Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Conférence de presse de ministre du Tourisme et de l'Artisanat sur l'hôtel Gaweye : « Il s'agit d'une mise en concession de la gestion de l'Hôtel Gawèye au profit du groupe Bravia Hôtel et non d'une vente » a expliqué M. Ahmed Botto


point-de-presseLe ministre du Tourisme et de l'Artisanat M. Ahmed Botto a animé le vendredi 04 janvier dernier, une conférence de presse relative à la future gestion de l'hôtel Gawèye de Niamey. Il s'agit à travers cette sortie médiatique d'apporter des éclaircissements sur la décision de la mise en concession de cet hôtel au profit du groupe indien Bravia Hôtel, prise par le Gouvernement suite au Conseil des ministres du 29 décembre 2018. Une décision que certains mettent à profit pour créer la confusion dans l'esprit des Nigériens
A l'entame de ses propos le ministre en charge du Tourisme et de l'Artisanat a d'abord rappelé que l'hôtel Gawèye est un réceptif hôtelier construit avec un capital de 2 milliards de FCFA, détenu majoritairement par l'Etat nigérien à hauteur de 95,5% et les 4,5% par des Sociétés d'Etat dont la plupart d'entre elles n'existent plus. Il a commencé à fonctionner depuis 1981 sous la bannière de Sofitel (le groupe accord qui avait en gestion l'Hôtel Gawèye jusqu'en 2000). « C'est un établissement a dit M. Ahmed Botto qui fut, plusieurs années durant, un Fleuron de notre industrie touristique et à ce titre il a joué un rôle très important surtout dans le cadre de l'hébergement de nos hôtes lors des grands évènements qui se sont déroulés dans notre pays ». En effet a expliqué le ministre en charge du Tourisme, depuis 1995 l'hôtel Gawèye faisait partie des sociétés qui étaient prévues pour être privatisées du fait des résultats non satisfaisants qu'il affichait depuis sa création.
« A partir de 2000 il y a eu quelques problèmes avec le groupe accord qui n'a malheureusement généré aucune ressource à l'Etat nigérien pendant toute la durée de sa gestion et qui sur fond de contentieux a quitté la gestion, et celle-ci est revenue aux mains de l'Etat avec la nomination d'un certain nombre des Directeurs Généraux qui ont dirigé l'hôtel jusqu'à la date d'aujourd'hui. L'Etat a énormément investi pour sauver cette société mais il se trouve que la situation a continué à être la même. Tous les ans l'hôtel affiche des résultats négatifs. C'est pourquoi, l'Etat a, de façon tout à fait responsable, décidé de changer d'option pour la gestion de cet instrument de souveraineté qui est très important pour le Niger » a soutenu M. Ahmed Botto. Dans les années 2007-2008 a-t-il ajouté, il y a eu un opérateur qui, malgré tout, a accepté avec l'appui d'un groupe européen, de rénover l'hôtel à hauteur de 2 milliards FCFA. Ce qui a permis à l'hôtel d'être un peu dans les normes pour accueillir des évènements de l'époque. Mais a-t-il notifié, la recherche des repreneurs s'était poursuivie, parce que le réceptif était dans un état de délabrement et surtout dans une situation économique qui ne permet pas de continuer à le gérer.
C'est ainsi a poursuivi le ministre en charge du Tourisme, qu'à partir de 2014, l'Etat a décidé de confier cette mission à la BOAD, à travers un mandat de conseil financier qui consiste à rechercher les repreneurs. Aussi, après avoir fait l'état de lieu de l'hôtel, une convention de partenariat d'un montant de 300 millions a été signée entre l'Etat du Niger et la BOAD, pour mener ce processus qui a consisté au recrutement d'un cabinet spécialisé qui fait un état de lieu exhaustif de la situation dudit établissement pendant deux à trois années. « Nous n'avons pu finaliser les études qu'aux environs d'avril 2017 et le processus d'appel d'offre international était lancé, avec comme exigence d'achever les travaux de rénovation avant le Sommet de l'Union Africaine qui se tiendra en juillet 2019 » a souligné M. Ahmed Botto.
Au courant du mois de juin a-t-il fait savoir, la BOAD a reçu les offres de 4 groupes pour la manifestation d'intérêt. Par la suite, deux (2) se sont retirés. Ainsi, le processus a pris fin au mois d'Août avec la sélection du groupe Azalais qui, chemin faisant a désisté vue qu'il ne peut pas achever les travaux de rénovation d'ici juillet 2019. « C'est ainsi que trois (3) autres groupes se sont manifestés à savoir un groupe marocain ; un groupe chinois et le groupe indien Bravia.
« Leurs requêtes ont selon M. Ahmed Botto été étudiées et il a été demandé à ces potentiels repreneurs de venir visiter l'Hôtel, ce qui fût fait au mois de mai. Mais les chinois et les marocains n'ont pas donné suite, donc la proposition du groupe Bravia a été étudiée. Les discussions ont été menées entre le groupe Bravia et le comité mis en place à cet effet, et le comité a estimé qu'il pouvait donner suite à cette requête » a expliqué le ministre en charge du Tourisme. Le montant des investissements a-t-il fait savoir, a été estimé à 17 milliards de FCFA que l'investisseur va lui-même essayer de se faire rembourser dans le cadre de la gestion qu'il fera de l'hôtel. C'est ainsi que le groupe Bravia Hôtel a accepté d'investir et de remettre à l'Etat du Niger l'Hôtel Gawèye tel qu'il a été rénové à condition de le gérer sur une période de trente ans.
« Nous voulons à travers cet accord que l'hôtel Gawèye qui, était un hôtel de luxe (4 étoiles) à sa construction devienne aujourd'hui un hôtel 5 étoiles » a indiqué M. Ahmed Botto. En plus a-t-il notifié le groupe Bravia va payer une redevance de 250 millions par an à l'Etat du Niger à partir de la 7ème année de gestion, après la rénovation jusqu'à la 15ème année. A la 15ème année il y aura comme prévu des réajustements. Pour permettre à ce que la mise en concession se passe dans des bonnes conditions et surtout dans le respect des droits des travailleur l'Etat a, selon le ministre en charge du Tourisme, mis en place pendant toute cette période, un comité de pilotage du processus qui a regroupé tous les acteurs impliqués ainsi que les représentants du personnel de l'hôtel Gawèye, ceux du Syndicat des agents du Ministère du Tourisme et de l'Artisanat et des centrales syndicales. Et toutes les étapes qui régissent le Partenariat Public Privé ont été respectées.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)
07/01/19

