Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

PROMOTION DES INDUSTRIES CULTURELLES AU NIGER : LA CONVENTION DE L'UNESCO APPUIE L'INITIATIVE

Dans le cadre d'une réflexion avec l'équipe de l'Agence de Promotion des Entreprises et industries Culturelles(APEC) pour élaborer une stratégie de formation et une stratégie d'appui aux entreprises culturelles du Niger, deux experts de l'UNESCO ont récemment séjourné au Niger. A l'issue de leurs travaux, ces experts de l'UNESCO ont noté qu'il ya au Niger un intérêt et une réelle attente, de la part des artistes d'une part, mais également des entrepreneurs, à l'endroit de l'Agence de promotion des entreprises et industries culturelles. Ils espèrent voir des actes concrets susceptibles d'améliorer leur situation.


L'APEC, qui est l'Agence de Promotion des Entreprises et industries Culturelles, a été créée en 2009 par le gouvernement du Niger à travers une loi d'orientation relative à la culture. Selon son Directeur général, M. Oumarou Moussa, que nous avons rencontré, « la mission de l'APEC est la dynamisation de l'entreprenariat artistique et culturel, et la promotion de la création des entreprises culturelles au Niger.

Cette mission découle d'un certain nombre d'objectifs, dont les plus importants sont entre autres, de redynamiser l'entreprenariat artistique et culturel, y compris l'entreprenariat féminin ; de contribuer à la professionnalisation des entrepreneurs culturels à travers la formation professionnelle continue ; de faciliter la participation des entreprises dans les foires, les festivals, les salons internationaux des entreprises culturelles ; de collecter, produire et diffuser des informations qui touchent aux questions des entreprises culturelles au niveau de la sous région et au niveau international ; de délivrer les cartes professionnelles et les licences d'entrepreneurs culturels ; et d'accompagner les porteurs de projets dans la recherche de financements au niveau des banques et autres établissements financiers.

Le Directeur général de l'APEC précise qu'à travers ces objectifs, ils ont essayé de traduire en activités certaines préoccupations telles que la formation professionnelle : « Nous avons démarré en 2011 cette formation. En 2012, nous avons réalisé cinq sessions de formation à l'intention des entrepreneurs culturels et du personnel de l'APEC. Dans le domaine de l'accompagnement technique, nous avons accompagné dix porteurs de projets tout au long de l'année. Actuellement nous sommes vers la fin du processus, et d'ici fin décembre, les dix projets qui ont été élaborés et accompagnés par l'APEC, vont être transmis au niveau des banques pour financement. Dans le cadre du partenariat stratégique, l'APEC, grâce à ses efforts, a abouti à travers le ministère de la Jeunesse des Sports et de la Culture, à la signature de deux conventions avec l'UNESCO et l'OIF.
Dans le cadre de l'accès des entreprises culturelles au Niger, nous sommes entrain d'élaborer un projet d'organisation de la première foire des entreprises culturelles au Niger qui aura lieu en 2013. Nous avons également organisé des conférences, et bien d'autres activités de communication », a indiqué M. Oumarou Moussa. Dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de l'UNESCO sur la diversité des expressions culturelles, qui est un document approuvé par l'institution internationale en 2005, et que le gouvernement du Niger a signé et ratifié, M. Oumarou Moussa a précisé « q'une mission d'assistance technique composée d'experts de l'UNESCO séjourne régulièrement au Niger depuis trois mois. Suite à cette ratification, le gouvernement du Niger s'est engagé à poursuivre des politiques culturelles ayant un compromis avec le développement. Grâce à cette ratification il peut bénéficier d'un soutien international pour sa mise en œuvre.

