Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Barkaï Issouf, ministre chargé des Relations avec les Institutions : «Le ministère s'attèle quotidiennement à assurer la meilleure collaboration entre le Gouvernement et les autres institutions»


invitPourquoi la création d'un ministère spécialement dédié aux institutions ?
Avant de répondre à vos questions, permettez-moi de vous remercier et de remercier l'ONEP pour cette occasion fort salutaire que vous m'offrez pour m'adresser à vos lecteurs. Vous contribuez ainsi à faire mieux connaitre mon département ministériel, ses attributions et son rôle dans l'architecture institutionnelle et administrative de notre pays. J'en suis très reconnaissant.
Pour répondre à votre question, remarquez qu'une place de choix est accordée aux Institutions par le Président de la République à travers le Programme de Renaissance du Niger. En effet, le Président de la République est convaincu qu'un Etat de droit repose sur des Institutions fortes, démocratiques et stables. Cette conviction est la principale raison qui motive la création de ce ministère. Cela est d'autant plus logique que lorsque vous regardez le fonctionnement de ce ministère, il est une sorte d'interface entre le Gouvernement, le pouvoir exécutif, et l'Assemblée Nationale incarnant le pouvoir législatif. Aussi les textes ont étendu cette collaboration fonctionnelle avec les Institutions non parlementaires telles que le CESOC, le Médiateur de la République, le CSC, la CNDH, etc.
L'autre raison qui n'est pas à négliger, c'est que les Etats de l'UEMOA ont de plus en plus ce genre de département ministériel, et dans le souci de l'harmonisation des Institutions Publiques, le Niger n'est pas en reste.
Quelles sont les attributions et missions dévolues à votre ministère ?
C'est le décret n°2016-208/PM du 11 mai 2016 précisant les attributions des membres du Gouvernement qui a déterminé les attributions du ministère en charge des Relations avec les institutions autour des points suivants ; entre autres, suivre en liaison avec le Secrétariat général du gouvernement et les départements ministériels concernés les projets de textes soumis à l'Assemblée Nationale pour rendre compte au Président de la République et au Premier Ministre et informer les ministres concernés des réactions suscitées par l'examen de ces projets de textes tant au niveau du Parlement que de l'opinion publique ; rendre compte au Premier Ministre des questions relatives au contrôle de l'action gouvernementale ; communiquer aux ministres concernés par les questions écrites ou orales relatives au contrôle de l'action gouvernementale exercé par le Parlement et transmettre les réponses fournies par les membres du Gouvernement ; représenter le Gouvernement au sein des organes chargés de connaitre des questions relatives à l'ordre du jour et au calendrier des travaux de l'Assemblée Nationale ; coordonner et faciliter les relations entre le pouvoir exécutif et les différentes Institutions ; assurer le suivi de la mise en œuvre des recommandations faites au Gouvernement par les Institutions de la République.
Comme vous pouvez le constater, notre département ministériel a des attributions très importantes, certaines mêmes capitales dans le fonctionnement des pouvoirs publics de notre pays. En effet, le fonctionnement de la République nécessite une excellente collaboration entre les différentes institutions pour une harmonie en matière de gouvernance.
A ce niveau, permettez- moi de vous assurer que dans la mise en application de ces attributions, le ministère ne rencontre pas de difficultés majeures, car le décret a été très explicite en déterminant les attributions.
Comment se portent les relations entre votre ministère et les autres institutions ?
Les relations se portent bien. Il est très clair que notre ministère n'a pas pour mission d'exercer une tutelle sur des Institutions qui sont soit des pouvoirs véritables, soit des Institutions Indépendantes. C'est une erreur que de voir notre ministère, faisant partie du pouvoir exécutif, disposer d'une telle prérogative, ne serait-ce que d'un point de vue du principe de séparation des pouvoirs, cher aux autorités de la 7ème République.
Par contre, le ministère s'attèle quotidiennement à travers la Direction des Relations avec le Parlement (DRP) et la Direction des Relations avec les Institutions non Parlementaires (DRINP) à assurer la meilleure collaboration entre le Gouvernement et les autres Institutions.
