Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Centre National de Référence de la Fistule Obstétricale (CNRFO) : Redonner de l'espoir aux femmes fistuleuses


AAIMG 1253La fistule est une maladie qui survient chez les femmes suite à des complications liées à l'accouchement. Au Niger, cette maladie est devenue un problème de santé publique au point où l'Etat a décidé en 2008 de créer à Niamey, un centre national de référence de la Fistule Obstétricale afin de prendre en charge gratuitement les patientes. Ce centre est situé dans le premier arrondissement communal de Niamey, précisément au quartier SONUCI Nord. Il accueille aussi bien des patientes venues de toutes les régions du Niger que des pays voisins comme le Mali ; le Nigeria ; le Burkina Faso et le Benin. Mais c'est en 2013 que le centre a véritablement commencé à fonctionner. Sa capacité d'accueil a connu une évolution sensible en passant de 38 lits à 50 actuellement.
Le CNRFO offre certains services notamment la consultation des patientes et leur prise en charge en l'occurrence le traitement qui est le plus souvent chirurgical. Toutefois, il y a certains cas qu'on peut traiter avec la sonde à condition que la fistule soit détectée précocement ou lorsqu'elle n'est pas très grande. Le centre a pour principales missions de prendre en charge toutes les femmes qui s'y présentent et qui souffrent de fistule obstétricale (prise en charge curative, chirurgicale ; psychologique et la réinsertion des patientes qui le nécessitent) ; de former des futurs gynécologues ainsi que d'autres déjà formés mais ayant un besoin de renforcement des capacités ; de participer activement à la mise en œuvre et à l'évaluation de la stratégie nationale d'éradication de la fistule et enfin de promouvoir la recherche dans ce domaine. C'est justement dans ce cadre que les Premières Dames de l'espace CEDEAO vont se réunir en octobre à Niamey pour réfléchir sur la maladie dont l'ampleur est inquiétante surtout dans les pays africains.
Dr. Lucien Djangnikpo, Gynécologue obstétricien est actuellement le seul médecin qui réalise des interventions chirurgicales dans ce centre de référence de la fistule obstétricale. Il est le « réparateur des femmes » atteintes de la fistule obstétricale à l'image du congolais Dr. Denis Mukwege, fervent militant des droits humains qui lui, redonne l'espoir aux femmes et jeunes filles congolaises victimes de viol. Un bureau exigu et une mini-pharmacie pour le traitement des urgences, en disent beaucoup sur les moyens dont dispose le centre.

Qu'est-ce que la fistule
obstétricale ?
Dr. Lucien Djangnikpo explique que la fistule obstétricale est une communication, une blessure, un trou qui se créé entre la vessie (le réservoir d'urine) et les voies génitales de la femme notamment le vagin. Mieux, c'est une blessure qui est occasionnée par une complication à l'accouchement au cours duquel la femme n'a pas été secourue et traitée à temps. Comme il y a un trou entre la vessie et le vagin, la patiente ne peut plus garder l'urine. Celle-ci coule directement pour traverser le vagin pour sortir et en permanence. La femme qui était partie accouchée revient avec ce problème d'incontinence. La fistule est dite obstétricale parce qu'elle survient après un accouchement. Cette maladie est bel et bien guérissable. Cependant, il faut dire que c'est une chirurgie qui cause beaucoup de problèmes de par le monde. C'est en fait une chirurgie qui est complexe et difficile.
La maladie a connu une évolution dans la mesure où sur le plan historique, la fistule existait dans tous les pays du monde. Mais aujourd'hui, la fistule obstétricale ne se voit que dans les pays africains notamment dans les pays au Sud du Sahara, en Asie et en Amérique du Sud. C'est dans ces pays qu'on peut trouver des femmes qui passent des jours en travail parce qu'elles sont très loin des centres de santé ; parce qu'il n'y a pas de route pour les évacuer, a expliqué Dr. Lucien Djangnikpo. Par ailleurs, il faut préciser que les facteurs de risque sont nombreux. On peut citer par exemple le mariage précoce ; la non scolarisation de la jeune fille ; l'accouchement à domicile ; la grossesse et l'accouchement précoces ; l'ignorance et la pauvreté etc.

Des résultats tangibles dans le traitement et la guérison de la fistule au niveau du centre de référence
Bien que la fistule soit une maladie dont la chirurgie est complexe, les patientes guérissent. Dans le Centre National de Référence de la Fistule Obstétricale, le taux de guérison est satisfaisant. Il avoisine selon Dr. Lucien Djangnikpo les 90%. Néanmoins, la guérison peut s'obtenir après un ou deux, voire plusieurs traitements. Lors que les patientes guérissent tôt, il ne se pose pas un problème de foyer. Sur le plan traitement, il faut relever son caractère gratuit. Les patientes qui sont admises au centre ne payent ni l'hospitalisation, encore moins la nourriture. Elles sont nourries avec l'appui de l'Etat et ses partenaires. Quand les patientes arrivent, la démarche veut qu'elles aient la consultation, puis le bilan préopératoire et l'intervention. Ce processus peut prendre une à deux semaines. Après l'opération, les patientes doivent observer deux à trois semaines avant d'être réexaminées. Si elles sont guéries, on les libère. Si la fistule n'est pas totalement fermée, on les reprogramme. Par ailleurs, il y a des cas graves dès au départ notamment pour celles qui trainent la maladie pendant 5 à 10 ans. Il existe plusieurs types de fistule. Mais la fistule vesico-vaginale est la plus fréquente.

