Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Visite de travail du ministre d'Etat, ministre en charge de l'Intérieur dans le département de Bilma (région d'Agadez) : Des échanges enrichissants avec la population du Kawar sur les questions de migration clandestine et les projets de développement


visiteLe ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Bazoum Mohamed, a effectué, du lundi 20 au mardi 21 novembre 2017, une visite de travail dans le département de Bilma, région d'Agadez. Il était à la tête d'une importante délégation composée notamment de l'ambassadeur de l'UE, de l'ambassadeur de France au Niger, du chargé d'affaires de l'ambassade d'Allemagne, du chef de mission EUCAP-Sahel, du Haut commandant de la Garde Nationale et du Gouverneur de la région d'Agadez. Il s'agissait de procéder à une évaluation du dispositif mis en œuvre l'année passée dans le cadre de la lutte contre la migration irrégulière et les crimes organisés, mais aussi de faire le point sur l'exécution des projets de développement financés par les partenaires techniques et financiers, comme alternative à l'économie criminelle liée à la migration clandestine.
Accueilli à l'aérodrome de Dirkou par le Préfet de Bilma, le maire de Dirkou et le Commandant de Zone 8 des FAN, ainsi que plusieurs autres notabilités de la localité, la délégation ministérielle s'est aussitôt rendue au quartier général du Commandement de Zone 8 où elle a suivi un exposé du Colonel Maman Sani Kiao sur la situation sécuritaire et le phénomène de la migration dans cette zone reculée du Kawar. La délégation a ensuite mis le cap sur Bilma où elle a visité plusieurs sites dont la saline de Bilma et l'hôpital de district, un joyau réalisé sur financement de l'Union Européenne pour coût de 1.300.000.000 fcfa.
Ce fut l'occasion pour le chef de la délégation spéciale de Bilma de prendre la parole pour édifier la délégation sur les réalisations du Programme de renaissance du Niger en faveur du département de Bilma, dont entre autres l'hôpital de district. Il a également abordé la question du banditisme qui se développe autour du site aurifère du Djado, fermé l'année passée pour des raisons de sécurité.
Pour sa part, la population a saisi l'opportunité de cette visite pour formuler une requête à l''endroit des ambassadeurs présents en vue de les aider à valoriser l'exploitation de la saline de Bilma. En effet, assure-t-on cette valorisation de la saline créera des emplois permanents pour la jeunesse et contribuera à une amélioration significative des conditions de vie de la population. «Surtout que le sel de Bilma naturellement iodé est d'une meilleure qualité», explique un exploitant de la saline.
En réponse, le ministre d'Etat Bazoum Mohamed a expliqué qu'il est venu justement avec des ambassadeurs des pays membre de l'UE pour qu'ils s'imprègnent des réalités et des conditions de vie des populations du Kawar, l'objectif visé étant de concentrer plus des projets de développement dans cette zone affectée par les mesures prises dans le cadre de la lutte contre la migration irrégulière. En effet, a rappelé le
ministre d'Etat, «les flux migratoires constituent des moyens de survie pour beaucoup de personnes constituées en réseaux de passeurs, transporteurs et propriétaires des ghettos clandestins mais aussi pour les commerçants prospérant grâce aux dépenses des migrants ». De leur côté, les ambassadeurs, après avoir pris bonne note des doléances de la population, se sont engagés à les transmettre à leur gouvernement respectif.
A Séguédine, la délégation ministérielle a eu une rencontre avec les chefs traditionnels, les autorités locales et les représentants de la société civile. Plusieurs sujets relatifs à la fermeture du site de Djado, la gestion de la mairie et l'insécurité, ont été soulevés au cours des échanges. Entre autres interventions, le représentant de la jeunesse a vivement souhaité l'ouverture du site du Djado dans le plus bref délai en soulignant que depuis l'instauration des mesures qui répriment la migration irrégulière, les activités ont baissés de manière considérable dans le Kawar.
En répondant aux différents intervenants, le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses a une fois de plus expliqué le sens de cette mission au Kawar en compagnie des ambassadeurs. «Nous sommes heureux de nous retrouver dans ce beau paysage de la ville de Séguédine, nous sommes venus vous écouter ensemble pour qu'eux aussi, à leur tour, soient bien sensibilisés sur des problèmes tels que vous venez de les décrire, et nous allons, chacun en ce qui le concerne, voir ce qu'il peut faire pour satisfaire vos préoccupations'', a-t-il dit.
