Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Tinni Abdou



assemble-2En prélude à l'ouverture de travaux de la 3ème Conférence de l'Union Parlementaire Africaine (UPA) sur la Migration ce mardi 4 septembre 2018, l'UPA a organisé hier à l'hémicycle de l'Assemblée nationale un séminaire d'information pour les députés africains sur trois thèmes à savoir ''les parlements communautaires, leurs fonctions et leurs spécificités'' ; ''les fondamentaux de la politique étrangère et les techniques diplomatiques'' ; ''les spécificités de la diplomatie parlementaire dans la conduite de la politique étrangère des Etats''. Cette session a été animée par l'ancien président de l'Assemblée nationale du Burkina Faso, l'Ambassadeur Mélégué Traoré. La cérémonie d'ouverture a été présidée par M. Iro Sani, 1er vice-président de l'Assemblée nationale en présence de M. Enaam Mayara, Vice-président du comité exécutif de l'UPA, du Secrétaire Général de l'Union parlementaire africaine et de plusieurs invités.
Cette initiative vise à mieux sensibiliser les parlementaires africains sur certains aspects de la thématique relative à la dimension internationale de l'action parlementaire. En effet, cette époque est marquée par une interdépendance croissante des pays et partant, une accélération des relations internationales grâce au formidable progrès de la communication. C'est pourquoi, dans son allocution d'ouverture des travaux, le 1er Vice-président de l'Assemblée nationale a rappelé que la problématique de la migration en Afrique reste et demeure un défi majeur au centre des préoccupations de leur Union. Au regard de ces thèmes, « il s'agit pour nous d'échanger sur ces questions fondamentales qui sous-tendent la bonne marche de nos institutions », a-t-il dit. M. Iro Sani s'est également penché sur les questions de migrations qui sont au devant de l'actualité eu égard aux flux migratoires importants de personnes recensées au quotidien en partance pour l'Europe occasionnant souvent des tragédies humaines lors de la traversée du désert, sur les côtes marocaines, algérienne, libyenne et tunisienne ainsi qu'en mer méditerranée. Il va sans dire que l'UPA s'efforcera d'apporter sa contribution à l'adoption et à la mise en œuvre d'un Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières en décembre prochain.
Pour sa part, le Vice-président du comité exécutif de l'UPA, M. Enaam Mayara a indiqué que la dimension internationale de l'action des parlements et des parlementaires s'est considérablement développée de nos jours, du fait de la mondialisation, de l'universalisation de la vie politique, économique et culturelle et du processus de démocratisation en cours dans le monde. «Nous constatons que les parlements sont, de plus en plus, présents sur la scène internationale, et consacrent plus de leur temps, de leur action aux affaires internationales qu'ils ne le faisaient auparavant », s'est-il félicité. C'est pourquoi, a-t-il ajouté, qu'il importe donc, pour les parlementaires africains, de continuer à accorder une
attention particulière aux relations et à la coopération interparlementaires et ce qu'il est convenu désormais d'appeler Diplomatie parlementaire, malgré les controverses que cette notion suscite. Dès lors, se pose la nécessité du renforcement des capacités en vue d'assurer la participation plus efficace des parlements dans la gestion des affaires internationales. A cet égard, souligne-t-il, une organisation telle que l'Union Parlementaire Africaine, est toute indiquée pour canaliser et harmoniser les efforts des parlements à l'échelle du continent africain. « Aussi, avons-nous pris l'initiative de ce séminaire qui constitue la première étape d'une série de rencontres que nous entendons organiser à l'effet de répondre au besoin d'information concernant l'action parlementaire au plan international », a précisé l'honorable Enaam Mayara, Vice-président du comité exécutif de l'UPA et député de la chambre des conseillers du Royaume du Maroc.

