Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

PROMOTION DES INDUSTRIES CULTURELLES AU NIGER : LA CONVENTION DE L'UNESCO APPUIE L'INITIATIVE

Dans le cadre d'une réflexion avec l'équipe de l'Agence de Promotion des Entreprises et industries Culturelles(APEC) pour élaborer une stratégie de formation et une stratégie d'appui aux entreprises culturelles du Niger, deux experts de l'UNESCO ont récemment séjourné au Niger. A l'issue de leurs travaux, ces experts de l'UNESCO ont noté qu'il ya au Niger un intérêt et une réelle attente, de la part des artistes d'une part, mais également des entrepreneurs, à l'endroit de l'Agence de promotion des entreprises et industries culturelles. Ils espèrent voir des actes concrets susceptibles d'améliorer leur situation.


L'APEC, qui est l'Agence de Promotion des Entreprises et industries Culturelles, a été créée en 2009 par le gouvernement du Niger à travers une loi d'orientation relative à la culture. Selon son Directeur général, M. Oumarou Moussa, que nous avons rencontré, « la mission de l'APEC est la dynamisation de l'entreprenariat artistique et culturel, et la promotion de la création des entreprises culturelles au Niger.

Cette mission découle d'un certain nombre d'objectifs, dont les plus importants sont entre autres, de redynamiser l'entreprenariat artistique et culturel, y compris l'entreprenariat féminin ; de contribuer à la professionnalisation des entrepreneurs culturels à travers la formation professionnelle continue ; de faciliter la participation des entreprises dans les foires, les festivals, les salons internationaux des entreprises culturelles ; de collecter, produire et diffuser des informations qui touchent aux questions des entreprises culturelles au niveau de la sous région et au niveau international ; de délivrer les cartes professionnelles et les licences d'entrepreneurs culturels ; et d'accompagner les porteurs de projets dans la recherche de financements au niveau des banques et autres établissements financiers.

Le Directeur général de l'APEC précise qu'à travers ces objectifs, ils ont essayé de traduire en activités certaines préoccupations telles que la formation professionnelle : « Nous avons démarré en 2011 cette formation. En 2012, nous avons réalisé cinq sessions de formation à l'intention des entrepreneurs culturels et du personnel de l'APEC. Dans le domaine de l'accompagnement technique, nous avons accompagné dix porteurs de projets tout au long de l'année. Actuellement nous sommes vers la fin du processus, et d'ici fin décembre, les dix projets qui ont été élaborés et accompagnés par l'APEC, vont être transmis au niveau des banques pour financement. Dans le cadre du partenariat stratégique, l'APEC, grâce à ses efforts, a abouti à travers le ministère de la Jeunesse des Sports et de la Culture, à la signature de deux conventions avec l'UNESCO et l'OIF.
Dans le cadre de l'accès des entreprises culturelles au Niger, nous sommes entrain d'élaborer un projet d'organisation de la première foire des entreprises culturelles au Niger qui aura lieu en 2013. Nous avons également organisé des conférences, et bien d'autres activités de communication », a indiqué M. Oumarou Moussa. Dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de l'UNESCO sur la diversité des expressions culturelles, qui est un document approuvé par l'institution internationale en 2005, et que le gouvernement du Niger a signé et ratifié, M. Oumarou Moussa a précisé « q'une mission d'assistance technique composée d'experts de l'UNESCO séjourne régulièrement au Niger depuis trois mois. Suite à cette ratification, le gouvernement du Niger s'est engagé à poursuivre des politiques culturelles ayant un compromis avec le développement. Grâce à cette ratification il peut bénéficier d'un soutien international pour sa mise en œuvre.

