Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Dossier


JARDIN-SAGIROU-BENDER-MAGARIA-16Avec une superficie de 7 903 km2, Magaria est l'un des départements les plus riches en matière de potentialités environnementales de la région de Zinder selon le directeur départemental de l'Environnement, de la Salubrité Urbaine, et du Développement Durable, le Colonel Moussa Bouzou. Les forêts classées couvrent 1 380 ha et le parc agro forestier constitué principalement de l'espèce arborée comme le Gao ou Fhederbia albida se répartit sur l'ensemble du domaine agricole.
La nappe phréatique est peu profonde ce qui permet une disponibilité en eau de surface principalement dans les communes de Wacha, Bandé, Magaria. S'y ajoutent des cuvettes avec de l'eau en surface un peu partout, une vallée fossile à Dantchiaou, Sassoumbroum, Yékoua et Kwaya permettant aux populations de mener des activités de pêche et de
cultures.
Toutefois, selon le Colonel Moussa Bouzou, les ressources naturelles du département sont sujettes à une perpétuelle dégradation, notamment l'ensablement des cuvettes, la formation des dunes suite à une démographie galopante et les effets des changements climatiques avec une densité de 92,67 habitants au km2.
Pour relever ces défis environnementaux, des efforts énormes sont constamment déployés par l'ensemble des acteurs,
notamment les populations, les services forestiers et les partenaires à savoir les Collectivités, les projets, les ONG et les Associations de développement pour la réalisation des actions concrètes en matière de lutte contre la désertification et de gestion durable des ressources naturelles. Il s'agit entre autres de la production des plants et du reboisement ; la restauration de l'environnement par des travaux de protection des terres des cultures, la réhabilitation des aires de pâturages et la lutte contre les plantes envahissantes, la protection des infrastructures socioéconomiques et des points d'eau, l'appui aux pêcheurs, la promotion de l'apiculture, la formation, l'organisation et l'encadrement du monde rural, la protection des ressources disponibles par des missions de contrôle forestier.
Ces différentes activités cadrent parfaitement avec la politique Nationale de lutte contre la désertification et s'inscrivent dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et de l'Initiative 3N, visant de manière globale, à réduire la pauvreté des populations et garantir une gestion durable des ressources naturelles.JARDIN-SAGIROU-BENDER-MAGARIA-38
A cet effet, en 2018, 99.940 plants ont été produits. Quant à la plantation, elle a concerné 350 hectares. S'agissant de la récupération des terres, des ouvrages ont été réalisés sur une superficie de 229 hectares. Par rapport au repérage de la Régénération Naturelle Assistée, les travaux ont été effectués sur 1612.5 hectares par 1.280 personnes employées. Pour ce qui est du faucardage des mares, il a concerné 18 mares pour une superficie de 22,95 hectares.
Par rapport à la pêche, il a été enregistré 7487,5 kg de capture de poissons frais, et 1348 kg de poissons fumés. Les activités de fixation des dunes ont été réalisées sur une superficie de 50 hectares.
Quant au désherbage et à l'ensemencement des couloirs, les réalisations ont été effectuées sur une superficie de 2.560 hectares sur les 3100 hectares prévues. Il est important de souligner que toutes ces activités ont permis de créer 900 emplois grâce au financement de l'Etat, 500 emplois relevant de la commune et 44.900 emplois financés par les projets.
