Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Tinni Abdou



panLe Président de l'Assemblée nationale SE. Ousseini Tinni a regagné Niamey hier, en provenance d'Ankara en Turquie où il a effectué une visite de travail et d'amitié du 16 au 20 août. A sa descente d'avion à l'aéroport international Diori Hamani, SE. Ousseini Tinni a été a accueilli par le premier Vice-président de l'Assemblée nationale l'honorable Iro Sani, puis salué par les membres du Bureau de l'Assemblée nationale et ceux de son cabinet.

Onep

21/08/18



Audience-avec-les-trois-responsables-onusiensLe Président de la République, Chef de l'Etat SE Issoufou Mahamadou a accordé vendredi dernier quatre audiences. Il a tout d'abord reçu les responsables des agences alimentaires notamment le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) M.José Graziano Da Silva, le Président du Fonds International de Développement Agricole (FIDA) M. Gilbert F. Houngbo et le Directeur Exécutif du Programme Alimentaire Mondiale (PAM) M. David Beasley.
Le Chef de l'Etat a ensuite reçu l'Ambassadeur de France au Niger SE Marcel Escure. Il était porteur d'un message du Président Français Emmanuel Macron à son homologue nigérien.remise
Quelques instants plus tard, le Président de la République SE Issoufou Mahamadou s'est entretenu avec le président du Fonds International de Développement Agricole(FIDA) M. Gilbert F. Houngbo
Photo-de-familleEnfin, le Chef de l'Etat SE Issoufou Mahamadou a reçu, en début de soirée, l'Ambassadeur de la République populaire de Chine au Niger SE. Zhang Lujun. A sa sortie d'audience, le diplomate chinois a déclaré être porteur d'un message du ¨Président de la RP de Chine à SE Issoufou Mahamadou suite à sa lettre qui a trait à la situation sécuritaire dans les pays du Sahel. Dans ce message, a fait savoir SE Zhang Lujun, audiencele Président Chinois apprécie hautement les efforts déployés par les pays du G5 Sahel dans la lutte contre le terrorisme. « La République populaire de Chine va continuer à soutenir la paix dans le Sahel et appelle la communauté internationale à accorder un financement soutenu pour lutter contre le terrorisme » a déclaré le diplomate chinois ajoutant que la Chine va également annoncer de nouvelles mesures au cours du forum Chine-Afrique par rapport au soutien contre le terrorisme. « Nous avons également parlé de la visite qu'effectuera le Président de la République du Niger en Chine et des relations qui existent entre nos deux pays, tout en espérant bien que ce déplacement sera couronné de succès » a conclu SE. Zhang Lujun.

Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)

20/08/18


signatureLe message est libellé ainsi qu'il suit :
« Monsieur le Président, Cher Frère Le peuple malien vient, une fois de plus, de vous manifester sa confiance en vous portant à nouveau à la magistrature suprême. Ce succès indéniable est le fruit de votre leadership avéré ainsi que votre engagement pour la paix et la sécurité si indispensables pour le peuple malien. C'est donc avec un immense plaisir que je vous adresse mes sincères félicitations et tous mes vœux de succès pour le nouveau mandat. Je voudrais saisir cette heureuse opportunité pour me féliciter des excellentes relations d'amitié, de solidarité et de bon voisinage qui unissent nos deux pays. Je vous réaffirme ma ferme volonté d'œuvrer avec vous au renforcement de notre coopération bilatérale dans l'intérêt de nos peuples. Je vous prie d'agréer Monsieur le Président et Cher Frère, l'assurance de ma très haute considération »

