Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Tinni Abdou


sportSéjournant dans notre pays, le président de la Confédération Africaine de Football (CAF), M. Ahmad Ahmad a animé le samedi dernier une conférence de presse au siège de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT) au cours de laquelle il a répondu aux questions des journalistes sportifs concernant le développement du football africain.
A l'entame de ses propos, le président de la CAF, M. Ahmad Ahmad a salué d'abord le travail important de la presse qui a permis à la CAF de voir clairement ce qui se passe dans le milieu footballistique, dans sa politique d'assainissement. Grâce au travail de certains journalistes d'investigation, une vingtaine d'arbitres ont été sanctionnés. En effet, il a noté que la CAF et la presse sont liées par la seule cause, visant à développer le football africain. Il a remercié le Chef de l'Etat pour l'avoir reçu et échangé sur le développement du football au Niger. Il a également félicité le Niger pour la position qu'il occupe au niveau de l'UFOA B ainsi que l'élection du président de la FENIFOOT au poste du président de l'UFOA B. Répondant à la question relative à l'organisation de la CAN 2019, il a noté que c'est une situation qui concerne la CAF de manière générale. C'est à l'instance faitière de prendre une décision collégiale conformément à ses missions et à ses objectifs. En outre, le président de la CAF a évoqué l'investissement opéré par le Maroc, à titre d'exemple pour développer son football. Il a indiqué que l'implication des Chefs d'Etat dans le développement du football en Afrique est importante. Selon lui, les responsables en charge du développement du football au niveau de leurs pays respectifs, ont un contrat d'objectif de quarte (4) ans pour développer le football autour d'un programme dénommé "forward", financé par la FIFA. Le président de la CAF a indiqué avoir apporté du changement. Par exemple auparavant les arbitres sont payés par les Fédérations, mais aujourd'hui ces derniers sont pris en charge par la CAF à travers des virements bancaires. Par ailleurs, M. Ahmad Ahmad a souligné que la réforme qui a été entreprise au niveau des compétitions des jeunes, vise entre autres à réduire les charges des fédérations et les charges des pays, du fait qu'ils supportent les charges de transports aériens des équipes nationales, et d'autres joueurs n'arrivent pas à effectuer le déplacement parce que leurs parents ne voudraient pas les voir voyager loin de leur pays. Par rapport à l'accompagnement de la CAF aux fédérations, il a souligné que son rôle est d'apporter son soutien aux fédérations à travers la formation et l'éducation des acteurs intervenant pour le développement de football dans la prise en charge des stages. Il a félicité le président de la FENIFFOOT concernant les réalisations qui ont été faites au Centre Technique de la FENIFOOT.
On rappelle qu'au cours de son séjour le président de la CAF a visité le Centre Technique National de la FENIFOOT ainsi que l'hôtel dudit Centre. Il a apprécié les principales infrastructures qu'il a visitées.
Laouali Souleymane(onep)

19/09/18



sportL'Assemblée générale Extraordinaire et Elective de l'Union des Fédérations Ouest Africaines de Football(UFOA B), s'est tenue le vendredi dernier à Niamey en marge des compétitions entrant dans le cadre des éliminatoires de la CAN U17 qui se déroulera en Tanzanie en 2019 pour le compte de la zone UFOA B que le Niger a accueilli du 2 au 15 Septembre. A l'issue de l'Assemblée générale, c'est le président de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT) le Colonel-major Djibrilla Hima Hamidou qui a été élu le nouveau président de l'UFOA B.
En prenant la parole à l'ouverture des travaux de l'Assemblée générale Extraordinaire et Elective de l'UFOA B, le ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum s'est réjoui de la confiance placée en notre pays pour abriter d'une part le tournoi qualificatif de l'UFOA B pour la CAN U17, et d'autre part pour la tenue de l'Assemblée générale Extraordinaire et Elective de l'UFOA B.
Auparavant, le président de la Confédération Africaine de Football (CAF) M. Ahmad Ahmad a noté qu'ils se sont fixés pour objectif de développer le football africain en décentralisant beaucoup plus les actions de développement. Il a réaffirmé son engagement à respecter son programme à la base duquel il a été désigné par ses pairs afin de conduire la destinée de l'instance faitière du football africain. Il a salué la réforme qui a été entreprise permettant de regrouper les jeunes dans un pays de la zone où ils se trouvent pour disputer les éliminatoires, au lieu de les déplacer de pays à pays. Cela rassure les parents que leurs enfants ne sont pas loin de leurs pays et ils ne resteront pas longtemps ailleurs du fait qu'ils ont d'autres engagements à savoir la formation, la scolarisation que la CAF doit respecter. La CAF a pris les engagements de décentraliser en vue de réduire également les charges liées aux transports, a indiqué Ahmad Ahmad.
Pour sa part, le président de la FENIFFOOT le Colonel-major Djibrilla Hima Hamidou, a rappelé que ces assises se tiennent à un moment crucial de la vie de leur institution zonale où elle s'apprête à aborder un virage décisif suite à la volonté manifeste des instances faitières notamment la CAF consistant à décliner une restructuration. En effet, il a précisé que cette dynamique nouvelle dans la gouvernance du football vise à asseoir au delà des bonnes pratiques en matière de gestion, une transparence et surtout une implication de tous les acteurs intervenant dans la chaine de décision du renouveau du football continental. Il s'est félicité des nouvelles initiatives prises en si peu de temps pour faire vivre les stades à travers l'organisation des compétitions régionales dans les différentes catégories y compris le football féminin.
Laouali Souleymane(onep)

