Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Cinquantenaire de la Société Nigérienne d'Electricité (NIGELEC) : Boukari Kané, une figure marquante de la NIGELEC


boukari-kaneIl est incontestablement celui qui a posé les jalons de la Société Nigérienne de l'Electricité (NIGELC) pour avoir été le tout premier directeur général de ladite société qu'il dirigea pendant plus d'une décennie, précisément de Juin 1970 à mars 1985. Ingénieur électricien formé à l'Ecole supérieur d'électricité (SUPELEC) de France en 1962, Kané Boukari débuta d'abord sa carrière à la Société Africaine d'Electricité (SAFELEC) en tant que stagiaire post scolaire avant d'occuper le poste de chef de production. La SAFELEC couvrait à l'époque un certain nombre d'Etats de l'Afrique Occidentale à l'exception du Sénégal, de la Côte d'Ivoire et de la Guinée. Avec l'avènement de l'autonomie intérieure de la Loi cadre et les Indépendances de plusieurs pays africains, les mutations ont fait en sorte qu'on est passé de l'Energie AOF à SAFELEC. Au Niger, il a fallu 1968 pour voir la création de la société nationale qui va s'occuper désormais de l'électricité.
Après la création de la Société Nigérienne d'Electricité le 7 septembre 1968, Kane Boukari a été nommé chef de service technique de la NIGELEC où il s'est vu confié une tâche extrêmement importante à savoir le suivi de la Centrale Niamey II (Route aéroport). En 1970, soit deux ans après la création de la NIGELEC, Kané Boukari prit les rennes de cette société avec comme ambition d'œuvrer au rayonnement de la nigérienne de l'électricité en procédant à l'interconnexion massive aussi bien dans la capitale et que dans les autres villes du Niger. Les défis étaient énormes à cette époque-là, dans la mesure où la plupart des cadres étaient des expatriés. C'est dire que la formation des cadres nigériens figurait déjà parmi les priorités des priorités de la NIGELEC pour suivre son évolution.
En outre, l'électrification du Niger a commencé en 1952 avec notamment celle de la ville de Niamey et précisément le quartier plateau où se trouvaient les services administratifs. «Nous avons poursuivi l'activité de ce vaste chantier d'électrification du pays parce qu'à la création de la NIGELEC, il n'y avait que les exploitations de Niamey ; de Zinder ; de Maradi et d'Agadez. Tout le reste des villes du Niger ont connu un début d'électrification vers les années 80, période à laquelle je suis parti. A mon départ de la Nigelec, il y'avait au moins 19 centres. Aujourd'hui, il ya des centaines pour vous dire que les progrès sont énormes. Sous le régime de la concession, l'activité de production d'électricité était complétée par une activité Eau, c'est-à-dire que la NIGELEC s'occupait de l'eau sous le régime de la gérance pour le compte de l'Etat», a expliqué Kané Boukari. En général, l'électrification suit l'adduction d'eau. Comme on peut le voir, c'est l'eau qui devient le client de l'électricité.
Parmi les grands projets de la NIGELEC qui étaient exécutés et les actes majeurs posés au temps de cet ingénieur chevronné, on peut citer la construction de la centrale de Niamey II ; les accords signés en 1972 entre le Niger et le Nigeria pour l'interconnexion ; la mise en service de la ligne de 132 KV qui relie Birni Kebbi à Niamey en 1976 ; la Société Nigérienne du Charbon Anou Arraren (SONICHAR) qui était aussi un projet majeur pour la NIGELEC dont Kané Boubari fut d'ailleurs Administrateur délégué de 1975-1984 etc. S'agissant des difficultés de la NIGELEC, l'ingénieur électricien précise qu'elles sont dues essentiellement à un sous-investissement parce que localement, la puissance disponible n'était pas suffisante. Ces difficultés subsistent encore malgré la centrale thermique de Gorou-banda et la centrale de Goudel qui a connu l'installation d'un second groupe. « Moi qui suis à la base de la construction de cette centrale, je ne peux pas donner des raisons pour lesquelles le second groupe n'a pas été installé surtout quand on a des problèmes de production», s'étonne Kane Boukari.
Certes le développement de la ville de Niamey met la Nigelec dans une position difficile. « En effet, la course entre la demande et l'offre ne s'arrête jamais. Elle est continue. Mais il est souhaitable qu'on ne soit pas toujours dans la position du demandeur seulement parce que l'interconnexion signifie en fait partenariat » estime-t-il. Il y a des moments où c'est la production locale qui fournit l'électricité aux abonnés. « Une telle situation peut arriver, on devrait accélérer des projets comme Salkadamna et de Kandadji pour qu'ils se réalisent parce que ce sont des puissances assez intéressantes qui seront produites» a conseillé Kané Boukari avant de relever que le Nigeria qui nous fournit de l'électricité, lui-même n'en a pas assez.
Des pistes de solution pour sortir de la dépendance énergique
La réalisation des projets comme Kandadji et Salkadamna s'avère indispensable même si Kandadji n'est que 130 MW. La Nigelec doit suivre de près ces grands projets structurants dans la mesure où c'est à elle qu'il incombe d'incorporer cette énergie pour le transport et la distribution. M. Kané Boukari regrette par ailleurs le retard pris par la NIGELEC dans l'adoption de l'énergie solaire. « Quoi que l'on dise, l'énergie solaire photovoltaïque reste et demeure la clef de voûte pour sortir de la dépendance énergique chronique» dit-il, précisant cependant que l'énergie solaire est très rentable dans la petite électrification. Des pays comme le Burkina Faso ; le Mali et Sénégal sont très avancés dans le mixte énergique alors que le Niger du Professeur Abdou Moumouni Dioffo devrait les dépasser nettement. Il revient maintenant à la Nigelec de poursuivre l'interconnexion de façon à franchir la production des diesels isolés car, il faut que les campagnes nigériennes profitent de l'électrification.