Onep

20/08/18


prn-1Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey, hier dans l'après-midi, de retour de Berlin en Allemagne où il a effectué une visite de travail et d'amitié. A sa descente d'avion à l'Aéroport international Diori Hamani de Niamey, le Chef de l'Etat a été accueilli au pied de la passerelle par le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, avant de recevoir les honneurs militaires. Le Chef de l'Etat a été ensuite salué par les présidents des Institutions de la République, les membres du gouvernement, ainsi que par plusieurs autres personnalités civiles et militaires.
Au cours de cette visite, SE Issoufou Mahamadou a eu, le mercredi 15 Août dernier, un entretien avec la Chancelière Allemande, Mme Angela Merkel sur des sujets relatifs à la coopération bilatérale, mais aussi ayant trait aux préoccupations communes au G5 Sahel, à l'Allemagne et à l'Europe, notamment le financement du développement, la sécurité, la migration illégale.prn-2
Lors d'un point de presse conjoint animé par le Président Issoufou et la Chancelière allemande, à l'issue d'un premier tête-à-tête, le Chef de l'Etat a fait une intervention remarquable dans laquelle il a adressé ses vifs remerciements à la Chancelière Madame Merkel, pour l'aimable invitation qu'elle a bien voulu lui adresser. « Je la remercie également pour l'excellent accueil et la généreuse hospitalité dont ma délégation et moi-même avons fait l'objet depuis notre arrivée dans cette belle ville de Berlin. Je tiens en outre à la féliciter pour sa réélection et pour avoir réussi à mettre en place une grande coalition à l'issue des dernières élections législatives», a ajouté le Chef de l'Etat.
prn-3L'excellence des relations entre Niamey et Berlin est plus qu'évidente. « En effet, à l'issue de l'entretien que nous venons d'avoir, je constate une parfaite identité de vue entre nous sur toutes les questions abordées, qu'il s'agisse de la sécurité, de la migration ou du développement », s'est réjoui le Président
Issoufou, qui dit avoir saisi cette occasion pour informer la Chancelière sur l'évolution de la situation sécuritaire dans le bassin du lac Tchad et dans le Sahel ainsi que sur la question libyenne.
Relativement à la situation dans le bassin du lac Tchad, le Chef de l'Etat s'est réjoui du travail de la Force Mixte Multinationale mise en place par le Cameroun, le Niger, le Nigeria et le Tchad. «Cette force fait un excellent travail. Boko Haram est affaibli même s'il fait encore montre d'une certaine résilience. Dans le sahel, la Force Conjointe du G5 Sahel est quasi opérationnelle. Elle a déjà mené avec succès plusieurs opérations dans le fuseau centre au niveau des trois frontières Mali, Niger et Burkina Faso », a précisé le Président Issoufou.
Le Chef de l'Etat a remercié la Chancelière pour le soutien appréciable apporté à la Force Conjointe en matière de formation, d'équipements et d'infrastructures pour le soutien au Collège de Défense et à l'Académie de police du G5 Sahel ainsi qu'à la Minusma, mais aussi aux forces de défense et de sécurité du Niger. Toujours dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, le Président de la République a sollicité le soutien de l'Allemagne pour que la Force Conjointe G5 Sahel soit placée sous le Chapitre 7 de la Charte des Nations Unies et pour qu'elle ait un financement pérenne et prévisible. En effet, l'Allemagne sera membre du Conseil de sécurité pour la période 2019-2020. «Par ailleurs nous souhaitons le soutien de l'Allemagne dans la lutte contre le crime organisé, notamment le trafic de drogue qui est une des sources de financement du terrorisme», a ajouté le Chef de l'Etat.signature
La situation en Libye a été aussi évoquée lors de cet entretien entre Issoufou et Merkel. Pour le président Issoufou la stabilisation de la Libye est une des conditions à la stabilisation et à la sécurité des pays du Sahel. «L'Allemagne et l'Europe peuvent et doivent jouer un rôle de premier plan pour une sortie de crise rapide en Libye. C'est dans leur intérêt, car la restauration de l'Etat en Libye sera d'une grande utilité dans la lutte contre la migration clandestine qui préoccupe tant les Européens», a-t-il estimé.
Par rapport à la migration, le Chef de l'Etat a salué le leadership de la Chancelière sur cette question. «La Chancelière a une conscience très forte de l'étroite liaison qui existe entre migration, sécurité et développement. Elle est très fortement convaincue qu'il faut s'attaquer aux causes profondes de la migration clandestine que sont notamment la pauvreté et l'insécurité», a déclaré le Président Issoufou.
Pour le Chef de l'Etat, la vraie réponse à la migration clandestine se trouve dans la création d'emplois pour les jeunes. «Cela suppose des investissements importants non seulement dans l'agriculture mais aussi dans l'industrie. Cela suppose que l'Afrique cesse d'être un simple réservoir de matières premières. Cela suppose une forte mobilisation des ressources : ressources internes des Etats, ressources des différentes diasporas, l'APD et les IDE», a estimé le Chef de l'Etat.
C'est dans cette perspective que le Président Issoufou a salué la mise en place du Plan Européen d'investissement extérieur, l'initiative allemande le Compact with Africa. Du reste, dans la perspective d'une création massive d'emplois pour les jeunes que se font les efforts d'intégration en cours sur le continent notamment la mise en place de la ZLEC Africaine. Le Chef de l'Etat s'est félicité du soutien de la Chancelière dans la mise en œuvre du plan de lutte contre la migration clandestine. Il a évoqué les résultats remarquables dans la réduction du flux des migrants irréguliers en transit par le Niger. «Depuis 2016 ce flux a été réduit de 90%, passant de plus de 100,000 migrants par an, à moins de 10,000», a déclaré le Chef de l'Etat. Il a enfin tenu à préciser que l'Allemagne fait partie des membres fondateurs de l'Alliance pour le Sahel dont l'ambition est de soutenir les pays de la région dans les secteurs prioritaires de développement comme l'éducation et l'emploi des jeunes, le développement rural, l'agriculture et la sécurité alimentaire, l'énergie et le climat, la décentralisation et les services de base, la gouvernance et la sécurité intérieure.
Assane Soumana(onep)

17/08/18



prn-2Arrivé à Berlin en Allemagne le 14 Aout pour une visite de travail et d'amitié, le président de la République, Chef de l'Etat SE Issoufou Mahamadou a eu hier 15 Août un entretien avec la Chancelière Allemande, Mme Angela Merkel. La rencontre qui a eu lieu en fin d'après midi à Schloss Meseberg, une localité située à environ 70 km de Berlin où la Chancelière passe ses vacances, a porté sur les sujets de coopération bilatérale, ainsi que sur des préoccupations communes au G5 Sahel, à l'Allemagne et à l'Europe, notamment le financement du développement, la sécurité, la migration illégale. L'entretien a été précédé d'un point de presse qu'ils ont animé à l'issue d'un premier tête-à-tête juste après l'accueil officiel et chaleureux que la Chancelière a réservé au Président de la République.
En introduisant le point de presse, la Chancelière allemande Mme Angela Merkel a exprimé sa joie d'accueillir le Président Issoufou Mahamadou dans le cadre « rural » où elle passe ses vacances, pour un entretien sur des sujets d'intérêt commun. Cette rencontre, a-t-elle dit, va leur permettre de parler du développement de leurs pays respectifs dont les relations s'intensifient, mais aussi du développement des pays du Sahel.prn-1 Il s'agit, a précisé la Chancelière des sujets sur la sécurité, la stabilité, l'immigration illégale dont le Niger est un pays de transit. «L'Allemagne entretient déjà une coopération pour le développement avec le Niger depuis 1962, mais nos relations se sont encore intensifiées ces dernières années et nos engagements financiers ont doublé», a déclaré Mme Angela Merkel.
Aussi la Chancelière Allemande a souligné le progrès enregistré par le Niger dans le domaine de la lutte contre l'immigration illégale. Toutefois, estime Mme Angela Merkel, pour avoir beaucoup plus de succès la population a besoin d'appuis pour les activités économiques, dans l'éducation. «La lutte contre l'immigration illégale doit aller avec le développement», a-t- elle ajouté. La Chancelière a rappelé que lors du sommet de la Valette, l'Europe et l'Afrique ont posé des jalons, et les actions doivent se poursuivre. «L'Allemagne et le Niger se sont davantage rapprochés, nous devons essayer de mettre en œuvre les engagements pris», a dit Mme Angela Merkel, précisant que lors de cette visite du président Issoufou Mahamadou ce sujet ainsi que la situation dans la région seront abordés.

