Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Cultures irriguées dans la région d'Agadez : La rente maraîchère a permis aux populations de réaliser plus de 18.134. 973. 973 FCFA de chiffres d'affaires en 2015-2016


Champ-de-masL'agriculture occupe plus de 90% des populations de la région d'Agadez. Essentiellement irriguée, cette activité constitue un des maillons essentiels de l'économie régionale. Dans le cadre de l'initiative 3N, l'Etat a apporté des appuis multiformes aux producteurs. Les principales cultures pratiquées sont l'oignon, la pomme de terre, le blé, le maïs, les épices, les agrumes etc. L'évolution des superficies emblavées et des productions obtenues, atteste de la progression des cultures. Selon l'EPTIN, la région compte plus de 276 sites de production de cultures irriguées répartis dans 15 communes avec plus de 20.000 exploitants et un potentiel irrigable de
2 460 000 ha indique le Directeur régional de l'Agriculture M. Kabou Moussa.
Dans la région d'Agadez, les 20 000 producteurs maraîchers ont montré, qu'ils sont capables d'augmenter les rendements de leurs cultures en changeant simplement leurs techniques ou en se tournant vers des cultures de rente. C'est ainsi qu'ils se sont organisés au sein de 4328 coopératives de base ; 32 unions maraîchères; une fédération; une chambre d'Agriculture et 8 comptoirs de vente de produits maraîchers.
Le Directeur régional de l'agriculture M. Kabou Moussa indique par ailleurs qu'à Agadez, les producteurs ont aussi compris que la lutte contre la famine est aussi une question de gouvernance comme l'attestent les dispositions du Programme de la renaissance, raison pour laquelle, ils sont passés de l'agriculture de subsistance à une agriculture de rente. ''Ainsi, à travers l'intensification et les superficies développées, ils ont surmonté le problème de la taille de l'exploitation et augmenté leur capacité de résilience par une augmentation durable de la productivité et par l'augmentation des revenus.
Dans le cadre du programme de la renaissance du Niger du Président de la République, le gouvernement de la septième République a mis à la disposition du secteur rural relativement à l'initiative 3N au titre de la région d'Agadez, plusieurs investissements.
En 2016, la région d'Agadez a produit 670 tonnes de céréales (mil et maïs) en hivernage. Ces cultures se pratiquent sur l'ensemble des zones de l'Aïr, plus précisément les communes de Tchirozérine, Dabaga, Tabelot, Timia, Iférouane et dans la moindre mesure les communes de Gougaram, Dannet (Arlit) et dans l'Irhazer la commune de In'gall.
Au niveau de la région de Bilma, les cultures sont pratiquées autour des Oasis et dans la commune d'Aderbissanat, c'est surtout au niveau des mares de Tchintaborak et Toukboulana, Marandet que les paysans s'adonnent à l'agriculture.
Ces dernières années, la production maraîchère et céréalière pendant l'hivernage est en baisse à cause de la préférence des producteurs pour les cultures de rente. En effet depuis 2002, la production de l'oignon a pris le dessus sur les cultures céréalières où, de 1000 tonnes, elle est passée à plus de 57 660 tonnes aujourd'hui. Cela va de pair avec l'augmentation des superficies mais également la maîtrise des techniques d'intensification : 1007 ha en 2002 et 1 688 ha cette année. En 2002, le rendement à l'hectare était de 5039kg contre plus de 20 000kg/ha actuellement.
Grâce à la compétitivité de l'or violet de l'Aïr et l'avantage comparatif de la région d'Agadez, la tendance est à l'exportation et vise les marchés des pays tels que : le Ghana, le Bénin, la Côte d'Ivoire etc. Par rapport à la plus-value à l'exportation cela rapporte des revenus importants aux producteurs. La rente maraîchère 2015-2016 a relevé plus de 60 923 Tonnes de produits vendus pour plus de 18 134 973 973 FCFA de chiffres d'affaires.
Actuellement, la région est en plein programme de cultures irriguées avec des résultats probants qui s'annoncent en perspective selon le Directeur régional de l'Agriculture M.Kabou Moussa. Dans ce cadre, il a été enregistré un taux de réalisation d'emblavure de 108,22% (par rapport à la prévision de 5411,405 hectares emblavés/5 000 hectares prévus) et une augmentation d'emblavures de 733,8 hectares par rapport aux emblavures du début de la même campagne (2013-2014) estimées à 4.677,6 hectares ; une production attendue en équivalent céréalier de l'ordre de 15000 tonnes.