Jusqu'ici, tout se passe bien et même très bien, car aucune Institution ne souffre d'empiètement dans ses attributions par un autre pouvoir. Cela est un motif de satisfaction pour nous en tant que ministre en charge de la question.
Sachant que beaucoup d'Institutions de la République sont dites « autorités indépendantes » et ont un rang protocolaire au-dessus de celle du ministère, où est-ce que s'organisent vos rencontres ?
Effectivement, certaines Institutions de la 7ème République sont des autorités administratives indépendantes. Cette indépendance ne se résume pas qu'aux dires : elle se traduit quotidiennement dans les actes que ces Institutions posent. Le Président de la République et le Premier Ministre veillent à ce que cette autonomie ne souffre ni d'ambigüité ni de dysfonctionnement.
Ceci étant, disons qu'il n'existe pas un cadre formel de rencontres entre les Institutions et le ministère chargé des Relations avec les Institutions, mais ceci ne me semble pas préjudiciable à la bonne exécution de la mission que le Président de la République et le Premier Ministre nous ont confiée. Chaque fois qu'une Institution de la République organise une activité, nous sommes invités, nous y prenons part et nous en rendons compte au Gouvernement. C'est ainsi que j'assiste régulièrement aux activités de l'Assemblée Nationale.
Mieux, je me suis rendu quasiment dans toutes les Institutions en vue de m'enquérir des conditions de travail de leur administration respective et transmettre leurs aspirations et recommandations à l'Exécutif. C'est dire que chaque fois qu'il est nécessaire, nous partons sans difficulté vers ces autorités indépendantes. Leurs responsables nous reçoivent, toujours, chaleureusement et nous font l'honneur d'être leur porte-parole auprès du Gouvernement. Je profite de cette occasion que vous m'offrez pour saluer cette franche collaboration.
Chaque ministre défendant un projet de loi devant l'Assemblée Nationale est de facto « commissaire de Gouvernement » : n'y-a-t-il pas empiétement sur vos prérogatives ?
Absolument pas. Le fait qu'un membre du Gouvernement vienne défendre un projet de loi porté par son département ministériel est compréhensible. Un projet de loi suscite au niveau de notre Assemblée Nationale des questions souvent très pointues, des renseignements, des recommandations, bref des critiques. Heureusement, d'ailleurs. Et, étant Commissaire du Gouvernement, il est de mon devoir de renseigner de manière exhaustive la représentation nationale sur les projets de loi qui lui sont soumis.
Mais, il arrive que le ministre chargé des Relations avec les Institutions ne détienne pas tous les éléments de réponse souhaités par les parlementaires sur des questions relatives, par exemple, à la Loi des Finances ou à la Sécurité. C'est en ce sens que, tout en demeurant Commissaire du Gouvernement, je demande au ministre porteur du projet de texte d'être à mes côtés afin de mieux éclairer les députés. Vous remarquerez que ceci n'est pas systématique. Il défend, souvent, des projets de texte portés par des départements ministériels autres que le mien. A ce niveau, il faut souligner que le Gouvernement, dirigé par SEM. Brigi Rafini, est une équipe soudée et solidaire, et nous mesurons la complémentarité des prérogatives ministérielles pour mettre en œuvre le Programme de Renaissance du Niger de SEM. Issoufou Mahamadou, Président de la République.
Enfin, de quels moyens matériels, humains et financiers disposez-vous pour « huiler » les relations avec les Institutions ?
Evidement, des ressources humaines et des moyens matériels et financiers sont indispensables pour assumer pleinement les attributions auxquelles nous faisions allusion à l'instant. Sans langue de bois, je suis largement satisfait du niveau de professionnalisme et du dynamisme de mes collaborateurs. Quant aux moyens matériels et financiers, là aussi, nous n'avons pas de difficultés particulières. Toutes nos activités, toutes nos dépenses sont exclusivement prises en charge par le budget national. Pour l'instant, nous n'avons pas de partenaires techniques et financiers. Mais avec nos moyens, déjà appréciables, nous assumons confortablement le rôle d'interface entre les Institutions de la République et l'Exécutif.