17/09/18



Au-cours-de-la-confrence-de-presseLe président de la Fédération Nigérienne de Football le Colonel-major Djibrilla Hima Hamidou a animé hier matin un point de presse au cours duquel il a abordé entre autres la question relatives à la vidéo qui a été diffusée par les joueurs de Mena après leur échec contre les Pharaons d'Egypte de Mohamed Salah, ainsi que la question de la lenteur administrative observée ici et là au niveau du Ministère de tutelle et les difficultés financières que rencontrent la FENIFOOT dans l'exercice de ses fonctions afin d'accomplir valablement ses missions.
Parlant de la vidéo qui a été diffusée et partagée sur les réseaux sociaux par les joueurs du Mena en déplacement en Egypte dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations 2019, le président de la FENIFOOT le Colonel-major Djibrilla Hima Hamidou a fustigé l'attitude des joueurs estimant que cela n'honore pas notre pays. Il est revenu sur le même sujet pour rappeler que plusieurs autres pays sont confrontés à des problèmes similaires, pourtant leurs joueurs n'ont pas agi de la sorte pour informer l'opinion nationale et internationale de la situation dans laquelle ils végètent. Il estime que les joueurs de Mena qui ont enregistré et diffusé cette vidéo auraient dû d'abord rentré au pays pour s'asseoir avec les responsables concernés et trouver les solutions appropriées. Il a par ailleurs confié que cet acte ne sera pas sans conséquence. En effet, le président de la FENIFOOT a rappelé les efforts consentis par le Président de la République, Chef de l'Etat SE Issoufou Mahamadou pour la qualification du Mena aux CAN 2012 et 2013. Il a précisé qu'à l'époque la situation sécuritaire était favorable et le pays disposait des ressources nécessaires pour accompagner le Football nigérien de manière conséquente. Force est de reconnaitre qu'aujourd'hui notre pays est confronté aux problèmes d'ordre sécuritaire qui exige beaucoup des moyens. Il serait difficile pour l'Etat de prendre en charge les activités sportives comme auparavant.
Le président de la FENIFOOT a dénoncé « l'attitude du Ministère de tutelle relativement à la lenteur administrative dans le traitement de certains dossiers». Il a indiqué que depuis quelques temps, la FENIFOOT est en train de mener un combat titanesque en vue de mobiliser des ressources lui permettant d'entretenir les équipes nationales par rapport à leur prise en charge, leur déplacement et leur hébergement. Le Colonel-major Djibrilla Hima Hamidou a souligné que les joueurs qui étaient en regroupement dans le cadre de la CAN U20, au Centre Technique National de la FENIFOOT, ont été récemment libérés parce que la Fédération ne peut plus continuer à supporter leurs charges. Il devait également ajouter que la FENIFOOT n'a plus de sponsor officiel, ce qui risque d'impacter l'organisation du championnat national car la Fédération apporte du soutien matériel, financier et technique aux différents clubs dans l'organisation du championnat. Il est important pour la FENIFOOT d'avoir un sponsor avant le début de Championnat. Par ailleurs, il a souligné que le Ministère de la Jeunesse et des Sports et la FENIFOOT peuvent s'assoir et trouver ensemble les solutions pour le financement du Football au Niger sans faire recours à la caisse de l'Etat. Il a indiqué que le fonds que la FIFA met à la disposition de la FENIFOOT, est utilisé dans le cadre de la prise en charge des joueurs. « C'est avec ce fonds que la fédération a entretenu, à titre illustratif les joueurs cadets du Mena qui sont en compétition pour les éliminatoires de la CAN U17 qui se tiendra en Tanzanie» a-t-il dit, ajoutant que c'est toujours le fonds FIFA qui a permis d'organiser le Tournoi International de Niamey qui a coûté environ 46 millions de FCFA.

Laouali Souleymane(onep)

13/09/18

Commentaire : Agir au plus vite pour sauver le Mena

Publié dans Sports


mena-1Dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations 2019, en deuxième journée, le Mena du Niger a affronté samedi dernier à Alexandrie les Pharaons d'Egypte. Pendant cette rencontre, le onze national du Niger a fondu comme beurre au soleil. Par six fois, le portier Daouda Kassali est allé chercher la balle au fond de ses filets. Une véritable douche froide qui a suscité l'ire de beaucoup de Nigériens qui ne comprennent pas les raisons d'une telle déculottée de notre équipe fanion. La même soirée, une vidéo des membres de l'équipe nationale, tournée depuis Alexandrie a fait le buzz sur la toile. Dans cette vidéo, les joueurs du Mena ont décrié la situation difficile que vit l'équipe nationale. On apprend de ces joueurs, que les primes de match ne leur sont plus versées depuis deux ans; qu'il n'ya plus de match de préparation ; que les déplacements de l'équipe nationale ressemblent à des parcours de combattant ; etc. Autant de griefs qui ont fini par éroder le mental des joueurs, et creusé le lit de la déconfiture actuelle que connait l'équipe nationale du Niger. En réalité ce qui arrive aujourd'hui au Mena senior n'est guère surprenant. Car depuis 2013, la FENIFOOT et le Ministère en charge des Sports n'arrivent pas à accorder leurs violons pour doter le pays d'un véritable Sélectionneur national capable de prendre en charge l'équipe nationale senior. En lieu et place, la FENIFOOT a privilégié une sorte « d'entente » avec François Zahoui, l'ancien sélectionneur des Eléphants de Côte d'ivoire, qui lui offre ponctuellement ses services. Un contrat tacite non contraignant pour le technicien ivoirien qui pilote l'équipe depuis la France. Avec l'écroulement du Mena en Egypte samedi dernier, on perçoit bien les limites de cet équilibrisme de mauvais aloi. Car tout le monde sait qu'on ne peut pas bâtir une équipe nationale solide avec de l'improvisation et de l'amateurisme. Aussi bien la FENIFOOT que le Ministère de tutelle ont fait preuve de légèreté sur cet aspect important du management d'une équipe nationale sensée défendre les couleurs du pays. Il en est de même pour le problème relatif aux primes de match et aux déplacements du onze national. Car quoi qu'on dise, l'amour de la nation et le patriotisme ne suffisent pas pour faire face à des joueurs de la trempe des Pharaons d'Egypte. Ce sont là autant de manquements sur lesquels il faut impérativement agir, si on veut éviter au Mena, une nouvelle descente aux enfers.

