abdoulaye Magé, appelé à d'autres fonctions.
· Madame Hamey Mariama Kambeidou, professeur de la jeunesse et d'animation culturelle, Mle 67667/M, est nommée directrice des Arts et des loisirs, au Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale.
· Monsieur Mamane Ibrahim Guida, chargé d'enseignement, Mle 62934/X, est nommé directeur de l'économie culturelle et créative, au Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale.
· Madame Mahamane Maouloued Babi Khadidja, technicienne supérieure de santé, Mle 56592/H, est nommée directrice de la culture civique et de la sensibilisation, au Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, en remplacement de Madame Mamadou Rahamou Ibrah Djibo.
· Monsieur Abdoulaye Boka, inspecteur de la jeunesse et des sports, Mle 136777/T, est nommé directeur de la promotion et de la valorisation des talents de la Nation, au Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale.
· Madame Moulaye Asmaou, professeur d'enseignement secondaire, Mle 69267/M, est nommée directrice de la promotion de l'enseignement artistique et de la formation aux métiers de la culture, au Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale.
· Monsieur Ali Saidou, ingénieur en génie industriel, Mle 87749/W, est nommé directeur des infrastructures et des équipements scolaires et culturels, au Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE.
· Madame Kadidiatou Ali Gazibo, docteur en sciences politiques, assistante à l'Université de Tahoua, est nommée directrice générale des droits de l'homme, de la protection judiciaire juvénile et de l'action sociale, au Ministère de la Justice.
· Monsieur Morou Amadou, magistrat du 2ème grade, 2ème échelon, Mle 77182/G, est nommé coordonnateur de la Cellule nationale de l'Entraide pénale et de la Coopération judiciaire, au Ministère de la Justice.
· Monsieur Yazi Manou, magistrat du 2ème grade, 1er échelon, Mle 77186/L, est nommé directeur des affaires pénales et des grâces, au Ministère de la Justice.
· Chef d'Escadron Maïna Moussa Adamou, officier de la garde nationale, Mle OA/SM, est nommé directeur de la sécurité pénitentiaire, au Ministère de la Justice.
· Monsieur Sada Moussa, magistrat du 3ème grade, 7ème échelon, Mle 79392/K, est nommé directeur de la communication, de l'information et des relations publiques, au Ministère de la Justice.
· Monsieur Moussa Hamidou, cadre principal de l'information, Mle 77258, est nommé directeur des archives et de la documentation.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS.
· Monsieur Sido Seyni, est nommé président du conseil d'administration du stade général Seyni Kountché, au Ministère de la Jeunesse et des Sports.

VII. COMMUNICATIONS.
Le Conseil des Ministres a entendu trois (3) communications :
ü une (1) communication de Son Excellence, Monsieur le Premier Ministre sur la situation alimentaire, pastorale et nutritionnelle 2018 et les mesures envisagées pour 2019.
Il ressort de cette communication qu'à l'issue de l'évaluation de la campagne agro-sylvo pastorale 2018, un excédent céréalier de 721 430 tonnes et un excédent fourrager de 3 513 090 tonnes de matières sèches ont été enregistrés.
Cependant, l'analyse de la situation globale fait ressortir 648 858 personnes identifiées comme étant en situation de vulnérabilité alimentaire en décembre 2018.
Ce chiffre pourrait atteindre 1 221 943 personnes pendant la période de soudure. Sur la base de cette situation, un plan de soutien aux personnes vulnérables pour l'année 2019 a été élaboré avec l'ensemble des acteurs.
Ainsi, au titre de la mobilisation des stocks de sécurité alimentaire destinés à la distribution gratuite et à la vente à prix modéré, il est prévu environ 165 000 tonnes toutes céréales confondues et 2 600 tonnes de sucre.
En ce qui concerne le renforcement de la disponibilité en aliments pour bétail, il est prévu la mobilisation de 10 000 tonnes.
Il faut ajouter les mesures destinées à la prise en charge des personnes réfugiées et retournées, des personnes victimes d'inondations, des personnes déplacées internes, des migrants et des rapatriés.
Des mesures d'assistance en semences améliorées pour les zones déficitaires sont également prévues.
Enfin, un Programme d'appui à la prévention et à la prise en charge de la malnutrition est élaboré.
ü deux (2) communications du Ministre de la Santé Publique :
· la première communication est relative à l'attribution d'un marché passé entre l'Office National des Produits Pharmaceutiques et Chimiques (ONPPC) et la société AF Emergence France pour l'acquisition de 431.800 Tests de Dépistage Rapide du Paludisme et de 117.202 boîtes de Praziquantel (600) mg pour la prise en charge des Maladies Tropicales Négligées (MTN).
Le montant du marché est de un milliard deux cent sept millions six cent vingt six mille huit cent quatre vingts (1.207.626.880) francs toutes taxes comprises avec un délai d'exécution de quatre vingt dix (90) jours à compter de la date fixée par l'ordre de service de commencer les prestations.
· la deuxième communication porte sur l'attribution d'un marché par entente directe entre le Ministère de la Santé Publique et l'ONPPC pour l'acquisition des médicaments pour la prise en charge des effets indésirables de l'AQ_SP des ACT pour la PECADOM dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Maladies Tropicales Négligées (MTN) et Paludisme Saisonnier au Sahel.
Le montant du marché est de deux milliards six cent soixante-onze millions sept cent quatre-vingt-huit mille sept cent quarante-cinq (2.671.788.745) francs CFA hors taxes avec un délai de livraison de six (6) mois.