Hassane Daouda(onep)
10/09/18

Sport

Football: Le Niger bat le Maroc en match amical

Football: Le Niger bat le Maroc en match amical

Le MENA a battu les Lions de l'Atlas, hier, en match amical qui s'est joué au Stade général Seyni Kountché de Niamey 1 but à 0. Le but a été marqué Cissé. Emmenés par Jemal Sellami, coach vainqueur du CHAN 2018, les Lions de l'Atlas se sont inclinés sur un but en deuxième période de jeu. Ces rencontres amicales du Royaume chérifien s'inscrivent dans la préparation pour les éliminatoires du CHAN 2020. Le prochain match du Maroc est prévu...

Cérémonie d'accueil du médaillé des Jeux Olympiques de la Jeunesse : Maharana Amadou Toudjani, une autre fierté national…

Cérémonie d'accueil du médaillé des Jeux Olympiques de la Jeunesse : Maharana Amadou Toudjani, une autre fierté nationale

Après Issaka Daboré en 1972, Abdoul Razak Issoufou Alfaga en 2016, le Niger vient d'enregistrer un nouveau médaillé olympique : il s'agit du jeune Maharana Amadou Toudjani qui a remporté une médaille de bronze en Taekwondo lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) qui se sont déroulés à Buenos Aires en Argentine. Au cours de ces JOJ, le Niger a aligné trois athlètes en Taekwondo, en natation et athlétisme.C'est dans une ambiance fes...

Jeux Olympiques de la Jeunesse à Buenos Aires en Argentine : Amadou Tidjani Maharana décroche la médaille de bronze

Jeux Olympiques de la Jeunesse à Buenos Aires en Argentine : Amadou Tidjani Maharana décroche la médaille de bronze

Les jeux olympiques de la Jeunesse 2018 ont débuté samedi dernier dans la capitale argentine, Buenos Aires. Le Niger qui participe à cet événement planétaire avec une délégation étriquée de dix personnes faute de moyens, a pu décrocher une médaille de bronze grâce à Amadou Tidjani Maharana en Taekwondo.A ces jeux olympiques de Buenos Aires, le Niger est représenté par trois athlètes dont deux en universalité et un sur qualification. Il ...

Lancement de la saison sportive 2018-2019 de la Fédération Nigérienne de Rugby : La saison s'annonce très animée, selon …

Lancement de la saison sportive 2018-2019 de la Fédération Nigérienne de Rugby : La saison s'annonce très animée, selon le président de la FENIRUGBY

La Fédération Nigérienne de Rugby a procédé samedi 6 octobre dernier, au Stade Général Seyni Kountché de Niamey, au lancement de sa saison sportive 2018-2019. C'était au cours d'une cérémonie qui a enregistré la participation du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Moctar Kassoum, de l'Ambassadeur de France au Niger SE. Marcel Escure ainsi que du président de la FENIRUGBY, M. Daouda Nouhou, des joueurs et des amateurs de rugby.La f...

