Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Sahel-Niger 2017/ Projet d'appui au développement agricole de l'Irhazer, du Tamesna et de l'Aïr : Un véritable outil de lutte contre l'insécurité alimentaire et la pauvreté des populations


drgCreuset de rassemblement, de partage et d'exposition des produits et services contribuant au développement du secteur du monde rural, le Salon de l'Agriculture, de l'Hydraulique et de l'Elevage (Sahel-Niger), est aussi un cadre qui vise à promouvoir les potentialités et les initiatives locales dans ce secteur. A l'instar des autres régions, les populations et projets œuvrant dans la Région d'Agadez participent à ce Salon à travers l'exposition de plusieurs produits. C'est le cas du Projet d'appui au développement agricole de l'Irhazer, du Tamesna et de l'Aïr.
Les responsables de ce projet, notamment son coordonnateur et son expert, ont saisi cette occasion pour présenter les activités de cet important outil du développement. Les bénéficiaires, en l'occurrence les autorités et les populations, ont aussi témoigné sur l'importance de ce projet et les impacts des investissements réalisés.
Le projet d'appui au développement agricole de l'Irhazer, du Tamesna et de l'Aïr fait suite à la mise en œuvre du projet pilote d'Aménagement et de Mise en Valeur des Périmètres Irrigués de la Vallée de l'Irhazer et de la Plaine du Tamesna (PAMPI-VI/PT) mis en œuvre pendant deux ans grâce à l'appui du Groupe AREVA. Ce projet a pour objectif global de contribuer à la sécurité alimentaire durable par le développement de l'agriculture irriguée. Son objectif global est de développer l'agriculture irriguée sur 1000 ha, en l'intégrant à l'élevage. La population cible du projet est constituée des communautés villageoises, en particulier les jeunes et les femmes, et des promoteurs privés. La mise en œuvre de la phase pilote du projet a été caractérisée par un environnement sécuritaire et une cohésion sociale acceptables. Mais l'exécution de cette phase a permis de réaliser un test grandeur nature des possibilités d'irrigation qu'offrent les plaines de l'Irhazer et du Tamesna. Cette zone est une zone favorable à la pratique de l'agriculture et à la production végétale grâce aux aménagements réalisés. Les résultats obtenus jusque-là sont intéressants sur le plan économique, ce qui permet d'envisager une exploitation à grande échelle, voire industrielle, dans cette région. Ce qui, en perspective, permettra de susciter la mobilisation d'autres partenaires autour de ce projet qui constitue de plus en plus un grand espoir pour les populations de la zone. Les résultats de la mise en œuvre réussie de la phase pilote ont été vivement salués par les plus hautes autorités de la région d'Agadez.
En se prononçant sur les atouts et l'impact de ce projet dans la région et sur la population, Mme Hadjia Aldjouma Mahaman Delley a indiqué que les activités du projet d'appui au développement agricole de l'Irhazer, du Tamesna et de l'Aïr sont à saluer.
Elle a souligné que l'activité la plus importante de ce projet est la production de la Luzerne. L'importance de cette production, a-t-elle soutenu, c'est qu'elle combine les activités au niveau du secteur de l'élevage et les activités au niveau du secteur de l'agriculture. En effet, les producteurs se servent des déchets des animaux, qu'ils élèvent dans les périmètres concernés, pour en faire du fumier qui rend la terre plus fertile et plus productive.
La secrétaire générale adjointe de la Région d'Agadez a salué et remercié le Groupe AREVA pour avoir accepté d'accompagner le Niger, à travers la population d'Agadez, dans la mise en œuvre de cet important projet.
Concernant la luzerne, elle a indiqué que c'est un produit très nourrissant pour les animaux, mais aussi pour les humains, parce qu'elle est utilisée pour faire de la sauce. Concernant l'impact, elle a précisé qu'aujourd'hui, grâce à ce projet, il y a des producteurs qui peuvent se retrouver avec environ 200 000 FCFA par mois. ''Ce qui est une très grande richesse pour un simple paysan'', a-t-elle ajouté.
Elle souligné qu'après la phase pilote, le projet est en train d'évoluer vers les autres communes de la Région d'Agadez. ''C'est pour cette raison que nous disons que les activités de ce projet rejoignent le Programme de la Renaissance acte II du Président de la République, dans son volet Initiative 3N, les Nigériens Nourrissent les Nigériens'', a conclu Mme Hadjia Aldjouma Mahaman Delley, secrétaire générale adjointe de la Région d'Agadez, chef de la délégation d'Agadez au SAHEL-Niger 2017.
