Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Entretien avec M. Moutari Ousmane, Président du Conseil Régional de Zinder : « Zinder a toujours été une ville d'accueil et je pense qu'elle se montrera hospitalière, son identité en termes de raffinement culturel, de prédisposition à l'amitié »


conseil-regionalM. le président, est-ce qu'on peut dire que votre institution a réellement pris ses marques dans le dispositif de la décentralisation au niveau de la région ?
Après pratiquement sept ans d'existence au niveau de l'échiquier institutionnel national, le conseil régional est définitivement ancré au niveau de la Région. Parce que la population a maintenant pris l'habitude de nous voir, au sens propre comme au sens figuré, c'est-à-dire de connaitre le siège du Conseil et de faire des recours auprès de lui ; de nous voir dans les médias et sur le terrain, soit en tant que Conseil Régional, soit dans le cadre du suivi-évaluation des projets et programmes qui sont en cours dans cette région. Le conseil régional n'a pas eu d'attache aisée puisque avec son institution en 2011, il est venu trouver des acteurs déjà présents au niveau de l'échiquier régional et local, des acteurs déjà présents. Bien sûr, il y a l'Etat qui est l'acteur principal à travers l'administration déconcentrée, le gouvernorat, les préfectures et également les communes qui étaient là depuis 2004 sur le terrain également. Et puis, il y a aussi la chefferie traditionnelle qui est une institution ancestrale. Donc, il y a ces institutions qui étaient là, mais aussi des projets et programmes dans nos villes et les villages. C'était des acteurs qui étaient présents avant le Conseil Régional. Le Conseil est venu, il a pris sa place et il continue à prendre sa place et montrer son utilité.

M. le président, de par la mission qui vous est assignée quelles sont les actions que vous avez pu réaliser depuis votre installation ?
La mission principale du conseil régional, définie par la loi, c'est-à-dire le Code Général des Collectivités Territoriales, est de s'occuper de tout ce qui concerne les questions du développement social, économique, culturel et sportif de la région. Mais, en dehors de cette mission générale, il y a des domaines spécifiques, au nombre de 19, dans lesquels l'Etat peut lui transférer des compétences spécifiques. Parmi ces dix-neuf (19) domaines, il y a quatre (4) qui ont été transférées, à savoir l'Education, l'Hydraulique, l'Environnement et la Santé. Pour l'Education, c'est tout ce qui concerne l'enseignement secondaire ; pour l'Hydraulique, c'est l'hydraulique pastorale ; l'environnement, c'est tout ce qui concerne la préservation de l'environnement forestier, l'environnement piscicole et en général tout ce qui concerne le maintien de l'équilibre de l'écosystème de la région. Pour la Santé, il s'agit des centres de santé mère-enfant, des centres régionaux de transfusion sanguine, des centres bucco-dentaires et des centres hospitaliers régionaux là où ils existent. Aussi, nous avons en charge la présidence du conseil régional de la santé qui se réunit régulièrement pour faire le point sur la situation et déterminer les actions à entreprendre. En plus de cela, il y a aussi la récupération des arriérés de la gratuité des soins. Vous savez que, selon les engagements de Bamako, l'Etat s'est engagé à assurer la gratuité des soins pour les femmes enceintes et pour des enfants de 0 à 5 ans. Mais au-delà de ses compétences spécifiques, le Conseil Régional s'occupe du développement de la Région.

