Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Centre National de Référence de la Fistule Obstétricale (CNRFO) : Redonner de l'espoir aux femmes fistuleuses


AAIMG 1253La fistule est une maladie qui survient chez les femmes suite à des complications liées à l'accouchement. Au Niger, cette maladie est devenue un problème de santé publique au point où l'Etat a décidé en 2008 de créer à Niamey, un centre national de référence de la Fistule Obstétricale afin de prendre en charge gratuitement les patientes. Ce centre est situé dans le premier arrondissement communal de Niamey, précisément au quartier SONUCI Nord. Il accueille aussi bien des patientes venues de toutes les régions du Niger que des pays voisins comme le Mali ; le Nigeria ; le Burkina Faso et le Benin. Mais c'est en 2013 que le centre a véritablement commencé à fonctionner. Sa capacité d'accueil a connu une évolution sensible en passant de 38 lits à 50 actuellement.
Le CNRFO offre certains services notamment la consultation des patientes et leur prise en charge en l'occurrence le traitement qui est le plus souvent chirurgical. Toutefois, il y a certains cas qu'on peut traiter avec la sonde à condition que la fistule soit détectée précocement ou lorsqu'elle n'est pas très grande. Le centre a pour principales missions de prendre en charge toutes les femmes qui s'y présentent et qui souffrent de fistule obstétricale (prise en charge curative, chirurgicale ; psychologique et la réinsertion des patientes qui le nécessitent) ; de former des futurs gynécologues ainsi que d'autres déjà formés mais ayant un besoin de renforcement des capacités ; de participer activement à la mise en œuvre et à l'évaluation de la stratégie nationale d'éradication de la fistule et enfin de promouvoir la recherche dans ce domaine. C'est justement dans ce cadre que les Premières Dames de l'espace CEDEAO vont se réunir en octobre à Niamey pour réfléchir sur la maladie dont l'ampleur est inquiétante surtout dans les pays africains.
Dr. Lucien Djangnikpo, Gynécologue obstétricien est actuellement le seul médecin qui réalise des interventions chirurgicales dans ce centre de référence de la fistule obstétricale. Il est le « réparateur des femmes » atteintes de la fistule obstétricale à l'image du congolais Dr. Denis Mukwege, fervent militant des droits humains qui lui, redonne l'espoir aux femmes et jeunes filles congolaises victimes de viol. Un bureau exigu et une mini-pharmacie pour le traitement des urgences, en disent beaucoup sur les moyens dont dispose le centre.

Qu'est-ce que la fistule
obstétricale ?
Dr. Lucien Djangnikpo explique que la fistule obstétricale est une communication, une blessure, un trou qui se créé entre la vessie (le réservoir d'urine) et les voies génitales de la femme notamment le vagin. Mieux, c'est une blessure qui est occasionnée par une complication à l'accouchement au cours duquel la femme n'a pas été secourue et traitée à temps. Comme il y a un trou entre la vessie et le vagin, la patiente ne peut plus garder l'urine. Celle-ci coule directement pour traverser le vagin pour sortir et en permanence. La femme qui était partie accouchée revient avec ce problème d'incontinence. La fistule est dite obstétricale parce qu'elle survient après un accouchement. Cette maladie est bel et bien guérissable. Cependant, il faut dire que c'est une chirurgie qui cause beaucoup de problèmes de par le monde. C'est en fait une chirurgie qui est complexe et difficile.
La maladie a connu une évolution dans la mesure où sur le plan historique, la fistule existait dans tous les pays du monde. Mais aujourd'hui, la fistule obstétricale ne se voit que dans les pays africains notamment dans les pays au Sud du Sahara, en Asie et en Amérique du Sud. C'est dans ces pays qu'on peut trouver des femmes qui passent des jours en travail parce qu'elles sont très loin des centres de santé ; parce qu'il n'y a pas de route pour les évacuer, a expliqué Dr. Lucien Djangnikpo. Par ailleurs, il faut préciser que les facteurs de risque sont nombreux. On peut citer par exemple le mariage précoce ; la non scolarisation de la jeune fille ; l'accouchement à domicile ; la grossesse et l'accouchement précoces ; l'ignorance et la pauvreté etc.

