Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Dynamique de mobilisation des ressources internes


DG onepLa migration, la sécurité, le renforcement des institutions démocratiques et républicaines, les réformes économiques et financières, le rétablissement du monopole fiscal de l'État et de l'efficacité de la dépense publique, la lutte contre la corruption, etc. Tels sont les thèmes principaux sur lesquels le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou, a axé son Message à la Nation, à l'occasion du 58ème anniversaire de la proclamation de la République. Ces thèmes, vous l'avez noté, sont extrêmement liés et trouvent toute leur pertinence dans ce Niger renaissant, qui aspire à devenir un pays émergent. Quiconque sait que, pour devenir émergent, tout pays a besoin de sécurité, d'institutions démocratiques et républicaines fortes et crédibles, d'une économie saine et compétitive, sans corruption, ni passe droit, bref le Niger doit être ce pays où les citoyens n'ont pas besoin d'émigrer pour assurer leur pitance quotidienne.
Cette ambition légitime ne peut être réalisée que si le pays se convainc que l'heure n'est plus aux palabres inutiles, mais à l'action. Une action qui doit être permanente et soutenue. Aussi, la récente sortie de l'opposition politique ne doit donc nullement nous détourner de notre impérieux devoir d'œuvrer en faveur de l'enracinement des valeurs démocratiques dans notre pays. Du reste, le Président Issoufou Mahamadou, s'est félicité de la toute récente formation du gouvernement d'union nationale qui permet de renforcer notre cohésion face aux menaces sécuritaires auxquelles le pays est exposé. A ce propos, a poursuivi le Chef de l'Etat, son ambition est « de passer le témoin à un Président démocratiquement élu en 2021 après des élections démocratiques libres et transparentes ».
Pour l'heure, le seul combat qui vaille, est celui de la Renaissance du Niger. Nous devons comprendre et ne jamais perdre de vue que les grandes Nations de ce monde, que nous envions pour leur haut niveau de développement, se sont construites en comptant d'abord sur elles-mêmes et en se donnant elles-mêmes les moyens de leur politique.
C'est cela le sens du message que le Chef de l'Etat a adressé à la Nation, le 17 décembre dernier à l'occasion du 58ème anniversaire de la proclamation de la République, lorsqu'il mettait un accent particulier sur la nécessité pour nous de faire plus d'efforts dans la mobilisation des ressources internes et le rétablissement du monopole fiscal de l'État et de l'efficacité de la dépense.
Dans ce cadre, il est rassurant de constater que, depuis quelques temps, notre pays s'est résolument engagé dans des réformes qui visent la modernisation des administrations, des régies financières, de leur gouvernance et des procédures ainsi que le renforcement de la mobilisation des ressources et l'amélioration de la qualité et de l'efficacité de la dépense publique. Ce programme est très ambitieux et englobe l'Administration des Douanes, la Direction Générale des Impôts, et la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique.
Ces directions sont les mamelles sur lesquelles repose notre politique de mobilisation des ressources internes afin de faire face à toutes nos dépenses de souveraineté. Or, comme tout le monde le sait, leur performance en matière de mobilisation des recettes et de la rationalisation de la gestion de la trésorerie a fait couler beaucoup d'encre et de salive. Et c'est pour cela que les autorités politiques ont décidé de les reformer et de les adapter à un système de gestion plus moderne.
C'est ainsi qu'au niveau de l'Administration des Douanes, le Chef de l'Etat a énuméré « les premières actions de réforme qui ont déjà permis l'adoption d'un nouveau système de comptabilisation des opérations conforme aux derniers standards internationaux, l'interconnexion informatisée de tous les principaux bureaux de douane, la mise en concession des magasins sous-douane et la création d'un guichet unique pour les formalités de mise en consommation des véhicules ». De même le Président de la République a annoncé que dès 2017, d'autres mesures vont entrer en vigueur notamment au niveau du système de suivi automatisé des camions de transport de marchandises par tracking électronique, la connexion informatisée de la douane nigérienne avec celle des principaux pays d'accès au commerce international ainsi que le renforcement des capacités humaines et matérielles des services des douanes.
Ces réformes sont très importantes, mais, elles doivent être accompagnées aussi d'un véritable changement de mentalité au niveau de la Douane et d'un sursaut patriotique des agents des douanes. Certaines pratiques et habitudes malsaines entretenues dans notre pays doivent en effet s'arrêter. Il faut y mettre fin et rapidement, car, ces pratiques de l'avis même du Chef de l'Etat « ont sévèrement ralenti la mobilisation des ressources internes, privant ainsi l'Etat de recettes précieuses, qui auraient permis la construction de plus d'hôpitaux, plus d'écoles, plus de routes et plus de points d'eau, pour nos populations».
Pour le cas précis de la Direction Générale des Impôts, les pratiques moyenâgeuses de collecte d'impôts doivent céder la place aux méthodes modernes qui permettront à l'Etat de rentrer dans ses droits et tous ses droits. Le Président Issoufou, l'a dit, « ces réformes porteront sur la mise en place d'un système informatisé de suivi des impôts et des contribuables (SISIC), le rapprochement de l'administration des contribuables par l'ouverture de nouveaux centres, l'extension, au niveau national, du champ des compétences de la direction des grandes entreprises et celle du contrôle, le renforcement du dispositif interne de contrôle et d'audit fiscal . De même, le Comité Arbitral de Recours Fiscaux (CARFI) entrera dans une phase active pour permettre un dénouement diligent des recours fiscaux émis par les contribuables ».
En plus de ces actions, le Gouvernement mettra l'accent sur le recouvrement de la taxe immobilière, un impôt très mal perçu. C'est pourquoi, afin d'élargir l'assiette fiscale, notamment au niveau de la taxe immobilière, 300 agents d'exécution seront recrutés pour permettre à la DGI de conduire de manière résolue, l'identification et le recensement de toutes les propriétés immobilières, et faire rentrer l'État dans ses droits. Pour ce faire, le Chef de l'Etat « appelle au sens de responsabilité pour un sursaut patriotique à travers la transmission spontanée des déclarations fiscales aussi bien par les propriétaires que par les locataires».
Au niveau de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique, le Président de la République annonce la mise en place des mesures visant le renforcement des procédures comptables, la mise en place d'un système informatisé de traitements des opérations, la connexion du Trésor aux systèmes de paiement modernes de la BCEAO, pour lui donner les moyens d'opérer comme une véritable banque, et la mise en place effective du Compte Unique du Trésor.
Cette mesure, la première, dans notre pays vise, entre autres, à rationaliser la gestion de la trésorerie, à contrôler l'utilisation des ressources publiques éparpillées à travers plusieurs centaines de comptes et à contribuer également à donner une plus grande célérité dans le traitement des opérations financières de l'Etat. Grâce à ces réformes, comme l'a indiqué le Chef de l'Etat, « le gouvernement pourra assurer une meilleure mobilisation des ressources internes, une meilleure efficacité de la dépense publique évitant ainsi les retards dans le règlement de ses nombreux engagements ».
Le Président de la République réaffirme enfin, avec forte conviction, que ces mesures seront accompagnées d'une lutte sans merci, contre la corruption et le détournement des deniers publics. An avant pour la tolérance zéro contre tous ces fléaux qui minent notre économie.

