Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Conférence internationale à Kigali sur le programme de la santé en Afrique (Africa Health 2019) : La CSU, un investissement judicieux et un objectif réalisable


SantPlus de 1 200 participants de plus de 35 pays ont pris part du 5 au 7 mars dernier, à Kigali au Rwanda à la conférence internationale sur le programme de la santé en Afrique (Africa Health 2019). Organisée conjointement par Amref Health Africa et le Ministère rwandais de la Santé, cette rencontre a regroupé plusieurs parties prenantes dont des Ministres de la Santé, des dirigeants du secteur privé, des représentants de la société civile et des représentants d'organisations multilatérales. L'objectif de la réunion est d'établir une feuille de route pour parvenir à la CSU en Afrique d'ici 2030. Concrètement, il s'agit de voir comment l'Afrique peut accélérer les progrès vers la CSU et définir collectivement une trajectoire pour passer des engagements à l'action.
Selon un communiqué de presse rendu public à cet effet, « la réunion va examiner les principaux défis sanitaires auxquels l'Afrique est confrontée ainsi que la manière dont la recherche, les innovations et les engagements politiques peuvent y répondre en permettant d'avancer dans la réalisation de la CSU ».
Les travaux seront marqués par des tables rondes, des ateliers interactifs et des symposiums de haut niveau sur la tuberculose, le paludisme et la santé dans les États fragiles et touchés par des conflits, précise le communiqué qui annonce que « dans les prochains jours, plusieurs temps forts se succéderont, parmi lesquels des séances plénières sur le financement de la CSU et sur l'amélioration de l'accessibilité et de la qualité des services de santé ; des présentations sur les innovations technologiques qui transforment le paysage du secteur, et le lancement d'une initiative en faveur de l'égalité des sexes dans le leadership en santé en Afrique ».
Cette rencontre a été une occasion pour la ministre rwandaise de la Santé, d'exhorter les gouvernements africains à unir leurs efforts pour financer les systèmes de soins sur le continent. Lors de l'ouverture des travaux de cette conférence, Dr Diane Gashumba a en effet indiqué qu' « Investir dans la couverture sanitaire universelle est l'un des investissements les plus judicieux qu'un pays puisse faire, a-t-elle déclaré. Au cours des deux dernières décennies, les pays africains ont fait preuve d'un leadership remarquable dans la promotion du programme de CSU à travers le continent. Nous devons maintenir cette dynamique en augmentant les investissements nationaux dans les soins de santé et en veillant à ce que tous les ministères et tous les acteurs concernés jouent leur rôle. »
Pour le Directeur général du Groupe d'Amref Health Africa, M. Githinji Gitahi, « La santé est le droit humain le plus fondamental qui sert de socle à tous les autres droits. La couverture sanitaire universelle en est la garantie », a rappelé Githinji Gitahi. Il a ajouté qu' «à l'échelle mondiale, un consensus de plus en plus large se dégage quant à la nécessité de généraliser l'accès à des soins de santé de qualité, à la fois pour favoriser le développement économique et parce que cela est juste. À l'avenir, nous devons renforcer la volonté politique aux plus hauts niveaux de gouvernement, mobiliser davantage de ressources pour en finir avec les coûts catastrophiques des soins de santé et investir dans des interventions pilotées par les communautés. »
D'autres personnalités notamment Dr Ian Askew, Directeur du Département Santé reproductive et recherche de l'OMS et le Dr Humphrey Karamagi, Coordonnateur ODD et Responsable de l'équipe chargée de l'information sur la santé au Bureau régional de l'Afrique de l'OMS sont également intervenues au cours de la cérémonie d'ouverture. Les deux intervenants ont souligné l'urgence d'accélérer les efforts pour atteindre la CSU dans les pays africains. «Ils ont notamment insisté sur la nécessité d'accroître les financements nationaux et d'accorder une plus grande priorité politique à cet objectif, ainsi que d'établir des partenariats public-privé efficaces pour diffuser les connaissances, tirer partie des technologies novatrices et développer des solutions à la fois efficaces, économiques et fondées sur des données factuelles pour améliorer les résultats en matière de santé », indique le communiqué de presse. Il précise qu'un grand nombre d'intervenants a reconnu l'engagement du Rwanda en faveur de l'élargissement de la couverture sanitaire, à travers son système de soins de santé quasi universel, ainsi que ses investissements dans le renforcement des soins de santé primaires et son personnel de santé communautaire, qui a contribué à améliorer les résultats en matière de santé et à promouvoir l'équité sanitaire. Le Rwanda a enregistré des progrès impressionnants au cours des deux dernières décennies, et son modèle d'assurance santé communautaire couvre l'ensemble du pays, soit aujourd'hui près de 90 % de la population, y compris les plus démunis.
En effet, selon la même source, «bien que des avancées considérables aient été réalisées sur la même période pour étendre l'accès à des soins de santé de qualité sur le continent africain, il reste des défis cruciaux à relever. Les dépenses à la charge des patients ont augmenté dans presque tous les pays et la moyenne régionale est passée de 15 dollars par habitant en 1995 à 38 dollars en 2014. En conséquence, 11 millions d'Africains basculent chaque année dans la pauvreté en raison des sommes élevées qu'ils doivent débourser. Si en 2001, les gouvernements africains s'étaient engagés dans la Déclaration d'Abuja à porter leurs dépenses de santé à 15 % de leur budget annuel, seuls six pays ont atteint ou dépassé cet objectif ».
Cette conférence qui a pris fin, le 7 mars dernier rappelle les objectifs de développement durable qui fixent un objectif ambitieux et qui a donné naissance à un mouvement mondial : assurer l'accès de tous à des soins de santé de qualité et abordables d'ici 2030. La couverture sanitaire universelle (CSU) selon le communiqué de presse, permet à toutes les personnes, partout dans le monde, d'avoir accès aux services de santé de qualité dont elles ont besoin sans s'exposer à des difficultés financières. «C'est un objectif fondamentalement politique enraciné dans le droit humain à la santé. Les experts, dont plus de 360 économistes de 53 pays, s'accordent pour dire que la CSU est un investissement judicieux et un objectif réalisable qui permet aux personnes de réaliser leur potentiel et de contribuer au développement de leur pays», ajoute le document. Il annonce que la moitié au moins de la population mondiale ne bénéficie pas d'une couverture complète des services de santé essentiels et, chaque année, près de 100 millions de personnes basculent dans l'extrême pauvreté (définie comme le fait de survivre avec 1,90 dollar ou moins par jour) à cause de dépenses de santé qu'elles ne peuvent assumer.
Par Fatouma Idé (ONEP)
(08/03/19)

