Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Région de Diffa / Programme Unicef-Gouvernement du Japon : Aider les enfants à surmonter les traumatismes


Apprentissage-Diffa''Les commerces de notre localité faisaient régulièrement l'objet de pillage par les éléments de Boko Haram. On était dans cet état de terreur quand un jour ils sont venus, en plein jour, assassiner un maçon et ses deux ouvriers qui construisaient une classe pour une école''.
L'auteur de ces propos, M. Keloumi Mai Moussa, n'a que 13 ans. Sa situation illustre celle de milliers d'enfants et d'adolescents vivant sur les sites d'accueil des déplacés et réfugiés de la Région de Diffa et pour lesquels l'UNICEF se mobilise, notamment pour subvenir à leurs besoins de protection à travers un programme financé par le Gouvernement du Japon.
Tout déplacement massif des populations, surtout s'il est dicté par la peur, comporte des risques, particulièrement pour les plus vulnérables que sont les enfants, les femmes et les personnes en situation de handicap.
Sabiou Dambaji, responsable Protection à l'ONG IRC, nous explique les mécanismes et
activités de protection. L'objectif, dit-il, ''est de prévenir et répondre à toute violation ou à tout abus des droits. Dès qu'il y a mouvement des populations, l'aspect protection intervient, car le changement de cadre de vie expose à des facteurs de toutes sortes de risques et d'abus. En un mot, et dans un sens humanitaire plus large, l'objectif de protection est de veiller à ce que les droits fondamentaux des populations soient respectés''.
''Le programme Protection de l'Unicef est exécuté au niveau des différents sites d'accueil des déplacés et réfugiés par ses ONG partenaires que sont COOPI, IRC et CARE. A cet effet, 62 bâtiments et abris servant d'espaces d'écoute, d'apprentissage non formel et de jeux, ont été construits. ''Ces centres ne remplacent pas l'école. Ils servent au contraire de passerelle pour préparer les enfants et les mettre dans les prédispositions pour pouvoir aborder le système scolaire'', précise Adama Cosimbo, coordinateur terrain de l'ONG COOPI.
Sur le site de Kitchendi où l'ONG a déployé ses équipes de psychologues, animateurs et encadreurs, l'essentiel des activités de protection vise à apporter des réponses à la détresse et au traumatisme vécus par les enfants et adolescents déplacés et réfugiés. Les activités ludiques et d'écoute pour les enfants à partir de 5 ans créent une atmosphère d'émulation morale et de soutien psychologique. Idem pour les adolescents qui sont, eux, accueillis dans des espaces d'apprentissage non formel. Beaucoup d'adolescents n'ayant jamais été scolarisés, ils participent aux activités des Diapado (dispositif itinérant d'apprentissage pour adolescents) et aux activités sportives. Il y a aussi des offres d'apprentissage comme la couture, la broderie etc. Il s'agit d'offrir à chaque enfant des espaces de socialisation afin de créer un sentiment de retour à la normale après le choc subi. Le mécanisme de protection sur le terrain prend également en compte l'identification des enfants présentant un trouble de comportement ou un handicap mental, et leur prise en charge. Mieux, le programme de l'UNICEF a formé, en 2016, plus de 200 enseignants et encadreurs aptes à déceler les enfants présentant des signes de détresse et à répondre en situation d'urgence.
Selon M. Consimbo Adama, ''quand la protection a pour cible l'humain, notamment les enfants, elle devient un domaine complexe. En cela, nos méthodes ne sont pas figées. Nous avons par exemple des rencontres régulières avec les membres de la communauté des déplacés et réfugiés pour discuter et prendre en compte les pratiques de protection traditionnelle qui reposent sur le socle culturel de leurs communautés d'origine''. Sur le site de Garin Wanzam où opère l'ONG IRC, le souci de prendre en compte les réalités communautaires dans les activités de protection est aussi pris en compte. A travers les comités de pairs éducateurs, ce sont les enfants eux-mêmes qui sont mis à contribution pour faire la sensibilisation au niveau communautaire et signaler les cas nécessitant de donner l'alerte. Sur un plan général, des structures communautaires comme les comités des mères éducatrices et les comités de gestion des établissements scolaires sont aussi associés par le programme aux questions de protection des enfants et personnes à besoins spécifiques comme ceux en situation de handicap, ou encore à la question du genre.
Au-delà des activités de protection mises en place sur les sites des réfugiés et déplacés, l'UNICEF finance dans la commune de Diffa un programme à destination des jeunes filles, réunies en clubs d'écoute autour d'un feuilleton radiophonique appelé Haské Maganin Douhou. Le but de l'expérience est de créer une plateforme d'éducation et de discussion entres jeunes filles à travers ce feuilleton qui traite des droits de la jeune fille. Le club d'écoute du quartier Diffa Koura par exemple rassemble, chaque dimanche, une vingtaine de jeunes filles membres. Leurs débats et discussions touchent à tous les thèmes sociaux se rapportant au genre, à la promotion et aux droits de la femme et à des aspects pratiques de leur vie comme les notions d'économie familiale, la lutte contre les pratiques traditionnelles
néfastes, l'autonomisation des femmes, les questions d'hygiène et assainissement, de santé reproductive etc. Les jeunes filles membres des clubs d'écoute deviennent, après chaque débat, des relais sociaux qui vont sensibiliser les autres jeunes filles de la communauté.
Mahaman Bako Envoyé spécial(onep)
www.lesahel.org

Société

A la Primature : Le point sur les préparatifs de la fête tournante du 18 décembre, Tahoua Sakola

A la Primature : Le point sur les préparatifs de la fête tournante du 18 décembre, Tahoua Sakola

Le Premier ministre, Chef du gouvernement a présidé, samedi dernier, une réunion sur la fête tournante du 18 décembre que la région de Tahoua a l'honneur d'abriter cette année.Au cours de cette réunion, plusieurs thématiques ont été abordées dont entre autres le niveau d'exécution des travaux entrant dans le cadre de Tahoua ''Sakola''. A cet effet et pour permettre à l'assistance de mieux apprécier ce qui est en train d'être réalisé, il...

