Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

PROMOTION DES INDUSTRIES CULTURELLES AU NIGER : LA CONVENTION DE L'UNESCO APPUIE L'INITIATIVE

Dans le cadre d'une réflexion avec l'équipe de l'Agence de Promotion des Entreprises et industries Culturelles(APEC) pour élaborer une stratégie de formation et une stratégie d'appui aux entreprises culturelles du Niger, deux experts de l'UNESCO ont récemment séjourné au Niger. A l'issue de leurs travaux, ces experts de l'UNESCO ont noté qu'il ya au Niger un intérêt et une réelle attente, de la part des artistes d'une part, mais également des entrepreneurs, à l'endroit de l'Agence de promotion des entreprises et industries culturelles. Ils espèrent voir des actes concrets susceptibles d'améliorer leur situation.


L'APEC, qui est l'Agence de Promotion des Entreprises et industries Culturelles, a été créée en 2009 par le gouvernement du Niger à travers une loi d'orientation relative à la culture. Selon son Directeur général, M. Oumarou Moussa, que nous avons rencontré, « la mission de l'APEC est la dynamisation de l'entreprenariat artistique et culturel, et la promotion de la création des entreprises culturelles au Niger.

Cette mission découle d'un certain nombre d'objectifs, dont les plus importants sont entre autres, de redynamiser l'entreprenariat artistique et culturel, y compris l'entreprenariat féminin ; de contribuer à la professionnalisation des entrepreneurs culturels à travers la formation professionnelle continue ; de faciliter la participation des entreprises dans les foires, les festivals, les salons internationaux des entreprises culturelles ; de collecter, produire et diffuser des informations qui touchent aux questions des entreprises culturelles au niveau de la sous région et au niveau international ; de délivrer les cartes professionnelles et les licences d'entrepreneurs culturels ; et d'accompagner les porteurs de projets dans la recherche de financements au niveau des banques et autres établissements financiers.

Le Directeur général de l'APEC précise qu'à travers ces objectifs, ils ont essayé de traduire en activités certaines préoccupations telles que la formation professionnelle : « Nous avons démarré en 2011 cette formation. En 2012, nous avons réalisé cinq sessions de formation à l'intention des entrepreneurs culturels et du personnel de l'APEC. Dans le domaine de l'accompagnement technique, nous avons accompagné dix porteurs de projets tout au long de l'année. Actuellement nous sommes vers la fin du processus, et d'ici fin décembre, les dix projets qui ont été élaborés et accompagnés par l'APEC, vont être transmis au niveau des banques pour financement. Dans le cadre du partenariat stratégique, l'APEC, grâce à ses efforts, a abouti à travers le ministère de la Jeunesse des Sports et de la Culture, à la signature de deux conventions avec l'UNESCO et l'OIF.
Dans le cadre de l'accès des entreprises culturelles au Niger, nous sommes entrain d'élaborer un projet d'organisation de la première foire des entreprises culturelles au Niger qui aura lieu en 2013. Nous avons également organisé des conférences, et bien d'autres activités de communication », a indiqué M. Oumarou Moussa. Dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de l'UNESCO sur la diversité des expressions culturelles, qui est un document approuvé par l'institution internationale en 2005, et que le gouvernement du Niger a signé et ratifié, M. Oumarou Moussa a précisé « q'une mission d'assistance technique composée d'experts de l'UNESCO séjourne régulièrement au Niger depuis trois mois. Suite à cette ratification, le gouvernement du Niger s'est engagé à poursuivre des politiques culturelles ayant un compromis avec le développement. Grâce à cette ratification il peut bénéficier d'un soutien international pour sa mise en œuvre.

