Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Région de Diffa : L'Unicef et le Gouvernement japonais à la pointe du combat pour l'eau et l'assainissement dans la Région de Diffa


Enfant-sabon-gari''L'eau, c'est la vie''! Cette assertion n'a jamais eu autant de sens pour les populations de Wélaram que ce jour de janvier 2017 avec l'inauguration de leur forage à pompe à motricité humaine. Femmes et enfants ont pris d'assaut la borne fontaine moderne pour remplir leurs récipients d'une eau claire et potable. C'est un nouveau jour, pour cette communauté, dans l'histoire du partage de cette ressource vitale.
Avant, pour accéder à l'eau, il fallait s'éloigner du village, dévaler une dune de sable et atteindre, dans la vallée oasienne, le seul puits servant d'abreuvoir aux hommes et au cheptel.
''Quand je me réveillais le matin pour aller au puits, j'arrivais presque toujours en retard à l'école, parce qu'on passe beaucoup de temps sur le puits avant d'obtenir l'eau. Le puits était loin du village, et son eau est noirâtre'', explique Moussa Boukar, 11 ans, élève en classe du CE2 au village de Wélaram.
En effet, à force d'être trop sollicité, le puits est devenu un bourbier débitant une eau boueuse impropre à la consommation humaine. Plus grave, encore, à certaines périodes de l'année, on retrouve autour du même puits les grands éleveurs de la communauté Mahamid et leurs immenses troupeaux de chameaux et les éleveurs de petit bétail. Alors il se crée un embouteillage monstre, à tel point que la situation peut dégénérer à tout moment.
En dotant Wélaram d'une adduction d'eau potable, l'Unicef et son partenaire financier, le Gouvernement du Japon, viennent ainsi de faire de nouveaux heureux.
''Maintenant, on se lave tous les jours sans problème; je n'arrive plus en retard à l'école parce que le forage est à côté. Le matin, je vais y puiser l'eau et je me rends à l'école, toujours à l'heure. A présent, je peux me permettre de boire l'eau sans souci, de me laver et de faire la lessive'', se réjouit Moussa Boukar.
L'objectif de l'UNICEF et du Gouvernement du Japon est de permettre à 73.500 personnes de bénéficier d'un accès à l'eau et à l'assainissement dans la région de Diffa. A l'exemple de celui de Wélaram, 40 autres forages à pompe à motricité humaine ont été réalisés en 2016 sur financement japonais dans les communes de Goudoumaria, Inguelbeyli et Foulatari.
Les communautés rurales de ces zones sont en effet aux prises avec une dégradation continue de leur environnement; les ressources naturelles deviennent de plus en plus difficiles à atteindre et le nombre de personnes déplacées et réfugiées fuyant l'insécurité provoquée par le groupe armé Boko Haram accroît la pression sur les puits.
Il y a deux mois, le village de Sabon Gari a inauguré son propre forage, et la communauté ne tarit pas d'éloges sur la nouvelle infrastructure.
''Nous avons souffert des années durant'', explique Malan Abdoulaye, chef du village par intérim qui ajoute: ''après quatre tentatives infructueuses pour creuser un puits, nous avons même déménagé le village entier, d'où le nom de Sabon Gari, mais en vain. Ces dernières années, compte tenu de l'insécurité et de l'afflux dans notre zone de déplacés, l'UNICEF nous a aidés avec ce forage qui fait aujourd'hui le bonheur de tout le monde''.
Selon le directeur départemental de l'Hydraulique de Goudoumaria, M. Bagalé Tchiarima, chaque infrastructure d'adduction d'eau potable réalisée dans ces communes est une véritable avancée sociale pour la population bénéficiaire: elle règle la question d'accès à une eau potable; supprime les longues distances que parcourent les femmes chaque jour pour la corvée d'eau; apaise les tensions et atténue la fréquence des conflits autour des points d'eau traditionnel ; elle contribue, enfin, à améliorer les conditions d'hygiène et d'assainissement dans les écoles communautaires'',
Ce que confirme Hadiza, une jeune fille de 15 ans : ''On était souvent obligé d'aller chercher de l'eau la nuit, parce dans la journée, il y avait trop de monde sur le puits. On se regroupait par quatre ou cinq pour aller au puits, et on passait une à deux heures avant d'avoir de l'eau. Maintenant, on a suffisamment de l'eau pour tous nos besoins, et en un temps très réduit''.
Les solutions en faveur de l'accès à l'eau des communautés de la région de Diffa ne s'arrêtent pas aux 40 forages à motricité humaine: 16 puits cimentés ont été réhabilités dans les départements de Diffa, Mainé et Goudoumaria; des camions équipés de citernes font le va-et-vient entre les points d'eau et les poches de 10 000 litres installées dans les sites d'accueil, du ''water trucking'' coordonné par la Direction Régionale de l'Hydraulique et de l'Assainissement, avec l'appui des organisations non-gouvernementales IRC et ACTED ; deux postes d'eau autonomes, dotés d'un château d'eau, d'une pompe et d'une rampe de distribution, ont été mis en place à Toumour, avec l'appui d'Unicef, d'Oxfam et de World Vision. En 2016, 119 forages et 995 latrines ont été installés pour améliorer les conditions de vie des populations dans ces zones. Les populations qui ont été informées des bienfaits de l'assainissement sur la santé des plus vulnérables. Près de 380. 000 personnes ont ainsi reçu des kits d'hygiène pour le bien de leurs enfants.
Ces efforts significatifs permettent non seulement de subvenir aux besoins essentiels des populations déplacées, mais également de répondre aux exigences de développement des communes de la région de Diffa qui accueillent, avec générosité et sens du partage, plus de 240. 000 personnes dont plus de la moitié sont des enfants.

