Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Noblesse d'un combat


DG-ONEP13 mai 1991- 13 mai 2018: cela fait aujourd'hui 27 ans que nous célébrons la journée nationale de la femme nigérienne. 27 ans de luttes acharnées, de combat sans répit et de sensibilisation tous azimuts pour faire admettre à tous, les droits inaliénables de la Nigérienne.
Que ce combat fut dur, souvent harassant, à la limite décourageant. Cependant, la Nigérienne a résisté, elle a redoublé beaucoup plus d'abnégation, beaucoup plus de détermination, beaucoup plus d'engagement et de don de soi pour s'affirmer en revendiquant ses droits dans une société fondamentalement caractérisée par la prédominance des droits de l'homme sur ceux de la femme. Une société très souvent tirée vers le bas du fait de certaines pesanteurs socioculturelles réfractaires au développement et abusivement justifiées, souvent sous le couvert de la religion.
Pourtant, l'Islam, religion de la majorité des Nigériens a placé la femme dans une sphère élevée en réaffirmant qu'elle a des droits autant que l'homme et des devoirs conformes à ses capacités et à sa nature, mettant ainsi fin à cette méprise vis à vis de la femme. Tout comme l'homme, la femme en Islam jouit du droit de faire des transactions, du droit de vendre, d'acheter, d'être propriétaire, bref de participer à toutes les actions de développement, y compris celles de la défense de l'intégrité du territoire, donc sur les théâtres des opérations, etc. DIEU, le Très Haut a consacré toute une sourate aux femmes. Ce qui démontre que la femme jouit d'une attention particulière en Islam.
C'est fort de cette conviction qu'à la veille de la Conférence Nationale Souveraine, les femmes nigériennes, non contentes de leur représentation à ce grand rendez-vous des forces vives de la Nation, ont noué leur pagne pour arracher de haute lutte leurs droits. Elles ont alors battu le pavé de la Place de la Concertation pour déferler jusqu'à la Primature pour revendiquer leur droit d'avoir une participation digne aux assises de la Conférence Nationale Souveraine.
Ce fut alors le déclenchement de la grande bataille de la femme nigérienne, celle-là qui est la première à se lever le matin et la dernière à se coucher le soir, pour veiller sur le bien-être au sein de la famille. Elle avait décidé de ne plus se faire conter.
Aujourd'hui, après plusieurs années de combat, même si les harassantes corvées d'eau et de bois et autres rudes tâches auxquelles elle est confrontée n'ont pas disparu, force est de reconnaître que des progrès significatifs ont été enregistrés.
Il s'agit de la loi sur le quota, qui permet aujourd'hui à la femme d'être présente dans toutes les instances de décision, de la présence remarquée des femmes dans les différentes institutions.
Le Gouvernement nigérien a révisé et adopté la Politique Nationale de Genre en 2017 et son plan d'action 2017-2021; la Stratégie Nationale d'Autonomisation Economique de la Femme et son plan d'action 2018-2022 ; la Stratégie Nationale de lutte contre les violences basées sur le genre et son plan d'action 2017-2021, la Révision de la loi 2000-08 dite loi sur le quota en 2014 ; la Stratégie d'éradication de la fistule ; l'élaboration d'un plan d'actions national sur la Résolution 1325 des Nations Unies sur paix et sécurité; la mise en place de l'Observatoire National pour la Promotion du Genre ; le décret portant sur la scolarisation et le maintien de la jeune fille à l'école ; l'élaboration de la Stratégie Nationale d'Autonomisation de la Femme; l'élaboration d'une Stratégie Nationale et d'un programme national de promotion du leadership féminin, etc.
Mieux, le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, reste toujours déterminé à accompagner les femmes et à leur garantir un meilleur devenir, comme il s'est d'ailleurs engagé lors de son premier discours d'investiture : ''En ce jour solennel, je pense aussi à ces femmes qui meurent en donnant la vie, à celles qui sont usées par les corvées d'eau, de bois et autres travaux ménagers ; (...). Je connais leurs attentes et je m'efforcerai d'y répondre avec l'aide de Dieu.».
Il a réitéré cet engagement en lançant un appel aux femmes pour poursuivre avec encore plus de détermination la lutte afin de réduire les contraintes qui s'opposent à leur pleine et entière participation à la vie politique de la Nation.
Dans ce noble combat, a–t-il indiqué, nous serons fermement à leur côté, parce que nous sommes convaincus que c'est tous ensemble que nous gagnerons la bataille du bien-être, de la justice sociale et du développement national.