Seini Seydou Zakaria(onep)
04/08/18



prn-1En visite de travail en République Populaire de Chine dans le cadre du Forum Chine Afrique, qui s'ouvre ce matin, le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, s'est entretenu, vendredi dernier au Grand Palais du Peuple, avec le Président de la République Populaire de Chine, SE XI Jinping. C'est un accueil empreint de chaleur et de vive convivialité que le Président chinois a réservé au Chef de l'Etat et aux membres de sa délégation, à son arrivée au Grand Palais du Peuple. Les deux dirigeants, Issoufou Mahamadou et XI Jinping, ont eu une séance de travail élargie aux délégations, au cours de laquelle plusieurs projets de développement ont été présentés à la partie chinoise par le Niger.
Au cours de cette rencontre, le Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou s'est d'abord félicité de l'excellence des relations de coopération entre le Niger et la Chine. Il a ensuite apprécié les brillants résultats obtenus par la Chine sur les plans politique, économique et social depuis 1978 et surtout sous la direction de SE Xi Jinping. Le Président Isoufou Mahamadou a noté que depuis cette date, la Chine connaît une grande stabilité politique et une croissance économique rapide grâce aux réformes politiques et économiques courageuses et pragmatiques entreprises par ses dirigeants. Sur le plan international, le principe de l'unité de la Chine est de plus en plus reconnu par tous et la situation lui est de plus en plus favorable en ce qui concerne le problème de la mer de Chine méridionale a indiqué SE Issoufou.
Saluant l'excellence des relations entre le Niger et la Chine, le Président de la République a souligné que nos deux (2) pays partagent les mêmes positions sur les grandes questions internationales, notamment sur la réforme du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Il a également salué la coopération exemplaire qui existe entre nos deux pays qui est de plus en plus renforcée par l'intervention des entreprises publiques et privées chinoises dans les secteurs considérés comme prioritaires par le Programme de renaissance du Niger à savoir les secteurs de l'eau, de l'énergie (énergie électrique, uranium, pétrole), des télécommunications, des infrastructures routières, de la santé. Le Chef de l'Etat a exprimé le souhait que l'intervention des entreprises chinoises au Niger soit renforcée dans ces secteurs et son extension à d'autres domaines.
A cet effet, le Président Issoufou Mahamadou a soumis à l'attention de son homologue chinois, le Projet pétrolier, phase II dans le cadre duquel, un oléoduc sera construit pour le transport du pétrole brut.
Plus d'investissements directs chinois dans les domaines prioritaires du Programme de renaissance
Le Chef de l'Etat a demandé à ce que la CNPC assure le portage de part du Niger à hauteur de 30% dans le capital de la société de pipeline ; le projet eau de Niamey ; les projets de centrales électriques, solaires et au charbon ; les projets télécommunications ; les projets infrastructures routières. Les projets relatifs aux secteurs nouveaux qui ont été soumis par le Chef de l'Etat, sont le projet d'infrastructure ferroviaire qui concerne aussi certains pays voisins ; les projets relatifs à l'initiative 3N, « les Nigériens Nourrissent les Nigériens » notamment les ouvrages de collecte des eaux et la restauration des terres ; les projets industriels tels que la cimenterie, un complexe sucrier, et bien d'autres actuellement en discussion ; le projet de logements sociaux ; le projet pour l'autonomisation des femmes.
Par ailleurs, le Président de la République SE Issoufou Mahamadou a mentionné que beaucoup d'entreprises chinoises exécutent actuellement des marchés de grands travaux financés par les partenaires et le Gouvernement Nigérien. Il a mis aussi à profit cette rencontre avec son homologue chinois pour indiquer que le Niger a une économie dynamique et souhaite davantage d'investissements directs étrangers notamment chinois. Dans cette perspective, le Niger fait beaucoup d'efforts en matière de climat des affaires a-t-il rassuré. Le Chef de l'Etat a également salué la qualité de nos relations avec Eximbank Chine. « Pour que ces relations s'amplifient à l'avenir, le Niger souhaite que la Chine, dont le poids vient d'être renforcé au sein du FMI, plaide en faveur de l'assouplissement des conditionnalités de cette institution» a-t-il déclaré.

Un soutien de la Chine pour l'inscription de la Force du G5 Sahel sous le chapitre 7 de l'ONU et dans le cadre de la résolution de la crise libyenne

Sur un tout autre plan, le Président de la République a formulé le souhait du renforcement de nos relations avec la Chine dans le domaine sécuritaire. Il a, à cet effet souligné que le Niger est confronté, comme tous les pays du Sahel et du bassin du lac Tchad, aux menaces d'organisations terroristes et criminelles. « Dans le bassin du lac Tchad, la Force Mixte Multinationale mise en place par le Cameroun, le Niger, le Nigéria et le Tchad continue son combat contre Boko Haram » a-t-il confié. Dans le Sahel, les pays du G5-Sahel que sont le Burkina-Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad ont mis en place une force conjointe pour lutter contre le terrorisme et le crime organisé. « Nous souhaitons que la Chine, membre permanent du Conseil de sécurité, nous soutienne pour que cette force soit placée sous le chapitre 7 de la Charte des Nations Unies et obtienne un financement pérenne. Nous souhaitons également que la Chine s'implique dans la recherche d'une solution de sortie de crise en Libye, car cela conditionne la stabilité et la sécurité des pays du Sahel et du bassin du lac » a-t-il demandé.
Le l'Etat a déclaré que les pays du G5-sahel souhaitent également le soutien de la Chine dans le domaine du développement, au-delà des relations
bilatérales. SE Issoufou
Mahamadou a précisé que ces pays ont conçu un Plan d'Investissement Prioritaire qui fera l'objet d'une réunion des bailleurs de fonds au mois de décembre prochain à Nouakchott, en Mauritanie et pour lequel la Chine est invitée à y participer.
En outre, le Président de la République a renouvelé ses remerciements pour les dons, prêts sans intérêts, prêts concessionnels, préférentiels et commerciaux dont le Niger a bénéficié ces dernières années, avant de solliciter, néanmoins un effort en matière de dons et de prêts sans intérêts. « Le don que nous souhaitons obtenir sera consacré à l'organisation du 33ème sommet de l'Union Africaine que le Niger compte accueillir au mois de Juillet 2019. Le prêt fait l'objet d'une requête que je souhaite vous remettre avec l'ensemble des
dossiers que je viens d'évoquer» a conclu SE Issoufou Mahamadou.
Peu après la rencontre avec le Président chinois, le Chef de l'Etat s'est entretenu à la Résidence d'Hôtes d'Etat avec M. Wang Huning, membre du Comité Permanent du Bureau Politique du Comité Central du Parti communiste Chinois. A cette occasion, le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, s'est dit impressionné du succès enregistré par la Chine grâce aux réformes menées par ses dirigeants. Il a réitéré la reconnaissance de notre pays vis-à-vis du soutien de la Chine dans divers domaines de développement.
Laouali Souleymane,Envoyé Spécial(onep)

