Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Sahel-Niger 2017/ Projet d'appui au développement agricole de l'Irhazer, du Tamesna et de l'Aïr : Un véritable outil de lutte contre l'insécurité alimentaire et la pauvreté des populations


drgCreuset de rassemblement, de partage et d'exposition des produits et services contribuant au développement du secteur du monde rural, le Salon de l'Agriculture, de l'Hydraulique et de l'Elevage (Sahel-Niger), est aussi un cadre qui vise à promouvoir les potentialités et les initiatives locales dans ce secteur. A l'instar des autres régions, les populations et projets œuvrant dans la Région d'Agadez participent à ce Salon à travers l'exposition de plusieurs produits. C'est le cas du Projet d'appui au développement agricole de l'Irhazer, du Tamesna et de l'Aïr.
Les responsables de ce projet, notamment son coordonnateur et son expert, ont saisi cette occasion pour présenter les activités de cet important outil du développement. Les bénéficiaires, en l'occurrence les autorités et les populations, ont aussi témoigné sur l'importance de ce projet et les impacts des investissements réalisés.
Le projet d'appui au développement agricole de l'Irhazer, du Tamesna et de l'Aïr fait suite à la mise en œuvre du projet pilote d'Aménagement et de Mise en Valeur des Périmètres Irrigués de la Vallée de l'Irhazer et de la Plaine du Tamesna (PAMPI-VI/PT) mis en œuvre pendant deux ans grâce à l'appui du Groupe AREVA. Ce projet a pour objectif global de contribuer à la sécurité alimentaire durable par le développement de l'agriculture irriguée. Son objectif global est de développer l'agriculture irriguée sur 1000 ha, en l'intégrant à l'élevage. La population cible du projet est constituée des communautés villageoises, en particulier les jeunes et les femmes, et des promoteurs privés. La mise en œuvre de la phase pilote du projet a été caractérisée par un environnement sécuritaire et une cohésion sociale acceptables. Mais l'exécution de cette phase a permis de réaliser un test grandeur nature des possibilités d'irrigation qu'offrent les plaines de l'Irhazer et du Tamesna. Cette zone est une zone favorable à la pratique de l'agriculture et à la production végétale grâce aux aménagements réalisés. Les résultats obtenus jusque-là sont intéressants sur le plan économique, ce qui permet d'envisager une exploitation à grande échelle, voire industrielle, dans cette région. Ce qui, en perspective, permettra de susciter la mobilisation d'autres partenaires autour de ce projet qui constitue de plus en plus un grand espoir pour les populations de la zone. Les résultats de la mise en œuvre réussie de la phase pilote ont été vivement salués par les plus hautes autorités de la région d'Agadez.
En se prononçant sur les atouts et l'impact de ce projet dans la région et sur la population, Mme Hadjia Aldjouma Mahaman Delley a indiqué que les activités du projet d'appui au développement agricole de l'Irhazer, du Tamesna et de l'Aïr sont à saluer.
Elle a souligné que l'activité la plus importante de ce projet est la production de la Luzerne. L'importance de cette production, a-t-elle soutenu, c'est qu'elle combine les activités au niveau du secteur de l'élevage et les activités au niveau du secteur de l'agriculture. En effet, les producteurs se servent des déchets des animaux, qu'ils élèvent dans les périmètres concernés, pour en faire du fumier qui rend la terre plus fertile et plus productive.
La secrétaire générale adjointe de la Région d'Agadez a salué et remercié le Groupe AREVA pour avoir accepté d'accompagner le Niger, à travers la population d'Agadez, dans la mise en œuvre de cet important projet.
Concernant la luzerne, elle a indiqué que c'est un produit très nourrissant pour les animaux, mais aussi pour les humains, parce qu'elle est utilisée pour faire de la sauce. Concernant l'impact, elle a précisé qu'aujourd'hui, grâce à ce projet, il y a des producteurs qui peuvent se retrouver avec environ 200 000 FCFA par mois. ''Ce qui est une très grande richesse pour un simple paysan'', a-t-elle ajouté.
Elle souligné qu'après la phase pilote, le projet est en train d'évoluer vers les autres communes de la Région d'Agadez. ''C'est pour cette raison que nous disons que les activités de ce projet rejoignent le Programme de la Renaissance acte II du Président de la République, dans son volet Initiative 3N, les Nigériens Nourrissent les Nigériens'', a conclu Mme Hadjia Aldjouma Mahaman Delley, secrétaire générale adjointe de la Région d'Agadez, chef de la délégation d'Agadez au SAHEL-Niger 2017.