Cette convention parle de l'importance de la diversité culturelle qui existe dans chaque Etat, et qu'il doit y avoir des politiques de protection et de promotion de cette diversité afin d'assurer que la population ait accès aux biens culturels et qu'elle puisse tirer profit de la diversité des expressions culturelles telles que la production d'éditorial, la production audio visuelle, la production musicale, la production de mode, pour générer de l'emploi et de la richesse ».
Selon l'expert Jordi Balta la convention sur la diversité des expressions culturelles est liée de très près à l'affirmation des industries culturelles. « Et les industries culturelles sont les secteurs de production liés au contenu de nature artistique ou créatif mais qui sont produit à travers des processus industriels de production et reproduction, distribution etc. », a-t-il ajouté. Quant à M. Francisco D'Almeida, il a indiqué que depuis plusieurs décennies, les moyens de communications de masse, que sont la radio, la télévision, et l'industrie de la musique, marquent une tendance à la hausse continue. Il relève que « dans les échanges, il y a de plus en plus de contenu de films qui sont diffusés internationalement. Un groupe du Niger qui fait une très bonne musique ou un cinéaste du Niger qui fait un film remarquable ; ce film peut être diffusé en Corée, au Japon ou en Australie ou ailleurs grâce aux médias. Donc ce secteur de la vie culturelle de toutes les sociétés a pris une importance croissante qui a été prise en compte dans l'activité de tous les Etats dans le cadre de leurs politiques culturelles, et en premier lieu de l'UNESCO qui est l'agence des Nations Unies chargée des questions d'éducation de sciences et de cultures. » Par industries culturelles, il faut entendre des domaines comme le cinéma, le livre, la musique enregistrée, etc., qui font l'objet de reproduction en grande quantité et qui ont besoin d'un grand marché pour pouvoir rentabiliser l'investissement.
Selon M. Francisco D'Almeida, ces industries ont pour particularité de donner lieu à la production de service : Un journal, c'est un service ; une radio, c'est un service ; une chaîne de télévision, c'est un service qui diffuse des contenus qui portent l'identité d'un pays. C'est extrêmement important, pour d'abord permettre à une population de se reconnaître dans ces récits, dans ces images, d'entendre parler de soi, de se raconter nos histoires. Deuxièmement a-t-il poursuivi, cela crée des économies et des emplois. Cela crée des emplois non seulement pour les filières elles mêmes, mais pour d'autres filières encore. C'est ce qu'on appelle l'effet secondaire, l'effet tertiaire ; et il y a même un effet quaternaire ; parce que ce sont des secteurs dont l'activité à une incidence sur d'autres secteurs économiques. M. Franscico D'Almeida a conclu en disant que des études économiques ont montré que ce sont là des secteurs qui ont un impact économique très fort en terme de nombre d'emplois créés, et en terme de contributions à la balance commerciale. L'APEC entend bien œuvrer dans ce sens, en faisant des industries culturelles de véritables moyens de lutte contre le chômage et la pauvreté. Pour cela, elle a en perspective un programme d'activités bien étoffé, qu'elle va dérouler dans les semaines et mois à venir pour le rayonnement du Niger à travers son industrie culturelle.

Culture

Dosso/Culture : La caravane Mouryar Niger dans la Cité des Djermakoye

Dosso/Culture : La caravane Mouryar Niger dans la Cité des Djermakoye

près Tillabéri, la caravane «MOURYAR NIGER » de Airtel Niger, était jeudi dernier à Dosso, où, les trois artistes retenus pour la région de Dosso à savoir Style Key, Black Stoique et Raz Gaz ont tenu en haleine le public de la cité des Djermakoye. La maison de la culture Garba Loga qui a accueilli l'évènement a connu une vive animation avec une jeunesse qui a effectué le déplacement pour supporter leurs candidats, le programme a été all...

Réunion de mise en place du réseau national des entreprises culturelles : Pour des entreprises culturelles plus créative…

Réunion de mise en place du réseau national des entreprises culturelles : Pour des entreprises culturelles plus créatives et compétitives

Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou, a présidé, hier au CCOG de Niamey, la réunion de concertation pour la mise en place du réseau national des entreprises culturelles, qui se déroulera du 14 au 15 avril. Outre la ministre du Tourisme et le Directeur général de l'Agence de Promotion des Entreprises et Industries Culturelles (AEPIC), ces assises ont notamment enregistré la présence des directeurs généraux...

Portrait d'artiste /Sani Goundougouila comédien : La passion du tchali-tchali ou art de l'imitation

Portrait d'artiste /Sani Goundougouila comédien : La passion du tchali-tchali ou art de l'imitation

Notre pays compte plusieurs artistes talentueux dont certains sont connus par le public à travers les grands événements comme les compétitions du Sabre national de lutte traditionnelle. En effet, les amateurs de la lutte, sport roi au Niger, connaissent bien ces personnages habillés d'une manière bizarre imitant les faits et gestes de nos gladiateurs des arènes. Vous avez compris qu'il s'agit bien de ce qu'on appelle communément ''tchal...

Culture/Portrait Mitou Baban Pelé : Une étoile montante

Culture/Portrait Mitou Baban Pelé : Une étoile montante

Il se fait de plus en plus remarqué dans le domaine artistique nigérien. Il a, auparavant effectué un long séjour au Nigeria qui a poussé certains de ses compatriotes à s'interroger sur sa nationalité nigérienne. Il est pourtant natif du Gobir Maradi. Il c'est l'artiste Ibrahim Issoufou plus connu sous le sobriquet de ''Mitou Baban Pelé'' qui excelle aujourd'hui dans la réalisation des clips et messages publicitaires grâce à son équipe ...

