Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

«Je demeure convaincu que les actions de coopération identifiées à l'occasion de cette session offriront de nouvelles perspectives à nos relations et contribueront à conférer une dynamique nouvelle à notre coopération bilatérale », déclare SE. Abdelm


Discours-0213« Excellence Monsieur le Premier ministre et cher frère,
Excellence Mesdames et Messieurs les ministres,
Mesdames et Messieurs
Permettez-moi, tout d'abord, de vous adresser mes très sincères remerciements pour l'accueil chaleureux et l'hospitalité généreuse qui m'a été réservé, ainsi qu'à la délégation qui m'accompagne, depuis notre arrivée dans votre beau pays.
J'y ajoute mes sentiments de profonde gratitude pour les marques d'attention qui nous sont témoignées et auxquelles nous sommes très sensibles.
Je voudrais, également, vous dire tout le plaisir qui est le mien, de co-présider avec vous, aujourd'hui, cette première session de la Grande Commission Mixte avec la volonté affirmée de raffermir les liens d'amitié entre nos deux pays et de donner un plus grand essor à leurs relations de coopération.
Notre présence, aujourd'hui, à Niamey est le témoignage de notre attachement à la consolidation de la tradition de concertation instaurée entre nos pays et à l'approfondissement de la coopération dont le potentiel de développement est à la mesure de la volonté politique qui nous anime.
Elle traduit, également, une détermination partagée de conférer à nos relations bilatérales une nouvelle dimension et un caractère stratégique. C'est dans ce cadre que s'inscrit la décision de S.E.M. Abdelaziz Bouteflika et de S.E.M Mahamadou Issoufou, d'élever le niveau de la coprésidence de notre Commission.
Je me réjouis, par conséquent, aujourd'hui, d'approfondir les entretiens fructueux que nous avons eus lors de votre visite en Algérie, en octobre dernier, afin de consolider nos liens de coopération dans la continuité de notre engagement commun à construire une relation marquée du sceau de l'amitié et de la confiance.
Cette première session de la Grande Commission Mixte algéro-nigérienne se tient, précisément, à un moment où les relations entre nos deux pays enregistrent une dynamique qualitative marquée par une intensification des échanges, de visites, une concertation politique soutenue et une solidarité active.
Nos présentes assises constituent, de ce fait, un jalon supplémentaire à l'approfondissement des excellentes relations d'amitié qui unissent nos deux pays et à la mise en place d'une coopération et d'un partenariat que nous voulons exemplaires entre l'Algérie et le Niger.
Dans la réalisation de cet objectif, je voudrais vous assurer, Monsieur le Premier ministre, de la disponibilité de l'Algérie à ne ménager aucun effort pour conférer à la coopération algéro-nigérienne la dimension et la portée qu'elle mérite.
Cette disponibilité, comme vous le savez, a été réitérée par S.E.M. Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, lors des entretiens qu'il a eus à Alger, en janvier 2015, avec son homologue nigérien, Monsieur Mahamadou Issoufou, à l'occasion de sa visite d'État en Algérie. Elle a, également, été au centre de toutes les rencontres de concertation tenues entre nos deux pays lors des dernières visites bilatérales de haut niveau.
Monsieur le Premier ministre, Mesdames et Messieurs les ministres, Mesdames et Messieurs
La tenue de cette première session de la Grande Commission Mixte nous offre l'opportunité de procéder à une évaluation exhaustive de nos relations bilatérales et de dégager de nouvelles perspectives de nature à conférer une plus grande impulsion à notre coopération conformément aux orientations de nos deux Chefs d'Etat, SEM Abdelaziz Bouteflika et SEM Mahamadou Issoufou. Elle nous donne, également, l'occasion d'initier de nouvelles actions de coopération de nature à relancer, de manière significative, notre coopération.
J'ai la ferme conviction que cette session contribuera à favoriser un processus de valorisation de nos complémentarités économiques et à donner un nouvel essor à nos relations bilatérales. A cet égard, je relève avec satisfaction que nos experts ont convenu des voies et moyens devant consolider davantage les échanges entre nos deux pays, particulièrement au niveau des frontières, une zone qui constitue un pont pour la promotion de l'amitié, de la fraternité, de la coopération et de la complémentarité entre nos deux pays, mais qui fait face à des contraintes sécuritaires multiples, dues essentiellement à la présence de groupes terroristes qui s'alimentent des fléaux connexes dont en particulier le narcotrafic.
Cette menace, qui empêche certainement une mise en œuvre parfaite des actions de coopération convenues par nos deux pays, mérite, par conséquent, d'être au centre de notre stratégie commune de lutte contre l'insécurité dans notre sous-région.