A propos de l'ouverture du site aurifère du Djado, M. Mohamed Bazoum a clairement expliqué que l'ancienne loi n'était pas pratique, mais que la loi actuelle va permettre de donner la chance aux Nigériens de faire des exploitations semi-artisanales et semi-industrielles. « Désormais, les populations locales peuvent s'organiser, des opérateurs économiques peuvent avoir des espaces qui leur seront alloués et le travail serait bien organisé (...). Je vous confirme que la loi a été adoptée et que nous allons la mettre en œuvre. Donc on va vous demander de patienter, certes vous avez déjà beaucoup patienté, mais nous vous assurons que ce ne sera pas long», a dit le ministre d'Etat en s'adressant aux jeunes.
Quant aux mesures à prendre en direction de tous ceux-là qui excellaient dans des activités liées à la migration clandestine, le ministre d'Etat a indiqué que la présence des ambassadeurs s'inscrit dans le cadre de la recherche des solutions. « Avec eux, nous allons coordonner nos actions et nous allons faire en sorte qu'il y ait des reconversions », a-t-il assuré.
Auparavant, le Maire de la commune de Djado, M. Sidi Abba Lawal, a dressé un bilan satisfaisant de la mise en œuvre du programme de reconversion avec plus 23 jeunes ont bénéficié d'une enveloppe de 14.380.000 FCFA pour des micro-projets et 30.000.000 à haute intensité de main d'œuvre.
De son côté l'ambassadeur de l'Union Européenne, M. Paula Raoul, s'est réjoui de cette mission en soulignant que c'est une occasion pour lui pour connaître cette zone. '' Je suis très content de venir voir les réalités dans le cadre de la migration irrégulière et les actions de l'Union Européenne dans la région '', a-t-il dit.
En évoquant le retard dans la mise en œuvre du programme de développement dans la zone d'Agadez, le diplomate européen a indiqué que plusieurs projets sont en cours d'exécution, notamment ceux du GIZ et bien d'autres qui touchent directement les acteurs directs de la migration, à savoir les passeurs, les chauffeurs, etc. Il a ensuite annoncé que l'UE financera le secteur agricole dans les régions affectées à hauteur de 67 millions d'euros, à travers l'Agence Française de Développement (AFD).
En parlant de souffrance des migrants au cours de la route du désert et en Libye il s'est indigné contre les traitements inhumains et la vente aux enchères des jeunes africains en Libye qu'il a qualifiés d'inacceptables. Aussi, a-t-il demandé aux jeunes africains de réfléchir milles fois avant de se livrer à une aventure risquée.
A Dirkou le ministre d'Etat a effectué des visites qui l'ont conduit sur le site d'extraction de natron qui produit des milliers des tonnes vendus sur le marché national, puis au parc automobile où 55 véhicules ont été immobilisés par les forces de défense et de sécurité dans le cadre de lutte contre la migration irrégulière et la criminalité organisée. M. Mohamed Bazoum a enfin présidé une réunion de synthèse à la salle de réunion de la mairie de Dirkou pour faire le point et échanger avec les responsables locaux sur plusieurs sujets. Le débat a été axé sur trois points, à savoir l'orpaillage, les AGRS et l'éducation. Plusieurs intervenants ont félicité le gouvernement pour ses efforts dans la sécurisation des personnes et de leurs biens.
En répondant aux participants, le Ministre d'Etat Mohamed Bazoum a fait remarquer qu'il y'avait plus de violences et de banditisme avant la fermeture du site aurifère du Djado, et que les responsables de ces actes sont des gens venus d'ailleurs. Voilà, a-t-il dit, une des raisons ayant poussé le gouvernement à prendre la décision de fermer le site temporairement en attendant de voir plus clair. « Nous allons mettre en place une nouvelle organisation plus contrôlée en faisant en sorte que vous soyez associés et que ce soit des entreprises qui vont faire des exploitations industrielles, avec pour consigne de donner la priorité aux jeunes du Kawar dans le recrutement ».
S'agissant de la migration, le ministre d'Etat a conclu par ces mots : ''Nous allons entrer dans le concret, et bientôt les projets démarreront. Aujourd'hui, je suis venus avec l'ambassadeur de l'Union européenne, l'ambassadeur de France au Niger le chargé d'affaires de l'ambassade d'Allemagne et le chef de mission EUCAP-Sahel ils ont entendu la déclaration de la société civile ils ont écouté le maire ils vont retourner plus sensibilisés, et nous allons faire le maximum pour promouvoir les projets au profit des populations du Kawar ''.