Cette convention parle de l'importance de la diversité culturelle qui existe dans chaque Etat, et qu'il doit y avoir des politiques de protection et de promotion de cette diversité afin d'assurer que la population ait accès aux biens culturels et qu'elle puisse tirer profit de la diversité des expressions culturelles telles que la production d'éditorial, la production audio visuelle, la production musicale, la production de mode, pour générer de l'emploi et de la richesse ».
Selon l'expert Jordi Balta la convention sur la diversité des expressions culturelles est liée de très près à l'affirmation des industries culturelles. « Et les industries culturelles sont les secteurs de production liés au contenu de nature artistique ou créatif mais qui sont produit à travers des processus industriels de production et reproduction, distribution etc. », a-t-il ajouté. Quant à M. Francisco D'Almeida, il a indiqué que depuis plusieurs décennies, les moyens de communications de masse, que sont la radio, la télévision, et l'industrie de la musique, marquent une tendance à la hausse continue. Il relève que « dans les échanges, il y a de plus en plus de contenu de films qui sont diffusés internationalement. Un groupe du Niger qui fait une très bonne musique ou un cinéaste du Niger qui fait un film remarquable ; ce film peut être diffusé en Corée, au Japon ou en Australie ou ailleurs grâce aux médias. Donc ce secteur de la vie culturelle de toutes les sociétés a pris une importance croissante qui a été prise en compte dans l'activité de tous les Etats dans le cadre de leurs politiques culturelles, et en premier lieu de l'UNESCO qui est l'agence des Nations Unies chargée des questions d'éducation de sciences et de cultures. » Par industries culturelles, il faut entendre des domaines comme le cinéma, le livre, la musique enregistrée, etc., qui font l'objet de reproduction en grande quantité et qui ont besoin d'un grand marché pour pouvoir rentabiliser l'investissement.
Selon M. Francisco D'Almeida, ces industries ont pour particularité de donner lieu à la production de service : Un journal, c'est un service ; une radio, c'est un service ; une chaîne de télévision, c'est un service qui diffuse des contenus qui portent l'identité d'un pays. C'est extrêmement important, pour d'abord permettre à une population de se reconnaître dans ces récits, dans ces images, d'entendre parler de soi, de se raconter nos histoires. Deuxièmement a-t-il poursuivi, cela crée des économies et des emplois. Cela crée des emplois non seulement pour les filières elles mêmes, mais pour d'autres filières encore. C'est ce qu'on appelle l'effet secondaire, l'effet tertiaire ; et il y a même un effet quaternaire ; parce que ce sont des secteurs dont l'activité à une incidence sur d'autres secteurs économiques. M. Franscico D'Almeida a conclu en disant que des études économiques ont montré que ce sont là des secteurs qui ont un impact économique très fort en terme de nombre d'emplois créés, et en terme de contributions à la balance commerciale. L'APEC entend bien œuvrer dans ce sens, en faisant des industries culturelles de véritables moyens de lutte contre le chômage et la pauvreté. Pour cela, elle a en perspective un programme d'activités bien étoffé, qu'elle va dérouler dans les semaines et mois à venir pour le rayonnement du Niger à travers son industrie culturelle.

Culture

Série TV nigérienne " Délou" : Rôle et place de la femme dans une société démocratique

Série TV nigérienne " Délou" : Rôle et place de la femme dans une société démocratique

Ce n'est pas une série du genre histoire « à l'eau de rose», ni vraiment de sensibilisation, mais il n'en demeure pas moins que tout en divertissant, "Délou" véhicule un message. En effet, c'est surtout de la participation citoyenne des jeunes et des femmes qu'il est question dans la série TV dont la première projection a eu lieu samedi dernier au Palais des Congrès de Niamey, sous le patronage du ministre en charge de la Renaissance Cu...

Cinéma : Bienvenue au Gondwana

Cinéma : Bienvenue au Gondwana

Notre compatriote, l'humoriste Mamane, qui exerce ses talents sur Radio France Internationale (RFI) notamment, vient de réaliser un film intitulé sobrement ''Bienvenue au Gondwana''. Le film est en sélection à la première édition des ''Rendez-vous du cinéma francophone'' qui se tiendra du 8 au 10 décembre 2016, à Abidjan en Côte-d'Ivoire.Le film ''Bienvenue au Gondwana'' sera projeté en avant-première en ouverture des Rendez-vous et seu...

Cinéma : Les grands noms du 7ème Art au Niger

Cinéma : Les grands noms du 7ème Art au Niger

Oumarou Ganda: Le pionnierOumarou Ganda est un acteur et réalisateur nigérien, né en 1935 à Niamey, mort le 1er janvier 1981.Oumarou Ganda a effectué ses études primaires à Niamey avant de s'engager à 17 ans dans le Corps expéditionnaire français comme tirailleur. Il est envoyé en Indochine où il passe deux ans. De retour au pays, il ne trouve pas de travail. Il émigre en Côte d'Ivoire. Entre autres petits boulots, il exerce, comme Semb...

Cinéma nigérien : A quand la vraie relance du cinéma ?

Cinéma nigérien : A quand la vraie relance du cinéma ?

Toutes les bonnes histoires commencent par des anecdotes. Celles du cinéma nigérien aussi. Il était une fois, un ingénieur des Ponts et Chaussées nommé Jean Rouch, également ethnologue et philosophe à la fois. ''Moteur ça tourne'' !Le cinéma nigérien vient de naitre et reconnait sa paternité à ce curieux intellectuel. Lorsqu'il a été affecté au Niger en 1941, il se trouvait qu'il était déjà un cinéaste accompli ayant réalisé plusieurs f...

Cinéma nigérien : Oumarou Ganda, cet immortel

Cinéma nigérien : Oumarou Ganda, cet immortel

Frappé par un malaise cardiaque Oumarou Ganda meurt brutalement le 1er janvier 1981 alors que la veille, il travaillait sur le scénario d'un documentaire. Le monde apprend alors avec une vive émotion la disparition de celui qu'on considère au-delà du Niger comme l'un des plus grands cinéastes du Continent africain.Au Niger, outre la douleur ressentie, le milieu cinématographique s'interroge sur l'avenir du 7ème art dans notre pays qui, ...

