Intégration sous régionale : Une délégation de l’AMP-UEMOA rend visite à son président, Me Ali Sirfi Maïga

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Une délégation de l’Association des médiateurs des pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (AMP-UEMOA) a rendu visite hier matin à son président, M. Ali Sirfi Maïga, médiateur de la République du Niger. La délégation conduite par M. Essou Noudokpoe Pascal, médiateur du Benin et vice-président de l’AMP-UEMOA, est composée du directeur de cabinet du médiateur de Côte d’Ivoire, ainsi que de plusieurs cadres de ces deux institutions. Après un tête-à-tête avec leur hôte, la délégation a eu droit à une visite guidée de l’immeuble abritant le cabinet du médiateur du Niger.

La visite de fraternité qu’a conduite la délégation de l’Association des médiateurs des pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine a été rendue possible suite à leur présence à une réunion élargie du bureau de l’AMP-UEMOA qui s’est penchée sur la validation de deux instruments importants pour renforcer et promouvoir l’intégration au sein de l’espace communautaire.

Au terme de la visite guidée, M. Essou Noudokpoe Pascal, médiateur de la République du Benin, par ailleurs vice-président de l’AMP-UEMOA, a indiqué que cette visite de fraternité, qui fait suite à la tenue de la réunion élargie le 1er mars dernier, est une occasion pour la délégation de s’enquérir du fonctionnement du cabinet du médiateur de la République du Niger. Il a expliqué que M. Ali Sirfi Maïga est l’ainé de ses pairs dans cette fonction de médiateur. « Notre présence ici s’explique par la simple raison que nous avons tout à apprendre de lui », a poursuivi le médiateur de la République du Benin, avant de souligner le rôle noble que jouent les médiateurs en faveur de la cohésion sociale dans nos pays.

Pour sa part, M. Daouda Tanon, représentant du médiateur de la République de la Côte d’Ivoire, est aussi revenu sur les enseignements que peuvent tirer les médiateurs de l’UEMOA de l’expérience de M. Ali Sirfi Maïga, le médiateur du Niger. « Déjà, c’est les mêmes services que l’on retrouve chez nous, et la plupart du personnel nous les connaissons soit par mission chez nous ou toutes autres rencontres », a-t-il soutenu.

La visite a pris fin par la remise de plusieurs documents portant sur le rôle et le fonctionnement élaborés par l’institution, le guide du citoyen illustré et non-illustré, et le rapport annuel du Cabinet du médiateur du Niger pour l’année 2019-2020.

Par Rachida Abdou Ibrahim (ASCN)