Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Le Hadj : Un voyage de tous les sacrifices



KaabaDans quelques jours, les pèlerins nigériens convergeront Incha Allah vers les Lieux Saints. Le début des vols à destination de l'Arabie Saoudite dans le cadre du hadj 2018 est en effet prévu pour la fin de ce mois de juillet. Le Hadj ou pèlerinage à la Mecque, est l'un des cinq piliers de l'Islam. Selon la religion musulmane, pour accomplir le hadj il faut croire en Dieu et en l'islam, être sain d'esprit, être majeur, être en bonne santé et avoir l'argent pour le voyage et le séjour, sans compromettre l'existence du reste de la famille. En somme, tout musulman adulte, homme ou femme ayant des moyens financiers suffisants et une bonne aptitude physique, se doit d'accomplir le hadj au moins une fois dans sa vie. Pour respecter ce pilier important de leur religion, certains musulmans nigériens n'ont financièrement aucune difficulté. D'autres par contre mettent les bouchées doubles pour trouver l'argent nécessaire à ce voyage de toute une vie dit on. Cela en économisant pendant des années pour acheter le billet pour la Mecque, ou en mettant sur le marché, maisons, parcelles, animaux et tout autre bien permettant de réunir la somme nécessaire pour le voyage.
Depuis quelques années, cette somme connait malheureusement une augmentation au Niger où, il faut aujourd'hui débloquer plus de 2 millions de F CFA pour effectuer le pèlerinage à la Mecque. Mais cela ne décourage nullement, les candidats au hadj dont le nombre ne cesse de croitre également au point ou des mesures sont prises pour les limiter. Au Niger par exemple, ceux qui ont déjà effectué ce voyage doivent débourser plus de 3 millions de FCFA pour retourner faire un autre pèlerinage. D'autres pays musulmans, ont mis en place, un tirage au sort pour désigner les fidèles qui accompliront le hadj. Ailleurs, il semble que selon une nouvelle réglementation entrée en vigueur lors du hadj 2013, un musulman ne pourra se rendre à la Mecque dans le cadre du hadj qu'une fois tous les 5 ans. Ce qui est sûr, c'est que ces dernières années, chaque pays reçoit un quota déterminant le nombre de pélerins qu'il est tenu de respecter. C'est ainsi que pour le hadj 2018, notre pays a droit à 15.891 pèlerins.
Chaque pays envoie donc un nombre déterminé de pèlerins qui se
retrouvent à la Mecque pour accomplir avec ferveur, les rites que le prophète Mohamed (PSL) avait accomplis lors de son dernier pèlerinage quelques temps avant sa mort. C'est dire toute l'importance du hadj qui ne doit pas être entrepris à la légère mais plutôt avec sincérité et dévotion envers Allah. Ce que les agences de voyage doivent s'acharner à expliquer aux pèlerins dont beaucoup n'ont d'autres intentions que d'aller faire des achats. Du coup, plus de temps est passé dans les boutiques ou dans les chambres d'hôtel pour parler politique qu'à la Kaaba par exemple pour faire des tawafs. Les agences se multiplient, mais certaines d'entre elles doivent aussi revoir leur encadrement afin d'aider les pèlerins à obtenir tous les avantages du Hadj. En effet, selon la tradition musulmane, le pèlerinage permet l'expiation et la rémission des grands et des petits péchés conformément à la parole du Prophète Mohamed (PSL) rapportée par Boukhari. En fait si le hadj s'est déroulé dans les conditions requises, la Hadjia ou le El Hadj devient exempt de péchés comme s'il venait de naître.
Parce que donc le pèlerinage a
plusieurs avantages parce qu'il constitue une série d'efforts, de sacrifices, d'épreuves à subir, de dépense financière importante, un accent particulier doit être mis pour encadrer les pèlerins sur les lieux saints afin qu'ils tirent profit du Hadj, ce voyage de tous les sacrifices.
A Niamey, le Commissariat chargé de l'organisation du Hadj, les agences de voyage et l'avionneur s'accordent à dire que les préparatifs se déroulent bien, gageons qu'ils sauront également relever le défi en terre sainte. Hadj Mabrour à tous les pèlerins.