Se prononçant sur les raisons de leur participation à cette troisième édition du Salon de l'Agriculture, de l'Hydraulique et de l'Elevage SAHEL-Niger 2017, le coordonnateur du Projet d'appui au développement agricole de l'Irhazer, du Tamesna et de l'Aïr, M. Chégou Maman, a souligné qu'il y a deux raisons principales qui justifient leur présence au Salon : premièrement, a-t-il a indiqué, il fallait venir au SAHEL-Niger parce que c'est un rendez-vous annuel de tous les projets et programmes du Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage, et c'est un devoir pour eux d'être présents ; deuxièmement, c'est une occasion pour eux de venir présenter et partager leurs expériences et connaissances avec les autres.
Les expériences et les connaissances des responsables du Projet d'appui au développement agricole de l'Irhazer, du Tamesna et de l'Aïr, concernent surtout la production de la luzerne. La luzerne est une plante très importante et très riche pour l'alimentation animale, et dont la culture contribue à la lutte contre l'insécurité alimentaire mais aussi à la lutte contre la pauvreté. C'est cette plante qui fait l'objet d'exposition au niveau des stands de la région d'Agadez dans le cadre de ce Salon, a-t-il indiqué.
M. Chégou Maman a souligné que c'est l'occasion pour les visiteurs de découvrir cette plante, mais aussi certaines productions végétales et agricoles propres à leur région qui constitue la principale zone d'intervention du projet. Il a ajouté que dans le cadre de ce projet, des aménagements hydro agricoles ont été réalisés au profit de la population cible, qui est organisée en coopérative des producteurs agricoles.
Ce projet, a-t-il dit, est un projet intégrateur qui permet également aux producteurs privés de bénéficier de plusieurs appuis dans les domaines de son intervention. Le coordonnateur précise que leurs activités concernent aussi les cultures céréalières, les cultures maraichères, et les cultures fourragères. La luzerne et le pois d'angole sont les principales cultures fourragères du projet, tandis que le blé, la pomme de terre, le moringa, les courges, etc. sont des cultures céréalières et maraichères. La production de la luzerne et du pois d'angole est une innovation du projet Irhazer, du Tamesna et de l'Aïr au Niger. C'est sont des plantes qui ne sont pas produites en grande quantité en cultures irriguées. Mais grâce à ce projet, ces plantes sont aujourd'hui produites comme cultures irriguées, et en grande quantité, à travers un système d'alimentation en eau à base du solaire.
M. Chégou Maman s'est aussi intéressé à l'impact de la culture de ces plantes sur la population. Prenant l'exemple de la luzerne, il a souligné que l'année dernière, la production les trois coopératives pour cette plante s'élève à plus 100 tonnes, avec un chiffre d'affaires de l'ordre d'environs 30 millions de FCFA. Ce qui prouve que cette plante est très la rentable. C'est pourquoi le projet envisage la création d'autres périmètres pour sa vulgarisation au-delà de la région d'Agadez, sur toute l'étendue du territoire national, notamment dans les zones pastorales. Les communautés bénéficiaires n'ont pas caché leur satisfaction par rapport aux réalisations du Projet de l'Irhazer, du Tamesna et de l'Aïr.
Dans son témoignage, M. Yahaya Angatt Bakewa a souligné que grâce à l'appui du projet Irhazer, ils ont fait de la culture fourragère leur principale activité. Il a en outre souligné qu'ils ont adhéré à ce projet grâce à l'Initiative 3N, avec le soutien financier de AREVA, soulignant que cette activité leur permet de lutter contre l'insécurité alimentaire et la pauvreté.
M. Yahaya Angatt Bakewa affirme que cette activité leur permet de nourrir leurs familles et de faire des économies.
La culture de la luzerne, précise-t-il, est très rentable. ''Nous produisons au moins 20 tonnes par récolte sur chaque périmètre. Nous vendons le kilo à 200 FCFA. C'est pourquoi nous disons que cette plante est utile pour les animaux, mais aussi pour l'homme, car elle est utilisée dans l'alimentation. Par exemple, elle sert à faire de la sauce'', a-t-il souligné. Parlant de la lutte contre le chômage et la pauvreté, il a souligné qu'il emploie lui seul 31 personnes comme main-d'œuvre sur son périmètre. En dehors de la culture fourragère, les producteurs font aussi de la culture céréalière (blé), de la culture maraichère, etc.
Selon l'expert du projet, M. Ali Saâdou Garba, au niveau de ce projet, ils sont en train de vulgariser la luzerne et le pois d'angole. La luzerne,a-t-il indiqué, que c'est une culture fourragère que l'on appelle la reine des cultures fourragères à cause de son rendement et sa valeur nutritive. Il a aussi souligné que cette plante est cultivée dans plusieurs pays avec qui le Niger partage les mêmes conditions écologiques, comme l'Algérie, la Tunisie, le Maroc, etc.
L'initiative au Niger, a-t-il dit, vient du simple constat que si cette plante est vulgarisée dans ces pays, pourquoi ne pas la tester au Niger, surtout qu'elle permet de compenser le déficit fourrager que notre pays enregistre chaque année. Et, s'est réjoui M. Ali Saâdou Garba, l'expérimentation a été concluante.