Société

La Première Dame, Hadjia Aissatou Issoufou parraine une cérémonie de remise de don de médicaments et moustiquaires au Mi…

La Première Dame, Hadjia Aissatou Issoufou parraine une cérémonie de remise de don de médicaments et moustiquaires au Ministère de la Santé Publique : Des lots de produits antipaludéens d'une valeur de 2,5 milliards de Francs CFA offerts par les Etat

Sous le haut parrainage de la Première Dame, Hadjia Aissatou Issoufou, marraine de la lutte contre le paludisme au Niger, le ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara, a réceptionné hier dans l'après-midi à l'entrepôt de l'ONPPC, situé au quartier Niamey 2000 sur la route de Fillingué des mains de la sous-secrétaire adjointe aux affaires africaines des Etats-Unis d'Amérique, Mme Whitney Baird, des produits pharmaceutiqu...

La Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou rencontre une délégation du CILSS : La présidente de la Fondation Tattali Iyal…

La Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou rencontre une délégation du CILSS : La présidente de la Fondation Tattali Iyali sollicitée pour soutenir la création d'un réseau des Premières Dames

La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tatali Iyali s'est entretenu, hier matin avec une délégation du Comité Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) conduite par le Secrétaire Exécutif PhD. Djimé Adoum. La délégation du CILSS est allée solliciter le soutien de la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou pour la création d'un Réseau des Premières Dames dans le cadre de la lutte pour ...

Lancement officiel du projet MERIEM : Apporter des solutions innovantes pour prévenir la malnutrition dans les trois pay…

Lancement officiel du projet MERIEM : Apporter des solutions innovantes pour prévenir la malnutrition dans les trois pays ciblés par le projet

      Face à l'insécurité alimentaire récurrente dans les pays du sahel avec comme corollaire la malnutrition chronique chez les enfants qui constituent l'avenir de la région, le projet «Mobiliser des Entreprises Sahéliennes pour des Réponses Innovantes et à large Echelle contre la Malnutrition (MERIEM)» entend s'appuyer sur le secteur privé des trois pays que sont : le Niger ; le Burkina Faso et le Mali pour apporter ...

Maradi/ Visite de travail de l'Ambassadeur de Turquie au Niger : Toucher du doigt les réalités culturelles et les potent…

Maradi/ Visite de travail de l'Ambassadeur de Turquie au Niger : Toucher du doigt les réalités culturelles et les potentialités de la région

Un mois après sa prise de fonction dans le pays, l'Ambassadeur de Turquie au Niger, SEM. Mustafa Ari Turker, vient d'effectuer une visite de travail de 48 heures à Maradi. Cette visite est la deuxième qu'il effectue à l'intérieur du pays, après celle de Tahoua il y a quelques jours.S'exprimant sur le mobile de sa visite dans la capitale du Katsina et du Gobir, le diplomate Turc a indiqué qu'il s'agit de venir à la découverte du Niger pr...