Des résultats tangibles dans le traitement et la guérison de la fistule au niveau du centre de référence
Bien que la fistule soit une maladie dont la chirurgie est complexe, les patientes guérissent. Dans le Centre National de Référence de la Fistule Obstétricale, le taux de guérison est satisfaisant. Il avoisine selon Dr. Lucien Djangnikpo les 90%. Néanmoins, la guérison peut s'obtenir après un ou deux, voire plusieurs traitements. Lors que les patientes guérissent tôt, il ne se pose pas un problème de foyer. Sur le plan traitement, il faut relever son caractère gratuit. Les patientes qui sont admises au centre ne payent ni l'hospitalisation, encore moins la nourriture. Elles sont nourries avec l'appui de l'Etat et ses partenaires. Quand les patientes arrivent, la démarche veut qu'elles aient la consultation, puis le bilan préopératoire et l'intervention. Ce processus peut prendre une à deux semaines. Après l'opération, les patientes doivent observer deux à trois semaines avant d'être réexaminées. Si elles sont guéries, on les libère. Si la fistule n'est pas totalement fermée, on les reprogramme. Par ailleurs, il y a des cas graves dès au départ notamment pour celles qui trainent la maladie pendant 5 à 10 ans. Il existe plusieurs types de fistule. Mais la fistule vesico-vaginale est la plus fréquente.

Le nombre des interventions au CNRFO
De sa création à aujourd'hui, le Centre National de Référence de la Fistule Obstétricale a réalisé plusieurs interventions. En 2013, date à laquelle le centre a débuté ses activités, il y a eu 68 opérations chirurgicales ; 144 interventions en 2014 ; 219 opérations en 2015 ; 253 interventions en 2016 et 105 opérations pour l'année en cours. '' Même si nous avons opéré beaucoup des femmes en 2016 plus qu'en 2015, il a été constaté au cours du deuxième trimestre de l'année 2016, une baisse des interventions'', a souligné Dr. Lucien. Cela s'explique par le fait qu'il y a une diminution timide des patientes qui se présentent au centre. Cette diminution a continué en 2017. A la date du 18 septembre 2017, 26 patientes suivent le traitement dans le centre national de référence de la Fistule Obstétricale qui ne compte que 28 agents y compris les bénévoles. Parmi cet effectif, il n'ya qu'un seul médecin spécialiste disponible pour l'instant dans un centre qui est appelé régulièrement à faire des interventions. En 2015-2016, Dr Lucien faisait trois (3) à quatre (4) interventions par jour. Ce qui selon lui, joue véritablement sur la santé des patientes.

Des difficultés qui entravent le service du CNRFO
Le centre national de référence de la fistule obstétricale rencontre beaucoup de problèmes notamment au niveau des infrastructures. Au nombre de ces difficultés on peut noter le manque de laboratoire biomédicale ; l'absence de service de kinésie-thérapie, de buanderie, de cuisine, d'incinérateur; l'insuffisance du personnel et de capacité d'accueil. Toutefois, il faut reconnaitre que sur le plan médicament, le CNRFO n'a aucun problème grâce à l'appui de l'Etat et de ses partenaires. Même si les produits sont mal conservés, la salle de pharmacie est bien garnie en médicaments et les patientes sont satisfaites de la prise en charge.
Hassane Daouda(onep)
05/10/17

Société

Lancement officiel des activités sportives et culturelles de la fête "Zinder Saboua" : Le Premier ministre app…

Lancement officiel des activités sportives et culturelles de la fête "Zinder Saboua" : Le Premier ministre appelle la jeunesse à s'investir dans le travail

      Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini a procédé hier mercredi au stade régional de la capitale du Damagaram, à Zinder au lancement officiel des activités sportives et culturelles entrant dans le cadre de la célébration du 60ème anniversaire de la fête tournante du 18 décembre, édition 2018. La cérémonie s'est déroulée en présence des membres du gouvernement, des députés nationaux, du préside...

10ème anniversaire de l'institution Médiateur de la République : Installation du délégué régional de Tillabéri

10ème anniversaire de l'institution Médiateur de la République : Installation du délégué régional de Tillabéri

Tillabéry la capitale de la région du fleuve a servi de cadre ce lundi 10 décembre 2018 à la célébration du 10ème anniversaire de la création de l'Institution du Médiateur de la République. Cette cérémonie commémorative du 10ème anniversaire, couplée avec l'Installation officielle du Délégué régional du Médiateur de Tillabéry, était présidée par le Médiateur de la République Me Ali Sirfi Maiga en présence notamment des autorités adminis...

