Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Conférence de presse du ministre des Finances : «Je n'ai aucun regret d'avoir fait empocher à l'Etat nigérien 800 millions de FCFA sans avoir vendu un seul gramme d'uranium (...) et à travers des opérations de «trading» légales, régulières» déclare M


hassoumiLe ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi, a animé samedi dernier une conférence de presse au cours de laquelle, il a apporté des clarifications concernant l'affaire de 200 milliards de FCFA ayant dominé la une de l'actualité sur certains médias nationaux cette semaine. Ainsi, le ministre a confié que notre pays a, au cours de l'année 2011 produit 4.000 tonnes d'uranium d'une part et d'autre part que le soit disant virement de 200 milliards n'a jamais été effectué comme le suggère le journal. Selon le ministre, le Niger a bénéficié de 800 millions de FCFA dans le cadre d'une activité de ''trading''. Et l'argent a permis d'effectuer des dépenses publiques notamment l'acquisition des véhicules destinés à la Garde Présidentielle. Par la même circonstance le ministre des Finances a répondu à d'autres questions notamment celles relatives à l'affaire dite Africard, aux arriérés de salaires des agents de la Communauté Urbaine de Niamey.
A l'entame de ses propos le ministre des Finances Massoudou Hassoumi a d'abord rappelé que le journal Le Courrier a annoncé en grand titre dans une de ses parutions que « près de 200 milliards virés dans un compte bancaire à Dubaï ». Le journal suggère que la somme virée est le produit de la vente de 5.000 tonnes d'uranium nigérien qu'il aurait vendu de manière frauduleuse et que l'argent issue de la vente aurait été déposé dans un compte bancaire à Dubaï au moment où M. Massoudou Hassoumi était Directeur de Cabinet du Président de la République. En réponse, le ministre est revenu dans son intervention sur le mécanisme de la vente de l'uranium à partir de la production du Niger. A cet effet, il a indiqué que les sociétés habilités à produire et vendre l'uranium nigérien sont la Somaïr et la Cominak. Et ces sociétés vendent leurs produits à deux (2) catégories de personnes morales notamment ses actionnaires étrangers et nationaux.
Chacun des actionnaires achète de l'uranium auprès de ces deux sociétés en fonction de sa participation conformément à leurs actions. C'est pourquoi le ministre des Finances a confié qu'il n'est pas possible d'avoir des achats et des ventes d'uranium de manière clandestine dans notre pays. « Toutes les opérations d'achat et de vente de l'uranium se font de façon transparente et connue de tous du fait que les activités uranifères sont contrôlées au niveau national et même par l'Agence International de l'Energie Atomique (AIEA) » a indiqué le ministre Massoudou. Par ailleurs, les actionnaires acquièrent chaque année l'uranium au même prix Niger fixé par les sociétés en charge de la vente de ladite matière. Parlant de la production nigérienne, il a mentionné que la quantité produite chaque année est aussi connue par tous et répartie entre les actionnaires selon leurs actions.
Le ministre des Finances a rappelé que la production 2011 du Niger était d'environ 4.000 tonnes. « Selon la logique du journal en question, cela veut dire que la SOPAMIN a acheté les 4.000 tonnes et complété les milles tonnes ailleurs afin d'avoir les 5000 tonnes qu'il a vendu. Les autres actionnaires notamment la société française AREVA, les Japonais et les Espagnoles sont donc restés faire des achats cette année. Ce qui est impossible » explique M. Massoudou Hassoumi. Il a d'ailleurs demandé à ceux qui le veulent d'aller vérifier dans le livre de la SOPAMIN si ladite société a une fois vendu
5.000 tonnes d'uranium.
