Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte contre la pandémie


d-1Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Niger, au regard du nombre des cas que nos formations sanitaires enregistrent chaque année en période hivernale caractérisée par la prolifération des moustiques. Il est la première cause des maladies mais surtout des mortalités des enfants de moins de cinq (5) ans et des femmes enceintes dans notre pays.
Selon les explications données par le médecin chef du District Sanitaire Niamey I, Dr Mahamane Maman Sani, le paludisme est une maladie qui cause de sérieux problèmes de santé publique surtout en période hivernale.
En effet, selon Dr Mahamane Maman Sani, il existe plusieurs formes de paludisme dont on peut retenir véritablement deux (2). D'abord la forme simple qui se manifeste par les maux de tête, des douleurs articulaires ou arthralgie ; ensuite la deuxième forme qui se manifeste par des sensations de fièvre, de la fatigue ou asthénie. Mais, il y a bien d'autres signes qui peuvent accompagner ceux-là, et si la maladie n'est pas traitée, elle peut évoluer vers la complication.
"Dès que ces signes s'associent à une diminution de la quantité du sang qu'on appelle anémie, ça devient grave et c'est un certain nombre de critères cliniques que l'agent de santé ou le médecin peut mettre en évidence à travers les examens cliniques ou même biologiques" a précisé Dr Mahamane Maman Sani.
Parlant de neuro-paludisme, le médecin chef du District Sanitaire Niamey I a expliqué que c'est quand le paludisme touche le système nerveux, lorsque le germe est inoculé dans l'organisme humain et envahit le globule rouge, qui a pour fonction d'apporter l'oxygène à l'organisme. « Une fois envahi, ce globule devient insuffisant, détruit parfois par le parasite ou même il bouche certains petits vaisseaux comme le capillaire et donc le sang n'arrive plus à irriguer le cerveau. Ce qui du coup entraine des manifestations d'ordre neurologique qui commencent par des convulsions voire le coma ».
S'agissant de la prévention, Dr Mahamane Maman Sani a affirmé que plusieurs mesures d'élimination du paludisme sont en train d'être envisagées. Et cette élimination ne peut être atteinte que quand on prend des mesures idoines de prévention. "Il s'agit d'abord d'éviter le contact entre les moustiques et l'homme, rendre salubre notre environnement de vie. Quand on sait que l'insalubrité attire les moustiques, individuellement, en dehors des efforts des autorités, chacun doit prendre ses précautions en balayant chez lui et ne pas laisser des flaques d'eaux partout. Il faut aussi ajouter l'utilisation des moustiquaires imprégnées d'insecticides à longue durée d'action qui est primordiale". Pour ce faire, explique le médecin chef du District Sanitaire I, rien que l'année passée au Niger, tout le monde a eu des moustiquaires. Actuellement, a indiqué Dr Mahamane Maman Sani, dans les formations sanitaires, on en donne à toutes les femmes qui viennent pour les consultations prénatales et à tous les enfants qui viennent pour la vaccination.
Il y a aussi la chimi-prévention qu'on administre aux personnes vulnérables en période de haute transmission, notamment les femmes et les enfants. Elle consiste à donner des produits à des enfants chaque mois pour pouvoir les prévenir mais aussi une certaine dose de produits qu'on appelle les Traitements Préventifs Inter-mutants (TPI) pour les femmes enceintes à partir d'une certaine période pour prévenir la survenue du paludisme. Aussi, souligne le médecin chef du District Sanitaire Niamey I, un des éléments importants dans la prévention du paludisme que peut-être beaucoup négligent, c'est la communication ; il faut communiquer car nous sommes vraiment dans un contexte où on a des difficultés à faire passer le message du fait du niveau de compréhension de nos populations. « Il est extrêmement important de sensibiliser nos populations sur la nécessité d'utiliser des moustiquaires imprégnées, la nécessité d'assainir l'environnement où elles vivent, la nécessité de ne pas exposer les enfants aux moustiques et de leur donner des produits pour les prévenir, choses qui vont concourir, un jour, à l'élimination voire l'éradication de ce fléau », a conclu Dr Mahamane Maman Sani.