Evoquant la situation au Nord Mali et dans la zone du lac Tchad, la Chancelière a indiqué que la lutte contre le terrorisme est un défi majeur. À ce sujet elle a tenu à remercier le Chef de l'Etat, SE Issfoufou Mahamadou pour l'engagement du Niger, et du G5 Sahel. « Nous allons poursuivre les efforts pour que vous ayez un mandat international», a assuré Angela Merkel, évoquant le rôle qu'aura à jouer dans ce sens l'Allemagne qui sera membre du conseil de sécurité des Nations Unies pour 2019-2020.
Dans son intervention au cours du point de presse, le Chef de l'Etat Issoufou
Mahamadou a remercié la Chancelière pour son invitation avant de souligner l'excellence des relations entre Berlin et Niamey. Il a relevé l'identité de vue qu'ils ont à chacune de leur rencontre, et sur toutes les questions abordées, qu'il s'agisse de la sécurité, de la migration ou du développement. Au-delà des préoccupations qui touchent directement le Niger comme celles de développement, de la scolarisation de la fille, de la sécurité ou de la migration illégale, le Président de la République qui est aussi président en exercice du G5 Sahel a évoqué la nécessité du renforcement des capacités de cette organisation. SE Issoufou Mahamadou a indiqué qu'elle est quasi opérationnelle et a mené des opérations avec succès au niveau du fuseau centre dans la zone des frontières du Niger, de Mali et de Burkina Faso.
Le Président Issoufou a remercié la Chancelière pour le soutien de l'Allemagne à cette force conjointe en matière de formation, d'équipements et d'infrastructures, et au collège de défense et de sécurité, à l'académie régionale de police du G5 Sahel ainsi qu'à la MINUSMA. Aussi, le Chef de l'Etat a souhaité l'appui de l'Allemagne qui sera membre du conseil de sécurité des Nations Unies pour 2019-2020, afin qu'il y ait une inscription du mandat de cette force au Chapitre 7 des Nations Unies, avec une solution pérenne au problème de son financement. L'appui de l'Allemagne, est aussi souhaité dans la lutte contre le crime organisé, notamment contre le trafic de drogue qui est une source de financement du terrorisme. S'agissant de la stabilisation de la Lybie, le Chef de l'Etat, a fait remarquer que la recherche de la solution à cette crise est dans l'intérêt de tout le monde. Concernant la lutte contre Boko Haram par la force mixte multinationale, le Chef de l'Etat a indiqué que les efforts portent leurs fruits, même si, a-t-il relevé ce groupe armé à une capacité de résilience.
prn-3Les actions à mettre en œuvre pour lutter contre l'immigration clandestine ont été également évoquées par le Chef de l'Etat qui estime que la solution est dans la création d'emplois pour les jeunes, la lutte contre la pauvreté. « Ce qui suppose des investissements importants dans l'Agriculture, dans l'industrie pour que l'Afrique cesse d'être un simple réservoir de matières premières ; il faut qu'il y ait aussi une forte mobilisation de ressources internes, des diasporas ; d'aides publiques au développement, des investissements étrangers dans les pays africains, particulièrement ceux du Sahel » a déclaré SE Issoufou Mahamadou. Il a, à ce sujet, salué la création du plan européen d'investissement extérieur, l'initiative allemande de Compact Africa et a demandé un soutien pour la mise en place de la Zone de libre échange continentale au niveau de toute l'Afrique.signature
Le président de la République a apprécié aussi les soutiens que l'Allemagne apporte au Niger dans le cadre de son plan de lutte contre l'immigration clandestine dont le flux de migrants en transit a été réduit depuis 2016 de 90%, passant de 100.000 migrants par an à moins de 10.000 aujourd'hui, ainsi que les appuis aux efforts de développement dans divers domaines. Il s'agit de la formation, de l'appui aux Forces de défense et de sécurité du Niger chargées de la lutte contre la migration clandestine, au programme de développement (éducation, l'emploi, l'accès à l'eau, la gouvernance locale), etc.
Toujours parlant des actions de l'Allemagne, le Président de la République a rappelé que ce pays qui est membre de l'Alliance pour le Sahel continue d'apporter son appui aux pays de la zone dans des domaines prioritaires, qui sont aussi ceux contenus dans le plan prioritaire du G5 Sahel qui vise à soutenir les zones frontalières fragiles menacées par les groupes terroristes et criminels. A ce sujet le président a annoncé une réunion de coordination des bailleurs de fonds en décembre à Nouakchott, et a invité une délégation allemande de même que pour le sommet de la commission Climat du Sahel que le Niger accueille le 4 et 5 novembre 2018. Par la même occasion SE Issoufou Mahamadou a demandé à la Chancelière d'amplifier le soutien de l'Allemagne au Niger et aux pays du Sahel. Pour le Niger, le Chef de l'Etat a insisté sur les programmes en cours relatifs à la gestion des flux migratoires, à la scolarisation de la jeune fille. « Cela est très important pour nous pour créer les conditions de la transition démographique», a souligné SE Issoufou Mahamadou, concernant ce point. Les autres domaines sont ceux de l'énergie et de la promotion du secteur privé.

Souley Moutari, Envoyé spécial (onep)

16/08/18



Arrive-du-PRN--BerlinLe Président de la République, Chef de l'État, SE Issoufou Mahamadou, est arrivé, hier après midi, à Berlin, en Allemagne, où il effectue une visite de travail et d'amitié. À l'agenda présidentiel, il est prévu, entre autres activités, un entretien aujourd'hui même avec la Chancelière Allemande, Mme Angela Merkel. Le Chef de l'Etat s'entretiendra avec la Chancelière Allemande à Schloss Meseberg, localité située à environ 70 km de Berlin où Mme Angela Merkel passe ses vacances. Les échanges porteront sur des questions de coopération entre les deux pays, et ce dans divers domaines.
SE Issoufou Mahamadou est accompagné dans ce déplacement par le ministre Directeur de cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou et la ministre du Plan, Mme Kané Aichatou Boulama.
Il faut rappeler qu'à son départ de Niamey, hier matin, le Président Issoufou a été salué par les présidents des Institutions de la République, les membres du gouvernement et ceux du corps diplomatique ainsi que plusieurs personnalités civiles et militaires. Il a été ensuite été accompagné au pied de la passerelle par le Premier ministre, Chef du gouvernement SE. Brigi Rafini.
Souley Moutari, Envoyé spécial(onep)

15/08/18



conseilLe Conseil des Ministres s'est réuni hier lundi 13 août 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Président du Conseil des Ministres. Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :

I. AU TITRE DU MINISTERE DE L'INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE, DE LA DECENTRALISATION ET DES AFFAIRES COUTUMIERES ET RELIGIEUSES.
Le Conseil des Ministres a examiné et adopté le projet de décret portant renouvellement de la prorogation des mandats des conseils municipaux, de villes et régionaux.
Le mandat des conseils municipaux, de villes et régionaux est de cinq (5) ans. Toutefois, aux termes des dispositions des articles 23 (nouveau) et 98 (nouveau) de l'ordonnance n° 2010-54 du 17 septembre 2010, portant Code Général des Collectivités Territoriales, modifiée notamment par la loi n° 2016-31 du 08 octobre 2016, « en cas de nécessité, ce mandat peut être prorogé de six (6) mois, renouvelables par décret pris en Conseil des Ministres, sans que la durée cumulée des prorogations ne dépasse celle d'un mandat».

