Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

PROMOTION DES INDUSTRIES CULTURELLES AU NIGER : LA CONVENTION DE L'UNESCO APPUIE L'INITIATIVE

Dans le cadre d'une réflexion avec l'équipe de l'Agence de Promotion des Entreprises et industries Culturelles(APEC) pour élaborer une stratégie de formation et une stratégie d'appui aux entreprises culturelles du Niger, deux experts de l'UNESCO ont récemment séjourné au Niger. A l'issue de leurs travaux, ces experts de l'UNESCO ont noté qu'il ya au Niger un intérêt et une réelle attente, de la part des artistes d'une part, mais également des entrepreneurs, à l'endroit de l'Agence de promotion des entreprises et industries culturelles. Ils espèrent voir des actes concrets susceptibles d'améliorer leur situation.


L'APEC, qui est l'Agence de Promotion des Entreprises et industries Culturelles, a été créée en 2009 par le gouvernement du Niger à travers une loi d'orientation relative à la culture. Selon son Directeur général, M. Oumarou Moussa, que nous avons rencontré, « la mission de l'APEC est la dynamisation de l'entreprenariat artistique et culturel, et la promotion de la création des entreprises culturelles au Niger.

Cette mission découle d'un certain nombre d'objectifs, dont les plus importants sont entre autres, de redynamiser l'entreprenariat artistique et culturel, y compris l'entreprenariat féminin ; de contribuer à la professionnalisation des entrepreneurs culturels à travers la formation professionnelle continue ; de faciliter la participation des entreprises dans les foires, les festivals, les salons internationaux des entreprises culturelles ; de collecter, produire et diffuser des informations qui touchent aux questions des entreprises culturelles au niveau de la sous région et au niveau international ; de délivrer les cartes professionnelles et les licences d'entrepreneurs culturels ; et d'accompagner les porteurs de projets dans la recherche de financements au niveau des banques et autres établissements financiers.

Le Directeur général de l'APEC précise qu'à travers ces objectifs, ils ont essayé de traduire en activités certaines préoccupations telles que la formation professionnelle : « Nous avons démarré en 2011 cette formation. En 2012, nous avons réalisé cinq sessions de formation à l'intention des entrepreneurs culturels et du personnel de l'APEC. Dans le domaine de l'accompagnement technique, nous avons accompagné dix porteurs de projets tout au long de l'année. Actuellement nous sommes vers la fin du processus, et d'ici fin décembre, les dix projets qui ont été élaborés et accompagnés par l'APEC, vont être transmis au niveau des banques pour financement. Dans le cadre du partenariat stratégique, l'APEC, grâce à ses efforts, a abouti à travers le ministère de la Jeunesse des Sports et de la Culture, à la signature de deux conventions avec l'UNESCO et l'OIF.
Dans le cadre de l'accès des entreprises culturelles au Niger, nous sommes entrain d'élaborer un projet d'organisation de la première foire des entreprises culturelles au Niger qui aura lieu en 2013. Nous avons également organisé des conférences, et bien d'autres activités de communication », a indiqué M. Oumarou Moussa. Dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de l'UNESCO sur la diversité des expressions culturelles, qui est un document approuvé par l'institution internationale en 2005, et que le gouvernement du Niger a signé et ratifié, M. Oumarou Moussa a précisé « q'une mission d'assistance technique composée d'experts de l'UNESCO séjourne régulièrement au Niger depuis trois mois. Suite à cette ratification, le gouvernement du Niger s'est engagé à poursuivre des politiques culturelles ayant un compromis avec le développement. Grâce à cette ratification il peut bénéficier d'un soutien international pour sa mise en œuvre.