Au titre de l'année 2016, l'Etat et ses partenaires ont pu mettre à la disposition des producteurs d'Agadez plus de 4 500 000 000 F CFA dans le secteur agricole (y compris les appuis d'urgence pour compenser les pertes liées aux inondations des exploitations). Dans le cadre du renforcement des capacités, on note l'affectation de 26 cadres toutes catégories confondues et le redéploiement des agents ; la dotation en moyens roulants pour rendre effectif l'encadrement des producteurs. Aussi, il a été mis à la disposition des services concernés, des équipements et matériels informatiques et de bureaux ; du carburant de suivi de la campagne agricole d'hivernage (Crédit délégué) ; un appui au dispositif local d'encadrement par les partenaires (PromAP). Prés de 8000 producteurs ont été également formés. Pour les appuis en intrants agricoles, 47,9 tonnes de semences d'hivernage et 146,9 tonnes en cultures irriguées, 2000 tonnes d'engrais ont été mises à la disposition des producteurs. Concernant le machinisme agricole, ce sont 92 tracteurs et 3 motoculteurs qui ont été injectés dans la région. Il faut compter plus de 2000 motopompes qui ont été placés pour l'exhaure de l'eau d'irrigation. Pour les Produits phytosanitaires et appareillage, il est à noter 2624 litres de pesticides (Cyperméthrine, Landercyhalone, Karaté 0,8 UL, Pacha 25EC, Capt 88EC, Titan 25 ec, Deltametrine 12,5 ec). Pour les appareils et matériels de protection on compte 34 appareils à pression, 25 appareils motorisés, 76 tenues brigadiers, 76 masques, 76 paires de lunettes, 76 paires de gants et 36 bottes. D'autres financements ont été consacrés pour couvrir les volets Irrigation et mobilisation des eaux.
La Direction régionale de l'Agriculture d'Agadez est appuyée par la FAO pour les intrants ; le GIZ dans l'appui conseil agricole et reçoit certains appuis physiques à travers PROMAP ainsi que le projet IRHAZER qui apportent un appui considérable dans la réalisation et l'encadrement des aménagements hydro agricoles dans la région. Ce projet s'intéresse présentement aux Aménagements Hydro-agricoles de Agharous, Tiguirwit et Ingigrane qui viennent d'être réalisés dans la cadre du programme de vulgarisation des cultures irriguées, ce qui ouvrira la porte aux importants aménagements prévus dans la vallée de L'IRHAZER.
En ce qui concerne la projection au titre de l'année 2017, l'Etat et ses partenaires comptent dans le cadre du renforcement des capacités, la création de plateformes d'offre de services aux producteurs. Ces plateformes de service sont appelées «Maison du Paysan ». Elles offrent l'encadrement de proximité, les intrants, les formations, les réparations des appareils et machines agricoles, etc. Ces plateformes seront des lieux du donner et du recevoir. Elles favoriseront le recrutement des diplômés des secteurs agricoles en vue d'assurer un encadrement de proximité beaucoup plus performant ; le renforcement des capacités des producteurs à travers la formation des paysans, mais aussi des encadreurs et leur équipement ; l'organisation des producteurs et les structures coopératives en sociétés coopératives compétitives, ...
Pour les appuis en intrants agricoles, l'accent sera mis sur la mise à la disponibilité des producteurs des Semences de qualité et à temps ; des petits matériels ; des produits phytosanitaires et appareillage. C'est dans ce cadre qu'un projet sur la production annuelle de plus de 6000 tonnes de semences de pomme de terre a démarré dans la commune de Tabelot.
Dans le cadre de l'irrigation et la mobilisation des eaux, il s'agira, selon M. Moussa de la poursuite de la réalisation d'aménagements hydro agricoles et la réhabilitation de ceux déjà existants; de la réalisation des études techniques des possibilités de la réalisation des barrages d'Imbakatane ; la réalisation des seuils et aménagement des mares à travers le surcreusement, le fonçage des puits, la réalisation des clôtures, les réseaux californiens, et dans le domaine des équipements de stockage, de transformation et vente des produits agricoles. Cependant, des contraintes ont été relevées selon la Direction régionale de l'Agriculture. C'est le cas du transfert des ravageurs et des maladies par produits en provenance des pays voisins. A cela s'ajoutent des contraintes liées aux semences de pomme de terre dont une grande partie provient d'un Etat voisin sans contrôle conséquent à nos frontières.
Aujourd'hui avec l'adoption par l'Etat de la loi semencière qui va réglementer ce secteur, toutes ces contraintes seront maîtrisées et contrecarrées estime le directeur régional de l'agriculture qui fait état de la concurrence déloyale à laquelle est confronté l'or violet d'Agadez. Malgré ces quelques difficultés, les perspectives sont porteuses d'espoir dans la région, grâce à la volonté politique. Cependant la maîtrise de l'eau demeure un impératif, mais surtout la promotion de nouveaux aménagements, la régénération des palmeraies dans la zone de Bilma.
Abdoulaye Harouna ANP-ONEP Agadez
www.lesahel.org

