Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Agadez : Les perspectives de l'élevage pastoral : Le Conseil Régional à pied d'oeuvre dans le développement du partenariat public privé


Etable-embouche-bovine--ferme-pastorale-dAgharous21L'élevage pastoral constitue la principale activité économique et la source essentielle de revenus des populations nomades de la région d'Agadez. C'est surtout un véritable vecteur de la croissance économique et du développement, un des maillons les plus importants de l'économie locale.
Deuxième activité après l'agriculture, l'élevage est l'élément de base du commerce pratiqué dans la région. En effet, la région d'Agadez dispose de nombreuses aires de pâturage à fort potentiel fourrager mais reste tributaire des aléas climatiques. Un état de fait qui la place dans un cycle de déficit fourrager presqu'annuel. Très important, le cheptel, composé essentiellement de camelins, caprins, ovins, asins et de bovins est estimé, en 2013, à 1.536.430 têtes, toutes espèces confondues, dont 240.758 têtes élevées en milieu sédentaire et 1.295.672 en zone nomade. Prometteur, le secteur de l'élevage fait l'objet d'un regain d'intérêt au niveau des autorités régionales particulièrement le Conseil régional qui, dans l'exécution de son PDR (Plan de Développement régional) avec le concours des acteurs et partenaires, a prévu le développement de l'élevage au niveau de la région d'Agadez. En effet plus de 105 578 335 000 FCFA seront consacrés au financement de l'axe n°1 du PDR relatif à la Préservation du potentiel productif agro-sylvo-pastoral et d'irrigation entre autres.
Le Conseil Régional d'Agadez, sous l'impulsion de son président M. Mohamed Anacko, fonde l'espoir qu'à l'horizon 2035, à travers le Plan de Développement Régional, que la région soit un important carrefour d'échanges entre l'Afrique au nord et au sud du Sahara. Qu'elle soit un pôle d'attractions socioéconomiques et culturelles ouvert sur le monde, un havre de Paix, solidaire de toutes les régions du pays et de celles voisines des pays limitrophes. Les actions qui seront menées s'articuleront autour de la résilience des agro-pasteurs face aux conséquences des risques dus aux changements climatiques ; la valorisation des potentiels productifs des espaces pastoraux à travers la promotion des unités de production et de transformation des produits agro-sylvo-pastoraux ; l'amélioration de la productivité animale (potentiel génétique, meilleure alimentation et abreuvement sécurisé) ; l'amélioration de la contribution de l'Elevage à la sécurité alimentaire et à la lutte contre la pauvreté . Il est prévu également le financement du secteur de l'Elevage à travers le développement du partenariat public privé ainsi que celui des performances des filières du sous-secteur, la valorisation des produits et sous-produits de l'élevage à travers la création des unités industrielles en vue d'optimiser la chaine de valeur du sous-secteur, créer les conditions d'un développement de l'élevage intensif à travers la multiplication des fermes agropastorales, sécuriser les espaces pastoraux, et adapter les textes relatifs au pastoralisme...
Aussi dans le cadre du développement de l'élevage, les actions permettront la création de 25 fermes agropastorales et 25 fermes avicoles sur la durée du PDR. Elle sera précédée de 15 dotations initiales en intrants zootechniques, de la construction et de l'approvisionnement de 7 pharmacies vétérinaires, la création d'un Centre de multiplication de la race brune cameline d'un effectif de 800 têtes et d'insémination de 1000 têtes par espèces chaque année. Dans la mise en œuvre de ces activités, une attention particulière sera portée en direction des personnes physiques ou morales désireuses de développer des activités de production agropastorales par le biais d'un financement bancaire. Dans cette perspective, une ligne de crédit est ouverte à l'intention des promoteurs sur la base de la constitution d'un dossier de projet. Un accent particulier sera mis sur la poursuite des vaccinations du cheptel contre les maladies suivantes : PPR, PPCB et la pasteurellose cameline ; l'appui aux autres vaccinations notamment contre les maladies pseudotelleriques (varioles, charbons et les maladies aviaires) ; la généralisation des enquêtes d'épidemio-surveillance ; l'établissement des cartes épidémiologique de la région.
D'autres actions visent : l'Intensification de la culture fourragère (luzerne et sorgho) ; la confection et la vulgarisation des blocs multi nutritionnels ; le respect de la réglementions de la coupe et ramassage abusif de paille ; la mise en place des intra zootechniques et à prix modérés à la disposition des éleveurs.
Le volet commercialisation vise la construction des marchés à bétail ; la modernisation des abattoirs d'Agadez, Arlit ; la valorisation des sous-produits d'élevage : fromage, beurre, cuirs et peaux etc. En matière d'Hydraulique pastorale, il est prévu un bon maillage des points d'eau ; la vulgarisation sur la réglementation de l'utilisation des points d'eau et sur le code foncier, la loi pastorale et le code rural.
Il est en outre question de la réalisation des puits et forages , la mise à la disposition des éleveurs d'aliments de bétail, la délimitation des couloirs de passage ainsi que les aires de pâturages dans le cadre du schéma d'aménagement forestier.
Le Conseil régional a pris des dispositions pour que les sécheresses ne soient plus synonymes de famine, pour les éleveurs, que l'Etat créé des conditions qui leurs permettent d'assurer leur souveraineté alimentaire par la production et veille à ce qu'ils dorment et se réveillent pour vaquer à leurs préoccupations quotidiennes en toute tranquillité. Aussi le PRAPS officiellement lancé à In'Gall en 2016 et dont l'objectif global est de «sécuriser les modes d'existence et les moyens de production des populations pastorales et accroître le produit brut des activités d'élevage d'au moins 30 pour cent dans les six pays du Sahel au cours des cinq prochaines années, en vue d'augmenter significativement les revenus des pasteurs sous un horizon de 5 à 10 ans» sera un solide point d'appui pour les éleveurs de la région. Ce Projet prévoit d'améliorer la résilience des moyens de subsistance des sociétés pastorales, l'accès à des moyens et services de production essentiels et aux marchés pour les pasteurs et agropasteurs, la mise en place d'une alliance solide pour soutenir le pastoralisme en rassemblant l'expertise et les ressources de l'ensemble des acteurs, conformément aux priorités du pays et en intégrant la dimension des dynamiques régionales d'actions futures.
Le PRAPS-Niger, qui démarre cette année, est financé pour 23 milliards de FCFA pour une durée de 5ans et sera exécuté en cinq (5) composantes à savoir :la santé animale, la gestion des ressources naturelles , l'accès aux marchés, le soutien au mode de vie pastoral et la gestion du Projet . Des ressources additionnels de l'ordre de 23 milliards de FCFA également sont attendus dans le cadre du Millénium Challenge Corporation portant ainsi le budget du PRAPS-Niger à 26 milliards de FCFA.
Ces investissements permettront aux autorités, l'Aménagement Pastoral, la Sécurisation des Systèmes Pastoraux. Ils permettront également d'assurer une base durable à la productivité de l'élevage, la protection de la production ainsi que la recherche des débouchés commerciaux.

