Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Point de presse du ministre en charge de l'Enseignement primaire, relatif à l'évaluation d'enseignants contractuels : Des leçons tirées et des mesures envisagées



Marth 3039Le ministère de l'Enseignement primaire, de l'Alphabétisation, de la Promotion des langues nationales et de l'Education civique a organisé le 15 et le 16 juillet dernier un test d'évaluation d'enseignants contractuels « Craie en main ». L'examen concernait les enseignants contractuels diplômés des ENI et ceux dit « Bruts » qui disposeraient du BEPC.
Le ministre Daouda Mamadou Marthé a annoncé les résultats globaux définitifs de cette évaluation au cours d'un point de presse qu'il a animé vendredi dernier à la salle de banquet du cabinet du Premier ministre. Le point de presse s'est déroulé en présence du ministre des Enseignements secondaires, celui de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale, porte-parole du gouvernement, du Vice-président de la HALCIA et des représentants des partenaires sociaux et des Organisations de la société civile (OSC) actives en éducation.
Devant la presse nationale et étrangère, le ministre a justifié la nécessité d'organiser cette évaluation. « Si nous sommes arrivés à ce point, c'est grâce à la volonté du gouvernement d'assumer ses responsabilités historiques face à la déchéance annoncée de l'école nigérienne », a-t-il dit.
Le ministre s'est réjoui du déroulement globalement satisfaisant de l'évaluation sur l'ensemble du territoire national. Une réussite qu'il a mise à l'actif de l'ensemble des acteurs impliqués dans le processus à savoir les autorités administratives, coutumières et éducatives régionales, les Forces de défense et de sécurité (FDS) et les partenaires sociaux et les partenaires techniques et financiers. M. Daouda Mamadou Marthé a rappelé que l'évaluation pilote IFADEM organisée en novembre ayant concerné 3.177 enseignants à l'issue de laquelle seuls 18% ont obtenu une note supérieure à 10/20.
Pour l'évaluation proprement dite, 64.540 dossiers d'enseignants contractuels étaient attendus. Mais les autorités ont dû constater qu'un millier d'enseignants contractuels avaient abandonné leurs postes, dès l'annonce du test d'évaluation. Les services chargés d'organiser ledit test ont donc centralisé 63.159 dossiers qui ont fait l'objet d'un contrôle rigoureux à l'issue duquel 1.412 contenant de faux diplômes ont été détectés et de centaines d'autres douteux dont les propriétaires n'avaient pu fournir les relevés de notes.
Conséquence, tous les dossiers douteux ont été rejetés pour laisser place à 61.741 enseignants autorisés à composer. « Mais au jour du test d'évaluation, 5.303 candidats n'ont pas répondu à l'appel pour diverses raisons » a indiqué le ministre Marthé. Il s'agissait principalement de raisons liées à la maternité pour les unes, de manque de pièces d'identité à jour, de retard pour les autres. Au finish, ils sont 56.444 candidats à avoir affronté les épreuves.
Pour le ministre, les épreuves sont simplement posées pour savoir si l'enseignant a connaissance de ce qu'il enseigne à ses élèves. A l'issue de la correction et de la compilation des résultats, il est ressorti que 18.937, soit 33,6%, ont obtenu une note supérieure ou égale à la moyenne de 10/20. Les candidats ayant obtenu une note supérieure à 05/20 étaient au nombre de 26.676, soit 47%. Ils sont 11.466 candidats, soit 20,3% à avoir obtenu une note inférieure à 05/20, tandis que 567autres ont obtenu une note inférieure à 01/20. Par ailleurs, les résultats ont fait ressortir que 78 candidats ont obtenu la note de 00/20.
À la lumière des résultats de cette l'évaluation, beaucoup sont en effet les Nigériens ayant compris l'importance voire la nécessité d'avoir organisé ce test car, il y va de l'intérêt de tous d'avoir un système éducatif performant, animé par des enseignant qualifiés. Et comme l'a dit le ministre, il y a plusieurs leçons à tirer de cette évaluation qui, a d'abord permis de comprendre que la question de l'éducation est une affaire nationale.
En outre, elle a permis d'authentifier les diplômes et de conclure qu'il y a une faible pertinence de la formation sur la qualité des enseignants. Ce qui démontre la nécessité de procéder à une refonte globale de la formation dans les Ecoles normales d'instituteurs (ENI) en particulier et du sous-secteur primaire en général. « Cela passera par des mesures administratives, pédagogiques et des mesures sur la gouvernance scolaire », a dit le ministre. Que faire alors des enseignants contractuels après l'évaluation?
À cette question que beaucoup de Nigériens pourraient se poser, le ministre en charge de l'Enseignement primaire a indiqué que le gouvernement a envisagé une batterie de réponses. En effet, pour les contractuels ayant obtenu la note comprise entre 00/20 et 03/20, il est prévu qu'ils soient sortis du système pour être remis au sous-secteur de la formation professionnelle. Cela leur permettrait d'envisager une autre carrière.
Quant à ceux qui ont obtenu des notes supérieures à 03/20, des mesures pédagogiques de formation initiale et continue sont prévues pour eux. C'est ainsi que ceux ayant la note 03,01 à 05/20 subiront une formation de 45 jours à l'issue de laquelle un test de niveau sera organisé pour retenir dans l'enseignement primaire ceux qui auront obtenu la note supérieure ou égale à 10/20. Au profit de ceux ayant obtenu la note allant de 05 à 09/20 lors de l'évaluation, une formation continue tout au long de l'année leur sera donnée pour renforcer leurs capacités.
Pour les candidats dont les dossiers ont été retenus n'ayant pas pu composer et justifiant d'un alibi valable, une session de seconde chance sera organisée très prochainement. Globalement, conscient de la nécessité de réformer profondément tout le système éducatif nigérien, le gouvernement prévoie aussi de rehausser le niveau de la gouvernance scolaire. Et cela passera par la formation des directeurs d'école en administration et pédagogie, la restructuration du ministère, le redéploiement de l'excédent d'enseignants des centres urbains vers les zones rurales.
En outre, il sera procédé au rappel des jeunes enseignants dans l'enseignement plutôt que d'exercer dans l'administration. Le ministre a annoncé également le regroupement d'écoles dans certaines localités pour éviter la dispersion des enseignants car, a-t-il souligné, il leur a été donné de constater qu'il y a des écoles où un enseignant se retrouve avec trois, deux voire un seul élève dans sa classe. « C'est un luxe anti-pédagogique que le Niger ne peut pas se permettre », a-t-il martelé.
Pour cela, le système d'école à cantine sera redynamisé. Enfin le ministre en charge de l'Enseignement primaire a réitéré la volonté du gouvernement de proposer un pacte ou moratoire avec les partenaires sociaux avec pour objectif de normaliser les années scolaires. À ce sujet, M. Daouda Mamadou Marthé a réaffirmé la disposition de son département ministériel à travailler avec l'ensemble des syndicats du sous-secteur de l'enseignement primaire.