Société

Atelier régional de formation sur les risques liés aux menaces nucléaires et radiologiques : Reflexions sur la facilitat…

Atelier régional de formation sur les risques liés aux menaces nucléaires et radiologiques : Reflexions sur la facilitation d'échanges sur la sécurité nucléaire régionale

La Haute Autorité Nigérienne à l'Energie Atomique (HANEA), en collaboration avec l'Agence International de l'Energie Atomique(AIEA), organise, depuis hier à Niamey, un atelier régional de formation sur l'utilisation d'une approche basée sur les risques liés aux menaces nucléaires et radiologiques. Cette formation qui durera quatre(4) jours réunit des cadres supérieurs de plusieurs pays africains ; elle leur permettra entre autres, d'ini...

Accident de la route au Rond-point Kirkissoye de Niamey : Un automobiliste renverse quatre personnes, les riverains ince…

Accident de la route au Rond-point Kirkissoye de Niamey : Un automobiliste renverse quatre personnes, les riverains incendient son véhicule

La mauvaise conduite sur la route et l'imprudence des jeunes conducteurs est une constance à Niamey. Une situation qui provoque régulièrement des accidents souvent mortels et au meilleur des cas, des dommages matériels importants. Dimanche encore, un autre "fou du volant" a failli ôter la vie à de paisibles commerçants à côté du rond-point Kirkissoye. Il a toutefois blessé grièvement quatre personnes. Mais son véhicule a été brûlé par l...

Ouverture de la session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication : Examen et validation du guide sur l'accès à…

Ouverture de la session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication : Examen et validation du guide sur l'accès à l'information publique et aux documents administratifs

Les travaux de la session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) au titre du mois de juillet ont commencé hier matin. C'est le président du CSC M. Abdourahmane Ousmane qui en a présidé la cérémonie d'ouverture. Six (6) points sont inscrits à l'ordre du jour de cette session. Il s'agit de l'examen et l'adoption du procès-verbal de la session ordinaire du mois de juin 2017 ; informations sur le Conseil ; examen et valida...

Début des soutenances à l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC) : Des sou…

Début des soutenances à l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC) : Des soutenances dans de bonnes conditions malgré une année scolaire tumultueuse

La directrice générale de l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC), Mme Ousmane Fatouma Saley a procédé hier, au lancement officiel de la première session de soutenances de mémoires de fin de formation pour les cycles moyen et supérieur de l'Institut. Au total, 122 étudiants, toutes filières confondues doivent présenter leurs mémoires au cours de cette session.Les soutenances se dérouleront ...

Lutte contre la dégradation des terres : Politique nigérienne pour la restauration des terres, sélectionnée pour le prix…

Lutte contre la dégradation des terres : Politique nigérienne pour la restauration des terres, sélectionnée pour le prix international

Le Future Policy Award 2017 a établi une liste des meilleures politiques consacrées à lutter contre la dégradation des terres, un des défis majeurs pour l'humanité et qui menace la sécurité alimentaire, les moyens de subsistance, ainsi que la santé de centaines de millions de personnes.Les six politiques sélectionnées viennent d'Australie, du Brésil, de la Chine, de la région du Tigré en Ethiopie, de la Jordanie et du Niger. L'initiativ...