Oumarou Moussa(onep)

12/09/18



menaLes rencontres entrant dans le cadre du tournoi qualificatif UFOAB de la catégorie U17 se poursuivent activement à Niamey. Les matchs de la phase des poules, se sont déroulés samedi et dimanche derniers au stade Général Seyni Kountché. A l'issue de ces matchs quatre pays ont obtenu leurs tickets pour les demi-finales. Il s'agit du Ghana et du Niger (poule A) et du Nigéria et de la Côte d'Ivoire (poule B).
Dans la poule A composée du Niger, du Ghana et du Togo, c'est le Ghana et le Niger qui se sont qualifiés pour les demi-finales. Le Ghana a obtenu sa qualification après son match nul face au Niger et une victoire contre le Togo (2-1). Dans la poule B composée du Nigéria, de la Côte d'Ivoire et du Burkina Faso, c'est le Nigéria et la Côte d'Ivoire respectivement premier et deuxième de la poule qui se sont qualifiés pour les demi-finales. La qualification du Nigeria a été obtenue grâce à sa victoire contre la côte d'Ivoire sur le score de 5 buts à 1 lors de la deuxième journée. Les Eléphanteaux de la Côte d'Ivoire quant à eux, se sont qualifiés après leur victoire de 3 buts à 0 face aux Etalons cadets du Burkina Faso.
Le classement de cette poule donne Nigéria premier avec trois (3) points et un goal différentiel de +2, la Côte d'Ivoire deuxième avec (3) points et un goal différentiel de +1, et le Burkina est troisième avec 3 points et +0. Ainsi, le Nigéria et la Côte d'Ivoire se qualifient pour les demi-finales. Ces demi-finales vont se jouer le mercredi 12 septembre 2018 au stade Général Seyni Kountché de Niamey. Le programme de ces demi-finales se présente comme suit : Ghana-Côte d'Ivoire à partir de 16 heures 30 minutes et Nigéria-Niger à partir de 19 heures 30 minutes.

Ali Maman(onep)

12/09/18


sportLes compétitions entrant dans le cadre du tournoi qualificatif de la zone UFOA B pour la CAN U17 Tanzanie 2019 se poursuivent à Niamey. Hier, le Mena du Niger a rencontré au stade Général Seyni Kountché, les Blacks Starlets du Ghana pour le compte de la deuxième journée, dans la poule A. Le Niger joue son deuxième et dernier match de poule, après celui contre le Togo qui s'est soldé par un match nul (0-0), le dimanche dernier. Le Ghana, l'autre favori du tournoi et expérimenté de la compétition, joue quant à lui, son premier match de poule.