La tenue de la 5ème session du Comité Bilatéral Frontalier, en juillet 2015 à Niamey, a permis de souligner l'importance d'une telle stratégie, qui doit s'appuyer sur la création des conditions propices à la promotion du développement socio-économique dans cette zone.
Il va sans dire qu'un intérêt particulier doit, également, être porté de façon continue à la sécurisation des zones frontalières communes pour les mettre à l'abri des réseaux terroristes et autres criminels connexes. Une telle sécurisation appelle au renforcement de la coopération bilatérale dans les domaines militaire et sécuritaire, et à la poursuite de la coordination en matière de lutte opérationnelle commune contre le terrorisme et la criminalité organisée au sein des forums des Pays du Champs et du processus de Nouakchott.
Au plan de la coopération économique, l'Algérie et le Niger sont appelés à densifier leurs relations commerciales afin que le volume de leurs échanges économiques soit à la hauteur de leurs ambitions communes. Un effort supplémentaire doit, par conséquent, être fourni pour accroître le volume de nos échanges en veillant à ce que le flux commercial soit varié et expurgé des contraintes qui gênent son expansion.
A cet égard, je me félicite de l'implication de nos opérateurs économiques, publics et privés, qui tiendront, en marge de cette session, un forum d'affaires et qui s'apprêtent à mettre en place un Conseil d'hommes d'affaires algéro-nigérien qui ne manquera pas de faciliter leurs échanges et d'organiser leurs partenariats.
La poursuite des investissements du groupe Sonatrach dans le domaine de l'énergie, présent depuis 2006 dans le périmètre d'exploration de Kafra, au Nord du Niger, a, certainement, joué un rôle primordial dans l'ancrage des relations économiques entre nos deux pays.
D'autres actions de cette envergure dans le secteur de l'énergie mais, également, dans d'autres secteurs sensibles tels que les ressources en eau, l'agriculture, la santé et les TIC seront de nature à imprimer une nouvelle dynamique à notre coopération bilatérale.
Le parachèvement des trois projets structurants dans lesquels nos deux pays sont pleinement engagés, à savoir la Route transsaharienne, le Gazoduc transsaharien et la dorsale transsaharienne à fibres optiques demeure, par ailleurs, une action prioritaire à entourer de toute l'attention nécessaire.
Une fois concrétisés, ces projets auront des retombées bénéfiques non seulement sur nos deux économies, mais également sur celles des autres pays de la région. A cet égard, je voudrais, tout particulièrement, me réjouir du fait que la route transsaharienne Alger-Lagos est en voie d'achèvement avec le lancement de la réalisation du tronçon Assamaka-Arlit.
L'installation du Comité de la dorsale transsaharienne à fibre optique, lors de la dernière Conférence africaine sur la gouvernance de l'internet, tenue à Alger en février dernier, et au sein duquel siègent nos deux pays, augure d'un engagement ferme de l'Algérie et du Niger de favoriser l'accès des pays de la région à la bande passante internationale via des câbles sous-marins à fibre optique à des prix concurrentiels.
Par ailleurs, nos deux pays sont appelés à poursuivre leur coopération dans le domaine de la circulation des personnes afin de combattre, conformément aux lois en vigueur dans nos deux pays, les séjours clandestins qui, en raison de la vulnérabilité des victimes, peuvent être exploités par des réseaux criminels connus.
En ce qui concerne la valorisation de la ressource humaine, l'Algérie, comme vous le savez, offre chaque année des centaines de bourses d'études universitaires et de formation professionnelle aux ressortissants nigériens, comme cela a été le cas, au cours de cette année où le Niger a bénéficié de 246 bourses d'études. Cet effort se poursuivra et se consolidera davantage dans les années à venir.
Il importe, en outre, d'accorder une plus grande attention à la promotion des programmes de coopération socioculturelle en ce qu'ils constituent un facteur de rapprochement et de compréhension entre nos deux peuples.
Ce sont là quelques aspects de notre coopération que j'ai tenu à évoquer et qui méritent d'être consolidés.
Je demeure convaincu que les actions de coopération identifiées à l'occasion de cette session offriront de nouvelles perspectives à nos relations et contribueront à conférer une dynamique nouvelle à notre coopération bilatérale qui, à notre sens, doit englober tous les domaines possibles, de manière à permettre à nos deux pays de développer un partenariat pragmatique et de renforcer leurs capacités d'intégration et de complémentarité recherchée tant au plan régional que continental.
Je vous remercie. ».