Mahaman Bako, envoyé spécial(onep)
www.lesahel.org

Société

A la Primature : Le point sur les préparatifs de la fête tournante du 18 décembre, Tahoua Sakola

A la Primature : Le point sur les préparatifs de la fête tournante du 18 décembre, Tahoua Sakola

Le Premier ministre, Chef du gouvernement a présidé, samedi dernier, une réunion sur la fête tournante du 18 décembre que la région de Tahoua a l'honneur d'abriter cette année.Au cours de cette réunion, plusieurs thématiques ont été abordées dont entre autres le niveau d'exécution des travaux entrant dans le cadre de Tahoua ''Sakola''. A cet effet et pour permettre à l'assistance de mieux apprécier ce qui est en train d'être réalisé, il...

La ministre de la Communication rencontre les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'IFTIC : Mme…

La ministre de la Communication rencontre les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'IFTIC : Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye salue la pertinence des conclusions et recommandations du rapport soumis par le Comité

La ministre de la Communication, Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye, a rencontré, ce matin, les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC), qu'elle a tenu à féliciter pour la qualité du rapport qu'il vient de lui soumettre.Au cours de cette rencontre, la ministre a fait part de sa totale satisfaction quant aux conclusions et recommanda...

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Uni…

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Unis) : La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou met en exergue les actions de la Fondation Guri Vie Meilleure

Après avoir pris une part active au Forum mondial sur la nutrition infantile, à Montréal, au Canada, au cours duquel elle a plaidé en faveur d'une nutrition infantile abondante et de qualité, la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou se trouve depuis lundi à New York, aux Etats Unis d'Amérique, pour honorer de sa présence la réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS) qui se tient en ...

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (C…

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : Un bilan réconfortant, en dépit que certaines contingences

Après cinq jours d'intenses activités, les travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017 du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) ont pris fin, hier après-midi, au Palais des congrès de Niamey, sur une note de satisfaction générale. C'est le président de ladite institution, M. Moussa Moumouni Djermakoye qui a présidé la cérémonie de clôture desdits travaux. La fin de ces travaux coïncidant avec la fin de la...

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Le Premier ministre chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini, a présidé, le samedi dernier, la cérémonie de lancement officiel de la Cure Salée ou Tinekert, grand rassemblement des éleveurs. La cure salée, l'évènement annuel le plus important de la localité de In 'Gall s'est tenue comme à l'accoutumée au pied de la petite palmeraie sous la Présidence du Premier ministre chef du gouvernement SEM Brigi Rafini qui pour la circonstance était...

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ens…

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ensemble», déclare SE. Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du Gouvernement

«Chers Invités ;Chers Eleveurs ;Population d'Ingall ;Par la grâce de Dieu, nous nous retrouvons, à nouveau, à Ingall, comme il est de coutume, pour la traditionnelle Cure salée. Je voudrais me réjouir de la qualité de l'accueil dont nous avons été l'objet, et saluer cette population d'Ingall si généreuse et si hospitalière ; une générosité et une hospitalité jamais démenties. Générosité et hospitalité légendaires des habitants, auxquell...

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la fête annuelle des éleveurs communément appelée ''Cure Salée'' se poursuivent activement à Ingall. Le thème de cette édition 2017 est « Pastoralisme, vecteur de paix au Sahel». Présent à Ingall, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Brigi Rafini, après avoir donné le coup d'envoi des manifestations, a effectué plusieurs visites, samedi dernier. C'est ainsi qu'il a visit...

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

C'est avec une profonde consternation que la Rédaction de l'ONEP a appris la disparition, vendredi dernier du journaliste Joseph Seydou Allakaye, des suites d'une maladie. L'enterrement a eu lieu, le samedi 16 septembre après-midi au cimetière de Yantala, à Niamey. Il laisse une veuve, des orphelins et des petits-fils. Cité parmi les doyens de la presse nigérienne, Joseph Seydou Allakaye, a fait ses premier pas dans la presse nationale ...

Intervention de la Première Dame au Forum Mondial sur la Nutrition Infantile (GCNF) à Montréal, au Canada : Hadjia Aissa…

Intervention de la Première Dame au Forum Mondial sur la Nutrition Infantile (GCNF) à Montréal, au Canada : Hadjia Aissata Issoufou appelle les partenaires pour un accompagnement conséquent des programmes d'alimentation scolaire et de nutrition infan

La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou participe au Forum mondial sur la nutrition infantile (GCNF) qui se tient du 17 au 21 septembre 2017 à Montréal au Canada. A cette occasion, la première Dame a prononcé un discours devant une assistance constituée de la Présidente du Forum mondial sur la Nutrition, du Directeur du Centre d'excellence du PAM, des ministres issus des pays participants, des représentants du corps diplomatique et des...

Le Chef de l'Etat préside deux cérémonies de prestation de serment : Le 1er président de la Cour de Cassation et un nouv…

Le Chef de l'Etat préside deux cérémonies de prestation de serment : Le 1er président de la Cour de Cassation et un nouveau membre de la Cour Constitutionnelle, renvoyés à l'exercice de leurs fonctions

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a présidé vendredi dernier, dans la matinée deux cérémonies de prestation de serment : la première concernant un nouveau membre de la Cour de cassation et la seconde un nouveau membre de la Cour Constitutionnelle. Les prestations de serment se sont déroulées dans l'auditorium Sani Bako du Ministère des Affaires Etrangères.Pour le 1er acte de ces deux cérémonies, c'es...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit les escapades démentielles à la ''Pilule'' et les virées dans les lieux vaporeux des ...

vendredi 15 septembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.