Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Ouverture du 3ème Forum National sur la Protection de l'Enfant : «Les enfants dans la situation de conflits armés et de migration irrégulière : défis, réponses et perspectives», thème des assises


forumLa Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou Mahamadou, Présidente de la Fondation Tattali Iyali, a parrainé la cérémonie d'ouverture des travaux du 3ème Forum National sur la Protection de l'Enfant. La cérémonie s'est déroulée, hier matin, au palais de congrès de Niamey en présence de plusieurs personnalités et des représentants des organisations non gouvernementales nationales et internaltionales partenaires du Niger.
Dans son discours d'ouverture des travaux, la marraine de cette édition, Dr Lalla Malika Issoufou Mahamadou, s'est tout d'abord réjouie d'être impliquée dans la cause de l'enfant, qui est « une thématique forte qui engage le présent et le futur de notre pays », a-t-elle dit. Cette cause, poursuit-elle, est centrale car un pays où les enfants ne sont pas protégés est sans aucun doute un pays sans avenir, c'est tout simplement un pays perdu.
C'est pourquoi, elle a invité les parents et l'ensemble des acteurs à une prise de conscience générale et inclusive des multiples difficultés auxquelles font face les enfants, afin de protéger leurs droits en toutes circonstances et en tous lieux. Elle n'a pa s manqué d'énumérer quelques unes de ces difficultés, notamment celles liées à l'alimentation, à l'éducation, aux soins et celles d'ordre psychologique et social, toute chose qui freine leur avenir.
« En protégeant les enfants, nos enfants, nous nous protégeons nous-mêmes. Du reste, les réligions révélées nous enseignent que l'enfant est un don de Dieu et que par conséquent son éducation est une obligation qui est attachée aux parents, aux gouvernants et à la communauté», a rappelé la Première Dame.
Elle a, ainsi, rendu un vibrant hommage au ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant pour cette heureuse initiative qui est à sa troisième édition, tout en se réjouissant des efforts concentis par l'Etat en matière de protection des droits des enfants dans notre pays. La Première Dame a relevé à cet effet la ratification par notre pays de la plupart des instruments juridiques internationaux et régionaux, notamment la Convention Internationale sur les Droits de l'Enfant et la Charte Africaine des Droits et du Bien-Etre de l'Enfant.
Au plan interne, a mentionné Dr Lalla Malika Issoufou, notre pays dispose depuis 2013 d'un document cadre de protection de l'enfant et tout recemment, en avril 2018 précisemment, l'adoption par le Gouvernement du projet de loi autorisant l'adhésion de la République du Niger à la Convention sur la Protection des Enfants et la Coopération en matière d'adoption internationale.
Ceci, dit-elle, traduit la ferme volonté du Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou, à assurer un environnement protecteur digne aux enfants de notre pays conformement aux engagements contenus dans le Programme de la Renaissance du Niger.
Elle a rappelé que le Président de la République, dans une de ces interventions, a souligné que « le Programme de la Renaissance du Niger aborde la question de protection de l'enfant à deux niveaux. Le premier est relatif au changement de mentalité et d'attitude adressé dans l'axe renaissance culturelle avec pour objectif une tranformation politique, économique et sociale de notre société. Le deuxième niveau est relatif à l'éducation et la santé avec pour objectif la scolarité universelle et une meilleure couverture sanitaire ».
«Il faut bien que l'enfant cesse d'être perçu comme une assurance vie pour subvenir aux besoins des parents à un âge avancé. Il faut qu'il cesse d'être perçu comme une source de main d'œuvre gratuite. Par contre, il faut que l'enfant soit (...) une charge pour les parents qui se doivent d'assurer son éducation, ses soins, sa protection et son développement », a déclaré la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou Mahamadou.
Se prononçant sur le thème de ce 3ème Forum, la marraine de l'édition, Présidente de la Fondation Tattali Iyali, a souligné que c'est un thème d'actualité dans notre espace sahélo-saharien au regard de la situation liée aux défis sécuritaires et du phénomène de la migration irrégulière qui caratérise la zone. Ces défis accroissent la vulnérabilité des enfants qui, malgré et contre eux, font face aux trafics divers.
A cet effet, Dr Lalla Malika s'est réjouie de la création d'un mécanisme de convergence à travers l'adoption du cadre stratégique pour le renforcement des systèmes nationaux de protection de l'enfant, par les Chefs d'Etat et de
Gouvernement des pays membres de la CEDEAO. Un document axé sur cinq problématiques de la protection de l'Enfant, à savoir : les violences, y compris les violences physiques, psychologiques et émotionnelles ; le mariage des enfants ; le travail des enfants ; l'enregistrement des naissances ; et la mobilité des enfants.