Cette convention parle de l'importance de la diversité culturelle qui existe dans chaque Etat, et qu'il doit y avoir des politiques de protection et de promotion de cette diversité afin d'assurer que la population ait accès aux biens culturels et qu'elle puisse tirer profit de la diversité des expressions culturelles telles que la production d'éditorial, la production audio visuelle, la production musicale, la production de mode, pour générer de l'emploi et de la richesse ».
Selon l'expert Jordi Balta la convention sur la diversité des expressions culturelles est liée de très près à l'affirmation des industries culturelles. « Et les industries culturelles sont les secteurs de production liés au contenu de nature artistique ou créatif mais qui sont produit à travers des processus industriels de production et reproduction, distribution etc. », a-t-il ajouté. Quant à M. Francisco D'Almeida, il a indiqué que depuis plusieurs décennies, les moyens de communications de masse, que sont la radio, la télévision, et l'industrie de la musique, marquent une tendance à la hausse continue. Il relève que « dans les échanges, il y a de plus en plus de contenu de films qui sont diffusés internationalement. Un groupe du Niger qui fait une très bonne musique ou un cinéaste du Niger qui fait un film remarquable ; ce film peut être diffusé en Corée, au Japon ou en Australie ou ailleurs grâce aux médias. Donc ce secteur de la vie culturelle de toutes les sociétés a pris une importance croissante qui a été prise en compte dans l'activité de tous les Etats dans le cadre de leurs politiques culturelles, et en premier lieu de l'UNESCO qui est l'agence des Nations Unies chargée des questions d'éducation de sciences et de cultures. » Par industries culturelles, il faut entendre des domaines comme le cinéma, le livre, la musique enregistrée, etc., qui font l'objet de reproduction en grande quantité et qui ont besoin d'un grand marché pour pouvoir rentabiliser l'investissement.
Selon M. Francisco D'Almeida, ces industries ont pour particularité de donner lieu à la production de service : Un journal, c'est un service ; une radio, c'est un service ; une chaîne de télévision, c'est un service qui diffuse des contenus qui portent l'identité d'un pays. C'est extrêmement important, pour d'abord permettre à une population de se reconnaître dans ces récits, dans ces images, d'entendre parler de soi, de se raconter nos histoires. Deuxièmement a-t-il poursuivi, cela crée des économies et des emplois. Cela crée des emplois non seulement pour les filières elles mêmes, mais pour d'autres filières encore. C'est ce qu'on appelle l'effet secondaire, l'effet tertiaire ; et il y a même un effet quaternaire ; parce que ce sont des secteurs dont l'activité à une incidence sur d'autres secteurs économiques. M. Franscico D'Almeida a conclu en disant que des études économiques ont montré que ce sont là des secteurs qui ont un impact économique très fort en terme de nombre d'emplois créés, et en terme de contributions à la balance commerciale. L'APEC entend bien œuvrer dans ce sens, en faisant des industries culturelles de véritables moyens de lutte contre le chômage et la pauvreté. Pour cela, elle a en perspective un programme d'activités bien étoffé, qu'elle va dérouler dans les semaines et mois à venir pour le rayonnement du Niger à travers son industrie culturelle.

Culture

Point de presse du ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs : Plaidoyer pour la valorisation de certains aspects …

Point de presse du ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs : Plaidoyer pour la valorisation de certains aspects culturels de la lutte traditionnelle

Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs M. Habou Gambo a animé hier matin, un point de presse à la Cité du 18 décembre de Dosso au cours duquel, il a tenu à informer l'opinion nationale de la présence d'une équipe relevant de son département ministériel pour collecter tous les aspects culturels de la lutte traditionnelle au Niger. Cette action vise à conserver les valeurs originales de la lutte traditionnelle nigérienne.Très ...

Soirée de gala organisée par Orange Niger et l'Ong ASED Bonza : L'artiste international ''Davido'' à l'honneur

Soirée de gala organisée par Orange Niger et l'Ong ASED Bonza : L'artiste international ''Davido'' à l'honneur

La compagnie de téléphonie mobile Orange Niger, en collaboration avec l'ONG ASED (Association Solidarité Education Développement) Bonza, a organisé vendredi dernier, au Grand Hôtel de Niamey, une Soirée de Gala. Lors de cette cérémonie, les invités ont eu l'occasion d'assister à une prestation sur scène de l'artiste international nigerian David Adeleke, plus connu sous son nom de scène ''Davido''.«Davido est venu au Niger, pour effectue...

Présentation et exposition de livres au Centre Culturel Américain (CCA) : Promouvoir la lecture dans notre pays

Présentation et exposition de livres au Centre Culturel Américain (CCA) : Promouvoir la lecture dans notre pays

Malgré l'environnement peu favorable à la lecture, les écrivains nigériens continuent de mener le combat pour sortir la littérature de la léthargie. C'est ainsi que le 5 janvier dernier, Amadou Edouard Lampo a présenté au public son œuvre intitulée ''Kassaï, la sœur de l'empereur'' suivie de ''Camion people'', deux pièces théâtrales regroupées en un seul document paru aux éditions Harmattan et dont l'objectif est surtout pédagogique. Ce...

3ème édition du festival de la danse «Assaka» à Birni N'Lokoyo (Doutchi) : Nassirou Issoufou remporte le trophée pour la…

3ème édition du festival de la danse «Assaka» à Birni N'Lokoyo (Doutchi) : Nassirou Issoufou remporte le trophée pour la seconde fois

Le village de Birni'n Lokoyo a abrité du 30 décembre 2015 au 1er janvier 2016, la troisième édition du festival de danse traditionnelle «Assaka». Cette édition a été parrainée par le maire de la commune rurale de Matankari M. Mage Maikaba qui a présidé la cérémonie du lancement et de clôture des festivités en présence du maire de Kornaka invité d'honneur du festival. L'on notait également la présence des responsables administratives loc...