C'est dire que le thème de cette journée consacrée exclusivement à la femme nigérienne à savoir « Autonomisation des Femmes et des Filles en milieu rural » cadre parfaitement avec cette vision exprimée au plus haut sommet de mettre la femme nigérienne au cœur de toute action de développement dans notre pays. 13 mai 1991- 13 mai 2018: cela fait aujourd'hui 27 ans que nous célébrons la journée nationale de la femme nigérienne. 27 ans de luttes acharnées, de combat sans répit et de sensibilisation tous azimuts pour faire admettre à tous, les droits inaliénables de la Nigérienne.
Que ce combat fut dur, souvent harassant, à la limite décourageant. Cependant, la Nigérienne a résisté, elle a redoublé beaucoup plus d'abnégation, beaucoup plus de détermination, beaucoup plus d'engagement et de don de soi pour s'affirmer en revendiquant ses droits dans une société fondamentalement caractérisée par la prédominance des droits de l'homme sur ceux de la femme. Une société très souvent tirée vers le bas du fait de certaines pesanteurs socioculturelles réfractaires au développement et abusivement justifiées, souvent sous le couvert de la religion.
Pourtant, l'Islam, religion de la majorité des Nigériens a placé la femme dans une sphère élevée en réaffirmant qu'elle a des droits autant que l'homme et des devoirs conformes à ses capacités et à sa nature, mettant ainsi fin à cette méprise vis à vis de la femme. Tout comme l'homme, la femme en Islam jouit du droit de faire des transactions, du droit de vendre, d'acheter, d'être propriétaire, bref de participer à toutes les actions de développement, y compris celles de la défense de l'intégrité du territoire, donc sur les théâtres des opérations, etc. DIEU, le Très Haut a consacré toute une sourate aux femmes. Ce qui démontre que la femme jouit d'une attention particulière en Islam.
C'est fort de cette conviction qu'à la veille de la Conférence Nationale Souveraine, les femmes nigériennes, non contentes de leur représentation à ce grand rendez-vous des forces vives de la Nation, ont noué leur pagne pour arracher de haute lutte leurs droits. Elles ont alors battu le pavé de la Place de la Concertation pour déferler jusqu'à la Primature pour revendiquer leur droit d'avoir une participation digne aux assises de la Conférence Nationale Souveraine.
Ce fut alors le déclenchement de la grande bataille de la femme nigérienne, celle-là qui est la première à se lever le matin et la dernière à se coucher le soir, pour veiller sur le bien-être au sein de la famille. Elle avait décidé de ne plus se faire conter.
Aujourd'hui, après plusieurs années de combat, même si les harassantes corvées d'eau et de bois et autres rudes tâches auxquelles elle est confrontée n'ont pas disparu, force est de reconnaître que des progrès significatifs ont été enregistrés.
Il s'agit de la loi sur le quota, qui permet aujourd'hui à la femme d'être présente dans toutes les instances de décision, de la présence remarquée des femmes dans les différentes institutions.
Le Gouvernement nigérien a révisé et adopté la Politique Nationale de Genre en 2017 et son plan d'action 2017-2021; la Stratégie Nationale d'Autonomisation Economique de la Femme et son plan d'action 2018-2022 ; la Stratégie Nationale de lutte contre les violences basées sur le genre et son plan d'action 2017-2021, la Révision de la loi 2000-08 dite loi sur le quota en 2014 ; la Stratégie d'éradication de la fistule ; l'élaboration d'un plan d'actions national sur la Résolution 1325 des Nations Unies sur paix et sécurité; la mise en place de l'Observatoire National pour la Promotion du Genre ; le décret portant sur la scolarisation et le maintien de la jeune fille à l'école ; l'élaboration de la Stratégie Nationale d'Autonomisation de la Femme; l'élaboration d'une Stratégie Nationale et d'un programme national de promotion du leadership féminin, etc.
Mieux, le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, reste toujours déterminé à accompagner les femmes et à leur garantir un meilleur devenir, comme il s'est d'ailleurs engagé lors de son premier discours d'investiture : ''En ce jour solennel, je pense aussi à ces femmes qui meurent en donnant la vie, à celles qui sont usées par les corvées d'eau, de bois et autres travaux ménagers ; (...). Je connais leurs attentes et je m'efforcerai d'y répondre avec l'aide de Dieu.».
Il a réitéré cet engagement en lançant un appel aux femmes pour poursuivre avec encore plus de détermination la lutte afin de réduire les contraintes qui s'opposent à leur pleine et entière participation à la vie politique de la Nation.
Dans ce noble combat, a–t-il indiqué, nous serons fermement à leur côté, parce que nous sommes convaincus que c'est tous ensemble que nous gagnerons la bataille du bien-être, de la justice sociale et du développement national.
C'est dire que le thème de cette journée consacrée exclusivement à la femme nigérienne à savoir « Autonomisation des Femmes et des Filles en milieu rural » cadre parfaitement avec cette vision exprimée au plus haut sommet de mettre la femme nigérienne au cœur de toute action de développement dans notre pays.