Pour rappel cette poule A est composée des équipes du Niger, du Togo et du Ghana. Et comme on s'y attendait, cette rencontre a répondu à toutes les attentes des observateurs du Football. En effet les deux équipes avaient un seul et unique objectif, celui d'obtenir les trois points de la rencontre pour se classer 1er de la poule A. L'enjeu est plus perçu du côté des cadets nigériens qui jouent chez eux et qui ont passé à côté lors de leur première rencontre face au Togo. Nécessairement l'encadrement technique a misé sur tous les moyens dont il dispose pour amener l'équipe à l'exploit et donner de l'espoir aux supporters nigériens pour une quatrième qualification à la CAN de cette catégorie. Du côté des « Blacks starlets », l'enjeu est aussi très bien perçu parce que l'objectif est la qualification à la phase finale de la CAN U17 Tanzanie 2019.
Le coup d'envoi de la rencontré a été donné à 16 heures 30 minutes par l'arbitre Hassen Croneh du Libéria. Dès l'entame du jeu, les deux équipes ont dévoilé leur intention et leur ambition. Une première mi-temps riche en occasion de part et d'autre. Les deux attaques ont manqué de lucidité dans la finition des dernières actions, sur des occasions nettes. Du côté du Niger, Mahamadou Adamou Gado, Ali Lawali Maman, Mohamed Sadou Ali, Faiçal, Sidibé et le capitaine de l'équipe Djibril, respectivement dossards 13 ; 9 ; 15 ; 11 ; 7 et 12 et leurs coéquipiers n'ont pas réussi à résoudre l'équation ghanéenne.
Les « Blacks starlets » quant à eux, n'ont manqué pas eu la bénédiction des dieux du stade Général Seyni Kountché. En effet, ils ont tiré deux fois sur le poteau et manqué un pénalty à la 43ème minute de jeu. Même les minutes du temps additionnel n'ont pas permis à l'une de ces deux équipes d'ouvrir le score. Zéro (0) but partout à mi-temps, un score qui n'a pas évolué jusqu'à la fin du temps réglementaire de la rencontre plus trois minutes additionnelles.
Mais il faut souligner que la deuxième mi-temps a été dominée sur la période par les cadets Nigériens. En effet, les changements opérés par l'encadrement du MENA cadet, à partir de la 72ème minute, avec l'entrée en jeu Oumar chérif (n°14), Mahamadou Abdoulaye (19) et Antarou Balla (17) ont beaucoup apporté de l'appoint à l'équipe. Dans les 15 dernières minutes, les cadets nigériens ont convaincu les quelques12.000 supporteurs qui ont fait le déplacement du stade Général Seyni Kountché. Une jeune équipe plein de talent et d'avenir selon beaucoup d'observateurs.
Il faut souligner à quelque minute de la fin de la première période de la rencontre le quatrième arbitre a demandé la suspension du sélectionneur du MENA Cadet M. Fréderic pour avoir réagi sur le pénalty accordé au Ghana. A la fin du match les sélectionneurs et les capitaines des deux équipes ont animé des conférences de presse cours de laquelle chacun a donné son analyse de la rencontre. Le trophée du meilleur joueur de la rencontre a été attribué au joueur Sidibé, dossard 7 du MENA cadet.
En attendant la dernière rencontre de cette poule (Togo-Ghana) le 8 septembre prochain, le classement provisoire donne Niger (1er) avec 2 points suivi du Togo (1 point) et le Ghana (1 point). Le Niger a de réelles chances de se qualifier pour la demi-finale de cette compétition. Le programme d'aujourd'hui opposera les cadets Nigérians et Ivoiriens à partir de 16 heures 30 minutes, heure de Niamey, toujours au stade Général Seyni Kountché.

Ali Maman(onep)

