Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

PROMOTION DES INDUSTRIES CULTURELLES AU NIGER : LA CONVENTION DE L'UNESCO APPUIE L'INITIATIVE

Dans le cadre d'une réflexion avec l'équipe de l'Agence de Promotion des Entreprises et industries Culturelles(APEC) pour élaborer une stratégie de formation et une stratégie d'appui aux entreprises culturelles du Niger, deux experts de l'UNESCO ont récemment séjourné au Niger. A l'issue de leurs travaux, ces experts de l'UNESCO ont noté qu'il ya au Niger un intérêt et une réelle attente, de la part des artistes d'une part, mais également des entrepreneurs, à l'endroit de l'Agence de promotion des entreprises et industries culturelles. Ils espèrent voir des actes concrets susceptibles d'améliorer leur situation.


L'APEC, qui est l'Agence de Promotion des Entreprises et industries Culturelles, a été créée en 2009 par le gouvernement du Niger à travers une loi d'orientation relative à la culture. Selon son Directeur général, M. Oumarou Moussa, que nous avons rencontré, « la mission de l'APEC est la dynamisation de l'entreprenariat artistique et culturel, et la promotion de la création des entreprises culturelles au Niger.

Cette mission découle d'un certain nombre d'objectifs, dont les plus importants sont entre autres, de redynamiser l'entreprenariat artistique et culturel, y compris l'entreprenariat féminin ; de contribuer à la professionnalisation des entrepreneurs culturels à travers la formation professionnelle continue ; de faciliter la participation des entreprises dans les foires, les festivals, les salons internationaux des entreprises culturelles ; de collecter, produire et diffuser des informations qui touchent aux questions des entreprises culturelles au niveau de la sous région et au niveau international ; de délivrer les cartes professionnelles et les licences d'entrepreneurs culturels ; et d'accompagner les porteurs de projets dans la recherche de financements au niveau des banques et autres établissements financiers.

Le Directeur général de l'APEC précise qu'à travers ces objectifs, ils ont essayé de traduire en activités certaines préoccupations telles que la formation professionnelle : « Nous avons démarré en 2011 cette formation. En 2012, nous avons réalisé cinq sessions de formation à l'intention des entrepreneurs culturels et du personnel de l'APEC. Dans le domaine de l'accompagnement technique, nous avons accompagné dix porteurs de projets tout au long de l'année. Actuellement nous sommes vers la fin du processus, et d'ici fin décembre, les dix projets qui ont été élaborés et accompagnés par l'APEC, vont être transmis au niveau des banques pour financement. Dans le cadre du partenariat stratégique, l'APEC, grâce à ses efforts, a abouti à travers le ministère de la Jeunesse des Sports et de la Culture, à la signature de deux conventions avec l'UNESCO et l'OIF.
Dans le cadre de l'accès des entreprises culturelles au Niger, nous sommes entrain d'élaborer un projet d'organisation de la première foire des entreprises culturelles au Niger qui aura lieu en 2013. Nous avons également organisé des conférences, et bien d'autres activités de communication », a indiqué M. Oumarou Moussa. Dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de l'UNESCO sur la diversité des expressions culturelles, qui est un document approuvé par l'institution internationale en 2005, et que le gouvernement du Niger a signé et ratifié, M. Oumarou Moussa a précisé « q'une mission d'assistance technique composée d'experts de l'UNESCO séjourne régulièrement au Niger depuis trois mois. Suite à cette ratification, le gouvernement du Niger s'est engagé à poursuivre des politiques culturelles ayant un compromis avec le développement. Grâce à cette ratification il peut bénéficier d'un soutien international pour sa mise en œuvre.