Société

SERVICE DE CONSULTANTS : Recrutement d’une Assistance technique à la Société Sahélienne de Financement (SAHFI SA)

SERVICE DE CONSULTANTS : Recrutement d’une Assistance technique à la Société Sahélienne de Financement (SAHFI SA)

REPUBLIQUE DU NIGERMINISTERE DU PLANDIRECTION GENERALE DE LA PROGRAMMATION DU DEVELOPPEMENTProjet d'appui au Climat des Affaires et à la Compétitivité (PCA/C)ACCORD DE DON N°TFOA0809Unité d'Exécution du ProjetSERVICE DE CONSULTANTS :Recrutement d'une Assistance technique à laSociété Sahélienne de Financement (SAHFI SA)SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D'INTERETLa République du Niger a obtenu un Don de l'Agence Danoise de Développement (DA...

Assemblée nationale : Adoption de la loi sur le régime général des Etablissements publics à caractères scientifique, cul…

Assemblée nationale : Adoption de la loi sur le régime général des Etablissements publics à caractères scientifique, culturel et technique

Le président de l'Assemblée nationale, SE Ousseini Tinni, a présidé hier à l'hémicycle de l'Assemblée nationale la poursuite des travaux de la séance plénière de la première session ordinaire au titre de l'année 2019 dite session des lois. La journée d'hier a été consacrée à l'examen et à l'adoption du projet de loi modifiant l'ordonnance n°2010-77 du 09 décembre 2010 portant régime général des Etablissements publics à caractères scient...

Fin du Sommet Régional sur l'Initiative de Financement en faveur des Femmes Entrepreneures (WE-FI), à Abidjan (Côte d'Iv…

Fin du Sommet Régional sur l'Initiative de Financement en faveur des Femmes Entrepreneures (WE-FI), à Abidjan (Côte d'Ivoire) : SE. Brigi Rafini a regagné Niamey, hier

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE. Brigi Rafini, a regagné Niamey, hier en début d'après-midi, en provenance d'Abidjan en Côte d'Ivoire où il a représenté le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, au Sommet Régional sur l'Initiative de Financement en faveur des Femmes Entrepreneures (WE-FI) du 17 au 18 avril dernier. A sa descente d'avion, le Premier ministre a été accueilli par le ministre Directeur de Cabinet d...

Le Premier ministre a pris part au Sommet Régional sur l'Initiative de Financement en faveur des Femmes Entrepreneures (…

Le Premier ministre a pris part au Sommet Régional sur l'Initiative de Financement en faveur des Femmes Entrepreneures (WE-FI), à Abidjan (Côte d'Ivoire) : Des réformes pour soutenir et promouvoir les PME dirigées par des femmes en Afrique de l'Ouest

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE. Brigi Rafini, a regagné Niamey, hier en début d'après midi, en provenance d'Abidjan en Côte d'Ivoire où il a représenté le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, au Sommet Régional sur l'Initiative de Financement en faveur des Femmes Entrepreneures (WE-FI) du 17 au 18 avril dernier. A sa descente d'avion, le Premier ministre a été accueilli par le ministre Directeur de Cabinet d...