Alio Daouda

Sport

Football féminin / Tournoi UFOA B à Abidjan : Le naufrage collectif des Gazelles du Niger

Football féminin / Tournoi UFOA B à Abidjan : Le naufrage collectif des Gazelles du Niger

Pour sa première participation à une compétition majeure de la sous région ouest africaine, le onze national féminin du Niger a fait une prestation des plus minables sur la pelouse du stade de Treichville à Abidjan à l'occasion du tournoi de l'UFOA B. Les Gazelles ont fait un naufrage collectif dans la lagune Ebrié, en se faisant malmener par leurs adversaires maliennes, nigérianes et Burkinabè.En trois sorties, les Gazelles ont en effe...

Décès de Balla Kado : Une icône de la lutte traditionnelle s'éteint

Décès de Balla Kado : Une icône de la lutte traditionnelle s'éteint

La lutte traditionnelle nigérienne vient de perdre une de ses figures marquantes. En effet, Balla Kado, un des gladiateurs des arènes a tiré sa révérence hier à Matamèye, région de Zinder. A 73 ans, cet ancien lutteur figure parmi les personnalités ayant contribué à l'émergence de la lutte traditionnelle au Niger. Combattant redoutable et imperturbable, Balla a livré des combats spectaculaires dans toutes les arènes de lutte de notre pa...

Lancement des examens sportifs du BEP et du CAP session 2019 : 4.470 candidats engagés pour les épreuves

Lancement des examens sportifs du BEP et du CAP session 2019 : 4.470 candidats engagés pour les épreuves

Le ministre des Enseignements Professionnels et Techniques, M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri, a procédé le 27 avril dernier, au lancement des épreuves sportives du BEP (Brevet d'Etudes Professionnelles) et du CAP (Certificat d'Aptitude Professionnelle), session 2019. Accompagné par le Gouverneur de Niamey, M. Issaka Hassane Karanta et des membres de son cabinet, le ministre Abdoulkadri s'est successivement rendu au Centre Technique Kalmah...

Célébration de la fête de la Concorde à Dosso : Une course hippique internationale dotée d'un grand prix du Premier mini…

Célébration de la fête de la Concorde à Dosso : Une course hippique internationale dotée d'un grand prix du Premier ministre

Après une semaine de compétitions, la course hippique internationale qu'organise à Dosso la fédération nigérienne des sports équestres (FENISEQ) a pris fin le samedi dernier sous la présidence du premier ministre chef du gouvernement S.E Brigi Rafini parrain de cette course. Cette manifestation qui rentre dans le cadre de la fête de la concorde nationale célébrée le 24 avril a opposé les chevaux des écuries du Niger, du Nigéria, du Tcha...

Finale de la compétition de la lutte traditionnelle dénommée Coupe du Président de la République : Kadri Abdou dit Issak…

Finale de la compétition de la lutte traditionnelle dénommée Coupe du Président de la République : Kadri Abdou dit Issaka Issaka remporte le trophée

L'Arène des Jeux de Luttes Traditionnelles de Niamey a vibré du 29 Mars au 2 Avril au rythme de la compétition de la Coupe du Président de la République, SE Issoufou Mahamadou. Ce tournoi a été organisé à l'occasion du huitième anniversaire de l'accession à la magistrature suprême du pays, du Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou. La finale qui s'est déroulée dans une ambiance empreinte de chaleur et de fraternité entre les lutteurs, a ...

Football/ Eliminatoires de la CAN 2019 des U23 : Le Mena encore out !

Football/ Eliminatoires de la CAN 2019 des U23 : Le Mena encore out !