Mise en œuvre du Plan de Conservation et de Gestion du Centre Historique d'Agadez : Installation du comité national mult…

Mise en œuvre du Plan de Conservation et de Gestion du Centre Historique d'Agadez : Installation du comité national multisectoriel

Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou, a procédé, mardi dernier, à l'installation officielle du Comité National Multisectoriel, chargé de la mise en œuvre du Plan de Conservation et de Gestion du Centre Historique d'Agadez. La structure sur laquelle repose la conduite de cette importante mission, et qui est présidée par le ministre de la Culture lui-même, regroupe des personnes représentant divers ministèr...

Atelier de formation des acteurs locaux : Favoriser l'émergence des projets artistiques

Atelier de formation des acteurs locaux : Favoriser l'émergence des projets artistiques

Le ministère de la Culture, des Arts et des Loisirs en collaboration avec l'Union Européenne a organisé, hier matin, au Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) de Niamey, un atelier de formation des acteurs locaux sur la gestion culturelle et le montage des agendas culturels décentralisés. C'est le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs M. Ousmane Abdou qui a présidé la cérémonie d'ouverture de cet atelier en présence de son homol...

45ème anniversaire de la Journée Internationale de la Francophonie/soirée culinaire et culturelle au ministère des Affai…

45ème anniversaire de la Journée Internationale de la Francophonie/soirée culinaire et culturelle au ministère des Affaires étrangères : Echange et partage culturel et artistique

Cette année, les activités commémoratives du 45ème anniversaire de la Journée Internationale de la Francophonie ont été marquées dans notre pays par le lancement par le ministre des Enseignements Supérieurs à Maradi, le 13 mars dernier, suivi du message de la ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur. Une semaine durant, les activités éducatives, sportives et culturell...

Jeu-concours de «défi-lecture» au CCOG de Niamey : Donner le goût de la lecture aux jeunes élèves

Jeu-concours de «défi-lecture» au CCOG de Niamey : Donner le goût de la lecture aux jeunes élèves

Dans le cadre de la célébration de la 45ème journée internationale de la Francophonie, plusieurs festivités ont été organisées au Niger dont le concours inter établissement dénommé, « défi-lecture ». Cette activité ludique et instructive pour les jeunes élèves a été organisée, samedi dernier au Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) de Niamey, par le Ministère de la Culture, des Arts et des Loisirs à travers sa direction du livre et de la...

Hommage à Moustapha Alassane : Le cinéma nigérien orphelin de son pionnier

Hommage à Moustapha Alassane : Le cinéma nigérien orphelin de son pionnier

Réalisateur du premier film nigérien, ''Aouré'' (1962), et du premier film d'animation africain, ''La Mort de Gandji'' (1963), Moustapha Alassane, auteur de 28 films, dont le dernier est ''Tagimba'' sorti en 2003, a tiré sa révérence dans la nuit de mardi à mercredi, à l'âge de 73 ans, des suites d'une longue maladie.Depuis qu'il a laissé son trousseau de mécanicien, pour l'amour de l'art, cet originaire de Zougou au Bénin, est toujours...

Vient de paraître : ''Le régicide du 9 avril 1999 au Niger – Ombres et lumières'' de Modi Alzouma Moussa

Vient de paraître : ''Le régicide du 9 avril 1999 au Niger – Ombres et lumières'' de Modi Alzouma Moussa

Modi Alzouma Moussa est un journaliste veinard. Ce qui est rare sous les Tropiques en général et au Niger en particulier. En effet, il a réussi à recueillir les témoignages directs et indirects de nombreuses personnalités liées de près ou de loin au Général Ibrahim Baré Mainassara qui a été abattu le vendredi 9 avril 1999 sur le tarmac de l'escadrille de Niamey.A l'arrivée de cette somme de témoignages, un livre intitulé ''Le régicide d...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Secteur minier d'Agadez : Un riche potentiel à exp…

Secteur minier d'Agadez : Un riche potentiel à explorer

La région d'Agadez avec une superficie de 667 799km² soit 52,7% de l'étendue du territoire...

vendredi 17 avril 2015

La SONICHAR : à la pointe du combat pour l'indépen…

La SONICHAR : à la pointe du combat pour l'indépendance énergétique du Niger

La société Nigérienne du Charbon d'Anou Araren (SONICHAR) exploite du charbon dans une min...

vendredi 17 avril 2015

L'ONG ASAD : Un combat acharné pour le développeme…

L'ONG ASAD : Un combat acharné pour le développement rural

La ville d'Agadez, une cité au passé plein de vicissitudes, siège des Sultans de l'Aïr, es...

vendredi 3 avril 2015

L'air du temps

SOS, maris en danger

SOS, maris en danger

On dirait que, ces derniers temps, les mauvais esprits prennent un malin plaisir à souffle...

vendredi 17 avril 2015

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.