Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Invité



inviteMonsieur le Maire, pouvez-vous nous présenter la commune rurale de Falmey?
La commune rurale de Falmey se situe dans la zone Sud-ouest de la région de Dosso. Elle couvre une superficie de 1.172 km2 avec une population de 79.632 habitants. Elle est limitée à l'Est par les communes de Djilladjé et Golé, à l'Ouest par la commune de Kirtachi et le parc du W, au Nord par les communes de Kankandi et de Fabirdji et au Sud par le Bénin.

Quels sont, Monsieur le Maire, les types d'infrastructures publiques dont dispose la commune rurale de Falmey?
Tout d'abord, dans le cadre de la maison du paysan, nous avons une radio communautaire, un magasin central de stockage des vivres, une boutique d'intrants, un magasin pour aliments pour bétail. Nous disposons aussi d'une vingtaine de banques céréalières. En immobilier, nous avons le siège même de la mairie qui comporte tous les services qu'on doit trouver dans une mairie, nous avons un foyer féminin où les jeunes filles de notre commune apprennent entre autres la couture et le civisme. Nous avons aussi le Centre de Formation aux Métiers (CFM) et un Site Intégré de Formation Agricole (SIFA).

Monsieur le Maire, quelles sont les principales sources de revenus de votre commune?
Notre principale source de revenus reste avant tout la taxe municipale ou taxe de marché. Il y a les revenus qui nous viennent des services de l'environnement comme les taxes sur le bois, et les taxes prélevées sur les transporteurs. Nous sommes une commune rurale, donc nous sommes très limités en matière de sources de revenus.
Tout comme dans les autres communes, dans la commune rurale de Falmey, nous rencontrons beaucoup de difficultés dans le recouvrement des taxes municipales. Nos populations sont de plus en plus hostiles à ces taxes. Souvent c'est dû aux pratiques des politiciens. Mais le plus souvent, ce sont des gens riches qui font la promesse de payer l'entièreté des taxes d'un village sur un certain nombre d'années et ne tiennent pas parole. Ils disent aux villageois qu'ils vont payer les impôts du village jusqu'à la fin de leurs mandats ou même jusqu'à la fin de leur vie sur terre. Les arriérés vont s'accumuler jusqu'à arriver à un niveau où la personne ne pourra pas payer. C'est à ce stade qu'elle décide de se désengager et la population ne pourra plus payer. Nous avons des villages qui accumulent 3 à 5 ans d'arriérés d'impôts tout simplement parce que des gens ont fait des promesses et n'ont pas tenu parole.

Y a t-il, Monsieur le Maire, des projets gouvernementaux et non gouvernementaux qui interviennent dans votre commune?
Dieu merci! Nous avons plusieurs partenaires qui nous accompagnent dans notre travail. La Coopération Luxembourgeoise nous accompagne dans les domaines de l'éducation, de la santé et de l'environnement. Nous avons aussi la coopération suisse qui nous accompagne dans les domaines de l'agriculture, de l'environnement, de l'éducation et même de l'équipement, tel que le désenclavement de certaines zones à travers la réalisation de pistes rurales. La GIZ nous appuie dans la coopération transfrontalière avec le Bénin et dans la transhumance.
La cellule crise alimentaire nous accompagne dans le domaine de l'agriculture et de l'alimentation. Nous avons des fédérations comme la fédération des unions des groupements des exploitants de riz (FUCOPRI), la fédération FNEN DADDO qui intervient dans le secteur de l'élevage et de la prévention des conflits, la fédération MORIBAN qui intervient dans les secteurs de l'agriculture, de l'élevage et du social. En plus de ces partenaires cités, il existe plusieurs autres qui nous appuient dans le domaine du développement socio-économique.

Il y a déjà quelque temps, le Gouvernement du Niger a décidé du transfert de quatre compétences vers les communes. Il s'agit de l'agriculture, de l'élevage, de l'hydraulique et de l'éducation. Peut-on dire que le transfert de compétences dans ces secteurs est effectif ?
C'est vrai que les autorités essayent d'accélérer le transfert de compétences dans ces quatre domaines. Dans un premier temps, nous avons été informés et sensibilisés par l'association des maires du Niger (AMN). Ensuite, nous avons été approchés, sensibilisé et formé par plusieurs partenaires de l'État qui voulaient renforcer les capacités des structures impliquées dans ces transferts de compétences, c'est à dire les services techniques concernés, les mairies, les préfets, etc. Tout dernièrement à la 7ème journée des communes du Niger à Agadez, le Premier Ministre, accompagné des ministres concernés, nous a expliqué en profondeur les tenants et aboutissants des transferts de compétences. En hydraulique par exemple, le transfert de compétences a été effectif avant tous les autres services. Il y a huit ans déjà que la gestion des points et des adductions d'eau a été transférées aux communes. Jusqu'à ce jour, nous sommes en collaboration avec les services techniques dans le secteur de l'hydraulique mais en réalité c'est nous qui gérons.
Le transfert de compétences dans le secteur de l'éducation devait commencer il y a de cela un ou deux ans. Le ministre de l'éducation a assuré que cette année, le transfert sera effectif, avec notamment la gestion des contractuels. A partir d'octobre donc, il reviendra à la commune de s'occuper de tout ce qui est école primaire et formation de base. Même la signature des contrats doit se faire à la mairie. C'est donc la mairie, en collaboration avec les services techniques de l'éducation, qui va assurer les prestations d'accueil et de mise en route des enseignants et enseignantes.