03/09/18


panLe président de l'Assemblée nationale populaire de Guinée Bissau SE. Cassana Cipriano, par ailleurs président du Comité exécutif de l'Union parlementaire Africaine est arrivée samedi dernier à Niamey. A sa descente d'avion à l'Aéroport international Diori Hamani de Niamey, M. Cassana a été accueilli par le président du parlement nigérien SE. Ousseini Tinni, puis salué par les membres du Bureau de l'Assemblée nationale et par d'autres personnalités parlementaires. A noter que M. Cassana Cipriano est au Niger dans le cadre des travaux de la 3ème conférence parlementaire africaine sur la migration qui s'ouvre ce matin même à Niamey.

Onep

03/09/18


prn-1Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a accordé, hier dans l'après-midi, une série d'audiences à des responsables d'entreprises chinoises.
A l'issue de la première audience, le Chef de l'Etat a reçu le PDG de China Gezhouba Group Corporation (CGGC), et sa maison mère (China Energy), M. Pei Xiaobo. Le Chef de l'Etat et le PDG de CGGC ont échangé sur la question du Barrage de Kandadji et les opportunités qu'offre le Niger dans les domaines de l'agriculture, des infrastructures routières et de l'hydraulique.
Le Chef de l'Etat a ensuite reçu, le PDG du Groupe TBEA, M. Zhang Xin. Ils ont au cours de cet entretien évoqué le sujet relatif à un projet de 330 KV et le projet de Salkadamna.prn-2
Quant à la troisième audience, le Chef de l'Etat l'a accordée au PDG de China Road and Bridge Corporation (CRBC), M. Lu Shan. Le sujet concernant la cimenterie de Kao a été au centre de ces échanges.
prn-3Le Président de la République SE Isoufou Mahamadou a également accordé une audience au PDG de Huawei, M. Yi Xiang avec qui il a abordé le sujet de la mise en opération d'e-gouvernement.
Au terme de la cinquième audience, le Chef de l'Etat s'est entretenu avec le PDG de China Construction First Group (CCFG), M. Luo Shiwei par rapport à la construction des logements sociaux au Niger.echange-doc A l'issue de cette audience, le ministre des Domaines, de l'Urbanisme et de Logement, M. Waziri Maman, et le représentant du CCFG ont signé un mémorandum d'entente pour la construction de 25.000 logements principalement à Niamey.
S'exprimant à cette occasion, le ministre Waziri Maman a expliqué que la construction s'effectuera par tranches de 2.000 logements. Dans le cadre de la concrétisation de ce projet, il a indiqué que son département ministériel bénéficie de l'appui de la Banque de l'Habitat du Niger et du Fonds de Solidarité Africain (FSA). Il a rassuré que les négociations seront bientôt finalisées. Le ministre a assuré que le PDG de CCFG a fait part de toute sa volonté pour que ce projet se concrétise.
prn-4En outre, le ministre des Domaines, de l'Urbanisme et de Logement a précisé que le Président de la République a donné des instructions afin de tout mettre en œuvre pour que ce projet puisse aboutir le plus vite possible. Il s'est dit optimiste quant à l'aboutissement de ce projet. Il a, à cet effet confié que notre pays remplit les conditions posées par la société CCFG concernant la construction de la tranche de 2.000 logements.prn-5
Le Chef de l'Etat a enfin reçu le PDG de China First Highway Engineering CO. LTD M (CFHEC) Lu Jing. La question de la construction de la route Agadez-Arlit était au centre de cet entretien.

