Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Point de presse du directeur général du Trésor et de la Comptabilité Publique : Eclaircissements sur la situation du compte de la Ville de Niamey au Trésor


point-de-presseLe Directeur général du trésor, M. Issa Djibo, a rompu le silence, hier, dans la controverse portant sur la situation du compte de la Ville de Niamey logé au Trésor national, à travers un point de presse qu'il a animé dans les locaux de ladite institution, en vue d'apporter des précisions sur la question.
Au cours de ce point de presse, M. Issa Djibo a expliqué que depuis sa prise de fonction, (moins de deux mois) il a réussi, avec l'appui des autorités du pays, à réduire un certain nombre d'arriérés de pécules des contractuels de l'Etat qui se trouvent au niveau du trésor national. « Ces arriérés qui s'élèvent à plus de 20 milliards ont été épongés. Nous n'avons pas de raison particulière à bloquer des fonds de la Ville de Niamey, qui ne dépassent pas 10% de ce que nous avons déjà épongé », a-t-il déclaré.
Comme l'a expliqué le DGTCP, la Ville de Niamey dispose d'un compte de correspondant du Trésor. Ce compte est alimenté quasi-exclusivement par les ressources provenant de la rétrocession partielle ou totale d'impôts par l'Etat. Il supporte les dépenses que la Ville initie au moyen d'ordres de virement ou de paiement qu'elle envoie au Trésor. « Comme tout compte de correspondant, de par la réglementation, celui de la Ville de Niamey doit toujours présenter un solde créditeur ou nul. Le comptable n'est pas autorisé à payer, c'est-à-dire à débiter le compte, que dans la limite des ressources disponibles», a édifié M. Issa Djibo.
C'est pour cette raison, a expliqué le Directeur général du Trésor, que l'ordonnateur du compte, en l'occurrence le président du Conseil de ville de Niamey et son comptable, doit vérifier régulièrement la situation des ressources sur le compte avant d'entreprendre de nouvelles dépenses. « Il nous semble que ce n'est malheureusement pas le cas à la Ville de Niamey », a-t-il regretté.
Toujours est-il que, a affirmé
M. Issa Djibo, au vu du contexte social difficile qui prévalait au niveau de la Ville de Niamey, les plus hautes autorités du Niger se sont saisies de la question en janvier 2017. Ainsi, une rencontre a été tenue le samedi 11 février 2017 sous la présidence du Premier ministre en vue de trouver, dans les meilleurs délais, une solution au paiement régulier des salaires d'un peu plus des 3.700 agents de la Ville de Niamey qui accusaient sept (7) mois d'arriérés.
Au cours de cette réunion, a-t-il indiqué, la situation du compte de dépôt de la Ville de Niamey au Trésor au 31/01/2017 a été présentée. En résumé, explique le DGTCP, le compte dégage un solde créditeur de 232 531 653 FCFA : il a enregistré des mouvements en crédit d'un total de 5 108 032 499 FCFA, y compris un report de solde de l'exercice budgétaire 2015 de 214 854 012 FCFA, et en débit un total de 4 875 500 846 FCFA. Les dépenses ont concerné cinq (5) mois de salaires en 2016, correspondant à un montant total de 2.641. 462.738 FCFA, et des dépenses engagées par la Ville de Niamey dans le cadre de son fonctionnement pour un montant de 2.234.038.653 FCFA.
« D'autres ordres de virement et de paiement de plusieurs milliards ; portant en partie sur le rachat des marchés ALBARKA et AS-SALAM, reçus de la ville de Niamey n'ont pas été honorés et donc ont été retournés, faute de crédits suffisants pour leur prise en charge. Il en a été ainsi des demandes de paiement de salaires pour la période de juillet à décembre 2016 par le président du Conseil de ville de Niamey, adressées le 27 janvier 2017 au Directeur général du Trésor, pour un montant cumulé de 2 385 246 693 FCFA », a expliqué M. Issa Djibo.
«Il ressort de ce qui précède qu'on est bien loin des milliards que la ville de Niamey aime à rappeler qui demeurent bloqués actuellement au Trésor National », a fait constater le Directeur général du Trésor. Il a rappelé qu'au sortir de la réunion présidée par le Premier ministre, le maire central de la ville de Niamey s'était engagé à payer le salaire de janvier 2017 aux agents, au cours de la semaine du 13 au 17 février 2017, dès que le reliquat inscrit au solde de son compte, soit 232 531 653 FCFA, lui sera parvenu.
C'est ainsi que selon lui, le ministre des Finances a alors instruit le directeur général du Trésor et de la Comptabilité Publique de lui allouer ce montant, ce qui a été fait immédiatement selon la procédure demandée par M. Hassane Seydou, maire centrale de Niamey. « Il s'est également engagé à prioriser désormais le paiement à terme échu de ses salariés, sur la base des recettes que la ville de Niamey aura engrangées ; pour le mois de février 2017, le reversement du montant de 261 000 000 FCFA actuellement disponible dans son compte a d'ailleurs été demandé le vendredi 03 mars 2017 », a dit le DGTCP.
D'après M. Issa Djibo, le maire central de Niamey s'est enfin engagé à trouver des solutions idoines au stock d'arriérés de salaires constitués au cours de l'année 2016, soit près de 2 385 246 693 FFCA. « Nous espérons que ces éléments d'explication permettront de clore ce débat inopportun sur la situation du compte de Ville de Niamey au Trésor et de passer au respect des engagements pris devant les plus hautes autorités du pays en vue de mettre fin rapidement aux souffrances des salariés de la ville de Niamey et de leurs familles », a conclu le directeur général du Trésor et de la Comptabilité Publique.