Par Aïchatou Hamma Wakasso(onep)
27/10/17

Sport

Coupe de la Confederation/Sahel Sporting Club vs Al-Ittihad de Tripoli : Les Jaunes et verts du Nouveau Marché s'incline…

Coupe de la Confederation/Sahel Sporting Club vs Al-Ittihad de Tripoli : Les Jaunes et verts du Nouveau Marché s'inclinent à nouveau par 0 buts à 3

Le Sahel Sporting Club de Niamey a livré hier au Stade Général Seyni Kountché de Niamey son match-retour contre le club libyen Al-Ittihad de Tripoli dans le cadre de la coupe de la confédération. Après avoir perdu 1 but à 0 en Tunisie, les jaunes et verts du Nouveau marché ont encore été battus cette fois, lourdement à domicile 3 buts à 0. Les Libyens étaient trop forts. ......Pour lire la suite abonnez- vous

Football : L'ancien arbitre international Lucien Bouchardeau n'est plus

Football : L'ancien arbitre international Lucien Bouchardeau n'est plus

L'ancien arbitre international de football nigérien, Lucien Boucherdeau a tiré sa révérence le mardi 20 février 2018 à Niamey. Né le 18 décembre 1961 à Niamey, Lucien Bouchardeau a, de par sa riche expérience acquise au niveau national, été retenu par la Confédération Africaine de Football (CAF) et la FIFA en qualité d'arbitre international. A ce titre, Lucien Bouchardeau a officié des rencontres de haut niveau sur le plan continental e...

Fin de la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle : Tassiou Sani, nouveau roi des arènes

Fin de la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle : Tassiou Sani, nouveau roi des arènes

Après dix (10) jours de compétitions, la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle a pris fin, hier après-midi, à l'arène des jeux traditionnels Langa-Langa de Zinder avec le sacre de Tassiou Sani de Zinder face à Yahaya Kaka de Tahoua. La finale qui s'est déroulée en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini a drainé une marée humaine venue de toutes les contrées du pays, et de certains pays vois...

2ème phase du Sabre national de lutte traditionnelle/Zinder 2018 : Yahaya Kaka, Laouali Dan Tambeye, Kadri Abdou et Tass…

2ème phase du Sabre national de lutte traditionnelle/Zinder 2018 : Yahaya Kaka, Laouali Dan Tambeye, Kadri Abdou et Tassiou Sani qualifiés pour les demi-finales

Après les confrontations entre les régions, la 39ème édition du Sabre national est entrée dans sa 2ème phase. C'est ainsi qu'ont été disputés, hier matin, les combats entrant dans le cadre des 1/8 de finales. Dans l'après-midi, les lutteurs invaincus se sont affrontés dans le cadre des quarts de finale. Les rencontres se sont déroulées dans une arène Langa-Langa pleine à craquer, devant un public passionné de la lutte traditionnelle. .....

7ème journée du Sabre national : Plus que 15 lutteurs invaincus

7ème journée du Sabre national : Plus que 15 lutteurs invaincus

Les confrontations entrant dans le cadre de la 39e édition du Sabre national se poursuivent à l'arène de Luttes Traditionnelles Langa-langa de Zinder sous la présidence du ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum. Les combats de la 7e journée ont opposé hier matin Zinder à Dosso, tandis que Agadez a croisé Diffa. Notons que les concours de ''Kirari'', de meilleur de accoutrement de lutteurs et de la danse de lutteurs se s...

