Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

PROMOTION DES INDUSTRIES CULTURELLES AU NIGER : LA CONVENTION DE L'UNESCO APPUIE L'INITIATIVE

Dans le cadre d'une réflexion avec l'équipe de l'Agence de Promotion des Entreprises et industries Culturelles(APEC) pour élaborer une stratégie de formation et une stratégie d'appui aux entreprises culturelles du Niger, deux experts de l'UNESCO ont récemment séjourné au Niger. A l'issue de leurs travaux, ces experts de l'UNESCO ont noté qu'il ya au Niger un intérêt et une réelle attente, de la part des artistes d'une part, mais également des entrepreneurs, à l'endroit de l'Agence de promotion des entreprises et industries culturelles. Ils espèrent voir des actes concrets susceptibles d'améliorer leur situation.


L'APEC, qui est l'Agence de Promotion des Entreprises et industries Culturelles, a été créée en 2009 par le gouvernement du Niger à travers une loi d'orientation relative à la culture. Selon son Directeur général, M. Oumarou Moussa, que nous avons rencontré, « la mission de l'APEC est la dynamisation de l'entreprenariat artistique et culturel, et la promotion de la création des entreprises culturelles au Niger.

Cette mission découle d'un certain nombre d'objectifs, dont les plus importants sont entre autres, de redynamiser l'entreprenariat artistique et culturel, y compris l'entreprenariat féminin ; de contribuer à la professionnalisation des entrepreneurs culturels à travers la formation professionnelle continue ; de faciliter la participation des entreprises dans les foires, les festivals, les salons internationaux des entreprises culturelles ; de collecter, produire et diffuser des informations qui touchent aux questions des entreprises culturelles au niveau de la sous région et au niveau international ; de délivrer les cartes professionnelles et les licences d'entrepreneurs culturels ; et d'accompagner les porteurs de projets dans la recherche de financements au niveau des banques et autres établissements financiers.

Le Directeur général de l'APEC précise qu'à travers ces objectifs, ils ont essayé de traduire en activités certaines préoccupations telles que la formation professionnelle : « Nous avons démarré en 2011 cette formation. En 2012, nous avons réalisé cinq sessions de formation à l'intention des entrepreneurs culturels et du personnel de l'APEC. Dans le domaine de l'accompagnement technique, nous avons accompagné dix porteurs de projets tout au long de l'année. Actuellement nous sommes vers la fin du processus, et d'ici fin décembre, les dix projets qui ont été élaborés et accompagnés par l'APEC, vont être transmis au niveau des banques pour financement. Dans le cadre du partenariat stratégique, l'APEC, grâce à ses efforts, a abouti à travers le ministère de la Jeunesse des Sports et de la Culture, à la signature de deux conventions avec l'UNESCO et l'OIF.
Dans le cadre de l'accès des entreprises culturelles au Niger, nous sommes entrain d'élaborer un projet d'organisation de la première foire des entreprises culturelles au Niger qui aura lieu en 2013. Nous avons également organisé des conférences, et bien d'autres activités de communication », a indiqué M. Oumarou Moussa. Dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de l'UNESCO sur la diversité des expressions culturelles, qui est un document approuvé par l'institution internationale en 2005, et que le gouvernement du Niger a signé et ratifié, M. Oumarou Moussa a précisé « q'une mission d'assistance technique composée d'experts de l'UNESCO séjourne régulièrement au Niger depuis trois mois. Suite à cette ratification, le gouvernement du Niger s'est engagé à poursuivre des politiques culturelles ayant un compromis avec le développement. Grâce à cette ratification il peut bénéficier d'un soutien international pour sa mise en œuvre.