Niamey/Lancement officiel des activités du projet de planification familiale : Pour l'amélioration des indicateurs de sa…

Niamey/Lancement officiel des activités du projet de planification familiale : Pour l'amélioration des indicateurs de santé

Le président de la Délégation Spéciale de la Ville de Niamey, M. Mouctar Mamoudou a procédé le 7 décembre dernier dans la salle de réunion de l'hôtel de ville, au lancement officiel des activités du projet de planification familiale de la Ville de Niamey. Cofinancé par la Fondation Bill et Melinda Gates pour un montant total de 232.589.091 FCFA et la ville de Niamey pour 45.900.000 FCFA, dont 24.000.000 FCFA en espèces, ce projet vise e...

Signature de partenariats au siège du Comité d'Organisation de Zinder Saboua : Le groupe Al-Izza, la Nigelec et Niger Ai…

Signature de partenariats au siège du Comité d'Organisation de Zinder Saboua : Le groupe Al-Izza, la Nigelec et Niger Airlines s'engagent à accompagner l'événement

A quelques jours du début des festivités de la célébration du 60ème anniversaire de la proclamation de la République, ou fête du 18 décembre, le Comité d'Organisation de Zinder Saboua s'active sur les derniers préparatifs, à travers la signature des partenariats avec plusieurs sociétés de la place. La dernière signature a eu lieu le 7 décembre dernier entre le président du Comité d'Organisation de Zinder Saboua, M. Mansour Hadj Dodo, le...

Ouverture à Dakar de la 7ème Réunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou : Les voies du succès pour 2020, thème de la…

Ouverture à Dakar de la 7ème Réunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou : Les voies du succès pour 2020, thème de la réunion

Depuis 2011, lorsque neuf (9) pays de l'Afrique francophone (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Togo) ont reconnu l'urgence d'agir ensemble en faveur de la planification familiale, et ont créé le partenariat de Ouagadougou. C'est la septième année consécutive que se tient la grande rencontre des acteurs de la planification familiale. Issus de l'Afrique mais aussi d'autres continents du monde....

Décès de Mme Halimatou Hamidou dite Débé Gna : Un grand talent du théâtre radio-télévisé nigérien

Décès de Mme Halimatou Hamidou dite Débé Gna : Un grand talent du théâtre radio-télévisé nigérien

Le monde de la culture, précisément celui du théâtre radio-télévisé nigérien, est en deuil. En effet l'actrice de talent Halimatou Hamidou, plus connue sous son nom d'artiste Débé Gna, en allusion au personnage qu'elle incarnait dans la pièce télévisée ''Débé Gna fattila madi'', a tiré la révérence, dans la nuit de lundi à mardi dernier, des suites d'une maladie.Il est vrai que l'artiste, sous le poids de l'âge, avait quitté la scène th...

Lancement officiel du rapport final de l'étude « coût de la faim au Niger » : Les coûts annuels associés à la sous nutri…

Lancement officiel du rapport final de l'étude « coût de la faim au Niger » : Les coûts annuels associés à la sous nutrition chez l'enfant sont estimés à 289,7 milliards de FCFA, selon le rapport

L'étude de l'incidence sociale et économique de la sous-nutrition chez l'enfant, conduite un an durant, par le Comité National de pilotage dirigé par le Haut-Commissaire à l'Initiative 3N (les Nigériens Nourrissent les Nigériens), est à son terme, au Niger. Le rapport final de l'analyse a été officiellement lancé hier matin, à Niamey, par le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage M. Albadé Abouba, représentant le Pre...

Au Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : M. Saley Saïdou, le nouveau président de l'Institution prend fonctio…

Au Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : M. Saley Saïdou, le nouveau président de l'Institution prend fonction

Nommé à l'issue du Conseil des Ministres du 30 novembre dernier, le tout nouveau président du Conseil Economique Social et Culturel (CESOC), M. Saley Saidou a pris officiellement fonction hier matin au siège de ladite institution sis au quartier Boukoki de Niamey. La cérémonie de passation de charges a eu lieu entre le président par intérim, M.Akoli Daouel et le nouveau président en présence de plusieurs membres de l'institution, et des...