Développement communautaire : Les ambitions du chef de canton de Tarka

Développement communautaire : Les ambitions du chef de canton de Tarka

Tarka ? Ce nom veut dire en Tamacheq défaire ses bagages pour un campement. Le fondateur du Village de Belbédji s'appelle Oumena venu du Damergou avec sa jument au corps parsemé de mouches rougeâtres.Ce sont ces dernières qui ont pris la dénomination de Belbédji crée en 1937.''Le premier puits foncé pour la création de Tarka a vu le jour en 1890 investi par la tribu Mouzgou (maraboutique) qui se réclame ancêtres du Chef de Canton actuel...

Cérémonie d'ouverture de la première Session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) au titre de l'a…

Cérémonie d'ouverture de la première Session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) au titre de l'année 2019 : Plusieurs thématiques au menu des débats dont le changement climatique, la sécurité alimentaire et les défis de la dém

Les travaux de la première Session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) au titre de l'année 2019 ont débuté hier au Palais des congrès de Niamey. Au cours de cette session, les conseillers discuteront des thèmes portant sur le changement climatique, la sécurité alimentaire, les défis de la démographie, l'introduction de l'éducation sexuelle dans l'enseignement secondaire, les technologies de l'information et de la...

Ouverture de la deuxième édition du symposium sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables : «La science au…

Ouverture de la deuxième édition du symposium sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables : «La science au service de la transformation du monde rural : enjeux et défis de la sécurité alimentaire et énergétique », thème retenu

La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou a parrainé hier au Palais des Congrès de Niamey, l'ouverture de la deuxième édition du symposium sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables. Cette rencontre organisée par le Réseau Femmes, Sciences et Technologies du Niger a enregistré la présence des membres du gouvernement, dont le Ministre d'Etat, en charge de l'agriculture et de l'élevage, du secrétaire exécutif du CILSS, des...

Réunion de mise en place du cadre de concertation sur la question de population : Relever le défi de la maîtrise de la c…

Réunion de mise en place du cadre de concertation sur la question de population : Relever le défi de la maîtrise de la croissance démographique

La ministre de la Population, Dr Amadou Aissata a procédé hier matin à Niamey, à l'ouverture de la réunion de mise en place du cadre de concertation sur la question de population. L'objectif de cette réunion est de créer les conditions d'un partenariat dynamique et concerté entre les ministères et les Partenaires au développement. La réunion s'est déroulée en présence des ministres concernés par cette question notamment celui en charge ...

Coopération parlementaire entre le Niger et la République islamique d'Iran : Consultation médicale et don des médicament…

Coopération parlementaire entre le Niger et la République islamique d'Iran : Consultation médicale et don des médicaments au CEG VII de Niamey

Dans le cadre de la coopération parlementaire entre le Niger et la République islamique d'Iran, le groupe d'Amitié Niger-Iran a organisé à l'occasion du 40e anniversaire de la Révolution Islamique Islamique d'Iran, une consultation médicale au CEG VII de Niamey. Il s'est agi à travers cette action de consulter les élèves de cet établissement scolaire, le personnel administratif et d'encadrement et leur offrir gratuitement par la même oc...

Agadez : agriculture; Les terres irriguées, une source de richesses et de moyens d'auto-suffisance alimentaire

Agadez : agriculture; Les terres irriguées, une source de richesses et de moyens d'auto-suffisance alimentaire

L'agriculture irriguée constitue l'une des activités des populations de la région d'Agadez. Dans le cadre de l'Initiative 3N, l'Etat a apporté des appuis multiformes aux producteurs. Les principales cultures pratiquées sont l'oignon, la pomme de terre, le blé, le maïs, les épices et les agrumes etc.L'évolution des superficies emblavées et des productions obtenues, atteste de la progression des cultures. Selon l'EPTIN, la région d'Agadez...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Département de Magaria : La préservation de l'envi…

Département de Magaria : La préservation de l'environnement gage de développement durable

Avec une superficie de 7 903 km2, Magaria est l'un des départements les plus riches en mat...

vendredi 15 février 2019

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le…

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le département", affirme le préfet : M. le préfet, pouvez-vous nous faire succinctement la présentation de votre entité administrative ?

Nous vous remercions de l'intérêt que vous accordez à notre département à savoir le départ...

vendredi 15 février 2019

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et…

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et accélérer le progrès social

Certes le fossé qui existe entre les pays dits développés et ceux du tiers monde est grand...

mardi 12 février 2019

L'air du temps

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Hier, jeudi 14 février 2019, les jeunes ont célébré la fête de la Saint-Valentin dédiée au...

vendredi 15 février 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.