Abdoulaye Harouna(Sources : Conseil Régional Agadez ; PRAPS-Niger)
www.lesahel.org

Société

Rencontre entre la directrice générale du CNUT et la délégation de la TASK Force de la CEDEAO : Pour la promotion de la …

Rencontre entre la directrice générale du CNUT et la délégation de la TASK Force de la CEDEAO : Pour la promotion de la libre circulation des personnes et des biens dans l'Espace communautaire

La directrice générale du Conseil Nigérien des Utilisateurs des Transports Publics (CNUT) Mme Daoura Hadizatou Kafougou a rencontré hier matin une délégation de la TASK Force de la CEDEAO conduite par le Général de Corps d'armées Salou Djibo. Au cours de cette rencontre les deux parties ont échangé sur la question de la circulation des personnes et des biens dans la zone CEDEAO.Au cours de cette rencontre, le chef de la délégation de la...

Remise de don au CSI de Tondigamay dans la commune de Hamdallaye : 15 millions de FCFA en matériel et consommables produ…

Remise de don au CSI de Tondigamay dans la commune de Hamdallaye : 15 millions de FCFA en matériel et consommables produits médicaux offerts par la Fondation Tattali Iyali

Le Centre de Santé Intégré (CSI) du village de Tondigamaye dans la commune rurale de Hamdallaye, a reçu hier, des mains de Mme Sidikou Aïchatou Alassane, secrétaire exécutive de la Fondation Tattali Iyali de la première Dame Dr Lalla Malika Issoufou un don de matériel et consommables médicaux d'une valeur minimale de 15 millions de FCFA. Cet appui de la Fondation Tatali Iyali est destiné à la population du village de Tondigamay et hamea...

Lancement du Financement Additionnel du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO/WAAPP) : 15 mill…

Lancement du Financement Additionnel du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO/WAAPP) : 15 millions de dollars US pour consolider les acquis du programme

Le directeur de cabinet du ministre d'Etat, Ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Mahamadou Aoudi Diallo, a présidé, hier matin à l'hôtel Gawèye de Niamey, la cérémonie de lancement du Financement Additionnel du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO/WAAPP). D'un montant de 15 millions USD, ce financement est prévu pour une période de trois ans. La cérémonie s'est déroulée en présence du représentant rés...