Le directeur départemental de l'Environnement, de la Salubrité Urbaine, et du Développement Durable a, en outre souligné les activités qu'ils sont en train de mener relativement à la protection de l'environnement et l'aménagement des terres à travers la sensibilisation des populations sur l'utilité de la Régénération Naturelle Assistée, etc. Le département de Magaria appartenant à la zone sahélo-saharienne, ne comprend que des parcs agro-forestiers. Ce qui explique que la végétation n'existe que dans les champs. Selon le Colonel Moussa Bouza, des actions importantes sont menées pour que les populations puissent profiter largement des atouts que leur offre l'environnement et comprendre l'importance du bois dans le champ. C'est pourquoi, il est capital pour les populations d'assister la direction de l'environnement dans le cadre de la protection et la Régénération Naturelle Assistée des arbres dans les champs. Dans ce cadre, il a été mis en place un comité villageois qui accompagne la direction départementale de l'environnement dans la campagne de sensibilisation au niveau des communautés ; ainsi que, des brigades villageoises qui les assistent dans la surveillance en vue d'amener les populations à s'intéresser à la protection des arbres dans les champs et à s'y approprier.
En outre, le Colonel Moussa Bouzou a notifié que beaucoup d'espèces d'arbres qui sont d'une grande utilité ont disparu. C'est pourquoi, il a relevé l'utilité de réintroduire les espèces qui ont disparu et de protéger ceux qui existent encore. D'après lui, les populations ont intérêt à protéger les arbres pour leur utilité dans les activités principales des ménages et surtout face à ce phénomène de changement climatique. Le directeur départemental de l'Environnement a ajouté que toutes les activités qu'ils sont en train de mener s'inscrivent dans le cadre de la gestion durable des terres. Cela veut dire qu'ils font des activités qui sont profitables à la fois à l'agriculture et à l'élevage. Il a par ailleurs confié que tout ce qu'ils mènent, a une interaction entre l'arbre et l'activité humaine de survie notamment l'agriculture et l'élevage. Parlant de l'élevage, le Colonel Moussa Bouzou a expliqué que toutes les espèces qu'ils introduisent, sont des espèces fourragères et contribuent à l'alimentation du bétail. Pour ce qui est de l'agriculture, l'accent est mis sur la réalisation des demi-lunes multifonction qui sont des ouvrages antiérosifs pouvant être utilisés à la fois sur les terres pastorales comme sur les terres agricoles du fait que les terres agricoles sont glacifiées. A travers les ouvrages qui sont réalisés, l'agriculteur peut utiliser les terres à sa manière en diversifiant entre autres ses cultures. Concernant l'aménagement, le directeur départemental de l'Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable, le Colonel Moussa Bouzou a confié qu'ils sont en train de travailler pour que les activités forestières soient intégrées sur le plan agricole. Les arbres fruitiers qui sont dans les champs vont permettre aux producteurs de commercialiser les fruits. La réalisation des ouvrages de récupération va contribuer à la production fourragère. Il devait confier que le travail qu'ils exercent est destiné au développement du milieu rural.
Pour ce qui est de la pêche, le Colonel Moussa Bouzou a indiqué qu'ils travaillent également dans la lutte contre les plantes envahissantes communément appelées faucardage. En conduisant ces travaux, les populations auront plus d'espace pour faire des cultures irriguées. Après le faucardage, ils procèdent à l'empoissonnement des mares. Les pêcheurs sont formés et équipés en vue d'améliorer leurs captures et accroître les revenus des ménages. Les apiculteurs sont aussi formés et équipés afin de rehausser leur rendement. Il a indiqué qu'à travers les émissions radiophoniques qu'ils animent, les populations comprennent de plus en plus l'importance des activités que son entité administrative mène dans sa zone d'intervention.
Sur le plan faunique, le département de Magaria ne dispose que des oiseaux qui sont en train d'être protégés au niveau des plans d'eaux existants. Il a pourtant soutenu que les travaux de récupération des terres ont contribué au retour de quelques espèces comme le lièvre, l'écureuil. Selon lui, les populations comprennent que la protection de l'environnement permet le retour progressif de la faune.
Sur un tout autre plan, il a confié qu'ils doivent continuer à assister les populations à travers des formations et des
appuis pour que toutes les activités contribuent au développement socio économique du terroir afin d'endiguer la pauvreté.