Abderrahmane Ben Hamaye, RC/MISPDACR
23/11/17

Société

Interview président du CSC : «Nos interlocuteurs ont dit qu'ils ont maintenant compris que le CSC est là pour les aider,…

Interview président du CSC : «Nos interlocuteurs ont dit qu'ils ont maintenant compris que le CSC est là pour les aider, pour les guider et même pour les protéger», se réjouit Dr Sani Kabir

Du 30 juillet au 7 août derniers, le président du Conseil supérieur de la Communication (CSC) Dr Sani Kabir a effectué des missions dans les régions de Dosso, de Maradi, de Zinder et de Tahoua. Dans les différents Chefs-lieux des régions, Dr Kabir s'est notamment entretenu avec des journalistes, des autorités administratives et coutumières, des responsables des Forces de défense et de sécurité, des hommes politiques et des membres de la...

Réunion des experts de l'Autorité de développement intégrée du Liptako Gourma (ALG) : Les experts planchent sur plusieur…

Réunion des experts de l'Autorité de développement intégrée du Liptako Gourma (ALG) : Les experts planchent sur plusieurs questions relatives à l'institution

Dans le cadre de la 11ème session extraordinaire et de la 54ème session ordinaire du conseil des ministres de l'Autorité de Développement Intégré des Etats du Liptako Gourma (ALG) les experts de se réunissent du 14 au 17 aout à Niamey. Au cours de ces assises ils auront à statuer définitivement sur les documents inscrits à l'ordre du jour notamment les projets concernant le chronogramme prévisionnel de parachèvement du processus de tran...

Niamey/1er Congrès constitutif du Syndicat Alternatif des Enseignant du Niger (SAEN): « La contractualisation face au tr…

Niamey/1er Congrès constitutif du Syndicat Alternatif des Enseignant du Niger (SAEN): « La contractualisation face au transfert des compétences ; enjeux et perspectives », thème du congrès

La salle de réunions de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) de Niamey a abrité, le samedi 11 Aout dernier, le 1er congrès constitutif du Syndicat Alternatif des Enseignant du Niger (SAEN). Ces assises dirigées par le Secrétaire général, M. Souleymane Bandado se sont ouvertes en présence du Secrétaire général de l'Union Démocratique des Travailleurs du Niger (UDTN), et plusieurs Secrétaires généraux des syndicats affiliés à la...

Conférence de presse du Ministre, Porte Parole du Gouvernement : Poser les jalons d'une dynamique partenariale avec les …

Conférence de presse du Ministre, Porte Parole du Gouvernement : Poser les jalons d'une dynamique partenariale avec les médias

Quelques mois après sa nomination comme ministre, Porte Parole du Gouvernement M. Abdourahaman Zakaria a jugé nécessaire de rencontre hier, 13 Août 2018, la presse nationale et les correspondants des médias internationaux pour une prise de contact à travers un échange interactif. Il a saisi cette occasion pour décliner les missions assignées à ce jeune département ministériel. Il s'est aussi agi pour le ministre Zakaria de poser les jal...

Visite des membres de la Commission des affaires sociales et culturelles de l'Assemblée nationale à la maternité Issaka …

Visite des membres de la Commission des affaires sociales et culturelles de l'Assemblée nationale à la maternité Issaka Gazobi de Niamey : "Nous sommes très satisfaits de trouver un personnel motivé, qui est à la recherche de la satisfaction des pati

Dans le cadre du contrôle de l'action gouvernementale, les membres de la Commission des affaires sociales et culturelles de l'Assemblée nationale ont effectué hier matin une visite à la maternité Issaka Gazobi de Niamey. Cette mission conduite par le président de ladite commission, le député Mamoudou Oumarou intervient, après celles effectuées par la commission, dans les régions de Dosso et de Tillabéri. Ces visites se poursuivront dans...