De même, en ce qui concerne les Délégations Spéciales remplaçant les conseils municipaux, de villes et régionaux, l'article 180 (nouveau) du Code Général des Collectivités Territoriales dispose en son alinéa 2 que : « lorsque les circonstances ne permettent pas l'organisation de la consultation électorale en vue du renouvellement du Conseil dissous, démissionnaire ou dont l'élection est annulée, la durée des pouvoirs de la Délégation Spéciale est prorogée de six (6) mois renouvelables par décret pris en Conseil des Ministres, sans que le total cumulé des prorogations ne dépasse la durée du mandat du conseil municipal, de ville ou régional ».

C'est en application de ces dispositions légales qu'intervient le présent projet de décret pour renouveler la prorogation des mandats des conseils municipaux, de villes et régionaux, ainsi que celle des Délégations Spéciales, pour une durée de six (6) mois, à compter du 17 août 2018. Toutefois, le présent projet de décret ne s'applique pas au conseil de ville de Maradi et à ses démembrements que sont les conseils d'arrondissements communaux, de Maradi 1, de Maradi 2 et de Maradi 3 dont les fonctions seront dévolues à une Délégation Spéciale en raison de leur piètre performance dans la mobilisation des ressources propres d'une part et de leur incapacité à faire face à leur mission de service public d'autre part.
En effet, l'analyse des données budgétaires des quatre (4) dernières années de gestion (2014-2017) couvertes par une enquête administrative, fait ressortir un faible niveau de réalisation du budget, particulièrement en matière de mobilisation des ressources propres de la Ville. Il ressort ainsi que le taux de réalisation du budget général de la Ville, se situe à 30 % en moyenne pour les recettes et à 27,40 % pour les dépenses. Pour la même période, le budget d'investissement de la Ville est réalisé en recettes à 28,9 % en moyenne, et à 19,78 % seulement pour les dépenses. A l'intérieur de ce budget, la part des impôts rétrocédés par l'Etat représente 55 % en moyenne par an. C'est du reste le produit de ces impôts recouvrés par les services fiscaux de l'Etat que la Ville utilise pour faire face aux dépenses courantes notamment les salaires et les indemnités du personnel administratif et technique, ainsi que des élus municipaux.
La taxe de voirie ou municipale qui est censée être la principale ressource propre de la Ville, n'est recouvrée qu'à hauteur de 5 % en moyenne par an. Il en résulte que c'est plutôt l'Etat qui finance le fonctionnement courant de la Ville de Maradi, sans que cette dernière, à travers ses organes délibérants et exécutifs, ne manifeste un effort visible pour conforter l'autonomie financière que lui confère la loi, et ce, en dépit d'un important potentiel fiscal. Cette faible performance budgétaire a entrainé un endettement excessif de la Ville se situant à hauteur de quatre milliards de francs CFA.
Au regard de ces actes de mauvaise gestion et de cet endettement résultant de fautes de gestion, la responsabilité du conseil de ville, organe délibérant, est difficilement détachable au sens des dispositions des articles 32 et 36 du Code Général des Collectivités Territoriales qui précisent que « le conseil municipal vote le budget, examine et adopte les comptes de la commune avant leur transmission pour le contrôle de légalité : le conseil municipal contrôle l'action du Maire. Il contrôle également l'exécution du plan de développement communal et du budget et en assure l'évaluation périodique ».

II. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION, DE L'INTEGRATION AFRICAINE ET DES NIGERIENS A L'EXTERIEUR.

Le Conseil des Ministres a examiné et adopté les projets de texte ci-après :
2.1. Projet d'ordonnance autorisant la ratification de l'Accord de prêt N°5900150001801 d'un montant de vingt-sept millions cinq cent mille Unités de Compte (27 500 000 UC), signé le 25 juin 2018 à Niamey, entre la République du Niger et la Banque Africaine de Développement (BAD), pour le financement partiel du projet d'interconnexion électrique entre le Niger, le Nigéria, le Bénin et le Burkina Faso.

2.2. Projet d'ordonnance autorisant la ratification du Protocole d'Accord multinational d'un Don n°2100155036218 d'un montant maximum équivalent à neuf millions d'Unités de Compte (9 000 000 UC), signé le 25 juin 2018 à Niamey, entre la République du Niger et le Fonds Africain de Développement (FAD), pour le
financement du projet d'interconnexion électrique Nigéria-Niger-Bénin-Burkina Faso.
Les deux (2) Accords, objets des présents projets d'ordonnances ont pour objectif le financement de la réalisation du projet de construction d'une ligne d'interconnexion en 330 kV et 33 kV entre le Nigeria, le Niger, le Bénin le Togo et le Burkina-Faso. En outre, des activités connexes à la construction des infrastructures de transport d'électricité sont prévues, à savoir l'électrification des localités situées dans un rayon de cinq (5) km de part et d'autre de la ligne et le renforcement des capacités du Secrétariat Général du Système d'Echange d'Energie Electrique Ouest-Africain. Le projet sera mis en œuvre à travers les composantes ci-après : les
infrastructures de transport ; l'électrification rurale ; l'appui institutionnel et la gestion du projet ; la mitigation des impacts.

Les deux (2) projets d'ordonnances ci-dessus ont été pris en application des articles 106 et 169 de la Constitution et conformément à la loi n° 2018-41 du 05 juin 2018 habilitant le Gouvernement à prendre des ordonnances, pendant l'intersession parlementaire, modifiée et complétée par la loi n° 2018-46 du 12 juillet 2018 et ce, après avis de la Cour Constitutionnelle.

III. MESURES NOMINATIVES.
Le Conseil des Ministres a examiné et adopté les mesures individuelles suivantes :

AU TITRE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE.
Les personnalités dont les noms suivent sont nommées membres de la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HALCIA) :
• Monsieur OUBANDOMA Salissou.
• Monsieur SIDIBE Abdoul Karim.
• Madame IDRISSA MASSI Zara.
• Docteur MOUNKAILA Aichatou Seyni.
• Madame MAIDAH Zeinabou.
• Madame AMADOU Hadijatou.

