Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Ouverture de la 3ème édition du Salon de l'Agriculture, de l'Hydraulique, de l'Environnement et de l'Elevage du Niger ''Sahel-Niger 217'' : Un moment de brassage entre autorités et monde rural


officielsLe Premier ministre, Chef du gouvernement, SEM Brigi Rafini a présidé, hier, au Palais du 29 juillet de Niamey, la cérémonie officielle d'ouverture de la 3ème édition du Salon de l'Agriculture, de l'Hydraulique, de l'Environnement et de l'Elevage ''Sahel-Niger 2017''. Le thème retenu pour cette édition est : ''La promotion de l'investissement agricole durable à travers l'initiative 3 N''. La cérémonie s'est déroulée en présence des membres du Gouvernement, des diplomates accrédités au Niger, des représentants des institutions nationales et internationales et de plusieurs invités.
Le Salon de l'Agriculture, de l'Hydraulique, de l'Environnement et de l'Elevage du Niger est un cadre du donner et du recevoir. C'est un rendez-vous de brassage et d'échanges entre les professionnels du secteur agricole et rural avec les autres composantes de la Nation nigérienne. Il s'agit d'une part, à travers cette manifestation de renforcer le cadre d'échange et de promotion des activités agro-sylvo-pastorales et d'autre part, de faire découvrir les productions et les potentialités du Niger. Cette année, le ''Sahel - Niger 2017'' confirme sa place dans le calendrier international des événements du secteur agro-sylvo- pastoral. En effet, il enregistre la participation de 7 pays. Au titre du Maghreb, il s'agit du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie. En qui concerne la CEDEAO, on compte le Burkina Faso, le Togo et le Mali. Et, l'Europe n'est pas en reste, avec la présence de l'Italie.
Le ''Sahel - Niger 2017''se tiendra autour de 6 pôles : les 8 régions du pays, l'élevage, la recherche et le développement, l'organisation paysanne, l'international et enfin le secteur privé nigérien. En outre, des conférences thématiques seront chaque jour animées par des experts. Si l'édition du ''sahel - Niger 2015'' a enregistré plus de 40.000 visiteurs, il est attendu pour cette édition 2017, quelque 50.000 visiteurs. En 2015, le taux de vente des produits expo¬sés a été
estimé entre 75 et 90%, pour un montant d'environ 470.000.000 F.CFA.


C'est pourquoi en procédant au lancement du Salon, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE. Brigi
Rafini a adressé une mention spéciale à tous les participants. « Nous félicitons l'ensemble des délégations étrangères et tous nos compatriotes qui prennent part à cet évènement. Nos félicitations vont également à l'endroit du comité d'organisation, et plus particulièrement au Réseau des chambres d'agriculture (RECA). Par ailleurs, nous nous pencherons de façon ferme sur les différentes doléances qui nous ont été soumises » a déclaré le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE. Brigi Rafini.
Auparavant, le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Albadé Abouba, a indiqué que le présent salon s'inscrit dans la dynamique de la concrétisation des hautes orientations du Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou, qui a placé le développement rural en général et le développement agricole en particulier au centre des préoccupations majeures du Programme de la Renaissance. «Le secteur rural, principale composante de l'économie nationale emploie plus de 85% de la population active et contribue en moyenne à 43% du PIB » déclare le ministre d'Etat. En dépit de sa forte dépendance aux facteurs climatiques et environnementaux conjugués aux contraintes structurelles liées à la faible capacité de production et de transformation agro-sylvo-pastoraux et halieutiques, en plus des problèmes relatifs à la commercialisation, et à la concurrence, sans compter les insuffisances des mécanismes de stockage et de conservation, le secteur agricole nigérien souligne, M. Albadé Abouba, regorge néanmoins de multiples atouts, de nombreuses potentialités qui peuvent garantir le développement durable de notre pays.
albadDu point de vue des exportations le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage a indiqué que le potentiel est sous exploité, d'autant plus que l'agriculture est en mutation dans le monde par l'introduction de nouvelles techniques et de nouvelles approches. Selon le ministre Albadé Abouba, il est temps que les acteurs ruraux intègrent leur mode de production et de gestion dans la dynamique de ces mutations pour mieux faire face aux défis impitoyables de la mondialisation. Pour sa part, le président du Réseau National des Chambres d'Agriculture (RECA) du Niger, M. Salifou Mahamane, a indiqué que les Chambres d'Agriculture et l'ensemble des organisations des producteurs se sont mobilisées avec l'accompagnement du gouvernement pour organiser ce salon afin qu'il soit un temps fort d'échanges, de partages et de réflexions sur les composantes de notre agriculture, de notre hydraulique, de notre élevage et de notre environnement.
M. Salifou Mahamane, a en effet, souligné que les Chambres d'Agriculture du Niger sont en train de se mobiliser pleinement, pour assurer le développement de l'information agricole, du conseil agricole,PM-discour de la chaine de valeur pour le développement du pôle économique, l'accompagnement relatif au financement des exploitations agricoles, ou encore l'appui à la gestion des ressources naturelles. En plus de la participation à la définition et à la mise en œuvre des stratégies des politiques nationales, dont les 3N. «Compte tenu du thème retenu, la profession agricole suscite l'examen des quatre mesures que sont la formalisation et l'institutionnalisation du fonds d'investissement pour la sécurité alimentaire et nutritionnel ; la rétrocession par l'Etat d'une partie du capital détenu à la Banque Agricole du Niger; la représentation de la profession agricole au niveau du comité interministériel au titre de l'Initiative 3N et enfin la contribution de l'Etat au financement des Chambres d'Agriculture et des organisations des producteurs. Le président du RECA enfin a réitéré la nécessité d'une reconnaissance juridique du métier d'agriculteur, d'éleveur, et de pêcheur, ce, à l'instar des autres professions. Auparavant, le gouverneur de la région de Niamey, M. Hamidou Garba, a souhaité la bienvenue à l'assistance, avant de rappeler les défis dus au changement climatique et se traduisant pour le cas de Niamey par des déficits céréaliers et fourragers récurrents, mettant la population dans une situation d'insécurité alimentaire et nutritionnelle permanente.
Samira Sabou(onep)