Ces deux (2) communications sont faites à titre d'information en application de l'Arrêté n° 00139/CAB/PM/ARMP du 24 juillet 2017 fixant les seuils dans le cadre de la passation des marchés publics, qui stipule en son article 11 que « tout marché public dont le montant est égal ou supérieur à cinq cent millions (500.000.000) de francs CFA, hors taxe sur la valeur ajoutée, doit faire l'objet d'une communication en Conseil des Ministres de la part de la personne responsable du marché, après approbation ».

L'ordre du jour étant épuisé, Son Excellence Monsieur le Président de la République a levé la séance.
ONEP


cndpLa réunion du Conseil National de dialogue Politique s'est tenue hier 24 janvier 2019, au palais des Congrès de Niamey, sous la présidence du Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini, président du CNDP. Deux points majeurs sont inscrits à l'ordre du jour des travaux de cette instance de dialogue. Il s'agit surtout de l'examen et l'adoption du rapport des travaux du comité ad hoc chargé de la révision du code électoral, projet de règlement intérieur du CNDP et une information sur l'évolution du processus électoral conduit par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Cette réunion s'est déroulée en présence du groupe de la Majorité et celui des Non Affiliés. Quant au groupe de l'Opposition, il a boycotté les travaux de cette réunion.
A l'issue de cette réunion, les deux groupes (Majorité et Non Affiliés) ont après discussions et amendements adopté le code électoral et le règlement intérieur du Conseil National de Dialogue Politique à l'unanimité. Selon le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini, président du CNDP, tous les articles du code électoral n'ayant pas fait l'objet de consensus au niveau du comité ad hoc ont trouvé au cours de la présente session une solution et cela de manière consensuelle. ''C'est pour dire que notre code électoral fait l'objet d'un consensus parfait au stade actuel. Certes, il est vrai qu'un des groupes membres du CNDP n'a pas pris part à ces travaux. Mais, je dois souligner que l'Opposition a activement participé aux travaux du comité ad hoc. Nous aurons voulu qu'elle continue l'œuvre ainsi commencée,'' a souhaité le président du CNDP. S'agissant du deuxième point, à savoir l'information sur évolution du processus électoral, le Premier ministre a précisé que la présentation qui a été faite laisse dire quand même que le processus suit son cours en dépit des difficultés auxquelles la CENI fait face. Toutefois, '' nous sommes loin d'un schéma de retard dans la réalisation de différentes échéances électorales. Et nous avons pris l'engagement à lever toutes les contraintes pour que le processus puisse connaitre son aboutissement dans les bons délais'', a espéré le président du CNDP.
Auparavant, il faut noter qu'à l'ouverture des travaux du CNDP, le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini, a précisé à l'ensemble des participants à la réunion que le Président de la République, S.E Issoufou Mahamadou, et le Gouvernement sont très attachés à la réussite du processus électoral à venir, à savoir les élections générales de 2021 où il est souhaité la participation effective de l'ensemble des citoyens nigériens.
La parole a été ensuite donnée au président du comité pour la présentation du rapport soumis à l'approbation de la réunion. Dans la présentation succincte des résultats des travaux du comité ad hoc, il ressort que les membres du comité ont travaillé en toute indépendance et sans aucune injonction de la part de quelqu'un jusqu'à ce que l'Opposition ait décidé de suspendre sa participation. Les articles du code électoral sur lesquels la Majorité et l'Opposition ne sont pas entendues sont : 8 ; 12 ; 80 et 81. Plusieurs autres articles du code électoral ont été modifiés sur la base d'un consensus de l'ensemble des parties prenantes du CNDP. Il faut aussi noter que le comité a formulé un certain nombre de recommandations.cndp-2
Par rapport à l'exposé de Me Issaka Sounna, président de la CENI, sur l'état avancement du processus électoral, on retient essentiellement la poursuite des audiences foraines ; le processus d'acquisition de la solution d'enrôlement biométrique ; les préparatifs du recrutement des opérateurs d'enrôlement biométrique et des techniciens chargés de leur mise en œuvre ; l'identification des centres d'enrôlement et de vote ; le processus de mise en place des commissions administratives ; la participation de la diaspora au processus électoral ; l'élargissement de la coopération internationale ; les séances de formation et de sensibilisation ; le financement des élections et enfin les perspectives. Tous les points ont été développés avec des chiffres à l'appui dans l'exposé et un appel a été lancé au gouvernement pour qu'un accompagnement intense et suivi soit accordé à la CENI.

