Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Société


Mahawouya-Elhadj-Saley-Samaila-mal-voyantL'un est non voyant ; l'autre malvoyant. Leur point commun ? Ils sont tous deux étudiants en Droit à la faculté de Droit, d'Economie et Gestion (FADEG) de l'Université de Tahoua. Certes, Oumarou Hamou Abdoulatif et Mahawouya Elhadj Saley Samaila ne veulent pas être appelés « aveugles » ; ils préfèrent les qualificatifs de « non voyant » et « malvoyant » conformes à la terminologie officielle qui désigne les handicapés visuels. Mais, nos deux amis sont sensibles à la « solidarité » active du corps professoral et de leurs camarades étudiants. Attention ! Ils parlent de « solidarité » et non de « passe-droit » ou de
« favoritisme ».

Au fait, feu Soli Abdourahamane, ce haut magistrat, qui avait donné une raclée dans les prétoires nigériens au célébrissime Jacques Vergès alias le
« Salaud lumineux », a-t-il inspiré nos deux handicapés visuels ? Non, répondent-ils en chœur.
Mais, si Oumarou Hamou Abdoulatif et Mahawouya Elhadj Saley Samaila attirent notre attention, ce n'est pas parce qu'ils luttent contre la fatalité et la facilité ; c'est qu'ils ont besoin d'un simple coup de pouce : être doté d'équipements informatiques adéquats pour apprendre leurs leçons, lire les livres de droit qu'ils doivent étudier comme tout étudiant qui se respecte et composer leurs devoirs. En effet, s'ils maîtrisent le braille, les études supérieures leur posent un tout autre problème : faire scanner à leurs frais les cours, livres de droit et autres devoirs. « J'ai la même bourse trimestrielle de 105. 000 francs CFA que mes camarades de classe et c'est sur ce montant que je dois prélever les frais de scannage des cours et des livres », se plaint Abdoulatif qui a déjà fait l'acquisition du logiciel JAWS permettant aux non voyants de lire des cours et autres ouvrages. Abdoulatif fonde l'espoir d'être aidé par de bonnes volontés comme l'ONG « Qatar charity », qui offre des bourses trimestrielles de 100.000 à 150.000 francs CFA aux étudiants non voyants. En attendant mieux. Suivez mon regard !
Plus incroyable est la situation de Mahawouya Elhadj Saley Samaila : cet étudiant, qui est en fin de Master 1 en Droit privé fondamental de la faculté de Droit, d'Economie et Gestion (FADEG) de l'Université de Tahoua, vient de se faire voler son ordinateur sur lequel il a aussi installé le logiciel JAWS ! Déjà en butte aux problèmes de bourses et à l'inexistence d'un cycle de Master 2 de Droit à l'Université de Tahoua, cet étudiant - qui veut poursuivre ses humanités pour « devenir un grand juriste » -, est découragé par cet acte odieux et proprement scandaleux.
Notons que Oumarou Hamou Abdoulatif est né non voyant le 13 décembre 1997 à Niamey ; il fréquente d'abord une école spécialisée à Maradi avant d'être inscrit, à partir de la première année du Cours élémentaire (CE1) à l'école Niyya de Niamey qui est baptisée du nom du plus célèbre des hommes de droit malvoyants du Niger : feu Soli Abdourahamane justement. Abdoulatif est par la suite inscrit dans une école pour voyants (l'école Bobiel 2 de Niamey) où il passe son CFEPD en 2010-2011.
Orienté au CEG 35 de la capitale nigérienne, il y obtient son BEPC en 2015 avant d'être inscrit au CES Dar es Salam où il décroche son baccalauréat en 2018, avec ''mention passable''. Il est donc, depuis le 8 novembre 2018, étudiant boursier en première année de droit à la faculté de Droit, d'Economie et Gestion (FADEG) de l'Université de Tahoua.Oumarou-Hamou-Abdoulatif-non-voyant-
Abdoulatif a une chance dans son malheur : un étudiant voyant du nom de Abdoulrachid Harouna Almou, avec lequel il a passé le bac en 2018, lui sert de guide dans tous ses déplacements en ville comme à la fac. Quant à Mahawouya Elhadj Saley Samaila, né le 21 décembre 1993 à Tessaoua, il rêve de poursuivre ses études au Bénin ou au Sénégal pour y décrocher un doctorat en droit privé.
Parlant de ces étudiants à la volonté de fer, Dr. Issifi Hamsatou, l'adjointe au chef du Département Droit et coordonnatrice du cycle de Master 1 en Droit privé fondamental de l'Université de Tahoua, est admirative : « je demande à certains professeurs de ralentir la cadence de dictée des cours et devoirs pour que nos deux amis puissent suivre les enseignements et je demande aux autres professeurs de remettre les supports électroniques de leurs cours à ces deux étudiants-là. Ce n'est pas obligatoire mais des professeurs jouent le jeu. Pour les examens, on accorde un temps supplémentaire de 30 minutes à une heure de temps aux handicapés visuels pour qu'ils rendent leurs devoirs. S'agissant de l'ouverture d'un Master 2 en Droit, nous avons déposé une requête au Rectorat, surtout que le Master 1 n'est pas un diplôme ; mais, il faut faire intervenir des enseignants de rang A et il n'y a que deux, même à l'Université de Niamey. Sauf à attendre nos deux collègues de Tahoua qui vont bientôt se présenter au concours du CAMES ».
Quoi qu'il en soit, dans une République du Niger constitutionnellement « démocratique et sociale », on doit trouver les moyens d'encourager deux compatriotes étudiants, animés d'une volonté de fer, à s'élever parmi les êtres et les choses.