Se prononçant sur les raisons de leur participation à cette troisième édition du Salon de l'Agriculture, de l'Hydraulique et de l'Elevage SAHEL-Niger 2017, le coordonnateur du Projet d'appui au développement agricole de l'Irhazer, du Tamesna et de l'Aïr, M. Chégou Maman, a souligné qu'il y a deux raisons principales qui justifient leur présence au Salon : premièrement, a-t-il a indiqué, il fallait venir au SAHEL-Niger parce que c'est un rendez-vous annuel de tous les projets et programmes du Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage, et c'est un devoir pour eux d'être présents ; deuxièmement, c'est une occasion pour eux de venir présenter et partager leurs expériences et connaissances avec les autres.
Les expériences et les connaissances des responsables du Projet d'appui au développement agricole de l'Irhazer, du Tamesna et de l'Aïr, concernent surtout la production de la luzerne. La luzerne est une plante très importante et très riche pour l'alimentation animale, et dont la culture contribue à la lutte contre l'insécurité alimentaire mais aussi à la lutte contre la pauvreté. C'est cette plante qui fait l'objet d'exposition au niveau des stands de la région d'Agadez dans le cadre de ce Salon, a-t-il indiqué.
M. Chégou Maman a souligné que c'est l'occasion pour les visiteurs de découvrir cette plante, mais aussi certaines productions végétales et agricoles propres à leur région qui constitue la principale zone d'intervention du projet. Il a ajouté que dans le cadre de ce projet, des aménagements hydro agricoles ont été réalisés au profit de la population cible, qui est organisée en coopérative des producteurs agricoles.
Ce projet, a-t-il dit, est un projet intégrateur qui permet également aux producteurs privés de bénéficier de plusieurs appuis dans les domaines de son intervention. Le coordonnateur précise que leurs activités concernent aussi les cultures céréalières, les cultures maraichères, et les cultures fourragères. La luzerne et le pois d'angole sont les principales cultures fourragères du projet, tandis que le blé, la pomme de terre, le moringa, les courges, etc. sont des cultures céréalières et maraichères. La production de la luzerne et du pois d'angole est une innovation du projet Irhazer, du Tamesna et de l'Aïr au Niger. C'est sont des plantes qui ne sont pas produites en grande quantité en cultures irriguées. Mais grâce à ce projet, ces plantes sont aujourd'hui produites comme cultures irriguées, et en grande quantité, à travers un système d'alimentation en eau à base du solaire.
M. Chégou Maman s'est aussi intéressé à l'impact de la culture de ces plantes sur la population. Prenant l'exemple de la luzerne, il a souligné que l'année dernière, la production les trois coopératives pour cette plante s'élève à plus 100 tonnes, avec un chiffre d'affaires de l'ordre d'environs 30 millions de FCFA. Ce qui prouve que cette plante est très la rentable. C'est pourquoi le projet envisage la création d'autres périmètres pour sa vulgarisation au-delà de la région d'Agadez, sur toute l'étendue du territoire national, notamment dans les zones pastorales. Les communautés bénéficiaires n'ont pas caché leur satisfaction par rapport aux réalisations du Projet de l'Irhazer, du Tamesna et de l'Aïr.
Dans son témoignage, M. Yahaya Angatt Bakewa a souligné que grâce à l'appui du projet Irhazer, ils ont fait de la culture fourragère leur principale activité. Il a en outre souligné qu'ils ont adhéré à ce projet grâce à l'Initiative 3N, avec le soutien financier de AREVA, soulignant que cette activité leur permet de lutter contre l'insécurité alimentaire et la pauvreté.
M. Yahaya Angatt Bakewa affirme que cette activité leur permet de nourrir leurs familles et de faire des économies.
La culture de la luzerne, précise-t-il, est très rentable. ''Nous produisons au moins 20 tonnes par récolte sur chaque périmètre. Nous vendons le kilo à 200 FCFA. C'est pourquoi nous disons que cette plante est utile pour les animaux, mais aussi pour l'homme, car elle est utilisée dans l'alimentation. Par exemple, elle sert à faire de la sauce'', a-t-il souligné. Parlant de la lutte contre le chômage et la pauvreté, il a souligné qu'il emploie lui seul 31 personnes comme main-d'œuvre sur son périmètre. En dehors de la culture fourragère, les producteurs font aussi de la culture céréalière (blé), de la culture maraichère, etc.
Selon l'expert du projet, M. Ali Saâdou Garba, au niveau de ce projet, ils sont en train de vulgariser la luzerne et le pois d'angole. La luzerne,a-t-il indiqué, que c'est une culture fourragère que l'on appelle la reine des cultures fourragères à cause de son rendement et sa valeur nutritive. Il a aussi souligné que cette plante est cultivée dans plusieurs pays avec qui le Niger partage les mêmes conditions écologiques, comme l'Algérie, la Tunisie, le Maroc, etc.
L'initiative au Niger, a-t-il dit, vient du simple constat que si cette plante est vulgarisée dans ces pays, pourquoi ne pas la tester au Niger, surtout qu'elle permet de compenser le déficit fourrager que notre pays enregistre chaque année. Et, s'est réjoui M. Ali Saâdou Garba, l'expérimentation a été concluante.

