Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Installation du Comité Technique Chargé de l'Elaboration de la Politique Nationale des Frontières : Pour une gestion intégrée des frontières


photo-de-famiUn Comité Technique Chargé de l'Elaboration de la Politique Nationale des Frontières a été installé hier matin à Niamey. Il a pour missions entre autres d'ouvrir une campagne d'information et de sensibilisation des acteurs concernés par la question, d'organiser des concertations avec les régions frontalières et les institutions concernées, de proposer des objectifs et axes stratégiques d'interventions et de superviser la rédaction de l'avant-projet en rapport avec les consultants. La cérémonie s'est déroulée sous la présidence de la ministre déléguée auprès du ministre d'Etat, ministre de l'intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Coutumières et Religieuses Mme Mainzoumbou Hapsatou Djibrilla en présence de l'Ambassadeur de France au Niger SE Marcel Escure, de l'Ambassadeur d'Allemagne au Niger Dr Bernd Von Munchow Pohl, du Chef de la Division Prévention des conflits et alerte précoce, Département Paix et Sécurité, Commission de l'Union Africaine SE Gateretse- Ngoga et de plusieurs invités.
L'installation de ce comité s'inscrit selon, la ministre déléguée chargée de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses, dans la dynamique des déclarations des ministères africains chargés des questions de frontières couronnées par l'adoption de la convention de l'Union Africaine sur la coopération transfrontalière dite «convention de Niamey. Elle marque également de façon irréversible, pour le Niger, le point de départ de ce processus d'élaboration de la politique nationale de gestion des frontières. L'élaboration de cette politique vise principalement à disposer d'un outil de référence en matière de gestion des frontières tenant compte du contexte national sous-tendu par les réalités politiques, sécuritaires, socio-économique et culturel du pays. Elle vise également à accélérer le processus de délimitation et de démarcation de nos frontières et concilier la sauvegarde de la souveraineté nationale avec la nécessité de faire de nos zones frontalières de véritables espaces de développement et d'intégrations sous régionale.
C'est dire que le développement des zones frontalières est d'une nécessité vitale pour le Niger, pays exclusivement continental, au cœur des problématiques sahéliennes et sahariennes. La ministre Mme Mainzoumbou Hapsatou Djibrilla, a exhorté les membres du comité à s'inspirer des expériences positives des pays comme le Bénin, le Burkina Faso, le Mali et le Sénégal qui disposent déjà des documents de politique nationale de gestion des frontières. Le Chef de la Division Prévention des conflits et alerte précoce, Département Paix et Sécurité, Commission de l'Union Africaine SE Gateretse-Ngoga, a de son côté précisé que le Niger est le premier pays à ratifier la Convention de l'Union sur la Coopération Transfrontalière dite convention de Niamey. Il a rappelé que c'est à Niamey le 17 mai 2012 qu'ont été adoptées la convention et la déclaration au terme desquelles les ministres des Affaires étrangères ont décidé de l'élaboration de politiques nationales des frontières en vue d'une gestion intégrée des espaces frontaliers permettant de s'attaquer de façon holistique aux problèmes de développement et de sécurité qui s'y posent. Comme, pour la ratification de la convention, le Niger fait encore partie, selon Gateretse-Ngoga, à côté du Bénin, du Burkina Faso et du Mali, des Etats membres pionniers à développer une politique nationale des frontières.
C'est pourquoi le Chef de la Division Prévention des conflits et alerte précoce, Département Paix et Sécurité, a salué les avancées notables de ces pays voisins au Niger et avec lesquels les autres pays entretiennent une collaboration exemplaire dans les domaines de la délimitation et de la démarcation de ses frontières communes. Dans le cadre du Programme Frontière de l'Union Africaine, « nous avons sur instruction des ministres africains en charge des frontières, élaboré une stratégie de l'UA pour la Gouvernance des frontières. Ce document, en cours d'examen et de validation au niveau des experts nationaux est un instrument conçu pour utiliser les frontières comme vecteurs de paix, de sécurité et de stabilité ; en même temps que des leviers d'amélioration et d'accélération du processus de l'intégration grâce à une gestion efficace des frontières et une facilitation de la circulation des personnes, des biens , des services et des capitaux entre les Etats membres de l'Union Africaine » a déclaré Gateretse-Ngoga.
Pour sa part l'Ambassadeur de France au Niger, a dans son intervention mis l'accent sur l'accompagnement de son pays à la lutte contre le terrorisme. Il a salué l'action et la vaillance des Forces armées nigériennes soulignant toutefois qu'elles ne peuvent pas à elles seules faire face à tous les défis. « La coopération française est indispensable, elle a beaucoup progressé. Sous l'impulsion de la France, des opérations militaires ont montré leur efficacité» a-t-il estimé rappelant que des opérations majeures qui ont été menées par les forces nigériennes et la force barkhane vont se poursuivre en 2017. «Le Niger a été l'architecte du lancement de la nouvelle force multinationale de sécurisation du Liptako Gourma entre le Mali et le Burkina Faso » a déclaré l'Ambassadeur de France au Niger qui précise que son pays encourage fortement cette initiative.
Quant à l'Ambassadeur d'Allemagne au Niger, il a réaffirmé l'attachement de son pays à la politique de paix et de sécurité en Afrique. C'est pourquoi ajoute Dr Bernd Von Munchow Pohl son pays soutient de façon consistante les efforts de l'Union Africaine dans la mise en œuvre de son programme frontière sur le continent africain. Ce soutien représente une contribution de l'Allemagne dans le domaine de la préservation des conflits. C'est à ce dessein que le programme frontalier de l'Union Africaine avec la coopération allemande comme agence exécutrice s'investit fortement pour soutenir les efforts des Etats membres de l'Union Africaine dans le cadre de la délimitation et de la démarcation de leurs frontières. Dr Bernd Von Munchow Pohl s'est félicité de la mise en place de ce comité et a réaffirmé l'engagement de son pays à soutenir toute action
visant à préserver la paix.
Auparavant, le Secrétaire Permanent de la Commission Nationale des Frontières M. Hamidou Mounkaila a, dans son mot de bienvenue, souligné l'importance de la gestion des frontières internationales du Niger, qui selon lui, a été toujours au centre des préoccupations des autorités politiques. C'est ainsi que, dès 1961, le Secrétaire d'Etat à l'Intérieur, en charge des questions de frontières, a entrepris de faire une reconnaissance de terrain et un relevé des documents administratifs traitant de ces frontières en vue de leur matérialisation. Une commission interministérielle des frontières a été instituée et ses travaux ont abouti à la création de la Commission nationale des frontières en 1975. M. Hamidou Mounkaila d'expliquer que la commission nationale des frontières a toujours bénéficié d'une attention particulière de la part du ministère chargé de la
Sécurité publique. A l'épreuve des faits, la gestion classique des frontières axée sur la délimitation et la démarcation et les différents contrôles aux frontières a montré ses limites du fait qu'elle ne prend pas suffisamment en compte les préoccupations des populations
vivant le long des frontières.

Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)
www.lesahel.org

Société

Site de récupération des terres de Tchirofondou dans le département de Say : Un bel exemple de réussite

Site de récupération des terres de Tchirofondou dans le département de Say : Un bel exemple de réussite

Dans le cadre de l'atelier régional sur le Renforcement de la Résilience à travers l'Innovation, la Communication et les Services sur les Connaissances (BRICKS) qui s'est tenu à Niamey du 17 au 21 juillet 2017, les participants venus des 12 pays du programme Sahel et Afrique de l'Ouest en appui à l'Initiative de la Grande Muraille Verte ont effectué une visite de terrain dans le département de Say, région Tillabéry. Cette visite leur a ...

Concours d'entrée à l'Ecole de Formation Judiciaire du Niger (EFJN) : 459 candidats pour 50 postes d'auditeurs de justic…

Concours d'entrée à l'Ecole de Formation Judiciaire du Niger (EFJN) : 459 candidats pour 50 postes d'auditeurs de justice à pourvoir

L'Ecole de Formation Judiciaire du Niger (EFJN), créée en novembre 2015 par décret pris en conseil des ministres, ouvre ses portes cette année pour la rentrée 2017-2018. C'est dans cet esprit qu'est organisé, du 21 et 22 août 2017 dans les locaux de l'Ecole Nationale d'Administration et de la Magistrature (ENAM), le concours de magistrature pour l'entrée dans ce nouvel établissement public de formation judiciaire né de la volonté du gou...

Rubrique santé : Alimentation : les besoins du corps humain

Rubrique santé : Alimentation : les besoins du corps humain

Notre corps a toujours besoin d'un certain nombre d'aliments, considérés comme essentiels, pour pouvoir rester en bonne santé. Si nous arrivons à consommer ces aliments tout au long d'une année, leurs apports ne peuvent encore être que très bénéfiques pour notre organisme.Ces aliments nutritifs essentiels pour le corps humain, pour la bonne marche de l'organisme, sont répertoriés en quatre groupes par les nutritionnistes: ce sont les al...

