Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Cérémonie de lancement des activités de la Journée Nationale de la femme Nigérienne : Plaidoyer tous azimuts sur la nécessité d'appuyer davantage les femmes et les filles


jrneHier Dimanche, 13 mai, le Niger a célébré la 27ème édition de la Journée Nationale de la femme Nigérienne. Une occasion pour célébrer la Femme, de réfléchir et progresser vers l'égalité des genres et l'autonomisation de toutes les filles et les femmes. La célébration de la journée est placée cette année sous le thème : « Autonomisation des femmes et des filles en milieu rural ». C'est le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini qui a procédé au lancement des activités de cette journée. Cette célébration qui a eu une adhésion massive des femmes de la Région de Niamey a eu lieu dans la grande salle du Palais des Congrès de Niamey en présence des députés nationaux, des membres du Gouvernement, des représentants du corps diplomatique, des représentants des Ong et associations et de beaucoup d'autres invités.

Des allocutions très riches qui magnifient les femmes, des chants d'animation par les troupes culturelles Chawa et Sogha de Niamey, des poèmes dédiés à la femme par M. Moussa Ag Elekou Juriste de formationen service au Cabinet du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC), la remise d'un témoignage de satisfaction à l'écrivain Salissou Ado, auteur de l'Hymne de la femme Nigérienne et la remise du mémorandum au Premier Ministre par la Présidente de la Coordination Nationale des Groupements et associations Féminines du Niger (CONGAFEN) ont été les faits marquants de cette cérémonie.
Avec des femmes venues des quatre coins de la capitale et de ses environs, la cérémonie a connu une mobilisation jamais égalée. La grande salle du palais des Congrès était pleine à craquer. Les femmes vêtues majoritairement des pagnes du 13 mai ont fait montre d'une mobilisation exceptionnelle pour se célébrer et exprimer ainsi leur patriotisme, leur attachement à la mère patrie, le Niger.
Au titre des interventions, tous ceux qui se sont succédé à la tribune ont salué la pertinence du thème de cette 27ème Journée nationale de la Femme Nigérienne. Pour le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SE Brigi Rafini, cette commémoration se veut un cadre de réflexion et d'attention particulière sur les difficultés que traverse la gent féminine. SE. Brigi Rafini a rappelé que cette journée a été instituée à l'issue de nombreuses luttes menées par des femmes pour défendre leurs droits notamment le droit sur tous les plans: politiques, économique et social et de meilleures conditions de travail et l'égalité entre les hommes et les femmes.
Il a rassuré les femmes que le Gouvernement s'engage à revaloriser la femme. En somme a-t-il dit, « c'est un jour où les femmes sont reconnues pour leurs réalisations sans égard aux divisions, qu'elles soient nationales, culturelles, économiques ou politiques ». Le Premier ministre s'est ensuite attardé sur la scolarisation de la jeune fille, qui est une des visions phares qui figure en bonne place dans le PDES. D'après le Premier Ministre, en dépit des efforts consentis par l'Etat, l'exclusion sociale des femmes demeure une réalité dans notre pays. C'est pourquoi, il a invité la population surtout les femmes elles-mêmes, à l'occasion de cette journée, à être des acteurs de lutte contre cette pratique, et à tout ce qui s'y attache comme les mariages et grossesses précoces. L'objectif est de contribuer à l'amélioration des indicateurs de l'éducation notamment ceux relatifs à l'alphabétisation et à l'éducation non formelle des femmes et des jeunes filles.
Même son de cloche pour la Coordinatrice du Système des Nations Unies, Mme Binta Djibo qui estime que le 13 mai est une occasion pour avoir des pistes de réflexion pour une émancipation et une autonomisation véritable de la femme, se traduisant par la promotion du genre dans tous les aspects de la sphère économique, politique et sociale. Cette reconnaissance du travail et des efforts de la femme ne doit pas perdre de vue la problématique de l'exclusion sociale des femmes. La Coordinatrice du Système des Nations Unies a précisé que cette journée intervient dans un contexte international marqué par des objectifs du Développement Durable. Et elle a réaffirmé l'engagement des Etats membres à ne laisser personne pour compte et a mis l'accent sur la promotion des droits humains, qui sont aussi des droits des femmes. «L'agenda 2030 se veut une approche systémique qui