Ali Maman(onep)
www.lesahel.org

Société

Installation des membres du Comité National Ad 'hoc chargé de la préparation et du suivi des négociations de la Zone de …

Installation des membres du Comité National Ad 'hoc chargé de la préparation et du suivi des négociations de la Zone de Libre-échange Continentale : Accroître l'autosuffisance économique et favoriser un développement endogène et auto-entretenu

Le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Sadou Seydou, a présidé hier, dans la salle de réunion de son département ministériel, la cérémonie d'installation des membres du Comité National Ad 'hoc chargé de la préparation et du suivi des négociations de la Zone de Libre-échange Continentale.Les missions assignées audit comité sont entre autres de mettre en place des sous-comités correspondant aux groupes techniques ...

Visite du chantier de pavage des routes à la cité Salou Djibo de Niamey : Le ministre Habi Mahamadou Salissou se réjouit…

Visite du chantier de pavage des routes à la cité Salou Djibo de Niamey : Le ministre Habi Mahamadou Salissou se réjouit du démarrage des travaux

Le ministre de la Ville et de la Salubrité Urbaine M. Habi Mahamadou Salissou, s'est rendu hier, en début d'après-midi au quartier Sari koubou de Niamey. Ce déplacement a pour objectif de constater l'effectivité du démarrage des travaux de pavage des routes dans la Cité Salou Djibo. A cette occasion, le ministre était accompagné d'une importante délégation composée du Gouverneur de la Région de Niamey, M. Hamidou Garba et de plusieurs c...

Lancement officiel de la commercialisation de la marque SEM dans les locaux de la Manutention Africaine Niger : Une marq…

Lancement officiel de la commercialisation de la marque SEM dans les locaux de la Manutention Africaine Niger : Une marque adaptée aux besoins des entreprises spécialisées dans les grands travaux

Dans un pays sahélien comme le Niger, les entreprises spécialisées dans les grands travaux tels que la construction des infrastructures routières et autres domaines connexes ont besoin des machines ou engins qui résistent aussi bien à l'environnement de travail qu'au risque de contamination. C'est pour répondre aux besoins des clients de plus en plus exigeants que la Manutention Africaine du Niger a lancé officiellement hier matin, dans...

Visites du ministre de la Santé Publique dans des structures relevant de son département : S'enquérir des conditions de …

Visites du ministre de la Santé Publique dans des structures relevant de son département : S'enquérir des conditions de travail des agents au sein des structures de santé

Après avoir effectué une série de visites dans les structures publiques relevant de son département, c'est au tour des structures privées de recevoir la visite du ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Mainassara. Il s'est rendu successivement à la Pharmacie As-salam, à l'Institut Supérieur de Santé, à la Pharmacie du Complexe et à la Polyclinique Lahia. Il est allé s'enquérir des conditions de travail des différentes structure...

Session ordinaire du CSC au titre du mois de Mars 2017 : Plusieurs points inscrits à l'ordre du jour dont la mise en pla…

Session ordinaire du CSC au titre du mois de Mars 2017 : Plusieurs points inscrits à l'ordre du jour dont la mise en place d'un Groupe de Travail chargé d'examiner les dossiers de demandes de fréquences de radiodiffusion

Le président du Conseil Supérieur de la Communication, M. Abdourahamane Ousmane, a présidé hier matin, l'ouverture de la session ordinaire du CSC, au titre du mois de Mars 2017. Au cours de cette session, les participants débattront de six points inscrits à l'ordre du jour dont la mise en place d'un Groupe de Travail chargé d'examiner les dossiers de demandes de fréquences de radiodiffusion.La session procédera également à l'examen et l...