Onep
www.lesahel.org

Société

Lancement officiel du programme d'appui à la reforme de l'état civil au Niger 2017-2020 : Pour un état civil moderne et …

Lancement officiel du programme d'appui à la reforme de l'état civil au Niger 2017-2020 : Pour un état civil moderne et efficace

Les pièces d'état civil constituent des documents essentiels pour tout citoyen dans la mesure où elles garantissent le droit d'appartenance à une Nation, à une communauté et à une famille. Au Niger, en dépit des progrès réalisés par l'Etat en matière de délivrance des pièces d'état civil, force est de constater que la problématique est toujours d'actualité. C'est pour maitriser cette question extrêmement importante dans la gouvernance d...

Ouverture hier des journées des écoles doctorales de l'UAM : Renforcement des connaissances des doctorants dans leurs tr…

Ouverture hier des journées des écoles doctorales de l'UAM : Renforcement des connaissances des doctorants dans leurs travaux de recherche

Le collège des écoles doctorales organise depuis hier à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines les journées des écoles doctorales de l'Université Abdou Moumouni de Niamey (UAM). C'est le Vice-recteur de l'UAM, Chargé de la Recherche et des Relations Extérieures, Pr. Rabani Adamou, qui a présidé la cérémonie d'ouverture en présence des directeurs des écoles doctorales, de M. Fréderic Colin de l'Université Libre de Bruxelles, des ens...

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Exté…

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur

La République du Niger a appris avec préoccupation la décision du gouvernement des Etats Unis d'Amérique de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme Capitale de l'Etat d'Israël et le transfèrement de son Ambassade de Tel Aviv à Jérusalem.Le Ministère des Affaires Etrangères du Niger rappelle à cet égard les pertinentes Résolutions adoptées sur la question Israélo Palestinienne notamment les Résolutions 465, 476, et 478 du Conseil de ...

18ème édition du Mouloud à Kotchiri (Kollo) : Dans la ferveur religieuse et le respect des valeurs islamiques

18ème édition du Mouloud à Kotchiri (Kollo) : Dans la ferveur religieuse et le respect des valeurs islamiques

La population de Kotchiri a célébré jeudi dernier, la 18ème édition du Mouloud. Une initiative de Cheikh Hassane Kotchiri qui aujourd'hui est en train de prendre de l'ampleur. Comme par les années précédentes, la population de Kotchiri et leurs invités ont célébré dans la joie cette fête. Cette célébration placée sous les auspices du nouveau Cheikh de Kotchiri Amadou Tidjani a été marqué par la présence du Président de l'Assemblée natio...