Ainsi, dans la même lancée, la Première Dame a réitéré l'engagement des Premières dames de l'Afrique de l'Ouest et du Sahel dans la mise en œuvre du cadre stratégique de la CEDEAO et de toutes les initiatives en matière de protection de l'enfant.
Elle a enfin formulé le vœu que ce forum soit sanctionné par des recommandations à permettront à notre pays d'enregistrer de nouveaux bonds en avant en matière de protection de l'enfant.
Pour sa part, la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako, a souligné que le choix du thème de cette édition se justifie par le fait que ces dernières années, notre pays fait face aux attaques de groupes terroristes, faisant des milliers d'enfants orphelins, non accompagnés et séparés. Ce choix, dit-elle, vise ainsi à renforcer le système de protection des enfants dans notre pays.
Mme Elback Zeinabou Tari Bako n'a pas manqué, elle aussi, de rappeler les importants progrès enregistrés par notre pays en matière de protection de l'enfant. Elle a cité entre autres : l'adoption en 2013 de la Politique Nationale de Protection de l'Enfant axée sur la lutte contre les abus, violences et exploitations à l'égard des enfants ; l'adoption en 2014 de la loi 2014-72 portant organisation, attribution et fonctionnement des juridictions pour mineurs ; l'adoption en 2014 de la Politique Nationale de la Protection Juridiciaire et Juvénule ; la mise en place de plusieurs programmes communautaires (programme de protection à la base communautaire, l'initiative pour les adolescentes du Niger « Illimin ») ; l'élaboration et mise en œuvre du document portant restructuration des services de l'action sociale.
Malgré tous ces progrès, la ministre Elback Zeinabou Tari Bako a souligné que beaucoup de défis restent encore à relever en vue d'assurer une meilleure Protection de l'Enfant. Il s'agit, a-t-elle indiqué, de l'amélioration de la mise en œuvre des rôles et responsabilités des différents secteurs intervenant dans la Protection de l'Enfant ; le renforcement de la coordination au niveau central par la création d'un comité intersectoriel et d'un comité bilatéral Ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant et Ministère de la Justice ; et la mobilisation des resssources, surtout humaines.
Elle a mentionné que ce forum est l'occasion pour les participants de se pencher sur les différents défis en vue de proposer des solutions adéquates. Il s'agit d'analyser les différentes composantes du système de protection de l'enfant dont entre autres les mécanismes de coordination multi-secteurs, les ressources humaines, financières et matérielles.
Prenant la parole à cette occasion, Mme Félicité Tchibindat, représentante de l'UNICEF au Niger, a saisi l'opportunité pour féliciter le gouvernement pour toutes ces avancées majeures qu'il a enregistrées au cours de ces dernières années en matière de protection de l'enfant au Niger. « La protection de l'enfant est une question fondamentale et complexe. Les abus, l'exploitation et la violence à l'endroit des enfants, la question du mariage des enfants, les enfants en contact avec la loi et ceux dans les conflits armés, la question émergente de la migration sont autant de facettes de la protection que nous devons adresser», a-t-elle indiqué.
Mme Félicité Tchibindat a saisi cette occasion pour décliner la nécessité pour une meilleure coordination et harmonisation des interventions des différentes structures, surtout dans un contexte où elles sont encore à renforcer aussi bien sur le plan matériel, financier et humain. « Les différents secteurs alliés de la protection doivent s'engager davantage dans un dialogue fort et constructif. Ils doivent mettre en place des mécanismes de collaboration qui permettront d'assurer la prévention et fournir une réponse adéquate pour tous les enfants le nécessitant », a déclaré Mme Félicité Tchibindat.
Elle a souhaité que ce forum servira d'opportunité d'éveil de conscience sur la nécessité impérieuse de systématiser la dynamique des réponses en faveur des enfants, en particulier ceux les plus vulnérables et à risques. La représentante de l'UNICEF a rendu un hommage au ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, au ministère de la Justice et au ministère de l'Intérieur qui témoignent une volonté manifeste pour la réalisation des droits de l'Enfant.
Elle a enfin réitéré l'engagement et la disponibilité de l'UNICEF à accompagner le gouvernement du Niger dans ses efforts pour la protection des droits des enfants.
Auparavant, le gouverneur de la Région de Niamey, M. Issaka Hassan Karanta, a prononcé un discours de bienvenue à l'ensemble des participants. Au nom de sa population, il s'est réjoui du choix de son entité administrative pour abriter les assises de ce forum. L'organisation de ce forum est soutenue par l'UNICEF, Word Vision, OIM et Save the Children.