Cette convention parle de l'importance de la diversité culturelle qui existe dans chaque Etat, et qu'il doit y avoir des politiques de protection et de promotion de cette diversité afin d'assurer que la population ait accès aux biens culturels et qu'elle puisse tirer profit de la diversité des expressions culturelles telles que la production d'éditorial, la production audio visuelle, la production musicale, la production de mode, pour générer de l'emploi et de la richesse ».
Selon l'expert Jordi Balta la convention sur la diversité des expressions culturelles est liée de très près à l'affirmation des industries culturelles. « Et les industries culturelles sont les secteurs de production liés au contenu de nature artistique ou créatif mais qui sont produit à travers des processus industriels de production et reproduction, distribution etc. », a-t-il ajouté. Quant à M. Francisco D'Almeida, il a indiqué que depuis plusieurs décennies, les moyens de communications de masse, que sont la radio, la télévision, et l'industrie de la musique, marquent une tendance à la hausse continue. Il relève que « dans les échanges, il y a de plus en plus de contenu de films qui sont diffusés internationalement. Un groupe du Niger qui fait une très bonne musique ou un cinéaste du Niger qui fait un film remarquable ; ce film peut être diffusé en Corée, au Japon ou en Australie ou ailleurs grâce aux médias. Donc ce secteur de la vie culturelle de toutes les sociétés a pris une importance croissante qui a été prise en compte dans l'activité de tous les Etats dans le cadre de leurs politiques culturelles, et en premier lieu de l'UNESCO qui est l'agence des Nations Unies chargée des questions d'éducation de sciences et de cultures. » Par industries culturelles, il faut entendre des domaines comme le cinéma, le livre, la musique enregistrée, etc., qui font l'objet de reproduction en grande quantité et qui ont besoin d'un grand marché pour pouvoir rentabiliser l'investissement.
Selon M. Francisco D'Almeida, ces industries ont pour particularité de donner lieu à la production de service : Un journal, c'est un service ; une radio, c'est un service ; une chaîne de télévision, c'est un service qui diffuse des contenus qui portent l'identité d'un pays. C'est extrêmement important, pour d'abord permettre à une population de se reconnaître dans ces récits, dans ces images, d'entendre parler de soi, de se raconter nos histoires. Deuxièmement a-t-il poursuivi, cela crée des économies et des emplois. Cela crée des emplois non seulement pour les filières elles mêmes, mais pour d'autres filières encore. C'est ce qu'on appelle l'effet secondaire, l'effet tertiaire ; et il y a même un effet quaternaire ; parce que ce sont des secteurs dont l'activité à une incidence sur d'autres secteurs économiques. M. Franscico D'Almeida a conclu en disant que des études économiques ont montré que ce sont là des secteurs qui ont un impact économique très fort en terme de nombre d'emplois créés, et en terme de contributions à la balance commerciale. L'APEC entend bien œuvrer dans ce sens, en faisant des industries culturelles de véritables moyens de lutte contre le chômage et la pauvreté. Pour cela, elle a en perspective un programme d'activités bien étoffé, qu'elle va dérouler dans les semaines et mois à venir pour le rayonnement du Niger à travers son industrie culturelle.

Culture

Journée internationale des musées : L'importance d'un musée pour la valorisation de patrimoine culturel de notre pays

Journée internationale des musées : L'importance d'un musée pour la valorisation de patrimoine culturel de notre pays

A l'instar des autres pays du monde dont 145 sont membres du Conseil International des Musées (ICOM), le Niger a célébré, le 18 mai dernier, la Journée internationale des musées, à travers le musée national Boubou Hama de Niamey, le musée régional de Dosso et celui de Zinder. Le thème retenu cette année est : « les musées pour une société durable », tel que choisi pour cette 38ème édition par le Conseil International des Musées. A cette...

Vers la création d'un musée de la femme nigérienne

Vers la création d'un musée de la femme nigérienne

L'idée de la création d'un musée spécialisé dédié à la femme nigérienne est géniale. Pour l'instant, cette initiative louable est à un stade de projet et peut être même plus avancé. La femme nigérienne mérite cela quand on sait qu'elle a joué et continue de jouer un rôle prépondérant dans toutes les actions de développement de notre pays. C'est pour rendre hommage à la femme nigérienne que la Première Dame Dr. Malika Issoufou, a annoncé...

Musée régional de Zinder : Vers la mise en place d'un programme de rénovation

Musée régional de Zinder : Vers la mise en place d'un programme de rénovation

Le Musée régional de Zinder a été créé en 1986 à l'initiative du Colonel Moumouni Djermakoye Adamou, alors Préfet du département de Zinder qui a instruit l'écrivain Mamani Abdoulaye de s'impliquer pour promouvoir la culture dans la région de Zinder qui constitue selon ses propres termes, un ''haut lieu culturel et historique'', rapporte la directrice de ce centre, Mme Ibrahim Amsatou.Quatre bâtiments ont été construits en 1998 sur la ba...

Livre/Vient de paraître : «Le discours de La Baule 20 juin 1990», de Issoufou Konaté

Livre/Vient de paraître : «Le discours de La Baule 20 juin 1990», de Issoufou Konaté

Issoufou Konaté a suivi des études de Commerce à Paris en France puis en Démocratie et gouvernance au Bénin et au Canada. Il a donc une certaine autorité pour parler du fameux discours de La Baule adressé par feu François Mitterrand aux Chefs d'Etat des anciennes colonies françaises d'Afrique.«Le discours de La Baule 20 juin 1990» de Issoufou Konaté est sous-titré « une nouvelle thérapie pour l'Afrique» et c'est cela qui en fait tout l'...

Cinéma/ : "Savoir faire le lit", de la réalisatrice Aicha Macky projeté au CCFN Jean Rouch de Niamey

Cinéma/ : "Savoir faire le lit", de la réalisatrice Aicha Macky projeté au CCFN Jean Rouch de Niamey

C'était l'occasion idéale le 13 mai dernier, journée nationale de la femme nigérienne pour la projection du film "Savoir faire le lit " de la jeune réalisatrice nigérienne Aicha Macky. Le public, composé d'amis, de réalisateurs et d'enseignants, ainsi que de nombreux cinéphiles curieux d'en savoir au sujet de ce film dont le titre à lui-même est évocateur, a afflué à l'auditorium du CCFN Jean Rouch de Niamey où le film réalisé en 2013 p...