Point de presse du procureur de la République relatif à la manifestation des scolaires : Les parents des élèves interpel…

Point de presse du procureur de la République relatif à la manifestation des scolaires : Les parents des élèves interpellés assument leurs responsabilités et versent intégralement 7 325 000 FCFA en réparation des dégâts commis

Suite à la manifestation des scolaires dans les rues de Niamey, ayant provoqué le saccage des biens publics et privés, une centaine d'élèves ont été interpelés. Au titre du dédommagement des préjudices causés, enregistrés et évalués par la justice à 7 725 000 FCFA, la somme versée par les parents des élèves s'élève à 7 325 000 FCFA. A cet effet, lors du point de presse qu'il a animé, hier matin à son bureau, le Procureur Général de la R...

Visite du Président de la République sur le chantier de rénovation et de modernisation de l'Aéroport international Diori…

Visite du Président de la République sur le chantier de rénovation et de modernisation de l'Aéroport international Diori Hamani de Niamey : «Je suis totalement satisfait de l'évolution des travaux», déclare SE Issoufou Mahamadou

Le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, a effectué hier très tôt le matin, une visite sur le chantier de rénovation et de modernisation de l'Aéroport International Diori Hamani de Niamey. L'objectif de cette visite est d'aller s'enquérir l'état d'avancement des travaux qui ont été lancés par lui-même, le 5 Juillet 2018. Le Chef de l'Etat était accompagné dans cette visite par le ministre Directeur de Cabinet du Président d...

Assemblée nationale : Adoption de l'ordre du jour et du calendrier modifiés de la première session ordinaire

Assemblée nationale : Adoption de l'ordre du jour et du calendrier modifiés de la première session ordinaire

Les travaux de la 1ère session ordinaire de l'Assemblée nationale dite session des lois se poursuivent à l'hémicycle Place de la concertation à Niamey. Au cours de la plénière d'hier, présidée par SE. Ousseini Tinni, président de l'Institution, les députés ont examiné et adopté les modifications apportées à l'ordre du jour et au calendrier des travaux de cette session.Il faut rappeler que peu après la plénière, s'est tenue toujours sous...

Atelier de lancement de la cartographie des voies de recours et mécanisme de plaintes ouverts aux usagers du service pub…

Atelier de lancement de la cartographie des voies de recours et mécanisme de plaintes ouverts aux usagers du service public : Outiller les participants pour recevoir, écouter et traiter les plaintes des usagers en cas d'abus par le personnel des inst

Le Centre de Genève pour la gouvernance du secteur de la Sécurité ( DCAF) a organisé, hier matin à Niamey, un atelier de lancement de la cartographie des voies de recours et mécanisme de plaintes ouverts aux usagers du service public en cas d'abus par le personnel des institutions de sécurité. C'est le Médiateur de la République, Me Ali Sirfi Maiga, qui a procédé, l'ouverture de cet atelier en présence du Médiateur de Togo, Mme Nana Hou...

Pose de la Première Pierre de la Construction des Nouveaux Bureaux de la Direction de la Surveillance du Territoire : Am…

Pose de la Première Pierre de la Construction des Nouveaux Bureaux de la Direction de la Surveillance du Territoire : Améliorer le cadre du travail et renfoncer les capacités opérationnelles de la Police nationale

La Direction de la Surveillance du Territoire (DST) aura bientôt un nouveau siège. La cérémonie de lancement des travaux dudit siège s'est déroulé hier matin au niveau du commissariat de troisième arrondissement sous les auspices du ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Bazoum Mohamed. La construction de ce bâtiment s'inscrit dans le cadre...

Poursuite de la campagne de vaccination contre la méningite à méningocoque A : La Fondation Tattali Iyali organise une s…

Poursuite de la campagne de vaccination contre la méningite à méningocoque A : La Fondation Tattali Iyali organise une séance de rattrapage à Niamey

La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tattali Iyali a procédé hier matin à l'école primaire du quartier Abidjan, la poursuite de la campagne de vaccination contre la méningite à méningocoque A au Niger, entamée depuis le 5 mars dernier à Niamey. L'objectif de l'activité est de toucher certains enfants qui n'ont pas été vaccinés lors de la campagne générale. Ce soutien de la fondation Tattali Iyali est oc...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la …

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la beauté, se cache toute une symbolique

Au-delà de la beauté artistique et visuelle, la tresse symbolise une forme d'expression po...

jeudi 18 avril 2019

Tresse traditionnelle

Tresse traditionnelle

La tresse traditionnelle a longtemps été un des métiers les plus reconnus à la femme nigér...

jeudi 18 avril 2019

Santé et sécurité au travail : Peu d'importance ac…

Santé et sécurité au travail : Peu d'importance accordée à la question

La problématique traite de la protection des travailleurs contre les maladies, les acciden...

jeudi 4 avril 2019

L'air du temps

Endiguer le banditisme urbain

Endiguer le banditisme urbain

Il y a environ une semaine, la Police Nationale a une fois de plus mis hors d'état de nuir...

jeudi 18 avril 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.