Le nombre des interventions au CNRFO
De sa création à aujourd'hui, le Centre National de Référence de la Fistule Obstétricale a réalisé plusieurs interventions. En 2013, date à laquelle le centre a débuté ses activités, il y a eu 68 opérations chirurgicales ; 144 interventions en 2014 ; 219 opérations en 2015 ; 253 interventions en 2016 et 105 opérations pour l'année en cours. '' Même si nous avons opéré beaucoup des femmes en 2016 plus qu'en 2015, il a été constaté au cours du deuxième trimestre de l'année 2016, une baisse des interventions'', a souligné Dr. Lucien. Cela s'explique par le fait qu'il y a une diminution timide des patientes qui se présentent au centre. Cette diminution a continué en 2017. A la date du 18 septembre 2017, 26 patientes suivent le traitement dans le centre national de référence de la Fistule Obstétricale qui ne compte que 28 agents y compris les bénévoles. Parmi cet effectif, il n'ya qu'un seul médecin spécialiste disponible pour l'instant dans un centre qui est appelé régulièrement à faire des interventions. En 2015-2016, Dr Lucien faisait trois (3) à quatre (4) interventions par jour. Ce qui selon lui, joue véritablement sur la santé des patientes.

Des difficultés qui entravent le service du CNRFO
Le centre national de référence de la fistule obstétricale rencontre beaucoup de problèmes notamment au niveau des infrastructures. Au nombre de ces difficultés on peut noter le manque de laboratoire biomédicale ; l'absence de service de kinésie-thérapie, de buanderie, de cuisine, d'incinérateur; l'insuffisance du personnel et de capacité d'accueil. Toutefois, il faut reconnaitre que sur le plan médicament, le CNRFO n'a aucun problème grâce à l'appui de l'Etat et de ses partenaires. Même si les produits sont mal conservés, la salle de pharmacie est bien garnie en médicaments et les patientes sont satisfaites de la prise en charge.
Hassane Daouda(onep)
05/10/17

Société

7ème Réunion du Comité de Pilotage d'EUCAP Sahel Niger : Le Chef du gouvernement apprécie le partenariat avec la Mission…

7ème Réunion du Comité de Pilotage d'EUCAP Sahel Niger : Le Chef du gouvernement apprécie le partenariat avec la Mission EUCAP Sahel Niger

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini a présidé hier après-midi dans la salle des banquets de la Primature la 7ème réunion du Comité de Pilotage d'EUCAP Sahel Niger. Il s'est agi au cours de la réunion d'échanger entre autres sur l'état de mise en œuvre des recommandations de la 6ème réunion du Comité de Pilotage ainsi que le bilan des activités de la Mission EUCAP Sahel Niger pour l'exercice 2017 et perspectives po...

Visite de travail du Médiateur de la Turquie au Niger : Raffermissement de la coopération nigéro-turque dans les domaine…

Visite de travail du Médiateur de la Turquie au Niger : Raffermissement de la coopération nigéro-turque dans les domaines du développement

Sur invitation du Médiateur de la République du Niger, Me Ali Sirfi Maiga, le Médiateur principal de la Turquie, M. Seref Malkoc, effectue depuis hier une visite de travail de 72 heures dans notre pays. Cette visite intervient après la signature d'un mémorandum d'entente définissant le cadre de partenariat entre les deux institutions. Ces dernières formulent leur volonté d'œuvrer pour le développement d'une coopération fructueuse dans l...

Ouverture de la concertation régionale sur la situation pastorale au Sahel : Pour la mise en œuvre rapide des interventi…

Ouverture de la concertation régionale sur la situation pastorale au Sahel : Pour la mise en œuvre rapide des interventions face aux crises

Le Réseau de Prévention des Crises Alimentaires (RPCA) organise depuis hier, au Palais des Congrès de Niamey, en collaboration avec le CILSS, les Organisations professionnelles agricoles et pastorales et d'autres partenaires au développement, une concertation régionale sur la situation pastorale au Sahel. C'est le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Albadé Abouba qui a présidé la cérémonie d'ouverture de cette...