Pénurie de gaz à Niamey : Un casse-tête pour les consommateurs

Pénurie de gaz à Niamey : Un casse-tête pour les consommateurs

De longues files de voitures, de motocyclistes et autres piétons devant les points de vente de gaz, d'interminables rangées de bonbonnes de gaz butane devant les dépôts de vente. Nous sommes aux alentours du rond-point Maurice Delens en ce lundi après-midi. Comme dans cette zone, nombreux sont les quartiers de la capitale où le gaz est introuvable. Depuis quelques années, Niamey vit de façon récurrente des pénuries de gaz butane, ce mal...

Le métier de "docker" ou "yan dako" : Gagner sa vie à la sueur de son front

Le métier de "docker" ou "yan dako" : Gagner sa vie à la sueur de son front

Le métier de docker attire de plus en plus de jeunes, pour l'essentiel venus des villages et horizons divers du pays et même des pays voisins. Communément appelés "yan dako" en Haoussa et "kaya-kaya" en Zarma, les dockers prennent leur quartier général au niveau des marchés, de l'autogare ou des grands entrepôts de la capitale. Activité très physique, le métier de docker est toutefois mal rémunéré. Mais ceux qui l'exercent se satisfont,...

Visite de la Première Dame Dr Malika et du président de la Commission de la CEDEAO au Centre National de Référence de la…

Visite de la Première Dame Dr Malika et du président de la Commission de la CEDEAO au Centre National de Référence de la Fistule Obstétricale(CNRFO) : Plaidoyer pour la réhabilitation du centre

En prélude au Forum des Premières dames de la CEDEAO édition 2017 qui se tiendra du 2 au 5 octobre prochain à Niamey, la Première Dame Dr Malika Issoufou Mahamadou, a invité le président de la Commission de la CEDEAO, Dr Marcel Alain De Souza en mission au Niger, à visiter le Centre National de Référence de la Fistule Obstétricale (CNRFO). Le président de la Commission de la CEDEAO et la Première dame se sont rendu hier dans ce centre p...

Point de presse du ministre en charge de l'Enseignement primaire, relatif à l'évaluation d'enseignants contractuels : De…

Point de presse du ministre en charge de l'Enseignement primaire, relatif à l'évaluation d'enseignants contractuels : Des leçons tirées et des mesures envisagées

Le ministère de l'Enseignement primaire, de l'Alphabétisation, de la Promotion des langues nationales et de l'Education civique a organisé le 15 et le 16 juillet dernier un test d'évaluation d'enseignants contractuels « Craie en main ». L'examen concernait les enseignants contractuels diplômés des ENI et ceux dit « Bruts » qui disposeraient du BEPC.Le ministre Daouda Mamadou Marthé a annoncé les résultats globaux définitifs de cette éva...

Hadj 2017 : Le premier vol charter a quitté Niamey le jeudi dernier avec plus de 500 pèlerins

Hadj 2017 : Le premier vol charter a quitté Niamey le jeudi dernier avec plus de 500 pèlerins

Le premier vol charter pour le transport des pèlerins nigériens en terre sainte d'Arabie Saoudite a quitté Niamey jeudi dernier aux environs de 23heures. Le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Albadé Abouba assurant l'intérim du Premier ministre a tenu à être présent au départ de ce vol à l'aéroport international Diori Hamani de Niamey. Il y'avait également le ministre d'Etat, ministre des Transports M. Omar H...

Rencontre des membres du Gouvernement et des responsables des Centrales Syndicales : Le ministre d'Etat Albadé Abouba, P…

Rencontre des membres du Gouvernement et des responsables des Centrales Syndicales : Le ministre d'Etat Albadé Abouba, Premier ministre PI, présente les résultats de l'évaluation des enseignants contractuels

Le Premier Ministre par intérim M. Albadé Abouba, a présidé, hier après-midi, dans la salle des Banquets de la Primature, une rencontre entre les organisateurs de l'évaluation des enseignants contractuels et les responsables en charge des Centrales syndicales. C'était en présence du ministre en charge de l'Enseignement Primaire, de l'Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l'Education Civique, de celui de l'Enseign...

4ème Session de la Commission paritaire entre la République du Niger et la République du Mali : Poser les bases d'une dé…

4ème Session de la Commission paritaire entre la République du Niger et la République du Mali : Poser les bases d'une délimitation effective de notre frontière commune

La 4ème session de la Commission mixte paritaire pour la matérialisation de la Frontière entre la République du Niger et la République du Mali se tient, depuis hier à Niamey. C'est le Conseiller Technique du ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Alassane Seyboun, qui a présidé la cérémonie d'ouverture en présence du chef de la délégation malienne, M. Aboub...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Sécurité routière : arrêter l'hécatombe !

Sécurité routière : arrêter l'hécatombe !

Dans un précédent article publié dans cette même rubrique, nous soulignions la nécessité i...

vendredi 11 août 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.