Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Lancement hier des activités commémoratives de la Journée Mondiale du Rein : Mobilisation pour prévenir les maladies rénales


depistageLe ministre de l'Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, M. Magagi Laouan, assurant l'intérim de son homologue de la Santé Publique, a présidé hier matin au Camp Abdou Garba de la Garde Nationale du Niger, la cérémonie du lancement des activités commémoratives de la Journée Mondiale du Rein organisée par l'ONG ''Mieux Vivre avec Mes Reins, MVR Rayua Da Koda''. C'était en présence du Haut Commandant de la Garde Nationale du Niger, du président de l'ONG MVR, des cadres du Ministère de la Santé et des invités. Le thème retenu pour la commémoration de cette journée est ''Rein et obésité''.
Dans le discours qu'il a prononcé à cette occasion, le ministre de la Santé Publique par intérim a noté que selon l'OMS en 2008, les maladies du rein et des voies urinaires contribuent sur la charge globale des maladies pour environ 700.000 décès chaque année et pour plus de 14 millions de handicaps. Il a indiqué que l'insuffisance rénale chronique, un facteur majeur de santé publique, affecte 5 à 10% de la population mondiale. La prévalence de l'insuffisance rénale terminale, stade ultime de l'insuffisance rénale chronique, a augmenté de façon exponentielle ces dernières années, a souligné le ministre de la Santé par intérim. Il a par ailleurs mentionné que la progression annuelle de l'incidence de l'insuffisance rénale chronique terminale a été estimée à 8%, ce qui équivaut à un taux de croissance 6 fois supérieur à celui de la population mondiale. En effet, il a noté qu'au Niger, les maladies rénales, bien que leur prévalence soit encore méconnue, constituent de par leur gravité une préoccupation grandissante en matière de santé publique.
Mais a-t-il dit, grâce à l'engagement des autorités nigériennes qui font de la lutte contre la maladie une de leurs priorités, des progrès considérables ont été enregistrés dans le cadre de la prise en charge des maladies rénales en général, et de l'insuffisance rénale chronique en particulier. A titre illustratif, il a cité le dépistage et la prise des cas d'affection rénales selon les niveaux dans toutes les formations sanitaires particulièrement les hôpitaux ; l'ouverture d'un second Service de Néphrologie à l'Hôpital National de Zinder après celui de l'Hôpital National de Lamordé ; l'appui de l'Etat dans le fonctionnement de ces services de néphrologie.
Et avec ces services de référence tertiaire, l'hémodialyse est rendue accessible aux patients souffrant d'insuffisance rénale chronique, a indiqué M. Magagi Laouan. Par ailleurs, il a notifié que grâce à ses actions de dépistage et de sensibilisation sur les maladies rénales, et l'appui à la prise en charge des malades, l'ONG Mieux Vivre avec mes Reins contribue, depuis 2013, à l'amélioration de vie des personnes souffrant de maladies rénales en général, et d'insuffisances rénales en particulier.
Quant au président de l'ONG MVR, M. Idé Abdou, il a déclaré que la surcharge pondérale et l'obésité sont le terrain commun pour le développement et l'aggravation de l'hypertension artérielle, du diabète et des maladies rénales. D'après les données de l'enquête STEPS réalisée en 2007, un adulte sur 4 présente une surcharge pondérale et 4% de la population sont obèses.
Une série d'activités sont inscrites à l'agenda de la cérémonie commémorative, notamment la sensibilisation et le dépistage. C'est une occasion pour l'ONG MVR de mobiliser les populations et de leur faire prendre conscience de l'importance de la prévention des maladies rénales.
Selon le constat fait, 99% des personnes qui souffrent des maladies rénales ne consultent le service néphrologique que lorsque la maladie atteint la phase terminale, a indiqué Dr Maïga Zeinabou Moussa Tondi, néphrologue, spécialiste des maladies rénales, enseignant-chercheur à la Faculté des Sciences de la Santé de l'Université Abdou Moumouni de Niamey. Elle a par ailleurs souligné que toutes les maladies rénales donnent une insuffisance rénale. La particularité des maladies rénales, c'est qu'elles sont des maladies silencieuses qui évoluent à bas bruit sans aucun signe, a-t-elle expliqué. ''Et quand vous constatez des signes, c'est que plus de 80% de reins sont détruits. C'est pourquoi il est important de faire le dépistage'', ajoute-t-elle.
Dr Maiga Zeinabou Moussa Tondi a indiqué que le dépistage doit être d'abord effectué de manière précoce afin de rechercher les anomalies urinaires comme les protéines, le sucre, etc. Elle a noté que ce sont des substances qu'on ne doit pas retrouver dans le sang. ''Toutefois, si on les retrouve, cela veut dire que les reins ne filtrent pas correctement'', ajoute-t-elle.
La seconde activité menée dans le cadre de la Journée Mondiale des Reins, consiste à évaluer la fonction rénale à partir de la prise de sang qui s'est déroulée au niveau de laboratoire. ''On va rechercher le taux d'urée et de créâtes qui sont les principaux déchets que les reins filtrent. A partir d'un certain taux dans le sang, c'est aussi une alerte'', a-t-elle dit.
Elle a également souligné qu'à partir de ce taux, on peut calculer combien de millilitres par minute les reins filtrent. Il y aura par la suite le dépistage de l'hypertension artérielle, du diabète, de la pression artérielle. La dernière étape consiste à rechercher le taux des graisses dans le sang, tout en sachant que les graisses constituent un facteur de risque cardiovasculaire.