Interview réalisée par Sani Soulé Manzo(onep)
17/11/17

Sport

Cyclisme/ 2ème édition du Tour de la République : Mohamed Alassane de l'US GN remporte la 1ère étape

Cyclisme/ 2ème édition du Tour de la République : Mohamed Alassane de l'US GN remporte la 1ère étape

La soixante coureurs qui participent à la 2ème édition du Tour de la République, ont fait leur entrée en matière hier matin en disputant la distance Tahoua-Konni longue de 110 km. Après près de 3 heures 30 d'empoignades entre les ténors du Tour, c'est finalement Mohamed Alassane de l'Union Sportive de la Gendarmerie Nationale (US GN) qui finit en tête de la course avec un chronomètre de 3h23mn 36 tierces.Le redoutable coureur de l'US GN...

Conférence de presse de la FENICYCLISME sur la 2ème édition du Tour de la République : La compétition débute le 11 décem…

Conférence de presse de la FENICYCLISME sur la 2ème édition du Tour de la République : La compétition débute le 11 décembre prochain à Tahoua

La Fédération Nigérienne de Cyclisme et son sponsor officiel Total Niger, ont conjointement animé une conférence de presse, hier matin, en prélude au lancement de la 2ème édition du Tour de la République. Le président de la FENICYCLISME, M. Amadou Saley Hamidou, et le Directeur général de Total Niger, M. Lanzeni Coulibaly ont évoqué le déroulement de la compétition ainsi que leur partenariat, avant de répondre aux questions des journali...

Dans le cadre de son programme de responsabilité sociétale, la Société d'Exploitation des Eaux du Niger (SEEN) a offert …

Dans le cadre de son programme de responsabilité sociétale, la Société d'Exploitation des Eaux du Niger (SEEN) a offert un terrain de football à la Fédération Nigérienne de Football. Le coup global de ce terrain s'élève à 65 millions de Franc CFA. C'

Fédération Nigérienne de Football (FENIFFOOT) : Réception et inauguration d'un terrain synthétique offert par la SEENC'est un joyau que la SEEN a offert à la Fédération Nigérienne de Football, contribuant ainsi au renforcement des infrastructures du centre technique de la FENIFOOT, qui est déjà bien équipé, avec un total de trois grands terrains (un grand terrain à gazon synthétique et une grande superficie, un terrain à terre stabilisé...

Football: Le Niger bat le Maroc en match amical

Football: Le Niger bat le Maroc en match amical

Le MENA a battu les Lions de l'Atlas, hier, en match amical qui s'est joué au Stade général Seyni Kountché de Niamey 1 but à 0. Le but a été marqué Cissé. Emmenés par Jemal Sellami, coach vainqueur du CHAN 2018, les Lions de l'Atlas se sont inclinés sur un but en deuxième période de jeu. Ces rencontres amicales du Royaume chérifien s'inscrivent dans la préparation pour les éliminatoires du CHAN 2020. Le prochain match du Maroc est prévu...

Cérémonie d'accueil du médaillé des Jeux Olympiques de la Jeunesse : Maharana Amadou Toudjani, une autre fierté national…

Cérémonie d'accueil du médaillé des Jeux Olympiques de la Jeunesse : Maharana Amadou Toudjani, une autre fierté nationale

Après Issaka Daboré en 1972, Abdoul Razak Issoufou Alfaga en 2016, le Niger vient d'enregistrer un nouveau médaillé olympique : il s'agit du jeune Maharana Amadou Toudjani qui a remporté une médaille de bronze en Taekwondo lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) qui se sont déroulés à Buenos Aires en Argentine. Au cours de ces JOJ, le Niger a aligné trois athlètes en Taekwondo, en natation et athlétisme.C'est dans une ambiance fes...

Jeux Olympiques de la Jeunesse à Buenos Aires en Argentine : Amadou Tidjani Maharana décroche la médaille de bronze

Jeux Olympiques de la Jeunesse à Buenos Aires en Argentine : Amadou Tidjani Maharana décroche la médaille de bronze

Les jeux olympiques de la Jeunesse 2018 ont débuté samedi dernier dans la capitale argentine, Buenos Aires. Le Niger qui participe à cet événement planétaire avec une délégation étriquée de dix personnes faute de moyens, a pu décrocher une médaille de bronze grâce à Amadou Tidjani Maharana en Taekwondo.A ces jeux olympiques de Buenos Aires, le Niger est représenté par trois athlètes dont deux en universalité et un sur qualification. Il ...

Lancement de la saison sportive 2018-2019 de la Fédération Nigérienne de Rugby : La saison s'annonce très animée, selon …

Lancement de la saison sportive 2018-2019 de la Fédération Nigérienne de Rugby : La saison s'annonce très animée, selon le président de la FENIRUGBY

La Fédération Nigérienne de Rugby a procédé samedi 6 octobre dernier, au Stade Général Seyni Kountché de Niamey, au lancement de sa saison sportive 2018-2019. C'était au cours d'une cérémonie qui a enregistré la participation du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Moctar Kassoum, de l'Ambassadeur de France au Niger SE. Marcel Escure ainsi que du président de la FENIRUGBY, M. Daouda Nouhou, des joueurs et des amateurs de rugby.La f...