AU TITRE DU CABINET DU PREMIER MINISTRE.
• Monsieur Chetima TAR, inspecteur principal du trésor, Mle 110995/S, est nommé directeur des ressources financières et du matériel au Cabinet du Premier Ministre.
AU TITRE DU MINISTERE DE L'INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE, DE LA DECENTRALISATION ET DES AFFAIRES COUTUMIERES ET RELIGIEUSES.
• Monsieur Salha Ali Adamou, titulaire d'un Master 2 en gestion des projets, est nommé membre de la Délégation Spéciale de la Ville de Niamey.

AU TITRE DU MINISTERE DES FINANCES.

Inspection Générale des Finances
• Monsieur Mohamed Abdoulaye Mayaki, inspecteur principal du trésor, Mle 33215, est nommé inspecteur général des finances, au Ministère des Finances.
• Madame Zakou Fatouma Zara, inspectrice principale des impôts, Mle 62942, est nommée inspecteur général des finances, au Ministère des Finances.

Direction Générale du Budget
• Monsieur Mani Abdoussalam Kaché, inspecteur principal du trésor, Mle 33216, est nommé directeur général adjoint du Budget.
• Monsieur Mahamadou Haro, ingénieur statisticien économiste, est nommé directeur de l'exécution et du suivi du budget.

• Monsieur Djibo Maïssa Diouf, inspecteur principal du trésor, Mle 59300, est nommé directeur de la programmation budgétaire.
• Madame Saidou Zeinabou, inspectrice principale du trésor, Mle 64174, est nommée directrice de l'ordonnancement, de la vérification et de l'apurement.

Direction Générale du Contrôle des Marchés Publics et des Engagements Financiers
• Monsieur Halirou Amadou, inspecteur principal du trésor, Mle 54905, est nommé contrôleur des marchés publics et des engagements financiers au Ministère de la Justice et services rattachés, à la Cour des Comptes, à la Cour Constitutionnelle et au Conseil d'Etat.
Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique
• Monsieur Mahaman Paul Laouel, inspecteur principal du trésor, Mle 49077/W, est nommé payeur général du trésor.
• Monsieur Mamane Idi, inspecteur principal du trésor, Mle 59881, est nommé agent comptable chargé des dépôts.
• Monsieur Abdou Soumana, inspecteur principal du trésor, Mle 82832, est nommé trésorier
général pour l'Etranger.
• Monsieur Ousseini Mali, inspecteur principal du trésor, Mle 71394, est nommé directeur du matériel et des affaires financières.
• Madame Dagoul Hannatou Magagi, inspectrice principale du trésor, Mle 57099, est nommée directrice des ressources humaines et de la formation.
• Monsieur Maï Abdou Daouda, ingénieur statisticien économiste, Mle 68639, est nommé directeur des systèmes d'information.
• Madame Moussa Zeinabou Illiassou Effarette, inspectrice principale du trésor, Mle 85094, est nommée premier fondé de pouvoirs du payeur général du trésor.
• Madame Idi Aminata Amadou, inspectrice principale du trésor, Mle 53348, est nommée deuxième fondé de pouvoirs du payeur général du trésor.
• Madame Tchousso Rahamatou Oumarou Tchiany, inspectrice principale du trésor, Mle 68870, est nommée fondée de pouvoirs de l'agent comptable chargé des dépôts.
• Monsieur Adam Issa Abdouramane, inspecteur principal du trésor, Mle 85095, est nommé fondé de pouvoirs du trésorier général pour l'Etranger.
• Monsieur Moumouni Ousmane, inspecteur principal du trésor, Mle 60000/T, est nommé trésorier régional de Maradi.
Direction Générale des Impôts
• Monsieur Guimba Daouré, inspecteur principal des contributions diverses, Mle 59993, est nommé directeur de la législation et de la coopération fiscale internationale.
• Monsieur Ali Inoussa, inspecteur principal des contributions diverses, Mle 69920, est nommé directeur des études, de la planification et des statistiques
fiscales.
• Monsieur Mahamane Laouali Sani, inspecteur principal des
impôts, Mle 74831, est nommé directeur de la comptabilité.
• Monsieur Moumouni Abdou, inspecteur principal des impôts, Mle 63177, est nommé directeur des enquêtes et du contrôle
fiscal.
• Monsieur Mal Ousamane
Mahamane, inspecteur principal des contributions diverses, Mle 74828, est nommé directeur de la fiscalité foncière et cadastrale.
• Monsieur Abdouramane Réné Joly, inspecteur principal des impôts, Mle 58634, est nommé directeur des ressources humaines et de la formation.
• Monsieur Mansour Aboubacar, inspecteur principal des impôts, Mle 74836, est nommé directeur des moyennes entreprises.
• Monsieur Hassimi Harouna, ingénieur technologue en informatique, Mle 55830, est nommé directeur des systèmes d'information.
• Monsieur Mahamadou Harouna, inspecteur principal des impôts, Mle 71937, est nommé directeur du contentieux.
• Monsieur Sani Saley, inspecteur principal des contributions diverses, Mle 71973, est nommé directeur du matériel et des affaires financières.
Agence Judiciaire de l'Etat
• Monsieur Laouali Chaibou est nommé président du conseil d'administration de l'Agence Judiciaire de l'Etat.
• Monsieur Saidou Boubacar, inspecteur principal des contributions diverses, Mle 46177, est nommé Chef du département des poursuites et des recouvrements.

Caisse des Dépôts et Consignations
• Monsieur Ibrahim Maifada est nommé caissier général de la Caisse des Dépôts et Consignations.
AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION, DE L'INTEGRATION AFRICAINE ET DES NIGERIENS A L'EXTERIEUR.

• Monsieur Aboukar Abdoulaye Diori, est nommé ambassadeur du Niger en Italie.
• Elh Malam Manzo Aminou, conseiller des affaires étrangères, est nommé consul général du Niger à Tamanrasset en Algérie.
AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE.
• Monsieur Djibrillou Manzo, magistrat du 1er grade, 2ème échelon, Mle 59167/R, est nommé inspecteur des services judiciaires et pénitentiaires.

• Monsieur Alhassane Moussa, magistrat du 1er grade, 2ème échelon, Mle 61159/N, est nommé inspecteur des services judiciaires et pénitentiaires.

• Monsieur Kadi Ibrahim, administrateur central de classe principale, 1er échelon, Mle 39, est nommé directeur des statistiques.
AU TITRE DU MINISTERE DE LA POPULATION.