Dosso/Culture : 3ème édition du Festival International de la Caricature et de l'Humour à Gaya

Dosso/Culture : 3ème édition du Festival International de la Caricature et de l'Humour à Gaya

Après Dosso en 2014, Dogondoutchi en 2015, c'est Gaya qui a abrité, samedi dernier, la 3ème édition du Festival International de la Caricature et de l'Humour (FICAH) placée sous le signe de la paix. Initié par Maman Nassirou Saadou plus connu sous son nom d'artiste DESSI, cette 3ème édition du FICAH a regroupé des artistes de talents à l'image de Mamoudou Tindano, un gourmantché résidant à Niamey, Maltyng Force, l'entreprise culturelle ...

Conférence de presse sur le FIMA 2016 à Paris : Rendez-vous les 16 et 17 décembre prochains à Agadez

Conférence de presse sur le FIMA 2016 à Paris : Rendez-vous les 16 et 17 décembre prochains à Agadez

Le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, M. Assoumana Mallam Issa, se trouve à Paris où il a animé une conférence de presse sur la 10ème édition du FIMA qui se tiendra les 16 et 17 décembre prochains à Agadez. On notait, lors de cet échange, la présence les médias, de la ministre de la Population en déplacement en France, de l'ambassadeur du Niger à Paris, de la 1ère conseillère de la Délégation...

Cinéma : Le Festival Toukountchi du cinéma nigérien ouvre bientôt à Niamey

Cinéma : Le Festival Toukountchi du cinéma nigérien ouvre bientôt à Niamey

La toute jeune Association Nigérienne des Ciné-Clubs et Critiques du Cinéma (ANCCCC) organise du 16 au 17 décembre 2016 à Niamey, la première édition du Toukountchi du cinéma nigérien. Pour ce faire, elle lance un Appel à films nigériens. Les dates de réception et de clôture des dossiers sont fixées au 30 novembre 2016. Les candidatures sont reçues sur www.facebook.com/CinemaNigerien.Selon les organisateurs, « l'inscription des films au...

Portrait d'artiste : Tambalio en studio pour un troisième album

Portrait d'artiste : Tambalio en studio pour un troisième album

Cela fait quelques années qu'on ne l'a pas vu sur scène. Lui, c'est Abdou Tambalio. Cette longue absence a suscité beaucoup d'interrogations auprès des melomanes en particulier. A-t--il abandonné la musique s'interrogent certains ? Qu'est-ce qui explique le silence de l'artiste se demandent d'autres ? D'autres encore pensent au pire. Mais, rien de dramatique. L'artiste est bel et bien vivant. Mieux, l'ancien sociétaire du Groupe « Super...

Cinéma : ''Ma Grande Famille'' ou le retour en force de la série ivoirienne ''Ma Famille''

Cinéma : ''Ma Grande Famille'' ou le retour en force de la série ivoirienne ''Ma Famille''

''Ma Famille''. En Afrique francophone, tout le monde connait cette série télévisée ivoirienne qui a fait vibrer les cœurs de tous les téléspectateurs, en Côte d'Ivoire, avant de se répandre dans tous les pays de la sous-région ouest-africaine. Lancée en 2002, la série ''Ma Famille'' de la réalisatrice et actrice ivoirienne, Akissi Delta, a vu sa diffusion suspendue en 2007. Et aujourd'hui, soit environ dix ans après, la série fait son ...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Situation de l'école nigérienne :La conscience cit…

Situation de l'école nigérienne :La conscience citoyenne des acteurs de l'école interpellée ;De l'impérieuse nécessité de surmonter la crise

Quelques jours seulement après la rentrée scolaire 2016-2017, la fronde sociale a aussitôt...

vendredi 2 décembre 2016

Interview du ministre des Enseignements Secondaire…

Interview du ministre des Enseignements Secondaires, M. Sani Abdourahamane : ''Aucun acteur de l'école n'a intérêt à ce que cette situation perdure. Nous devons tous agir pour que la quiétude règne dans nos établissements scolaires''.

Monsieur le ministre, beaucoup de perturbations sont enregistrées depuis la rentrée scolai...

vendredi 2 décembre 2016

''Nous sommes contraints d'aller en grève, quand n…

''Nous sommes contraints d'aller en grève, quand nos revendications ne sont pas satisfaites», déclare M. Aliou Samna, Coordonnateur de CAUSE-Niger

Depuis la rentrée académique 2016-2017, l'école nigérienne connait des perturbations liées...

vendredi 2 décembre 2016

L'air du temps

Liberté torpillée

Liberté torpillée

Mercredi dernier, les journalistes nigériens se sont retrouvés en famille pour célébrer, à...

vendredi 2 décembre 2016

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.