Par Idé Fatouma(onep)
20/07/18

Sport

Conférence de presse relative à la 21ème édition de la CAN- U20 : « Notre pays est prêt à accueillir cette compétition »…

Conférence de presse relative à la 21ème édition de la CAN- U20 : « Notre pays est prêt à accueillir cette compétition » déclare le ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum

Le ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum, président du Comité National de l'organisation de la 21ème édition de la Coupe d'Afrique des Nations des moins de 20 ans (CAN- U20) et le président de la Fédération Nigérienne de Football, le Colonel-major Djibrilla Hima Hamidou, Vice-président dudit comité, ont co-animé hier matin une conférence de presse à travers laquelle ils ont invité les journalistes sportifs et les média...

Ouverture de la Saison sportive des Forces Armées Nigériennes : "Pour toute armée qui se veut efficace, le sport es…

Ouverture de la Saison sportive des Forces Armées Nigériennes : "Pour toute armée qui se veut efficace, le sport est primordial" selon le commandant de bataillon des sports

Le commandant de la Circonscription Militaire de Niamey, le Colonel-major Oumar Doro a procédé le 11 janvier dernier au lancement de la saison sportive 2019 des Forces Armées Nigériennes (FAN). La cérémonie du lancement qui a regroupé les éléments des FAN ainsi que ceux des Forces de Défense et de Sécurité, s'est déroulée en présence de Chef d'Etat-major Particulier du Président de la République, le Chef d'Etat-major de l'Armée de Terre...

1er Séminaire des entraineurs d'Elites du Niger : Analyse sans complaisance des maux qui minent le football nigérien

1er Séminaire des entraineurs d'Elites du Niger : Analyse sans complaisance des maux qui minent le football nigérien

Le président de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT), le Colonel-major Djibrilla Hima Hamidou, a présidé hier matin, la cérémonie d'ouverture du 1er séminaire des entraineurs d'Elites du Niger au Centre National Technique de la FENIFOOT. Ce séminaire a été placé sous le thème :« Analyse Technique de la Pratique du Football d'Elites et impact sur les résultats des équipes engagées en compétition inter-club de la CAF et des équ...

Dosso/Lutte traditionnelle : Accueil populaire réservé au champion national 2019 Kadri Abdou dit Issaka Issaka

Dosso/Lutte traditionnelle : Accueil populaire réservé au champion national 2019 Kadri Abdou dit Issaka Issaka

Les populations de la région de Dosso sont sorties très tôt le vendredi 4 janvier dernier pour réserver un accueil des grands jours à Kadri Abdou dit Issaka Issaka, champion national de lutte traditionnelle édition 2019. Commerçants, transporteurs, conducteurs de kabou-kabou, scolaires, bref, toutes les populations de la cité des Djermakoye ont attendu jusqu'en début d'après-midi pour ne pas rater ce rendez-vous historique.C'est à parti...

Fin, hier, à Tillabéri de la 40e édition du Sabre National de lutte traditionnelle : Kadri Abdou dit Issaka Issaka, sacr…

Fin, hier, à Tillabéri de la 40e édition du Sabre National de lutte traditionnelle : Kadri Abdou dit Issaka Issaka, sacré champion national

Le nouveau roi des arènes est connu depuis hier après-midi à l'arène Naroua Sanou de Tillabéri à l'issue de la finale de la 40ème édition du Sabre National de la lutte traditionnelle ayant opposé Kadri Abdou dit Issaka Issaka de Dosso à Noura Hassane également de Dosso. Au bout de 4 minutes 14 secondes de combat, Issaka Issaka disposa du jeune Noura Hassane, remportant ainsi, pour la 3ème fois, le Sabre National. Précisons que la finale...

40ème édition du Sabre National de lutte traditionnelle : La région de Dosso, championne avant la finale !

40ème édition du Sabre National de lutte traditionnelle : La région de Dosso, championne avant la finale !