Laouali Souleymane, envoyé spécial(onep)

31/08/18


prn-1Le Président de la République, Chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou a quitté Niamey hier 29 août 2018 à destination de Pékin en République populaire de Chine où il participera au Sommet Chine-Afrique qui se tiendra du 3 au 4 septembre prochain.
A son départ de l'aéroport international Diori Hamani, le Président Issoufou a été salué par les présidents des institutions de la République, les membres du gouvernement et ceux du corps diplomatique ainsi que par plusieurs personnalités civiles et militaires. Il a ensuite été accompagné au pied de la passerelle par le Premier ministre, Chef du gouvernement SE. Brigi Rafini.
Le Chef de l'Etat est accompagné dans ce déplacement de Hadjia Aissata Issoufou Mahamadou, Première Dame ; de M. Foumakoye Gado, ministre du Pétrole ; de Kalla Ankouraou, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l'Intégration africaine et des Nigériens à l'extérieur ; de Mme Kané Aichatou Boulama, ministre du Plan ; de M. Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur privé ; de Mme Amina Moumouni, ministre de l'Energie et de Mme Ousseini Hadizatou Yacouba, Directrice de cabinet adjointe du Président de la République.
Siradji Sanda(onep)

30/08/18


AAAL'un des faits marquants qu'on peut retenir de la tournée africaine de la Première ministre britannique est l'annonce faite depuis Pretoria, de l'ouverture prochaine d'une ambassade à Niamey (Niger) et aussi à N'Djamena au Tchad. L'ouverture de ces deux ambassades vise à « combattre l'instabilité dans l'une des régions les plus instables du continent » selon les mots de Mme Theresa May que cite l'AFP.

La cheffe du gouvernement britannique a, par la même occasion annoncé le renforcement des effectifs de l'ambassade britannique à Bamako (Mali). A travers ces mesures, il s'agit pour le pays de Theresa May de « renforcer son soutien aux efforts déployés par les pays africains pour lutter contre les facteurs sous-jacents de l'instabilité et des conflits», selon un communiqué du Ministère britannique des Affaires étrangères cité l'AFP. Cette expansion du réseau diplomatique britannique doit permettre aussi de "réduire les menaces potentielles posées à la sécurité britannique et européenne", selon la même source.
Du reste comme l'a si souvent rappelé le Chef de l'Etat nigérien SE. Issoufou Mahamadou, les conséquences des défis qui se posent actuellement au Sahel, sont loin de s'arrêter uniquement à la région du Sahel. C'est visiblement ce qu'ont compris un certain nombre de pays de l'autre côté de la méditerranée. C'est du moins ce que laisse entendre le secrétaire d'État britannique pour l'Afrique. « Nous ne devons pas permettre que l'instabilité au Sahel, exacerbée par les conflits régionaux, continue de freiner le développement et de s'étendre au reste de l'Afrique ou à l'Europe», a déclaré M. Harriett Baldwin.
Cette annonce pour l'ouverture prochaine d'une ambassade britannique est une bonne nouvelle. Non seulement, elle participe de l'ouverture diplomatique pour le pays, mais elle implique aussi moins de tracasseries pour les citoyens nigériens (fonctionnaires, hommes d'affaires ou étudiants) qui souhaitent se rendre en Grande Bretagne. En effet, de par le passé, tous ceux qui veulent se rendre au pays de Theresa May, sont obligés d'envoyer leurs demandes de visa à Bamako (Mali), tandis que nos frères tchadiens envoyaient les leurs à Yaoundé au Cameroun où le Royaume Uni disposait de bureaux.
Il faut que noter qu'au cours de sa tournée africaine, la Première ministre Britannique a visité l'Afrique du Sud le mardi 27 aout, le Nigeria hier mercredi avant de boucler avec le Kenya. Avec ces trois (3) pays, il est beaucoup question d'économie.
Siradji Sanda avec AFP

30/08/18



Photo-de-famille-des-Chefs-dEtat--louverture-du-dernier-Sommet-du-Frum-chine-AfriqueLa coopération entre la Chine et l'Afrique, fondée sur les valeurs de respect mutuel et de solidarité, est axée sur le partage d'expériences entre les deux parties dans le cadre d'un partenariat de type ''gagnant-gagnant''. En effet, la philosophie qui sous-tend ce partenariat pragmatique porte sur la recherche d'un développement commun pour les deux parties. Même si elle remonte aux indépendances, la coopération entre la Chine et le continent africain s'est surtout intensifiée à partir des années 1990 avec l'accentuation assez sensible des échanges commerciaux, des investissements directs étrangers (IDE), et des financements chinois en direction de l'Afrique.

Cette coopération s'est davantage enracinée et intensifiée, à partir des années 2000, notamment avec l'organisation des forums Chine-Afrique dont les résultats se traduisent par une présence de plus en plus grandissante de la Chine en Afrique, allant jusqu'à susciter quelques inquiétudes du côté des autres partenaires traditionnels de l'Afrique, à savoir les occidentaux. Les forums Chine-Afrique, qui se tiennent tous les trois ans, avec une forte participation des pays africains, constituent le véritable signe d'un engagement toujours croissant des deux parties à œuvrer pour la consolidation d'une coopération ''sud-sud'' plus marquée, pour servir de levier à leur développement économique commun. Aujourd'hui, les perspectives énoncées de cette coopération fructueuse avec la Chine sont perçues en Afrique comme un signe d'espoir en termes de développement et de croissance économique.