6/09/18


peleM. le président, le Niger accueille du 2 au 15 septembre 2018 le tournoi de la zone B de l'UFOA, qualificatif pour la CAN U17 qui se déroulera en Tanzanie en 2019. Comment la FENIFOOT prépare l'organisation d'un tel tournoi qui regroupe sept pays ?
Il faut dire que le sort a été à notre faveur parce que ce tournoi était initialement prévu en Côte d'Ivoire et il a été retiré au profit du Ghana. Et comme vous le savez au Ghana, il y a eu des événements fâcheux dans le milieu du football, des fâcheux et regrettables événements notamment sur la corruption et autres qui ont fait que le Ghana a été suspendu. Donc, quand cette situation s'est créée, au niveau de l'UFOA, notre zone s'est réunie à Moscou en marge de la Coupe du monde, et nous avons décidé de transférer cette compétition au Niger. Nous nous sommes effectivement battus pour l'avoir, pour acquérir l'organisation de cette compétition comme nous nous sommes rendu compte qu'elle était entièrement financée par les instances faîtières du football, notamment la FIFA, l'UEFA et la CAF. Voilà comment, en discutant avec nos pairs, nous avons pu les convaincre de nous accorder l'organisation de cette compétition. Et aujourd'hui, Dieu merci, c'est chose faite.
L'organisation d'un tournoi de l'UFOA nécessite beaucoup de moyens matériels et financiers. Est-ce que tout est prêt pour le coup d'envoi de dimanche prochain ?
C'est un grand tournoi qui intervient dans le cadre d'une réforme. C'est donc la première fois que cela se fait. Avant, les éliminatoires de cette catégorie des moins de 17 ans se jouaient toujours en deux phases. Vous vous rappelez que nous nous sommes qualifiés à la dernière Coupe d'Afrique des Nations en éliminant le Nigeria et le Gabon. Nous avons eu la chance de jouer quatre matchs avant d'aller à la CAN. Les autres équipes qui ont joué, à l'image du Nigeria, n'ont eu que deux matchs, en aller et retour contre nous. Ce qui fait que la plupart des pays ne compétissent pas beaucoup dans l'année. Dès que vous jouez un match et que vous êtes éliminés, la compétition est finie pour vous et il faut attendre l'année prochaine. C'est pour cela que la CAF a fait cette réflexion pour dire qu'il faut faire des tournois au niveau de chaque zone pour avoir un qualifié. Ce qui permet aux jeunes de tous les pays d'avoir au moins trois, quatre ou cinq pays à jouer. Ce qui donne un peu plus de compétition. C'est cela la nouveauté en ce qui concerne ce tournoi. Nous sommes à pied d'œuvre pour l'organiser. Ce n'est pas facile car on a acquis la compétition sur le tard, et vu que nous étions en déplacement, il y a quand même des petits couacs notamment sur les installations sportives. Du côté du financement, tout va bien. Ce sont les installations sportives qui nous faisaient un peu peur parce que le stade avait quelques soucis car depuis 2015, il n'ya pas eu des travaux de réfection sur le stade. Suite à l'inspection de la CAF, on s'était rendu compte qu'il y avait beaucoup de choses à reprendre au niveau des infrastructures du stade : les vestiaires, les bureaux, et la pelouse. Mais aujourd'hui, on peut dire Dieu merci ; on se bat et je pense qu'on pourra être prêt pour accueillir cette compétition là.
Quels sont les efforts fournis aussi bien par la FENIFOOT que par le ministère de tutelle pour que le Mena Cadets soit dans les conditions optimales pour décrocher le ticket de la CAN U17 Tanzanie 2019 à Niamey?
Au niveau du ministère, c'est d'abord sur les infrastructures. Je pense que le fait que le Niger prépare la CAN des moins de 20 ans en février 2019 nous a été bénéfique. Le ministère a fait l'effort de se battre pour que les travaux demandés par l'inspection de la CAF soient accélérés pour que l'on puisse avoir le stade Général Seyni Kountché aux normes pour cette compétition là. De notre côté, en ce qui concerne l'équipe elle-même, c'est la fédération qui jusqu'à ce jour se charge de sa préparation. C'est nous qui prenons tout en charge : l'hébergement, la restauration, et toute la préparation. Vous n'êtes pas sans savoir que notre tutelle connait des problèmes de trésorerie ; donc nous sommes obligés de nous débrouiller.
Est-ce qu'on peut dire que l'équipe est prête pour le tournoi ?
Forcément ! Dans tous les cas, on n'a pas le choix, on doit être prêt. Mais cela a été laborieux. Il faut reconnaître que nous avions été pris de court avec cette histoire de contrôle par IRM. Nos entraineurs ont préparé une équipe. Quand on a fait le test IRM, on s'est rendu compte qu'il y avait des soucis et qu'il fallait rapidement trouver des solutions. Et c'est ce que nous avons fait. On n'est certes pas au point qu'on veut, mais je pense que nos entraineurs ont fait tout leur possible et on espère pouvoir faire une prestation honorable.
En marge de ce tournoi, les travaux de l'Assemblée générale de l'Union des Fédérations Ouest Africaines de football (UFOA) se tiendront également à Niamey. Quels sont les points inscrits à l'ordre du jour de cette Assemblée générale ?
A l'instant où je vous parle, ce sont les statuts des zones qui sont à l'ordre du jour. La CAF a essayé de faire un statut standard pour toutes les unions zonales puisque avant ces unions zonales n'étaient pas reconnues par la FIFA. Aujourd'hui, la FIFA les reconnaît et subventionne ces unions zonales. Donc, la CAF a décidé d'uniformiser, de faire un statut standard que toutes les unions zonales doivent adopter. Le premier et essentiel point de l'ordre du jour c'est cela. Il n'est pas à écarter que, vu la situation que connaît le Ghana qui assure la présidence de notre zone, qu'il puisse avoir une Assemblée générale élective aussi. Mais cela n'est pas encore confirmé.
Des sources proches de certains milieux sportifs évoquent votre candidature à la présidence de l'UFOA. Si vous êtes élu à ce poste, quelles seront les grandes articulations de votre programme d'action ?
Il serait peut-être très tôt de parler de programme d'action, mais je confirme que je serai candidat à la présidence de notre zone avec l'appui de mes pairs qui m'ont sollicité et qui ont estimé que, vu mon ancienneté et ma contribution au travail dans la zone, il était temps que je prenne le relais. On en a déjà parlé comme je le disais à Moscou en marge de la Coupe du monde avec mes pairs de la zone. Je pense que cela va se concrétiser pendant cette Assemblée générale ou celle élective qui suivra.

Réalisée par Oumarou Moussa(onep)

31/08/18



arbitre-taekwondoDeux arbitres Nigériens sont en train d'écrire en lettre d'or l'histoire de cet art martial venu du Corée, et dénommé Taekwondo. Il s'agit des arbitres internationaux Hamza Sadikou Sani et Ibrahim Issa Samsou. Après le sacre du vice champion olympique et champion du monde, l'icône national Abdoulrazak Issoufou Alfaga, et du médaillé de bronze au championnat du monde junior Maharana Mahamadou, c'est autour des arbitres nigériens de Taekwondo, de réaliser des prouesses à l'international.
Hamza Sadikou Sani et Ibrahim Issa Samsou ont ainsi réalisé respectivement la meilleure performance en arbitrage poomsea (Kata) et Kyorugui (combat) au Séminaire International des arbitres organisé par la Fédération Mondiale de Taekwondo à Dakar au Sénégal du 11 au 18 avril dernier. Et suite à cette performance exceptionnelle, ces hommes en blancs, (les deux arbitres Nigériens), ont été invités par l'Union Africaine de Taekwondo (WTAF) pour arbitrer à l'occasion de la 3ème édition des Jeux Africains de la Jeunesse qui s'est tenue du 18 au 28 juillet 2018 en Algérie. Au cours de cette compétition de portée continentale, nos deux compatriotes se sont brillamment distingués en faisant une belle prestation sur les tatamis de la salle Mokhtar Laaribi du complexe El Biar de la capitale algérienne.