• Madame Ataka Zahratou, directeur administratif, Mle 53627/B, est nommée secrétaire générale du Ministère de la Population.
IV. COMMUNICATION.
Le Conseil des Ministres a
entendu une communication du Ministre des Enseignements Secondaires sur l'attribution d'un marché relatif à l'acquisition des fournitures scolaires pour la rentrée scolaire 2018-2019.
Cette communication est faite à titre d'information en application de l'Arrêté n°00139/CAB/ PM/ARMP du 24 juillet 2017 fixant les seuils dans le cadre de la passation des marchés publics, qui stipule en son article 11 que « tout marché public dont le montant est égal ou supérieur à cinq cent millions (500.000.000) de francs CFA, hors taxes sur la valeur ajoutée, doit faire l'objet d'une communication en Conseil des Ministres de la part de la personne responsable du marché, après approbation ».
L'ordre du jour étant épuisé, Son Excellence Monsieur le Président de la République a levé la séance.

Onep

14/08/18



atelierLe ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Albadé Abouba a présidé le 10 Août dernier, au Centre Régional d'Agrhymet, la cérémonie d'ouverture de l'atelier de concertation sur la convergence entre les orientations définies dans le Plan Stratégique 2020 du CILSS et les objectifs de la stratégie pour le développement et la sécurité du G5-Sahel. L'objectif assigné à cette rencontre est d'aboutir à une feuille de route pour la mise en œuvre des actions communes en matière de résilience entre ces deux Institutions.
Ces assises qui dureront deux jours permettront aux participants d'examiner des points importants dans le cadre de l'Accord-cadre de Coopération et aussi d'envisager la mutualisation des efforts avec d'autres Organisations Intergouvernementales, dans la mise en œuvre commune des actions en matière de résilience. Dans son allocution d'ouverture, le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage a d'abord salué cette initiative qui, a-t-il dit, vient à point nommé. En effet, a relevé le ministre d'Etat Albadé Abouba, les pays sahéliens sont actuellement couverts par la saison des pluies avec ses séries de catastrophes naturelles, mettant ainsi en évidence la fragilité écologique et les défis de développement économique et social dans cet espace. A ce contexte difficile, a-t-il poursuivi, s'ajoute l'insécurité persistante qui engloutit d'importantes ressources qui auraient pu être consacrées par les Etats et les Partenaires aux actions de développement.
Une collaboration plus soutenue et mieux articulée entre le CILSS et le G5 Sahel, a estimé M. Albadé Abouba, se pose désormais comme une nécessité qui participe d'une recherche accélérée pour une transformation inclusive et durable de notre espace, par la synergie d'actions et la mutualisation des moyens. Le G5-Sahel, a-t-il rappelé, est doté depuis mai 2016, d'une Stratégie pour le Développement et la Sécurité (SDS) lui permettant ainsi de contribuer au développement socio-économique de notre espace du Sahel, par une croissance inclusive et soutenue dans un environnement sécurisé. S'agissant du CILSS, le ministre d'Etat en charge de l'Agriculture a indiqué que cette institution œuvre depuis bientôt 45 ans, auprès des populations sahéliennes et Ouest africaines, pour le renforcement de la résilience et le développement socio-économique.
L'expertise et la notoriété du CILSS qui font désormais autorité au-delà du Sahel, sont même recherchées et convoitées par d'autres organisations communautaires en Afrique et ailleurs. Il est donc tout à fait normal, nécessaire et urgent, a soutenu M.
Albadé Abouba, que cette institution et le G5 Sahel, notamment à travers l'axe
«Résilience et Développement Humain », mutualisent leurs compétences et leurs intelligences, pour contribuer résolument et plus efficacement à l'amélioration des conditions de vie des populations, à la lutte contre la pauvreté, le terrorisme, l'extrémisme violent ainsi qu'à l'instauration d'une paix durable dans l'espace commun. «C'est pour faire face à tous ces défis qui assaillent nos Etats membres, notamment en matière de déficit en infrastructures sociales de base, d'insécurité alimentaire et de développement humain, que les Chefs d'Etat et de Gouvernement ont décidé de cette mutualisation des actions de ces deux institutions, en vue de l'amélioration des conditions de vie des populations des zones d'intervention, en priorisant les couches les plus vulnérables que sont surtout les femmes et les jeunes », a expliqué le ministre d'Etat en charge de l'Agriculture. Aussi, il s'est réjoui de la signature le 5 février 2018, entre le G5-Sahel et le CILSS d'un Accord-cadre de coopération qui symbolise l'amorce d'une coopération dynamique et fructueuse entre ces deux organisations, dans les domaines déterminés par leurs compétences respectives.
Auparavant, le Secrétaire Exécutif du CILSS, Dr Djimé Adoum a souligné les objectifs assignés à cette concertation qui sont entre autres : de faire le point et d'identifier les axes de convergence entre la Stratégie pour le Développement et la Sécurité du G5 Sahel et les missions régaliennes dévolues au CILSS ; de faire le point et une lecture commune des initiatives, stratégies et priorités de développement au niveau régional et dans les Etats membres du G5 Sahel afin d'identifier de manière plus précise les axes stratégiques sur lesquels les deux organisations pourraient s'appuyer pour contribuer conjointement au renforcement de leur coopération technique.
Pour sa part, le représentant du G5-Sahel, M. Kouldjim Guido, a réaffirmé l'engagement de l'institution à renforcer le partenariat de coopération dynamique avec le CILSS sur les questions liées à la résilience et à la sécurité alimentaire des populations vivant dans les zones transfrontalières des pays du G5 Sahel. Ceci souligne-t-il, sera la précieuse contribution du G5-Sahel à l'instauration de la sécurité et de la paix dans cet espace. « Les pays du G5 Sahel sont convaincus que seule une action commune et concertée est à même de relever ces défis, et que l'intégration régionale et la solidarité entre Etats sont les préalables indispensables pour l'exploitation de leurs potentialités et le renforcement de leur résilience », a déclaré M. Kouldjim Guido, représentant du G5-Sahel.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)