Au mois de septembre 2017, l'Etat a effectivement consacré lors d'une cérémonie officielle le transfert de compétence aux collectivités dans un certain nombre de domaines. Quelle lecture faites-vous de cette nouvelle étape dans la décentralisation ?
Le transfert de compétence est un processus. La loi a dit, premièrement, il y a un certain nombre de pré requis pour assurer l'exécution des compétences transférées. D'abord, le transfert doit se faire de manière progressive. Deuxièmement, il doit se faire concomitamment avec le transfert des ressources, c'est-à-dire que l'Etat ne peut pas se limiter à transférer les charges ou les obligations au niveau des collectivités territoriales. Il doit accompagner ce transfert avec des ressources nécessaires pour l'exécution de ces compétences. Mais avant, les collectivités territoriales ont leur budget propre à elles, elles ont une autonomie financière. Et à ce titre, elles reçoivent de l'Etat des impôts rétrocédés et un certain nombre de fonds destinés aux investissements et des fonds destinés au fonctionnement, ce qu'on appelle le fonds d'appui à la décentralisation. Ces deux fonds passent par l'Agence Nationale de Financement des Collectivités Territoriales. Ces fonds permettent à la région d'assurer ses fonctionnements propres et d'assurer des investissements dans tous les domaines. En plus de cela, dans le cadre de la coopération décentralisée, nous cherchons des partenaires qui nous appuient à faires des réalisations ; ainsi, au niveau de la Région de Zinder, nous avons des relations avec l'Etat de Kano au Nigéria, avec lequel nous avons signé un accord de construction d'un collège bilingue. Et au-delà de cela, avec des projets partenaires de l'Etat qui travaillent avec nous sur le terrain, nous cherchons aussi à faire en sorte qu'ils tiennent compte des prioritaires régionales. C'est le cas par exemple du projet qu'on appelle Projet pour la Gestion des Flux Migratoires (PROGEM), avec lequel nous sommes en partenariat et nous essayons de l'amener à faire des réalisations dans le domaine social.
Nous avons par exemple la réalisation d'une pédiatrie à Zinder et des travaux de nature à impulser le domaine du commerce et du transport, et à ce niveau nous allons bientôt lancer un appel d'offre à la réalisation d'un parking au marché de Toudoun-Agouwa et également une autogare à Dan-Bartso.
La région de Zinder, et principalement la ville de Zinder accueille cette année les festivités de la fête tournante du 18 décembre avec en toile de fond le programme « Zinder Saboua ». Quelle est votre appréciation de la tenue de l'événement, et quelles en sont vos attentes ?
Je dirai que c'est un évènement de la plus grande importance pour le Niger en général et cette année pour Zinder en particulier. Je dois aussi rappeler que, pour ce qui concerne Zinder, le Conseil Régional de Zinder fait partie des Conseils Régionaux qui ne ratent pas cet évènement à chaque fois que ces fêtes se font. Nous on était à Dosso, à Maradi, à Agadez et à Tahoua et cette année grâce à Dieu, nous allons accueillir les Présidents des Conseils Régionaux ici à Zinder. C'est un évènement important qui permet aux villes qui l'accueille de disposer d'un certain nombre d'infrastructures, mais également de disposer de la visite de beaucoup d'invités et qui auront un impact certain sur l'économie locale. C'est un événement aussi qui permet de mobiliser les ressources locales en vue de les orienter vers le développement de la région.
Pour Zinder aussi, il y a un certain nombre d'infrastructures qui vont être réalisées. Il y aura d'abord l'aéroport qui va être réalisé et qui va avoir le plus grand impact pour la région et qui va s'inscrire dans la durée, dans la mesure où l'aéroport change de statut ; d'aéroport national, il devient un aéroport international qui va être placé sous la gestion de l'OACI. Ce qui lui permet de bénéficier de tout l'appui international dans sa gestion. Aussi, l'allongement de la piste d'atterrissage et de décollage devra permettre de recevoir des gros cargos. Ce qui nous permettra d'effectuer des transports des marchandises et des voyages à l'intérieur et à l'extérieur du pays et de relier la région au Moyen Orient et le reste du Monde. Cela peut permettre d'effectuer des vols en direction de la Mecque à partir de Zinder. Dans le programme, il y a aussi la réalisation de 17 à 18 km de routes goudronnées qui vont être réalisées. Il y aura beaucoup d'infrastructures au programme qui vont être réalisées, ce qui va permettre à la région d'attirer les investisseurs. Cela donne à la ville de Zinder et puis la région un attrait nouveau. C'est aussi des occasions de rencontres, des échanges, d'enrichissement et aussi de réseautage. Donc, à tout point de vue, il s'agira pour Zinder d'un évènement historique et qui sera bénéfique pour Zinder.