Pour la première fois dans l'histoire du Taekwondo Nigérien nos internationaux sont invités par la Fédération Mondiale de Taekwondo pour arbitrer le prestigieux Grand Prix de Moscou. C'est assurément là, l'expression de la confiance placée en eux par la grande institution qui gère le Taekwondo mondial. Au surplus, c'est la reconnaissance de la compétence et du professionnalisme de ces deux arbitres qui amorcent ainsi une ascension fulgurante dans ce métier. Il faut rappeler que le Grand Prix est une forme spéciale de compétition à laquelle sont invités les meilleurs athlètes du monde et les meilleurs arbitres pour préparer l'élite mondiale de Taekwondo. C'est donc une fierté nationale de voir nos arbitres officier au cours de cette compétition. Au-delà de la fédération nigérienne de Taekwondo qui doit les appuyer dans cette démarche, ils ont besoin du soutien des pouvoirs publics et de tous les Nigériens. Bon vent à Hamza Sadikou Sani et à Ibrahim Issa Samsou.
Oumarou Moussa(onep)

07/08/18



sportPour permettre à la jeunesse de s'épanouir pendant les vacances, des tournois s'organisent de football presque dans toutes les communes de la capitale. C'est le cas du Tournoi des Grandes Vacances (TGV) de la Rive droite organisé notre confrère de la télévision nationale Mahamadou Djingarey. Cette année, le TGV/RD a débuté vendredi dernier. 17 équipes sont en lice pour la conquête de la prestigieuse coupe. Elles sont reparties dans 4 poules A ; B ; C et D. Deux sites sont exclusivement réservés, pour le bon déroulement des compétitions à savoir le terrain Alio Nahantchi de l'Université Abdou Moumouni de Niamey et le terrain du CES Rive Droite.
Toutes les équipes des quartiers de la rive droite participent à ce grand rendez-vous annuel du football communal. Il s'agit de l'équipe de Saguia, de l'AS Cinéma, Incha Allah, Bangabana, AS Providence, AS Guepard, AS Pont Kennedy, AS Mamaki, As Waziri, Dandiko, AS nordiré, AS All Izza, Anciens, Gazelles, As Tassikonou AS Bangui et As Mourna. Le coup d'envoi pour le match d'ouverture qui a opposé le champion de l'année dernière, l'équipe de Saguia et l'AS Waziri, a eu lieu le vendredi dernier sur le terrain Alio Nahantchi de l'Université Abdou Moumouni de Niamey.
L'affluence des jeunes autour du tournoi des grandes vacances témoigne de l'importance qu'accorde la population de Niamey au TGV de la Rive Droite qui est l'un des plus grands de la Ville de Niamey. Lors du lancement des activités entrant dans le cadre ce tournoi, le promoteur M. Mahamadou Djingarey a rappelé l'importance et l'intérêt de réunir les jeunes pendant les vacances. « Le TGV est devenu une plaque tournante pour les jeunes pendant les vacances. Vous pouvez faire un an sans voir quelqu'un. Il suffit que le TGV commence pour que vous vous rencontriez au tournoi. En dehors de l'aspect football et sportif de cet événement, le TGV constitue un espace de brassage, de solidarité entre les jeunes du 5ème arrondissement », a déclaré le promoteur.
Visiblement, le Tournoi de Grande Vacance de la rive droite regorge de potentialités. Les équipes sont constituées des jeunes joueurs talentueux. C'est l'occasion pour les grands clubs de suivre de près les différentes rencontres du tournoi afin de découvrir les jeunes talents, pour renforcer les clubs qui se battent au quotidien pour le rayonnement du sport nigérien. Les équipes vont s'affronter jusqu'au dimanche 2 septembre prochain, jour de la grande finale.
Abdoul-Aziz Ibrahim Souley
(Stagiaire)
31/07/18


sportUn match de football a opposé le samedi 21 juillet dernier, le Groupe Africain des Ambassadeurs avec résidence au Niger à une équipe composée des Vétérans de l'équipe nationale du Niger. Le match s'est déroulé au Centre Technique de la FENIFOOT en présence du Doyen du Corps diplomatique SE Mahamat Nour Mallaye, Ambassadeur de Tchad au Niger, du Ministre Conseiller du Président de la République et Directeur Général de l'Agence UA 2019, M. Mohamed Saidil Moctar, des représentants du ministère des Affaires Etrangères et ceux des ambassades africaines à Niamey et du personnel de l'Agence UA 2019.