Littérature/2ème Concours International 2015 du Grand Prix Poétique Kailcédrat Royal de l'Association Fil'Harmonie : Not…

Littérature/2ème Concours International 2015 du Grand Prix Poétique Kailcédrat Royal de l'Association Fil'Harmonie : Notre compatriote Boubé Hama recompensé

Le président de l'Association Poétique et Littéraire du Niger (APOL-NIGER), Boubé Hama a été invité à Paris en France du 29 Novembre au 12 décembre 2015 par l'Association Fil' Harmonie (France) dirigée par Mme Ozoua Soyinka où il a reçu la médaille de bronze du prix Fil' Harmonie (3ème prix). A cette occasion, il a pris part à plusieurs activités dont la remise de diplôme d'honneur, l'assemblée générale entre la France, la Martinique, l...

Dosso /Culture : Mahamadou Badoma, acteur principal du ballet Maïdawa

Dosso /Culture : Mahamadou Badoma, acteur principal du ballet Maïdawa

Si le ballet Maïdawa, premier prix au festival de Niamey en 1980 continue encore aujourd'hui à être apprécié du public nigérien, ce n'est pas un fait du hasard. En effet, la pièce a été si bien travaillée qu'on ne se lasse pas de contempler les mystères de la chasse avec tout son corollaire de secrets. Au centre de ce ballet, Mahamadou Badoma qui, malgré ses 61 ans garde encore ce regard perçant de chasseur.Mahamadou Badoma plus connu s...

Dosso /Culture : Toukour Yacouba: humoriste de Gaya

Dosso /Culture : Toukour Yacouba: humoriste de Gaya

La parenté à plaisanterie, ciment de l'unité nationale figure parmi les grandes richesses de notre pays. Pour consolider cet acquis, les plus hautes autorités de notre pays ont institué la semaine de la parenté à plaisanterie au cours de laquelle les huit régions de notre pays se retrouvent pour rivaliser dans une ambiance fraternelle à travers des sketchs, des chants et de l'humour. C'est au cours de cette grande rencontre que Toukour ...

Dosso /Culture : Réjouissances à Dosso suite à l'inscription des expressions de la parenté à plaisanterie sur la liste d…

Dosso /Culture : Réjouissances à Dosso suite à l'inscription des expressions de la parenté à plaisanterie sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO

 l'instar des autres régions du pays, Dosso a organisé le mardi 29 décembre dernier, à la maison de la culture Garba Loga, un spectacle hors du commun pour témoigner et manifester sa joie à la suite de l'inscription des expressions de la parenté à plaisanterie sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO. La cérémonie a été placée sous le haut patronage du secrétaire général de la région M. Yahaya Tanka...

Fin des activités culturelles de la fête Maradi Kolliya à la Maison des Jeunes et de la Culture : Plusieurs prix décerné…

Fin des activités culturelles de la fête Maradi Kolliya à la Maison des Jeunes et de la Culture : Plusieurs prix décernés aux artistes talentueux

Les compétitions culturelles entrant dans le cadre de la fête nationale du 18 décembre, édition Maradi Kolliya 2015 ont pris, fin jeudi dernier dans la soirée, à la Maison des Jeunes et de la Culture Garba Dan Wardanga. A l'issue des proclamations des résultats, c'est le groupe « Tempête du désert de Niamey qui a remporté le premier prix avec son œuvre intitulé : « Tchaawon tarihi (la beauté de l'histoire), suivi de la troupe de Maradi ...

Culture Maradi : Plusieurs stratégies à l'origine de la sauvegarde des richesses culturelles

Culture Maradi : Plusieurs stratégies à l'origine de la sauvegarde des richesses culturelles

La région de Maradi en général, et la ville de Maradi en particulier, regorgent d'importantes potentialités culturelles qui font indéniablement de Maradi une référence nationale en matière culturelle. De par ses richesses culturelles, la région a gardé et continue à conserver certaines valeurs et pratiques qui jadis faisaient sa fierté. Force est de constater que ces valeurs et pratiques ont aujourd'hui tendance à disparaître. Cet aband...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Infrastructures : Des routes et des échangeurs pou…

Infrastructures : Des routes et des échangeurs pour propulser la locomotive du développement

Développer les infrastructures et l'énergie par des investissements dans les routes, les p...

vendredi 29 janvier 2016

Infrastructures ferroviaires : Une panoplie de lig…

Infrastructures ferroviaires : Une panoplie de lignes pour désenclaver le pays

En matière d'infrastructures ferroviaires, quatre grands projets ont été inscrits dans le ...

vendredi 29 janvier 2016

Entretien avec M. Ibrahim Nomao, ministre de l'Equ…

Entretien avec M. Ibrahim Nomao, ministre de l'Equipement : ''Plus de 400 milliards de FCFA ont été injectés dans la construction et la réhabilitation des routes bitumées et rurales, ces 5 dernières années''

Monsieur le ministre, quelle est la place des infrastructures routières dans le Programme ...

vendredi 29 janvier 2016

L'air du temps

Campagne électorale en rase campagne

Campagne électorale en rase campagne

Lancée le samedi 30 janvier dernier, la campagne pour les élections présidentielles et lég...

jeudi 11 février 2016

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.