Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Atelier de validation des propositions de modification des dispositions relatives à l'artisanat minier de l'ordonnance n°93-16 du 02 mars 1993, portant loi minière : Vers la validation de l'ordonnance n°93-16 du 02 mars 1993, portant loi minière


atelierLe ministre des Mines, M. Hassane Barazé Moussa, a présidé, hier matin à l'Hôtel Africa Hall, un atelier de validation des propositions de modification des dispositions relatives à l'artisanat minier de l'ordonnance n°93-16 du 02 mars 1993, portant loi minière.
Au cours de cet atelier, les participants se sont penchés sur la relecture critique et l'amendement de ce projet, et ont formulé des propositions pertinentes en vue d'insuffler de meilleures perspectives à ce sous secteur de l'exploitation minière artisanale dans notre pays. Cet atelier sur l'artisanat minier, soutenu par le Projet d'Appui à la Compétitivité et à la Croissance (PRACC), a enregistré la présence de plusieurs membres du Gouvernement, des responsables des directions régionales et communales de Niamey et d'Agadez, des cadres du Ministère des Mines, de préfets, de maires et de plusieurs invités.
En ouvrant les travaux, le ministre des Mines, M. Hassane Barazé Moussa, a affirmé que la création du Ministère des Mines traduit la volonté du Président de la République de tracer la trajectoire de la croissance de l'économie nigérienne dans une optique du développement des industries extractives. Cette vision du Président de la République, traduite dans le Programme de la Renaissance acte II, est illustrée, a-t-il dit, en ces termes : ''L'industrie minière fait partie du secteur à même de dégager les excédants suffisants pour financer le développement socioéconomique et social de notre pays''.
Selon le ministre des Mines, c'est dans cette dynamique que son Ministère s'est engagé à œuvrer pour l'implosion d'une industrie minière nationale pour le développement de l'industrie artisanale minière à même de contribuer à la croissance et au développement socio-économique, tout en respectant l'environnement et le droit humain afin de garantir un développement minier durable. Comme l'a souligné le ministre des Mines, l'activité d'exploitation minière a pris des proportions importances au Niger à partir de l'année 1984. Aujourd'hui, a-t-il indiqué, près de 200 sites sont répertoriés et près de 500 000 personnes vivent directement de cette activité. Ces activités, même si elles sont exercées de manière illégale et dans des conditions relativement difficiles, ont un poids substantiel dans la production minière globale de notre pays, donc sur l'économie nationale et locale.
Cependant, a-t-il reconnu, force est de constater qu'en dépit des efforts consentis pendant des années pour l'organisation de ce sous-secteur artisanal, les mesures prises en sa faveur n'ont pas permis d'atteindre les résultats escomptés. Le ministre des Mines a relevé également les faiblesses dans la maitrise du circuit de commercialisation, les statistiques sur la production, l'insuffisance dans l'organisation des activités, la faible productivité et le manque d'encadrement des exploitants miniers artisans. ''C'est partant de ces constats, et conscient de l'impact socio économique de cette activité minière, que l'Etat, en tant que régulateur du secteur minier, s'est engagé, à travers le Ministère des Mines, dans la réforme d'exploitation minière artisanale de l'ordonnance n°93-16 du 02 mars 1993, portant loi minière, avec l'ambition de faire évoluer vers l'exploitation minière semi-mécanisée, de valoriser ce potentiel, de l'intégrer dans le système économique formel et de le transformer en un moteur de développement durable.
Le ministre des Mines a indiqué que le premier défi est d'amener les artisans miniers vers un cadre plus légal et plus formel en instaurant un véritable climat de progression et de confiance. Aussi, a-t-il précisé, dans la perspective de mise en œuvre des réformes, il est prévu une modification du Code Minier pour prendre en charge les aspects qui sont liés, de même qu'une période transitoire sera observée durant laquelle le Ministère des Mines prendra en charge toutes les dispositions qui conviennent pour l'application de ces réformes.
Auparavant, le conseiller technique du ministre des Mines, président du comité de validation des propositions de modification des dispositions relatives à l'artisanat minier de l'ordonnance n°93-16 du 02 mars 1993, portant loi minière. Il a ajouté que pour enrichir la réflexion, des fondamentaux ont été pris en compte, notamment l'ordonnance n°93-16 du 02 mars 1993, portant loi minière, qui précise que ''nos richesses minières, fossiles ou en surface appartiennent à l'Etat et ne peuvent, sous réserve de la présente ordonnance, être susceptibles d'aucun forme d'appropriation privée''.
M. Oumarou Hamadou a souligné que face à cette nécessité, le Ministère des Mines, par arrêté du 14 févier 2017, a mis en place le comité d'organisation de ce présent atelier, avec pour mission d'élaborer le budget général de l'atelier, le programme prévisionnel, la coordination de l'activité et la rédaction du rapport général. Après un mois de travail, cette rencontre a été organisée pour examiner, amender et formuler des propositions de réforme à la relance de la loi.