intègre des nouvelles préoccupations tels que les changements climatiques, la paix et la justice entre autres ; des objectifs qui sont extrêmement liés les uns des autres ».
La question de l'égalité des sexes, l'autonomisation économique de la femme, la scolarisation de la jeune fille est une priorité des priorités au Niger, a souligné Mme Binta Djibo. A cet effet, elle a loué le travail abattu par le Gouvernement qui s'est résolument engagé à rehausser le statut de la femme nigérienne par l'adoption des lois, des politiques et des stratégies.
Pour sa part la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako a commencé par rendre un hommage au Président de la République et au Premier Ministre pour leur engagement à garantir l'épanouissement de la femme nigérienne. Pour la Ministre Zeinabou Tari Bako, le choix du thème de cette année, « Autonomisation des femmes et des filles en milieu rural » se justifie par la situation socio-économique de la femme qui montre en général l'existence d'un déséquilibre entre les hommes et les femmes dans le partage des ressources, mais également dans la participation effective à la gestion publique. Et pourtant, a-t-elle dit, nul ne peut nier le rôle incontournable et la contribution des femmes particulièrement celles du milieu rural dans l'économie de notre pays. De plus, les femmes rurales sont en première ligne pour assurer des fonctions vitales comme l'éducation des enfants, la prise en charge sociale des couches vulnérables issues des membres de leur famille.
« Malgré tous les efforts du Gouvernement et de ses partenaires, la participation des femmes aux activités économiques reste encore faible, car elles sont exposées au phénomène de la pauvreté et aux pesanteurs socioculturelles défavorables. Ceci se traduit par leur accès limité notamment aux facteurs de production (terre, crédits, intrants) ; aux équipements et à la formation technique » a déploré la ministre avant d'énumérer les mesures ambitieuses prises par les pouvoirs publics ces dernières années en vue d'améliorer les conditions de vie des femmes rurales. Il s'agit notamment de la révision et l'adoption de la Politique Nationale de Genre pour prendre en compte les thèmes émergents tels que la paix, le changement climatique et le dividende démographique ; l'adoption du Décret portant protection, soutien et accompagnement de la jeune fille en cours de scolarité ; l'Initiative 3N « les Nigériens Nourrissent les Nigériens » ; la Stratégie Nationale d'Autonomisation Economique des Femmes et la Stratégie Nationale de lutte contre les Violences Basées sur le Genre.
Parlant des femmes vivant en milieu rural, la ministre de la promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant a souligné que lorsque les femmes rurales accèdent aux ressources productives, elles renforcent non seulement leur autonomisation mais contribuent également à la lutte contre la pauvreté au Niger. C'est pourquoi, elle a saisi cette occasion pour lancer un appel à toutes et à tous sur la nécessité d'appuyer davantage les femmes et les filles en particulier celles vivant en milieu rural à travers la formation et l'éducation en vue d'un développement harmonieux et durable.
Des actions de plaidoyer en faveur de la femme auprès des pouvoirs publics. C'est ainsi que la Présidente de la CONGAFEN a lu un mémorandum qu'elle a ensuite remis au Premier Ministre. Une occasion pour la Présidente de la CONGAFEN, Mme Kako Fatouma de faire la genèse de la lutte des femmes et les réalisations en cours. Elle a aussi dressé un tableau peu reluisant du respect du quota et, a surtout, demandé aux leaders politiques de préparer l'avenir au potentiel encore inexploité et les opportunités qui attendent les générations futures de femmes.

Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)

Société

Visite du ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement sur les chantiers du château R16 de Saga-gorou et de l'usine …

Visite du ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement sur les chantiers du château R16 de Saga-gorou et de l'usine de traitement d'eau de Goudel : « Bientôt, dans la ville de Niamey, quelle qu'en soit la période, il n'y aura plus de problème d'e

Dans le cadre du projet de renforcement du système d'alimentation en eau potable de la ville de Niamey, le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement, M. Issoufou Katambé a visité, hier matin, deux des quatre composantes du programme à savoir le château R16 de Saga Gorou et l'usine de traitement d'eau de Goudel VI tous deux en construction. Dans ce déplacement, le ministre était accompagné de son directeur de cabinet, des cadres d...

Fin de la campagne de pose totale de prothèses des hanches et des genoux à l'Hôpital Général de Référence de Niamey : 41…

Fin de la campagne de pose totale de prothèses des hanches et des genoux à l'Hôpital Général de Référence de Niamey : 41 patients ont bénéficié gratuitement de l'opération

L'Hôpital Général de Référence (HGR) a organisé du 6 au 16 janvier 2019 une campagne de pose totale de prothèse des hanches et des genoux. Cette campagne a été menée par des médecins nigériens et étrangers, notamment des Indiens, venus spécialement pour cette cause. Elle a permis de prendre en charge 41 patients. Les responsables des services en charge de cette opération ont convié la presse nationale afin de porter à la connaissance de...

Fin de la visite du Président du Conseil Italien à Niamey : S.E Giuseppe Conte a visité les centres de prise en charge d…

Fin de la visite du Président du Conseil Italien à Niamey : S.E Giuseppe Conte a visité les centres de prise en charge de migrants et refugiés à Niamey

Après des entretiens approfondis avec le Chef de l'Etat SEM Issoufou Mahamadou, le Président du Conseil italien S.E Giuseppe Conte a effectué une visite marathon dans la capitale. C'est ainsi que dans la même journée, il s'est rendu successivement à l'ambassade de son pays sis en face du Lycée Issa Beri ; au centre du mécanisme de ressource et réponse pour les migrants de l'OIM et au Haut commissariat des Nations Unies pour les Refugiés...

Cérémonie officielle de présentation du Groupe d'action rapide de surveillance et d'intervention (GAR-SI Niger) : Une no…

Cérémonie officielle de présentation du Groupe d'action rapide de surveillance et d'intervention (GAR-SI Niger) : Une nouvelle unité spéciale anti terroristes et anti crimes organisés, opérationnelle

      Le Ministre de la Défense Nationale, M. Kalla Moutari a présidé, hier matin, à l'école de la Gendarmerie Nationale, la cérémonie officielle de présentation de l'Unité du Groupe d'Action Rapide de Surveillance et d'Intervention (GAR-SI Niger). Cette cérémonie s'est déroulée en présence des députés nationaux membres de la Commission Défense et Sécurité de l'Assemblée Nationale, du Chef d'Etat-major Adjoint des Armé...

Maradi : Le marché demi-gros de légumes de Djirataoua relance ses activités

Maradi : Le marché demi-gros de légumes de Djirataoua relance ses activités

      Réceptionné le mardi 19 juillet 2016 par le ministre délégué au près du ministre d'Etat, Ministre de l'Agriculture et de l'élevage, chargé de l'élevage, M. Mohamed Boucha, le marché demi-gros de légumes de Djirataoua a eu du mal à décoller. En effet, les habitants de cette commune rurale ont préféré utiliser d'autres marchés pour écouler leurs marchandises. La situation est en passe d'évoluer avec le redémarrage,...

Zinder: Bonne couverture en chimio- prophylaxie contre le paludisme et situation nutritionnelle calme à Dungass

Zinder: Bonne couverture en chimio- prophylaxie contre le paludisme et situation nutritionnelle calme à Dungass

Le District sanitaire de Dungass a été créé récemment afin d'assurer et de renforcer la couverture médicale des populations de la commune urbaine et des localités environnantes. Le District compte 12 Centres de Santé Intégrée (CSI) fonctionnels et 48 Cases de Santé fonctionnelles. Selon le Médecin Chef dudit district sanitaire, Dr Mossi Abdoulaye, le centre assure la prise en charge sanitaire des populations, notamment la prise en charg...