Pour sa part, la Chine continue d'accroître ses échanges commerciaux, les IDE et les aides publiques avec la plupart des pays africains. Et depuis 2009, la Chine est devenue l'un des grands partenaires commerciaux de l'Afrique, gagnant progressivement du terrain en tant qu'importateur et exportateur des produits africains. Mieux, elle a considérablement étendu sa coopération dans les principaux secteurs économiques parmi lesquels les infrastructures l'agro-industrialisation, l'énergie, les mines, la santé, etc. Le tout sur fond de transfert de technologies de la Chine vers l'Afrique.
Au cours d'une conférence de presse qu'il a animée, le mardi 28 août dernier, en prélude au FOCAC, le Vice-ministre chinois du Commerce, M. Qian Keming, cité par l'Agence de presse chinoise Xinhua, a indiqué que « la Chine reste le premier partenaire commercial de l'Afrique pour la neuvième année consécutive, tandis que des programmes majeurs de coopération ont stimulé le commerce bilatéral ». Il s'est notamment réjoui de constater que le commerce Chine-Afrique a fortement augmenté depuis le lancement de 10 plans majeurs de coopération il y a trois ans. « Au premier semestre 2018, le commerce bilatéral a augmenté de 16% en glissement annuel pour atteindre 98,8 milliards de dollars », a révélé Qian Keming.
Rappelant les 10 plans majeurs de coopération économique et commerciale sino-africaine déclinés par la Chine lors du sommet du FOCAC 2015, M. Qian a noté que tous ces plans ont été appliqués jusqu'à présent, et certains d'entre eux ont "obtenu de très bons résultats". Aussi, selon le Vice-ministre chinois du Commerce, « au cours des trois dernières années, l'investissement direct moyen annuel de la Chine en Afrique s'est établi à environ 3 milliards de dollars, tandis que des progrès ont été constatés dans la coopération industrielle dans des secteurs tels que la fabrication, la finance, le tourisme et l'aviation ».
Force est de constater qu'à travers le partenariat stratégique de type nouveau avec la Chine, les pays africains trouvent l'opportunité de tirer d'immenses profits de l'exploitation de leurs inestimables ressources naturelles et minières ; de la mise en place des infrastructures modernes, mais aussi du transfert de technologies. A cet égard, c'est sous le double signe de l'espoir et de l'engagement à œuvrer en faveur du raffermissement et de l'enrichissement du partenariat entre la Chine et l'Afrique que s'est tenue, du 4 et 5 juillet 2018 à Beijing, la 7ème réunion du Forum Chine-Afrique des Think-tanks ayant regroupé
environ 350 experts et représentants de médias de la Chine et de des pays africains. Au cours de cette rencontre justement organisée en prélude au sommet du Forum de coopération sino-africain (FOCAC), les participants ont engagé de profondes réflexions autour du thème : « la politique de réforme et d'ouverture et les relations sino-africaines ».

Intervenant à cette occasion, le ministre adjoint des Affaires étrangères de la Chine, M. Chen Xiadong, a esquissé des propositions et suggestions sur les voies et moyens d'insuffler une dynamique nouvelle à la coopération entre la Chine et l'Afrique. Car, a assuré M, Chen Xiaodong, le partenariat sino-africain, basé sur la sincérité et les intérêts communs, évolue vers une transformation encourageante, l'objectif étant de contribuer davantage au développement durable en Afrique. « En 40 ans de coopération, le volume des échanges commerciaux sino-africains a été multiplié par plus de 200 en passant de 765 millions de dollars en 1978 à 170 milliards de dollars en 2017. Ce qui, a-t-il dit, fait de la Chine le premier partenaire commercial de l'Afrique, depuis plusieurs années consécutives. « Le stock d'investissements chinois en Afrique, partant de zéro, s'élève aujourd'hui à 110 milliards de dollars », a précisé M. Chen.
S'y ajoute l'apport considérable des échanges culturels et humains qui sont devenus une source de vitalité pour l'amitié sino-africaine. « Rien qu'en 2017, plus de 100 événements ont été organisés et plus de 200 projets ont été mis en œuvre par la Chine et l'Afrique dans le cadre de leur coopération socioculturelle », a-t-il dit à titre illustratif. Idem sur le plan diplomatique, a-t-il rappelé, la Chine et l'Afrique ont travaillé en étroite coopération dans les affaires internationales et régionales pour défendre fermement leurs intérêts communs. C'est dans ce sens, note-t-il, que la Chine s'est toujours exprimée en faveur des pays africains au sein du Conseil de Sécurité des Nations Unies et dans d'autres enceintes multilatérales.
Au terme des deux jours de réflexions, les participants à ces échanges ont unanimement souligné l'importance des liens d'interdépendance entre l'économie chinoise et celle de l'Afrique. Aussi, ont-ils invité la Chine à accompagner davantage les pays africains dans la transformation, sur place, de leurs matières premières, tout en s'investissant dans le transfert des compétences vers l'Afrique par le renforcement de la formation des jeunes techniciens capables d'assurer un suivi efficace des infrastructures modernes construites dans nos pays avec le soutien de la Chine.