Zabeirou Moussa (ONEP)
(14-08-2017)

Société

Célébration de la journée mondiale de l'eau couplée à la semaine nationale de l'eau : Mettre en lumière les efforts dépl…

Célébration de la journée mondiale de l'eau couplée à la semaine nationale de l'eau : Mettre en lumière les efforts déployés pour la mobilisation et la gestion de l'eau

Cette année, le choix a porté sur Dosso pour abriter la journée mondiale de l'eau couplée à la semaine nationale de l'eau, édition 2018 placée sous le thème « Solution pour l'eau basée sur la nature ». La cérémonie de lancement qui s'est déroulée le lundi 21 mai dernier à l'arène de lutte Salma Dan Rani a été présidée par le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement, Professeur Issoufou Katambé en présence du gouverneur de la rég...

Marchés agricoles : Hausse générale des prix des céréales et des principaux produits de rente

Marchés agricoles : Hausse générale des prix des céréales et des principaux produits de rente

Les prix des céréales ainsi que de certains produits de rente connaissent une hausse générale sur les marchés. C'est en substance la principale conclusion que tire le Système d'information sur les marchés agricoles (SIMA) dans son bulletin mensuel des produits agricole n°257 du mois d'avril 2018. Plus spécifiquement les prix du niébé ont augmenté de 9% par rapport à leur niveau du mois de mars 2018. Les variations sont pour le souchet p...

Au cabinet du Premier ministre : Le chef du Gouvernement préside une rencontre de travail avec le directeur exécutif du …

Au cabinet du Premier ministre : Le chef du Gouvernement préside une rencontre de travail avec le directeur exécutif du PAM

Le Premier ministre, Chef du gouvernement M. Brigi Rafini a présidé hier une réunion de travail avec la délégation du Programme Alimentaire Mondial (PAM). Outre la délégation du PAM conduite par le directeur exécutif M DavidBeasley, il y avait, autour du Premier ministre, plusieurs membres du gouvernement, la représentante résidente du PNUD au Niger ainsi que les responsables des structures publiques et d'autres organismes internationau...

Visite du ministre d'Etat chargé de l'Intérieur suite à la mort de 17 personnes du village d'Agay (Commune Rurale d'Inat…

Visite du ministre d'Etat chargé de l'Intérieur suite à la mort de 17 personnes du village d'Agay (Commune Rurale d'Inatès) : Présenter les condoléances du gouvernement et rassurer les populations

Le ministre d'Etat de l'Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses M. Bazoum Mohamed a effectué le samedi 18 mai dernier un déplacement dans le village d'Agay (Commune rurale d'Inatès.) le ministre d'Etat, qui était accompagné du gouverneur de la région de Tillabéri, du chef d'état Major des armés, du président de la HACP ainsi que des responsables des forces de défense et de sé...