      La 40ème édition du Sabre National est entrée dans ses phases terminales de la plus belle manière, avec des prestations alléchantes, qui tranchent d'avec les arrangements connus lors des rencontres inter régions. Sur les 12 lutteurs qui ont franchi la 2ème phase de la compétition, il ne reste que quatre invaincus à l'issue des huitièmes et quarts de finales disputés respectivement dans la matinée et la soirée d'h...

Dernière journée des rencontres inter régionales du Sabre national de lutte traditionnelle : 12 invaincus abordent les p…

Dernière journée des rencontres inter régionales du Sabre national de lutte traditionnelle : 12 invaincus abordent les phases finales

Les compétions de la 40ème édition du Sabre National de lutte traditionnelle se poursuivent dans l'aire de combat de l'arène Naroua Sanou de Tillabéry. Les rencontres entre les régions ont pris fin hier dans la discipline et le fair-play. Dans la matinée, les combats ont opposé Tahoua à Niamey, puis Maradi à Agadez. Dans la soirée Tillabéry a affronté Zinder, tandis que Dosso et Diffa ont fermé la manche.L'arène Naroua Sanou continue à ...

5ème journée des compétions de la 40ème édition du Sabre National : Plus que 13 lutteurs dans la course au prestigieux s…

5ème journée des compétions de la 40ème édition du Sabre National : Plus que 13 lutteurs dans la course au prestigieux sabre

Les pugilats se poursuivent dans l'arène des Jeux de Lutte Traditionnelle Naroua Sanou de Tillabéry. Les chutes s'enchainent et certaines plus spectaculaires que les autres. Cependant après quatre journées de prestations, la 5ème journée a malheureusement été marquée par des arrangements observés par les avertis du sport roi au Niger et même par les simples les spectateurs. Un constat confirmé par la commission des combats truqués et pa...

Poursuite des compétitions de la 40e édition du Sabre National : Les combats font rage à l'arène de Tillabéri

Poursuite des compétitions de la 40e édition du Sabre National : Les combats font rage à l'arène de Tillabéri

L'Arène des jeux Traditionnels Naroua Sanou de Tillabéry vibre depuis le 25 décembre dernier au rythme des confrontations entrant dans le cadre de la 40e édition du Sabre National dans la discipline et le fair-play. A l'issue de la première journée des compétitions, 42 lutteurs sont déjà éliminés de la course. Les rencontres de la deuxième journée ont d'abord opposé dans la matinée Maradi à Diffa, puis Niamey-Dosso. Dans la soirée, Taho...

Première journée des compétitions de la 40ème édition du Sabre National : Le champion en titre rassure, de grands favori…

Première journée des compétitions de la 40ème édition du Sabre National : Le champion en titre rassure, de grands favoris déjà hors course

Les compétitions de la 40ème édition du Sabre National ont débuté hier matin à l'Arène Naroua Sanou de Tillabéry avec à l'affiche des prestations riches en technique. La première journée des compétions a enregistré la participation massive du public de la région de Tillabéri ayant effectué le déplacement pour apprécier les vives confrontations au menu du jour. Celles-ci ont opposé dans la matinée Niamey à Agadez, Diffa à Tahoua ; et dan...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Mendicité à Niamey :Un phénomène qui prend de l'am…

Mendicité à Niamey :Un phénomène qui prend de l'ampleur

Pas un carrefour ou une grande place publique de Niamey qui ne soit aujourd'hui envahi par...

vendredi 18 janvier 2019

La Fédération Nigérienne des Personnes Handicapées…

La Fédération Nigérienne des Personnes Handicapées face à la problématique

La mendicité est traditionnellement reconnue aux personnes vivant avec un handicap, qui ne...

vendredi 18 janvier 2019

"La responsabilité est partagée entre l'Etat …

"La responsabilité est partagée entre l'Etat et la société" selon le sociologue Sani Yahaya Djanjouna

Le concept de la mendicité peut être défini selon le socio-anthropologue Sani Yahaya Djanj...

vendredi 18 janvier 2019

L'air du temps

Gare aux vandales !

Gare aux vandales !

      Trop, c'est trop !... A partir du début du mois de février 2019, d...

vendredi 18 janvier 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.