Votre mot de la fin ?
Je vous ai déjà parlé de notre principal problème qui est le recouvrement de la taxe municipale. Les populations doivent tout faire pour payer eux-mêmes les taxes. C'est vrai que nous avons l'État et les partenaires qui nous accompagnent. Mais la viabilité même d'une commune dépend de sa capacité à mobiliser ses propres ressources. Avec la garantie de la disponibilité de ces ressources, on peut investir dans n'importe quel projet. D'où mon appel aux populations des communes pour qu'elles s'acquittent des taxes municipales. Du côté des autorités, nous souhaitons que la bonne collaboration qui existe entre nous perdure à travers le travail minutieux de ces services techniques qui nous appuient nuit et jour en conseils. Une façon pour moi de relever ici la disponibilité et le professionnalisme dont ces services techniques font montre à notre égard.

Réalisé par Souleymane Yahaya (Stagiaire)

Publié dans Invité
Écrit par
En savoir plus...

Société

Célébration de la fête de Mouloud : Les fidèles ont prié pour la paix, la quiétude sociale et la prospérité

Célébration de la fête de Mouloud : Les fidèles ont prié pour la paix, la quiétude sociale et la prospérité

La Oumma Islamique du Niger a célébré la fête de mouloud le lundi 19 nombre dernier. La mosquée des Grandes prières de Niamey communément appelé mosquée Kadhafi est l'un des lieux où le Mouloud a été célébré dans la nuit du lundi au mardi. Plusieurs activités religieuses y ont été organisées, notamment, la présentation de la ''Sira''(la biographie du prophète Mohamed, paix et salut sur lui), son éloge, la lecture du Saint Coran et des H...

Célébration de la 66ème édition du Mouloud de Kiota : La Communauté "Tidjane" du Niger entend renforcer son rô…

Célébration de la 66ème édition du Mouloud de Kiota : La Communauté "Tidjane" du Niger entend renforcer son rôle de promotion du vivre ensemble et de la paix

La communauté Tidjane du Niger a célébré dans la nuit du 19 au 20 novembre dernier, la 66ème édition du Mouloud de Kiota. Des centaines de milliers de fidèles venus de toutes les contrées du Niger, de l'Afrique de l'Ouest et de plusieurs pays du reste du monde ont pris part à la veillée de dévotion pour la célébration de l'anniversaire de la naissance du Prophète Mohamed (PSL). L'État du Niger s'est fait représenter à Kiota par une fort...

Réunion d'échanges entre le Ministère en charge du Développement Communautaire et de celui l'Enseignement primaire avec …

Réunion d'échanges entre le Ministère en charge du Développement Communautaire et de celui l'Enseignement primaire avec les ONG et les fondations arabes : Vers la mise en place d'un partenariat durable au profit de l'enseignement franco arabe

Le Ministre de l'Enseignement primaire, de l'Alphabétisation, de la Promotion des Langues nationales et de l'Education civique, M. Daouda Mamadou Marthé et son collègue du Développement communautaire et de l'Aménagement du territoire, M. Amani Abdou ont co-présidé, lundi matin, la cérémonie d'ouverture d'une réunion d'échanges avec les ONG et fondations Arabes. Une rencontre qui s'inscrit dans le contexte du renforcement du partenariat ...

Remise par le PAM de don aux Ministères en charge de l'Agriculture et de l'Environnement : Du matériel logistique et inf…

Remise par le PAM de don aux Ministères en charge de l'Agriculture et de l'Environnement : Du matériel logistique et informatique aux Chefs des services communaux des deux ministères

Le Programme Alimentaire Mondiale (PAM) a remis, vendredi dernier, aux Ministères de l'Agriculture et de l'Environnement, du matériel roulant et des équipements en Informatique. Ce matériel, d'une valeur de trois cent quarante un million huit mille six cent (341.008.600) FCFA ; soit six cent quinze mille(615.000) dollars US est composé de quatre-vingt-deux motos (82) Motos DT 125 ; quatre-vingt-deux (82) ordinateurs portables, quatre-vi...