Cette convention parle de l'importance de la diversité culturelle qui existe dans chaque Etat, et qu'il doit y avoir des politiques de protection et de promotion de cette diversité afin d'assurer que la population ait accès aux biens culturels et qu'elle puisse tirer profit de la diversité des expressions culturelles telles que la production d'éditorial, la production audio visuelle, la production musicale, la production de mode, pour générer de l'emploi et de la richesse ».
Selon l'expert Jordi Balta la convention sur la diversité des expressions culturelles est liée de très près à l'affirmation des industries culturelles. « Et les industries culturelles sont les secteurs de production liés au contenu de nature artistique ou créatif mais qui sont produit à travers des processus industriels de production et reproduction, distribution etc. », a-t-il ajouté. Quant à M. Francisco D'Almeida, il a indiqué que depuis plusieurs décennies, les moyens de communications de masse, que sont la radio, la télévision, et l'industrie de la musique, marquent une tendance à la hausse continue. Il relève que « dans les échanges, il y a de plus en plus de contenu de films qui sont diffusés internationalement. Un groupe du Niger qui fait une très bonne musique ou un cinéaste du Niger qui fait un film remarquable ; ce film peut être diffusé en Corée, au Japon ou en Australie ou ailleurs grâce aux médias. Donc ce secteur de la vie culturelle de toutes les sociétés a pris une importance croissante qui a été prise en compte dans l'activité de tous les Etats dans le cadre de leurs politiques culturelles, et en premier lieu de l'UNESCO qui est l'agence des Nations Unies chargée des questions d'éducation de sciences et de cultures. » Par industries culturelles, il faut entendre des domaines comme le cinéma, le livre, la musique enregistrée, etc., qui font l'objet de reproduction en grande quantité et qui ont besoin d'un grand marché pour pouvoir rentabiliser l'investissement.
Selon M. Francisco D'Almeida, ces industries ont pour particularité de donner lieu à la production de service : Un journal, c'est un service ; une radio, c'est un service ; une chaîne de télévision, c'est un service qui diffuse des contenus qui portent l'identité d'un pays. C'est extrêmement important, pour d'abord permettre à une population de se reconnaître dans ces récits, dans ces images, d'entendre parler de soi, de se raconter nos histoires. Deuxièmement a-t-il poursuivi, cela crée des économies et des emplois. Cela crée des emplois non seulement pour les filières elles mêmes, mais pour d'autres filières encore. C'est ce qu'on appelle l'effet secondaire, l'effet tertiaire ; et il y a même un effet quaternaire ; parce que ce sont des secteurs dont l'activité à une incidence sur d'autres secteurs économiques. M. Franscico D'Almeida a conclu en disant que des études économiques ont montré que ce sont là des secteurs qui ont un impact économique très fort en terme de nombre d'emplois créés, et en terme de contributions à la balance commerciale. L'APEC entend bien œuvrer dans ce sens, en faisant des industries culturelles de véritables moyens de lutte contre le chômage et la pauvreté. Pour cela, elle a en perspective un programme d'activités bien étoffé, qu'elle va dérouler dans les semaines et mois à venir pour le rayonnement du Niger à travers son industrie culturelle.

Culture

Coopération culturelle franco-nigérienne : Les CCFN au cœur de la rencontre des cultures

Coopération culturelle franco-nigérienne : Les CCFN au cœur de la rencontre des cultures

Le Centre culturel franco-nigérien est le seul survivant des centres de même nature, créés aux lendemains des indépendances. Ce centre a été créé le 9 mai 1963. Une convention signée entre le Gouvernement de la République du Niger et le Gouvernement de la République française en date du 27 mai 1977 donne les prérogatives au CCFN Jean Rouch de promouvoir la culture française à l'extérieur, de dynamiser des filières culturelles nigérienne...

Lancement d'un single de six (6) Artistes africaines unies pour l'espacement de naissance : L'UNFPA, la diva Coumba Gawl…

Lancement d'un single de six (6) Artistes africaines unies pour l'espacement de naissance : L'UNFPA, la diva Coumba Gawlo et des artistes nigériennes unissent leurs efforts

Cinq (5) artistes nigériennes et l'artiste sénégalaise Coumba Gawlo ont animé lundi dernier au Salon Musée de l'Hôtel Gaweye de Niamey, une conférence de presse conjointe. Cette conférence de presse est relative au lancement officiel de leur single qui traite des thèmes comme la planification familiale et les questions des jeunes et adolescentes. C'était en présence de la Représentante résidente de l'UNFPA au Niger, Mme Monique Clesca e...

Musique: Hamsou Garba, une Artiste engagée dans la promotion de la femme

Musique: Hamsou Garba, une Artiste engagée dans la promotion de la femme

Imposante, teint clair, chanteuse à la voix rauque et danseuse talentueuse malgré son poids, Hamsou Garba, âgée de 55 ans, mère de 6 enfants et grand-mère de 4 petits fils, a du dynamisme à revendre. Chaleureuse, sympathique et pleine d'entrain, Mme Maïga Hamsou Garba est une artiste née, au don incontestable parce qu'elle compose elle-même ses chansons et sa musique et procède aux arrangements dans un temps record. Avec la création de ...

Lancement officiel du Projet «la culture pour le changement : participation citoyenne des femmes et des jeunes» de Alter…

Lancement officiel du Projet «la culture pour le changement : participation citoyenne des femmes et des jeunes» de Alternative Espace citoyen : La culture au service d'un changement social

Le groupe ''Alternative Espace Citoyen'', en collaboration avec l'Ong OXFAM, a organisé, vendredi dernier au centre Prince Sultan de Niamey, une cérémonie consacrée au lancement officiel du Projet ''la culture pour le changement : participation citoyenne des femmes et des jeunes''. Ce projet est financé par l'Union européenne à hauteur de 655 millions de francs CFA. Il a été choisi parmi 572 demandes reçues dans le 1er lot de cet appel ...

