Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Conférence débat à la CNDH, à l'occasion de la Journée Internationale des personnes détenues : La mise en œuvre de Travail d'intérêt Général et la problématique de la réinsertion des repentis de Boko Haram au menu des échanges


cndhDans le cadre de la commémoration de la Journée Internationale des personnes détenues, la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) a organisé le 28 octobre dernier, une conférence débat à son siège à Niamey, en collaboration avec les ONGs Action pour la Réinsertion Sociale des Femmes et Mineurs Incarcérés au Niger (ARSFEMIN) et Seach For Common Ground (SFCG). La séance de discussion a porté sur deux thématiques. Une première relative à la mise en œuvre de l'alternative pénale par Travail d'Intérêt Général (TIGE), et l'autre concernant la question de la réinsertion sociale des repentis de Boko Haram. L'ouverture de la conférence a été présidée par Pr Khalid Ikri, président de la CNDH en présence du représentant du Ministère de la Justice et de plusieurs autres acteurs.

La privation de liberté par détention dans des maisons d'arrêt est née de l'idée de la société de corriger les comportements en vue de les conformer à des normes admises. Cependant « plusieurs paramètres naturels peuvent conduire à cela. La colère, l'erreur, l'amour propre etc. Donc, prisonnier mais être humain avant tout. » Le président de la CNDH, Pr Khalid Ikri s'est réjoui de la commémoration de cette journée dédiée aux personnes incarcérées. C'est dans ce sens que depuis une semaine, la CNDH et ses partenaires, notamment l'ARSFEMIN et SFCG, ont organisé des activités, a rappelé le Magistrat Alichina Amadou Kourguéni. L'objectif visé à travers la commémoration de cette journée est d'exprimer une pensée positive à l'endroit des personnes détenues. C'est l'occasion aussi de faire le point sur l'humanisation de ces lieux de détention. Cette journée de conférence
intervient après des visites au niveau des établissements pénitentiaires de Kollo, de Koutoukalé etc.
La première partie de la conférence, animée par le Secrétaire général de la CNDH, le Magistrat Alichina, a été orientée sur la mise en œuvre du Travail d'intérêt Général. Il s'agit d'une alternative à certaines catégories de mesures pénales. « En Afrique, en général, tout comme au Niger, les problèmes relevant des droits humains des détenus sont multiples, même si on souligne quelque part, des progrès significatifs qui sont enregistrés, ces dernières années » a rappelé le conférencier. Ces avancées, a-t-il précisé, sont principalement d'ordre législatif. Et c'est parmi les perspectives que figure la loi 2017-08 du 31 Mars 2017, déterminant les principes fondamentaux du régime pénitentiaire au Niger, tout comme la loi 2017-5 du 31 Mars 2017, instituant le Travail d'Intérêt Général (TIGE), dont il est question. De ce fait, le SG de la CNDH a souligné la persistance des défis, aussi préoccupants comme la surpopulation carcérale, l'hygiène, la santé, l'alimentation.
Le Magistrat Alichina, a indiqué que les réflexions sont poussées sur ses problèmes, en vue de faire des propositions aux acteurs, au premier rang desquels le gouvernement. Il a, ensuite annoncé qu'à l'issue d'un échange tenu en amont avec les autorités du Ministère de la Justice, un décret d'application du TIGE suivra incessamment. D'après lui, la mise en œuvre du TIGE comme alternative à l'incarcération, va beaucoup profiter à l'intérêt général. Cela, a-t-il expliqué, concerne uniquement les prévenus du droit commun, donc les auteurs d'infraction à caractère délictuel, purgeant des peines allant d'un mois à 10 ans moins 1 jour. Et le TIGE va de 50 heures à 200 heures. Il s'agit plutôt, en priorisant les femmes et les enfants, de proposer par cette alternative, le choix entre la prison et le Travail d'intérêts Général. A travers ce TIGE sur les infrastructures publiques, comme les hôpitaux, par des taches de ménage par exemple, les détenus payeront leurs dettes envers la société tout en bénéficiant à leur tour l'évitement de la prison.
La problématique de la réinsertion des repentis de Boko Haram a aussi été largement débattue. C'est une question qui trouve son fondement juridique dans l'ordonnance N°2011-12 du 27 Janvier 2011. En effet, dans son article 399.1.20, elle stipule que « tout membre d'un groupement ou entente planifiant un acte terroriste est exempté de toute poursuite si, ayant averti l'autorité administrative ou judiciaire, il a permis d'éviter la réalisation de l'infraction.». En plus, un deuxième cas est prévu par le législateur. « Tout membre d'un groupement ou entente ayant participé à la réalisation d'un acte terroriste et donnant à l'autorité administrative ou judiciaire toutes informations permettant d'identifier les auteurs de l'infraction peut bénéficier des circonstances atténuantes prévues par les articles 53 et 54 du code pénal. ».
A l'entame de son exposé, sur la question de la réinsertion des radicalistes repentis, la représentante de l'ONG Search For Common Ground Maarts Hofs, Assistante de Programme a d'abord tenu à indiquer qu'il s'agit d'un de leurs projets, qui s'inscrit dans la logique de leur contribution dans le cadre du plan de sortie de crise dans la zone de Diffa. L'objectif du projet selon elle, est de rendre pacifique la réintégration socio active des ex combattants de Boko Haram. L'ONG compte mettre en œuvre les méthodologies les plus adaptés, dans le respect des normes en vigueur et pour des résultats durables. Maarts Hofs a réaffirmé leur disponibilité à collaborer avec tout acteur des questions sociales ou juridiques pour enrichir davantage les techniques en perspectives.
A la fin de la conférence, le président de la CNDH a exprimé sa satisfaction au vu des riches réflexions à travers les échanges, sur des sujets aussi importants que et délicats. Ce qui a permis de développer les aspects les moins incompris, afin d'impulser le progrès en matière des droits humains au Niger.