1er Symposium de Cardiologie : Les facteurs de risques cardiovasculaires au centre de la rencontre

1er Symposium de Cardiologie : Les facteurs de risques cardiovasculaires au centre de la rencontre

Le Premier ministre, Chef du gouvernement SE Brigi Rafini a présidé vendredi dernier la cérémonie d'ouverture du 1er Symposium de cardiologie sur les facteurs de risque cardiovasculaire organisé par la Société nigérienne de cardiologie. C'était en présence des membres du gouvernement, du président de la Société nigérienne de cardiologie Pr. Touré Ali Ibrahim, et des invités venus de la sous région.Dans son intervention, le Premier minis...

Forum national de la Sécurité et de la Défense : Vers l'élaboration de la Politique nationale de sécurité et défense (PN…

Forum national de la Sécurité et de la Défense : Vers l'élaboration de la Politique nationale de sécurité et défense (PNSD)

Le Centre National d'Etudes Stratégiques et de Sécurité (CNESS) organise depuis le 6 décembre 2017 un forum national de la Sécurité et de la Défense. C'est le ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou, qui a présidé la cérémonie d'ouverture dudit forum en présence du directeur du CNESS, le Général de Brigade Ibra Boulama Issa. L'objectif visé à travers ce forum est d'échanger sur les questions...

Appui aux populations victimes des inondations des arrondissements III, IV et V de Niamey : Plus de 27 millions de FCFA …

Appui aux populations victimes des inondations des arrondissements III, IV et V de Niamey : Plus de 27 millions de FCFA en vivres et produits d'entretien au profit des sinistrés

Avec le soutien financier de l'USAID, l'ONG World Vision a apporté, dimanche dernier, un appui en biens non alimentaires composés entre autres de couvertures, d'ustensiles de cuisine, nattes, savon et autres produits l'hygiène aux populations des arrondissements communaux III, IV et V de Niamey, victimes d'inondation. Cet appui d'une valeur de 50.000 dollars soit 27 millions de francs CFA entièrement financé par l'USAID est destiné aux ...

4ème session du Comité National du Code Rural : L'état des lieux de la gouvernance foncière en prélude à la tenue des ét…

4ème session du Comité National du Code Rural : L'état des lieux de la gouvernance foncière en prélude à la tenue des états généraux du foncier du Niger

Les membres du comité national du code rural (CNCR) ont tenu, hier à Niamey, la 4ème session ordinaire dudit comité. C'est le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M Abouba Albadé, président du Conseil national du code rural qui a présidé la cérémonie d'ouverture de cette rencontre en présence de plusieurs membres du gouvernement, des représentants des partenaires techniques et financiers et des membres statutaires...

Visite des ministres en charge de l'action humanitaire, de la Santé Publique et de la Renaissance Culturelle à l'Hôpital…

Visite des ministres en charge de l'action humanitaire, de la Santé Publique et de la Renaissance Culturelle à l'Hôpital Général de Référence : Des résultats satisfaisants pour la campagne de chirurgie cardiaque intitulée «Graine d'espoir».

La Fondation Mama Africa a lancé depuis le 2 décembre dernier une campagne de chirurgie cardiaque à l'Hôpital Général de Référence de Niamey (HGR). Le ministre de l'Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes M. Magagi Laouan qu'accompagnent ses collègues en charge de la Santé Publique et de la Renaissance Culturelle, a fait le déplacement de l'HGR pour apprécier le déroulement de cette campagne de chirurgie cardiaque intitulée...

Journée parlementaire d'information et de plaidoyer : Recueillir les suggestions des élus nationaux en vue de l'atteinte…

Journée parlementaire d'information et de plaidoyer : Recueillir les suggestions des élus nationaux en vue de l'atteinte du Dividende démographique

À l'initiative du ministère de la Population, une journée parlementaire d'information et de plaidoyer a été organisée hier en collaboration avec le Réseau des parlementaires sur les questions de Population et Développement sur le Dividende démographique. Il s'agit à travers cette rencontre, de sensibiliser les élus nationaux sur les défis liés à la démographie, mais surtout de recueillir leurs recommandations à même d'aider les pouvoirs...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Dès qu'on parle de fuite de cerveaux, on se tourne à première vue vers l'occident. Et pour...

vendredi 8 décembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.