Entretien avec Bilal Keit, artiste reggae-man nigérien

Entretien avec Bilal Keit, artiste reggae-man nigérien

''Il faut se concentrer sur les défis auxquels notre pays fait face, et préserver notre culture des mauvaises influences qui viennent d'ailleurs''Bilal Keit est votre nom d'artiste. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs et nous dire depuis quand vous vous êtes lancé dans la musique ?Je m'appelle Seydou Moustapha Alpha Keita, et comme vous le dites, mon nom d'artiste est Bilal Keit. Je suis artiste reggae-man du Niger. J'ai débuté ma...

Décès de Koudjina Ayi Philippe : Il était une fois un photographe émérite

Décès de Koudjina Ayi Philippe : Il était une fois un photographe émérite

Le grand photographe vedette des nuits chaudes de Niamey, Koudjina Ayi Philippe n'est plus. Il a tiré la revérence, dans la nuit de mercredi à jeudi derniers, à Niamey des suites d'une longue maladie. A cette douloureuse occasion, publions en guise d'hommage posthume, cet artcile qui retrace le parcours fait de hauts et de bas, de la vie de ce photgraphe émérite.« Si vous deviez recommencer votre vie, choisiriez-vous encore le métier de...

Dîner de presse organisé par l'orchestre ''Tal National'' au Ministère en charge de la Culture : Le ''Tal National'' cla…

Dîner de presse organisé par l'orchestre ''Tal National'' au Ministère en charge de la Culture : Le ''Tal National'' classé parmi les dix meilleurs orchestres du monde, selon son chef d'orchestre

L'orchestre ''Tal National'' a organisé lundi dans l'après-midi un dîner de presse qui a regroupé plusieurs médias de la place pour échanger sur le travail, l'évolution de l'orchestre au plan national, africain et international. A cette occasion, le chef de groupe, Ahmadal Moumine alias Almeyda a informé l'assistance que, « Tal National » a été classé parmi les dix meilleurs orchestres du monde par le journal New York Times. Cette renco...

Hamsatou Danté : Une grande dame de la culture nigérienne

Hamsatou Danté : Une grande dame de la culture nigérienne

De son vrai nom Mariama Danté, mais plus connue sous le nom de Hamsatou Danté, Hamsatou a beaucoup fait pour son quartier, ce qui lui a valu le surnom de ''Gna Zongo'' ou maman de Zongo, et aussi pour son pays sur le plan culturel. Agée de 74 ans, aujourd'hui affaiblie par la maladie, cette grande battante n'a pourtant rien perdu de sa verve quand il s'agit de parler de la culture en général, du chant, du ballet et de l'ensemble instrum...

Célébration de la journée internationale des musées : Portes ouvertes au Musée National Boubou Hama

Célébration de la journée internationale des musées : Portes ouvertes au Musée National Boubou Hama

Le Niger s'est joint à la communauté internationale pour célébrer, le dimanche 18 mai dernier, la journée internationale des musées, instituée en 1977 par le conseil international des musées. A Niamey, le musée national Boubou Hama a ouvert gratuitement ses portes au public à cette occasion.Les autorités, le public dont notamment les élèves des écoles de la capitale ont fait le déplacement du musée national Boubou Hama dans le cadre de ...

Célébration de la Journée internationale des Musées : Renforcer les relations entre les musées et le public

Célébration de la Journée internationale des Musées : Renforcer les relations entre les musées et le public

Notre pays, à l'instar de la communauté Internationale, a célébré, le 18 mai 2014, le 37eme anniversaire de la Journée Internationale des Musées. Le thème retenu cette année est : "les liens créés par les collections des Musées". A cette occasion, le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou, a livré un message.

ITV du Chef de l'Etat

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

SE. Issoufou Mahamadou, invité de la Rubrique ''L'…

SE. Issoufou Mahamadou, invité de la Rubrique ''L'Entretien'' de France 24 : « Il n'y a pas de crise politique au Niger, il y a des débats entre forces politiques »

Le président nigérien Mahamadou Issoufou a accordé, jeudi dernier, une interview exclusive...

dimanche 20 juillet 2014

La dialyse rénale : Une technique salvatrice mais …

La dialyse rénale : Une technique salvatrice mais coûteuse

La néphrologie, c'est cette discipline médicale qui étudie le rein et ses maladies ; et au...

vendredi 11 juillet 2014

Chez les dialysés du CHU de Niamey : ''Après Dieu,…

Chez les dialysés du CHU de Niamey : ''Après Dieu, nous ne tenons notre vie que grâce à la machine''

Un calme règne en ce matin du mois de juillet 2014 à l'intérieur du service de néphrologie...

vendredi 11 juillet 2014

L'air du temps

La pluie est de retour, quelques soucis aussi !

La pluie est de retour, quelques soucis aussi !

Après la canicule vécue plusieurs mois durant, l'on assiste à un retour en force de la plu...

vendredi 11 juillet 2014

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.