www.lesahel.org

Société

Atelier régional de formation sur les risques liés aux menaces nucléaires et radiologiques : Reflexions sur la facilitat…

Atelier régional de formation sur les risques liés aux menaces nucléaires et radiologiques : Reflexions sur la facilitation d'échanges sur la sécurité nucléaire régionale

La Haute Autorité Nigérienne à l'Energie Atomique (HANEA), en collaboration avec l'Agence International de l'Energie Atomique(AIEA), organise, depuis hier à Niamey, un atelier régional de formation sur l'utilisation d'une approche basée sur les risques liés aux menaces nucléaires et radiologiques. Cette formation qui durera quatre(4) jours réunit des cadres supérieurs de plusieurs pays africains ; elle leur permettra entre autres, d'ini...

Accident de la route au Rond-point Kirkissoye de Niamey : Un automobiliste renverse quatre personnes, les riverains ince…

Accident de la route au Rond-point Kirkissoye de Niamey : Un automobiliste renverse quatre personnes, les riverains incendient son véhicule

La mauvaise conduite sur la route et l'imprudence des jeunes conducteurs est une constance à Niamey. Une situation qui provoque régulièrement des accidents souvent mortels et au meilleur des cas, des dommages matériels importants. Dimanche encore, un autre "fou du volant" a failli ôter la vie à de paisibles commerçants à côté du rond-point Kirkissoye. Il a toutefois blessé grièvement quatre personnes. Mais son véhicule a été brûlé par l...

Ouverture de la session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication : Examen et validation du guide sur l'accès à…

Ouverture de la session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication : Examen et validation du guide sur l'accès à l'information publique et aux documents administratifs

Les travaux de la session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) au titre du mois de juillet ont commencé hier matin. C'est le président du CSC M. Abdourahmane Ousmane qui en a présidé la cérémonie d'ouverture. Six (6) points sont inscrits à l'ordre du jour de cette session. Il s'agit de l'examen et l'adoption du procès-verbal de la session ordinaire du mois de juin 2017 ; informations sur le Conseil ; examen et valida...

Début des soutenances à l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC) : Des sou…

Début des soutenances à l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC) : Des soutenances dans de bonnes conditions malgré une année scolaire tumultueuse

La directrice générale de l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC), Mme Ousmane Fatouma Saley a procédé hier, au lancement officiel de la première session de soutenances de mémoires de fin de formation pour les cycles moyen et supérieur de l'Institut. Au total, 122 étudiants, toutes filières confondues doivent présenter leurs mémoires au cours de cette session.Les soutenances se dérouleront ...

Lutte contre la dégradation des terres : Politique nigérienne pour la restauration des terres, sélectionnée pour le prix…

Lutte contre la dégradation des terres : Politique nigérienne pour la restauration des terres, sélectionnée pour le prix international

Le Future Policy Award 2017 a établi une liste des meilleures politiques consacrées à lutter contre la dégradation des terres, un des défis majeurs pour l'humanité et qui menace la sécurité alimentaire, les moyens de subsistance, ainsi que la santé de centaines de millions de personnes.Les six politiques sélectionnées viennent d'Australie, du Brésil, de la Chine, de la région du Tigré en Ethiopie, de la Jordanie et du Niger. L'initiativ...