M. le président, avez-vous un message particulier à l'endroit des populations de la région de Zinder?
Le message est toujours le même, c'est-à-dire que Zinder a toujours été une Région d'accueil, une Région qui se targue, je pense, d'être hospitalière. C'est donc l'occasion pour la Région de montrer son identité en termes de raffinement culturel et en termes de raffinement dans l'accueil, mais aussi en termes de prédisposition à l'amitié et à la coopération avec tous les nationaux et étrangers qui vont venir et profiter de cette occasion pour faire le meilleur usage des contacts possibles qui seront établis. Et bien entendu de continuer à œuvrer pour que la paix et la sécurité prévalent pendant et après cet évènement. Et enfin, de faire en sorte que les réalisations qui vont être faites, les infrastructures publiques, soient maintenues de façon à ce qu'ils puissent profiter à la génération à actuelle et à venir.
Oumarou Moussa(onep) et Ali Maman(onep)

18/12/18

Société

Décès du Grand Chancelier des Ordres Nationaux du Niger : Le Chef de l'Etat assiste aux obsèques de feu Boulama Manga

Décès du Grand Chancelier des Ordres Nationaux du Niger : Le Chef de l'Etat assiste aux obsèques de feu Boulama Manga

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a assisté dimanche 21 Avril 2019 à la levée du corps du Colonel Boulama Manga Mamane Ouadaî, Grand chancelier des Ordres Nationaux du Niger, décédé le Samedi 20 Avril 2019 à Niamey. Les obsèques de l'illustre disparu, se sont déroulées au palais de la Présidence de la République du Niger. Ont pris part à cette cérémonie, aux côtés du Président de la République, le Pr...

Protocole d'accord entre le Gouvernement et les BEN/ SUSAS et SYNPHAMED : Les deux parties s'engagent à respecter le con…

Protocole d'accord entre le Gouvernement et les BEN/ SUSAS et SYNPHAMED : Les deux parties s'engagent à respecter le contenu dudit protocole

Après trois préavis de grèves du syndicat Unique de la Santé et de l'Action Sociale (SUSAS) et du Syndicat des Pharmaciens, Médecins et Chirurgiens-Dentistes (SYNPHAMED) intervenus respectivement les 21 et 22 mars 2019 ; les 28 et 29 mars 2019 et les 3, 4, et 5 avril 2019, les deux structures syndicales ont suspendu leur mouvement de grève depuis le 4 avril 2019 à la faveur des négociations enclenchées avec le gouvernement. Ces négociat...

Communiqué du Secrétariat général du Gouvernement : Promotion d'Officiers Généraux des Forces Armées Nigériennes et de l…

Communiqué du Secrétariat général du Gouvernement : Promotion d'Officiers Généraux des Forces Armées Nigériennes et de la Gendarmerie Nationale

Le Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, a signé le vendredi 19 avril 2019, un décret portant promotion d'Officiers Généraux des Forces Armées Nigériennes et de la Gendarmerie Nationale.Aux termes de ce décret, sont promus au grade supérieur au titre de l'avancement normal, les Officiers des Forces Armées Nigériennes et de la Gendarmerie Nationale dont les noms suivent, pour compter du 1...

Village ‹›moderne›› de Bargo-Darey : Inauguration d'un complexe de 100 villas sur le modèle Rohama

Village ‹›moderne›› de Bargo-Darey : Inauguration d'un complexe de 100 villas sur le modèle Rohama

L'ONG Qatar Charity a inauguré le samedi 20 avril dernier, le village modèle Rohama de Bargo-Darey dans le département de Balléyara (région de Tillabéri). Il s'agit d'un complexe composé de 100 villas dotées de tous les équipements sociaux de base. La cérémonie d'inauguration du projet s'est déroulée sous le parrainage du ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumière...

Réunion du Comité Défense et Sécurité de la Force Multinationale Mixte (FMM) : Renforcer la paix et la stabilité dans le…

Réunion du Comité Défense et Sécurité de la Force Multinationale Mixte (FMM) : Renforcer la paix et la stabilité dans le bassin du lac Tchad

Le comité défense et sécurité de la Force Multinationale Mixte (FMM) a tenu le samedi 20 avril dernier sa réunion à Niamey. C'est le Chef d'Etat-major des FAN, le Général de corps d'Armées Ahmed Mohamed, représentant le ministre de la Défense Nationale qui a présidé l'ouverture et la clôture des travaux. Cette réunion qui a regroupé les chefs d'Etat-major des pays membres de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) à savoir le Nigeri...