13/08/18


echange-de-docLe Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou a reçu, hier, le vice-ministre indonésien des Affaires Etrangères qui a dit avoir effectué le déplacement de Niamey sur instruction du président de l'Indonésie suite à la visite du Président de la République du Niger, SE Issoufou Mahamadou, dans ce pays. Il a noté que l'accord qui a été signé est le résultat de la visite que le Chef de l'Etat a effectuée en Indonésie. En effet, Dr A.M. Fachir a indiqué avoir échangé avec le Chef de l'Etat sur comment nos deux (2) pays vont collaborer en termes de coopération future. Il a également mentionné que le Président de la République a beaucoup insisté sur les projets de grande envergure pour le développement du pays spécialement dans le domaine des infrastructures ainsi que les projets de connectivité.
Selon lui, son pays va se joindre aux initiatives du Niger afin de contribuer à ces projets de grande envergure pour le développement du Niger. En outre, le vice-ministre indonésien des Affaires Etrangères a confié avoir discuté avec le
Chef de l'Etat des accords commerciaux. «Nous avons intérêt à encourager nos opérateurs économiques à avoir beaucoup d'échanges entre les deux pays », a-t-il déclaré. Dr Fachir a par ailleurs souligné avoir abordé,photo-de-famille au cours de leurs échanges, le sujet concernant le renforcement des capacités, et le Président a exprimé l'importance de la formation professionnelle. Il a enfin conclu que dans l'avenir, ils vont beaucoup contribuer pour que le Niger puisse avoir une formation professionnelle adéquate.
Peu après l'audience, le ministre Directeur de Cabinet du Président de la République M. Ouhoumoudou Mahamadou et le responsable de l'entreprise indonésienne WIKA ont signé un accord relatif à la rénovation du Palais Présidentiel.

... l'Ambassadeur de la République d'Allemagne au Niger et le Directeur général du groupe China Gezhouba Group-Company Limited
prn-amb-allemagneLe Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, a reçu, hier, l'Ambassadeur de la République d'Allemagne au Niger, Dr Bernd Von Münchow-Pohl. A sa sortie d'audience, le diplomate allemand, qui est en fin de mission dans notre pays, a déclaré avoir échangé avec le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, de la prochaine mission de travail qu'il va effectuer à Berlin en Allemagne. Il a également indiqué avoir abordé avec le Chef de l'Etat les questions relatives aux relations entre nos deux (2) Etats avant de notifier que les relations nigéro-allemandes ont été dynamisées ces dernières années. En effet, Dr Bernd Von Müncho-Pohl a parlé de l'augmentation de nouveaux projets de coopération entre le Niger et la République Fédérale d'Allemagne visant, entre autres, à renforcer les capacités des forces de sécurité de notre pays ainsi que la maîtrise de la migration.prn-chine
Le Chef de l'Etat s'est ensuite entretenu avec le Directeur général de l'entreprise China Gezhouba Group-Company Limited au Niger, M. Zheng Zufei. C'est cette entreprise qui est chargée de l'exécution des travaux du génie civil du barrage de Kandadji. A sa sortie de l'entretien, il a indiqué avoir fait le point au Président de la République de l'état d'avancement des travaux qu'ils ont en charge. Il a souligné que le Chef de l'Etat a réaffirmé son engagement à soutenir l'entreprise pour qu'elle puisse achever ses travaux dans le meilleur délai. M. Zheng Zufei a confié que son entreprise va fournir des efforts afin de mobiliser des ressources nécessaires pour la concrétisation de ses travaux à temps.

Laouali Souleymane(onep)

10/08/18



ANDPLes présidents des sections régionales de l'ANDP Zaman Lahiya à l'exception de celui de la section de Tahoua ont rendu publique, une déclaration hier matin au siège de leur parti à Niamey. Cette déclaration vise à apporter un démenti formel à celle faite le lundi 6 aout 2018 par ''un certain groupe d'individus'' prétendant être des présidents des huit (8) régions.
Dans la déclaration lue par le président régional d'Agadez M. Abambacho Baso, les présidents régionaux de l'ANDP Zaman Lahiya d'Agadez, de Diffa, de Dosso, de Maradi, de Niamey, de Tillabéri et de Zinder déclarent qu'ils n'ont donné mandat à personne pour agir en leurs noms démentant ainsi formellement la déclaration du lundi 6 aout 2018. Ils ont par la même occasion apporté leur soutien sans faille au bureau politique national et à son président par intérim M. Sani Ousmane dit Dan Dijé pour ses décisions prises à la réunion ordinaire du 5 aout 2018 notamment, la validation du rapport final de la commission permanente de candidature et de vérification des mandats ; la fixation de la date du congrès le 8 septembre 2018 qui aura lieu à Niamey et les mesures disciplinaires prises à l'encontre de certains de leurs camarades.
Les président régionaux de l'ANDP Zaman Lahiya appellent les militantes et militants et sympathisants à rester mobilisés pour répondre et défendre les idéaux de leur ''grand parti''. «Nous réaffirmons notre appartenance à la Mouvance pour la renaissance du Niger (M.R .N) » ont précisé les signataires de la déclaration avant d'ajouter qu'ils soutiennent « les efforts inlassables du Président de la République et de son gouvernement à faire du Niger, un notre pays émergent ».
Aichatou Boureima
Stagiaire
09/08/18

Politique

Au Conseil des ministres : Adoption de plusieurs projets de textes dont le projet de loi portant loi de finances pour l'…

Au Conseil des ministres : Adoption de plusieurs projets de textes dont le projet de loi portant loi de finances pour l'année budgétaire 2019, équilibré en recettes et en dépenses à 2.050,76 milliards de francs CFA

Le Conseil des Ministres s'est réuni, hier lundi 17 septembre 2018, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Président du Conseil des ministres.Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :I. AU TITRE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE.Le Conseil des Ministres a examiné et adopté les projet...

A la Présidence de la République : Le Président de la République reçoit une délégation de la CAF

A la Présidence de la République : Le Président de la République reçoit une délégation de la CAF

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou s'est entretenu vendredi dernier avec une délégation de la Confédération Africaine de Football (CAF) conduite par le président de ladite institution, M. Ahmad Ahmad. A l'issue cette audience, le nouveau président de la CAF, a dit que la visite officielle auprès des Chefs d'Etats des pays africains est toujours une grande retrouvaille entre la CAF et ces Chefs d'Etats. ...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit plusieurs personnalités

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit plusieurs personnalités

Le Président de la République, Chef de l'Etat, Issoufou Mahamadou, a accordé des audiences, hier à la présidence de la République. Pour la première audience, le Chef de l'Etat a reçu une délégation de la cour des comptes du Sénégal conduite par son Premier président, M. Mamadou Faye. La délégation sénégalaise est allée au palais pour présenter ses condoléances au Président de la République ainsi qu'aux membres de la cour des comptes du ...