Coopération Niger-Ethiopie : Le Président de la République procède à la pose de la première pierre du Complexe de l'Amba…

Coopération Niger-Ethiopie : Le Président de la République procède à la pose de la première pierre du Complexe de l'Ambassade du Niger à Addis-Abéba

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou et son homologue de la République Fédérale et Démocratique d'Ethiopie, SE. Mme Sahel-Work ZEWDE, ont procédé hier à la pose de la première pierre de construction du complexe de l'Ambassade du Niger à Addis-Abéba en Ethiopie. La construction de ce complexe mettra fin désormais au lourd fardeau financier que constitue le loyer supporté par le Niger depuis l'ouverture de...

« Cet investissement permet d'affirmer notre attachement à l'unité éternelle de l'Afrique et à son développement en même…

« Cet investissement permet d'affirmer notre attachement à l'unité éternelle de l'Afrique et à son développement en même temps qu'il exprime notre volonté de consolider les relations bilatérales entre le Niger et l'Ethiopie » déclare SE. Issoufou Mah

«Excellence Madame la Présidente de la République Fédérale Démocratique d'Ethiopie,Messieurs les Ministres,Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,Mesdames et MessieursC'est un honneur pour moi de vous souhaiter la bienvenue, Madame la Présidente, et vous remercier d'avoir accepté d'assister, en dépit de vos multiples occupations, à cette cérémonie de pose de la première pierre de la construction du complexe de l'Ambassade de la Républiq...

Point de presse du nouveau Secrétaire général de l'Union Parlementaire Africaine (UPA) : M. Idi Gado Boubacar rend homma…

Point de presse du nouveau Secrétaire général de l'Union Parlementaire Africaine (UPA) : M. Idi Gado Boubacar rend hommage aux autorités nigériennes et annonce ses priorités

Le président de l'Assemblée nationale SE. Ousseini Tinni a regagné Niamey le vendredi 16 novembre dernier, en provenance d'Abuja au Nigeria où il a pris part aux travaux de la 41ème conférence de l'Union parlementaire africaine (UPA). A l'issue de la 73ème session du Comité Exécutif de l'Union Parlementaire africaine (UPA), tenue le mardi 8 Novembre à Abuja au Nigeria, en marge des travaux de de cette conférence, notre compatriote Idi G...

Signature de mémorandum d'entente au Ministères des Affaires étrangères : Vers l'exemption de visa entre le Niger et les…

Signature de mémorandum d'entente au Ministères des Affaires étrangères : Vers l'exemption de visa entre le Niger et les Emirats Arabes Unis

Le Niger et les Emirats Arabes Unis s'acheminent vers l'exemption de visa pour certaines catégories de passeports entre les deux pays. C'est en tout cas, l'aboutissement des négociations menées entre les deux parties. Le mémorandum d'entente relatif à cette exemption de visa a été paraphé le vendredi 16 novembre dernier à Niamey par la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l'Intégration afri...

Réunion du comité de pilotage du Projet AJUSEN-Sécurité : Etat des lieux des activités menées et examen de celles propos…

Réunion du comité de pilotage du Projet AJUSEN-Sécurité : Etat des lieux des activités menées et examen de celles proposées pour les deux prochaines années

Le Comité de pilotage du projet ''Appui à la justice, à la sécurité et à la gestion des frontières au Niger'' (AJUSEN-Sécurité) a tenu sa réunion, hier, à Niamey. C'est le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses, M. Mohamed Bazoum, qui a présidé l'ouverture des travaux en présence de l'Ambassadeur, Chef de la Délégation de l'Union européenne au ...

Journée africaine de la sécurité routière édition 2018 : Respecter les règles du code de la route pour arrêter l'hécatom…

Journée africaine de la sécurité routière édition 2018 : Respecter les règles du code de la route pour arrêter l'hécatombe

La communauté africaine célèbre le dimanche 18 novembre prochain, la journée africaine de la sécurité routière couplée à celle mondiale de souvenir des victimes des accidents de la route. A l'occasion de cette 7ème édition célébrée à Zinder la capitale du Damagaram et qui porte sur le thème « le non-respect des règles du code de la route peut coûter la vie», le ministre des transports a livré un message. M. Karidio Mahamadou, s'est appe...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances…

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances de la Cure salée

Dans le langage des routiers nigériens, l'expression ''éviter les nids de poule'' est bien...

vendredi 26 octobre 2018

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdu…

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdure encore !

7 heures le matin au quartier Aghafey de Ingall. Les visiteurs sont curieux d'assister à u...

vendredi 26 octobre 2018

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure Salée ne se limite pas seulement à la jouissance culturelle des communautés nomade...

vendredi 26 octobre 2018

L'air du temps

Grosse arnaque à Niamey

Grosse arnaque à Niamey

Des centaines de millions envolées dans la nature dans le ciel gris de Niamey, plusieurs c...

vendredi 16 novembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.