Cette convention parle de l'importance de la diversité culturelle qui existe dans chaque Etat, et qu'il doit y avoir des politiques de protection et de promotion de cette diversité afin d'assurer que la population ait accès aux biens culturels et qu'elle puisse tirer profit de la diversité des expressions culturelles telles que la production d'éditorial, la production audio visuelle, la production musicale, la production de mode, pour générer de l'emploi et de la richesse ».
Selon l'expert Jordi Balta la convention sur la diversité des expressions culturelles est liée de très près à l'affirmation des industries culturelles. « Et les industries culturelles sont les secteurs de production liés au contenu de nature artistique ou créatif mais qui sont produit à travers des processus industriels de production et reproduction, distribution etc. », a-t-il ajouté. Quant à M. Francisco D'Almeida, il a indiqué que depuis plusieurs décennies, les moyens de communications de masse, que sont la radio, la télévision, et l'industrie de la musique, marquent une tendance à la hausse continue. Il relève que « dans les échanges, il y a de plus en plus de contenu de films qui sont diffusés internationalement. Un groupe du Niger qui fait une très bonne musique ou un cinéaste du Niger qui fait un film remarquable ; ce film peut être diffusé en Corée, au Japon ou en Australie ou ailleurs grâce aux médias. Donc ce secteur de la vie culturelle de toutes les sociétés a pris une importance croissante qui a été prise en compte dans l'activité de tous les Etats dans le cadre de leurs politiques culturelles, et en premier lieu de l'UNESCO qui est l'agence des Nations Unies chargée des questions d'éducation de sciences et de cultures. » Par industries culturelles, il faut entendre des domaines comme le cinéma, le livre, la musique enregistrée, etc., qui font l'objet de reproduction en grande quantité et qui ont besoin d'un grand marché pour pouvoir rentabiliser l'investissement.
Selon M. Francisco D'Almeida, ces industries ont pour particularité de donner lieu à la production de service : Un journal, c'est un service ; une radio, c'est un service ; une chaîne de télévision, c'est un service qui diffuse des contenus qui portent l'identité d'un pays. C'est extrêmement important, pour d'abord permettre à une population de se reconnaître dans ces récits, dans ces images, d'entendre parler de soi, de se raconter nos histoires. Deuxièmement a-t-il poursuivi, cela crée des économies et des emplois. Cela crée des emplois non seulement pour les filières elles mêmes, mais pour d'autres filières encore. C'est ce qu'on appelle l'effet secondaire, l'effet tertiaire ; et il y a même un effet quaternaire ; parce que ce sont des secteurs dont l'activité à une incidence sur d'autres secteurs économiques. M. Franscico D'Almeida a conclu en disant que des études économiques ont montré que ce sont là des secteurs qui ont un impact économique très fort en terme de nombre d'emplois créés, et en terme de contributions à la balance commerciale. L'APEC entend bien œuvrer dans ce sens, en faisant des industries culturelles de véritables moyens de lutte contre le chômage et la pauvreté. Pour cela, elle a en perspective un programme d'activités bien étoffé, qu'elle va dérouler dans les semaines et mois à venir pour le rayonnement du Niger à travers son industrie culturelle.

Culture

Portrait de Mme Diallo Aïcha Macky : Le 7ème Art, une passion pour la jeune réalisatrice

Portrait de Mme Diallo Aïcha Macky : Le 7ème Art, une passion pour la jeune réalisatrice

Au Niger comme ailleurs, il y a des gens qui s'arment de courage pour se faire une place dans la société afin contribuer d'une manière ou d'une autre au développement socio économique de notre pays. Mme Diallo Aïcha Macky en fait partie. Elle s'est affichée à travers le 7ème art qu'elle exerce actuellement. Depuis son jeune âge, elle accorde beaucoup de crédibilité à la culture. C'est ainsi que dès l'école primaire et le collège, Aïcha ...

Rencontre entre le ministre de la culture, des arts et loisirs et la commission de contrôle des films de Kano : vers la …

Rencontre entre le ministre de la culture, des arts et loisirs et la commission de contrôle des films de Kano : vers la mise en place d'une convention pour réglementer la vente et la diffusion des œuvres cinématographiques

Le ministre de la Culture, des Arts et Loisirs, M Ousmane Abdou a rencontré hier, une délégation nigériane conduite par M Ahmad Dahiru Beli, Directeur de la Commission de contrôle des films, ou la «Kano State Censors Board». Cette rencontre vise à mettre en place une convention en vue de la protection et du contrôle des œuvres cinématographiques et faire bénéficier les acteurs, comédiens du Nigeria et du Niger du domaine du cinéma, du f...

Fin des compétitions nationales du Sketch et de l'Humour de la 6ème édition de la Parenté à Plaisanterie : les régions d…

Fin des compétitions nationales du Sketch et de l'Humour de la 6ème édition de la Parenté à Plaisanterie : les régions de Diffa et de Dosso remportent le premier prix en sketch et en humour

Le concours national du Sketch et de l'Humour entrant dans le cadre de la 6ème édition de la parenté à plaisanterie ou cousinage à plaisanterie s'est achevé mercredi soir au Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) de Niamey. C'est la région de Diffa qui a remporté le premier prix en sketch avec l'œuvre intitulée ''Amanar Tabbastaka'', et le premier prix en humour est décroché par la région de Dosso. Ces deux régions ont gagné chacune un mi...

Point de presse de l'artiste ''Bambino'' au CCFN

Point de presse de l'artiste ''Bambino'' au CCFN

En prélude au concert qu'il va donner demain samedi 25 octobre, à 20 h au Théâtre de Plein air du Centre Culturel franco-Nigérien (CCFN) de Niamey, l'artiste nigérien Omar Goumour Al-Moctar dit ''Bambino'' a animé mercredi dernier, un point de presse à l'auditorium du CCFN. C'était en présence du directeur du CCFN, M. Jean-Paul Durin, et de la chargée de communication dudit centre, Marie-Laure Mbongo.Ce point de presse a été une excelle...