Dosso : 2ème session ordinaire du Conseil municipal pour l'année 2018

Dosso : 2ème session ordinaire du Conseil municipal pour l'année 2018

Le conseil municipal de Dosso tient depuis lundi 13 août dernier, sa 2ème session ordinaire au titre de l'année 2018. Il sera question au cours des travaux d'adopter le procès verbal de la dernière session. La cérémonie d'ouverture a été présidée par le maire de la commune urbaine de Dosso, président du Conseil M. Issoufou Idrissa en présence du député national Kadri Dodo, du Secrétaire général de la préfecture de Dosso, du représentant...

Appui aux sinistrés de la région de Maradi suite aux fortes précipitations : La fondation Tattali Iyali fait don de 20 t…

Appui aux sinistrés de la région de Maradi suite aux fortes précipitations : La fondation Tattali Iyali fait don de 20 tonnes de riz aux sinistrés

A l'image d'autres régions de notre pays, Maradi n'échappe malheureusement pas aux vagues d'inondations qui affectent les populations. Treize (13) communes de la région ont été touchées pour un total de 42 villages. Ce sont donc 2.299 ménages qui sont déclarés sinistrés pour un total de 20.443 personnes.Face à cette situation, la réaction de la première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou à travers sa fondation Tattali IYali a été prompt en ...

Assemblée nationale Les membres de la Commission développement rural et environnement visitent des infrastructures d'éle…

Assemblée nationale Les membres de la Commission développement rural et environnement visitent des infrastructures d'élevage et des sites de récupération de terres

Les membres de la Commission développement rural et environnement de l'Assemblée nationale ont effectué vendredi dernier une série de visites sur les sites relevant du secteur du développement rural à savoir, la station de l'élevage de Kikissoye et le site de récupération de terre de Bougoum. Cette visite entre dans le cadre du contrôle de l'action gouvernementale. La visite est conduite par le président de ladite commission, le député ...

Signature de convention entre le Comité Zinder Saboua et l'ONEP, l'ORTN, l'ANP, l'ARCEP et la société eau minérale ''BEL…

Signature de convention entre le Comité Zinder Saboua et l'ONEP, l'ORTN, l'ANP, l'ARCEP et la société eau minérale ''BELVIE''Synergie d'actions pour une plus grande couverture de l'événement

Dans le cadre de la fête tournante du 18 décembre ou date anniversaire de la proclamation de la République dont la ville de Zinder accueille l'édition 2018, le Comité d'organisation de "Zinder Saboua" continue de nouer des partenariats avec les différentes institutions et sociétés de la place. C'est dans ce cadre que le président dudit Comité, M. Mansour Hadj Daddo, a signé le 10 Août dernier une série de partenariats avec l'Office Nati...

Litige entre le Niger et la Société Africard Les deux parties optent pour un règlement à l'amiable

Litige entre le Niger et la Société Africard Les deux parties optent pour un règlement à l'amiable

Le dossier judiciaire entre la Société Africard et le Niger qui a longtemps défrayé la chronique aussi bien au plan national qu'international avec la saisie de quelques biens de l'Etat du Niger a connu son épilogue. En effet, les deux parties ont librement opté pour un règlement à l'amiable de cette affaire qui n'a que trop duré à travers un protocole d'accord transactionnel signé le 27 juin 2018. C'est le directeur général de l'Agence ...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le Hadj : Un voyage de tous les sacrifices

Le Hadj : Un voyage de tous les sacrifices

Dans quelques jours, les pèlerins nigériens convergeront Incha Allah vers les Lieux Saints...

vendredi 20 juillet 2018

HADJ 2018 : La question du transport des pèlerins …

HADJ 2018 : La question du transport des pèlerins est déjà réglée

« Nous n'avons aucun problème. Nous allons transporter l'ensemble des pèlerins par le vol ...

vendredi 20 juillet 2018

Le Commissariat à l'Organisation du Hadj et de la …

Le Commissariat à l'Organisation du Hadj et de la Oumrah (COHO) : Le premier vol des pèlerins, prévu le 30 juillet 2018

Le hadj est ce rite religieux pour lequel les autorités nigériennes s'investissent chaque ...

vendredi 20 juillet 2018

L'air du temps

A quand la fin du calvaire ?

A quand la fin du calvaire ?

Alors que les habitants des quartiers inondés de la capitale ne sont pas encore sortis des...

vendredi 10 août 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.