Interpellation du ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'innovation à l'Assemblée nationale : M. …

Interpellation du ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'innovation à l'Assemblée nationale : M. Yahouza Sadissou fait un diagnostic édifiant de la situation des Universités publiques du Niger

Les travaux en séance plénière de la première session ordinaire au titre de l'année 2019 de l'Assemblée nationale se poursuivent à l'hémicycle de ladite institution. Au cours de la plénière du samedi dernier, les parlementaires ont interpellé le ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche de l'Innovation, sur la crise qui secoue les Universités publiques née des différents mouvements de grève observés par le Syndicat National ...

Réponse du ministre Yahouza Sadissou aux questions des députés nationaux

Réponse du ministre Yahouza Sadissou aux questions des députés nationaux

Excellence Monsieur le Président de l'Assemblée nationale,Honorables députés ;Il y a exactement un an, le 7 avril 2018, j'étais dans ce même hémicycle pour répondre à une interpellation de la représentation nationale par rapport à une crise qui avait secoué l'Université Abdou Moumouni de Niamey de Niamey. A la suite de cette interpellation, vous avez diligenté une enquête parlementaire dont le rapport a été très constructif dans la réso...

SERVICE DE CONSULTANTS : Recrutement d’une Assistance technique à la Société Sahélienne de Financement (SAHFI SA)

SERVICE DE CONSULTANTS : Recrutement d’une Assistance technique à la Société Sahélienne de Financement (SAHFI SA)

REPUBLIQUE DU NIGERMINISTERE DU PLANDIRECTION GENERALE DE LA PROGRAMMATION DU DEVELOPPEMENTProjet d'appui au Climat des Affaires et à la Compétitivité (PCA/C)ACCORD DE DON N°TFOA0809Unité d'Exécution du ProjetSERVICE DE CONSULTANTS :Recrutement d'une Assistance technique à laSociété Sahélienne de Financement (SAHFI SA)SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D'INTERETLa République du Niger a obtenu un Don de l'Agence Danoise de Développement (DA...

Assemblée nationale : Adoption de la loi sur le régime général des Etablissements publics à caractères scientifique, cul…

Assemblée nationale : Adoption de la loi sur le régime général des Etablissements publics à caractères scientifique, culturel et technique

Le président de l'Assemblée nationale, SE Ousseini Tinni, a présidé hier à l'hémicycle de l'Assemblée nationale la poursuite des travaux de la séance plénière de la première session ordinaire au titre de l'année 2019 dite session des lois. La journée d'hier a été consacrée à l'examen et à l'adoption du projet de loi modifiant l'ordonnance n°2010-77 du 09 décembre 2010 portant régime général des Etablissements publics à caractères scient...

Fin du Sommet Régional sur l'Initiative de Financement en faveur des Femmes Entrepreneures (WE-FI), à Abidjan (Côte d'Iv…

Fin du Sommet Régional sur l'Initiative de Financement en faveur des Femmes Entrepreneures (WE-FI), à Abidjan (Côte d'Ivoire) : SE. Brigi Rafini a regagné Niamey, hier

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE. Brigi Rafini, a regagné Niamey, hier en début d'après-midi, en provenance d'Abidjan en Côte d'Ivoire où il a représenté le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, au Sommet Régional sur l'Initiative de Financement en faveur des Femmes Entrepreneures (WE-FI) du 17 au 18 avril dernier. A sa descente d'avion, le Premier ministre a été accueilli par le ministre Directeur de Cabinet d...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la …

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la beauté, se cache toute une symbolique

Au-delà de la beauté artistique et visuelle, la tresse symbolise une forme d'expression po...

jeudi 18 avril 2019

Tresse traditionnelle

Tresse traditionnelle

La tresse traditionnelle a longtemps été un des métiers les plus reconnus à la femme nigér...

jeudi 18 avril 2019

Santé et sécurité au travail : Peu d'importance ac…

Santé et sécurité au travail : Peu d'importance accordée à la question

La problématique traite de la protection des travailleurs contre les maladies, les acciden...

jeudi 4 avril 2019

L'air du temps

Endiguer le banditisme urbain

Endiguer le banditisme urbain

Il y a environ une semaine, la Police Nationale a une fois de plus mis hors d'état de nuir...

jeudi 18 avril 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.