Laouali Souleymane(onep)
www.lesahel.org

Société

Site de récupération des terres de Tchirofondou dans le département de Say : Un bel exemple de réussite

Site de récupération des terres de Tchirofondou dans le département de Say : Un bel exemple de réussite

Dans le cadre de l'atelier régional sur le Renforcement de la Résilience à travers l'Innovation, la Communication et les Services sur les Connaissances (BRICKS) qui s'est tenu à Niamey du 17 au 21 juillet 2017, les participants venus des 12 pays du programme Sahel et Afrique de l'Ouest en appui à l'Initiative de la Grande Muraille Verte ont effectué une visite de terrain dans le département de Say, région Tillabéry. Cette visite leur a ...

Concours d'entrée à l'Ecole de Formation Judiciaire du Niger (EFJN) : 459 candidats pour 50 postes d'auditeurs de justic…

Concours d'entrée à l'Ecole de Formation Judiciaire du Niger (EFJN) : 459 candidats pour 50 postes d'auditeurs de justice à pourvoir

L'Ecole de Formation Judiciaire du Niger (EFJN), créée en novembre 2015 par décret pris en conseil des ministres, ouvre ses portes cette année pour la rentrée 2017-2018. C'est dans cet esprit qu'est organisé, du 21 et 22 août 2017 dans les locaux de l'Ecole Nationale d'Administration et de la Magistrature (ENAM), le concours de magistrature pour l'entrée dans ce nouvel établissement public de formation judiciaire né de la volonté du gou...

Rubrique santé : Alimentation : les besoins du corps humain

Rubrique santé : Alimentation : les besoins du corps humain

Notre corps a toujours besoin d'un certain nombre d'aliments, considérés comme essentiels, pour pouvoir rester en bonne santé. Si nous arrivons à consommer ces aliments tout au long d'une année, leurs apports ne peuvent encore être que très bénéfiques pour notre organisme.Ces aliments nutritifs essentiels pour le corps humain, pour la bonne marche de l'organisme, sont répertoriés en quatre groupes par les nutritionnistes: ce sont les al...

4ème congrès ordinaire de l'Association des Etudiants Musulmans du Niger (AEMN) : Un engagement pour la promotion d'une …

4ème congrès ordinaire de l'Association des Etudiants Musulmans du Niger (AEMN) : Un engagement pour la promotion d'une citoyenneté responsable

L'Association des Etudiants Musulmans du Niger (AEMN) a organisé du 19 au 20 Août dernier, dans l'enceinte de l'Ecole des Mines et de la Géologie(EMIG), son 4ème congrès ordinaire. Cette rencontre placée sous le parrainage du président d'honneur de l'association, a été l'occasion pour débattre sur le thème "la participation de l'AEMN dans la promotion d'une citoyenneté responsable" et d'autres points comme le vivre ensemble, le respect ...