Mamane Abdoulaye(onep)
www.lesahel.org

Société

A la Primature : Le point sur les préparatifs de la fête tournante du 18 décembre, Tahoua Sakola

A la Primature : Le point sur les préparatifs de la fête tournante du 18 décembre, Tahoua Sakola

Le Premier ministre, Chef du gouvernement a présidé, samedi dernier, une réunion sur la fête tournante du 18 décembre que la région de Tahoua a l'honneur d'abriter cette année.Au cours de cette réunion, plusieurs thématiques ont été abordées dont entre autres le niveau d'exécution des travaux entrant dans le cadre de Tahoua ''Sakola''. A cet effet et pour permettre à l'assistance de mieux apprécier ce qui est en train d'être réalisé, il...

La ministre de la Communication rencontre les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'IFTIC : Mme…

La ministre de la Communication rencontre les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'IFTIC : Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye salue la pertinence des conclusions et recommandations du rapport soumis par le Comité

La ministre de la Communication, Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye, a rencontré, ce matin, les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC), qu'elle a tenu à féliciter pour la qualité du rapport qu'il vient de lui soumettre.Au cours de cette rencontre, la ministre a fait part de sa totale satisfaction quant aux conclusions et recommanda...

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Uni…

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Unis) : La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou met en exergue les actions de la Fondation Guri Vie Meilleure

Après avoir pris une part active au Forum mondial sur la nutrition infantile, à Montréal, au Canada, au cours duquel elle a plaidé en faveur d'une nutrition infantile abondante et de qualité, la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou se trouve depuis lundi à New York, aux Etats Unis d'Amérique, pour honorer de sa présence la réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS) qui se tient en ...

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (C…

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : Un bilan réconfortant, en dépit que certaines contingences

Après cinq jours d'intenses activités, les travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017 du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) ont pris fin, hier après-midi, au Palais des congrès de Niamey, sur une note de satisfaction générale. C'est le président de ladite institution, M. Moussa Moumouni Djermakoye qui a présidé la cérémonie de clôture desdits travaux. La fin de ces travaux coïncidant avec la fin de la...

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Le Premier ministre chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini, a présidé, le samedi dernier, la cérémonie de lancement officiel de la Cure Salée ou Tinekert, grand rassemblement des éleveurs. La cure salée, l'évènement annuel le plus important de la localité de In 'Gall s'est tenue comme à l'accoutumée au pied de la petite palmeraie sous la Présidence du Premier ministre chef du gouvernement SEM Brigi Rafini qui pour la circonstance était...

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ens…

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ensemble», déclare SE. Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du Gouvernement

«Chers Invités ;Chers Eleveurs ;Population d'Ingall ;Par la grâce de Dieu, nous nous retrouvons, à nouveau, à Ingall, comme il est de coutume, pour la traditionnelle Cure salée. Je voudrais me réjouir de la qualité de l'accueil dont nous avons été l'objet, et saluer cette population d'Ingall si généreuse et si hospitalière ; une générosité et une hospitalité jamais démenties. Générosité et hospitalité légendaires des habitants, auxquell...

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la fête annuelle des éleveurs communément appelée ''Cure Salée'' se poursuivent activement à Ingall. Le thème de cette édition 2017 est « Pastoralisme, vecteur de paix au Sahel». Présent à Ingall, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Brigi Rafini, après avoir donné le coup d'envoi des manifestations, a effectué plusieurs visites, samedi dernier. C'est ainsi qu'il a visit...

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

C'est avec une profonde consternation que la Rédaction de l'ONEP a appris la disparition, vendredi dernier du journaliste Joseph Seydou Allakaye, des suites d'une maladie. L'enterrement a eu lieu, le samedi 16 septembre après-midi au cimetière de Yantala, à Niamey. Il laisse une veuve, des orphelins et des petits-fils. Cité parmi les doyens de la presse nigérienne, Joseph Seydou Allakaye, a fait ses premier pas dans la presse nationale ...

Intervention de la Première Dame au Forum Mondial sur la Nutrition Infantile (GCNF) à Montréal, au Canada : Hadjia Aissa…

Intervention de la Première Dame au Forum Mondial sur la Nutrition Infantile (GCNF) à Montréal, au Canada : Hadjia Aissata Issoufou appelle les partenaires pour un accompagnement conséquent des programmes d'alimentation scolaire et de nutrition infan

La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou participe au Forum mondial sur la nutrition infantile (GCNF) qui se tient du 17 au 21 septembre 2017 à Montréal au Canada. A cette occasion, la première Dame a prononcé un discours devant une assistance constituée de la Présidente du Forum mondial sur la Nutrition, du Directeur du Centre d'excellence du PAM, des ministres issus des pays participants, des représentants du corps diplomatique et des...

Le Chef de l'Etat préside deux cérémonies de prestation de serment : Le 1er président de la Cour de Cassation et un nouv…

Le Chef de l'Etat préside deux cérémonies de prestation de serment : Le 1er président de la Cour de Cassation et un nouveau membre de la Cour Constitutionnelle, renvoyés à l'exercice de leurs fonctions

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a présidé vendredi dernier, dans la matinée deux cérémonies de prestation de serment : la première concernant un nouveau membre de la Cour de cassation et la seconde un nouveau membre de la Cour Constitutionnelle. Les prestations de serment se sont déroulées dans l'auditorium Sani Bako du Ministère des Affaires Etrangères.Pour le 1er acte de ces deux cérémonies, c'es...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit les escapades démentielles à la ''Pilule'' et les virées dans les lieux vaporeux des ...

vendredi 15 septembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.