Mahamane Chékaré Ismaël
(Stagiaire)

30/10/18

Société

La Première Dame, Hadjia Aissatou Issoufou parraine une cérémonie de remise de don de médicaments et moustiquaires au Mi…

La Première Dame, Hadjia Aissatou Issoufou parraine une cérémonie de remise de don de médicaments et moustiquaires au Ministère de la Santé Publique : Des lots de produits antipaludéens d'une valeur de 2,5 milliards de Francs CFA offerts par les Etat

Sous le haut parrainage de la Première Dame, Hadjia Aissatou Issoufou, marraine de la lutte contre le paludisme au Niger, le ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara, a réceptionné hier dans l'après-midi à l'entrepôt de l'ONPPC, situé au quartier Niamey 2000 sur la route de Fillingué des mains de la sous-secrétaire adjointe aux affaires africaines des Etats-Unis d'Amérique, Mme Whitney Baird, des produits pharmaceutiqu...

La Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou rencontre une délégation du CILSS : La présidente de la Fondation Tattali Iyal…

La Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou rencontre une délégation du CILSS : La présidente de la Fondation Tattali Iyali sollicitée pour soutenir la création d'un réseau des Premières Dames

La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tatali Iyali s'est entretenu, hier matin avec une délégation du Comité Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) conduite par le Secrétaire Exécutif PhD. Djimé Adoum. La délégation du CILSS est allée solliciter le soutien de la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou pour la création d'un Réseau des Premières Dames dans le cadre de la lutte pour ...

Lancement officiel du projet MERIEM : Apporter des solutions innovantes pour prévenir la malnutrition dans les trois pay…

Lancement officiel du projet MERIEM : Apporter des solutions innovantes pour prévenir la malnutrition dans les trois pays ciblés par le projet

      Face à l'insécurité alimentaire récurrente dans les pays du sahel avec comme corollaire la malnutrition chronique chez les enfants qui constituent l'avenir de la région, le projet «Mobiliser des Entreprises Sahéliennes pour des Réponses Innovantes et à large Echelle contre la Malnutrition (MERIEM)» entend s'appuyer sur le secteur privé des trois pays que sont : le Niger ; le Burkina Faso et le Mali pour apporter ...

Maradi/ Visite de travail de l'Ambassadeur de Turquie au Niger : Toucher du doigt les réalités culturelles et les potent…

Maradi/ Visite de travail de l'Ambassadeur de Turquie au Niger : Toucher du doigt les réalités culturelles et les potentialités de la région

Un mois après sa prise de fonction dans le pays, l'Ambassadeur de Turquie au Niger, SEM. Mustafa Ari Turker, vient d'effectuer une visite de travail de 48 heures à Maradi. Cette visite est la deuxième qu'il effectue à l'intérieur du pays, après celle de Tahoua il y a quelques jours.S'exprimant sur le mobile de sa visite dans la capitale du Katsina et du Gobir, le diplomate Turc a indiqué qu'il s'agit de venir à la découverte du Niger pr...