Le Chef de l'Etat en vacances à Dan-Daji : La population de l'Ader réserve un accueil enthousiaste au Président Issoufou

Le Chef de l'Etat en vacances à Dan-Daji : La population de l'Ader réserve un accueil enthousiaste au Président Issoufou

En route pour Dan-Daji, son village natal, où il est parti pour y passer ses vacances, le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, est arrivé, samedi dernier, à Tahoua où un accueil des grands jours lui a été réservé, par les populations de l'Ader.A sa descente d'avion à l'aéroport régional de Tahoua, en compagnie de son épouse la Première Dame, Docteur Lalla Malika Issoufou, le Chef de l'Etat a été accueilli...

Commémoration de la journée mondiale de l'Aide Humanitaire : Hommage aux humanitaires et solidarité aux populations affe…

Commémoration de la journée mondiale de l'Aide Humanitaire : Hommage aux humanitaires et solidarité aux populations affectées par les catastrophes et les crises

À l'instar du reste de la communauté internationale, le Niger a commémoré le vendredi dernier l'édition 2017 de la journée mondiale de l'aide humanitaire. C'est la ville de Téra dans la région de Tillabéry qui a abrité cette année la cérémonie commémorative de la journée placée sous le thème « les civils ne sont une cible ». La cérémonie qui a été présidée par le Premier ministre, Chef du gouvernement a enregistré la présence du ministr...

Conférence de presse du ministre de l'Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes : Bientôt une politique natio…

Conférence de presse du ministre de l'Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes : Bientôt une politique nationale de l'action humanitaire et de la gestion des catastrophes

En marge de la cérémonie commémorative de la Journée mondiale de l'Aide Humanitaire célébrée le vendredi dernier à Téra, le ministre de l'Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes M. Magagi Laouan a animé une conférence de presse à travers laquelle il a répondu aux questions des journalistes par rapport à la situation humanitaire dans notre pays.À l'entame de ses propos, le ministre de l'Action Humanitaire et de la Gestion de...

Attaque terroriste au Burkina Faso : Le Premier ministre au consulat du Burkina Faso à Niamey pour présenter les condolé…

Attaque terroriste au Burkina Faso : Le Premier ministre au consulat du Burkina Faso à Niamey pour présenter les condoléances du peuple et du gouvernement nigériens

Trois jours après l'attaque terroriste perpétrée dans le restaurant Aziz Turc de Ouagadougou, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Brigi Rafini, s'est rendu hier au consulat du Burkina Faso pour présenter les condoléances et exprimer le soutien et la compassion du peuple nigérien au peuple frère et ami du Burkina Faso. Le Chef du gouvernement est allé porter le message du Président de la République, SEM. IssoufouMahamadou, dans...

A la Primature : Le Chef du gouvernement reçoit le rapport d'enquête sur les évènements du 10 avril à l'Université de Ni…

A la Primature : Le Chef du gouvernement reçoit le rapport d'enquête sur les évènements du 10 avril à l'Université de Niamey

Mise en place le 27 avril dernier, la commission d'enquête indépendante sur les évènements du 10 avril dernier à l'Université Abdou Moumouni de Niamey a présenté, hier, au Premier ministre, Chef du gouvernement, son rapport de travail. C'est le président de ladite commission Pr. Khalid Ikhiri, entouré des douze autres membres au complet, qui a remis à Brigi Rafini ce rapport d'enquête.La commission d'enquête indépendante a pour mission ...

Sur les chantiers de Tahoua Sakola : «Tous les travaux seront achevés au plus tard le 30 novembre 2017», assure le direc…

Sur les chantiers de Tahoua Sakola : «Tous les travaux seront achevés au plus tard le 30 novembre 2017», assure le directeur régional de l'Equipement

C'est un nuage de poussière aperçu depuis les environs de Founkoye qui nous accueille à notre arrivée à Tahoua. Entre Founkoye et la capitale de l'Ader, sur notre gauche, on remarque une base-vie emplie de tas de graviers, de camions, de citernes et autres machines. L'activité humaine y est intense, même vue de loin : c'est la base-vie de l'entreprise chargée des grands chantiers de Tahoua Sakola. Nous avançons vers la ville dont l'entr...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

L'impôt sur le loyer. Parlons-en ! Depuis la mise en œuvre de la décision instituant cet i...

vendredi 18 août 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.