Sani Soulé Manzo, Envoyé spécial(onep)
22/01/19

Publié dans Société
Écrit par
En savoir plus...

Société

Visite du Président de la République, Chef de l'Etat, à l'Ecole Kouffan Tahoua II : Engagement à améliorer les condition…

Visite du Président de la République, Chef de l'Etat, à l'Ecole Kouffan Tahoua II : Engagement à améliorer les conditions d'études des élèves

En marge de la cérémonie de lancement des travaux d'aménagement et de bitumage de la route Sanam–Tébaram-Inkarkadan-Tahoua, le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a effectué, le vendredi 18 janvier dernier, une visite à l'Ecole Kouffan Tahoua II, où il est parti s'enquérir des conditions d'études des élèves et de travail des enseignants.Le Président Issoufou Mahamadou était accompagné au cours de cette v...

Remise du projet des documents de Politique Nationale des frontières du Niger 2019-2035 : Pour une meilleure gestion séc…

Remise du projet des documents de Politique Nationale des frontières du Niger 2019-2035 : Pour une meilleure gestion sécuritaire des frontières

Installé officiellement le 23 février 2017 avec comme objectif principal d'élaborer le projet des documents de Politique nationale des frontières et son plan d'actions, le comité technique dirigé par M. Alassane Seyboun a remis hier matin, au ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Securité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Bazoum, les résultats de son travail au cours d'une cé...

Séries de visites du Ministre de l'Industrie sur le terrain : Echange avec les industriels et entrepreneurs de la capita…

Séries de visites du Ministre de l'Industrie sur le terrain : Echange avec les industriels et entrepreneurs de la capitale

      Le Ministre de l'Industrie, M. Mallam Zaneidou Amirou, a entrepris hier à Niamey, une série de visites dans les unités industrielles installées dans la capitale et ses périphéries. Au cours de cette première journée des visites, la délégation ministérielle s'est rendue dans la matinée au niveau des fermes avicoles de production d'œufs AVINIGER Sa et Belle Vue dans le 5ème arrondissement, au siège d'AHK hydrocarbu...

Expositions et ventes des produits locaux naturels : Faire découvrir la diversité de produits locaux et les initiatives …

Expositions et ventes des produits locaux naturels : Faire découvrir la diversité de produits locaux et les initiatives des femmes nigériennes

Dans le cadre de son programme politique, le Président de la République Issoufou Mahamadou a initié l'Initiative 3N (Les Nigériens Nourrissent les Nigériens). Plusieurs composantes sont au programme dont la diversification, la promotion et la compétitivité des productions locales.L'initiative 3 N, est donc un crédo, une volonté et un engagement politiques du président Issoufou Mahamadou, pour mettre les Nigériens à l'abri de la famine e...

Tillabéri : Mission du ministre Porte-parole du gouvernement suite aux inondations

Tillabéri : Mission du ministre Porte-parole du gouvernement suite aux inondations

Suite à la remontée des eaux du fleuve observée il y'a quelques jours et ayant causé des dégâts au niveau de certaines localités insulaires du département de Tillabéri, le Premier ministre, Chef de gouvernement a dépêché, le samedi 19 janvier 2019, une mission conduite par le ministre Porte-parole du gouvernement, accompagné du Directeur de cabinet du Premier ministre, M Hama Souley en vue de s'enquérir de la situation.C'est suite à la ...