« Aucun gramme d'uranium n'a échappé à la chaine transparente et connue d'achat et de vente d'uranium dans notre pays » a martelé le ministre des Finances. En outre, il a souligné qu'à l'avènement des autorités actuelles au pouvoir en 2011, AREVA leur a notifié qu'ils ont l'habitude de faire du ''trading'' sur le marché de l'uranium, sur le marché boursier.
Il a indiqué que le ''trading'' est une activité régulière et AREVA a avoué avoir une filiale qui était à l'époque une société allemande. Cette société allemande était partenaire de la SOMAÏR et AREVA a fini par racheter la société. Selon le ministre, le Niger peut gagner quelque chose si la société arrive à avoir un gain 'à travers le ''trading''. Il suffit seulement de mettre le nom de la SOPAMIN. C'est donc sur cette base, qui le ministre (alors Directeur de cabinet du président de la
République) a appelé le directeur général de la SOPAMIN de l'époque M. Hama Amadou pour lui expliquer que le Niger va gagner 800 millions de FCFA à l'issue de cette opération. Il a, à cet effet, précisé que la transaction a été faite et la somme de 800 millions a été virée dans le compte de la SOPAMIN. «C'est ce que le Niger a gagné dans cette transaction de ''trading'' qui n'a rien à voir avec l'uranium du Niger. La SOPAMIN n'a rien fait sauf sa signature et le pouvoir donné à son directeur général » a-t-il relevé.
Le ministre des Finances a par la suite confié avoir instruit le directeur général de la SOPAMIN de verser cette somme au trésor public. La somme qui a été versée au trésor public a été utilisée pour faire des dépenses publiques notamment l'acquisition des véhicules pour la Garde Présidentielle. « Dans le cadre de ce ''trading'' l'argent a transité par une Banque arabe à Dubaï et les gens d'Africard ont vu et opposé ça à AREVA en disant qu'AREVA a des relations avec la SOPAMIN et voilà la preuve. C'est pour ça que cette affaire est sortie » a relevé M. Massoudou Hassoumi. Le ministre des Finances est par ailleurs revenu sur la question d'Africard qui est une société libanaise ayant obtenu le contrat de fabrication de passeport, qui n'a confectionné aucun et qui réclame le remboursement de la somme de 26 milliards de FCFA par l'Etat du Niger. le ministre des Finances a noté que la société n'est pas à son premier coup, elle a d'ores déjà escroqué d'autres pays. «Mais notre pays ne se laissera pas gruger comme d'autres » a-t-il clamé.
M. Massoudou Hassoumi a fustigé et condamné le comportement de certains citoyens nigériens qui soutiennent l'escroquerie organisée de cette société libanaise. « Je n'ai aucun regret d'avoir fait empocher à l'Etat nigérien 800 millions de FCFA sans avoir vendu un seul gramme d'uranium, sans avoir participé à quoi que ça soit et ce sont des opérations de ''trading'' légales, régulières que AREVA fait. Tous les grands groupes miniers intervenant sur le marché des matières premières le font » a-t-il déclaré. Concernant l'affaire dite Africard, le ministre des Finances a rassuré que l'Etat du Niger ne payera rien, et notre pays sortira victorieux de la bataille juridique engagée dans cette affaire. Par rapport aux arriérés des agents de la Communauté Urbaine de Niamey, le ministre a indiqué que c'est une question qui concerne la Communauté
Urbaine de Niamey en tant que Collectivité Territoriale. Il a notifié que la Communauté Urbaine a toujours pris l'argent qu'elle dispose au niveau du Trésor. « Le maire sait les opérations qu'il fait avec d'autres banques non avec le Trésor. Si la Communauté urbaine a de l'argent au Trésor, il n'y a pas de raison que nous le bloquions surtout que nous connaissons la situation de ces travailleurs. D'ailleurs elle paie ses fournisseurs. Nous n'avons rien à voir dans tout ça, nous payons la mairie ce qu'elle a et nous souhaitons que la mairie ait les conditions et la gestion qui lui permettent de payer ses travailleurs » a dit M. Massoudou Hassoumi.