Fin de la 14ème édition du championnat national de Hand-ball : L’As FAN remporte la coupe en catégorie Homme et l’As St…

 Fin de la 14ème édition du championnat national de Hand-ball : L’As FAN remporte la coupe en catégorie Homme et l’As Stade primée en catégorie Dame Débuté le lundi 24 septembre, la 14ème édition du championnat national du Hand-ball a pris fin le 29

Débuté le lundi 24 septembre, la 14ème édition du championnat national du Hand-ball a pris fin le 29 septembre dernier à l'académie des arts martiaux. Après 6 jours de compétition, l'As FAN a remporté la coupe en catégorie Homme tandis que l'As stade a été remporté le trophée en catégorie Dame.La Fédération Nigérienne de Handball a réuni 24 équipes lors de ce championnat. « Le pari de l'organisation est gagné, nous avons réussi à rassem...

14éme édition du championnat national du Hand-ball : Les joutes ont commencé

14éme édition du championnat national du Hand-ball : Les joutes ont commencé

La 14ème édition du championnat national du Hand-ball, qu'organise la Fédération nigérienne de Hand-ball a débuté lundi 24 dernier, dans l'après-midi à l'Académie des arts martiaux de Niamey.Toutes les ligues régionales sont représentées par des équipes en dames et hommes à cette compétition. C'est le Secrétaire général du Ministère de la Jeunesse et des Sports qui a donné le coup d'envoi de cette 14ème édition (qui durera 6 jours) en p...

Point de presse du président de la Confédération Africaine de Football (CAF) : Ferme détermination à développer le footb…

Point de presse du président de la Confédération Africaine de Football (CAF) : Ferme détermination à développer le football africain

Séjournant dans notre pays, le président de la Confédération Africaine de Football (CAF), M. Ahmad Ahmad a animé le samedi dernier une conférence de presse au siège de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT) au cours de laquelle il a répondu aux questions des journalistes sportifs concernant le développement du football africain.A l'entame de ses propos, le président de la CAF, M. Ahmad Ahmad a salué d'abord le travail important...

Assemblée générale Extraordinaire et Elective de l'UFOA B : Le Colonel- Major Djibrilla Hima Hamidou élu président

Assemblée générale Extraordinaire et Elective de l'UFOA B : Le Colonel- Major Djibrilla Hima Hamidou élu président

L'Assemblée générale Extraordinaire et Elective de l'Union des Fédérations Ouest Africaines de Football(UFOA B), s'est tenue le vendredi dernier à Niamey en marge des compétitions entrant dans le cadre des éliminatoires de la CAN U17 qui se déroulera en Tanzanie en 2019 pour le compte de la zone UFOA B que le Niger a accueilli du 2 au 15 Septembre. A l'issue de l'Assemblée générale, c'est le président de la Fédération Nigérienne de Foot...

Point de Presse du président de la FENIFOOT : Le Colonel Major fustige l'attitude des joueurs du Mena

Point de Presse du président de la FENIFOOT : Le Colonel Major fustige l'attitude des joueurs du Mena

Le président de la Fédération Nigérienne de Football le Colonel-major Djibrilla Hima Hamidou a animé hier matin un point de presse au cours duquel il a abordé entre autres la question relatives à la vidéo qui a été diffusée par les joueurs de Mena après leur échec contre les Pharaons d'Egypte de Mohamed Salah, ainsi que la question de la lenteur administrative observée ici et là au niveau du Ministère de tutelle et les difficultés finan...

Commentaire : Agir au plus vite pour sauver le Mena

Commentaire : Agir au plus vite pour sauver le Mena

Dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations 2019, en deuxième journée, le Mena du Niger a affronté samedi dernier à Alexandrie les Pharaons d'Egypte. Pendant cette rencontre, le onze national du Niger a fondu comme beurre au soleil. Par six fois, le portier Daouda Kassali est allé chercher la balle au fond de ses filets. Une véritable douche froide qui a suscité l'ire de beaucoup de Nigériens qui ne comprennent pas...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances…

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances de la Cure salée

Dans le langage des routiers nigériens, l'expression ''éviter les nids de poule'' est bien...

vendredi 26 octobre 2018

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdu…

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdure encore !

7 heures le matin au quartier Aghafey de Ingall. Les visiteurs sont curieux d'assister à u...

vendredi 26 octobre 2018

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure Salée ne se limite pas seulement à la jouissance culturelle des communautés nomade...

vendredi 26 octobre 2018

L'air du temps

Grosse arnaque à Niamey

Grosse arnaque à Niamey

Des centaines de millions envolées dans la nature dans le ciel gris de Niamey, plusieurs c...

vendredi 16 novembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.