2ème nuit du concours de la parenté à plaisanterie au CCOG de Niamey : le public épaté

2ème nuit du concours de la parenté à plaisanterie au CCOG de Niamey : le public épaté

Les compétitions entrant dans le cadre des festivités du mois de l'expression de la parenté à plaisanterie se poursuivent activement au Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) de Niamey. Dans la nuit du dimanche dernier, le public est venu massivement assister aux différentes prestations livrées par les artistes nationaux dans l'esprit de consolider la paix, l'unité, la communion et la cohésion sociales entre les groupes ethnolinguistiques...

Festival International de cinéma de Berlin 2015 : des aides à la production et à la distribution disponibles pour les ré…

Festival International de cinéma de Berlin 2015 : des aides à la production et à la distribution disponibles pour les réalisateurs

Le Festival International de cinéma de Berlin en Allemagne vient de lancer un ''Appel à films'' dont la date limite de clôture est le 31 octobre 2014 pour les longs métrages et le 17 novembre 2014 pour les courts métrages.La célèbre ''Berlinale'' - comme on appelle le Festival International de cinéma de Berlin - tiendra du 5 au 15 février 2015, à Berlin donc, sa 65ème édition. Les films pouvant être sélectionnés pour la compétition sont...

Lancement de la 6ème édition de la parenté à plaisanterie à Niamey : pour la paix et la cohésion sociale entre les group…

Lancement de la 6ème édition de la parenté à plaisanterie à Niamey : pour la paix et la cohésion sociale entre les groupes ethnolinguistiques du Niger

Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou a procédé, vendredi dernier dans l'après-midi, à l'arène de lutte traditionnelle de Niamey, au lancement de la 6ème édition du mois de la Parenté à Plaisanterie. Celle-ci est un mécanisme traditionnel efficace, de règlement de conflits sociaux, de promotion du dialogue, au sein des différents groupes ethnolinguistiques, qui entretiennent entre eux, des rapports multisé...

Lancement de la 5ème édition du festival «Paroles de femmes» : C'est parti pour un mois de spectacles

Lancement de la 5ème édition du festival «Paroles de femmes» : C'est parti pour un mois de spectacles

Le théâtre de plein air du Centre Culturel Franco Nigérien Jean Rouch (CCFN-JR), a servi de cadre, samedi dernier, au lancement de la 5ème édition du festival «Paroles de femmes». La cérémonie a été présidée par la directrice du festival, Melle Aminatou Issaka.C'est aux environs de 21 heures que les festivités ont démarré avec les prestations de la troupe «Anashuwa» de Hamsou Garba qui a présenté un ballet illustrant la reine Saraounia....

Point de presse hier du ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs : renforcement des liens de cohésion sociale et …

Point de presse hier du ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs : renforcement des liens de cohésion sociale et la paix entre les communautés ethno linguistiques

Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs M. Ousmane a animé dimanche dernier un point de presse en prélude à la 6ème édition du mois de l'expression de la parenté à plaisanterie qui s'ouvre le 17 octobre prochain à Niamey. Au cours de ce point de presse, le ministre a expliqué l'importance de la parenté à plaisanterie dans notre pays avant de faire le point des innovations apportées cette année.

Entretien avec Sylvestre Amoussou, cinéaste béninois : ''Le cinéma africain n'existe pas. Tant qu'il ne sera pas indépen…

Entretien avec Sylvestre Amoussou, cinéaste béninois : ''Le cinéma africain n'existe pas. Tant qu'il ne sera pas indépendant des bailleurs de fonds étrangers''

Sylvestre Amoussou, est un réalisateur béninois né le 31 décembre 1964. Il vit en France depuis plus de 30 ans. Il a d'abord évolué en tant qu'acteur avant de se lancer dans la réalisation. La plupart de ses films traitent des sujets délicats qui, même s'ils montrent la beauté de l'Afrique, dénoncent aussi, bien évidemment les problèmes qui minent le développement de ce continent. Après «Africa Paradis» en 2007, «Un pas en Avant : les d...

AG/ONU

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Attaques sanglantes dans la région de Tillabéri : …

Attaques sanglantes dans la région de Tillabéri : Témoignages des autorités régionales et des FDS

La prison civile de Ouallam, le camp des réfugiés de Mangaizé, et une patrouille régionale...

vendredi 31 octobre 2014

Projet Filets Sociaux : renforcer la culture de la…

Projet Filets Sociaux : renforcer la culture de la résilience

Les actions menées sur le terrain par le Projet Filets Sociaux dans les régions de Tillabé...

jeudi 23 octobre 2014

Rentrée académique 2014-2015 au second cycle du se…

Rentrée académique 2014-2015 au second cycle du secondaire : Pour une rentrée scolaire apaisée et réussie

Apres trois mois de vacances, les élèves du second cycle du secondaire, ( les lycéens) ont...

vendredi 10 octobre 2014

L'air du temps

Code de prudence

Code de prudence

La problématique de la réduction des accidents de la route reste une préoccupation constan...

vendredi 31 octobre 2014

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.