Maradi : Colloque scientifique sous-régional sur le système de production de niébé double usage organisé par le Projet C…

Maradi : Colloque scientifique sous-régional sur le système de production de niébé double usage organisé par le Projet Cowpea Square

Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, M. Yahouza Sadissou a présidé, hier matin à Maradi, la cérémonie d'ouverture des travaux d'un Colloque Scientifique International. Ce colloque qui regroupe une quarantaine de participants pendant trois jours a pour thème, ''Système de production de Niébé double usage à l'épreuve des dynamiques Agro écologiques en agriculture familiale : perspectives intégrées à...

Portraits croisés/Oumarou Hamou Abdoulatif et Mahawouya Elhadj Saley Samaila : deux étudiants à la volonté de fer

Portraits croisés/Oumarou Hamou Abdoulatif et Mahawouya Elhadj Saley Samaila : deux étudiants à la volonté de fer

L'un est non voyant ; l'autre malvoyant. Leur point commun ? Ils sont tous deux étudiants en Droit à la faculté de Droit, d'Economie et Gestion (FADEG) de l'Université de Tahoua. Certes, Oumarou Hamou Abdoulatif et Mahawouya Elhadj Saley Samaila ne veulent pas être appelés « aveugles » ; ils préfèrent les qualificatifs de « non voyant » et « malvoyant » conformes à la terminologie officielle qui désigne les handicapés visuels. Mais, nos...

Le Premier ministre visite le chantier de l'Immeuble en construction dans le cadre du projet WAQF : Le Complexe multifon…

Le Premier ministre visite le chantier de l'Immeuble en construction dans le cadre du projet WAQF : Le Complexe multifonctionnel WAQF, un modèle économique innovant

Lancés le 12 avril 2013, les travaux du Projet WAQF, dont le site est sis en face de l'immeuble Sonibank de Niamey, sont à un taux d'exécution de 80% et s'achèveront fin mai 2019. C'est le constat fait par le Premier ministre Brigi Rafini à l'issue d'une visite qu'il a effectuée, sur le chantier le 19 janvier dernier. Cette visite faite en marge du séjour au Niger du président de la Banque Islamique de Développement (BID)Dr Bandar Hajja...

Cérémonie de remise de distinction au président de la BID : Dr Bandar Hajjar élevé au grade de Grand Officier de l'Ordre…

Cérémonie de remise de distinction au président de la BID : Dr Bandar Hajjar élevé au grade de Grand Officier de l'Ordre national du Niger

      Le président du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID), Dr Bandar Hajjar, a été élevé au grade de Grand officier de l'ordre national du Niger, par le Premier ministre Brigi Rafini. La cérémonie de remise de cette distinction a eu lieu le vendredi 18 janvier dernier, au Grand Hôtel de Niamey, lors d'un dîner de gala offert à l'honneur de Dr Hajjar qui effectuait une visite officielle de travail au Ni...

Tahoua : Tenue de la 6ème édition de la fête des éleveurs du terroir d'Allaghadad (FETA)

Tahoua : Tenue de la 6ème édition de la fête des éleveurs du terroir d'Allaghadad (FETA)

Le Secrétaire général de la région de Tahoua a présidé du 12 au 13 janvier 2019 les festivités de la 6ème édition de la fête des éleveurs du terroir d'Allaghadad (FETA) placé sous le thème «Culture et économie pastorale dans un contexte de décentralisation : la contribution des communautés locales ». Le lancement de cette fête s'est déroulé en présence du Secrétaire général du Ministère de l'Agriculture et de l'Élevage et plusieurs invi...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Mendicité à Niamey :Un phénomène qui prend de l'am…

Mendicité à Niamey :Un phénomène qui prend de l'ampleur

Pas un carrefour ou une grande place publique de Niamey qui ne soit aujourd'hui envahi par...

vendredi 18 janvier 2019

La Fédération Nigérienne des Personnes Handicapées…

La Fédération Nigérienne des Personnes Handicapées face à la problématique

La mendicité est traditionnellement reconnue aux personnes vivant avec un handicap, qui ne...

vendredi 18 janvier 2019

"La responsabilité est partagée entre l'Etat …

"La responsabilité est partagée entre l'Etat et la société" selon le sociologue Sani Yahaya Djanjouna

Le concept de la mendicité peut être défini selon le socio-anthropologue Sani Yahaya Djanj...

vendredi 18 janvier 2019

L'air du temps

Gare aux vandales !

Gare aux vandales !

      Trop, c'est trop !... A partir du début du mois de février 2019, d...

vendredi 18 janvier 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.