Assane Soumana(onep)

30/08/18



PMLe Premier ministre, Chef du gouvernement, M Brigi Rafini a reçu, hier, en audience l'ambassadeur, chef de la délégation de l'Union Européenne au Niger. M Raul Mateus Paula, qui est en fin de mandat après cinq (5) années passées au Niger, est allé présenter ses amitiés au Premier ministre. Cela intervient quelques jours seulement après avoir été honoré par le gouvernement qui l'a élevé grade de Commandeur de l'ordre national du Niger. Avec le Chef du gouvernement, M Paula a dit avoir évoqué les réalisations des années de coopération entre le Niger et l'UE pendant son mandat. A ce propos, il a rappelé, pour s'en réjouir, que le partenariat est au meilleur de son niveau, matérialisé par de nombreuses visites et rencontres mais aussi marqué par un engagement plus accru de l'Europe aux côtés du peuple du Niger. Il a dit avoir rassuré SE Brigi Rafini que le Niger et le Sahel continueront d'être pour l'UE une priorité absolue et que son successeur poursuivra cette dynamique.
Zabeirou Moussa(onep)

29/08/18



signatureLe Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, a signé, hier, un décret portant nomination du Vice-président de la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HALCIA).
Aux termes de ce décret, Monsieur OUBANDOMA Salissou, est nommé Vice-président de la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HALCIA).

Onep

28/08/18



PML'Ambassadeur, Chef de délégation de l'Union Européenne S.E Raul Mateus Paula vient de finir son mandat dans notre pays. Ce diplomate en mission au Niger depuis septembre 2013 a marqué de façon positive les relations de coopération entre l'Union Européenne et le Niger en rendant davantage plus dynamique le partenariat existant. C'est en reconnaissance du travail formidable accompli par S.E Raul Mateus Paula pendant ces cinq années de mission au Niger que les autorités nigériennes ont organisé vendredi 24 Août 2018 à Niamey, une réception à son honneur au cours de laquelle il a été élevé au grade de Commandeur de l'ordre national du Niger. C'est le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi, ordonnateur national du Fonds Européen pour le Développement (FED) qui lui a remis la médaille. La cérémonie s'est déroulée en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement S.E Brigi Rafini ; des présidents des institutions de la République ; des membres du gouvernement ainsi que plusieurs ambassadeurs et Chefs de missions diplomatiques.
La coopération entre le Niger et l'Union Européenne est aujourd'hui exemplaire. En effet, pour qu'elle soit ainsi, il a fallu un travail remarquable de part et d'autre, soutenu par un engagement sans faille. C'est pourquoi le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi a précisé que la disponibilité constante de Raul Mateus Paula, sa capacité d'écoute, sa curiosité et son entregent, le tout guidé par son sens élevé du devoir et son intérêt pour la chose publique et le développement ont largement contribué à faire de la coopération avec l'Union Européenne non seulement la première, mais aussi la plus concentrée sur les priorités de développement du Niger. En outre l'engagement personnel de l'Ambassadeur, Chef de délégation de l'Union Européenne a été matérialisé par l'accroissement continue des ressources financières allouées au Niger.deco
A titre illustratif, note le ministre Massoudou, de 112 millions d'Euros pour le 7ème FED, la dotation est passée à 160 millions d'Euros pour le 8ème FED ; puis à 212 millions d'Euros pour le 9ème FED, qui grâce aux performances enregistrées par le Niger a été revalorisé à un montant de 349 millions d'Euros ; ensuite à plus de 458 millions d'Euros pour le 10ème FED et enfin à plus de 600 millions d'Euros pour le 11ème FED. En outre, pour ce 11eme FED, a relevé le ministre des Finances, l'intervention de l'Union Européenne est concentrée sur les secteurs comme la sécurité alimentaire et nutritionnelle ; le renforcement de la capacité de l'Etat pour la mise en œuvre des politiques sociales ; la gouvernance et la consolidation de la paix et enfin le désenclavement des régions affectées par l'insécurité et le risque de conflit. A cela s'ajoute les appuis à la société civile et à l'ordonnateur national. Par ailleurs, le Niger est le principal bénéficiaire du Fonds fiduciaire d'urgence mis en place suite au sommet de la Valette en 2013, qui appuie principalement les initiatives touchant la protection et la réintégration des migrants, mais aussi le renforcement des capacités institutionnelles dans la lutte contre la criminalité transfrontalière, les plans de reconversion dans la région d'Agadez pour instaurer des alternatives économiques à la traite des personnes et au trafic illicite des migrants. Dans le cadre de mise en œuvre du Fonds Fiduciaire d'urgence 27 projets et contrats ont été signés pour un cout global de plus 253 millions d'Euros.
Pour sa part, l'Ambassadeur, Chef de délégation de l'Union Européenne S.E Raul Mateus Paula s'est dit honoré pour cette distinction. « J'arrive à la fin de mon mandat avec effectivement le sentiment du devoir accompli » a-t-il tout en précisant qu'il s'agit d'un au revoir parce ajoute-t-il « que je pars avec le Niger dans mon cœur». « Dans la poursuite de ma mission, j'aurai certainement l'occasion de continuer le plaidoyer pour Niger en influençant dans la mesure du possible tous ces agendas extraordinaires qui se passent ici », a souligné Raul Mateus Paula. Revenant sur la coopération entre le Niger et l'Union Européenne, S.E Raul Mateus Paula a souligné l'ouverture du gouvernement du Niger qui est une qualité. « Le partenariat entre le Niger et l'Union Européenne est au beau fixe. Je veux l'illustrer par les nombreuses visites de haut niveau qui se sont succédé » a-t-il déclaré.
Il cite à ce sujet, la visite du Secrétaire General des Nations Unies M. Ban Ki-Moon en 2013 avec plusieurs autres personnalités dont le Commissaire au développement. C'était alors le début des agendas du Sahel pour lesquels je voudrais saluer le leadership de votre pays et de son excellence Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger, Chef de l'Etat. Par la suite le président du Conseil Européen M. Van Rompuy ; la Haute représentante de l'Union Européenne pour les Affaires Etrangères et la Politique de Sécurité, Mme Federica Mogherini ainsi que tous les commissaires européens de développement ; Aide humanitaire ; migration et intérieur ; des délégations des parlementaires européens ont rendu visite au Niger », a rappelé Raul Mateus Paula.
S'agissant de la question migratoire, l'ambassadeur, Chef de délégation de l'Union Européenne a félicité le gouvernement du Niger pour les progrès enregistrés dans la lutte contre la migration irrégulière. Notons enfin que la cérémonie a été agrémentée par une animation culturelle du groupe Sogha.