Fin de la visite de travail du Médiateur de la République au Maroc : Me Ali Sirfi Maïga et M. Abdoul Aziz Benzakour ont …

Fin de la visite de travail du Médiateur de la République au Maroc : Me Ali Sirfi Maïga et M. Abdoul Aziz Benzakour ont signé un mémorandum d'entente

Le Médiateur de la République du Niger, Me Ali Sirfi Maïga, a séjourné la semaine dernière au Maroc dans le cadre d'une visite de travail et d'amitié sur invitation de son homologue du Royaume chérifien M. Abdoul Aziz Benzakour. A l'issue de leur concertation, les Médiateurs des deux pays frères et amis ont signé un mémorandum d'entente, fixant ainsi les bases d'une coopération fructueuse entre les deux institutions sœurs.Au cours de ce...

DIFFA / Mission de travail du ministre de l'Entreprenariat des Jeunes : Le ministre Ibrahim Issifi Sadou a effectué plus…

DIFFA / Mission de travail du ministre de l'Entreprenariat des Jeunes : Le ministre Ibrahim Issifi Sadou a effectué plusieurs visites

Le ministre de l'Entreprenariat des Jeunes, M. Ibrahim Issifi Sadou, était en mission de 72heures dans la région de Diffa. A son arrivée vendredi dernier à l'aérodrome de Diffa, M. Ibrahim Issifi Sadou a été accueilli à la passerelle de l'avion par le Gouverneur de la région entouré de ses plus proches collaborateurs. Après un accueil chaleureux digne de l'hospitalité du Manga, le ministre a été salué par les responsables civils et mili...

Fin de formation du 5ème Contingent de la MUNISMA à Ouallam : 850 soldats prêts à se déployer au Mali

Fin de formation du 5ème Contingent de la MUNISMA à Ouallam : 850 soldats prêts à se déployer au Mali

Après 10 semaines d'entrainements intenses, le 5ème contingent nigérien de la Mission multidimensionnelle intégrée des nations unies pour la stabilisation du Mali (MUNISMA) est prêt à se déployer sur le terrain au Mali. Mais avant, une cérémonie de remise des attestations consacrant la fin de la formation ACOTA a été organisée le vendredi dernier au Centre de maintien de la paix de Ouallam, à une centaine de kilomètres au nord de Niamey...

Organisation internationale de la Francophonie (OIF) : Notre compatriote Dr. Boubacar Issa Abdourhamane, Représentant pe…

Organisation internationale de la Francophonie (OIF) : Notre compatriote Dr. Boubacar Issa Abdourhamane, Représentant permanent de l'OIF, présente ses lettres d'accréditation à l'UA et à la CEA

Nommé par la Secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie, S.E Michaëlle Jean, au poste de Représentant permanent de l'OIF, le 24 mars 2017, notre compatriote, Dr. Boubacar Issa Abdourhamane, vient de présenter ses lettres d'accréditation au Président de la Commission de l'Union Africaine et au Secrétaire Exécutif de la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA).Cette nomination de Dr. Boubac...

Mise en application de la valeur transactionnelle sur le cordon douanier : Les services des douanes appellent les opérat…

Mise en application de la valeur transactionnelle sur le cordon douanier : Les services des douanes appellent les opérateurs à se conformer aux dispositions en vigueur

La direction générale des douanes, par la voie de son directeur de l'audit et de contrôle interne, l'inspecteur principal des douanes Amadou Petitot Oumarou a rendu public, vendredi dernier un avis à l'attention des usagers du service des douanes. Dans cette sortie médiatique, il était question pour les douanes nigériennes d'informer l'opinion publique et particulièrement les opérateurs économiques et les déclarants en douanes sur la dé...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Au bord du fleuve à Tillabéri : Un carrefour d'act…

Au bord du fleuve à Tillabéri : Un carrefour d'activités commerciales et de prestation de services divers

Tillabéri, «la capitale du fleuve», chef de lieu de région du même nom est à un peu plus d...

mardi 25 juillet 2017

Campagne agricole : Les vœux d'un agropasteur

Campagne agricole : Les vœux d'un agropasteur

À quelques encablures de la commune rurale de Sansané Haoua, à environ 80 kilomètres à l'o...

mardi 25 juillet 2017

Le marché de Tillabéri : Entre tradition et modern…

Le marché de Tillabéri : Entre tradition et modernité, un marché atypique

C'est un grand marché bihebdomadaire dont les rendez-vous ont lieu tous les mercredis et d...

mardi 25 juillet 2017

L'air du temps

Drift : ces jeunes qui flirtent avec la mort

Drift : ces jeunes qui flirtent avec la mort

Des milliers de jeunes gens, filles et garçons, attroupés autour d'un espace dégagé. Au mi...

vendredi 21 juillet 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.