Ali Maman(onep)

13/07/18

Société

Le Président de la République procède à l'inauguration de la Banque d'Habitat du Niger (BHN) : Une opportunité pour les …

Le Président de la République procède à l'inauguration de la Banque d'Habitat du Niger (BHN) : Une opportunité pour les citoyens à revenu faible de s'offrir un toit

Le Niger dispose désormais d'une Banque de l'Habitat. Située en face la Place Toumo, cette banque a officiellement été inauguré le 14 décembre dernier par le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, au cours d'une cérémonie en présence de plusieurs personnalités dont le Premier ministre, Chef du gouvernement, le Haut représentant du Président de la République, le premier Vice-président de l'Assemblée nationale...

Début des prestations culturelles et artistiquesdes festivités de Zinder Saboua : Retour à la terre, salubrité publique …

Début des prestations culturelles et artistiquesdes festivités de Zinder Saboua : Retour à la terre, salubrité publique et promotion de la justice sont les thèmes retenus pour les concours

Les festivités culturelles entrant dans le cadre de Zinder Saboua ont été lancées, le mercredi 12 décembre dernier à la Maison des Jeunes Abdousalam Adam, par le ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale, M. Assoumana Malam Issa. Dans cet espace prévu pour accueillir 1.000 personnes, il y avait, en cette première nuit de Zinder Saboua, plus de 2.500 personnes, selon la police. En effet, la salle étai...

Carte postale de la région de Zinder : Le Damagaram, une région au passé plein de vicissitudes

Carte postale de la région de Zinder : Le Damagaram, une région au passé plein de vicissitudes

Le relief de la région de Zinder ou Damagaram présente un profil assez plat (400-500 m), où l'on distingue au Sud, les Plaines de l'Est et les Vallées Korama ; au centre et d'Ouest en Est les plaines et plateaux du Damagaram-Mounio-Koutous (région de Zinder et de Gouré) et les Cuvettes de l'Est de Gouré; au Nord-Est le Massif du Termit et au Nord-Ouest des vallées-sources de la Tarka.La région de Zinder couvre une superficie de 155 788k...

Entretien avec M. Moutari Ousmane, Président du Conseil Régional de Zinder : « Zinder a toujours été une ville d'accueil…

Entretien avec M. Moutari Ousmane, Président du Conseil Régional de Zinder : « Zinder a toujours été une ville d'accueil et je pense qu'elle se montrera hospitalière, son identité en termes de raffinement culturel, de prédisposition à l'amitié »

M. le président, est-ce qu'on peut dire que votre institution a réellement pris ses marques dans le dispositif de la décentralisation au niveau de la région ?Après pratiquement sept ans d'existence au niveau de l'échiquier institutionnel national, le conseil régional est définitivement ancré au niveau de la Région. Parce que la population a maintenant pris l'habitude de nous voir, au sens propre comme au sens figuré, c'est-à-dire de con...

8ème réunion du comité technique préparatoire pour le programme de la monnaie unique de la CEDEAO : Recherche de solutio…

8ème réunion du comité technique préparatoire pour le programme de la monnaie unique de la CEDEAO : Recherche de solutions pour une banque centrale sous-régionale

Les travaux de la 8ème réunion du comité technique préparatoire de la Task force présidentielle sur le programme de la monnaie unique de la CEDEAO se sont tenus du 13 au 15 décembre dernier à Niamey. Ils ont permis aux experts de débattre de deux points essentiels, à savoir l'état de mise en œuvre des activités de la feuille de route révisée du programme de la monnaie unique de la CEDEAO et le rapport du jury pour la sélection du nom et...