Par Laouali Souleymane , envoyé Spécial(onep)
15/02/19

Publié dans Dossier
Écrit par
En savoir plus...

Société

Communique du Ministère de l'Intérieur relatif à l'attaque de la position de la Garde nationale du Niger à Chétima Wango…

Communique du Ministère de l'Intérieur relatif à l'attaque de la position de la Garde nationale du Niger à Chétima Wangou

      Le vendredi 15 février 2019 aux environs de 18 heures des éléments lourdement armes de la secte Boko Haram a bord des véhicules dont un engin blinde ont attaque la position de la garde nationale de Chetima wangou.La riposte des éléments de la garde nationale du Niger a permis de repousser l'ennemi âpres un combat acharne ;Le bilan de cette attaque est le suivant :- Côté amis: sept (07) morts et six (06) blesses p...

Visite du Premier ministre à la 8ème foire des maraichers de la région d'Agadez à Niamey : SE Brigi Rafini encourage et …

Visite du Premier ministre à la 8ème foire des maraichers de la région d'Agadez à Niamey : SE Brigi Rafini encourage et félicite les producteurs maraîchers

Le Premier ministre, SE. Brigi Rafini, accompagné d'une forte délégation composée des membres du gouvernement, des responsables municipaux de la capitale et des cadres du Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage, a visité, le 16 février dernier, l'un des sites de la 8ème foire des maraîchers de la région d'Agadez à Niamey, installé à la Place Toumo. Etaient également présent lors de cette visite, l'Ambassadeur Chef de la Délégation de...

Lancement officiel du projet PARIIS-NE : Plus de 25 milliards de francs CFA pour le développement de l'irrigation dans l…

Lancement officiel du projet PARIIS-NE : Plus de 25 milliards de francs CFA pour le développement de l'irrigation dans les régions d'Agadez, de Dosso, de Tahoua et de Tillabéry

Le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Albadé Abouba, a procédé le 15 février dernier à Niamey, au lancement officiel de la section nigérienne du Projet d'appui régional à l'initiative pour l'irrigation au Sahel, PARIIS-NE. Ce projet, né de l'appel à l'action pour le développement de l'irrigation dans l'espace sahélien lancé par six (6) pays, intervient dans un contexte particulièrement difficile pour les Etat...

La Première Dame, Hadjia Aissatou Issoufou parraine une cérémonie de remise de don de médicaments et moustiquaires au Mi…

La Première Dame, Hadjia Aissatou Issoufou parraine une cérémonie de remise de don de médicaments et moustiquaires au Ministère de la Santé Publique : Des lots de produits antipaludéens d'une valeur de 2,5 milliards de Francs CFA offerts par les Etat

Sous le haut parrainage de la Première Dame, Hadjia Aissatou Issoufou, marraine de la lutte contre le paludisme au Niger, le ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara, a réceptionné hier dans l'après-midi à l'entrepôt de l'ONPPC, situé au quartier Niamey 2000 sur la route de Fillingué des mains de la sous-secrétaire adjointe aux affaires africaines des Etats-Unis d'Amérique, Mme Whitney Baird, des produits pharmaceutiqu...

La Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou rencontre une délégation du CILSS : La présidente de la Fondation Tattali Iyal…

La Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou rencontre une délégation du CILSS : La présidente de la Fondation Tattali Iyali sollicitée pour soutenir la création d'un réseau des Premières Dames

La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tatali Iyali s'est entretenu, hier matin avec une délégation du Comité Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) conduite par le Secrétaire Exécutif PhD. Djimé Adoum. La délégation du CILSS est allée solliciter le soutien de la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou pour la création d'un Réseau des Premières Dames dans le cadre de la lutte pour ...