Réunion sur le Partenariat public privé (PPP) à Lomé (Togo) : Examen des projets prioritaires du PCD dont celui de la bo…

Réunion sur le Partenariat public privé (PPP) à Lomé (Togo) : Examen des projets prioritaires du PCD dont celui de la boucle ferroviaire Cotonou-Niamey-Ouagadougou-Dori-Abidjan

La structuration en partenariat public privé (PPP) et les mécanismes de garanties des projets du Programme communautaire de développement (PCD) de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), étaient au centre d'une rencontre tenue du 14 au 17 mars 2017 à Lomé, au Togo.La réunion, initiée par la Commission de l'organisation régionale, en collaboration avec la Banque d'investissement et de développement de la Cede...

Remise de prix du grand jeu lubrifiant Total-Niger : Un véhicule, des motos et plusieurs autres lots gagnés au grand jeu…

Remise de prix du grand jeu lubrifiant Total-Niger : Un véhicule, des motos et plusieurs autres lots gagnés au grand jeu par les clients

Dans le cadre de la campagne de commercialisation de ses produits, total-Niger organise un Grand jeu Total. C'est un tirage au sort qui permet aux clients de gagner de nombreux lots composés : de motos, d'un véhicule Toyota Yaris flambant neuf, de groupes électrogènes et bien d'autres cadeaux. La cérémonie de la remise officielle des prix du premier tirage au sort a eu lieu hier matin au siège de Total-Niger en présence du Directeur gén...

Semaine africaine du développement/Lancement des Profils Pays par la CEA : 21 pays concernés dont quatre de l'Afrique de…

Semaine africaine du développement/Lancement des Profils Pays par la CEA : 21 pays concernés dont quatre de l'Afrique de l'Ouest

Dans le cadre de la semaine de développement prévue pour se tenir à Dakar, le Directeur du Bureau Afrique de l'Ouest de la CEA, M. Dimitri Sanga, a présidé samedi dernier le lancement des Profils pays 2016 en présence de la Secrétaire exécutive adjointe de la CEA Mme Giovani Biha.On y rencontre, outre les responsables et représentants des agences du Système des Nations Unies et ceux de la Commission de l'Union Africaine, les délégations...

A propos des Profils pays

A propos des Profils pays

Les Profils de pays ont été initialement conçus en 2015 conformément à la Résolution 917 de la Conférence des ministres africains des finances, de la planification et de développement économique (Abuja, 2014), dans le but de fournir aux décideurs africains une analyse indépendante de leur pays sur le développement économique et social y compris les progrès réalisés pour atteindre l'intégration régionale. Ils sont basés sur les données f...

Tillabéri : Lancement officiel du processus d'élaboration du Schéma régional d'aménagement du territoire

Tillabéri : Lancement officiel du processus d'élaboration du Schéma régional d'aménagement du territoire

Le ministre du Développement Communautaire et de l'Aménagement du Territoire, M. Amani Abdou, a présidé, le jeudi 23 Mars 2017 à Tillabéri, la cérémonie officielle de lancement du processus d'élaboration du Schéma régional d'aménagement du territoire de la région de Tillabéri.Outil de planification spatial le schéma régional d'aménagement s'inscrit dans la droite ligne de la mise en œuvre de la politique nationale d'Aménagement du Terri...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Centre de Néphrologie-Hémodialyse de l'Hôpital Nat…

Centre de Néphrologie-Hémodialyse de l'Hôpital National de Lamordé : Une unité adéquate de diagnostic et de prise en charge des maladies rénales

Le bâtiment du Service de Néphrologie-Hémodialyse existe depuis les années 1974. Mais, il ...

vendredi 24 mars 2017

Association des Dialysés et Insuffisants Rénaux : …

Association des Dialysés et Insuffisants Rénaux : Un cadre de solidarité et d'entraide pour atténuer les souffrances des malades

Au Niger, à l'instar des autres pays, la question de dialyse est une préoccupation pour le...

vendredi 24 mars 2017

Les différents types d'insuffisance rénale

Les différents types d'insuffisance rénale

Il existe deux types d'insuffisance rénale : l'insuffisance rénale aiguë et l'insuffisance...

vendredi 24 mars 2017

L'air du temps

Le drift, ce nouveau sport automobile qui fait fureur à Niamey

Le drift, ce nouveau sport automobile qui fait fureur à Niamey

Le drift? Vous connaissez? C'est ce sport de glisse spectaculaire qui élève le dérapage de...

vendredi 24 mars 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.