Fin de la campagne de sensibilisation et de dépistage du VIH/SIDA dans les établissements scolaires et universitaires de…

Fin de la campagne de sensibilisation et de dépistage du VIH/SIDA dans les établissements scolaires et universitaires de Niamey : Sur une note de satisfaction totale des organisateurs

Lancée le 1er décembre 2018, dans le cadre de la célébration de la 30ème Journée Mondiale de Lutte contre le VIH/Sida, la campagne de sensibilisation et de dépistage du VIH/SIDA dans les établissements scolaires et universitaires de Niamey a pris fin vendredi dernier à l'école privée Tayamana, qui a constitué la dernière étape de cette caravane. Cette campagne a été initiée par la Fondation Guri Vie Meilleure de la Première Dame Hadjia ...

Conférence de presse de l'Université Internationale Privée -Lucas University : Une formation professionnelle continue av…

Conférence de presse de l'Université Internationale Privée -Lucas University : Une formation professionnelle continue avec des horizons d'études vastes

Le Président Directeur Général de l'Université Internationale Privée-Lucas University, Pr Toufic Tasso a animé hier matin une conférence de presse au siège de cette institution d'enseignement supérieur au quartier Koubia. Cette université s'est donnée pour mission de promouvoir l'enseignement supérieur orienté vers une intégration professionnelle réussie et rapide des jeunes et des adultes à travers des programmes de qualité tant en for...

Lutte contre la drogue : Plus de deux kg de cocaïne saisis à l'aéroport Diori Hamani de Niamey

Lutte contre la drogue : Plus de deux kg de cocaïne saisis à l'aéroport Diori Hamani de Niamey

L'Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS) a présenté, le jeudi 13 décembre 2018, deux cas de saisie de drogue, effectuée au cours de la semaine. Pour le premier cas, il s'agit d'un trafiquant de cocaïne, en provenance de Sao-polo (Brésil), via Addis-Abeba. Il a été intercepté, le mardi 11 décembre, par la Cellule Aéroportuaire Anti-trafic à l'Aéroport international Diori Hamani de Niamey, avec sur lui 2,...

Lancement officiel des activités sportives et culturelles de la fête "Zinder Saboua" : Le Premier ministre app…

Lancement officiel des activités sportives et culturelles de la fête "Zinder Saboua" : Le Premier ministre appelle la jeunesse à s'investir dans le travail

      Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini a procédé hier mercredi au stade régional de la capitale du Damagaram, à Zinder au lancement officiel des activités sportives et culturelles entrant dans le cadre de la célébration du 60ème anniversaire de la fête tournante du 18 décembre, édition 2018. La cérémonie s'est déroulée en présence des membres du gouvernement, des députés nationaux, du préside...

10ème anniversaire de l'institution Médiateur de la République : Installation du délégué régional de Tillabéri

10ème anniversaire de l'institution Médiateur de la République : Installation du délégué régional de Tillabéri

Tillabéry la capitale de la région du fleuve a servi de cadre ce lundi 10 décembre 2018 à la célébration du 10ème anniversaire de la création de l'Institution du Médiateur de la République. Cette cérémonie commémorative du 10ème anniversaire, couplée avec l'Installation officielle du Délégué régional du Médiateur de Tillabéry, était présidée par le Médiateur de la République Me Ali Sirfi Maiga en présence notamment des autorités adminis...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Installation de la saison. froide au Niger : …

Installation de la saison. froide au Niger : "Il fera moins froid cette année'', selon l'ingénieur météorologue Ousman Baoua

La saison des pluies a définitivement plié ses bagages pour donner place à l'harmattan qui...

vendredi 30 novembre 2018

De la nécessité de protéger les enfants contre les…

De la nécessité de protéger les enfants contre les maladies liées au froid

La période de froid est en train de s'installer progressivement au Niger et particulièreme...

vendredi 30 novembre 2018

La friperie, leader du marché pour le choix des vê…

La friperie, leader du marché pour le choix des vêtements contre le froid

En cette fin de mois de novembre, les populations de Niamey changent leurs habitudes vesti...

vendredi 30 novembre 2018

L'air du temps

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Cancer, tension, diabète, ulcères....Voilà des pathologiesspécifiques qui, il y a quelques...

vendredi 7 décembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.