Hassane Daouda (onep)

27/08/18

Politique

A l'Assemblée nationale : SE Ousseini Tinni reçoit une délégation d'investisseurs allemands

A l'Assemblée nationale : SE Ousseini Tinni reçoit une délégation d'investisseurs allemands

Le Président de l'Assemblée nationale, SE Ousseini Tinni a reçu hier matin en audience, une délégation d'investisseurs allemands. A l'issue de l'audience, le représentant de cette délégation allemande, M. Henrik Shliekera a expliqué le but de cette entrevue. « Nous sommes un groupe d'investisseurs allemands qui intervient dans le domaine de la santé, de l'éducation, des infrastructures et de l'humanitaire. Nous sommes venus au Niger sur...

Diplomatie : Le Ministre des Affaires Etrangères reçoit les copies figurées de deux ambassadeurs

Diplomatie : Le Ministre des Affaires Etrangères reçoit les copies figurées de deux ambassadeurs

Le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur, M. Kalla Ankaraou a reçu hier les copies figurées de SEHussein GaafarMohamed Adam, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Soudan au Niger.Juste après, ce fût au tour de SE Denisa Elena Jonete, Ambassadeur, Cheffe de la Délégation de l'Union Européenne auprès de la République du Niger de présenter...

Au Conseil des ministres : Adoption de plusieurs projets de textes dont le projet de loi portant loi de finances pour l'…

Au Conseil des ministres : Adoption de plusieurs projets de textes dont le projet de loi portant loi de finances pour l'année budgétaire 2019, équilibré en recettes et en dépenses à 2.050,76 milliards de francs CFA

Le Conseil des Ministres s'est réuni, hier lundi 17 septembre 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Président du Conseil des ministres.Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :I. AU TITRE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE.Le Conseil des Ministres a examiné et adopté les projet...

A la Présidence de la République : Le Président de la République reçoit une délégation de la CAF

A la Présidence de la République : Le Président de la République reçoit une délégation de la CAF

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou s'est entretenu vendredi dernier avec une délégation de la Confédération Africaine de Football (CAF) conduite par le président de ladite institution, M. Ahmad Ahmad. A l'issue cette audience, le nouveau président de la CAF, a dit que la visite officielle auprès des Chefs d'Etats des pays africains est toujours une grande retrouvaille entre la CAF et ces Chefs d'Etats. ...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit plusieurs personnalités

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit plusieurs personnalités

Le Président de la République, Chef de l'Etat, Issoufou Mahamadou, a accordé des audiences, hier à la présidence de la République. Pour la première audience, le Chef de l'Etat a reçu une délégation de la cour des comptes du Sénégal conduite par son Premier président, M. Mamadou Faye. La délégation sénégalaise est allée au palais pour présenter ses condoléances au Président de la République ainsi qu'aux membres de la cour des comptes du ...