Seini Seydou Zakaria(onep)
www.lesahel.org

Société

Installation de la cellule nationale de normalisation des sceaux et armoiries du Niger : Mieux réglementer l'utilisation…

Installation de la cellule nationale de normalisation des sceaux et armoiries du Niger : Mieux réglementer l'utilisation des attributs de l'Etat

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M Marou Amadou, a officiellement installé, hier jeudi 16 novembre, la cellule nationale de normalisation des armoiries et sceaux. La cellule est un organe composée de huit (8) membres issus de plusieurs institutions à savoir la Présidence de la République, l'Assemblée Nationale, le Cabinet du Premier ministre, les Ministères de la Défense nationale, de l'Intérieur, de la Justice, de la Renais...

Célébration de la fête du Roi de Belgique : L'ambassadeur de Belgique au Niger donne une réception

Célébration de la fête du Roi de Belgique : L'ambassadeur de Belgique au Niger donne une réception

Dans le cadre de la célébration de la fête du Roi, en l'honneur de sa Majesté le Roi Philippe, SE l'ambassadeur de Belgique au Niger, Pierre Charlier a offert, mercredi dernier, à l'hôtel les Rôniers, une réception pour marquer l'importance de cette fête. Y ont assisté, les membres du gouvernement, ceux du Corps diplomatique ainsi que plusieurs personnalités.Dans son allocution, l'ambassadeur de Belgique a souligné que cette date est l'...

Télécommunications au Niger : Niger Télécoms lance l'Internet 3G TURBO

Télécommunications au Niger : Niger Télécoms lance l'Internet 3G TURBO

La compagnie de téléphonie nationale Niger Télécoms entend offrir bientôt la possibilité à ses abonnés de surfer sur la vague Internet révolutionnaire de troisième génération, l'Internet 3G qui fournit l'Internet Haut débit. L'annonce en a solennellement été faite, hier jeudi 16 novembre, par le directeur général M Abdou Harouna lors d'une conférence de presse. Cette annonce tant attendue par les centaines de milliers d'abonnés de la Ni...

Séance d'information et de sensibilisation sur le financement sur la Table Ronde de Paris du 13 et 14 décembre : Pour la…

Séance d'information et de sensibilisation sur le financement sur la Table Ronde de Paris du 13 et 14 décembre : Pour la réussite de cette rencontre de mobilisation des financements du nouveau PDES (2017-2021)

Le Niger va organiser les 13 et 14 décembre 2017 à Paris une Table Ronde sur le financement du nouveau Plan de Développement Economique et Social (2017-2021) du pays. À moins d'un mois de la tenue de cet important événement intitulé « un Niger renaissant pour un peuple prospère », la ministre du Plan, Mme Kane Aichatou Boulama, et le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération , de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Ex...