Développement communautaire : Les ambitions du chef de canton de Tarka

Développement communautaire : Les ambitions du chef de canton de Tarka

Tarka ? Ce nom veut dire en Tamacheq défaire ses bagages pour un campement. Le fondateur du Village de Belbédji s'appelle Oumena venu du Damergou avec sa jument au corps parsemé de mouches rougeâtres.Ce sont ces dernières qui ont pris la dénomination de Belbédji crée en 1937.''Le premier puits foncé pour la création de Tarka a vu le jour en 1890 investi par la tribu Mouzgou (maraboutique) qui se réclame ancêtres du Chef de Canton actuel...

Cérémonie d'ouverture de la première Session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) au titre de l'a…

Cérémonie d'ouverture de la première Session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) au titre de l'année 2019 : Plusieurs thématiques au menu des débats dont le changement climatique, la sécurité alimentaire et les défis de la dém

Les travaux de la première Session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) au titre de l'année 2019 ont débuté hier au Palais des congrès de Niamey. Au cours de cette session, les conseillers discuteront des thèmes portant sur le changement climatique, la sécurité alimentaire, les défis de la démographie, l'introduction de l'éducation sexuelle dans l'enseignement secondaire, les technologies de l'information et de la...

Ouverture de la deuxième édition du symposium sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables : «La science au…

Ouverture de la deuxième édition du symposium sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables : «La science au service de la transformation du monde rural : enjeux et défis de la sécurité alimentaire et énergétique », thème retenu

La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou a parrainé hier au Palais des Congrès de Niamey, l'ouverture de la deuxième édition du symposium sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables. Cette rencontre organisée par le Réseau Femmes, Sciences et Technologies du Niger a enregistré la présence des membres du gouvernement, dont le Ministre d'Etat, en charge de l'agriculture et de l'élevage, du secrétaire exécutif du CILSS, des...

Réunion de mise en place du cadre de concertation sur la question de population : Relever le défi de la maîtrise de la c…

Réunion de mise en place du cadre de concertation sur la question de population : Relever le défi de la maîtrise de la croissance démographique

La ministre de la Population, Dr Amadou Aissata a procédé hier matin à Niamey, à l'ouverture de la réunion de mise en place du cadre de concertation sur la question de population. L'objectif de cette réunion est de créer les conditions d'un partenariat dynamique et concerté entre les ministères et les Partenaires au développement. La réunion s'est déroulée en présence des ministres concernés par cette question notamment celui en charge ...

Coopération parlementaire entre le Niger et la République islamique d'Iran : Consultation médicale et don des médicament…

Coopération parlementaire entre le Niger et la République islamique d'Iran : Consultation médicale et don des médicaments au CEG VII de Niamey

Dans le cadre de la coopération parlementaire entre le Niger et la République islamique d'Iran, le groupe d'Amitié Niger-Iran a organisé à l'occasion du 40e anniversaire de la Révolution Islamique Islamique d'Iran, une consultation médicale au CEG VII de Niamey. Il s'est agi à travers cette action de consulter les élèves de cet établissement scolaire, le personnel administratif et d'encadrement et leur offrir gratuitement par la même oc...

Agadez : agriculture; Les terres irriguées, une source de richesses et de moyens d'auto-suffisance alimentaire

Agadez : agriculture; Les terres irriguées, une source de richesses et de moyens d'auto-suffisance alimentaire

L'agriculture irriguée constitue l'une des activités des populations de la région d'Agadez. Dans le cadre de l'Initiative 3N, l'Etat a apporté des appuis multiformes aux producteurs. Les principales cultures pratiquées sont l'oignon, la pomme de terre, le blé, le maïs, les épices et les agrumes etc.L'évolution des superficies emblavées et des productions obtenues, atteste de la progression des cultures. Selon l'EPTIN, la région d'Agadez...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Département de Magaria : La préservation de l'envi…

Département de Magaria : La préservation de l'environnement gage de développement durable

Avec une superficie de 7 903 km2, Magaria est l'un des départements les plus riches en mat...

vendredi 15 février 2019

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le…

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le département", affirme le préfet : M. le préfet, pouvez-vous nous faire succinctement la présentation de votre entité administrative ?

Nous vous remercions de l'intérêt que vous accordez à notre département à savoir le départ...

vendredi 15 février 2019

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et…

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et accélérer le progrès social

Certes le fossé qui existe entre les pays dits développés et ceux du tiers monde est grand...

mardi 12 février 2019

L'air du temps

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Hier, jeudi 14 février 2019, les jeunes ont célébré la fête de la Saint-Valentin dédiée au...

vendredi 15 février 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.