Déclaration de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) sur la situation nationale : La CNDH s'inquiète des man…

Déclaration de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) sur la situation nationale : La CNDH s'inquiète des manifestations pour et contre la loi des finances et appelle la classe politique au dialogue

Conformément à sa mission définie dans la Constitution du Niger et qui consiste à veiller à la promotion et à l'effectivité des droits et des libertés, la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH), préoccupée d'une part, par le péril grave que certains agissements font peser sur l'unité nationale et la cohésion sociale, et, d'autre part par la persistance et l'acuité des crises socio-économiques, a rendu publique, hier après-midi, ...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside la réunion du Conseil national de Sécurité

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside la réunion du Conseil national de Sécurité

Avant de quitter Niamey pour Accra, le Président de la République, chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou a présidé dans la matinée, la réunion du Conseil national de Sécurité. Cette instance regroupe autour du Chef de l'Etat, le Premier ministre, Chef du gouvernement ; les ministres en charge de l'Intérieur ; de la Défense nationale ; de la Justice ; des Affaires étrangères ainsi que des hauts responsables des Forces de défense et de sé...

Remise du logo officiel de Zinder Saboua : L'édition 2018 de la fête de la République a désormais son logo

Remise du logo officiel de Zinder Saboua : L'édition 2018 de la fête de la République a désormais son logo

"Zinder Saboua", est le programme consacré à la ville de Zinder qui accueille cette année la fête nationale tournante du 18 décembre, date anniversaire de la proclamation de la République du Niger. Dans la perspective de cet événement, un concours a été lancé au mois janvier 2018 pour le choix du logo de l'événement. Ce concours a connu son épilogue hier après-midi avec la remise du logo officiel au président du comité d'organisation de...

Signature conjointe du Budget Programme Ministère de la Santé/OMS 2018-2019 : 6,5milliards de FCFA pour accompagner la p…

Signature conjointe du Budget Programme Ministère de la Santé/OMS 2018-2019 : 6,5milliards de FCFA pour accompagner la politique sanitaire sur la période 2018-2019

Le ministre de la Santé Publique, M. Idi Illiassou Mainassara et le Représentant résident de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au Niger, Dr Pana Assimawé ont procédé hier matin à la signature du Budget Programme Ministère de la Santé/OMS 2018-2019. Cet acte marque le début d'un nouveau cycle de budget Programme entre le Niger et l'OMS aligné aux documents stratégiques nationaux notamment le Plan de Développement Economique et So...

Santé : L'obésité, qu'est-ce que c'est ?

Santé : L'obésité, qu'est-ce que c'est ?

Les praticiens définissent l'obésité comme « une surcharge graisseuse anormale qui entraîne une augmentation de poids dépassant d'au moins 10% le poids théorique idéal. L'augmentation du poids peut être brusque ou progressive ». ......Pour lire la suite abonnez- vous

Fin des travaux des états généraux du Foncier au Niger : Adoption d'une note d'orientation et d'une feuille route pour l…

Fin des travaux des états généraux du Foncier au Niger : Adoption d'une note d'orientation et d'une feuille route pour l'élaboration de la politique foncière

Le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Albadé Abouba a présidé, vendredi 16 février dernier dans l'après midi au palais des congrès de Niamey, la cérémonie de clôture des états généraux du Foncier rural au Niger. Tenue du 13 au 16 février 2018, ces assises ont pour objectif de permettre aux différents acteurs du foncier au Niger de conduire des échanges sur le bilan de vingt-cinq ans de mise en œuvre des princ...

Séance de travail à l'Assemblée Nationale : Echanges sur des questions de l'heure entre parlementaires français et nigér…

Séance de travail à l'Assemblée Nationale : Echanges sur des questions de l'heure entre parlementaires français et nigériens

En mission au Niger du 15 au 23 février au Niger, une délégation parlementaire française notamment le groupe d'amitié France-Niger sous la direction du vice-président du groupe, M. Jean Francois Mbaye, a eu une séance de travail le 16 février dernier avec le groupe d'amitié, Niger France dans la salle de Commission des Affaires Economiques et du Plan (CAEP) de l'Assemblée Nationale. Peu après, les mêmes parlementaires français ont été r...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Fruits et légumes sur les marchés de Niamey : Abon…

Fruits et légumes sur les marchés de Niamey : Abondance des produits à des prix abordables

Lancée il y a seulement quelques mois, la campagne des cultures de contre saison a commenc...

vendredi 26 janvier 2018

Le maraîchage, une activité florissante dans le vi…

Le maraîchage, une activité florissante dans le village de Karey Gorou

Ces derniers temps, on constate une forte présence des légumes saisonniers dans la capital...

vendredi 26 janvier 2018

La Fédération des Coopératives Maraîchères du Nige…

La Fédération des Coopératives Maraîchères du Niger s'engage à contourner le problème d'écoulement des produits

La Fédération des Coopératives Maraîchères (FCMN-Niya) est une organisation paysanne faîti...

vendredi 26 janvier 2018

L'air du temps

Bravo nos ancêtres, ces grands visionnaires !

Bravo nos ancêtres, ces grands visionnaires !

Devant les dérives oratoires graves, parce que préjudiciables à la quiétude sociale, dans ...

vendredi 23 février 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.