3eme journée des compétitions de la 39eme édition du Sabre National : 21 lutteurs encore invaincus

3eme journée des compétitions de la 39eme édition du Sabre National : 21 lutteurs encore invaincus

La 39ème édition du Sabre national bat son plein dans l'arène de lutte traditionnelle Langa-Langa de Zinder sous la présidence du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Moctar Kassoum. Les rencontres de la matinée d'hier ont d'abord mis aux prises Tahoua à Diffa et ensuite Tillabéry a affronté Agadez. Dans la soirée, les régions de Niamey et Dosso se sont opposées, tandis que Maradi a affronté Zinder.Pour l'heure, les belles chutes s...

2ème journée de compétitions de la 39ème édition du Sabre National à Zinder : Plus que 27 lutteurs invaincus

2ème journée de compétitions de la 39ème édition du Sabre National à Zinder : Plus que 27 lutteurs invaincus

Les compétions de la 39ème édition du Sabre National de lutte traditionnelle se poursuivent dans les aires de combat de l'arène Langa-Langa de Zinder. La 2ème journée a été riche en chute et en animation sous la mélodieuse voix du Sagolo national et des infatigables tchali-tchali. Concernant les combats de la matinée, Agadez a affronté de Maradi, tandis que Dosso s'est opposée à Tahoua. ......Pour lire la suite abonnez- vous

1ère journée des compétitions du Sabre national de lutte traditionnelle, à Zinder : Les grands favoris s'en sortent

1ère journée des compétitions du Sabre national de lutte traditionnelle, à Zinder : Les grands favoris s'en sortent

Les compétions entrant dans le cadre de la 39ème édition du Sabre National ont débuté hier matin à l'arène des Luttes traditionnelles Langa-Langa de Zinder. C'était en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum entouré de ses proches collaborateurs et des responsables régionaux et municipaux ainsi que les chefs coutumiers. Les combats de la matinée ont opposé Dosso à Diffa, tandis que Maradi a affronté Tillabéry...

Ouverture de la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle, à Zinder

Ouverture de la 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle, à Zinder

Qui succédera à Yahaya Kaka de Tahoua ?La 39ème édition du Sabre national de lutte traditionnelle a débuté hier à Zinder avec la cérémonie officielle d'ouverture qui s'est déroulée à l'arène des jeux Langa-Langa. C'est dans une arène archicomble que le ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum a donné le coup d'envoi de cette édition. Outre, les autorités régionales et coutumières, cette cérémonie s'est déroulée en présenc...

Cérémonie de remise des prix des activités sportives de Tahoua Sakola : Les athlètes récompensés en équipe et en individ…

Cérémonie de remise des prix des activités sportives de Tahoua Sakola : Les athlètes récompensés en équipe et en individuel

Les lampions des compétitions sportives entrant dans le cadre de la fête tournante du 18 décembre commémorant le 59ème anniversaire de la proclamation de la République se sont éteints dimanche dernier à Tahoua avec la cérémonie de remise des récompenses aux athlètes et équipes qui se sont distingués dans les différentes disciplines retenues. La cérémonie de remise des trophées s'est déroulée en présence du Président de l'Assemblée natio...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Fruits et légumes sur les marchés de Niamey : Abon…

Fruits et légumes sur les marchés de Niamey : Abondance des produits à des prix abordables

Lancée il y a seulement quelques mois, la campagne des cultures de contre saison a commenc...

vendredi 26 janvier 2018

Le maraîchage, une activité florissante dans le vi…

Le maraîchage, une activité florissante dans le village de Karey Gorou

Ces derniers temps, on constate une forte présence des légumes saisonniers dans la capital...

vendredi 26 janvier 2018

La Fédération des Coopératives Maraîchères du Nige…

La Fédération des Coopératives Maraîchères du Niger s'engage à contourner le problème d'écoulement des produits

La Fédération des Coopératives Maraîchères (FCMN-Niya) est une organisation paysanne faîti...

vendredi 26 janvier 2018

L'air du temps

Bravo nos ancêtres, ces grands visionnaires !

Bravo nos ancêtres, ces grands visionnaires !

Devant les dérives oratoires graves, parce que préjudiciables à la quiétude sociale, dans ...

vendredi 23 février 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.