Fin de la 14ème édition du championnat national de Hand-ball : L’As FAN remporte la coupe en catégorie Homme et l’As St…

 Fin de la 14ème édition du championnat national de Hand-ball : L’As FAN remporte la coupe en catégorie Homme et l’As Stade primée en catégorie Dame Débuté le lundi 24 septembre, la 14ème édition du championnat national du Hand-ball a pris fin le 29

Débuté le lundi 24 septembre, la 14ème édition du championnat national du Hand-ball a pris fin le 29 septembre dernier à l'académie des arts martiaux. Après 6 jours de compétition, l'As FAN a remporté la coupe en catégorie Homme tandis que l'As stade a été remporté le trophée en catégorie Dame.La Fédération Nigérienne de Handball a réuni 24 équipes lors de ce championnat. « Le pari de l'organisation est gagné, nous avons réussi à rassem...

14éme édition du championnat national du Hand-ball : Les joutes ont commencé

14éme édition du championnat national du Hand-ball : Les joutes ont commencé

La 14ème édition du championnat national du Hand-ball, qu'organise la Fédération nigérienne de Hand-ball a débuté lundi 24 dernier, dans l'après-midi à l'Académie des arts martiaux de Niamey.Toutes les ligues régionales sont représentées par des équipes en dames et hommes à cette compétition. C'est le Secrétaire général du Ministère de la Jeunesse et des Sports qui a donné le coup d'envoi de cette 14ème édition (qui durera 6 jours) en p...

Point de presse du président de la Confédération Africaine de Football (CAF) : Ferme détermination à développer le footb…

Point de presse du président de la Confédération Africaine de Football (CAF) : Ferme détermination à développer le football africain

Séjournant dans notre pays, le président de la Confédération Africaine de Football (CAF), M. Ahmad Ahmad a animé le samedi dernier une conférence de presse au siège de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT) au cours de laquelle il a répondu aux questions des journalistes sportifs concernant le développement du football africain.A l'entame de ses propos, le président de la CAF, M. Ahmad Ahmad a salué d'abord le travail important...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

Demandez une Bourse d’études Australia Awards

australieFaites une différence
Demandez une Bourse d'études Australia Awards

Avez-vous le potentiel d'être un futur leader contribuant au développement durable du Niger ? Postulez dès maintenant pour obtenir une éducation de classe mondiale et devenez un chef de file de l'industrie ayant des liens étroits avec l'Australie.
L'appel à candidatures pour les bourses d'études Australia Awards - Africa pour étudier en Australie est ouvert du 1er septembre au 3 décembre 2018. Les candidatures peuvent être envoyées via http://www.australiaawardsafrica.org/.Australia Awards - Africa est un programme de bourses prestigieux qui contribue au leadership africain et au développement des capacités humaines depuis les années 1960.
Le programme offre des formations post-universitaires à court terme et des diplômes de Masters à des pro¬fessionnels nigériens de niveau intermédiaire ou supérieur, couvrant l'ensemble des frais.
Les anciens étudiants reviennent de leurs études avec les compétences, les connaissances et les réseaux nécessaires pour contribuer au développement durable de leur pays. En outre, ils rejoignent une commu¬nauté mondiale d'anciens étudiants ayant des liens permanents entre l'Afrique et l'Australie.Le processus de candidature est ouvert et concurrentiel, offrant des chances égales à toutes les personnes éligibles, quels que soient leur sexe, leur appartenance ethnique et leur handicap.
Les candidats doivent avoir un minimum de compétence en anglais équivalant à un score global IELTS de 5,0.
Plus d'information:
• Les professionnels éligibles occupant des postes de niveau intermédiaire ou supérieur peuvent postuler à l'adresse suivante : www.australiaawardsafrica.org
• Pour en savoir plus sur les études en Australie, visitez : https://www.studyinaustralia.gov.au

Des séances d'information gratuites auront lieu à Niamey, au centre de conférences du Grand Hôtel tous les vendredis en novembre.

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Installation de la saison. froide au Niger : …

Installation de la saison. froide au Niger : "Il fera moins froid cette année'', selon l'ingénieur météorologue Ousman Baoua

La saison des pluies a définitivement plié ses bagages pour donner place à l'harmattan qui...

vendredi 30 novembre 2018

De la nécessité de protéger les enfants contre les…

De la nécessité de protéger les enfants contre les maladies liées au froid

La période de froid est en train de s'installer progressivement au Niger et particulièreme...

vendredi 30 novembre 2018

La friperie, leader du marché pour le choix des vê…

La friperie, leader du marché pour le choix des vêtements contre le froid

En cette fin de mois de novembre, les populations de Niamey changent leurs habitudes vesti...

vendredi 30 novembre 2018

L'air du temps

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Cancer, tension, diabète, ulcères....Voilà des pathologiesspécifiques qui, il y a quelques...

vendredi 7 décembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.