Décès de Kofi Annan, ancien Secrétaire Général des Nations Unies : Le Premier ministre prend part aux obsèques à Accra

Décès de Kofi Annan, ancien Secrétaire Général des Nations Unies : Le Premier ministre prend part aux obsèques à Accra

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, Son Excellence Monsieur Brigi Rafini, a quitté Niamey hier après-midi, à destination d'Accra au Ghana. Dans la Capitale ghanéenne, SE. Brigi Rafini représente le Président de la République Issoufou Mahamadou aux obsèques de l'ancien Secrétaire Général des Nations Unies Kofi Annan.Le Premier ministre Brigi Rafini est accompagné dans ce déplacement, notamment de M. Mohamed Ibn Chambas, Représenta...

Conférence Régionale sur « l'impunité, l'accès à la Justice et les Droits de l'Homme dans le contexte de nouvelles menac…

Conférence Régionale sur « l'impunité, l'accès à la Justice et les Droits de l'Homme dans le contexte de nouvelles menaces à la paix et à la sécurité en Afrique de l'Ouest et au Sahel : Pour une Afrique prospère pacifique et dynamique sur la scène in

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a présidé, le lundi 10 septembre dernier, au Palais des Congrès de Niamey, l'ouverture des travaux de la Conférence régionale sur« l'impunité, l'accès à la Justice et les Droits de l'Homme dans le contexte de nouvelles menaces à la paix et à la sécurité en Afrique de l'Ouest et au Sahel ». Ces assises organisées par le Ministère de la Justice en partenariat avec les...

Conférence régionale sur l'impunité, l'accès à la justice et les droits humains dans le contexte de nouvelles menaces a …

Conférence régionale sur l'impunité, l'accès à la justice et les droits humains dans le contexte de nouvelles menaces a la paix et à la sécurité en Afrique de l'Ouest et au Sahel: "Aucun criminel, aucun terroriste ne doit se sentir à l'abri dans notr

Monsieur le Premier Ministre,Monsieur le Vice-Président de l'Assemblée Nationale,Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions des pays représentés à la présente rencontre,Mesdames et Messieurs les Ministres,Mesdames et Messieurs les Députés Nationaux,Monsieur le Représentant Spécial du secrétaire Général des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel, Chef de UNOWAS,Madame la Représentante du Président de la Commission...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit la ministre des Affaires étrangères du Rwanda et les Command…

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit la ministre des Affaires étrangères du Rwanda et les Commandants entrant et sortant de la Force Conjointe G 5 Sahel

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou a reçu en audience, samedi dernier, la ministre des Affaires étrangères du Rwanda, Mme Louise Mushikiwabo. La cheffe de la diplomatie rwandaise, qui est candidate au poste du Secrétaire générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), a entrepris une tournée internationale dans le cadre justement de cette candidature avant la tenue du XVIIème sommet ...

Cérémonie de décoration du Commandant sortant de la Force Conjointe G 5 Sahel: Le Général de Division Dacko Didier élevé…

Cérémonie de décoration du Commandant sortant de la Force Conjointe G 5 Sahel: Le Général de Division Dacko Didier élevé au grade de Commandeur dans l'ordre du mérite du Niger

C'est sous une fine pluie que le ministre de la Défense Nationale M. Kalla Moutari a présidé vendredi dernier, au Poste de Commandement du fuseau centre (qui concerne le Niger ; Burkina Faso et le Mali) de la Force Conjointe G5 Sahel, la cérémonie de décoration du Général de Division Dacko Didier, Commandant sortant de ladite Force. Après la revue des troupes, le ministre de la Défense qui est accompagné par le Chef d'Etat Major Général...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Cinquantenaire de la Société Nigérienne d'Electric…

Cinquantenaire de la Société Nigérienne d'Electricité (NIGELEC) : Boukari Kané, une figure marquante de la NIGELEC

Il est incontestablement celui qui a posé les jalons de la Société Nigérienne de l'Electri...

lundi 10 septembre 2018

Les grands projets de la NIGELEC : Environs 552 mi…

Les grands projets de la NIGELEC : Environs 552 milliards FCFA injectés pour améliorer et étendre la fourniture d'électricité

Créée en septembre 1968, la Société Nigérienne d'Électricité (NIGELEC) succède à la Saféle...

lundi 10 septembre 2018

Diner de gala de la Nigelec : La société honore se…

Diner de gala de la Nigelec : La société honore ses anciens dirigeants, ses meilleurs agents et clients

A l'occasion de son cinquantième anniversaire, la Société Nigérienne d'Electricité (Nigele...

lundi 10 septembre 2018

L'air du temps

Tous à la ceinture et au casque !

Tous à la ceinture et au casque !

C'est désormais officiel et c'est d'une grande rigueur : à partir du 1er octobre prochain,...

vendredi 14 septembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.