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
www.lesahel.org

Société

Installation de la cellule nationale de normalisation des sceaux et armoiries du Niger : Mieux réglementer l'utilisation…

Installation de la cellule nationale de normalisation des sceaux et armoiries du Niger : Mieux réglementer l'utilisation des attributs de l'Etat

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M Marou Amadou, a officiellement installé, hier jeudi 16 novembre, la cellule nationale de normalisation des armoiries et sceaux. La cellule est un organe composée de huit (8) membres issus de plusieurs institutions à savoir la Présidence de la République, l'Assemblée Nationale, le Cabinet du Premier ministre, les Ministères de la Défense nationale, de l'Intérieur, de la Justice, de la Renais...

Célébration de la fête du Roi de Belgique : L'ambassadeur de Belgique au Niger donne une réception

Célébration de la fête du Roi de Belgique : L'ambassadeur de Belgique au Niger donne une réception

Dans le cadre de la célébration de la fête du Roi, en l'honneur de sa Majesté le Roi Philippe, SE l'ambassadeur de Belgique au Niger, Pierre Charlier a offert, mercredi dernier, à l'hôtel les Rôniers, une réception pour marquer l'importance de cette fête. Y ont assisté, les membres du gouvernement, ceux du Corps diplomatique ainsi que plusieurs personnalités.Dans son allocution, l'ambassadeur de Belgique a souligné que cette date est l'...

Télécommunications au Niger : Niger Télécoms lance l'Internet 3G TURBO

Télécommunications au Niger : Niger Télécoms lance l'Internet 3G TURBO

La compagnie de téléphonie nationale Niger Télécoms entend offrir bientôt la possibilité à ses abonnés de surfer sur la vague Internet révolutionnaire de troisième génération, l'Internet 3G qui fournit l'Internet Haut débit. L'annonce en a solennellement été faite, hier jeudi 16 novembre, par le directeur général M Abdou Harouna lors d'une conférence de presse. Cette annonce tant attendue par les centaines de milliers d'abonnés de la Ni...