Ali Maman(onep)
www.lesahel.org

Société

8èmes Jeux de la Francophonie, Abidjan 2017 : Le Premier ministre remet le drapeau national à la délégation nigérienne

8èmes Jeux de la Francophonie, Abidjan 2017 : Le Premier ministre remet le drapeau national à la délégation nigérienne

Abidjan, la grande métropole ivoirienne accueille cette année les 8èmes jeux de la Francophonie qui se dérouleront du 21 au 30 juillet. Le Niger entend bien être présent à cette grande rencontre culturelle et sportive de la communauté francophone mondiale. La délégation devant représenter notre pays, auxdits jeux à Abidjan, a été reçue, hier par le Premier ministre, Chef du gouvernement, M Brigi Rafini qui a remis le drapeau au chef de ...

Séminaire de formation sur la modernisation du travail parlementaire : Amélioration de la qualité de la loi et de l'effi…

Séminaire de formation sur la modernisation du travail parlementaire : Amélioration de la qualité de la loi et de l'efficacité du contrôle de l'action gouvernementale

Le premier Vice président de l'Assemblée nationale, l'honorable Iro Sani a présidé hier matin l'ouverture d'un séminaire de formation sur la modernisation du travail parlementaire organisé par le groupe d'amitié Niger-Suisse avec l'appui du Parlement suisse et de l'UMEF SUISSE UNIVSERSITY. L'objectif de ce séminaire est d'aider l'Assemblée nationale, à légiférer de façon pertinente et efficace et de contrôler l'action gouvernementale av...

Assemblée nationale : La Cour des comptes remet le rapport général public 2014 au président de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale : La Cour des comptes remet le rapport général public 2014 au président de l'Assemblée nationale

Le président de l'Assemblée nationale, SE. Ousseini Tinni, a reçu, hier matin, une délégation de la Cour des comptes conduite par le président de ladite Cour M. Saidou. Accompagné de plusieurs membres de l'institution, M. Saidou Sidibé est venu présenter à SE. Ousseini Tinni, les résultats des travaux de contrôle effectués par la Cour des Comptes au cours de l'année 2014. A travers cet exercice, la Cour des comptes consacre, selon son p...

Rubrique Santé : La fièvre, un signe qui ne trompe pas

Rubrique Santé : La fièvre, un signe qui ne trompe pas

La fièvre fait partie des premiers signes que l'on observe dans de nombreuses maladies. Ce qui permet conséquemment d'apprécier la gravité du mal en question et d'en surveiller l'évolution. Lorsqu'on parle de fièvre, on est tout simplement en présence d'une élévation de température au-delà des limites normales.La température du corps humain est normalement maintenue autour de 37°C. Cette oscillation autour de 37°C est rendue possible, s...

Atelier de partage sur le Code de l'Ethique et Guide de Procédure de Traitement des Plaintes : Echanges pour des textes …

Atelier de partage sur le Code de l'Ethique et Guide de Procédure de Traitement des Plaintes : Echanges pour des textes adaptés aux réalités du métier de journaliste

L'Observatoire Nigérien Indépendant des Médias pour l'Ethique et la Déontologie (ONIMED) a organisé, hier, à la Maison de la Presse, une journée d'échange avec les hommes des médias sur les nouveaux textes révisés, notamment, le Code de l'éthique et le Guide de procédure de traitement des plaintes. Les travaux de cette journée ont été ouverts par le Président de l'ONIMED M. Oumarou Moussa par ailleurs Rédacteur en Chef du journal en lig...