Laouali Souleymane(onep)
www.lesahel.org

Société

Installation des membres du Comité National Ad 'hoc chargé de la préparation et du suivi des négociations de la Zone de …

Installation des membres du Comité National Ad 'hoc chargé de la préparation et du suivi des négociations de la Zone de Libre-échange Continentale : Accroître l'autosuffisance économique et favoriser un développement endogène et auto-entretenu

Le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Sadou Seydou, a présidé hier, dans la salle de réunion de son département ministériel, la cérémonie d'installation des membres du Comité National Ad 'hoc chargé de la préparation et du suivi des négociations de la Zone de Libre-échange Continentale.Les missions assignées audit comité sont entre autres de mettre en place des sous-comités correspondant aux groupes techniques ...

Visite du chantier de pavage des routes à la cité Salou Djibo de Niamey : Le ministre Habi Mahamadou Salissou se réjouit…

Visite du chantier de pavage des routes à la cité Salou Djibo de Niamey : Le ministre Habi Mahamadou Salissou se réjouit du démarrage des travaux

Le ministre de la Ville et de la Salubrité Urbaine M. Habi Mahamadou Salissou, s'est rendu hier, en début d'après-midi au quartier Sari koubou de Niamey. Ce déplacement a pour objectif de constater l'effectivité du démarrage des travaux de pavage des routes dans la Cité Salou Djibo. A cette occasion, le ministre était accompagné d'une importante délégation composée du Gouverneur de la Région de Niamey, M. Hamidou Garba et de plusieurs c...

Lancement officiel de la commercialisation de la marque SEM dans les locaux de la Manutention Africaine Niger : Une marq…

Lancement officiel de la commercialisation de la marque SEM dans les locaux de la Manutention Africaine Niger : Une marque adaptée aux besoins des entreprises spécialisées dans les grands travaux

Dans un pays sahélien comme le Niger, les entreprises spécialisées dans les grands travaux tels que la construction des infrastructures routières et autres domaines connexes ont besoin des machines ou engins qui résistent aussi bien à l'environnement de travail qu'au risque de contamination. C'est pour répondre aux besoins des clients de plus en plus exigeants que la Manutention Africaine du Niger a lancé officiellement hier matin, dans...

Visites du ministre de la Santé Publique dans des structures relevant de son département : S'enquérir des conditions de …

Visites du ministre de la Santé Publique dans des structures relevant de son département : S'enquérir des conditions de travail des agents au sein des structures de santé

Après avoir effectué une série de visites dans les structures publiques relevant de son département, c'est au tour des structures privées de recevoir la visite du ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Mainassara. Il s'est rendu successivement à la Pharmacie As-salam, à l'Institut Supérieur de Santé, à la Pharmacie du Complexe et à la Polyclinique Lahia. Il est allé s'enquérir des conditions de travail des différentes structure...

Session ordinaire du CSC au titre du mois de Mars 2017 : Plusieurs points inscrits à l'ordre du jour dont la mise en pla…

Session ordinaire du CSC au titre du mois de Mars 2017 : Plusieurs points inscrits à l'ordre du jour dont la mise en place d'un Groupe de Travail chargé d'examiner les dossiers de demandes de fréquences de radiodiffusion

Le président du Conseil Supérieur de la Communication, M. Abdourahamane Ousmane, a présidé hier matin, l'ouverture de la session ordinaire du CSC, au titre du mois de Mars 2017. Au cours de cette session, les participants débattront de six points inscrits à l'ordre du jour dont la mise en place d'un Groupe de Travail chargé d'examiner les dossiers de demandes de fréquences de radiodiffusion.La session procédera également à l'examen et l...

Réunion sur le Partenariat public privé (PPP) à Lomé (Togo) : Examen des projets prioritaires du PCD dont celui de la bo…

Réunion sur le Partenariat public privé (PPP) à Lomé (Togo) : Examen des projets prioritaires du PCD dont celui de la boucle ferroviaire Cotonou-Niamey-Ouagadougou-Dori-Abidjan

La structuration en partenariat public privé (PPP) et les mécanismes de garanties des projets du Programme communautaire de développement (PCD) de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), étaient au centre d'une rencontre tenue du 14 au 17 mars 2017 à Lomé, au Togo.La réunion, initiée par la Commission de l'organisation régionale, en collaboration avec la Banque d'investissement et de développement de la Cede...