4ème congrès ordinaire de l'Association des Etudiants Musulmans du Niger (AEMN) : Un engagement pour la promotion d'une …

4ème congrès ordinaire de l'Association des Etudiants Musulmans du Niger (AEMN) : Un engagement pour la promotion d'une citoyenneté responsable

L'Association des Etudiants Musulmans du Niger (AEMN) a organisé du 19 au 20 Août dernier, dans l'enceinte de l'Ecole des Mines et de la Géologie(EMIG), son 4ème congrès ordinaire. Cette rencontre placée sous le parrainage du président d'honneur de l'association, a été l'occasion pour débattre sur le thème "la participation de l'AEMN dans la promotion d'une citoyenneté responsable" et d'autres points comme le vivre ensemble, le respect ...

Le Chef de l'Etat en vacances à Dan-Daji : La population de l'Ader réserve un accueil enthousiaste au Président Issoufou

Le Chef de l'Etat en vacances à Dan-Daji : La population de l'Ader réserve un accueil enthousiaste au Président Issoufou

En route pour Dan-Daji, son village natal, où il est parti pour y passer ses vacances, le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, est arrivé, samedi dernier, à Tahoua où un accueil des grands jours lui a été réservé, par les populations de l'Ader.A sa descente d'avion à l'aéroport régional de Tahoua, en compagnie de son épouse la Première Dame, Docteur Lalla Malika Issoufou, le Chef de l'Etat a été accueilli...

Commémoration de la journée mondiale de l'Aide Humanitaire : Hommage aux humanitaires et solidarité aux populations affe…

Commémoration de la journée mondiale de l'Aide Humanitaire : Hommage aux humanitaires et solidarité aux populations affectées par les catastrophes et les crises

À l'instar du reste de la communauté internationale, le Niger a commémoré le vendredi dernier l'édition 2017 de la journée mondiale de l'aide humanitaire. C'est la ville de Téra dans la région de Tillabéry qui a abrité cette année la cérémonie commémorative de la journée placée sous le thème « les civils ne sont une cible ». La cérémonie qui a été présidée par le Premier ministre, Chef du gouvernement a enregistré la présence du ministr...

Conférence de presse du ministre de l'Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes : Bientôt une politique natio…

Conférence de presse du ministre de l'Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes : Bientôt une politique nationale de l'action humanitaire et de la gestion des catastrophes

En marge de la cérémonie commémorative de la Journée mondiale de l'Aide Humanitaire célébrée le vendredi dernier à Téra, le ministre de l'Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes M. Magagi Laouan a animé une conférence de presse à travers laquelle il a répondu aux questions des journalistes par rapport à la situation humanitaire dans notre pays.À l'entame de ses propos, le ministre de l'Action Humanitaire et de la Gestion de...

Attaque terroriste au Burkina Faso : Le Premier ministre au consulat du Burkina Faso à Niamey pour présenter les condolé…

Attaque terroriste au Burkina Faso : Le Premier ministre au consulat du Burkina Faso à Niamey pour présenter les condoléances du peuple et du gouvernement nigériens

Trois jours après l'attaque terroriste perpétrée dans le restaurant Aziz Turc de Ouagadougou, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Brigi Rafini, s'est rendu hier au consulat du Burkina Faso pour présenter les condoléances et exprimer le soutien et la compassion du peuple nigérien au peuple frère et ami du Burkina Faso. Le Chef du gouvernement est allé porter le message du Président de la République, SEM. IssoufouMahamadou, dans...

A la Primature : Le Chef du gouvernement reçoit le rapport d'enquête sur les évènements du 10 avril à l'Université de Ni…

A la Primature : Le Chef du gouvernement reçoit le rapport d'enquête sur les évènements du 10 avril à l'Université de Niamey

Mise en place le 27 avril dernier, la commission d'enquête indépendante sur les évènements du 10 avril dernier à l'Université Abdou Moumouni de Niamey a présenté, hier, au Premier ministre, Chef du gouvernement, son rapport de travail. C'est le président de ladite commission Pr. Khalid Ikhiri, entouré des douze autres membres au complet, qui a remis à Brigi Rafini ce rapport d'enquête.La commission d'enquête indépendante a pour mission ...

Sur les chantiers de Tahoua Sakola : «Tous les travaux seront achevés au plus tard le 30 novembre 2017», assure le direc…

Sur les chantiers de Tahoua Sakola : «Tous les travaux seront achevés au plus tard le 30 novembre 2017», assure le directeur régional de l'Equipement

C'est un nuage de poussière aperçu depuis les environs de Founkoye qui nous accueille à notre arrivée à Tahoua. Entre Founkoye et la capitale de l'Ader, sur notre gauche, on remarque une base-vie emplie de tas de graviers, de camions, de citernes et autres machines. L'activité humaine y est intense, même vue de loin : c'est la base-vie de l'entreprise chargée des grands chantiers de Tahoua Sakola. Nous avançons vers la ville dont l'entr...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

L'impôt sur le loyer. Parlons-en ! Depuis la mise en œuvre de la décision instituant cet i...

vendredi 18 août 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.