Lancement du projet «Appui-conseil en matière de politique migratoire GIZ-APM » : Un projet pour appuyer le Niger dans s…

Lancement du projet «Appui-conseil en matière de politique migratoire GIZ-APM » : Un projet pour appuyer le Niger dans ses efforts de lutte contre le phénomène de la migration irrégulière

La coopération allemande, à travers la GIZ, vient de lancer un nouveau projet dénommé « appui-conseil en matière de politique migratoire au Niger » (GIZ-APM). C'est le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur, de la sécurité publique, de la décentralisation et des affaites coutumières et religieuses M. Mohamed Bazoum qui a présidé la cérémonie du lancement officiel de ce projet le 14 novembre à l'hôtel Soluxe de Niamey.Pays charnière, à...

Communiqué du Secrétariat Général du Gouvernement : Le Chef de l'Etat a signé un décret portant inscription et promotion…

Communiqué du Secrétariat Général du Gouvernement : Le Chef de l'Etat a signé un décret portant inscription et promotion au sein des Forces Armées Nigériennes

Le Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou a signé un (1) décret, portant inscription et promotion au sein des Forces Armées Nigériennes.Aux termes de ce décret, sont inscrits au tableau d'avancement complémentaire et promus au grade supérieur au titre de l'avancement exceptionnel, les Officiers Généraux des Forces Armées Nigériennes dont les noms suivent, pour compter du 1er novembre 2017....

A la Présidence de la République : Décret portant acquisition de la nationalité nigérienne par option

A la Présidence de la République : Décret portant acquisition de la nationalité nigérienne par option

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a signé, hier, un décret portant acquisition de la nationalité nigérienne par option. Par ce décret :Article Premier : Conformément à l'article 13 de la loi n°2014-60 du 5 novembre 2014, portant modification de l'ordonnance n°84-33 du 23 août 1984, portant code de la nationalité nigérienne, modifiée par l'ordonnance n°88-13 du 18 février 1988, modifiée par l'Ordonna...

Projet d'accompagnement communautaire à la prévention de la transmission VIH de la mère à l'enfant : La Première Dame Ha…

Projet d'accompagnement communautaire à la prévention de la transmission VIH de la mère à l'enfant : La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou préside la cérémonie de lancement

Apres avoir enregistré des résultats probants dans la mise en œuvre du projet d'accompagnement à la prévention de la transmission VIH Sida de la mère à l'enfant en 2014, la fondation Guri Vie Meilleure vient de reconduire le projet dans vingt centres de santé intégrés de la région de Niamey pour une durée de 12 mois. C'est la première Dame Hadjia Aissata Issoufou, présidente de la Fondation Guri Vie Meilleure et par ailleurs marraine de...

Maradi/Lutte contre la pauvreté : Les parlementaires de la CAJI s'imprègnent de l'impact des filets sociaux

Maradi/Lutte contre la pauvreté : Les parlementaires de la CAJI s'imprègnent de l'impact des filets sociaux

Une mission composée d'une quinzaine de députés membres de la Commission Affaires juridiques et institutionnelles (CAJI), conduite par l'Honorable Souley Dioffo, a séjourné du 10 au 11 novembre derniers, dans la région de Maradi, afin de constater de visu l'impact du Projet Filets sociaux sur les populations démunies, plus particulièrement celles des communes de Kornaka et de Gabi. Ces visites ont permis aux élus nationaux d'appréhender...

Prestation de serment à la Cour Constitutionnelle de Niamey : Dix membres de la CENI renvoyés à l'exercice de leurs fonc…

Prestation de serment à la Cour Constitutionnelle de Niamey : Dix membres de la CENI renvoyés à l'exercice de leurs fonctions

Après leur installation le 05 novembre dernier, les membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), ont prêté serment hier, devant la Cour Constitutionnelle de Niamey. Cette cérémonie présidée par le vice-président de la Cour Constitutionnelle M. Narey Oumarou en présence du ministre d'Etat en charge de l'Intérieur M. Mohamed Bazoum, et de plusieurs témoins, consacre une obligation réglementaire qu'impose la Constitut...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Il y a comme un vent de débâcle et de panique qui plane sur la tête des groupes armés qui ...

vendredi 17 novembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.