Remise de prix du grand jeu lubrifiant Total-Niger : Un véhicule, des motos et plusieurs autres lots gagnés au grand jeu…

Remise de prix du grand jeu lubrifiant Total-Niger : Un véhicule, des motos et plusieurs autres lots gagnés au grand jeu par les clients

Dans le cadre de la campagne de commercialisation de ses produits, total-Niger organise un Grand jeu Total. C'est un tirage au sort qui permet aux clients de gagner de nombreux lots composés : de motos, d'un véhicule Toyota Yaris flambant neuf, de groupes électrogènes et bien d'autres cadeaux. La cérémonie de la remise officielle des prix du premier tirage au sort a eu lieu hier matin au siège de Total-Niger en présence du Directeur gén...

Semaine africaine du développement/Lancement des Profils Pays par la CEA : 21 pays concernés dont quatre de l'Afrique de…

Semaine africaine du développement/Lancement des Profils Pays par la CEA : 21 pays concernés dont quatre de l'Afrique de l'Ouest

Dans le cadre de la semaine de développement prévue pour se tenir à Dakar, le Directeur du Bureau Afrique de l'Ouest de la CEA, M. Dimitri Sanga, a présidé samedi dernier le lancement des Profils pays 2016 en présence de la Secrétaire exécutive adjointe de la CEA Mme Giovani Biha.On y rencontre, outre les responsables et représentants des agences du Système des Nations Unies et ceux de la Commission de l'Union Africaine, les délégations...

A propos des Profils pays

A propos des Profils pays

Les Profils de pays ont été initialement conçus en 2015 conformément à la Résolution 917 de la Conférence des ministres africains des finances, de la planification et de développement économique (Abuja, 2014), dans le but de fournir aux décideurs africains une analyse indépendante de leur pays sur le développement économique et social y compris les progrès réalisés pour atteindre l'intégration régionale. Ils sont basés sur les données f...

Tillabéri : Lancement officiel du processus d'élaboration du Schéma régional d'aménagement du territoire

Tillabéri : Lancement officiel du processus d'élaboration du Schéma régional d'aménagement du territoire

Le ministre du Développement Communautaire et de l'Aménagement du Territoire, M. Amani Abdou, a présidé, le jeudi 23 Mars 2017 à Tillabéri, la cérémonie officielle de lancement du processus d'élaboration du Schéma régional d'aménagement du territoire de la région de Tillabéri.Outil de planification spatial le schéma régional d'aménagement s'inscrit dans la droite ligne de la mise en œuvre de la politique nationale d'Aménagement du Terri...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Centre de Néphrologie-Hémodialyse de l'Hôpital Nat…

Centre de Néphrologie-Hémodialyse de l'Hôpital National de Lamordé : Une unité adéquate de diagnostic et de prise en charge des maladies rénales

Le bâtiment du Service de Néphrologie-Hémodialyse existe depuis les années 1974. Mais, il ...

vendredi 24 mars 2017

Association des Dialysés et Insuffisants Rénaux : …

Association des Dialysés et Insuffisants Rénaux : Un cadre de solidarité et d'entraide pour atténuer les souffrances des malades

Au Niger, à l'instar des autres pays, la question de dialyse est une préoccupation pour le...

vendredi 24 mars 2017

Les différents types d'insuffisance rénale

Les différents types d'insuffisance rénale

Il existe deux types d'insuffisance rénale : l'insuffisance rénale aiguë et l'insuffisance...

vendredi 24 mars 2017

L'air du temps

Le drift, ce nouveau sport automobile qui fait fureur à Niamey

Le drift, ce nouveau sport automobile qui fait fureur à Niamey

Le drift? Vous connaissez? C'est ce sport de glisse spectaculaire qui élève le dérapage de...

vendredi 24 mars 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.