Message du président de la CNDH relatif à la Journée Internationale des Droits de l'Homme : «Les principes inscrits dans…

Message du président de la CNDH relatif à la Journée Internationale des Droits de l'Homme : «Les principes inscrits dans la DUDH sont tout aussi pertinents aujourd'hui qu'ils l'étaient en 1948», estime Pr Khalid Ikhiri

A l'instar des autres pays, le Niger a célébré hier 10 décembre 2018, le 70ème anniversaire de la Journée Internationale des Droits Humains sous le thème « Défendez vos Droits, Stand-Up 4 Human rights ». A cette occasion, le président de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) Pr. Khalid Ikhiri a choisi Dosso pour livrer son message.Cette commémoration est faite non seulement en reconnaissance de la vision éclairée des bâtisse...

Journée internationale des Droits de l'Homme : « Le combat pour la Justice et la dignité reste celui de tous et de chacu…

Journée internationale des Droits de l'Homme : « Le combat pour la Justice et la dignité reste celui de tous et de chacun», déclare le Ministre Marou Amadou

A l'instar de la communauté internationale, notre pays a, respectivement, célébré les 9 et 10 décembre derniers la journée internationale de lutte contre la corruption et celle dédiée aux Droits de l'Homme. A cette double occasion, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M MarouAmadou a livré un message à la communauté nationale.Dans ce message, qui marque le 15ème anniversaire de la journée internationale de lutte contre la corrup...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

Demandez une Bourse d’études Australia Awards

australieFaites une différence
Demandez une Bourse d'études Australia Awards

Avez-vous le potentiel d'être un futur leader contribuant au développement durable du Niger ? Postulez dès maintenant pour obtenir une éducation de classe mondiale et devenez un chef de file de l'industrie ayant des liens étroits avec l'Australie.
L'appel à candidatures pour les bourses d'études Australia Awards - Africa pour étudier en Australie est ouvert du 1er septembre au 3 décembre 2018. Les candidatures peuvent être envoyées via http://www.australiaawardsafrica.org/.Australia Awards - Africa est un programme de bourses prestigieux qui contribue au leadership africain et au développement des capacités humaines depuis les années 1960.
Le programme offre des formations post-universitaires à court terme et des diplômes de Masters à des pro¬fessionnels nigériens de niveau intermédiaire ou supérieur, couvrant l'ensemble des frais.
Les anciens étudiants reviennent de leurs études avec les compétences, les connaissances et les réseaux nécessaires pour contribuer au développement durable de leur pays. En outre, ils rejoignent une commu¬nauté mondiale d'anciens étudiants ayant des liens permanents entre l'Afrique et l'Australie.Le processus de candidature est ouvert et concurrentiel, offrant des chances égales à toutes les personnes éligibles, quels que soient leur sexe, leur appartenance ethnique et leur handicap.
Les candidats doivent avoir un minimum de compétence en anglais équivalant à un score global IELTS de 5,0.
Plus d'information:
• Les professionnels éligibles occupant des postes de niveau intermédiaire ou supérieur peuvent postuler à l'adresse suivante : www.australiaawardsafrica.org
• Pour en savoir plus sur les études en Australie, visitez : https://www.studyinaustralia.gov.au

Des séances d'information gratuites auront lieu à Niamey, au centre de conférences du Grand Hôtel tous les vendredis en novembre.

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Installation de la saison. froide au Niger : …

Installation de la saison. froide au Niger : "Il fera moins froid cette année'', selon l'ingénieur météorologue Ousman Baoua

La saison des pluies a définitivement plié ses bagages pour donner place à l'harmattan qui...

vendredi 30 novembre 2018

De la nécessité de protéger les enfants contre les…

De la nécessité de protéger les enfants contre les maladies liées au froid

La période de froid est en train de s'installer progressivement au Niger et particulièreme...

vendredi 30 novembre 2018

La friperie, leader du marché pour le choix des vê…

La friperie, leader du marché pour le choix des vêtements contre le froid

En cette fin de mois de novembre, les populations de Niamey changent leurs habitudes vesti...

vendredi 30 novembre 2018

L'air du temps

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Cancer, tension, diabète, ulcères....Voilà des pathologiesspécifiques qui, il y a quelques...

vendredi 7 décembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.