Formation du Haut Commandement de la police au concept de police Citoyenne : Approfondir les préceptes d'un service de p…

Formation du Haut Commandement de la police au concept de police Citoyenne : Approfondir les préceptes d'un service de police de proximité et de confiance

L'Ecole Nationale de Police et de la Formation Permanente organise du 18 au 20 juillet un atelier de formation du Haut Commandement de la police au concept de "police citoyenne". La particularité de cette formation réside dans l'implication des représentants de l'Union des Scolaires Nigériens (USN) et ceux de l'Union des Etudiants Nigériens à l'Université de Niamey (UENUN).Ces assises se tiennent en collaboration avec l'Institut Für Aus...

Zinder/Mission de travail du ministre du Développement Communautaire et de l'Aménagement du Territoire : Evaluer l'impac…

Zinder/Mission de travail du ministre du Développement Communautaire et de l'Aménagement du Territoire : Evaluer l'impact des actions réalisées par les Ongs sur le terrain

Le Ministre du Développement Communautaire et de l'Aménagement du Territoire , M. Abdou Aman, a effectué, de dimanche à mardi derniers, une mission de travail dans la région de Zinder il s'agissait pour la délégation ministérielle de se rendre sur le terrain en vue de mesurer l'impact des réalisations accomplies par certaines ONG de développement de la place au profit des communautés dans les départements de Damagaram Takaya, Mirriah et...

Remise des équipements sportifs à l'AS/UAM par la Société Niger Lait SA : Un appui au développement du football à l'Univ…

Remise des équipements sportifs à l'AS/UAM par la Société Niger Lait SA : Un appui au développement du football à l'Université Abdou Moumouni

La société Niger Lait SA a offert hier un lot de matériels sportifs à l'Association Sportive de l'Université Abdou Moumouni de Niamey. Cet important appui de la société Niger lait SA fait suite à une requête introduite par l'Union des Etudiants Nigériens à l'Université de Niamey (UENUN) auprès de la dite société en vue d'obtenir un appui financier ou matériel dans le cadre de sa participation au tournoi de montée en Première Division qu...

Déclaration du Collectif des Syndicats des Secteurs de l'Education de la Jeunesse, des Sports et de la Culture : Les syn…

Déclaration du Collectif des Syndicats des Secteurs de l'Education de la Jeunesse, des Sports et de la Culture : Les syndicats exigent l'annulation des affectations et nominations qui ne répondent pas aux profils

À l'issue d'une session extraordinaire qui a eu lieu le samedi dernier, le Collectif des Syndicats de la Jeunesse, des Sports et de la Culture a rendu public hier matin une déclaration de presse relative à ce qu'il qualifie de « situation préoccupante au niveau du ministère de la jeunesse et des sport, à l'académie des arts martiaux ».Dans sa déclaration, le Collectif des Syndicats des Secteurs de l'Education de la Jeunesse, des Sports ...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside une réunion sur la salubrité

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside une réunion sur la salubrité

Quelques jours après sa visite sur certains chantiers et quartiers de la capitale, le Président de la République Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou a présidé hier matin, dans la salle de réunion du conseil des ministres, une réunion sur la gestion des déchets et l'assainissement de la ville de Niamey. Cette réunion qui s'est tenue en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement, M. Brigi Rafini, a regroupé autour du Chef de l'...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Inondations dans certains quartiers de la ville de…

Inondations dans certains quartiers de la ville de Niamey : La menace est réelle !

L'installation définitive de la saison des pluies sur l'ensemble du territoire de notre pa...

vendredi 14 juillet 2017

Prévisions saisonnières 2017 pour l'Afrique de l'O…

Prévisions saisonnières 2017 pour l'Afrique de l'Ouest : Les experts tirent sur la sonnette d'alarme bien avant le... déluge

Des pluies abondantes et des inondations sont enregistrées depuis le début de la campagne ...

vendredi 14 juillet 2017

Dr. Garba Yahaya, Directeur Général de l'Agricultu…

Dr. Garba Yahaya, Directeur Général de l'Agriculture : «A la date du 10 juillet 2017, 95% des villages agricoles ont semé contre 91% en 2016''

Monsieur le Directeur Général, cette année, la campagne agricole a débuté précocement dans...

vendredi 14 juillet 2017

L'air du temps

Les effets du changement climatique à nos portes

Les effets du changement climatique à nos portes

Depuis des décennies, on en entendait parler, sans trop saisir grand-chose ni de son conte...

vendredi 14 juillet 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.