Hassane Daouda (onep)
25/01/19


conseilLe Président de la République, Chef de l'Etat, Chef suprême des Armées, SE. Issoufou Mahamadou, a présidé, hier mercredi 23 janvier 2019, la réunion du Conseil national de sécurité. La réunion s'est tenue, en présence du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, S.E Brigi Rafini, des ministres en charge de la Défense, de l'Intérieur, de la Justice, des Finances ainsi que des hauts responsables de l'Armée, de la Gendarmerie, de la Garde nationale et de la Police Nationale. Ce Conseil est un organe constitutionnel qui assiste le Chef de l'Etat en tant que Chef suprême des Armées. Pour rappel, le Conseil National de Sécurité donne son avis sur les questions relatives à la sécurité et à la défense de la Nation, à la politique étrangère et de manière générale sur toutes les questions liées aux intérêts vitaux et stratégiques du pays. Les conclusions dudit Conseil ne sont pas rendues publiques.
Mahamadou Diallo(onep)
24/01/19

Politique

Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) : Les fonctionnaires des Assemblées nationales du Benin, du Niger et du…

Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) : Les fonctionnaires des Assemblées nationales du Benin, du Niger et du Mali à l'école de l'administration et organisation du travail parlementaire

Le 2ème vice-président de l'Assemblée nationale, M. Mahamane Elhadj Ali Liman, a présidé hier l'ouverture d'une session de formation organisée par l'Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) et l'Université Senghor sur l'administration et l'organisation du travail parlementaire. Durant six (6) jours, la quarantaine de fonctionnaires des Assemblées nationales, venus du Niger, du Benin et du Mali poursuivront un cycle de 33 heures ...

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 15 FEVRIER 2019

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 15 FEVRIER 2019

      Le Conseil des Ministres s'est réuni ce jour, vendredi 15 février 2019, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Président du Conseil des Ministres. Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :I. AU TITRE DU MINISTERE DE L'INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE, DE LA ...

Le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, procède à la pose de la première pierre du nouvel immeuble du Mini…

Le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, procède à la pose de la première pierre du nouvel immeuble du Ministère des Finances : Un joyau pour l'institution et la modernisation de la Capitale

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou, a procédé hier matin à Niamey, à la pose de la première pierre du nouvel immeuble du Ministère des Finances. Ce building de grand standing au cœur de Niamey, d'un coût global de 25 Milliards de FCFA et de 22 700m² de superficie sera construit sur fonds propres de l'Etat avec l'expertise de la Société turque SUMMA. L'ouvrage entre dans le cadre de la modernisation de n...

Fin de la visite du président de l'Assemblée Nationale à Genève (Suisse) et à Rabat (Maroc) : SEM. Ousseini Tinni a rega…

Fin de la visite du président de l'Assemblée Nationale à Genève (Suisse) et à Rabat (Maroc) : SEM. Ousseini Tinni a regagné Niamey, hier, en début de matinée

Le président de l'Assemblée Nationale, SEM Ousseini Tinni, a regagné Niamey en début de matinée du mercredi 13 février 2019, de retour de Genève, en Suisse, où il a pris part activement aux travaux de la première réunion préparatoire de la 5ème conférence des présidents des parlements de l'Union Interparlementaire (UIP) et pour une visite de travail au parlement Marocain à Rabat du 03 au 12 février 2019.A sa descente d'avion à l'aéropor...