Fin de la visite de travail du Médiateur de la République au Maroc : Me Ali Sirfi Maïga et M. Abdoul Aziz Benzakour ont …

Fin de la visite de travail du Médiateur de la République au Maroc : Me Ali Sirfi Maïga et M. Abdoul Aziz Benzakour ont signé un mémorandum d'entente

Le Médiateur de la République du Niger, Me Ali Sirfi Maïga, a séjourné la semaine dernière au Maroc dans le cadre d'une visite de travail et d'amitié sur invitation de son homologue du Royaume chérifien M. Abdoul Aziz Benzakour. A l'issue de leur concertation, les Médiateurs des deux pays frères et amis ont signé un mémorandum d'entente, fixant ainsi les bases d'une coopération fructueuse entre les deux institutions sœurs.Au cours de ce...

DIFFA / Mission de travail du ministre de l'Entreprenariat des Jeunes : Le ministre Ibrahim Issifi Sadou a effectué plus…

DIFFA / Mission de travail du ministre de l'Entreprenariat des Jeunes : Le ministre Ibrahim Issifi Sadou a effectué plusieurs visites

Le ministre de l'Entreprenariat des Jeunes, M. Ibrahim Issifi Sadou, était en mission de 72heures dans la région de Diffa. A son arrivée vendredi dernier à l'aérodrome de Diffa, M. Ibrahim Issifi Sadou a été accueilli à la passerelle de l'avion par le Gouverneur de la région entouré de ses plus proches collaborateurs. Après un accueil chaleureux digne de l'hospitalité du Manga, le ministre a été salué par les responsables civils et mili...

Fin de formation du 5ème Contingent de la MUNISMA à Ouallam : 850 soldats prêts à se déployer au Mali

Fin de formation du 5ème Contingent de la MUNISMA à Ouallam : 850 soldats prêts à se déployer au Mali

Après 10 semaines d'entrainements intenses, le 5ème contingent nigérien de la Mission multidimensionnelle intégrée des nations unies pour la stabilisation du Mali (MUNISMA) est prêt à se déployer sur le terrain au Mali. Mais avant, une cérémonie de remise des attestations consacrant la fin de la formation ACOTA a été organisée le vendredi dernier au Centre de maintien de la paix de Ouallam, à une centaine de kilomètres au nord de Niamey...

Organisation internationale de la Francophonie (OIF) : Notre compatriote Dr. Boubacar Issa Abdourhamane, Représentant pe…

Organisation internationale de la Francophonie (OIF) : Notre compatriote Dr. Boubacar Issa Abdourhamane, Représentant permanent de l'OIF, présente ses lettres d'accréditation à l'UA et à la CEA

Nommé par la Secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie, S.E Michaëlle Jean, au poste de Représentant permanent de l'OIF, le 24 mars 2017, notre compatriote, Dr. Boubacar Issa Abdourhamane, vient de présenter ses lettres d'accréditation au Président de la Commission de l'Union Africaine et au Secrétaire Exécutif de la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA).Cette nomination de Dr. Boubac...

Mise en application de la valeur transactionnelle sur le cordon douanier : Les services des douanes appellent les opérat…

Mise en application de la valeur transactionnelle sur le cordon douanier : Les services des douanes appellent les opérateurs à se conformer aux dispositions en vigueur

La direction générale des douanes, par la voie de son directeur de l'audit et de contrôle interne, l'inspecteur principal des douanes Amadou Petitot Oumarou a rendu public, vendredi dernier un avis à l'attention des usagers du service des douanes. Dans cette sortie médiatique, il était question pour les douanes nigériennes d'informer l'opinion publique et particulièrement les opérateurs économiques et les déclarants en douanes sur la dé...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Au bord du fleuve à Tillabéri : Un carrefour d'act…

Au bord du fleuve à Tillabéri : Un carrefour d'activités commerciales et de prestation de services divers

Tillabéri, «la capitale du fleuve», chef de lieu de région du même nom est à un peu plus d...

mardi 25 juillet 2017

Campagne agricole : Les vœux d'un agropasteur

Campagne agricole : Les vœux d'un agropasteur

À quelques encablures de la commune rurale de Sansané Haoua, à environ 80 kilomètres à l'o...

mardi 25 juillet 2017

Le marché de Tillabéri : Entre tradition et modern…

Le marché de Tillabéri : Entre tradition et modernité, un marché atypique

C'est un grand marché bihebdomadaire dont les rendez-vous ont lieu tous les mercredis et d...

mardi 25 juillet 2017

L'air du temps

Drift : ces jeunes qui flirtent avec la mort

Drift : ces jeunes qui flirtent avec la mort

Des milliers de jeunes gens, filles et garçons, attroupés autour d'un espace dégagé. Au mi...

vendredi 21 juillet 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.