Portrait/Madame Absatou Amadou Maïga, première femme reporter-photographe au Niger : Un parcours édifiant

Portrait/Madame Absatou Amadou Maïga, première femme reporter-photographe au Niger : Un parcours édifiant

Madame Absatou Amadou Maïga est une pionnière en matière de reportage photos au féminin dans notre pays. Et pourtant ''je n'aime pas être photographiée'', dit cette mère de 4 enfants, grand-mère de 4 petites-filles nigéro-américaines, et arrière grand-mère d'une arrière petite-fille.Née en Côte d'Ivoire de parents originaires de Sakoira, dans la région de Tillabéri, Absatou Amadou Maïga entame sa carrière de photographe ''free lance'' e...

Vernissage de l'exposition phonographie au CCFN : "Koudjina en héritages", thème de l'exposition

Vernissage de l'exposition phonographie au CCFN : "Koudjina en héritages", thème de l'exposition

Le Commissariat d'exposition du Centre Culturel Franco Nigérien (CCFN) Jean Rouch de Niamey a organisé, vendredi dernier dans l'après-midi, le vernissage d'une exposition photos. Cette exposition s'inscrit dans le cadre de la programmation des activités du CCFN, et qui vise à rendre un hommage au célèbre photographe nigérien Philippe Koudjina Ayi, décédé en 2014 dont le passé a été très mémorable ici au Niger. Le lancement de l'expositi...

Journée culturelle nigérienne (JCN) à Bobigny, banlieue parisienne : Un pari très réussi

Journée culturelle nigérienne (JCN) à Bobigny, banlieue parisienne : Un pari très réussi

Vendredi 1er Mai 2015: fête du travail, c'est connu. Mais, le vendredi 1er Mai 2015, à Bobigny, dans la banlieue parisienne, se doit d'être connu désormais. En effet, à l'initiative de l'Association des Nigériens Résidents en France (ANRF), Bobigny a abrité une journée culturelle nigérienne autour du thème : « la culture au service de la paix ».Parrainée par le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération et l'Ambassade du Nig...

Forum Africain du Film Documentaire : Une édition sous le signe du deuil et de la paix

Forum Africain du Film Documentaire : Une édition sous le signe du deuil et de la paix

Pour sa 9ème édition, le Forum Africain du Film Documentaire avait du blues à l'âme. Sans doute à cause de l'hommage qui y était rendu à deux grandes figures de la culture nigérienne récemment disparues : Moustapha Alassane, le père du cinéma d'animation africain, mort le 17 mars 2015 à Ouagadougou, et Boubakar Ba, le fondateur de l'Université de Niamey, qui nous a quittés le 19 avril 2014. Les minutes de silence successives ont ponctué...

Ouverture officielle de la 9ème édition du Forum Africain du Film Documentaire, à Niamey : La culture de la paix et le d…

Ouverture officielle de la 9ème édition du Forum Africain du Film Documentaire, à Niamey : La culture de la paix et le développement comme principales thématiques du forum

Le 24 Avril de chaque année, notre pays célèbre l'anniversaire des accords de paix signés à Alger en 1995 entre le gouvernement et la rébellion armée. Cette célébration est aussi appelée Fête de la concorde. Cette année, la célébration de cette fête a coïncidé avec la 9ème édition du Forum Africain du Film Documentaire. Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou, a procédé à l'ouverture de cette 9ème édition au...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Les caravaniers de l'Aïr sur la route du sel de Bi…

Les caravaniers de l'Aïr sur la route du sel de Bilma : La caravane du sel ou Taghlamt: la fascinante aventure des Touaregs Imajeghen Kel Ewey de Timia

La caravane du sel ou Taghlamt, file de dromadaires des Touaregs Kel Ewey des massifs mont...

jeudi 21 mai 2015

Interview du Dr El -Back Adam sur l'avenir de la c…

Interview du Dr El -Back Adam sur l'avenir de la caravane de sel chez les éleveurs nomades de l'Aïr, du Tadress et de l'Azawak : ''Le commerce des caravanes de sel est un atout culturel qui favorise la fraternité, l'intégration et l'unité nationale''

L'avenir de la caravane de sel chez les éleveurs nomades de l'Aïr, du Tadress et de l'Azaw...

jeudi 21 mai 2015

Bilan des activités du Ministère de la Population,…

Bilan des activités du Ministère de la Population, de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant : Actions tous azimuts en faveur de la promotion de la femme

Dans le cadre de l'accomplissement de sa mission, le Ministère de la Population, de la Pro...

vendredi 15 mai 2015

L'air du temps

Sous la chaleur et le délestage

Sous la chaleur et le délestage

Par ces temps, la chaleur se fait de plus en plus torride ! A certaines heures de la journ...

jeudi 21 mai 2015

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.