Cette occasion a été également saisie par les différentes communautés des pays africains au Niger de se mobiliser en vue d'apporter leur soutien à l'initiative des Ambassadeurs. Le coup d'envoi de la rencontre a été donné par le Doyen du Corps diplomatique et le Directeur Général de l'Agence UA 2019. A cette occasion, le Doyen du Corps diplomatique SE Mahamat Nour Mallaye, Ambassadeur de Tchad au Niger a souligné que le Groupe Africain des Ambassadeur a pris cette année beaucoup d'initiatives pour mener des actions à caractère socioculturel et sportif en vue contribuer à promouvoir l'intégration entre les Nigériens d'une part et avec les autres africains qui resident au Niger d'autre part, à travers le sport et la culture.
« Vous savez que le fooball est le sport roi. On a pensé qu'il peut contribuer à consolider les relations entre le Niger et nos différents pays. On aura aussi d'autres actions à mener dans le cadre du Groupe Africain en collaboration aves l'Agence chargée de l'organisation de Sommet de l'Union Africaine en 2019 et pourquoi pas d'autres ministères pour faire en sorte que les activités tendant à promouvoir la jeunesse et le sport », a-t-il souligné.
Quant au ministre Conseiller du Président de la République et Directeur Général de l'Agence UA 2019, M. Mohamed Saidil Moctar, il s'est réjoui de cette initiative du Groupe africain des Ambassadeurs. Il a salué tous les ambassadeurs Africains pour leur soutien à cette initiative. « C'est une grande initiative, surtout qu'il faut le rappeler notre pays organise en 2019, la Conférence des Chefs d'Etats et des Gouvernements de l'Union Africaine. Mais c'est également pour nous un double événement qui coincide avec le lancement du traité sur le libre échange pour le Continent Africain. Cet événement prouve une fois de plus que notre pays est un cadre d'intégration pour l'Afrique mais également un pays hospitalier. Avec ce geste tout simplement les Ambassadeurs accrédités dans notre pays nous donnent l'occasion de dire qu'ils sont avec nous, qu'ils sont avec le Niger, pour le soutenir dans l'organisation de cet événement », a-t-il dit. M. Mohamed Saidil Moctar a souhaité que d'autres initiatives comme la salubrité, la mobilisation, les soirées culturelles et événements africains soient organisées en collaboration avec les représentations diplomatiques des pays africains au Niger.
Le match s'est déroulé en deux fois trente minutes sur le terrain synthétique du centre technique de la FENIFOOT de Niamey. L'équpe du Groupe Africain des Ambassadeurs est composée de jeunes scolaires, étudiants et fonctionnaires expatriés des pays africains. Une équipe plus jeune que celle des vétérans. A la fin de la Rencontre, l'équipe du Groupe Africain des Ambassadeurs a remporté la victoire sur le score de 2 buts à zéro. Les buts ont été marqués dès la première période de la rencontre. Chacune des deux équipes a reçu un trophée. Le trophée de l'équipe des vétérans a été remis par le représentant du ministre des Affaires Etrangères et celui de l'équipe du Groupe Africain des Ambassadeurs a été remis par le Doyens du Corps diplomatique.
Après la rencontre, le Groupe Africain des Ambassadeurs a offert aux deux équipes une collation. C'est l'hôtel du centre technique de la FENIFOOT qui a servi du cadre pour cette collation au cours de laquelle les participants ont échangé et même tissé des connaissances. C'est du reste le but recherché à travers cette initiative : renforcer les liens de solidarité, de coopération et l'intégration africaine.
Ali Maman(onep)

24/07/18

Sport

Point de presse du président de la Confédération Africaine de Football (CAF) : Ferme détermination à développer le footb…

Point de presse du président de la Confédération Africaine de Football (CAF) : Ferme détermination à développer le football africain

Séjournant dans notre pays, le président de la Confédération Africaine de Football (CAF), M. Ahmad Ahmad a animé le samedi dernier une conférence de presse au siège de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT) au cours de laquelle il a répondu aux questions des journalistes sportifs concernant le développement du football africain.A l'entame de ses propos, le président de la CAF, M. Ahmad Ahmad a salué d'abord le travail important...

Assemblée générale Extraordinaire et Elective de l'UFOA B : Le Colonel- Major Djibrilla Hima Hamidou élu président

Assemblée générale Extraordinaire et Elective de l'UFOA B : Le Colonel- Major Djibrilla Hima Hamidou élu président

L'Assemblée générale Extraordinaire et Elective de l'Union des Fédérations Ouest Africaines de Football(UFOA B), s'est tenue le vendredi dernier à Niamey en marge des compétitions entrant dans le cadre des éliminatoires de la CAN U17 qui se déroulera en Tanzanie en 2019 pour le compte de la zone UFOA B que le Niger a accueilli du 2 au 15 Septembre. A l'issue de l'Assemblée générale, c'est le président de la Fédération Nigérienne de Foot...

Point de Presse du président de la FENIFOOT : Le Colonel Major fustige l'attitude des joueurs du Mena

Point de Presse du président de la FENIFOOT : Le Colonel Major fustige l'attitude des joueurs du Mena

Le président de la Fédération Nigérienne de Football le Colonel-major Djibrilla Hima Hamidou a animé hier matin un point de presse au cours duquel il a abordé entre autres la question relatives à la vidéo qui a été diffusée par les joueurs de Mena après leur échec contre les Pharaons d'Egypte de Mohamed Salah, ainsi que la question de la lenteur administrative observée ici et là au niveau du Ministère de tutelle et les difficultés finan...

Commentaire : Agir au plus vite pour sauver le Mena

Commentaire : Agir au plus vite pour sauver le Mena

Dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations 2019, en deuxième journée, le Mena du Niger a affronté samedi dernier à Alexandrie les Pharaons d'Egypte. Pendant cette rencontre, le onze national du Niger a fondu comme beurre au soleil. Par six fois, le portier Daouda Kassali est allé chercher la balle au fond de ses filets. Une véritable douche froide qui a suscité l'ire de beaucoup de Nigériens qui ne comprennent pas...

Tournoi qualificatif de la zone UFOA B pour la CAN U17 Tanzanie 2019 : Le Ghana, le Niger, le Nigéria et la Côte d'Ivoir…

Tournoi qualificatif de la zone UFOA B pour la CAN U17 Tanzanie 2019 : Le Ghana, le Niger, le Nigéria et la Côte d'Ivoire en demi-finale

Les rencontres entrant dans le cadre du tournoi qualificatif UFOAB de la catégorie U17 se poursuivent activement à Niamey. Les matchs de la phase des poules, se sont déroulés samedi et dimanche derniers au stade Général Seyni Kountché. A l'issue de ces matchs quatre pays ont obtenu leurs tickets pour les demi-finales. Il s'agit du Ghana et du Niger (poule A) et du Nigéria et de la Côte d'Ivoire (poule B).Dans la poule A composée du Nige...