Lancement officiel du projet MERIEM : Apporter des solutions innovantes pour prévenir la malnutrition dans les trois pay…

Lancement officiel du projet MERIEM : Apporter des solutions innovantes pour prévenir la malnutrition dans les trois pays ciblés par le projet

      Face à l'insécurité alimentaire récurrente dans les pays du sahel avec comme corollaire la malnutrition chronique chez les enfants qui constituent l'avenir de la région, le projet «Mobiliser des Entreprises Sahéliennes pour des Réponses Innovantes et à large Echelle contre la Malnutrition (MERIEM)» entend s'appuyer sur le secteur privé des trois pays que sont : le Niger ; le Burkina Faso et le Mali pour apporter ...

Maradi/ Visite de travail de l'Ambassadeur de Turquie au Niger : Toucher du doigt les réalités culturelles et les potent…

Maradi/ Visite de travail de l'Ambassadeur de Turquie au Niger : Toucher du doigt les réalités culturelles et les potentialités de la région

Un mois après sa prise de fonction dans le pays, l'Ambassadeur de Turquie au Niger, SEM. Mustafa Ari Turker, vient d'effectuer une visite de travail de 48 heures à Maradi. Cette visite est la deuxième qu'il effectue à l'intérieur du pays, après celle de Tahoua il y a quelques jours.S'exprimant sur le mobile de sa visite dans la capitale du Katsina et du Gobir, le diplomate Turc a indiqué qu'il s'agit de venir à la découverte du Niger pr...

Développement communautaire : Les ambitions du chef de canton de Tarka

Développement communautaire : Les ambitions du chef de canton de Tarka

Tarka ? Ce nom veut dire en Tamacheq défaire ses bagages pour un campement. Le fondateur du Village de Belbédji s'appelle Oumena venu du Damergou avec sa jument au corps parsemé de mouches rougeâtres.Ce sont ces dernières qui ont pris la dénomination de Belbédji crée en 1937.''Le premier puits foncé pour la création de Tarka a vu le jour en 1890 investi par la tribu Mouzgou (maraboutique) qui se réclame ancêtres du Chef de Canton actuel...

Cérémonie d'ouverture de la première Session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) au titre de l'a…

Cérémonie d'ouverture de la première Session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) au titre de l'année 2019 : Plusieurs thématiques au menu des débats dont le changement climatique, la sécurité alimentaire et les défis de la dém

Les travaux de la première Session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) au titre de l'année 2019 ont débuté hier au Palais des congrès de Niamey. Au cours de cette session, les conseillers discuteront des thèmes portant sur le changement climatique, la sécurité alimentaire, les défis de la démographie, l'introduction de l'éducation sexuelle dans l'enseignement secondaire, les technologies de l'information et de la...

Ouverture de la deuxième édition du symposium sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables : «La science au…

Ouverture de la deuxième édition du symposium sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables : «La science au service de la transformation du monde rural : enjeux et défis de la sécurité alimentaire et énergétique », thème retenu

La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou a parrainé hier au Palais des Congrès de Niamey, l'ouverture de la deuxième édition du symposium sur la sécurité alimentaire et les énergies renouvelables. Cette rencontre organisée par le Réseau Femmes, Sciences et Technologies du Niger a enregistré la présence des membres du gouvernement, dont le Ministre d'Etat, en charge de l'agriculture et de l'élevage, du secrétaire exécutif du CILSS, des...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Département de Magaria : La préservation de l'envi…

Département de Magaria : La préservation de l'environnement gage de développement durable

Avec une superficie de 7 903 km2, Magaria est l'un des départements les plus riches en mat...

vendredi 15 février 2019

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le…

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le département", affirme le préfet : M. le préfet, pouvez-vous nous faire succinctement la présentation de votre entité administrative ?

Nous vous remercions de l'intérêt que vous accordez à notre département à savoir le départ...

vendredi 15 février 2019

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et…

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et accélérer le progrès social

Certes le fossé qui existe entre les pays dits développés et ceux du tiers monde est grand...

mardi 12 février 2019

L'air du temps

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Hier, jeudi 14 février 2019, les jeunes ont célébré la fête de la Saint-Valentin dédiée au...

vendredi 15 février 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.