Adoption de la Politique Pétrolière Nationale par le gouvernement : L'association des femmes nigériennes intervenant dan…

Adoption de la Politique Pétrolière Nationale par le gouvernement : L'association des femmes nigériennes intervenant dans le domaine pétrolier salue la décision

Le gouvernement a adopté lors du conseil des ministres du vendredi 11 janvier 2019, le projet de décret portant approbation de la Politique Pétrolière Nationale qui fixe une vision et des axes de développement clairs pour le secteur. Cette décision prise par l'Etat du Niger a été appréciée par plusieurs acteurs du secteur. C'est le cas de l'Association des femmes nigériennes dans le domaine pétrolier ''Niger's Women in Oil and Gas''(NIW...

Réunion des cadres du Ministère des Domaines, de l'Urbanisme et du Logement : Bilan des activités menées en 2018 et dota…

Réunion des cadres du Ministère des Domaines, de l'Urbanisme et du Logement : Bilan des activités menées en 2018 et dotation du ministère d'un plan de mise en œuvre pour l'année 2019

Le Ministre des Domaines, de l'Urbanisme et du Logement, M. Waziri Maman a présidé, hier matin (dans la salle de réunion du Ministère de l'Hydraulique) la réunion des cadres de son ministère. Cette rencontre annuelle qui durera deux jours a pour objectif de faire le bilan des activités réalisées par ledit ministère au cours de l'année 2018 et de faire des projetions sur celles à exécuter au courant de l'année 2019.A l'entame de son disc...

Conférence de presse du Directeur général de NIGER TELECOMS : « La Société a enregistré, en 2018, un chiffre d'affaires …

Conférence de presse du Directeur général de NIGER TELECOMS : « La Société a enregistré, en 2018, un chiffre d'affaires de 39,593 milliards de FCFA contre 33 milliards de FCFA en 2017 » déclare Dr Abdou Harouna

Le Directeur général de la Société de Télécommunication NIGER TELECOMS, Dr Abdou Harouna a animé, hier après midi, une conférence de presse au cours de laquelle il a présenté le bilan des activités réalisées en 2018, et dégagé les perspectives de l'année 2019. Il a également répondu aux questions qui concernent la société Niger Télécoms.A l'entame de ses propos, le Directeur général de NIGER TELECOMS a d'abord rappelé qu'il est une trad...

Zinder : Secrétaire général de la région apprécie les réalisations du PAC3 dans les départements de Kantché et de Magari…

Zinder : Secrétaire général de la région apprécie les réalisations du PAC3 dans les départements de Kantché et de Magaria

      Le Secrétaire Général de la région de Zinder, M. Maman Harou qu'accompagnent le Vice-président du Conseil Régional de Zinder, le Coordonnateur régional du Projet PAC 3, M. Mahaman Abatcha Madaï, a effectué une série de visites le jeudi 10 janvier dernier sur les réalisations du Programmes d'Actions Communautaires (PAC 3) dans les départements de Kantché et Magaria. A travers ces visites, il s'agit, pour les autor...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Tillabéri, la capitale du fleuve : Terre propice a…

Tillabéri, la capitale du fleuve : Terre propice aux cultures de contre saison et au pâturage

La région de Tillabéri compte 31 aménagements hydro agricoles dont 30 pour la production d...

vendredi 11 janvier 2019

Au bord du Djoliba : Les riverains menacés par la …

Au bord du Djoliba : Les riverains menacés par la crue

De l'autre côté de la rive, qui sert comme une sorte de gare fluviale reliant les localité...

vendredi 11 janvier 2019

La gomme arabique du Niger : Vers la relance de la…

La gomme arabique du Niger : Vers la relance de la filière

La filière de la gomme arabique a connu dans les années 60 et ce jusqu'en 1980, un essor s...

jeudi 10 janvier 2019

L'air du temps

Notre identité, nos valeurs ancestrales

Notre identité, nos valeurs ancestrales

«Un peuple sans culture est un peuple sans âme », disait l'écrivain nigérian Anthony Biako...

vendredi 11 janvier 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.