Décès de Kofi Annan, ancien Secrétaire Général des Nations Unies : Le Premier ministre prend part aux obsèques à Accra

Décès de Kofi Annan, ancien Secrétaire Général des Nations Unies : Le Premier ministre prend part aux obsèques à Accra

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, Son Excellence Monsieur Brigi Rafini, a quitté Niamey hier après-midi, à destination d'Accra au Ghana. Dans la Capitale ghanéenne, SE. Brigi Rafini représente le Président de la République Issoufou Mahamadou aux obsèques de l'ancien Secrétaire Général des Nations Unies Kofi Annan.Le Premier ministre Brigi Rafini est accompagné dans ce déplacement, notamment de M. Mohamed Ibn Chambas, Représenta...

Conférence Régionale sur « l'impunité, l'accès à la Justice et les Droits de l'Homme dans le contexte de nouvelles menac…

Conférence Régionale sur « l'impunité, l'accès à la Justice et les Droits de l'Homme dans le contexte de nouvelles menaces à la paix et à la sécurité en Afrique de l'Ouest et au Sahel : Pour une Afrique prospère pacifique et dynamique sur la scène in

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a présidé, le lundi 10 septembre dernier, au Palais des Congrès de Niamey, l'ouverture des travaux de la Conférence régionale sur« l'impunité, l'accès à la Justice et les Droits de l'Homme dans le contexte de nouvelles menaces à la paix et à la sécurité en Afrique de l'Ouest et au Sahel ». Ces assises organisées par le Ministère de la Justice en partenariat avec les...

Conférence régionale sur l'impunité, l'accès à la justice et les droits humains dans le contexte de nouvelles menaces a …

Conférence régionale sur l'impunité, l'accès à la justice et les droits humains dans le contexte de nouvelles menaces a la paix et à la sécurité en Afrique de l'Ouest et au Sahel: "Aucun criminel, aucun terroriste ne doit se sentir à l'abri dans notr

Monsieur le Premier Ministre,Monsieur le Vice-Président de l'Assemblée Nationale,Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions des pays représentés à la présente rencontre,Mesdames et Messieurs les Ministres,Mesdames et Messieurs les Députés Nationaux,Monsieur le Représentant Spécial du secrétaire Général des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel, Chef de UNOWAS,Madame la Représentante du Président de la Commission...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit la ministre des Affaires étrangères du Rwanda et les Command…

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit la ministre des Affaires étrangères du Rwanda et les Commandants entrant et sortant de la Force Conjointe G 5 Sahel

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou a reçu en audience, samedi dernier, la ministre des Affaires étrangères du Rwanda, Mme Louise Mushikiwabo. La cheffe de la diplomatie rwandaise, qui est candidate au poste du Secrétaire générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), a entrepris une tournée internationale dans le cadre justement de cette candidature avant la tenue du XVIIème sommet ...

Cérémonie de décoration du Commandant sortant de la Force Conjointe G 5 Sahel: Le Général de Division Dacko Didier élevé…

Cérémonie de décoration du Commandant sortant de la Force Conjointe G 5 Sahel: Le Général de Division Dacko Didier élevé au grade de Commandeur dans l'ordre du mérite du Niger

C'est sous une fine pluie que le ministre de la Défense Nationale M. Kalla Moutari a présidé vendredi dernier, au Poste de Commandement du fuseau centre (qui concerne le Niger ; Burkina Faso et le Mali) de la Force Conjointe G5 Sahel, la cérémonie de décoration du Général de Division Dacko Didier, Commandant sortant de ladite Force. Après la revue des troupes, le ministre de la Défense qui est accompagné par le Chef d'Etat Major Général...

Congrès extraordinaire de l'Alliance Nigérienne pour la Démocratie et le Progrès (ANDP-Zaman Lahiya) : M. Moussa Hassane…

Congrès extraordinaire de l'Alliance Nigérienne pour la Démocratie et le Progrès (ANDP-Zaman Lahiya) : M. Moussa Hassane Barazé élu président du parti

La formation politique ''Alliance Nigérienne pour la Démocratie et le Progrès'' (ANDP-Zaman Lahiya) a tenu samedi dernier dans la grande salle de l'Académie des Arts Martiaux de Niamey, un congrès extraordinaire électif en présence de 346 sur 529 délégués venus de toutes les régions du Niger et de la diaspora. Au total trois (3) candidatures ont été retenues par la commission permanente des candidatures et vérification des mandats. Il s...

Clôture de la 3ème conférence parlementaire sur la migration à Niamey : Des récommandations pertinentes sur la gestion d…

Clôture de la 3ème conférence parlementaire sur la migration à Niamey : Des récommandations pertinentes sur la gestion de la migration

Les travaux de la 3ème conférence parlementaire sur la migration, ont pris fin hier, à l'hémicycle de l'Assemblée nationale place de la concertation. Durant deux jours, les parlementaires venus de plusieurs pays d'Afrique ont mené la réflexion sur le thème: « Promouvoir une migration sûre, ordonnée et régulière : quel rôle pour le parlement y compris dans la mise en œuvre du pacte mondial y relatif ». Les parlementaires ont compris la n...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Cinquantenaire de la Société Nigérienne d'Electric…

Cinquantenaire de la Société Nigérienne d'Electricité (NIGELEC) : Boukari Kané, une figure marquante de la NIGELEC

Il est incontestablement celui qui a posé les jalons de la Société Nigérienne de l'Electri...

lundi 10 septembre 2018

Les grands projets de la NIGELEC : Environs 552 mi…

Les grands projets de la NIGELEC : Environs 552 milliards FCFA injectés pour améliorer et étendre la fourniture d'électricité

Créée en septembre 1968, la Société Nigérienne d'Électricité (NIGELEC) succède à la Saféle...

lundi 10 septembre 2018

Diner de gala de la Nigelec : La société honore se…

Diner de gala de la Nigelec : La société honore ses anciens dirigeants, ses meilleurs agents et clients

A l'occasion de son cinquantième anniversaire, la Société Nigérienne d'Electricité (Nigele...

lundi 10 septembre 2018

L'air du temps

Tous à la ceinture et au casque !

Tous à la ceinture et au casque !

C'est désormais officiel et c'est d'une grande rigueur : à partir du 1er octobre prochain,...

vendredi 14 septembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.