2è journée du Tournoi qualificatif de la zone UFOA B pour la CAN -Tanzanie 2019 (Niger- Ghana) : Le MENA cadet et les Bl…

2è journée du Tournoi qualificatif de la zone UFOA B pour la CAN -Tanzanie 2019 (Niger- Ghana) : Le MENA cadet et les Blacks Starlets se neutralisent (0-0)

Les compétitions entrant dans le cadre du tournoi qualificatif de la zone UFOA B pour la CAN U17 Tanzanie 2019 se poursuivent à Niamey. Hier, le Mena du Niger a rencontré au stade Général Seyni Kountché, les Blacks Starlets du Ghana pour le compte de la deuxième journée, dans la poule A. Le Niger joue son deuxième et dernier match de poule, après celui contre le Togo qui s'est soldé par un match nul (0-0), le dimanche dernier. Le Ghana,...

Le président de la FENIFOOT : «C'est un grand tournoi qui intervient dans le cadre d'une réforme», déclare le Colonel Ma…

Le président de la FENIFOOT : «C'est un grand tournoi qui intervient dans le cadre d'une réforme», déclare le Colonel Major Djibrilla Hima Hamidou dit Pelé

M. le président, le Niger accueille du 2 au 15 septembre 2018 le tournoi de la zone B de l'UFOA, qualificatif pour la CAN U17 qui se déroulera en Tanzanie en 2019. Comment la FENIFOOT prépare l'organisation d'un tel tournoi qui regroupe sept pays ?Il faut dire que le sort a été à notre faveur parce que ce tournoi était initialement prévu en Côte d'Ivoire et il a été retiré au profit du Ghana. Et comme vous le savez au Ghana, il y a eu d...

Arbitrage duTaekwondo Deux Nigériens excellent à l'international

Arbitrage duTaekwondo Deux Nigériens excellent à l'international

Deux arbitres Nigériens sont en train d'écrire en lettre d'or l'histoire de cet art martial venu du Corée, et dénommé Taekwondo. Il s'agit des arbitres internationaux Hamza Sadikou Sani et Ibrahim Issa Samsou. Après le sacre du vice champion olympique et champion du monde, l'icône national Abdoulrazak Issoufou Alfaga, et du médaillé de bronze au championnat du monde junior Maharana Mahamadou, c'est autour des arbitres nigériens de Taekw...

Tournoi des Grandes Vacances Rive droite (TGV/RD 2018) 17 équipes réparties dans 4 pools à la conquête de la coupe

Tournoi des Grandes Vacances Rive droite (TGV/RD 2018) 17 équipes réparties dans 4 pools à la conquête de la coupe

Pour permettre à la jeunesse de s'épanouir pendant les vacances, des tournois s'organisent de football presque dans toutes les communes de la capitale. C'est le cas du Tournoi des Grandes Vacances (TGV) de la Rive droite organisé notre confrère de la télévision nationale Mahamadou Djingarey. Cette année, le TGV/RD a débuté vendredi dernier. 17 équipes sont en lice pour la conquête de la prestigieuse coupe. Elles sont reparties dans 4 po...

Football/Match de gala entre le groupe Africains des Ambassadeurs contre les Vétérans de l'équipe nationale du Niger : U…

Football/Match de gala entre le groupe Africains des Ambassadeurs contre les Vétérans de l'équipe nationale du Niger : Une initiative pour le renforcement de l'intégration africaine

Un match de football a opposé le samedi 21 juillet dernier, le Groupe Africain des Ambassadeurs avec résidence au Niger à une équipe composée des Vétérans de l'équipe nationale du Niger. Le match s'est déroulé au Centre Technique de la FENIFOOT en présence du Doyen du Corps diplomatique SE Mahamat Nour Mallaye, Ambassadeur de Tchad au Niger, du Ministre Conseiller du Président de la République et Directeur Général de l'Agence UA 2019, M...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Cinquantenaire de la Société Nigérienne d'Electric…

Cinquantenaire de la Société Nigérienne d'Electricité (NIGELEC) : Boukari Kané, une figure marquante de la NIGELEC

Il est incontestablement celui qui a posé les jalons de la Société Nigérienne de l'Electri...

lundi 10 septembre 2018

Les grands projets de la NIGELEC : Environs 552 mi…

Les grands projets de la NIGELEC : Environs 552 milliards FCFA injectés pour améliorer et étendre la fourniture d'électricité

Créée en septembre 1968, la Société Nigérienne d'Électricité (NIGELEC) succède à la Saféle...

lundi 10 septembre 2018

Diner de gala de la Nigelec : La société honore se…

Diner de gala de la Nigelec : La société honore ses anciens dirigeants, ses meilleurs agents et clients

A l'occasion de son cinquantième anniversaire, la Société Nigérienne d'Electricité (Nigele...

lundi 10 septembre 2018

L'air du temps

L'IDH en questions

L'IDH en questions

Le verdict du rapport sur le rapport mondial de développement humain pour l'année 2017 est...

vendredi 21 septembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.