Assemblée nationale/Commission des Affaires Etrangères et de la Coopération : Séance de travail avec l'ambassadeur de la…

Assemblée nationale/Commission des Affaires Etrangères et de la Coopération : Séance de travail avec l'ambassadeur de la République de Turquie au Niger

Les députés membres de la Commission des Affaires Etrangères et de la Coopération de l'Assemblée nationale ont tenu, vendredi dernier dans la salle de réunion de ladite commission, une séance de travail avec l'ambassadeur de la République de Turquie au Niger, SE. Mustafa Turker Ari. L'objectif de cette rencontre dirigée par M. Bachir Abdoul Aziz Sidi, président de la Commission, est de discuter sur la coopération, le renforcement de rel...

Fin du 32ème Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union africaine (UA), à Addis-Abeba (Ethiopie) : Le Préside…

Fin du 32ème Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union africaine (UA), à Addis-Abeba (Ethiopie) : Le Président Issoufou Mahamadou, vice-président de l'UA pour la zone Afrique de l'Ouest

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey, hier dans l'après-midi, de retour d'Addis-Abeba, en Ethiopie, où il a pris une part active aux travaux du 32ème Sommet des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union Africaine. Si ce 32ème Sommet de l'Union Africaine a été marqué par la désignation du Président égyptien, SE. Abdel Fattah Al-Sissi, pour assurer la présidence en exercice de l'Union, ...

Lancement du Programme de promotion d'une alternance démocratique pacifique : Pour une alternance démocratique paisible …

Lancement du Programme de promotion d'une alternance démocratique pacifique : Pour une alternance démocratique paisible et crédible

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), en collaboration avec USAID (Agence Américaine pour le Développement International), NDI (Institut National Démocratique) et IFES (Fondation Internationale pour les Systèmes Electoraux), a procédé, hier à Niamey, au lancement du Programme « Promouvoir une alternance démocratique pacifique à travers des élections libres, transparentes et inclusives ». La cérémonie s'est déroulée en ...

32ème session du Sommet des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine, à Addis Abeba (Ethiopie) : Examen des …

32ème session du Sommet des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine, à Addis Abeba (Ethiopie) : Examen des réformes de l'UA et de plusieurs dossiers stratégiques

      Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, prend part aux travaux de la 32ème session du sommet des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine, ouverts hier dimanche 10 février 2019, à Addis Abeba Ethiopie. Cette rencontre s'est penchée sur les réformes de l'institution continentale, ainsi que sur l'examen et l'adoption de plusieurs rapports thématiques sur des dossiers stra...

Présentation du Rapport sur l'état des négociations de la ZLECAf soumis à la 32ème : Session ordinaire des Chefs d'Etat …

Présentation du Rapport sur l'état des négociations de la ZLECAf soumis à la 32ème : Session ordinaire des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la Conférence de l'Union Africaine

      « Nous avons maintenant atteint un point décisif dans le processus de réalisation de notre vision d'un marché commun africain. Nous sommes en passe d'entrer dans la phase opérationnelle de ce processus » déclare SE. Issoufou Mahamadou, Champion de l'UA pour la ZLECAf.Excellence Monsieur Paul Kagame, Président en exercice de l'union Africaine,Excellences Mesdames et Messieurs les chefs d'Etats et de Gouvernements,...

Allocution du Président de la République, Chef de l'Etat, à la Réunion des dirigeants africains : investir dans la santé…

Allocution du Président de la République, Chef de l'Etat, à la Réunion des dirigeants africains : investir dans la santé : «Investir dans la santé c'est assurer le bien-être des populations, c'est lutter contre la pauvreté et réduire les inégalités»,

      « Excellence Paul Kagamé, Président en exercice de l'Union AfricaineExcellence Mesdames et Messieurs les Chefs d'Etat et de Gouvernement,Monsieur le Secrétaire Général des Nations UniesMonsieur le Président de la Commission de l'Union AfricaineMesdames et Messieurs,Permettez-moi de remercier la Présidente de la République d'Ethiopie et le Gouvernement Ethiopien pour l'Excellente hospitalité qui nous offerte.C'est...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Département de Magaria : La préservation de l'envi…

Département de Magaria : La préservation de l'environnement gage de développement durable

Avec une superficie de 7 903 km2, Magaria est l'un des départements les plus riches en mat...

vendredi 15 février 2019

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le…

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le département", affirme le préfet : M. le préfet, pouvez-vous nous faire succinctement la présentation de votre entité administrative ?

Nous vous remercions de l'intérêt que vous accordez à notre département à savoir le départ...

vendredi 15 février 2019

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et…

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et accélérer le progrès social

Certes le fossé qui existe entre les pays dits développés et ceux du tiers monde est grand...

mardi 12 février 2019

L'air du temps

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Hier, jeudi 14 février 2019, les jeunes ont célébré la fête de la Saint-Valentin dédiée au...

vendredi 15 février 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.