Ouverture de la session ordinaire du CSC au titre du mois de mai 2018 : Plusieurs points à l'ordre du jour des travaux d…

Ouverture de la session ordinaire du CSC au titre du mois de mai 2018 : Plusieurs points à l'ordre du jour des travaux dont les règlements intérieur et administratif du Conseil

Les travaux de la session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) au titre du mois de mai 2018, ont débuté hier matin dans les locaux de l'institution. A l'ouverture de cette session qui intervient quelques jours après l'entame du mois béni de Ramadan, le président du CSC, Dr. Sani Kabir a profité de l'occasion pour souhaiter à la communauté musulmane un bon mois de jeûne.Le projet d'ordre du jour de cette session ordin...

Mémorandum de la Presse Nigérienne à propos de la publication odieuse et infamante de MONDAFRIQUE: Des acteurs des média…

Mémorandum de la Presse Nigérienne à propos de la publication odieuse et infamante de MONDAFRIQUE: Des acteurs des médias condamnent les propos infamants de Nicholas Beau

Suite à un article publié par Nicholas Beau dans Mondafrique, des professionnels nigériens de la communication, choqués par ''les propos infamants'' de ce confrère ont rendu publique, hier matin une déclaration sous forme de mémorandum. Ils ont par la même occasion interpelé les autorités françaises en charge de la communication, leurs confrères de l'hexagone ainsi que tous les démocrates sincères à refuser de cautionner les agissements...

Lancement de la caravane Ramadan Karim de la Fondation Tatali Iyali : La Première Dame Lalla Malika Issoufou offre 10.00…

Lancement de la caravane Ramadan Karim de la Fondation Tatali Iyali : La Première Dame Lalla Malika Issoufou offre 10.000 repas de rupture pendant le mois de jeûne et 20 kits ménages chaque jour

La Première dame Dr Lalla Malika Issoufou Mahamadou, présidente de la Fondation Tatali Iyali, a présidé samedi dernier, dans l'après midi, la cérémonie de lancement de la caravane Ramadan Karim. C'est le siège de ladite fondation qui à servi de cadre pour ce lancement qui s'est déroulée en présence des membres du secrétariat exécutif ainsi que des agents de ladite fondation.Peu avant le lancement de cette caravane, la Secrétaire exécuti...

Installation du pôle « hydraulique et assainissement » du PDES 2017-2021 : Pour le suivi du rythme de la consommation de…

Installation du pôle « hydraulique et assainissement » du PDES 2017-2021 : Pour le suivi du rythme de la consommation des crédits dans le secteur eau et assainissement

Le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement, le Pr Issoufou Katambé, a procédé le 18 mai dernier, à l'installation officielle du pôle « hydraulique et assainissement du PDES 2017-2021. C'est l'un des sept pôles de coordination sectoriels du dispositif institutionnel élaboré par le ministère du Plan et visant la mise en œuvre du Plan de Développement Economique et Social (PDES) 2017-2021. La cérémonie d'installation s'est déroulé...

Visite du ministre de la Communication à l'Office National d'Edition et de Presse : M. Habi Mahamadou Salissou salue les…

Visite du ministre de la Communication à l'Office National d'Edition et de Presse : M. Habi Mahamadou Salissou salue les efforts de l'Office et s'engage à le soutenir dans l'accomplissement de sa noble mission

Le ministre de la Communication, M. Habi Mahamadou Salissou, accompagné par ses plus proches collaborateurs, a effectué, hier matin, une visite à l'Office National d'Edition et de Presse (ONEP). Ce déplacement, qui s'inscrit dans le cadre d'une tournée de prise de contact avec les médias publics et privés, vise à s'enquérir des conditions de travail des agents et du fonctionnement de cet organe de presse clé qu'est l'ONEP.Accueilli à so...

Diffa : Accueil du gouverneur entrant de la région

Diffa : Accueil du gouverneur entrant de la région

Accueilli à l'aéroport, Mahamadou Bakabé, Gouverneur entrant de Diffa, a été salué par les corps constitués avant de présider une rencontre à la MJC avec les préfets, les maires, les chefs traditionnels, les directeurs régionaux, les responsables chargés de la Sécurité, les partenaires au développement, les responsables des organisations socio –professionnelles, bref avec l'ensemble des couches sociales de la Région.Deux allocutions ont...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité…

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité des produits et stabilité des prix sur tous les marchés de la capitale

Le mois béni de Ramadan est un mois pendant lequel, la consommation alimentaire est élevée...

vendredi 18 mai 2018

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention …

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention à la surconsommation

Le prix du sucre connait cette année une forte baisse par rapport au Ramadan 2017. Le cart...

vendredi 18 mai 2018

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de …

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de la flambée

Les musulmans du Niger, à l'instar de ceux des autres pays, ont entamé à partir du mercred...

vendredi 18 mai 2018

L'air du temps

Souffle de calme et de piété

Souffle de calme et de piété

A peine entamé, le Ramadan nous dévoile ses merveilles. Remarquez à quel point les choses ...

vendredi 18 mai 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.