Après l'élimination de l'équipe fanion du Niger, le Mena senior, dans la course à la Coupe d'Afrique des Nations qui se tiendra au mois de juin prochain en Egypte, l'équipe nationale des U23 du Niger vient également de subir le même sort en se faisant écarter de la compétition par les Eléphanteaux de la Côte d'ivoire vainqueur en aller et retour.Le premier acte de cette rencontre a été joué vendredi dernier sur la pelouse du stade Génér...

Deuxième édition de la Coupe de lutte traditionnelle de Niger-Poste : Yacouba Adamou de Niamey remporte le trophée

Deuxième édition de la Coupe de lutte traditionnelle de Niger-Poste : Yacouba Adamou de Niamey remporte le trophée

Le Groupe Niger-Poste a organisé en collaboration avec la Direction Régionale des Sports et de la Jeunesse, du 22 au 24 mars 2019, la deuxième édition de la Coupe de lutte traditionnelle, dénommée "coupe Niger-Poste". Cette deuxième édition a été lancée le 22 mars dernier, dans l'après-midi, à l'Arène de Lutte Traditionnelle de Niamey. À l'issue des confrontations, c'est le lutteur Yacouba Adamou de Niamey qui est sorti vainqueur de la ...

Maradi : "La FENIFOOT satisfaite de l'organisation CAN U20 Total-Niger" Selon le Colonel Major, Djibrilla Hima…

Maradi : "La FENIFOOT satisfaite de l'organisation CAN U20 Total-Niger" Selon le Colonel Major, Djibrilla Hima Hamidou

En visite de travail à Dosso, Tahoua et Zinder, le président de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT), Colonel Major, Djibrilla Hima Hamidou a fait une escale à Maradi. Dès son arrivée, il a tenu une réunion à laquelle ont assisté les responsables de la ligue régionale de football, les responsables des clubs départementaux.Au cours de cette rencontre, le président de la FENIFOOT, Colonel Major, Djibrilla Hima Hamidou a tenu à ...

Lancement hier de la Coupe de la ligue régionale de Niamey U-17 : Détecter les jeunes talents au profit du football nigé…

Lancement hier de la Coupe de la ligue régionale de Niamey U-17 : Détecter les jeunes talents au profit du football nigérien

La coupe de la ligue régionale de Football de Niamey de moins de 17 ans se tient depuis hier au Stade Municipal de Niamey. Le coup d'envoi du tournoi a été donné par le président de la Délégation Spéciale de Niamey, M. Mouctar Mamoudou, et le président de la Fédération Nigérienne de Football, le Colonel-major Djibrilla Hima Hamidou. Ce sont 22 équipes qui sont engagées dans la quête du précieux trophée.La cérémonie du lancement a débuté...

Visite du président du COSNI à Lausanne en Suisse : Elhadj Idé Issaka rencontre le président du CIO

Visite du président du COSNI à Lausanne en Suisse : Elhadj Idé Issaka rencontre le président du CIO

Le président du Comité Olympique et Sportif du Niger (COSNI), Elhadj Idé Issaka, accompagné du Secrétaire général de cette même institution, M. Tidjani Youssouf, a effectué la semaine dernière une visite de travail au siège du Comité International Olympique (CIO) à Lausanne en Suisse. Cette visite du président du COSNI à Lausanne répond à une invitation que lui a adressée le président du CIO, M. Thomas Bach.A l'occasion de cette visite,...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Consommation des arômes et sels artificiels : Des …

Consommation des arômes et sels artificiels : Des additifs alimentaires pas toujours bénéfiques pour notre santé

Communément appelés «arôme Maggi», les exhausteurs de goût ou additifs alimentaires envahi...

jeudi 23 mai 2019

Témoignages de certaines ménagères sur l'effet des…

Témoignages de certaines ménagères sur l'effet des arômes industriels ou « bouillon » sur la santé

Les arômes importés constituent un problème sanitaire important. En effet, il n'est pas ra...

jeudi 23 mai 2019

Le coût du hadj 2019 : Le pèlerinage aux lieux sai…

Le coût du hadj 2019 : Le pèlerinage aux lieux saints de l'Islam, de plus en plus un fardeau pour les fidèles

« L'Etat n'invente pas le prix du Hadj mais étudie toutes les dépenses par rubrique, fait ...

jeudi 16 mai 2019

L'air du temps

Et bientôt la frénésie des préparatifs de la fête

Et bientôt la frénésie des préparatifs de la fête

Jour ''J'' moins 28 ; - 27 ;... -11 ; -10 ; -9, etc. Le compte à rebours est en marche, no...

jeudi 23 mai 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.