La ministre de la Communication rencontre les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'IFTIC : Mme…

La ministre de la Communication rencontre les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'IFTIC : Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye salue la pertinence des conclusions et recommandations du rapport soumis par le Comité

La ministre de la Communication, Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye, a rencontré, ce matin, les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC), qu'elle a tenu à féliciter pour la qualité du rapport qu'il vient de lui soumettre.Au cours de cette rencontre, la ministre a fait part de sa totale satisfaction quant aux conclusions et recommanda...

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Uni…

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Unis) : La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou met en exergue les actions de la Fondation Guri Vie Meilleure

Après avoir pris une part active au Forum mondial sur la nutrition infantile, à Montréal, au Canada, au cours duquel elle a plaidé en faveur d'une nutrition infantile abondante et de qualité, la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou se trouve depuis lundi à New York, aux Etats Unis d'Amérique, pour honorer de sa présence la réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS) qui se tient en ...

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (C…

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : Un bilan réconfortant, en dépit que certaines contingences

Après cinq jours d'intenses activités, les travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017 du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) ont pris fin, hier après-midi, au Palais des congrès de Niamey, sur une note de satisfaction générale. C'est le président de ladite institution, M. Moussa Moumouni Djermakoye qui a présidé la cérémonie de clôture desdits travaux. La fin de ces travaux coïncidant avec la fin de la...

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Le Premier ministre chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini, a présidé, le samedi dernier, la cérémonie de lancement officiel de la Cure Salée ou Tinekert, grand rassemblement des éleveurs. La cure salée, l'évènement annuel le plus important de la localité de In 'Gall s'est tenue comme à l'accoutumée au pied de la petite palmeraie sous la Présidence du Premier ministre chef du gouvernement SEM Brigi Rafini qui pour la circonstance était...

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ens…

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ensemble», déclare SE. Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du Gouvernement

«Chers Invités ;Chers Eleveurs ;Population d'Ingall ;Par la grâce de Dieu, nous nous retrouvons, à nouveau, à Ingall, comme il est de coutume, pour la traditionnelle Cure salée. Je voudrais me réjouir de la qualité de l'accueil dont nous avons été l'objet, et saluer cette population d'Ingall si généreuse et si hospitalière ; une générosité et une hospitalité jamais démenties. Générosité et hospitalité légendaires des habitants, auxquell...

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la fête annuelle des éleveurs communément appelée ''Cure Salée'' se poursuivent activement à Ingall. Le thème de cette édition 2017 est « Pastoralisme, vecteur de paix au Sahel». Présent à Ingall, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Brigi Rafini, après avoir donné le coup d'envoi des manifestations, a effectué plusieurs visites, samedi dernier. C'est ainsi qu'il a visit...

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

C'est avec une profonde consternation que la Rédaction de l'ONEP a appris la disparition, vendredi dernier du journaliste Joseph Seydou Allakaye, des suites d'une maladie. L'enterrement a eu lieu, le samedi 16 septembre après-midi au cimetière de Yantala, à Niamey. Il laisse une veuve, des orphelins et des petits-fils. Cité parmi les doyens de la presse nigérienne, Joseph Seydou Allakaye, a fait ses premier pas dans la presse nationale ...

Intervention de la Première Dame au Forum Mondial sur la Nutrition Infantile (GCNF) à Montréal, au Canada : Hadjia Aissa…

Intervention de la Première Dame au Forum Mondial sur la Nutrition Infantile (GCNF) à Montréal, au Canada : Hadjia Aissata Issoufou appelle les partenaires pour un accompagnement conséquent des programmes d'alimentation scolaire et de nutrition infan

La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou participe au Forum mondial sur la nutrition infantile (GCNF) qui se tient du 17 au 21 septembre 2017 à Montréal au Canada. A cette occasion, la première Dame a prononcé un discours devant une assistance constituée de la Présidente du Forum mondial sur la Nutrition, du Directeur du Centre d'excellence du PAM, des ministres issus des pays participants, des représentants du corps diplomatique et des...

Le Chef de l'Etat préside deux cérémonies de prestation de serment : Le 1er président de la Cour de Cassation et un nouv…

Le Chef de l'Etat préside deux cérémonies de prestation de serment : Le 1er président de la Cour de Cassation et un nouveau membre de la Cour Constitutionnelle, renvoyés à l'exercice de leurs fonctions

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a présidé vendredi dernier, dans la matinée deux cérémonies de prestation de serment : la première concernant un nouveau membre de la Cour de cassation et la seconde un nouveau membre de la Cour Constitutionnelle. Les prestations de serment se sont déroulées dans l'auditorium Sani Bako du Ministère des Affaires Etrangères.Pour le 1er acte de ces deux cérémonies, c'es...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit les escapades démentielles à la ''Pilule'' et les virées dans les lieux vaporeux des ...

vendredi 15 septembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.