Séance d'information et de sensibilisation sur le financement sur la Table Ronde de Paris du 13 et 14 décembre : Pour la…

Séance d'information et de sensibilisation sur le financement sur la Table Ronde de Paris du 13 et 14 décembre : Pour la réussite de cette rencontre de mobilisation des financements du nouveau PDES (2017-2021)

Le Niger va organiser les 13 et 14 décembre 2017 à Paris une Table Ronde sur le financement du nouveau Plan de Développement Economique et Social (2017-2021) du pays. À moins d'un mois de la tenue de cet important événement intitulé « un Niger renaissant pour un peuple prospère », la ministre du Plan, Mme Kane Aichatou Boulama, et le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération , de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Ex...

Lancement du projet «Appui-conseil en matière de politique migratoire GIZ-APM » : Un projet pour appuyer le Niger dans s…

Lancement du projet «Appui-conseil en matière de politique migratoire GIZ-APM » : Un projet pour appuyer le Niger dans ses efforts de lutte contre le phénomène de la migration irrégulière

La coopération allemande, à travers la GIZ, vient de lancer un nouveau projet dénommé « appui-conseil en matière de politique migratoire au Niger » (GIZ-APM). C'est le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur, de la sécurité publique, de la décentralisation et des affaites coutumières et religieuses M. Mohamed Bazoum qui a présidé la cérémonie du lancement officiel de ce projet le 14 novembre à l'hôtel Soluxe de Niamey.Pays charnière, à...

Communiqué du Secrétariat Général du Gouvernement : Le Chef de l'Etat a signé un décret portant inscription et promotion…

Communiqué du Secrétariat Général du Gouvernement : Le Chef de l'Etat a signé un décret portant inscription et promotion au sein des Forces Armées Nigériennes

Le Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou a signé un (1) décret, portant inscription et promotion au sein des Forces Armées Nigériennes.Aux termes de ce décret, sont inscrits au tableau d'avancement complémentaire et promus au grade supérieur au titre de l'avancement exceptionnel, les Officiers Généraux des Forces Armées Nigériennes dont les noms suivent, pour compter du 1er novembre 2017....

A la Présidence de la République : Décret portant acquisition de la nationalité nigérienne par option

A la Présidence de la République : Décret portant acquisition de la nationalité nigérienne par option

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a signé, hier, un décret portant acquisition de la nationalité nigérienne par option. Par ce décret :Article Premier : Conformément à l'article 13 de la loi n°2014-60 du 5 novembre 2014, portant modification de l'ordonnance n°84-33 du 23 août 1984, portant code de la nationalité nigérienne, modifiée par l'ordonnance n°88-13 du 18 février 1988, modifiée par l'Ordonna...

Projet d'accompagnement communautaire à la prévention de la transmission VIH de la mère à l'enfant : La Première Dame Ha…

Projet d'accompagnement communautaire à la prévention de la transmission VIH de la mère à l'enfant : La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou préside la cérémonie de lancement

Apres avoir enregistré des résultats probants dans la mise en œuvre du projet d'accompagnement à la prévention de la transmission VIH Sida de la mère à l'enfant en 2014, la fondation Guri Vie Meilleure vient de reconduire le projet dans vingt centres de santé intégrés de la région de Niamey pour une durée de 12 mois. C'est la première Dame Hadjia Aissata Issoufou, présidente de la Fondation Guri Vie Meilleure et par ailleurs marraine de...

Maradi/Lutte contre la pauvreté : Les parlementaires de la CAJI s'imprègnent de l'impact des filets sociaux

Maradi/Lutte contre la pauvreté : Les parlementaires de la CAJI s'imprègnent de l'impact des filets sociaux

Une mission composée d'une quinzaine de députés membres de la Commission Affaires juridiques et institutionnelles (CAJI), conduite par l'Honorable Souley Dioffo, a séjourné du 10 au 11 novembre derniers, dans la région de Maradi, afin de constater de visu l'impact du Projet Filets sociaux sur les populations démunies, plus particulièrement celles des communes de Kornaka et de Gabi. Ces visites ont permis aux élus nationaux d'appréhender...

Prestation de serment à la Cour Constitutionnelle de Niamey : Dix membres de la CENI renvoyés à l'exercice de leurs fonc…

Prestation de serment à la Cour Constitutionnelle de Niamey : Dix membres de la CENI renvoyés à l'exercice de leurs fonctions

Après leur installation le 05 novembre dernier, les membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), ont prêté serment hier, devant la Cour Constitutionnelle de Niamey. Cette cérémonie présidée par le vice-président de la Cour Constitutionnelle M. Narey Oumarou en présence du ministre d'Etat en charge de l'Intérieur M. Mohamed Bazoum, et de plusieurs témoins, consacre une obligation réglementaire qu'impose la Constitut...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Il y a comme un vent de débâcle et de panique qui plane sur la tête des groupes armés qui ...

vendredi 17 novembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.